Quel est le traitement de la microangiopathie cérébrale

Secouant

La microangiopathie est une maladie du système vasculaire caractérisée par des lésions des capillaires et par le développement de modifications pathologiques de leur structure. Ceci est une manifestation de certaines pathologies indépendantes des organes internes, conduisant à une nécrose tissulaire, une thrombose et une hyalinose.

Le terme «microangiopathie», traduit du latin, signifie «pathologie des petits vaisseaux» apparaissant dans le contexte des maladies infectieuses chroniques, endocrinopathie, oncopathologie, maladies systémiques du tissu conjonctif, apport sanguin insuffisant au cerveau, dysfonctionnement rénal ou rétine. Les microangiopathies se traduisent par des états graves tels que l'insuffisance rénale, le purpura et l'hémolyse.

La microangiopathie du cerveau est causée par un apport insuffisant d'oxygène et de glucose aux principales structures cellulaires, ce qui se manifeste par un dysfonctionnement et des lésions des capillaires du cerveau. Dans le même temps, les parois de la membrane basale et l'intima des capillaires s'épaississent. La perturbation de la microcirculation cérébrale au fil du temps entraîne des lésions de la substance blanche et se termine par le développement d'un accident vasculaire cérébral ou d'une encéphalopathie.

à gauche - apport sanguin normal au cerveau, à droite - manque d'oxygène

La microangiopathie diabétique se développe en raison d'une augmentation de la glycémie et conduit à des lésions des capillaires, des artérioles et des veinules. L'hypoxie et les spasmes vasculaires contribuent au développement de l'inflammation et à l'apparition de l'œdème. La microangiopathie diabétique se termine par une néphropathie, un dysfonctionnement rénal, une protéinurie. Avec la défaite des vaisseaux qui alimentent la rétine, son décollement se produit et une rétinopathie se développe.

Étiologie

La principale cause de la microangiopathie est une violation du métabolisme, caractérisée par une hypoxie tissulaire, un dysfonctionnement de l'endothélium vasculaire, un vasospasme, la liaison des plaquettes, l'activation du système rénine-angiotensif.

Maladies dans lesquelles la microangiopathie se développe:

  • Infection aiguë - rubéole, rougeole,
  • Blessures traumatiques
  • Tumeurs malignes,
  • Endocrinopathie - diabète,
  • Pathologie hépatique et rénale,
  • L'intoxication
  • Syndrome d'immunodéficience acquise,
  • Dystonie génétiquement causée,
  • Maladies hématologiques.

Les facteurs contribuant au développement de la pathologie comprennent: le tabagisme et l'alcoolisme, l'épuisement général du corps, l'hypertension, la vieillesse, les risques professionnels.

La microangiopathie cérébrale est le résultat d'une thrombose, d'une nécrose, d'une prolifération d'endothélium, d'une hyalinose, d'un fibrinoïde, d'un anévrisme capillaire, de veinules dilatées et d'autres processus pathologiques survenant dans le corps humain pour une maladie donnée.

Symptomatologie

Dans la microangiopathie, l'intégrité des parois capillaires est perturbée et un dysfonctionnement du système de coagulation du sang se développe.

Selon la localisation du processus pathologique, la microangiopathie se manifeste par les caractéristiques cliniques suivantes:

  1. Déficience visuelle
  2. Douleur, engourdissement, inconfort dans les jambes,
  3. Syndrome de claudication intermittente,
  4. Saignements du nez ou du tube digestif,
  5. Hématurie,
  6. Du sang dans les expectorations,
  7. Hémorragie sous-cutanée
  8. Peeling et peau sèche des pieds.

La microangiopathie du cerveau se manifeste par des maux de tête constants, des modifications de la tension artérielle, des vertiges, une faiblesse générale, une fatigue excessive, une coordination altérée des mouvements, une détérioration de la mémoire, une diminution des fonctions ménagères et des convulsions.

La microangiopathie thrombotique est sporadique. La maladie débute par un prodrome intestinal, se présentant sous la forme d'un syndrome diarrhéique ou post-diarrhéique. La microangiopathie thrombotique est la cause de l'insuffisance rénale aiguë chez l'enfant, caractérisée par des fluctuations saisonnières pendant les mois d'été. Chez la majorité des patientes, le purpura thrombocytopénique se manifeste par des symptômes pathologiques typiques accompagnés d'exacerbations fréquentes. Des manifestations de microangiopathie thrombotique sont observées chez les femmes enceintes, les personnes souffrant d'hypertension, d'oncopathologie et de maladies systémiques.

Les formulaires

Microangiopathie cérébrale (cérébrale)

La microangiopathie cérébrale se développe lorsque les capillaires cérébraux sont endommagés et se manifeste par un épaississement de leurs parois. Il s'agit d'un processus chronique, généralement causé par une perturbation prolongée de l'apport sanguin cérébral, apparaissant dans le contexte de l'athérosclérose ou de l'hypertension.

La microangiopathie cérébrale se manifeste par des symptômes d'encéphalopathie, d'ischémie et d'infarctus lacunaire, entraînant des lésions diffuses ou focales de la substance cérébrale. Les symptômes de la microangiopathie du cerveau n'apparaissent pas immédiatement. Les patients ont des troubles de la mémoire, une faiblesse déraisonnable, de la fatigue, des vertiges et des maux de tête, qui ne sont pas soulagés par l’utilisation d’anesthésiques. En raison des processus dyscirculatoires dans le cerveau, les parois capillaires sont endommagées et des processus de phosphorylation oxydative sont déclenchés.

dans l'image: un exemple de microangiopathie d'étiologie amyloïde (en violation du métabolisme des protéines) directement associé à la démence vasculaire / la maladie d'Alzheimer

Ensuite, le sommeil est perturbé: la nuit, le patient ne dort pas et, pendant la journée, il devient somnolent, léthargique et distrait. Au fil du temps, les symptômes focaux rejoignent les symptômes courants: instabilité de la démarche, incoordination des mouvements, réflexes anormaux. Les fonctions visuelles se détériorent, des anévrismes apparaissent dans les yeux, du sang coule souvent du nez, des douleurs dans les jambes lors de la marche et une gêne au repos, la peau des pieds s’écaille et sèche.

Microangiopathie diabétique

La microangiopathie diabétique se développe à la suite d'une augmentation persistante de la glycémie. Les petits vaisseaux alimentant les organes internes sont endommagés.

Les principales formes cliniques de la microangiopathie diabétique:

  • La néphropathie se caractérise par des lésions des structures rénales et des vaisseaux qui les alimentent. Dans les cas graves, la néphropathie diabétique peut entraîner une insuffisance rénale décompensée, nécessitant une hémodialyse ou une transplantation. Le métabolisme dans le diabète sucré s'accumule dans le sang et empoisonne le corps. Les reins affectés ne supportent pas leur filtration. Au stade initial de la pathologie, les patients augmentent périodiquement leur pression artérielle, détériorent leur état de santé général, développent un syndrome néphrotique, un œdème apparaît. Au stade terminal de la néphropathie, la pression artérielle atteint un nombre élevé, une dyspepsie, une urémie et une insuffisance rénale chronique se développent. L’intoxication volontaire du corps a des conséquences sur les organes et les systèmes internes.

microangiopathie diabétique - conséquence de lésions vasculaires dues à un excès de glucose, les yeux et les membres inférieurs sont les plus touchés

La rétinopathie est une lésion de la rétine entraînant des cas graves de cécité. Chez les patients, l'acuité visuelle de la chair diminue progressivement jusqu'à la perte totale. À des fins de diagnostic, ils effectuent l'ophtalmoscopie, la biomicroscopie, la visométrie et l'angiographie des vaisseaux rétiniens. Pour se débarrasser de la pathologie, il est nécessaire de corriger le taux de sucre dans le sang et d’éliminer les troubles métaboliques.

  • La polyneuropathie est une complication du diabète qui affecte le système nerveux et se manifeste par un complexe de certains symptômes. Les patients perdent leur capacité de travail, tous les types de sensibilité augmentent, y compris la douleur, les membres inférieurs deviennent engourdis et douloureux, la démarche devient instable et tremblante, un dysfonctionnement érectile se produit, l'énurésie et l'état des cheveux et de la peau s'aggravent. Dans les cas graves, le réflexe de déglutition et la parole sont perturbés, des convulsions, des vertiges et une perte de conscience surviennent. Si le taux de sucre dans le sang revient à la normale, les signes de la maladie disparaîtront.
  • Microangiopathie des membres inférieurs

    La microangiopathie des membres inférieurs se manifeste par une lésion des capillaires. Dans ce cas, le flux sanguin dans les capillaires et les artères ralentit, la nutrition des tissus est perturbée, certaines parties des pieds sont affectées. Avec une diminution de la défense immunitaire, la maladie commence à progresser.

    angiopathie du diabète dû au diabète

    Le "pied diabétique" est une forme clinique du développement de la microangiopathie du pied dans le diabète sucré. La capacité des capillaires diminue, une hypoxie et une dystrophie du tissu du pied se développent et, avec le temps, une atrophie complète. Habituellement, les orteils des pieds, des pieds, des jambes et de l’ensemble du membre sont affectés jusqu’à la hanche.

    La maladie pendant une longue période est cachée et ne cause pas d'anxiété au patient. Les patients se plaignent de douleurs et de fatigue dans les jambes. Le syndrome douloureux est modérément prononcé et fait mal, casser ou coudre. Au fil du temps, la douleur devient permanente et intense. Les patients ressentent une raideur et une fatigue dans les jambes, apparaissant au repos. Périodiquement, un engourdissement et une sensation de brûlure aux jambes, une douleur d'intensité variable, une sensation de "chair de poule rampante" apparaissent. Le volume des muscles des pieds et de la jambe augmente, les orteils deviennent bleuâtres, les ongles sont cassants et striés, la partie inférieure des jambes devient pâle et la kératinisation de la peau est activée. Des ulcères non cicatrisants apparaissent sur la peau des jambes et des pieds. Peut-être le développement de la gangrène.

    Microangiopathie du foie

    La microangiopathie hépatique est caractérisée par une modification des parois des vaisseaux sanguins, une altération de la coagulation du sang, un ralentissement de la vitesse du flux sanguin. Ces facteurs contribuent à l'activation des plaquettes, à l'augmentation de la viscosité du sang, à la vasodilatation et à la formation de thrombus.

    Diagnostics

    Méthodes de diagnostic de la microangiopathie:

    1. L'imagerie par résonance magnétique peut détecter les signes d'hypoplasie artérielle et d'atrophie cérébrale, visualiser les foyers, les hémorragies ponctuelles et la gliose supratentorielle simple.

    un exemple d'IRM dans l'angiopathie du cerveau, les flèches marquaient le foyer de la gliose

    Traitement

    Le traitement de la microangiopathie du cerveau est complexe, y compris le régime alimentaire et la nomination des principaux groupes de médicaments aux patients:

    • Les antihypoxants éliminent les signes d'hypoxie dans le tissu cérébral - "Emoxipin".
    • Les statines et les fibrates ajustent les lipides sanguins - Fluvastatine, Lovastatine, Fénofibrate.
    • Les médicaments nootropes améliorent le trophisme du cerveau - Pantogam, Nootropil, Phenibut.
    • Les antihypertenseurs sont prescrits aux patients hypertendus - «Capoten», «Ténorique».
    • Médicaments améliorant la microcirculation - "Pentoxifylline", "Xantinol".
    • Les angioprotecteurs améliorent l'état de la paroi vasculaire et réduisent sa perméabilité pathologique - "Ditsinon", "Komplamin".
    • Antioxydants - vitamine E, groupe B, sélénium, acide lipoïque.
    • Désagrégants et antiagrégeants - "ACC Thromboth", "Cardiomagnyl", "Trental", "Kurantil".
    • Les coenzymes normalisent tous les types de métabolisme dans le diabète sucré - "Cocarboxylase", "Flavinate", "Phosphate de pyridoxal".

    La physiothérapie complète généralement le traitement médicamenteux et améliore la circulation des micro-sang dans les tissus. Les patients suivent une thérapie par la boue, une stimulation électrique, une plasmaphérèse, une électrothérapie, une thermothérapie, une balnéothérapie, une thérapie par résonance micro-ondes, un massage, une acupuncture.

    Pour le traitement de la microangiopathie diabétique, il est nécessaire de normaliser le taux de glucose sanguin.

    À l’heure actuelle, l’industrie pharmaceutique produit une quantité énorme de médicaments hypoglycémiques, sélectionnés individuellement par l’endocrinologue pour chaque patient. Si nécessaire, on leur prescrit de l'insuline. Parallèlement au traitement de la pathologie sous-jacente, une thérapie symptomatique et pathogénétique est menée dans le but de prévenir le développement de complications de la microangiopathie. Pour restaurer la perméabilité vasculaire recourue à la chirurgie: cryochirurgie ou coagulation au laser. Dans un cas négligé, l'amputation du membre ou de ses éléments est nécessaire et, plus tard, la prothèse de la partie amputée de la jambe.

    Qu'est-ce que la microangiopathie? Types de pathologie et pronostic à vie

    La microangiopathie est une pathologie des vaisseaux cérébraux de petit diamètre (capillaires). Le plus souvent, la microangiopathie est une maladie secondaire des maladies du cerveau.

    Il existe également une microangiopathie de la rétine de l'œil ou une pathologie des capillaires dans l'organe rénal.

    La microangiopathie du cerveau, c'est quoi?

    La microangiopathie est un processus de perturbation dans le cerveau, lorsqu'une quantité suffisante d'oxygène et de glucose n'est pas fournie aux cellules du cerveau et aux capillaires cérébraux.

    Cette pathologie se manifeste comme conséquence de telles maladies:

    • Mort cellulaire nécrotique de l'organe malade;
    • Pathologie du sang et des vaisseaux sanguins - thrombose. Cette pathologie découle de la formation d'un caillot dans les vaisseaux sanguins et perturbe le passage correct du sang dans le système sanguin.
    • Dystrophie de type hyalin (hyalinose). Ce type de maladie est une dystrophie vasculaire de type protéique, dans laquelle des molécules hyalines sont déposées dans des cellules tissulaires;
    • Fibrinoïde, qui est une pathologie, qui se traduit par des conséquences irréversibles dans l'augmentation de la perméabilité des artères et des petits capillaires, et ses manifestations sont exprimées dans la structure destructive des fibres des cellules conjonctives des tissus.

    Avec microangiopathie de la molécule de membrane, les membranes capillaires, ainsi que l'intima des vaisseaux sanguins compactés, ce qui conduit à une circulation cérébrale insuffisante.

    Le manque de sang dans les cellules cérébrales provoque la destruction de la substance blanche du cerveau. L'encéphalopathie discirculatoire et les accidents vasculaires cérébraux vont certainement se produire.

    La microangiopathie diabétique se manifeste dans le cerveau en raison de l'indice de glucose élevé dans le sang. Et cet état entraîne la destruction des capillaires cérébraux, des artérioles cérébrales, ainsi que la destruction des veinules cérébrales.

    Le type diabétique de la maladie est la néphropathie, ainsi que le dysfonctionnement complet de l'organe rénal.

    Si les capillaires de l'organe de l'œil sont touchés, la pathologie de la rétinopathie du globe oculaire se produit. au contenu ↑

    Causes de la microangiopathie

    La principale raison du développement de l'angiopathie cérébrale dans le corps est une violation des processus métaboliques dans le corps, qui conduit à:

    • Hypoxie des cellules tissulaires;
    • Perturbation de l'endothélium capillaire;
    • Spasmes des artères et des veines;
    • Coller les cellules des molécules de plaquettes;
    • Activation du processus rénine-angiotensine.

    Pathologies dans lesquelles se produit le développement d'une maladie vasculaire cérébrale - microangiopathie:

    • Pathologies infectieuses;
    • Maladies oncologiques;
    • Maladie endocrinienne - avec diabète sucré;
    • Maladie des cellules du foie;
    • Lésion des cellules du cerveau;
    • Hémolyse, lorsque les molécules d’érythrocytes se brisent et que les molécules d’hémoglobine les quittent;
    • Intoxication du corps avec de l'alcool et des poisons;
    • Pathologie génétique héréditaire de la dystonie;
    • Dans l'alcoolisme chronique;
    • De la dépendance à la nicotine;
    • Hypertension artérielle - maladie hypertensive;
    • D'un syndrome - SIDA;
    • Exposition à des produits chimiques;
    • Âge avancé;
    • L'épuisement du corps, à la suite de ne pas les bons régimes.

    L'angiopathie micro-vasculaire du cerveau se développe en tant que maladie secondaire avec:

    • Avec thrombose des artères de grand diamètre;
    • Avec nécrose tissulaire - assez souvent après un infarctus du myocarde;
    • De l'anévrisme des vaisseaux et des capillaires cérébraux;
    • Après un coup de cerveau;
    • Avec ischémie de l'organe du coeur.
    au contenu ↑

    Formes de pathologie

    Il existe 2 formes d'occurrence de cette pathologie:

    • Forme de microangiopathie causée par le diabète sucré (diabétique);
    • Microangiopathie cérébrale - cérébrale.

    Type de microangiopathie cérébrale se manifeste dans les capillaires cérébraux et peut être une conséquence de la maladie encéphalopathie microangiopathique.

    Les causes de cette pathologie sont les suivantes: lésions et destruction de la substance du cerveau blanc sur la base d'une pathologie vasculaire avec circulation sanguine cérébrale altérée, en présence de plaques de cholestérol (athérosclérose) sur les vaisseaux cérébraux, ainsi que sur le fond d'une hypertension chronique, avec un indice de pression artérielle constamment élevé.

    L'angiopathie diabétique se manifeste par le fait que le sang contenu dans le sang est constamment riche en glucose. La microangiopathie du cerveau reflète la forme de diabète la plus grave.

    En raison d'une concentration élevée de glucose, les parois des capillaires sont endommagées, les parois de l'aréole sont compactées et l'intégrité des membranes des veinules, qui contient à la fois le cerveau et les cellules des organes vitaux internes, est détruite.

    Les signes de la forme diabétique dégénérative dépendent de la localisation locale de la lésion pathologique. au contenu ↑

    Microangiopathie de type cérébral

    La microangiopathie détruit les cellules des vaisseaux sanguins du cerveau, perturbant le travail de tout le cerveau, ce qui conduit au développement des pathologies suivantes dans le corps:

    • Infarctus lacunaire. Ce type de crise cardiaque survient pendant la période d'occlusion dans les vaisseaux cérébraux de la branche pénétrante;
    • Destruction diffuse des vaisseaux cérébraux, qui conduit à une encéphalopathie.

    La manifestation et le développement de la forme pathologique cérébrale se produisent lentement et dans le contexte de l'ischémie cérébrale chronique du cerveau, provoquée par la pathologie de l'athérosclérose vasculaire et de l'hypertension.

    Les deux maladies perturbent principalement le fonctionnement du système de circulation sanguine, entraînant des anomalies et des anomalies de la choroïde. Une telle violation se manifeste par le scellement des membranes, la perte d'élasticité par les vaisseaux, ainsi que par la fragilité des capillaires.

    Les symptômes de la microangiopathie cérébrale ne se manifestent pas immédiatement, car la pathologie est caractérisée par un degré de développement chronique (microangiopathie dégénérative) et ne commence pas par des symptômes prononcés, difficiles à déterminer.

    Les manifestations de l’angiopathie de nature cérébrale commencent par les signes suivants:

    • Des déviations dans la mémoire se produisent;
    • Le cercle de la tête apparaît;
    • Les signes d'un mal de tête parfois très fort;
    • Faiblesse de tout le corps, résultant sans cause;
    • Fatigue physique rapide;
    • La capacité intellectuelle est altérée.

    En raison de la violation des membranes des vaisseaux sanguins du cerveau et des actions dyscirculatoires, le processus d'oxydation et de phosphorylation des cellules a lieu dans les centres du cerveau. La microangiopathie cérébrale est inextricablement liée à la démence, ainsi qu’à la maladie d’Alzheimer.

    Lorsque ces pathologies apparaissent, ces symptômes:

    • Le sommeil est perturbé, entraînant une insomnie la nuit. Le patient, à cause du manque de sommeil, devient irritable et somnolent pendant la journée;
    • La coordination motrice est altérée;
    • Une démarche tremblante apparaît;
    • Des types pathologiques de réflexes apparaissent;
    • Vision altérée;
    • Anévrisme manifeste du nerf optique;
    • La douleur dans les membres se manifeste pendant le mouvement, ainsi que pendant la période de repos;
    • Sur les pieds, l'épiderme se détache et des fissures profondes apparaissent sur les talons.
    Angiopathie de NK due au diabète; ↑

    Forme diabétique de la microangiopathie

    La maladie du diabète sucré, qui évolue, entraîne un retard dans la nutrition ou sa violation, ainsi que l’élimination des métabolites des cellules, des spasmes et du rétrécissement des membranes des vaisseaux.

    La pression osmotique apparaît dans les vaisseaux à partir d’un excès de glucose dans le sang et d’une surabondance d’eau. Conséquence de cette affection et d’une concentration chronique élevée de glucose dans le sang, de lésions des capillaires et de leur destruction complète.

    Formes de microangiopathie de type diabétique:

    • Manifestation de la néphropathie, caractérisée par des lésions des cellules et des vaisseaux de l’organe rénal. La néphropathie sévère conduit à une insuffisance rénale décompensée. Le traitement nécessite des procédures d'hémodialyse régulières ou une transplantation d'organe rénal. Dans le diabète sucré, il se produit une accumulation de produits de décomposition de substances contenant la forme toxique et une intoxication des cellules du corps. Les organes des reins endommagés n'ont pas le temps de filtrer les éléments toxiques, entraînant une intoxication. Le stade initial de développement de la pathologie de la néphropathie se manifeste par une augmentation de l'indice de pression artérielle et par la faiblesse générale du corps avec le syndrome néphrotique, un fort œdème apparaît. Avec une progression ultérieure, une insuffisance rénale survient. Les conséquences du développement de la néphropathie sont un empoisonnement du corps, dans lequel les fonctions de tous les organes vitaux internes sont perturbées et des déviations dans le fonctionnement des systèmes du corps se produisent;
    • La rétinopathie est une forme de développement de la microangiopathie diabétique. Ce type de pathologie affecte la rétine de l’œil, ce qui, avec un développement progressif, conduit à une cécité complète. Au stade initial de la pathologie, il existe une violation du nerf optique, des contours indistincts des objets, un flou et une turbidité des yeux, qui entraînent par la suite des manifestations radicales et brutales de perte totale de la vision. Des techniques d'ophtalmoscopie sont utilisées pour diagnostiquer cette forme, une biomicroscopie du globe oculaire, une visométrie des organes de l'œil et une angiographie capillaire rétinienne sont effectuées. Afin de traiter la rétinopathie, il est nécessaire d'ajuster constamment l'indice de glucose dans le sang et de maintenir ce niveau dans les limites de la normale ou des indicateurs de type de diabète transfrontalier. Et aussi pour éliminer toutes les violations des processus métaboliques du corps;
    • L'angiopathie diabétique sous une forme compliquée se manifeste par une polyneuropathie, qui affecte les cellules des fibres du système nerveux et se manifeste sous la forme d'un complexe complet de divers symptômes. La sensibilité de tout l'organisme augmente, une sensation accrue de l'état pathologique se manifeste, une douleur et un engourdissement graves se produisent dans les membres inférieurs, une instabilité dans la démarche et une boiterie. Il y a un problème d'érection chez les hommes, des signes d'énurésie et aussi des cheveux ternes et cassants. La peau devient sèche et pâle. Avec la progression de la pathologie de la polyneuropathie, des symptômes plus graves se manifestent - difficulté à avaler, trouble de la parole, crampes musculaires, tour de tête si grave qu’il en résulte une perte de conscience. Si nous normalisons l'indice de concentration dans le sang et le rapprochons des indicateurs standard, presque tous les symptômes de polyneuropathie disparaîtront. Il est seulement nécessaire de gérer l’ajustement du glucose immédiatement après le développement de la pathologie et de s’engager constamment dans la prévention du développement de la maladie à un stade où des conséquences irréversibles commencent à se produire dans le corps.
    Un exemple de microangiopathie d'étiologie amyloïde (en violation du métabolisme des protéines), directement liée à la démence vasculaire (maladie d'Alzheimer) au contenu

    Symptômes de la microangiopathie cérébrale

    La symptomatologie dépend de la concentration des cellules tissulaires, du degré de désarmement ainsi que de l'état de la pathologie.

    Les premiers signes de microangiopathie sont:

    • Diminution de la sévérité de l'organe optique;
    • Douleur dans les membres inférieurs;
    • Brûlure dans les jambes;
    • Une boiterie apparaît;
    • Saignements gastriques;
    • Saignement nasal;
    • Expectoration par des caillots sanglants;
    • Pieds excessifs sur les pieds.

    Aussi les symptômes caractéristiques de la maladie:

    • L'intégrité dans les navires de petit diamètre est violée;
    • Le travail du système hémostatique est altéré - une faible coagulabilité du plasma sanguin se produit;
    • L'échec de l'organe rénal se développe;
    • Des hémorragies sous la peau se développent;
    • Les cellules des molécules érythrocytaires sont détruites.
    au contenu ↑

    Diagnostics

    Pour établir un diagnostic précis, ainsi que le type de microangiopathie et avoir une image de foyers uniques supratentoriels, il est nécessaire de subir une série d'études instrumentales et de tests de laboratoire cliniques:

    • IRM du cerveau (imagerie par résonance magnétique). Dans ce type d'étude, des signes de découverte d'une hypoplasie des artères cérébrales, ainsi que d'une atrophie de la nature cérébrale des vaisseaux, sont détectés. Identifiez tous les foyers d'hémorragie, ainsi que les crises cardiaques. La méthode IRM détecte les foyers de gliose de formes individuelles du type supratentoriel;
    • L'échographie Doppler est une méthode de détection de pathologie dans les gaines vasculaires, de rétrécissement des parois vasculaires, et détermine également les modifications de la lumière de tous les vaisseaux, du grand diamètre aux petits capillaires, ainsi que les problèmes de thrombose et d'obturation des artères;
    • Échographie du globe oculaire;
    • ECG (électrocardiographie de l'organe cardiaque);
    • Radiographie des membres dans la microangiopathie des membres inférieurs;
    • CT (tomodensitométrie).

    Analyses cliniques de laboratoire dans l'étude de l'angiopathie:

    • Analyse générale du sang;
    • Étude biochimique du sang;
    • Etude biologique du pus dans l'écoulement des membres malades et détermination de sa sensibilité aux médicaments antibactériens.
    Etude diagnostique de la maladie vasculaire cérébrale - contenu de la microangiopathie ↑

    Traitement médicamenteux et chirurgical de la microangiopathie vasculaire

    Le traitement de la pathologie cérébrale de la microangiopathie se fait en complexe, avec l’utilisation d’un régime pauvre en cholestérol, ainsi que d’un régime visant à réduire la composition en glucose dans le sang, ainsi que de médicaments prenant des médicaments appartenant à différents groupes pharmacologiques:

    Microangiopathie cérébrale

    Pour le fonctionnement normal des systèmes et des organes du corps humain, y compris l'activité cérébrale, de l'oxygène et des nutriments provenant du sang sont nécessaires. Les principaux organes du corps humain, le cœur et le cerveau, ont besoin d'oxygène et de nutriments. Si, pour une raison quelconque, l’apport en oxygène cesse, des processus pathologiques commencent à se produire. Une microangiopathie cérébrale est une pathologie dangereuse. La microangiopathie cérébrale est une maladie du système vasculaire, lorsque de petits vaisseaux sanguins (capillaires) sont endommagés, ce qui entraîne une modification de leur structure et de leur perméabilité.

    L'approvisionnement en sang aux neurones du cerveau s'arrête partiellement. Les conséquences peuvent être graves, voire mortelles. La microangiopathie cérébrale n'est pas une maladie indépendante et se développe à la suite de pathologies. L’une des variétés de microangiopathie est l’état pathologique des vaisseaux de la rétine ou des capillaires rénaux. Il est impossible de détecter et de soigner un mal, il est donc recommandé de savoir ce qu'est une microangiopathie cérébrale, pourquoi elle se développe et se manifeste.

    Développement de la microangiopathie cérébrale

    Microangiopathie du cerveau - une maladie commune caractérisée par une altération du tonus et de la structure des parois des petits vaisseaux sanguins du cerveau.
    Cela conduit à une perturbation du processus métabolique dans le tissu cérébral. Et à mesure que la pathologie progresse, l'élasticité de la paroi capillaire diminue et la lumière vasculaire devient plus petite, de sorte que les petits vaisseaux deviennent inadaptés à un flux sanguin intensif. Cela conduit au fait que les neurones du cerveau ne reçoivent pas la quantité requise d'oxygène et de nutriments, de sorte que l'hypoxie cérébrale commence.

    En raison de la diminution de la force des parois vasculaires, les capillaires commencent à se rompre, ce qui peut entraîner une hémorragie méningée, fatale dans la moitié des cas.

    L'absence prolongée de circulation sanguine dans le cerveau provoque la mort des neurones locaux et leur remplacement par une gliose, ainsi que la formation de tissu cicatriciel. La microangiopathie cérébrale se caractérise par des lésions des vaisseaux sanguins microscopiques dans le cerveau.

    Les facteurs qui contribuent à cela sont l'athérosclérose, l'hypertension et l'irrigation sanguine cérébrale. Microangiopathie du cerveau, affectant les petits vaisseaux sanguins du cerveau, leurs branches, il existe 2 types:

    • les parois des capillaires du cerveau s'épaississent;
    • épaissir les parois des artères hyalines.

    Le développement de la pathologie est dû à une pénurie chronique de sang dans le cerveau, qui conduit à la destruction de la substance blanche du cerveau. Une déficience fonctionnelle cérébrale peut déclencher le développement d’une crise cardiaque lacunaire ou d’un accident vasculaire cérébral et d’une encéphalopathie.

    Étiologie de la microangiopathie cérébrale

    La cause du développement de la microangiopathie cérébrale est une violation du processus métabolique, qui s'accompagne du développement de phénomènes pathologiques:

    • manque d'oxygène dans les tissus;
    • dysfonctionnement de l'endothélium vasculaire;
    • spasmes vasculaires;
    • collage des plaquettes ensemble;
    • activation du système rénine-angiotensine.

    La microangiopathie se développe sur le fond de pathologies indépendantes, parmi lesquelles il y a:

    • nécrose. Les cellules et les tissus du corps meurent des suites de troubles circulatoires ou de substances toxiques;
    • fibrinoïde. Etat dangereux et irréversible, durant lequel la perméabilité des vaisseaux sanguins augmente considérablement, et le tissu conjonctif est détruit et remplacé par du tissu fibreux. Ce phénomène est observé dans les processus inflammatoires;
    • thrombose À l'intérieur des vaisseaux sanguins se forment des caillots sanguins qui ferment la lumière vasculaire et empêchent la circulation du sang;
    • dystrophie hyaline. Hyaline se dépose sur les parois des vaisseaux sanguins - une protéine issue de troubles métaboliques des tissus conjonctifs. Les parois internes des vaisseaux sanguins sont progressivement détruites et saturées de fibrine. Une telle condition pathologique se produit dans l'athérosclérose, le diabète sucré et les pathologies auto-immunes.

    La microangiopathie cérébrale se développe à la suite de maladies:

    • dystonie végétative-vasculaire de type héréditaire;
    • maladies infectieuses aiguës;
    • immunodéficience acquise;
    • tumeurs malignes;
    • blessures graves à la tête;
    • intoxication du corps;
    • pathologie du foie et des reins.

    Le syndrome de microangiopathie cérébrale ne se développe pas en quelques heures, il est précédé d'une période caractérisée par la présence de facteurs prédisposants:

    • la structure anormale des parois du vaisseau, en raison de laquelle son ton est perturbé. La pathologie est génétique;
    • fumer et boire;
    • problèmes de coagulation du sang;
    • maladies infectieuses du système vasculaire;
    • augmentation de la pression artérielle et pathologie des systèmes cardiovasculaire et endocrinien;
    • blessures diverses, travail dans des conditions difficiles et nuisibles;
    • effets sur le corps des substances toxiques;
    • âge avancé (plus de 50 ans).

    La liste des causes et des facteurs à l'origine du développement de la microangiopathie cérébrale est longue. Il est recommandé à chaque personne de connaître les symptômes de la pathologie afin de l'identifier et d'éviter le développement de conséquences.

    Symptômes de la microangiopathie cérébrale

    Le caractère insidieux de la microangiopathie cérébrale réside dans le fait qu’elle se manifeste aux premiers stades de son développement et que la personne ne réalise pas qu’il ya un problème. De petites zones individuelles avec des vaisseaux endommagés sont alimentées en oxygène et en nutriments par les capillaires voisins. Pour cette raison, les symptômes de la pathologie sont absents au début.

    Après un certain temps, lorsqu'un volume important de la microvascularisation est affecté et que l'irrigation sanguine des vaisseaux voisins ne peut pas remplacer les capillaires endommagés, de nombreux neurones cérébraux meurent et des signes de microangiopathie apparaissent.

    Le premier symptôme dont tous les patients se plaignent est une douleur à la tête, qui ne peut être éliminée avec des analgésiques. Les patients notent la présence d'un syndrome asthéno-névrotique prononcé, qui se traduit par:

    • rester de mauvaise humeur;
    • irritabilité et dépression;
    • fatigue
    • difficulté à dormir;
    • un sentiment de faiblesse et de dévastation;
    • réduction significative de la performance;
    • fatigue

    La microangiopathie du cerveau a manifesté des symptômes:

    La microangiopathie cérébrale doit commencer à guérir plus rapidement. Sinon, à mesure que le patient progressera, son état de santé ne fera que s’aggraver et conduira éventuellement à une invalidité et à la mort.

    Diagnostic et traitement de la pathologie

    Microangiopathie cérébrale: de quoi s'agit-il et comment traiter cette maladie? Les médecins entendent souvent cette question et des cas de détection de pathologie se produisent souvent. Tout d'abord, le médecin évalue les antécédents du patient. De tels symptômes peuvent également s'appliquer à d'autres maladies. Après avoir interrogé et examiné un patient, des mesures de diagnostic sont attribuées:

    • analyses de sang et d'urine;
    • encéphalogramme;
    • CT et IRM du cerveau;
    • examen de l'ophtalmologiste et échographie du fond d'œil;
    • ECG;
    • Échographie Doppler.

    Une fois le diagnostic exact établi, un traitement complet est prescrit. Il consiste en un traitement médicamenteux, l’adhésion à un régime alimentaire particulier et des changements de mode de vie. Le médecin peut recommander une physiothérapie. Si le traitement conservateur ne convient pas et qu'il est nécessaire de rétablir la perméabilité vasculaire, une intervention chirurgicale est appliquée.