Pseudokystes du cerveau chez le nouveau-né et l'adulte

Prévention

Les pseudokystes kystiques sont des cavités contenant du liquide, une paroi mince qui limite la taille de la structure. La fausse cavité diffère de l'analogue vrai par la formation de la matrice germinale. La nosologie fait référence à des anomalies de développement. La formation de cavités kystiques se situe le plus souvent entre la tête du noyau caudé, le tubercule optique et les angles latéraux des ventricules latéraux.

Chez l'adulte, les infections cérébrales (Toxoplasma, cryptococcus) sont la principale cause des cavités kystiques.

Quel est le kyste subepindymal

Chez le nouveau-né, les hémorragies de la paroi vasculaire endommagée, localisées sous l'épendyme, ne sont pas multiples. Trouvez généralement une ou deux cavités avec la présence de sang. Peu à peu, les caillots sanguins se dissolvent et l'espace vacant est rempli de liquide céphalorachidien (LCR). Les formations sont enregistrées par neurosonogramme jusqu'à la fermeture des grandes sources après la naissance d'un enfant.

La fonctionnalité du cerveau ne viole pas les hémorragies mineures. Les infections des formations ne se produisent pas. Les troubles neurologiques ne provoquent pas de multiples pseudokystes sous-épendymaires.

Certains médecins pensent que la fermeture précoce de la fontanelle du crâne chez un nourrisson entraîne la préservation à long terme du pseudokyste. Pour cette raison, l'enfant est contre-indiqué consommation de vitamine D3, ce qui accélère la calcification du tissu cartilagineux. Physiologiquement, la fermeture d'une grande fontanelle survient au bout de douze mois.

La plupart des experts ne considèrent pas la relation entre les fontanelles et les kystes cérébraux présents. Il n'y a pas d'études objectives confirmant la présence de dépendance entre nosologies.

La taille des pseudo-kystes sous-indymères peut être petite (jusqu’à 4 mm), moyenne et grande (environ 10 mm). Les petites cavités chez les enfants disparaissent indépendamment chaque année. Les moyennes et grandes formations peuvent provoquer une irritation du parenchyme voisin, elles persistent donc longtemps (jusqu'à 6 ans). Si l'électroencéphalographie établit une augmentation de l'excitabilité du cortex cérébral, des médicaments sont prescrits.

La localisation d'un kyste sous-épendymaire détermine le tableau clinique:

  • La formation volumétrique à l'arrière de la tête se caractérise par des lésions des centres visuels.
  • Cavité cérébelleuse - violation de la fonctionnalité de la sphère motrice;
  • Kyste de la région temporale - dommages à l'audition;
  • Pseudokyste hypophysaire - un déséquilibre endocrinien.

Le côté de la lésion détermine l'emplacement du foyer - à droite ou à gauche.

Ce qui distingue un pseudokyste d'un kyste

L'éducation de la cavité avec le contenu du liquide céphalo-rachidien dans la partie centrale, qui survient après l'accouchement, chez l'adulte, provoque des symptômes cliniques et est capable de progresser.

Les pseudokystes se forment in utero ou directement pendant l’accouchement. Les os mous du crâne du bébé lors de son passage dans le canal génital peuvent entraîner une pression excessive sur les tissus cérébraux. Le manque d'approvisionnement en oxygène (hypoxie) entraîne la formation de cavités kystiques à la suite de la rupture des vaisseaux sanguins. Peu à peu, ces cavités se dissolvent.

Les fausses cavités kystiques se forment sous l'action des facteurs étiologiques suivants:

  • Absence de prédisposition génétique;
  • Les cavités multichambres des ventricules latéraux proviennent d'une rupture abondante des vaisseaux;
  • La pseudogenèse est localisée entre le noyau caudé et le tubercule optique.

L'absence de lésion des tissus des ventricules latéraux et de l'espace périventriculaire n'est pas accompagnée de symptômes cliniques.

Types de vrais kystes cérébraux

Il existe plusieurs types de cavités kystiques cérébrales:

  1. Des manifestations pathologiques des cavités kystiques de l'espace rétrocérébral apparaissent en raison de lésions de l'épaisseur du tissu cérébral. Le parenchyme cérébral est endommagé par des troubles circulatoires, des processus inflammatoires (encéphalite, méningite), après une intervention chirurgicale. Les cavités rétrocérébelleuses augmentent avec les infections répétées, les saignements;
  2. Les kystes arachnoïdiens sont situés entre les membranes. Chez les enfants, l'éducation peut avoir une étiologie congénitale. Chez l'adulte, il se forme après des blessures, des inflammations. Le danger de la cavité arachnoïdienne est la compression du parenchyme cérébral, qui s'accompagne d'une augmentation de la pression intracrânienne;
  3. La cavité kystique pinéale est localisée entre les hémisphères. Les dommages à la glande pinéale sont accompagnés de perturbations métaboliques hormonales. La raison nosologie - blocage du canal, dommages dus à l'échinocoque;
  4. Le kyste sous-arachnoïdien a une étiologie congénitale. Le tableau clinique de l’éducation se caractérise par des pulsations intracrâniennes, une sensation d’instabilité, des crampes musculaires. L'éducation est diagnostiquée par imagerie par résonance magnétique;
  5. Le kyste épiphysaire du cerveau est accompagné de somnolence, de désorientation dans l’espace, du doublement des objets dans les yeux. Les symptômes sont multiples, mais les signes d'endommagement de la glande pinéale prévalent. Une structure anormale est détectée par imagerie par résonance magnétique. Si la cavité est grande, une intervention chirurgicale est nécessaire pour décompresser les structures du cerveau;
  6. Le plexus vasculaire kystique fait référence au type de pseudokyste. Détecté par neurosonographie d'une femme enceinte;
  7. Le kyste lacunaire est situé dans les pons, structures sous-corticales. L'athérosclérose des artères cérébrales est la principale cause chez les personnes âgées;
  8. La cavité kystique pinéale est le facteur étiologique des troubles métaboliques, l'activité motrice. La pathologie provoque une encéphalite et une hydrocéphalie;
  9. Cavité délimitée par une liqueur située entre les méninges. Les facteurs étiologiques de la nosologie sont les blessures, les processus inflammatoires, les accidents vasculaires cérébraux. L'éducation provoque une paralysie des jambes, des crampes musculaires, une psychose, des réflexes de vomissement;
  10. La cavité kystique pencéphalique est le résultat d’infections. La nosologie est dangereuse dans le développement de l'hydrocéphalie, une augmentation de l'hypertension intracrânienne. Certains scientifiques discutent de l'étiologie héréditaire de l'éducation, telle qu'on la retrouve chez les enfants après la naissance.

Les espèces décrites se différencient des pseudo-formations sur tomogrammes par la mise en place d'un agencement spécifique de cavités.

Causes du cerveau pseudokyste

Les scientifiques n'ont pas réussi à établir les facteurs étiologiques des cavités intracérébrales kystiques. La vérification des mécanismes de développement provoquant chez les enfants est établie par la pratique. La pathologie se forme le plus souvent avec des problèmes de passage dans le canal génital. Avant la naissance, l'échographie n'indique pas de pseudokyste.

Les vrais kystes peuvent être détectés jusqu'à 28 semaines. Puis auto-régression.

Les problèmes surviennent chez les enfants en raison d'une hémorragie cérébrale, d'hypoxiques et d'une pathologie de la circulation sanguine cérébrale.

Les pseudo-kystes subépindymaux chez les nouveau-nés et les nourrissons sont associés au processus générique, mais ne sont pas innés. Les complications résultent d'hémorragies concomitantes.

Pseudokyste du plexus choroïde du ventricule latéral droit

Le développement des cavités kystiques du plexus choroïde est observé à 13-18 semaines. À ce stade, une structure réticulaire est formée à l'intérieur de la choroïde. Après avoir rempli la formation de liquide sur les ultrasons, il est possible de rechercher des cavités contenant du LCR. À la vingt-huitième semaine de grossesse, les kystes disparaissent d'eux-mêmes. La pseudo-formation du plexus du ventricule droit après la naissance est détectée pendant la grossesse compliquée:

  • Hypoxie du tissu cérébral du fœtus;
  • Infections (herpétique, chlamydia, cryptocoque).

Le plexus choroïde du fœtus se forme à la sixième semaine. En l'absence de cellules nerveuses, une formation anormale de liquide peut se produire. Des gouttes de liquide céphalorachidien après contact avec la structure des plexus vasculaires entraînent la formation de cavités kystiques supplémentaires.

Les pseudo-formations des côtés gauche et droit se développent avec une probabilité égale. La plupart des résolus à 28 semaines. La pathologie se forme au début du développement intensif du fœtus, lorsqu'il y a des violations temporaires de l'embryogenèse. À la naissance, la fonction cérébrale est normale. Si, après la naissance, les formations persistent, la nosologie disparaît généralement en un an.

Le danger est une combinaison de pseudokyste avec d’autres modifications du cerveau:

  • Hernie diaphragmatique;
  • Trisomie 18 chromosomes;
  • Hématome diaphragmatique;
  • Micrognathie;
  • Omphalocèle;
  • L'hydrocéphalie;
  • Hygroma kystique;
  • Défauts du tube neural;
  • Marteaux de pied.

L'amniocentèse est pratiquée en cas de troubles combinés. Il s'agit de prendre du liquide amniotique pour une étude plus approfondie des chromosomes. Des pseudokystes avec des stigmates supplémentaires de la désambriogénèse se développent dans un certain nombre de maladies héréditaires (Down, Edward).

L'amniocentèse est considérée comme sûre pour l'enfant, mais la procédure est invasive, elle est donc effectuée conformément aux indications.

L’examen approfondi implique l’utilisation de méthodes supplémentaires de neuroimagerie:

  1. Neurosonographie;
  2. Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  3. Tomodensitométrie (CT).

Une échographie est possible chez les bébés nés à terme, lorsque les fontanelles sont recouvertes d'un tissu osseux mince. Chez les nouveau-nés, les lumières sont ouvertes aux ultrasons. Méthodes L'angiographie par résonance magnétique et par tomodensitométrie est utilisée pour examiner les vaisseaux cérébraux après l'administration d'un agent de contraste par voie intraveineuse.

Caractéristiques des symptômes de pseudokystes chez les adultes et les nouveau-nés

Chez un adulte, de multiples cavités kystiques sont rarement formées. Les cavités simples ne présentent pas de danger pour la santé si elles ne sont pas infectées, l'observation dynamique n'augmente pas. Les vrais kystes chez les adultes sont plus souvent diagnostiqués, en raison de lésions crâniennes, de maladies infectieuses et de processus inflammatoires.

Caractéristiques nouveau-né pseudokyste

Le diagnostic des formations pseudokystiques est réalisé chez un enfant sur cent. Après la naissance, une échographie (échographie) est attribuée à tous les prématurés, avec un accouchement compliqué, des difficultés à passer par le canal de naissance.

La privation d'oxygène du cerveau dans l'utérus se développe après avoir subi un stress pendant la grossesse, des infections et l'utilisation de médicaments pendant la grossesse.

Les pseudokystes du plexus choroïde sont détectés à la 14e semaine du développement intra-utérin. Pour pré-identifier, pour effectuer une observation dynamique des formations, une échographie est réalisée au cours du premier trimestre de la grossesse.

Quels sont les kystes dangereux du plexus choroïde chez un enfant?

Les premiers signes de formation hémisphérique au cours de l'embryogenèse sont la formation de plexus vasculaires. Le processus de formation d'un liquide céphalo-rachidien limité dans les structures n'est pas examiné. Les pseudokystes ne représentent pas de risques pour la santé et ne nécessitent donc pas de traitement urgent. Observation dynamique, la thérapie d'entretien accélère le processus d'auto-résorption des cavités.

Dans la plupart des cas, les pseudokystes ne sont pas dangereux. L'absence d'augmentation de la taille sous observation dynamique entraîne des prévisions positives. Les lésions en croissance qui surviennent après un saignement abondant sont dangereuses. De telles structures font référence à l'esprit de vrais kystes.

Diagnostic des kystes et pseudokystes du cerveau

Le balayage échographique du parenchyme cérébral est un moyen sûr et informatif de diagnostiquer. Indications pour l'examen:

  • États hypoxiques;
  • Lésion cérébrale traumatique;
  • Complication de l'accouchement;
  • Comportement agité du bébé;
  • Pathologie de circulation intracérébrale suspectée.

La détection des cavités pseudokystiques chez les nouveau-nés n'est pas difficile. Si la fontaine déborde, l'examen des tissus est effectué par ordinateur et par imagerie par résonance magnétique (CT et IRM).

Maux de tête, vertiges, crampes musculaires en présence combinée de cavités kystiques nécessitent un diagnostic combiné à l'aide de méthodes de neuroimagerie:

  • Tomographie par émission de positrons (PET);
  • Neurosonographie;
  • Encéphalographie Doppler;
  • Scintigraphie cérébrale;
  • Tomodensitométrie et IRM de la tête.

Une étude approfondie révèle une pathologie combinée survenant pendant une grossesse ou un accouchement compliqué. À l'aide de l'administration intraveineuse d'un agent de contraste, l'état des artères cérébrales est surveillé, les zones d'hémorragie et d'hématome sont détectées.

Si vous soupçonnez des anomalies chromosomiques (maladie d’Edward, Down), pratiquez l’amniocentèse - prenez du matériel dans le liquide amniotique pour un examen génétique.

Appelez-nous au 8 (812) 241-10-46 de 7h00 à minuit ou laissez une demande sur le site Web à tout moment.

Kyste plexus vasculaire chez le nouveau-né

Le kyste du plexus choroïde chez le nouveau-né est de loin la pathologie la plus redoutable chez l'enfant de la première année de vie. En règle générale, il est détecté même au cours du développement fœtal au cours d'une période de 24 à 30 semaines. Dans le processus de développement du fœtus, l’éducation ne constitue pas une menace pour sa santé et sa vie. En outre, dans la plupart des cas, le kyste peut se résoudre après l'accouchement. Cependant, il est nécessaire de procéder à une analyse comparative pour exclure la formation d'un kyste d'origine vasculaire, qui se forme dans le contexte de processus pathologiques dans le corps.

Qu'est-ce que l'éducation?

Le kyste du plexus choroïde est une masse bénigne à contours nets remplie de liquide. Il survient parmi les grossesses normales avec une fréquence d'environ 3%.

La formation de plexus vasculaire kystique a tendance à s'auto-résorption, indiquant qu'il s'agit de pseudokystes. On observe souvent des kystes bilatéraux du plexus choroïde du cerveau mais ils disparaissent à la 28e semaine de grossesse, ce qui est lié au développement actif du système nerveux du fœtus. Dans les cas où le kyste continue d'être déterminé pendant une échographie jusqu'à l'accouchement, son importance n'augmente pas.

L'un des premiers signes de la formation du système nerveux central chez l'embryon est le plexus choroïde. Ce sont des unités structurelles dans la formation des hémisphères droit et gauche du cerveau. Les plexus vasculaires n'ont pas de terminaison nerveuse, mais ils fournissent une maturation rapide et un apport sanguin adéquat au cerveau du fœtus.

Le kyste du plexus choroïde du cerveau présente les caractéristiques suivantes:

  • dommage minimal à la santé;
  • manque de signification dans les comorbidités;
  • ne pas toucher aux systèmes vitaux et aux fonctions du corps;
  • pas de croissance et de déformation.

Raisons de l'éducation

Une des hypothèses de la formation de kystes est la théorie des anomalies congénitales, déclenchée par des mutations génétiques de cellules. En même temps, la localisation de la cavité de formation à gauche, à droite ou simultanément des deux côtés est sans importance. Il est important de noter que le développement d'anomalies du kyste ne provoque pas, mais au contraire, les pathologies de la formation intra-utérine contribuent à leur formation.

Le kyste du plexus choroïde chez le fœtus est détecté entre 14 et 22 semaines de développement intra-utérin. Une telle éducation est sans danger pour l’enfant, car elle ne provoque pas de symptômes neurologiques. À l'avenir, les capacités mentales de ces enfants ne diffèrent pas de celles de leurs pairs.

Dans de rares cas, ce type d'éducation se rencontre chez le nouveau-né. Un diagnostic détaillé et un suivi constant de la taille sont donc nécessaires. Les phoques tardives chez les nourrissons sont dues à des maladies infectieuses transmises par la mère pendant la grossesse. L'herpès et la toxoplasmose peuvent être des causes assez fréquentes de formations. De plus, le mécanisme de déclenchement de la formation de phoques tardifs est grave pendant la grossesse et l'accouchement, ainsi que la toxicose tardive.

Sur quels motifs un kyste peut-il être identifié chez un enfant?

Les sceaux vasculaires sont diagnostiqués au moyen de méthodes de diagnostic spéciales. Une échographie et une neurosonographie peuvent ainsi permettre une caractérisation complète du kyste. Selon les recommandations acceptées par l'OMS, ces études devraient être réalisées pour tous les enfants jusqu'à l'âge de un an afin d'exclure d'éventuelles violations de nature neurologique.

Les indications obligatoires pour la neurosonographie sont:

  • traumatisme pendant l'accouchement;
  • risque élevé d'infection intra-utérine;
  • manque d'oxygène du fœtus;
  • grossesse grave;
  • la présence de maladies chroniques chez la mère;
  • exercice intense pendant la grossesse;
  • déviations dans le développement physique du nouveau-né (insuffisance pondérale, croissance insuffisante);
  • déformation sévère des divisions anatomiques du crâne.

Selon les données statistiques, les formations kystiques sont enregistrées à la fois chez les enfants sans déviation du développement physiologique et chez ceux à développement tardif.

Types de formations kystiques

Les plexus des vaisseaux cérébraux participent activement à la production du liquide céphalo-rachidien, qui alimente en outre la nutrition du cerveau et est responsable de son développement fonctionnel. Les formations kystiques sont le résultat d'une croissance intensive du cerveau, lorsqu'il y a une cavité libre entre les plexus des vaisseaux sanguins, qui est remplie de liquide à l'intérieur. Les kystes du plexus choroïde chez le fœtus constituent un diagnostic assez courant, en particulier pendant le développement du fœtus et chez les enfants de moins d'un an.

Kyste du plexus vasculaire gauche

Les formations se produisent dans le contexte de maladies virales et infectieuses transmises par la future mère, ainsi que pendant la grossesse grave. Le kyste est localisé dans l'espace intracrânien près du plexus choroïde. Ce type de formation ne nécessite aucune mesure thérapeutique, dans la mesure où elles ne constituent pas une menace pour la santé et la vie de l'enfant. Dans la plupart des cas, ils se dissolvent au cours de la croissance de l'enfant.

Kyste de la formation vasculaire droite

Ce type d'éducation est diagnostiqué chez les nouveau-nés et les nourrissons. Dans certains cas, cela peut être déterminé à l'âge adulte, mais comme les kystes ne présentent pas de symptômes graves, une personne peut ne pas être au courant de la pathologie. Les formations kystiques du côté droit ne nuisent pas au corps et n'affectent pas le développement psychomoteur de l'enfant.

Pseudokystes bilatéraux

Dans la structure du cerveau ne se produisent pas de changements visibles et des troubles. Le processus implique le plexus choroïde du ventricule latéral. En règle générale, à mesure que le corps grandit, la tumeur passe sans assistance. Les kystes bilatéraux sont nombreux, ils sont enregistrés chez l'adulte et chez l'enfant. Dans certains cas, la formation de kystes bilatéraux peut indiquer une violation du cours de la grossesse, mais cela ne signifie pas que le bébé naîtra avec une pathologie.

Ces kystes sont appelés néoplasmes du plexus choroïde. Ils sont visualisés dans la corne postérieure du ventricule latéral droit sous la forme d'une formation aux bords nets et uniformes. Les néoplasmes ne provoquent pas de perturbations dans la dynamique du liquide céphalorachidien et augmentent dans l'espace extracellulaire.

Complications possibles

Les indications d'écho d'une néoplasie vasculaire doivent entraîner la vigilance chez un spécialiste. Les kystes eux-mêmes ne sont pas dangereux, mais leur présence peut augmenter le risque d'anomalies chromosomiques à l'avenir.

Avec des tests de laboratoire normaux, un kyste vasculaire n'indique pas un processus pathologique dans le corps. Pour exclure les anomalies génétiques, le médecin prescrit une amniocentèse (petite quantité de liquide amniotique).

Dans les cas où des anomalies génétiques sont détectées chez un fœtus, les conséquences suivantes sont les anomalies du développement:

Les pseudokystes n’ont pas d’influence absolue sur le développement des anomalies génétiques, comme on en trouve chez les enfants en bonne santé.

Mesures de diagnostic

Aujourd'hui, un kyste vasculaire n'est pas un signe de la maladie, mais il peut augmenter le risque de développer d'autres pathologies.

Diagnostic de l'éducation kystique à l'aide de méthodes de recherche spéciales:

  • Diagnostic échographique Conduit pendant la période de la vie fœtale, ce qui vous permet d'identifier l'éducation à un stade précoce de son développement.
  • Biopsie du placenta. Risque élevé de trisomie 18.
  • Amniocentèse Il a une grande précision, est effectué sur la période de gestation jusqu'à 22 semaines. La technique consiste à étudier les cellules de la peau de l'embryon.
  • Neurosonographie. Il est mené chez les enfants jusqu'à l'âge d'un an. La procédure permet de révéler une tumeur des deux côtés, mais jusqu'à ce que la fontanelle antérieure soit fermée.
  • Imagerie par résonance magnétique. Il est utilisé chez l'adulte pour détecter d'éventuels troubles neurologiques au cours desquels des kystes peuvent être détectés.

Caractéristiques du traitement

En règle générale, le traitement d'un kyste vasculaire n'est pas effectué, car le corps peut y faire face indépendamment. Cependant, il arrive que des spécialistes soient obligés de prescrire des médicaments pour la résorption du kyste.

Le plus souvent, les neurologues prescrivent les médicaments suivants:

  • Cavinton Il est utilisé pour éliminer les violations de la circulation cérébrale.
  • La cinnarizine. L'outil a un effet positif sur le système vasculaire, ce qui aide le corps à détruire les formations pathologiques et à se stabiliser.

Dans d'autres cas, les interventions thérapeutiques ne sont pas effectuées. Pour une surveillance continue du kyste, les spécialistes recommandent un diagnostic échographique du cerveau tous les 3 mois, jusqu'à sa résorption complète.

Les avis

Tatyana, 32 ans
À la 22e semaine de grossesse, une échographie a été réalisée à la découverte d'un kyste unilatéral. L’Uziste a assuré que cela ne ferait aucun mal au développement de l’enfant et qu’avec la croissance ultérieure de l’enfant, elle pourrait se dissoudre d'elle-même. La consultation désignée pour faire le dépistage. Les résultats sont bons. Avec eux envoyés à la génétique. Il a recommandé d'attendre la troisième échographie, sur la base de laquelle il sera possible d'examiner la dynamique de la néoplasie. Et en effet, le bébé a grossi et le kyste a disparu.

Catherine, 36 ans
Les deux enfants avec une différence de 5 ans ont été diagnostiqués avec un kyste, le premier enfant s'est résolu sans laisser de trace, bien que j'étais très inquiet. La seconde au début de la grossesse a également été identifiée; il s’agit peut-être d’une caractéristique héréditaire. Dans les premier et deuxième cas, elle attendait toujours une échographie planifiée, car il était inutile de passer à l'étude plus tôt. Re-diagnostic après avoir identifié un kyste, je n'étais pas plus tôt qu'un mois après leur détection.

Elena, 26 ans
A 20 semaines, j'ai fait une échographie où un kyste du plexus choroïde a été diagnostiqué. La spécialiste n’a rien expliqué, elle m’a référé à une consultation de génétique, car les tumeurs étaient plutôt grosses - 8 mm. J'ai passé les tests et après 3 jours, j'ai découvert les résultats, ils se sont avérés bons et la taille de la formation est nettement inférieure à 3 mm. La consultation a été désignée pour subir une échographie pendant 32 semaines. Pendant la période d'attente, j'étais très inquiète, j'ai étudié beaucoup de littérature spéciale. Dans toutes les sources, on parlait d'un résultat bénin. En conséquence, le moment est venu de subir une échographie. Il n'a révélé aucune formation dans le cerveau, elles se sont toutes résolues.

Qu'est-ce qu'un pseudokyste du cerveau: ses causes chez le nouveau-né et les méthodes de traitement

La santé des nouveau-nés est la préoccupation la plus importante des parents. Selon les statistiques, un pseudokyste du cerveau est diagnostiqué sur cent enfants, ce qui est souvent une surprise et plonge toute la famille dans le choc. Voyons ce qui se cache derrière ce terrible terme médical et si tout est si grave.

Symptômes et causes de la pathologie

Un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né n'est accompagné d'aucun symptôme spécifique. Les médecins associent l’émergence et le développement de cette maladie à une pathologie au cours du développement fœtal.

Les raisons de la formation de formations kystiques et de kystes peuvent être:

  • hypoxie - manque d'oxygène;
  • traumatisme à la naissance;
  • troubles métaboliques;
  • maladies infectieuses portées par la mère pendant la gestation (rubéole, rougeole);
  • enchevêtrement du cordon.

La présence de ces facteurs dans l’histoire d’une femme enceinte doit être prise en compte lors du diagnostic.

Classification des maladies

Cette éducation, contrairement au pseudokyste, sans l'aide de médecins peut avoir des conséquences graves et nécessite une intervention chirurgicale.

Les symptômes d'un kyste cérébral incluent:

  • vision floue et coordination des mouvements;
  • perturbations du système hormonal;
  • maux de tête;
  • irritabilité accrue.

Voir également les pseudokystes kystes du plexus choroïde. Une telle éducation peut être diagnostiquée au deuxième trimestre de la grossesse, mais elle est absolument inoffensive et disparaît avant la naissance de l'enfant ou au cours de sa première année de vie. Ce type de kyste se forme lors du développement du cerveau, lorsque le liquide pénètre dans les vaisseaux sanguins.

C'est important! Le pseudo-kyste dans la tête d'un enfant diminue avec le temps et disparaît complètement chaque année. Ce kyste ne se résout pas et exerce une pression sur les parties adjacentes du cerveau. Si, après un an, la tumeur est préservée, le kyste est considéré comme vrai.

Méthodes de diagnostic chez un enfant

La pathologie dans les tissus du cerveau du nouveau-né nécessite une attention accrue de la part des médecins et des parents. Les enfants avec un tel diagnostic devraient être examinés régulièrement.

L'échographie, qui est diagnostiquée pseudokyste, ne permet pas toujours de prendre en compte la cavité et les parois de la formation. Un pseudo-kyste peut avoir n'importe quelle forme ou taille, mais il est toujours localisé au même endroit: dans les hémisphères cérébraux situés entre le thalamus et la tête du noyau caudé. Si l'emplacement est différent, il s'agit d'un véritable kyste.

Pour un diagnostic complet de la médecine moderne offre plusieurs façons:

  • Recherche Doppler;
  • neurosonographie;
  • IRM
  • émission positrotron ou tomodensitométrie, etc.

L'échographie cérébrale n'est informative que pendant la première année de la vie d'un enfant, avant la prolifération du printemps (plus dans l'article: quand et comment un régime chez un enfant grandit-il?) Il est prescrit aux bébés prématurés, ainsi qu'à ceux qui ont souffert de manque d'oxygène et d'accouchement difficile. Les enfants de plus d'un an et les adultes subissent une IRM. Ces méthodes différencient le kyste et le pseudokyste.

Méthodes de traitement

Le Dr Komarovsky est convaincu que le pseudokyste dans la tête d'un nourrisson est une sorte de norme et qu'il n'affecte pas le développement de l'enfant. Lorsqu'une telle formation apparaît, ce n'est pas le pseudokyste qui est dangereux, mais les complications possibles sous la forme d'une violation de l'intégrité du tissu cérébral.

Dans la plupart des cas, un traitement avec un tel diagnostic n'est pas nécessaire. Le traitement vise à éliminer les effets de l'hypoxie intra-utérine. Pour améliorer la circulation sanguine, le médecin peut prescrire Actovegin, Tsitoflavin, etc. Le pseudokyste lui-même ne nécessite pas de traitement en tant que tel et se résorbe dès la première année de vie sans intervention médicale.

Pseudokystes du plexus choroïde

Commentaires

Et nous avons la même chose. Travail lourd. Tout va résoudre, ne vous inquiétez même pas!

Merci beaucoup On nous a attribué le contrôle dans un mois. Voyons comment cela se passera, j'espère vraiment que ça va se résoudre plus rapidement

Merci pour la réponse. Et comme le bébé se développe, tout est en ordre ??

Et à l'hôpital, nous n'avons pas fait d'échographie, au contraire, tous les médecins ont déclaré que le bébé était en bonne santé, ils ont mis 9 points sur apgar, personne n'a rien vérifié.

Oui, avant que toutes ces super-études ne soient disponibles, personne ne savait rien - ni sur le déroulement de la grossesse, ni sur aucune plaie, et tout le monde vivait en paix) et maintenant nous en saurons trop.

Merci pour l'information, la santé de votre bébé)

TRAITEMENT VASCULAIRE PSEVDOKISTE DANS LE NOUVEAU-NÉ

Un pseudokyste est également appelé kyste du plexus choroïde. Nous étions à l'hôpital pendant 20 jours, nous avons trouvé un kyste à cet endroit. Nous avons eu un pseudo kyste, à 7 mois. résolu. Donc, elle dit simplement que l’enfant se développe normalement, qu’il n’ya pas de déviations et que le kyste ne nous dérange pas...

Un kyste du plexus choroïde est détecté chez le fœtus, généralement jusqu'à 6 ou 7 mois après son développement. En règle générale, il disparaît alors en toute sécurité et ne se rappelle plus jamais. Le plexus vasculaire kyste (choroïde, choroïde, villeuse) du fœtus survient à une fréquence d’environ 1 à 3% des cas parmi toutes les grossesses observées normalement.

Même si cela ne se produit pas et que le kyste continuera à être visualisé dans les périodes ultérieures jusqu'à l'accouchement, son importance ne grandira pas. Le kyste du plexus choroïde peut ne pas en être un, leur nombre varie souvent, ce qui ne change pas non plus le pronostic.

Un kyste cérébral qui provient de foyers de nécrose est appelé ramolitional. Dans la plupart des cas, un kyste du plexus vasculaire identifié chez un nouveau-né, même avec un virus, a un pronostic favorable, disparaît au cours de l'année et ne reprend pas son développement dans le futur.

Kyste sous-épendymaire chez le nouveau-né

Bonjour Les kystes du plexus vasculaire n’ont rien à voir avec les médicaments prescrits, ils ne nécessitent aucun traitement. Bonjour Outre les kystes du plexus vasculaire, il existe peut-être encore certains facteurs de risque d'anomalies du développement fœtal (hérédité, âge, autres modifications échographiques) et, par conséquent, une amniocentèse est prescrite. La probabilité d'une pathologie ne peut être déterminée uniquement par des kystes, car un tel changement ne constitue pas en soi un danger pour l'enfant.

Les kystes sous-arachnoïdiens peuvent augmenter à la fois in utero et après la naissance. Bonjour Ces kystes n'affectent pas le développement du fœtus et ne nécessitent pas de traitement (voir l'article et les autres commentaires).

Pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né

Quand l'infection disparaîtra-t-elle? Bonjour Le kyste est susceptible de disparaître, mais même si cela ne se produit pas, inutile de s'inquiéter, cela n'affectera pas le développement de l'enfant. Good Day, sur le dépistage du premier trimestre (12 + 4 semaines), un développement inégal des plexus vasculaires du cerveau, une asymétrie a été trouvé.

La raison de la formation de pseudokystes dans la tête du nouveau-né n’est pas entièrement comprise, de même que le mécanisme de déclenchement de la plupart des maladies neurologiques. Ce sont des facteurs pathogènes qui doivent être pris en compte lors du diagnostic lorsque le cerveau d'un pseudokyste est suspecté chez le nouveau-né. De tels kystes peuvent se former dans l'embryon et sont détectés, à l'aide d'une échographie, à un âge gestationnel de 14 à 20 semaines.

Bonjour Nous avons seulement un mois! Nous avons fait une échographie, nous avons trouvé des kystes dans le plexus choroïde droit de la tête, un neurologue a prescrit un traitement. 2 mois pour prendre les comprimés TANAKAN. Après 2 mois, IZI a été refait - le kyste est devenu plus petit. Ils ont bu un cours et progressivement le kyste a résolu par an. Maintenant tout va bien! Mon dieu, on a diagnostiqué des kystes dans le plexus choroïde droit de la tête de ma Masha.

Quel est le kyste du plexus vasculaire et le mécanisme de sa formation?

Au cours de l'hypoxie, c'est très souvent le cas et beaucoup ignorent même l'existence de ces kystes. Ils ne subissent des échographies dans les maternités que dans des soins intensifs et les enfants ordinaires sortent sans examen. Nous avons un kyste. C'était 1 cm, maintenant c'est 3 cm, mais c'était il y a 2 ans. Ils ont essayé de nous soigner avec la cérébrolysine et le lidaza, mais n'ont provoqué que l'épilepsie. Le médecin a dit à juste titre que le kyste se développe avec le cerveau. Les kystes du plexus choroïde sont souvent le résultat d'un manque d'oxygène dans le système nerveux central. " Les kystes sont des tumeurs bénignes, généralement héréditaires.

Burdenko et là-bas, ils nous ont expliqué ce qu’est un kyste - un kyste n’est pas une tumeur, pas un néoplasme, il ne peut pas se développer tout seul. En général, j'ai réalisé que ce n'était pas particulièrement effrayant. 2. oui le kyste, il est nécessaire de traiter, peut résoudre. Rien à voir avec les kystes, ils ne peuvent en aucun cas être guéris, mais aussi l’aloe-biostimulant, peu importe sa taille.

Les kystes, dont la moitié sont bilatéraux, disparaissent quelque part vers la 28e semaine. Il ne met pas en danger ni le fœtus, ni le nouveau-né, ni un adulte, s'il reste en vie (phénomène extrêmement rare). Les plexus vasculaires sont parmi les premiers signes de formation du système nerveux central chez l'embryon et le fait que deux d'entre eux indiquent la formation des hémisphères droit et gauche.

Le fait est qu’il n’existe pas de… Lorsque nous avons adopté le NSG pour la première fois, il a été dit que le problème serait probablement résolu. Nous sommes dès le premier GSN à trouver un kyste du plexus choroïde à gauche, 2 mm. Le kyste ne grossit pas et ne diminue pas. Bonjour À l’échographie à 21 semaines de gestation, un kyste du plexus vasculaire de taille 4,9 a été détecté et il s’est avéré qu’il y avait une infection dans le corps.

Les causes et le traitement des pseudokystes dans la tête d'un nouveau-né

Le pseudokyste cérébral chez le nouveau-né est une petite formation arrondie de nature kystique, qui contient du liquide céphalorachidien. Les pseudokystes sont localisés au bord de la tête du noyau caudé et du monticule optique, dans la région des corps des ventricules latéraux des hémisphères ou près des angles latéraux des parties cornéennes antérieures des grands hémisphères. Pourquoi l'éducation apparaît?

Catalyseurs d'occurrence

Le pseudokyste chez les nourrissons se forme sous l’influence de divers facteurs. Cependant, dans la plupart des cas, la cause de l’occurrence est une perturbation du développement prénatal du fœtus.

Raisons de la formation de pseudokystes:

  • manque d'oxygène;
  • hémorragie cérébrale;
  • carence en macro et en micronutriments, ce qui entraîne une altération de la circulation sanguine $
  • infections qu'une femme a eu quand elle était enceinte.

La formation la plus dangereuse est considérée comme un pseudokyste sous-épendymaire, qui se forme en raison d'une hémorragie ou d'une blessure lors de l'accouchement.

Diagnostics

Comme le pseudo-kyste ne présente aucune manifestation, l'éducation ne peut être détectée que par échographie, qui s'effectue par le biais d'un ressort. Dans certains cas, scintigraphie cérébrale réalisée, PET. Indications pour mener une enquête pour identifier un pseudokyste cérébral chez un nouveau-né:

  • blessure à la naissance;
  • manque d'oxygène pendant l'accouchement;
  • régurgitations fréquentes;
  • larmoiement accru;
  • mauvais sommeil

Selon les statistiques, un pseudokyste a été trouvé chez 1% des bébés prématurés. En raison du manque de connaissances ou de la pratique médicale, la pseudo-formation est confondue avec un véritable kyste, ce qui affecte l'état émotionnel de l'enfant. Pour éviter une telle erreur, vous devez sélectionner avec soin le médecin traitant et, si nécessaire, consulter d'autres spécialistes compétents dans ce domaine.

Les kystes du plexus choroïde, appartenant à des pseudokystes, sont détectés chez le fœtus par échographie à 14–20 semaines de gestation. Les formations se forment pendant la période de croissance active du cerveau et se résorbent complètement avant la naissance de l'enfant.

Comment soigner un pseudokyste?

Avec une taille d'éducation normale, il est inapproprié de traiter les bébés avec un tel diagnostic, car dans la plupart des cas, ils s'absorbent dans la première année de leur vie. Psevoobrazovanie n'affecte pas l'état physique, mental et émotionnel de l'enfant.

Les enfants avec un pseudo-kyste retrouvé sont enregistrés auprès d'un neurologue, qui contrôlera la croissance de l'éducation et prescrira le traitement approprié. Dans la plupart des cas, un tel diagnostic prescrit des médicaments destinés à améliorer la circulation sanguine dans le cerveau et des antihypoxants, tels que Mildronate, Mexidol.

Les enfants hyperactifs se voient prescrire des médicaments Pantogam, Glycine. Pour améliorer l'état du système neuro-réflexe et musculo-squelettique, un massage est prescrit aux patients. La procédure est effectuée par des massothérapeutes qualifiés en l'absence de contre-indications.

Si une éducation est détectée, le neurologue prescrit un nouvel examen du patient afin de déterminer si elle grandit ou non. Si, à la deuxième visite chez le médecin, le kyste est resté identique ou a augmenté, on lui prescrit un traitement destiné à prévenir les maux de tête et les crampes. À un âge plus avancé, un pseudokyste est examiné par IRM et par CT. Grâce à ces études, il est possible de vérifier l'absence de tumeur.

Si, à la fin de la première année de vie, l’éducation chez le nourrisson n’est pas résolue, cela signifie que le diagnostic a été mal posé et que les médecins doivent examiner à nouveau l’enfant. Des médicaments sont prescrits pour prévenir les crampes dans les grandes formations qui exercent une pression sur le cerveau.

Dans le cas où l'éducation continue de croître, ils ont recours à une intervention chirurgicale. Le kyste est éliminé par trépanation du crâne, pontage et endoscopie. La meilleure méthode est endoscopique, cependant, elle ne convient que pour une partie des formations de nature kystique. S'il n'y a pas de traitement, le patient commence des crises convulsives, des troubles neurogènes.

Remèdes populaires

Les bains et les décoctions à base de plantes sont utilisés pour soulager les symptômes de grandes formations en combinaison avec un traitement médicamenteux. Avant d'utiliser tel ou tel remède traditionnel, il est nécessaire de consulter le médecin traitant, car de nombreuses plantes médicinales provoquent le développement d'une réaction allergique, voire d'un empoisonnement.

Des bains contenant des bouillons d'herbes médicinales apaisent et soulagent les tensions. Pour une utilisation interne, on utilise une décoction d’aubépine, qui combine les propriétés susmentionnées et un goût agréable.

Les pseudokystes du cerveau chez les nouveau-nés résultent d'une mauvaise circulation sanguine ou du risque d'asphyxie pendant le travail. Malgré le fait que le diagnostic semble intimidant, l’éducation se déroule sans aucune aide pendant la première année de la vie du bébé. Pour contrôler la dynamique de la croissance, l’enfant doit être surveillé par un neurologue expérimenté qui lui prescrira le traitement et les recherches nécessaires.

Et rappelez-vous, quelle que soit la gravité du diagnostic, vous devez rester calme, car ce n'est qu'ainsi que vous pourrez prendre les bonnes décisions.

Pseudokyste cérébral chez le nouveau-né

Les experts estiment que le pseudokyste situé à la tête d'une formation néonatale ou kystique est la complication la plus sûre de l'accouchement. Cette pathologie est diagnostiquée chez environ un enfant sur cent. Elle ne représente pas une menace sérieuse pour le bébé mais exige un contrôle strict des parents et des médecins. Pourquoi une anomalie se développe et comment résoudre le problème?

Qu'est-ce qu'un pseudokyste cérébral chez le nouveau-né?

Les formations kystiques sont des petites cavités arrondies remplies d'exsudat (liqueur ou autre substance). Ils sont localisés d'un ou de deux côtés, mais nécessairement dans une certaine zone du cerveau.

Le mécanisme de départ de la pathologie chez le nouveau-né n'est toujours pas complètement compris. Il arrive que, malgré toutes les prédictions alarmantes, un bébé naisse en bonne santé et l'autre, dans lequel tous les indicateurs sont normaux, naisse avec une lésion organique du système nerveux. Avec un développement cérébral intra-utérin trop rapide, l'espace vacant entre les plexus choroïdes est rempli de liquide céphalo-rachidien - c'est ainsi que se développe le pseudokyste. En règle générale, cela ne met pas la vie en danger et la santé de l’enfant reste normale. Des enseignements similaires révèlent sur l'échographie d'un fœtus dans l'utérus.

Avant la naissance, la plupart des fractions kystiques ont le temps de se résoudre. Si un kyste a été trouvé chez un nouveau-né, son apparence est associée à une infection herpétique de la mère.

Aussi la cause du pseudokyste chez les bébés est:

  • Blessure à la naissance.
  • Hypoxie du fœtus (manque d’oxygène).
  • Maladies chroniques de la mère.
  • Lésions infectieuses du fœtus.
  • Effets toxiques.
  • Fort stress les femmes dans la période de porter un enfant.
  • Mauvaise hérédité.
  • Écologie contaminée.
  • Accouchement difficile.
  • L'enchevêtrement du cordon ombilical.

Chez les nourrissons, un pseudokyste sous-épendymaire du cerveau est considéré comme extrêmement dangereux, dont l'apparition est associée à un retard de développement intra-utérin, une hémorragie ou un traumatisme à la naissance. La survenue d'une telle anomalie peut être influencée par plusieurs facteurs (en particulier lorsque la grossesse s'est déroulée avec des pathologies):

  • L'anémie
  • Insuffisance placentaire.
  • Fertilité multiple.
  • Conflit rhésus.

Quel est le pseudokyste dangereux

Les pathologies kystiques du cerveau provoquent presque toujours des blessures subies lors de l'accouchement, une hypoxie fœtale et non des troubles du corps. Ils sont absorbés dans l'année et ne nécessitent pas de traitement spécial. L'essentiel est de rendre visite régulièrement au neurologue, de suivre une thérapie de rééducation, avec laquelle vous pouvez prévenir et éliminer les complications possibles de la maladie. Si, à la fin de la première année de vie du bébé, l’éducation ne se dissout pas, le diagnostic devient alors un «vrai kyste».

La plupart des nourrissons ont un pseudokyste et un véritable kyste cérébral ne se manifeste pas et n'interfère pas avec le développement ultérieur. Le kyste n'est dangereux qu'avec la prolifération rapide et la compression des tissus adjacents du cerveau. Ces cas se produisent dans 1-5% des patients. Ensuite, l'enfant peut développer les symptômes suivants:

  • États convulsifs.
  • Attaques de maux de tête.
  • Perturbation du sommeil
  • Déficience visuelle et auditive.
  • Violation du fond hormonal.
  • Tremblement des membres.

Comment identifier un pseudokyste

La neurosonographie est une méthode extrêmement précise, informative et sans danger pour diagnostiquer les anomalies chez les nourrissons associées au cerveau. L'indication pour l'étude est:

  • Asphyxie du nourrisson.
  • Blessures à la naissance.
  • Hypoxie du foetus.
  • Protrusion ou chute de la fontanelle.
  • Césarienne.
  • Maladies infectieuses de la mère pendant la grossesse (rubéole, varicelle).
  • Prématurité
  • Travail lourd.

En outre, le bébé peut être affecté à de telles études:

  • Encéphalographie Doppler, qui permet d’évaluer l’état des artères du cerveau et du cou.
  • La tomographie par émission de deux photons est un moyen efficace d’examiner les organes internes. Utilisé pour détecter divers néoplasmes et surveiller l'efficacité du traitement.
  • La scintigraphie cérébrale est un type de diagnostic moderne utilisé pour évaluer l'état du cerveau, du foie, du coeur, des reins et de la glande thyroïde.
  • Tomographie par résonance magnétique. Cet examen est réalisé sous anesthésie générale.

Mais la principale méthode de détection de la formation kystique est l’échographie. Il peut être utilisé pour déterminer toute formation dans le corps, par exemple:

  • Kyste au coccyx.
  • Kyste dans les reins.
  • Tumeur poplitée (kyste de Becker).

En cas de faux kyste, au fil du temps, une étude répétée est nécessairement réalisée afin de suivre la dynamique de la croissance de l'éducation. Si ses dimensions n'ont pas changé ou, au contraire, augmenté, un cours ou une opération thérapeutique est prescrit.

Différence entre kyste cérébral et pseudokyste

Les faux kystes du cerveau diffèrent des vrais par les critères suivants:

  • Localisation Le plus souvent, le pseudokyste est situé entre les noyaux sous-corticaux de la base du cerveau, près des ventricules latéraux ou dans les grands hémisphères.
  • Genèse. Les causes de la maladie sont acquises ou secondaires.

Établir un diagnostic précis aide uniquement les diagnostics instrumentaux. Si un néonatologiste a recommandé un examen, vous ne pouvez pas le refuser. Il convient de rappeler que la détection rapide des anomalies vous permet d’éviter des conséquences graves.

Comment traiter

Le neurologue pédiatrique observe l'évolution de la maladie. Dans la plupart des cas, on prescrit aux jeunes patients des médicaments améliorant la circulation cérébrale et des antihypoxants:

  • Mildralex.
  • Mexidol.
  • Actovegin.
  • La cytoflavine.
  • Vitamines du groupe B.

Quand l'hyperactivité est prescrite:

Pour renforcer le système musculo-squelettique, appliquez un massage (s'il n'y a pas de contre-indications).

Si le pseudo-kyste ne se résout pas avant la fin de la première année de la vie du bébé et tend à se développer, les spécialistes ont recours à une intervention chirurgicale. La formation est éliminée par craniotomie, pontage ou endoscopie.

La chirurgie endoscopique chez les enfants est considérée comme la meilleure méthode de traitement, mais elle ne s’applique pas à tous les types de pathologie. Par exemple, si un enfant est diagnostiqué avec un kyste d'un septum transparent du cerveau, cette technique est idéale pour le patient. Pendant la procédure, le neurochirurgien peut, grâce à la fibre optique de l'endoscope, examiner les plus petits détails anatomiques et manipuler les instruments de la manière la plus efficace. Les procédures endoscopiques sur le cerveau se déroulent généralement sans complications ni traumatismes inutiles pour le patient. La durée de la période de récupération après le retrait du kyste dépend de la santé globale du bébé.

Méthodes folkloriques

Pour améliorer l’état de l’enfant présentant de grandes formations kystiques, ainsi que des traitements médicaux, vous pouvez recourir à la médecine traditionnelle. Les recettes les plus populaires sont:

  • Le bouillon d'aubépine, pris par voie orale, renforcera le système nerveux, améliorera le sommeil d'un petit patient.
  • L Litchkagusinaya, prêle, violette, la lettre initiale réduira la pression intracrânienne.
  • La pruche a un excellent effet de résolution.
  • Les bains avec des bouillons à base de plantes sont calmants.

Pour préparer un bouillon sain avec un effet calmant, dans des proportions égales, vous pouvez prendre des feuilles de framboise, la racine du marais, le millefeuille, la pharmacie de la camomille, la racine de réglisse. 2 cuillères à soupe de matières premières broyées insistent dans 0,5 litre d'eau bouillante pendant 7 à 8 heures. La décoction prête à peine est ajoutée au bain et baigne le bébé.

C'est important! L'utilisation de remèdes populaires contre le pseudokyste n'est possible qu'avec l'autorisation du médecin traitant. De nombreuses plantes peuvent provoquer des allergies chez le bébé et une intoxication du corps. L'usage interne de décoctions et d'infusions doit être particulièrement prudent.

Le pseudokyste sous-épendymaire du cerveau, qui se trouve chez le nouveau-né, est considéré comme une tumeur bénigne et nécessite une surveillance régulière. Fondamentalement, le problème disparaît avec le temps, ne laissant aucune conséquence négative. L'essentiel est de suivre la pathologie et de suivre les recommandations du médecin.

Pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né

Les pseudokystes sont de petites formations arrondies de caractère kystique. Le contenu du pseudo-kyste, en règle générale - CSF (liquide céphalo-rachidien). Ils sont situés soit d'un seul côté, soit bilatéraux, mais seulement dans certaines parties du cerveau. Un pseudokyste dans la tête d'un nouveau-né est détecté uniquement lors d'un examen diagnostique - par exemple, une échographie du cerveau, car les pseudokystes ne présentent aucun symptôme.

Il n'y a aucune raison de paniquer, le pseudokyste n'affecte pas la santé du nourrisson, ni son développement mental et physique. En règle générale, les pseudokystes se dissolvent d'eux-mêmes au cours de la première année de la vie d’un enfant (généralement jusqu’à 10 mois).

Les causes

La raison de la formation de pseudokystes dans la tête du nouveau-né n’est pas entièrement comprise, de même que le mécanisme de déclenchement de la plupart des maladies neurologiques. Pourquoi un enfant est-il né, contrairement aux prévisions alarmantes - en bonne santé, et l'autre bébé, qui a tous les indicateurs - excellent, est né avec des lésions organiques? Génétique, écologie, maux familiaux héréditaires, style de vie et santé des parents, accouchement difficile? Une partie de ceci commence un processus qui conduit un parent anxieux avec un nouveau-né à un médecin.

Il est important que les médecins diagnostiqués avec précision, les pseudokystes ne nécessitent pas de traitement, contrairement au vrai kyste. Un véritable kyste cérébral, s'il se développe, sans aide médicale peut entraîner une invalidité, voire la mort de l'enfant. Même avec un examen minutieux lors de l'utilisation d'un équipement de diagnostic, une erreur est possible, car caractéristiques cliniques et morphologiques, la topographie des formations kystiques sont extrêmement diverses.

L'apparition et le développement de pseudokystes cérébraux chez le nouveau-né sont associés à la pathologie du développement intra-utérin:

  1. Hypoxie - manque d'oxygène;
  2. Lésions traumatiques - hémorragies possibles;
  3. Troubles métaboliques - effets toxiques;
  4. Infection - transmise par une femme pendant la grossesse, infections intra-utérines.

Ce sont des facteurs pathogènes qui doivent être pris en compte lors du diagnostic lorsque le cerveau d'un pseudokyste est suspecté chez le nouveau-né.

Un pseudokyste est également appelé kyste du plexus choroïde. De tels kystes peuvent se former dans l'embryon et sont détectés, à l'aide d'une échographie, à un âge gestationnel de 14 à 20 semaines.

Ils se forment au cours de la formation et du développement intensifs du cerveau - le liquide cérébral pénètre dans le plexus des vaisseaux alimentant le cerveau en croissance rapide. Le plus souvent, ces formations ne présentent aucun danger et sont résolues avant la naissance de l'enfant ou au cours de sa première année de vie.

Diagnostics

Néanmoins, les pseudo-kystes, bien que «pseudo», constituent néanmoins une pathologie des tissus cérébraux et nécessitent donc l’attention des parents et des neurologues. Un suivi régulier est donc nécessaire.

Pour un diagnostic rapide, en particulier pour les nouveau-nés, la médecine offre beaucoup:

  • neurosonographie,
  • Encéphalographie Doppler,
  • tomographie par ordinateur et par résonance magnétique,
  • TEP - tomographie par émission de positrons,
  • scintigraphie cérébrale, etc.

Il est très important que les parents connaissent et comprennent le sens et les possibilités de ces études. Bien sûr, les médecins feront tout pour votre enfant, mais vous pouvez en faire plus et devez connaître toutes les possibilités. N'oubliez pas que vous ne devez pas trop vous inquiéter car les pseudokystes se résolvent généralement jusqu'à 10-12 mois. Prenez soin de vous, de vos petits et soyez en bonne santé!