Maux de tête après l'entraînement

Sclérose

Un exercice systématique est nécessaire pour maintenir un bien-être normal. Nous décidons de faire du jogging dans le parc, de balancer la presse et de pousser à la maison ou de commencer à aller au gymnase.

Cependant, en plus des avantages, la formation présente un inconvénient: certaines personnes souffrent de maux de tête. Continuer à atteindre votre objectif par la douleur ou arrêter de prendre soin de votre santé? Que faire dans une situation où vous avez une surprise aussi désagréable - des maux de tête après un effort physique?

Pourquoi mal de tête après l'entraînement

Il y a plusieurs raisons à ce problème. Les facteurs les plus courants pouvant affecter la santé d'une personne après un exercice:

Mal de tête à la suite d'un effort physique

Ce type de mal de tête n’est concerné que si vous ne vous inquiétez pas d’autres maladies ou d’autres facteurs défavorables.

La raison peut être une tension excessive des muscles du cou et de la tête lors de l'exécution d'exercices. Par exemple, le stress physique résultant d'une violation d'équipements sportifs est susceptible de provoquer des maux de tête.

La nature du mal de tête consiste à presser ou à presser (comme un cerceau qui serre la tête étroitement). Il s’agit souvent d’une douleur modérée, mais elle peut être assez grave. Selon les statistiques, la moitié des personnes qui pratiquent régulièrement les exercices souffrent de céphalées de tension physique.

Augmentation de la pression intracrânienne

Le cerveau humain, en tant que défense contre le stress mécanique, produit du LCS (un fluide spécial produit par les vaisseaux des ventricules cérébraux). Afin de maintenir l'activité vitale naturelle de notre corps, cette substance est régulièrement absorbée, mais il arrive qu'elle s'accumule beaucoup. En conséquence, la pression intracrânienne augmente, ce qui provoque un mal de tête. Ainsi, la raison peut être reçue pendant un entraînement à la tête, blessure légère.

Hypertension artérielle

Un style de vie mesuré et détendu permet d'ignorer la pression. Cependant, même une petite charge d'exercice sert de catalyseur. Si les activités sportives se terminent par un mal de tête, cela peut être un signe d'hypertension artérielle. Ce qui à son tour signifie qu'il y a des problèmes avec les vaisseaux et nécessite un traitement sous la surveillance d'un médecin. Le fait est que les analgésiques ne sont pas une panacée, car ils ne font que supprimer les symptômes.

Maladies de l'oreille moyenne et interne

Les maladies peuvent transformer toute activité en cauchemar. Les labyrinthites ou otites, caractérisées par des douleurs aiguës et aiguës qui se manifestent dans la moitié de la tête, donnent à la partie pariétale, à l'arrière de la tête et même à la gorge. Dans le même temps, l'oreille peut reposer ou dedans va frapper.
Après un effort physique, des maux de tête surviennent également pour les raisons suivantes:

  • stress émotionnel;
  • dépression et stress;
  • syndrome de sevrage, qui survient à la suite de l'arrêt de l'utilisation d'analgésiques;
  • affection des muscles du cou;
  • l'utilisation d'équipement de protection lors de l'entraînement (lunettes ou casque fermé, etc.) provoquant des névralgies nerveuses occipitales, etc.

La nature intense des douleurs, qui vous inquiète après un entraînement, nécessite une intervention médicale obligatoire.

Symptômes inquiétants

Il arrive que de telles maladies résultent de blessures ou de diverses maladies. Par exemple, un mal de tête pendant un exercice physique lorsque vous vous penchez est le signe d’une maladie telle que la sinusite.

N'ignorez en aucun cas les symptômes suivants:

  • accompagner un mal de tête avec altération de la conscience ou tout trouble mental;
  • douleur aiguë et sévère, se développant en quelques secondes;
  • nausée, vomissement ou fièvre avec maux de tête;
  • l'apparition de la douleur après une maladie infectieuse;
  • la sensation douloureuse qui l’accompagne dans le cou ou l’épaule.

Les symptômes ci-dessus nécessitent un examen immédiat et obligatoire, car ils peuvent indiquer une pathologie grave.

Traitement des maux de tête après l'exercice

Les médicaments contre la douleur (tels que Analgin, Citramon) apporteront un soulagement dès que possible. Cependant, avec la réticence à mener des expériences avec des médicaments, vous pouvez essayer d'autres méthodes éprouvées:

  • quelques heures de sommeil (si la tête vous fait mal à cause de la fatigue et de la congestion, tout passera);
  • réception d'un bain chaud (le bain ordinaire devient un processus de guérison si vous ajoutez 50 grammes d'herbe de valériane et de sel de mer chacun);
  • une compresse de pulpe de citron effilochée (appliquer sur le front pendant 30 minutes et rester au calme).

Un massage aux huiles essentielles de lavande, d'ylang-ylang, de basilic, de néroli, de jasmin (ajoutez quelques gouttes à la crème ou à l'huile essentielle) aidera à détendre et à réduire la douleur. Excellent massage aide la douche lorsque le mode jet avec une forte pression, ainsi que divers applicateurs avec des aiguilles.

Si vous ne présentez pas de réactions allergiques aux herbes apaisantes, vous pouvez prendre des infusions à base de plantes. Par exemple, 1 h. Hypericum doit être rempli d'un verre d'eau chaude, laisser infuser pendant une demi-heure, puis boire une demi-tasse et manger. Buvez une infusion recommandée 2 à 3 fois par jour.

Exercice et prévention des maux de tête

  • Si après un mal de tête, vous devez vous arrêter et reprendre votre souffle. Il est conseillé de mesurer la pression si possible.
  • Ne vous précipitez pas pour prendre beaucoup de poids, en faisant dans le gymnase. L'entraînement en force est recommandé pour exclure les personnes souffrant d'hypertension artérielle, en particulier pour éviter de fortes tentatives et des retards dans la respiration. Dans cette situation, un entraînement cardio modéré (vélo d’exercice ou jogging) est optimal.
  • Après un effort physique, ne vous laissez pas emporter par le thé et le café ordinaires. Sachant qu'il existe un risque de maux de tête, il est préférable de brasser quelques feuilles de menthe poivrée. Cette herbe a tendance à faire face à un symptôme similaire.

Il est possible que la tête fasse mal quelques semaines après le début de la formation. Lorsque les navires s’adapteront à de nouvelles charges, le problème disparaîtra.

Le sport sera une joie si vous suivez ces règles simples:

  • respiration correcte (vous devez retenir votre souffle lorsque vous plongez - pour les exercices de musculation, ce n'est pas toujours acceptable);
  • une augmentation progressive de la charge (par exemple, commencez à courir avec des pas ordinaires, prenez de la vitesse lentement - le rythme cardiaque s'adapte alors facilement à une nouvelle tâche);
  • une alimentation rationnelle et équilibrée (les bananes, les yaourts, les noix et les agrumes consommés avant l'entraînement peuvent devenir non seulement une source d'énergie, mais aussi provoquer un mal de tête);
  • boire suffisamment d'eau - boire un verre d'eau une heure avant les exercices, puis une demi-heure après le début de celui-ci (la déshydratation provoque un mal de tête et l'eau abaisse la pression artérielle, réduisant ainsi le risque de douleur);
  • renforcement des muscles du cou (la faiblesse des muscles du cou peut provoquer des spasmes des vaisseaux sanguins dans le cerveau, raison pour laquelle le mal de tête);
  • bonne posture.

Les maux de tête qui vous hantent après un exercice peuvent décourager de manière permanente le désir de continuer à vous entraîner. Mais le mal de tête doit être pris comme un signal qui nécessite une attention particulière. Bien que, il est possible que vous deviez aller chez le médecin. Cependant, abandonner votre santé en arguant des conséquences désagréables de la formation n’en vaut certainement pas la peine.

Comment gérer les maux de tête pendant l'exercice?

Quand de temps en temps un petit mal de tête après une séance d’entraînement - pas de panique. Souvent, cela résulte simplement de la réaction du corps à des charges lourdes: il suffit de modifier l'intensité de l'entraînement. L'apparition régulière du symptôme mérite l'attention et la consultation d'un spécialiste. Les situations où, après un effort physique, un mal de tête est grave, elles peuvent indiquer un parcours caché dans le corps de processus pathologiques ou la perpétration d’erreurs dangereuses dans le sport. Dans les deux cas, il est nécessaire de procéder à des ajustements dans la routine habituelle afin de ne pas provoquer le développement de complications ou de conditions d'urgence.

Pourquoi un mal de tête lors d'un effort physique

L'hypoxie cérébrale est la principale cause de la céphalgie au cours d'une activité sportive. Sur fond de travail physique, le corps commence à ressentir une demande accrue en oxygène.

Si les tissus ne reçoivent pas la substance en quantité suffisante, ils commencent à donner un signal sous forme de mal de tête. Cela ne signifie pas que vous devez abandonner le sport, il suffit dans la plupart des cas de revoir l'intensité ou le type d'entraînement.

Les maux de tête qui commencent après l'exercice peuvent survenir sous l'influence de facteurs externes chez une personne en parfaite santé. Dans 5% des cas, le processus pathologique s'avère être un provocateur - cette probabilité devrait être éliminée en premier.

Sinusite

L'apparition d'un mal de tête après un léger effort physique peut indiquer un processus inflammatoire dans les sinus. Souvent, dans ce cas, la personne ne se sent pas bien et dans le temps habituel, et du fait du sport, son état ne fait qu'empirer. Les symptômes de la sinusite sont représentés par une douleur de type cambrée dans la partie frontale de la tête et autour du nez, de la fièvre, une faiblesse, une congestion nasale. Se sent plus mal en se penchant, en sautant, en tournant le cou. Avec des charges importantes, la douleur douloureuse et cambrée se transforme en pulsations intenses.

Hypertension artérielle

Les indicateurs de la pression artérielle dans les efforts physiques intensifs sont en augmentation constante, il est considéré comme une norme physiologique. Si les vaisseaux sont sains, propres et élastiques, les données sont rapidement restaurées après le repos. En réduisant la fonctionnalité des canaux sanguins, le corps réagira violemment à toute activité physique.

L'apparition d'un mal de tête après un passage léger ou un simple échauffement indique que les navires ne remplissent pas leurs fonctions. Ces symptômes sont caractéristiques du cours latent de l'hypertension.

La céphalgie à l'arrière de la tête peut être accompagnée de nausées et de vomissements, ainsi que de saignements de nez. Ignorer le problème fait face à une crise hypertensive.

Augmentation de la pression intracrânienne

Le cerveau humain est protégé de l'exposition externe à l'aide d'alcool. Normalement, ce liquide circule constamment et est absorbé par le sang. Si les processus sont perturbés, la composition commence à s'accumuler, créant une pression sur les hémisphères. Dans le même temps, après l'entraînement, un mal de tête fait mal, les sensations se cambrent ou se contractent. Ceci est complété par les vertiges, les nausées et les vomissements. La cause de la maladie peut être une lésion cérébrale traumatique, une lésion infectieuse du tissu cérébral.

Ostéochondrose de la colonne cervicale

Les gros vaisseaux sanguins alimentant le cerveau traversent la colonne vertébrale et pénètrent dans le crâne. Si, en raison d'une modification de la structure du cartilage des vertèbres, la lumière du canal physiologique diminue, les artères et les veines sont comprimées, les processus normaux sont perturbés.

Lorsque ostéochondrose douleur à l'arrière de la tête après un effort physique, et même en tournant la tête. Mouvement dans le cou raide, accompagné d'un resserrement désagréable. La douleur a un caractère contraignant, parfois des coups de feu ont lieu. De plus, le patient note des vertiges, un engourdissement du bout des doigts, un assombrissement des yeux.

Céphalée primaire avec stress physique

Cette condition n’est en aucun cas liée à d’autres troubles, le diagnostic exclut la présence de pathologies quelconques. Pas d'autres symptômes. Une personne ne s'inquiète d'un mal de tête aigu lors d'un effort physique. Il a un caractère palpitant, peut durer de 5 minutes à 6-8 heures et même plus. Symptôme bilatéral, intense. La pulsation coïncide avec le rythme cardiaque. La maladie est souvent détectée chez les déménageurs, les poids lourds et d'autres personnes dont le travail implique des travaux physiques pénibles.

Erreurs dans le sport

Parfois, les gens créent eux-mêmes des difficultés supplémentaires. Ils ne suivent pas les règles élémentaires des cours de conduite, ce qui entraîne une augmentation de la pression artérielle ou une privation d'oxygène du cerveau. Il en résulte une céphalgie et une détérioration de l'état général. Dans ce cas, le symptôme n'est pas associé initialement aux maladies, mais la répétition systématique des erreurs augmente le risque de développement de processus pathologiques dans le corps.

Les maux de tête après l'exercice peuvent survenir sous l'influence de tels facteurs:

  • la présence d'un excès de poids - des tentatives d'intensification d'énergie dans ce cas peuvent entraîner des problèmes d'articulations et de céphalées dus à une hypoxie cérébrale. Tout d'abord, il est recommandé de perdre du poids à l'aide d'une nutrition adéquate, en maintenant un régime de consommation d'alcool et en faisant de longues marches;
  • état stressant - aller au gymnase de mauvaise humeur ne va pas aider à se débarrasser de la négativité et de la tension. Même lors de l'exercice le plus simple, le risque d'aggraver la situation, d'avoir mal à la tête ou de se blesser;
  • manger avant de faire de l'exercice - le corps devra fournir de l'oxygène non seulement au cerveau, mais également à l'estomac, ce qui affectera les deux organes;
  • Baisse de la température - provoque un spasme des vaisseaux sanguins, provoquant un mal de tête;
  • mauvaise sélection d'exercices - peut causer une charge excessive avec laquelle le corps ne peut pas faire face;
  • mauvaises conditions environnementales - lorsque vous vous entraînez dans la salle de sport, vous devez faire attention à la température et à la qualité de l'air. Travailler dans la chaleur et la congestion peuvent entraîner non seulement des maux de tête, mais aussi des coups de chaleur;
  • la déshydratation - les céphalées sont souvent le résultat d'un manque d'humidité dans les tissus. Cela ne se produira pas si vous buvez au moins 30 ml d'eau par kilogramme de poids corporel par jour - ce chiffre devrait être encore plus grand dans le contexte de transpiration intense;
  • faiblesse musculaire - l'augmentation des charges doit être progressive. Une transition brusque peut provoquer des spasmes des muscles du cou, à cause desquels l'arrière de la tête fera mal;
  • exercice incorrect - avant de commencer les cours, vous devez savoir exactement comment effectuer certaines actions. Sinon, il y a un risque élevé de blessure, de détérioration de la posture, de courbure de la colonne vertébrale - tout cela provoque une douleur dans la boîte crânienne.

Si une personne a mal à la tête après avoir couru, cela peut indiquer un dépassement de la vitesse ou de la longueur autorisée du parcours. Il est nécessaire de reconsidérer leur attitude vis-à-vis de la leçon, même avec un état de santé normal en train de travailler sur la piste.

Pour augmenter la performance doit être approché progressivement. Le sport ne doit pas causer de gêne ou de douleur, alors seulement il sera bénéfique.

Traitement des maux de tête après l'exercice

Si, après avoir pratiqué un sport, une céphalgie survient systématiquement ou est accompagnée de symptômes supplémentaires, un diagnostic médical est nécessaire. En fonction du diagnostic, un traitement sera prescrit. Dans d'autres cas, il suffit de réviser votre approche de la formation, de modifier votre régime alimentaire et votre régime de consommation d'alcool, de consulter un instructeur expérimenté. Il convient également d’adopter plusieurs manipulations qui, si nécessaire, faciliteront l’état.

Premiers secours

La céphalgie causée par le processus d'entraînement peut être rapidement éliminée à l'aide d'une tablette "Citramone" ou "Analgin". Si la prise du médicament n'a pas donné l'effet souhaité, il est préférable de ne pas répéter la procédure. Il est nécessaire d'effectuer une série d'actions simples et sûres qui arrêtent complètement le symptôme.

Méthodes pour traiter les maux de tête après l'exercice:

  • dormir dans une pièce calme, fraîche et obscure;
  • bain chaud au sel de mer, aux huiles essentielles ou aux herbes de valériane;
  • pulpe blanche et ridée de zeste de citron sur les tempes ou le front;
  • menthe, mélisse, millepertuis ou thé de pied de pied;
  • Compresse froide sur le point sensible.

L'absence de dynamique positive après l'application de ces approches indique la nécessité de soins médicaux. Le renforcement des symptômes, malgré les mesures prises, peut être un signe du développement d’une condition d’urgence - accident vasculaire cérébral, crise hypertensive.

Quand consulter un médecin

Dans certains cas, il est préférable de ne pas agir de manière indépendante, mais de demander immédiatement conseil à un médecin.

L'aide d'un médecin est nécessaire si les conséquences suivantes sont apparues pendant l'exercice:

  • douleur intense - aiguë, croissante, ne vous permet pas de faire vos activités habituelles;
  • vertige, perte de conscience;
  • spasmes dans le crâne en présence d'une blessure à la tête dans l'histoire;
  • fièvre, nausée et vomissement;
  • saignements nasaux abondants;
  • troubles de confusion, de parole ou de perception.

Ces symptômes disparaissent rarement seuls et sans conséquences négatives pour le corps. Une assistance qualifiée fournie en temps voulu réduira le risque de complications et assurera le rétablissement le plus rapide possible.

Avant de consulter votre médecin Avant de consulter un médecin, vous devez tenir un journal des maux de tête pendant deux semaines. Cela accélérera considérablement la détermination de la cause et le diagnostic correct. Journal en ligne

Prévention des maux de tête pendant l'exercice

Les activités sportives devraient faire partie de la vie de chaque personne. Avec la bonne approche pour élaborer des séances d’entraînement, la probabilité de conséquences négatives est minime. Les questions soulevées au cours du travail doivent être posées à des experts - n’espérez pas que le corps s’adaptera à tout.

Les personnes qui ont régulièrement mal à la tête après un effort physique devraient adopter les règles suivantes:

  • respirer uniformément, même pendant les actions intenses;
  • pendant l'entraînement, vous devriez boire de l'eau ou des liquides spéciaux;
  • la croissance de la charge devrait être progressive;
  • les activités sportives doivent être associées à une alimentation équilibrée et appropriée;
  • Avant le début de l'entraînement, vous devez vous échauffer, réchauffer vos muscles.

Les personnes qui pratiquent un sport ne doivent pas négliger l'activité physique au quotidien. Marcher et abandonner l’ascenseur vous aidera à garder votre corps en forme. De plus, il vaut la peine de maîtriser le yoga ou d’autres techniques de relaxation pour atténuer le stress.

Les maux de tête après un jogging ou une charge intense ne sont pas un motif de panique, mais vous devez faire attention à ce signal. Peut-être prévient-il de l'apparition d'une hypertension artérielle, indique la présence d'une infection dans le corps ou indique une diminution de la fonctionnalité des vaisseaux sanguins. Après avoir passé avec succès les études de diagnostic de base, vous pouvez identifier les problèmes et les éliminer rapidement.

Si après un mal de tête d'entraînement

Pour bien-être normal et rester en forme, l'exercice est nécessaire. Tout le monde choisit le type d’entraînement qu’il aime, mais qu’il s’agisse d’un entraînement de lutte ou d’aérobic classique, des maux de tête peuvent survenir après les cours. Ce problème concerne non seulement les sportifs professionnels, mais également ceux qui se soucient de leur santé.

Les résultats d’études médicales montrent que la plupart des maux de tête après un exercice sont des spasmes cérébraux d’intensité différente. C’est ce qui devient la source de maux de tête pour la dystonie végétative-vasculaire, les migraines, etc.

Comme pour les personnes d'âge moyen et les personnes âgées, les maux de tête peuvent être le résultat de diverses maladies et, lors d'un effort physique, la condition peut être aggravée.

  • Toutes les informations sur le site sont à titre informatif seulement et ne constitue pas un manuel pour l'action!
  • Seul le MÉDECIN peut vous fournir le DIAGNOSTIC EXACT!
  • Nous vous exhortons à ne pas vous auto-guérir, mais à vous inscrire auprès d'un spécialiste!
  • Santé à vous et à votre famille!

Dans tous les cas, quel que soit l'âge, les maux de tête après une activité sportive font apparaître des anomalies dans le travail du corps et nécessitent l'identification obligatoire des causes et leur élimination.

Si les douleurs ne sont pas épisodiques, mais systématiques et se produisent après chaque séance d'entraînement (ou la plupart du temps), vous devriez alors consulter un médecin pour savoir quelles douleurs se produisent, où elles se trouvent, après quels exercices, après quelle heure elles passent.

Raisons

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles un état de santé peut s'aggraver et un mal de tête après une séance d'entraînement. Les principaux et les plus communs sont discutés dans le tableau.

  • Une raison tout à fait commune. Pendant l'effort physique, la pression augmente, mais normalement les vaisseaux s'adaptent rapidement.
  • Si la pression d'une personne est élevée, le système circulatoire est soumis à une charge excessive, des douleurs à l'arrière de la tête et du sang peuvent s'écouler du nez.
  • Si après un mal de tête et des nausées pendant l’entraînement, cela peut indiquer l’apparition d’une crise hypertensive.
  • Les maux de tête qui se produisent après un exercice physique devraient constituer un stimulus pour la vérification de la pression artérielle. L'analgésique ne fera que soulager les symptômes, alors que le problème peut être grave et que la solution nécessite la participation d'un spécialiste. Par conséquent, la visite chez le médecin ne doit pas être différée.
  • Un liquide spécial (CSF) protège le tissu cérébral des dommages. Si la liqueur s'accumule beaucoup, sa circulation est perturbée, ce qui entraîne une augmentation du PCI.
  • Une sensation de distension au front et à la couronne peut indiquer une stagnation du liquide céphalorachidien. Cela est dû à des blessures ou à trop de stress pendant le sport.
  • Cela peut aussi être dû à des facteurs héréditaires. Avec une pression intracrânienne basse, des douleurs peuvent survenir dans les tempes.
  • Cette raison peut être envisagée après un examen médical et l'exclusion de la présence de pathologies. Ce type de mal de tête est dû à une surcharge excessive des muscles du cou et de la tête.
  • Si, après un entraînement, vous avez mal à la tête et au cou, cela peut être dû à une violation de la technique de l'exercice, à une mauvaise intensité d'entraînement. Si vous ressentez une telle douleur, consultez un formateur.
  • Les douleurs liées au stress physique sont oppressantes ou constrictives et touchent près de la moitié des personnes qui pratiquent un sport de façon constante. En règle générale, la douleur est modérée, mais dans certains cas, elle peut être assez forte.
  • Lorsque cela se produit, compression des artères vertébrales. Si, en l'absence de charge, la force du flux sanguin suffit à fournir au cerveau l'oxygène et les substances nécessaires, les besoins musculaires augmentent alors pendant l'exercice, et les vaisseaux doivent se dilater pour pomper davantage de sang, mais cela ne peut pas être fait.
  • En conséquence, le sang éclate de vaisseaux sanguins, exerce une pression sur les terminaisons nerveuses et provoque un mal de tête pressant et arqué avec une pulsation. Souvent, quand il fait noir dans les yeux, il y a des vertiges, des oreilles pondeuses.

Symptômes dangereux

L'activité physique peut révéler des maladies dangereuses, sur lesquelles la personne n'a pas deviné, ni se souvenir de blessures antérieures. Par exemple, une sinusite ou une sinusite peut provoquer des maux de tête lorsque vous penchez la tête.

Il existe un certain nombre de signes en présence desquels il est nécessaire et urgent de consulter un médecin:

  • en cas de signes de trouble de la conscience, de troubles mentaux;
  • avec l'apparition rapide d'une douleur (en quelques fractions de seconde) et d'un caractère intense;
  • avec des nausées et des vomissements;
  • avec engourdissement de la moitié du visage ou du corps.

Des symptômes similaires sont caractéristiques des maladies mettant la vie en danger.

Traitement

Des tentatives indépendantes pour se débarrasser d'un mal de tête sont recommandées, si vous êtes sûr qu'il n'est pas provoqué par des maladies dangereuses (cela est confirmé par des tests), la douleur est modérée et n'apparaît pas de manière régulière.

Lisez ici ce qu'il faut faire dans les cas où la tête fait mal en se baissant.

Parmi les médicaments disponibles, qui se trouvent toujours dans la trousse de secours, vous pouvez vous arrêter à «Citramone» ou «Analgin».

Si vous ne voulez pas consommer de drogue, vous pouvez recourir aux méthodes suivantes:

  • Détendez-vous et détendez-vous. Ne continuez pas les activités actives. Parfois, le sommeil est le meilleur moyen de se débarrasser d'un mal de tête.
  • les cours de yoga aident à se détendre et à soulager les maux de tête;
  • un bain au sel de mer aidera à soulager le stress;
  • tisanes et honoraires, préparés conformément aux recettes de la médecine traditionnelle;
  • massage du cou.

L'exercice avec une intensité minimale, comme la respiration, peut également être utilisé pour se débarrasser d'un mal de tête.

Conseils pour avoir mal à la tête après une séance d'entraînement

  • Si vous avez mal à la tête pendant un entraînement, faites une pause et donnez une pause à votre corps. Il est recommandé de mesurer la pression immédiatement ou après la fin des cours.
  • Évitez les exercices de force si vous faites de l'hypertension. Il est préférable de choisir le jogging ou le vélo d’exercice.
  • Après une séance d’entraînement, détendez-vous dans un bain chaud composé d’huiles essentielles d’Ylang-ylang, de bergamote, de jasmin ou de sel marin. Vous pouvez également ajouter une décoction de valériane.
  • Ces mêmes huiles peuvent être utilisées pour le massage en les ajoutant à la crème.
  • Il est préférable de refuser le thé et le café après la formation. La menthe poivrée brassée aidera à soulager les maux de tête.
  • Si le problème réside dans le manque de préparation des navires, il est possible que le mal de tête disparaisse dans quelques semaines, lorsque les navires s'habitueront à de nouvelles charges.
  • Dans tous les cas, en consultation avec l'ENT, le neurologue ne sera pas superflu. Le traitement nécessite également une ostéochondrose - pour cela, une thérapie manuelle est utilisée.

Prévention

Pour réduire les risques de maux de tête pendant le sport, il est nécessaire de contrôler votre respiration. Les règles élémentaires sur l'inspiration et l'expiration, que les enseignants d'éducation physique ont essayé de transmettre, et qui semblaient n'avoir aucune signification, sont maintenant pertinentes. Pendant l'entraînement en force, ne retenez pas votre souffle, évitez les exercices qui nécessitent une tension excessive.

Contrôler l'intensité de l'entraînement, la charge devrait augmenter progressivement. Si vous courez, vous devez d'abord y aller, accélérer le rythme, puis courir. Vous donnerez donc à votre cœur et à vos vaisseaux le temps de réagir à l’augmentation de la charge.

Lorsque l'entraînement en force ne vous précipitez pas pour prendre immédiatement beaucoup de poids.

Faites attention à votre régime alimentaire. Avec un effort physique régulier, la qualité de la nourriture augmente. Un régime complet et énergétique comprend des yaourts, des noix, des bananes et des protéines.

Si vous souhaitez obtenir un effet maximal des entraînements, qui affectera le soulagement du corps, parlez à l'entraîneur des produits dont vous avez besoin.

Souvent, les maux de tête se produisent sur le fond de la déshydratation. Cette situation est particulièrement pertinente lorsque vous pratiquez un sport. Par conséquent, avant de commencer les exercices, il est nécessaire de boire un verre d'eau. Après un entraînement, il est permis de boire au plus tôt dans une demi-heure.

L'eau doit être propre et non gazeuse. Une quantité suffisante de liquide fournit une pression artérielle normale, de sorte que le risque de maux de tête diminue.

Assurez-vous de savoir pourquoi la céphalée cervicogène survient.

Ici, les experts disent pourquoi il tire dans la tête.

Si vous avez mal à la tête après l'exercice

Beaucoup de gens font du sport pour rester en forme et prendre soin de leur santé. Parfois, après l'exercice, nous ressentons non seulement une fatigue agréable et une satisfaction intérieure, mais également un mal de tête douloureux.

Cette condition peut se manifester pour plusieurs raisons. Certaines d'entre elles entraînent des conséquences graves et nécessitent une attention particulière de la part du médecin, tandis que d'autres peuvent être éliminées de votre propre chef sans effort. Pourquoi il y a un mal de tête après avoir assisté à des séances d'entraînement, comment y remédier et vous prévenir de tels moments dans le futur.

Causes de Céphalgie

L'hypertension

L'augmentation de la pression artérielle est la principale cause de mal à la tête après ou pendant le sport. Cela peut être dû à la présence d’une hypertension essentielle ou symptomatique chez une personne.

Les maux de tête avec hypertension après un entraînement actif sont localisés à l'arrière de la tête, la calotte et les tempes, sous différentes pressions et pulsations. De plus, les gens se plaignent souvent d'avoir mal au ventre, des nausées, parfois des vomissements, des acouphènes, des vertiges et des troubles de la vision.

Si vous observez de tels symptômes pendant le processus d’entraînement, arrêtez immédiatement de vous exercer et mesurez votre tension artérielle avec un tonomètre dès que possible. Si les chiffres reçus sont supérieurs à 140/90 mm. Hg st. - cela signifie qu'il est nécessaire de consulter un thérapeute sans aucun doute, pour comprendre pourquoi vous avez augmenté la pression et pour le contacter pour choisir un traitement antihypertenseur.

Augmentation de la pression intracrânienne

Parfois, en raison de lésions cérébrales traumatiques, de maladies infectieuses (méningite, arachnoïdite), la pression intracrânienne augmente chez certaines personnes. Ceci est dû à une augmentation de la production de liquide céphalo-rachidien - un fluide qui circule dans les cavités du crâne et dans le canal rachidien cérébral - et à une altération du débit de sortie.

Dans ce cas, le mal de tête sera pressant, les patients se plaignent d'avoir mal à la tête comme si elle était comprimée avec un étau ou un cerceau. L'inconfort est localisé dans la région de la couronne et de l'avant de la tête, un inconfort dans les globes oculaires est possible.

Si vous avez déjà subi une commotion cérébrale ou si vous avez une maladie bactérienne (virale) pouvant développer des pathologies du système nerveux, assurez-vous de consulter un neurologue et un ophtalmologiste. Ce dernier constatera des changements caractéristiques dans la cavité de votre œil si vous présentez une augmentation du PCI..

Maladies cérébrovasculaires

Dans l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, la lumière des artères et des veines se rétrécit et, au cours d'un travail physique, les neurones ne reçoivent pas la quantité optimale d'oxygène et de nutriments contenus dans le sang, et l'excrétion de métabolites nocifs est également compromise. Avec le développement d'autres maladies cérébrovasculaires, le même tableau est observé - les céphalées se manifestent à cause de l'ischémie du tissu nerveux au moment de l'entraînement.

Pour savoir pourquoi la douleur apparaît, la consultation d'un neuropathologiste, une angiographie ou une IRM du cerveau avec l'introduction d'un agent de contraste sont souhaitables.

Tension de Céphalgie

Une raison fréquente et assez inoffensive, à cause de laquelle une douleur à la tête apparaît lors de sports, est la tension excessive des muscles du cou et du collet. Un spasme des fibres musculaires dans le cou dû à des déviations dans la technique d'exercice ou à une charge excessive bloque l'apport sanguin normal aux cellules nerveuses.

La douleur est décrite comme une intensité modérée, qui s'étend à toute la surface de la tête. À la suite de son entraînement, une personne peut se fracturer les tempes, de la somnolence et une faiblesse. Dans une telle situation, la tête ne fait pas mal après un court repos en prenant des analgésiques, des sédatifs légers ou la douleur disparaît spontanément.

Ostéochondrose, autres pathologies de la colonne cervicale

Parfois, le mal de tête est douloureux parce que l'athlète a des problèmes de vertèbre cervicale, sa connexion est rompue et les vaisseaux qui transportent le sang dans la cavité du crâne sont ainsi comprimés. L'insuffisance circulatoire se produit, ce qui se manifeste clairement pendant ou après une séance d'entraînement. Parfois, la névralgie des branches des nerfs crâniens ou vertébraux (par exemple, l'occipital, le trijumeau, etc.), que la tête innerve, rejoint ces processus destructeurs.

Corrigez la situation et découvrez pourquoi les sensations négatives se manifestent. Parlez à un chiropraticien, faites des exercices pour les muscles du cou, passez un cours de massage spécial, cela vous aidera.

Dysfonctionnement vasculaire

Si une personne souffre d'un dysfonctionnement vasculaire (névrose végétative) de type hypotonique, une diminution de la pression artérielle se produit, en raison d'une violation du tonus vasculaire, et lors des activités sportives, le système nerveux central peut également ressentir un manque d'oxygène. Les maux de tête, qui surviennent pendant l'exercice, sont accompagnés de vertiges graves, de troubles de la marche, d'acouphènes et d'états pré-inconscients.

Si le malaise de la tête après le sport est causé par le TIR, il est nécessaire de consulter un neurologue, de normaliser le mode de travail et de dormir, d’éviter un stress physique et émotionnel important.

Symptômes dangereux avec maux de tête

Un besoin urgent d’aller à l’hôpital est nécessaire si, après une séance d’entraînement, vous présentez avec un mal de tête une altération de la conscience et des réactions mentales, une vision double ou une détérioration de la vision. Ne remettez pas la visite au médecin ou appelez une ambulance si, au cours d'une attaque douloureuse, vous vous retrouvez avec une déficience des expressions du visage et de la parole, ainsi que des difficultés pour effectuer des mouvements volontaires.

Traitement des maux de tête après l'exercice

Si votre entraînement a réussi, mais que vous avez eu mal à la tête, la première chose à faire est de vous reposer. Il sera utile de préparer une tisane apaisante (une cuillerée à thé d'herbes sèches de camomille, de valériane et de menthe versez de l'eau bouillante pendant une heure et demie, puis filtrez et buvez avant d'aller au lit).

Si vous avez un analgésique éprouvé et que la douleur ne passe pas, prenez-le. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens de la dernière génération suppriment efficacement le syndrome de la douleur après un entraînement sportif.

Faites des exercices de relaxation (entraînement autogène, yoga, exercices de respiration), prenez également un bain chaud avec du sel ou des huiles médicamenteuses, et assurez-vous rapidement que le corps est détendu et que rien ne fait mal.

Dans le cas d'un mal de tête prolongé et insupportable, consultez un médecin en qui vous avez confiance.

Mesures préventives

Afin de ne pas avoir mal à la tête après avoir travaillé dans la section sportive, vous devez respecter toutes les recommandations de votre entraîneur et augmenter progressivement la charge sur le corps. Il est important de surveiller la respiration, vous devez savoir exactement comment conseiller de respirer le type de sport que vous pratiquez.

Aucun facteur moins important - une alimentation équilibrée et un régime de consommation approprié. Parfois, un mal de tête dû à un manque de liquide ou à une carence en glucose pendant les activités sportives. Par conséquent, vous devez consommer une quantité suffisante d'aliments riches en calories et boire de l'eau de manière à couvrir ses coûts lors d'efforts physiques intenses.

Les médecins conseillent également de respecter le mode de sommeil et de repos approprié, de prévoir au moins huit heures de sommeil et de ne pas pratiquer de sport, de reporter l'entraînement si vous êtes épuisé et ne dormez pas suffisamment, car cela entraîne des effets négatifs.

Lorsque toutes les recommandations ci-dessus sont remplies, un mal de tête ne vous dérangera pas après le sport et l'activité physique n'apportera que des avantages et des bénéfices pour votre corps.

Mal de tête après l'exercice

Le sport est une garantie de santé. L'exercice régulier est essentiel pour maintenir un bien-être normal. Malgré tous les avantages de la formation, de nombreuses personnes souffrent de maux de tête. Pourquoi est-ce que cela se passe?

Pourquoi un mal de tête après un effort physique

Les raisons pour lesquelles un mal de tête après une séance d’entraînement peuvent être énormes. Parmi les facteurs les plus courants affectant le bien-être des athlètes, figurent les suivants.

Augmentation de la pression intracrânienne

Le cerveau est protégé de manière fiable contre les effets mécaniques possibles en utilisant de la liqueur. C'est un fluide spécial produit par le plexus choroïde des ventricules cérébraux. Pour maintenir le fonctionnement normal du corps, il se produit une absorption régulière du liquide céphalo-rachidien. Mais parfois, il accumule trop. En conséquence, la pression intracrânienne augmente et la tête commence à faire mal. L'une des raisons est souvent une lésion cérébrale traumatique légère au cours d'une séance d'entraînement.

Céphalée de stress physique

Il est possible de parler de céphalée de tension physique uniquement en l'absence de maladies organiques et autres facteurs provoquants. Ce type de douleur est causé par une tension dans les muscles du cou et de la tête due à une charge excessive ou à des techniques d’exercice inappropriées. Le mal de tête est oppressant ou constrictif. Elle se sent comme un cerceau étroitement comprimé autour de sa tête. Habituellement, la douleur est modérée, mais elle peut aussi être très intense. Selon des études, la moitié des personnes qui pratiquent régulièrement un sport ont mal à la tête à cause de l'effort physique.

Hypertension artérielle

Avec une vie mesurée calme, une personne ne peut pas remarquer une augmentation de la pression, mais avec le moindre effort physique, elle se fait sentir. Les maux de tête après une activité sportive peuvent signaler la présence d’une hypertension artérielle. Dans ce cas, les comprimés anti-douleur ne sont pas une panacée: ils ne font que soulager les symptômes. Une pression artérielle élevée indique des problèmes avec les vaisseaux sanguins; le traitement doit donc être sous la surveillance d'un médecin.

Autres raisons

Les maux de tête après l'exercice peuvent également survenir en raison de:

  • dépression, surmenage émotionnel;
  • syndrome de sevrage qui survient après l'arrêt des analgésiques;
  • névralgie des nerfs occipitaux à la suite de l'utilisation d'un équipement de protection pendant l'entraînement: casque fermé, lunettes de protection, etc.
  • entorses des muscles et des ligaments du cou;
  • lésions des articulations intervertébrales;
  • barotrauma (des plongeurs).

Lorsque les maux de tête sont intenses et apparaissent après chaque entraînement sans raison apparente, vous devriez absolument consulter un médecin.

Symptômes qui devraient alerter

Parfois, à travers un tel inconfort, les conséquences de blessures ou de diverses maladies s’expriment. Par exemple, si vous avez mal à la tête lorsque vous vous penchez pendant l’entraînement, c’est un signe de sinusite.

Vous pouvez également ne pas ignorer les symptômes si le mal de tête:

  • accompagné de signes de perte de conscience, de changements de personnalité, de troubles mentaux;
  • très fort et se développe en quelques secondes;
  • accompagné de nausée, de vomissement ou de fièvre;
  • sont apparus dans le contexte d’une infection récente;
  • accompagné de sensations douloureuses à l'épaule ou au cou;
  • Il est originaire pour la première fois et est intense.

Ces signes nécessitent un examen obligatoire à l'hôpital. Ils peuvent indiquer le développement de pathologies graves.

Comment traiter un mal de tête après l'entraînement

Tout d'abord, vous pouvez essayer de prendre une pilule anesthésique. “Analgin” ou “Citramon” apportera rapidement un soulagement. Mais s'il n'y a pas de volonté d'expérimenter des préparations médicales, alors des méthodes plus inoffensives doivent être testées:

  • va dormir. Le mal de tête résultant du surmenage et de la fatigue disparaîtra au bout de quelques heures de sommeil sain;
  • prendre un bain chaud. Il suffit d'ajouter 50 grammes de sel de mer et d'herbe de valériane pour transformer le bain habituel en une procédure de guérison;
  • Chair de citron Pereteret. Une demi-heure assise en silence avec un tel "médicament" sur le front aidera à se débarrasser d'un mal de tête.

Vous pouvez également faire des tisanes:

  1. Verser l'eau bouillante 1 c. Herbe Hypericum. Strain après 20 min.
  2. Versez de l'eau bouillante 2 c. l pied mort Strain après 40 min.
  3. Versez de l'eau bouillante 1 c. l menthe. Laisser infuser 15 minutes. et souche.

En raison de leurs effets calmants, antispasmodiques et analgésiques, les tisanes soulagent rapidement les maux de tête.

Prévention des maux de tête pendant l'exercice

Pour que le sport n'apporte que de la joie, vous devez suivre ces règles:

  • respirer correctement. La rétention de souffle n'est pertinente que sous l'eau et non pendant l'entraînement en force;
  • augmenter la charge progressivement. Si vous commencez à faire du jogging à un rythme lent, en augmentant progressivement votre vitesse, votre fréquence cardiaque aura le temps de s'adapter aux nouvelles conditions;
  • manger à bon escient. Les bananes, les yaourts, les agrumes et les noix peuvent non seulement ajouter de l'énergie avant l'entraînement à venir, mais aussi provoquer une migraine;
  • boire de l'eau. La déshydratation provoque des maux de tête. Il suffit de boire un verre d'eau 1 heure avant l'entraînement, ainsi que 30 à 40 minutes après le début. L'eau aide à réduire la pression artérielle, ce qui réduit le risque de maux de tête;
  • renforcer les muscles du cou. Pendant l'exercice, en raison de la faiblesse des muscles du cou, un spasme des vaisseaux cérébraux peut survenir, ce qui provoque un mal de tête.
  • souvenez-vous de la posture. Selon les scientifiques, la plupart des maux de tête sont dus à des problèmes de posture, il est donc logique de s'en occuper.

Les maux de tête qui surviennent après un effort physique peuvent décourager le désir de faire du sport, même de la part de la personne la plus déterminée. Mais vaut-il la peine d'abandonner sa propre santé à cause de maux après l'entraînement? Après tout, un tel mal de tête est un signal qui nécessite une attention particulière. Et peut-être que vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin?

Maux de tête sévères après l'exercice

Certaines personnes sont familières avec le problème des maux de tête graves après un exercice ou une charge élevée. Cela est dû à diverses raisons pour lesquelles il est important de faire attention à l'heure. Certaines charges peuvent être contre-indiquées car dangereuses pour la santé et la vie.

Causes de maux de tête de sport

Beaucoup d'athlètes ont dû se retrouver dans une situation de maux de tête après une séance d'entraînement au gymnase. Curieusement, un exercice aussi utile avec des effets sur la santé, comme le sport, peut causer de graves anomalies physiques dans le corps.

Dans la plupart des cas, la douleur est causée par une inflammation des vaisseaux sanguins entourant le cerveau. En conséquence, développe une maladie dangereuse appelée dystonie vasculaire. Les terminaisons nerveuses réagissent à cela, envoyant instantanément des signaux de douleur ressentis par une personne.

Un analgésique naturel produit dans le corps (endorphine) réduit considérablement la douleur. Ainsi, le mal de tête après l'entraînement en force est beaucoup moins ressenti que dans la réalité. Pendant de nombreuses années, de nombreux sportifs pratiquant des sports avec de telles sensations inconfortables les considèrent comme la norme.

La maladie ne reste pas immobile, à un moment donné, elle peut vous frapper avec le coup le plus fort, en faisant tomber le rythme normal. Cela peut se produire sur fond de stress grave, d'échec hormonal, de manque chronique de sommeil ou pendant une forte gueule de bois.

Les raisons courantes pour lesquelles un mal de tête survient après un entraînement en force incluent:

  • maladies infectieuses et inflammations;
  • problèmes articulaires et vertébraux;
  • troubles mentaux chroniques;
  • effets négatifs sur le corps sous forme de radiations, d'intoxication, de vibrations et de traumatismes crâniens;
  • fatigue constante;
  • tabagisme et abus d'alcool;
  • abus de café et de boissons énergisantes.

Beaucoup de gens pratiquent un sport et mènent un style de vie actif, pas toujours critiques vis-à-vis du mal de tête après un entraînement. En fait, neuf cas d'inconfort sur dix sont associés à une hypertension artérielle, ce qui entraîne diverses complications. Parfois, un mal de tête après un entraînement au cou - dans ce cas, il est important de distinguer un mal de tête d'un mal musculaire.

Que faire?

Il n’ya pas beaucoup de façons de traiter la douleur à la tête après un sport. Des médicaments en pharmacie et des méthodes traditionnelles sont utilisés. Les plus efficaces sont:

  • prendre un analgésique qui dilatera les vaisseaux sanguins et réduira les spasmes: Pentalgina, Analgin ou Spazgana;
  • En l'absence des recours susmentionnés, No-shpa ou Citramon feront l'affaire;
  • Il est recommandé d'aller dormir - c'est le traitement le plus inoffensif, surtout en cas de fatigue intense.

Mesures préventives

Il est plus facile d’éviter les maux de tête graves après un exercice que de les traiter plus tard. Les mesures préventives comprennent des actions simples:

  1. Contrôlez votre respiration. Ne tardez jamais lorsque vous faites des exercices lourds.
  2. Chargez le corps progressivement pour que le cœur s'adapte normalement.
  3. Mangez bien et équilibré: ajoutez du kéfir, des noix, du yogourt, des agrumes et des bananes à votre alimentation.
  4. Buvez plus d'eau sans gaz. En cas de pénurie, une douleur intense à la tête vous envahira. Il faut donc toujours boire un verre d'eau avant de s'entraîner.
  5. Renforcez les muscles du cou, qui deviennent parfois la principale cause de spasmes dans les vaisseaux cérébraux.
  6. Surveillez votre posture, surtout lorsque vous effectuez des exercices lourds.

Après un effort physique, les maux de tête graves créent beaucoup d'inconvénients et ne permettent pas à une personne de se déplacer normalement. Il est particulièrement important de prendre soin des personnes âgées.

Il existe également d’autres articles intéressants dans notre article, par exemple, comment guérir la douleur à la jambe après un exercice ou comment guérir une douleur musculaire pendant la grippe.

Causes des maux de tête après l'exercice: comment prévenir la douleur?

La décision de faire du sport régulièrement est l’une des décisions les plus sûres de la vie. La formation rend indéniablement le corps fort, attrayant et en bonne santé. En outre, c'est l'un des moyens les plus efficaces de gérer le stress et la dépression.

Malheureusement, certaines personnes ont un effet secondaire aussi désagréable qu'un mal de tête après un exercice. Un tel problème peut survenir à l’improviste chez une personne en bonne santé, quel que soit son âge.

Pourquoi un mal de tête après l'entraînement? Que faire pour que ce trouble ne devienne pas un obstacle pour rester en forme? Nous allons comprendre le problème et essayer d'aider.

Facteurs provocants

N'oubliez pas que pour que le sport en profite, il est important de ne pas commettre d'erreurs ayant l'effet inverse.

En voici quelques unes:

  • Effort physique intense en situation de stress ou de malaise. Si vous êtes très fatigué après le travail, si vous ressentez une gêne ou des douleurs dans n’importe quelle partie du corps, ou si vous êtes surchargé de travail, il est préférable de ne pas vous entraîner.
  • Une visite à la salle de sport ne sera probablement pas bénéfique dans ce cas. Au contraire, cela peut entraîner un problème comme un mal de tête après une séance d’entraînement.
  • Cours sous la chaleur. Ce n’est un secret pour personne que pendant les chaudes journées d’été, le corps subit un stress intense. Le cœur et le cerveau sont particulièrement touchés. Un stress supplémentaire sous forme de travail physique dur ou d'entraînement augmente uniquement le risque de problèmes de santé, et la douleur à la tête n'est pas le pire problème. De telles activités peuvent provoquer une crise hypertensive, un accident vasculaire cérébral ou une crise cardiaque. Par conséquent, pour rester en forme en été, essayez de faire les exercices tôt le matin, lorsque le thermomètre n’a pas atteint un niveau critique, ou entraînez-vous dans une pièce climatisée.
  • Entraînement dans un gymnase encombré. Pendant les cours, le corps a besoin de plus d'oxygène. Vous remarquerez vous-même comment votre respiration s'accélère. Et s’il s’agit d’une institution publique, telle qu’un club de sport, vous n’êtes pas le seul «consommateur» d’oxygène. Par conséquent, pour la formation, il est important de choisir une pièce bien ventilée. Le manque d'oxygène peut causer des douleurs à la tête.
  • Sports après les repas. Immédiatement après avoir mangé, la pression artérielle augmente. L'entraînement sportif exacerbe ce processus. En conséquence, l'augmentation de la pression artérielle provoque des maux de tête après un exercice. Pour éviter cela, attendez 2 à 3 heures après le repas, puis procédez au chargement.
  • Violation prescrite par l'entraîneur. Les personnes souffrant de maladie cardiaque ou de surpoids constituent généralement un programme individuel. Si vous vous écartez de ce «parcours» et que vous en faites trop dans la salle de gym ou, inversement, si vous sautez quelques séances et revenez, cela peut entraîner des douleurs à la tête et d’autres problèmes de santé.
  • Boire trop peu de liquide. N'oubliez pas de prendre une petite bouteille d'eau minérale sans gaz pour vous entraîner. Au cours de ce processus, votre corps a besoin de liquide plus que jamais.
  • Exercices en présence de problèmes avec le système musculo-squelettique. Si la colonne vertébrale est tordue, faire du sport peut provoquer non seulement un mal de tête, mais également un malaise avec des sensations douloureuses au dos et aux membres.
  • Avant de commencer l’entraînement, consultez le chirurgien et suivez une série de procédures pour corriger les problèmes de posture.
  • En outre, les athlètes qui font des sauts en hauteur, ainsi que les personnes souffrant de crises de migraine sont à risque.

Raisons

Pourquoi les maux de tête après un effort physique? Il y a les causes les plus communes de ce phénomène:

  1. Haute pression à l'intérieur du crâne. Le liquide spécial (LCR) dans lequel le cerveau est immergé sert de protection contre les effets nocifs sur celui-ci. Mais sa grande accumulation provoque des douleurs à la tête. En présence d'une pathologie telle qu'une augmentation de la pression intracrânienne, il est préférable de s'abstenir de sports intensifs et de suivre un traitement.
  2. Pathologie vasculaire. La constriction des vaisseaux dans le cou perturbe l'apport en oxygène et en nutriments au cerveau. Par conséquent, après l'entraînement, un mal de tête, un acouphène apparaît, la coordination disparaît et les processus mentaux se détériorent.
  3. Le problème peut survenir en raison d'une circulation de fluide altérée dans le canal rachidien.
  4. Les maladies des oreilles ou la sinusite peuvent également causer des maux de tête pendant et après le sport.
  5. Hypertension artérielle. Si le tonomètre affiche en permanence des taux anormalement élevés, même au repos, vous devez consulter un spécialiste. Ne consommez pas de drogue vous-même et allez ensuite à la salle de sport. Ce comportement peut entraîner une crise d'hypertension. Passez l'examen et le traitement, et seulement après l'approbation du médecin, reprenez la formation.
  6. Lésion cérébrale externe. Après avoir subi un traumatisme ou subi une commotion cérébrale, le corps a besoin d'un certain temps pour récupérer. Frontières déterminées par le médecin traitant - vous ne pouvez faire du sport qu'avec son autorisation.
  7. Mauvais mouvements pendant l'exercice. La douleur à l'arrière de la tête après un effort physique est due à des erreurs pendant l'exercice. Des mouvements incorrects pendant l'exercice ou le non-respect du rythme peuvent provoquer une condition aussi désagréable. Rappelez-vous également que pendant l'exercice, vous devez respirer correctement. Comment prévenir de telles erreurs, le coach le dira.
  8. Charge excessive sur les muscles du cou.
  9. Âge de transition. Si un enfant vous dit qu'il a mal à la tête à cause d'un effort physique, ne le négligez pas. La douleur à la tête est un phénomène physiologique normal pendant la période de croissance active. Et pourtant, si la douleur après la participation aux cours d’éducation physique ou à la section sportive est régulière, intense et s’accompagne d’autres symptômes désagréables (vertiges, nausées, bruits de tête), une visite chez le médecin ne sera pas superflue.
  10. Mauvaise nourriture. Une douleur à la tête due à un manque de calories et d'éléments nutritifs n'est pas rare.
  11. Un stress excessif sur le corps sous forme de sport augmente les maux de tête. Si vous décidez d'aller au gymnase, n'oubliez pas de manger régulièrement et correctement.

Que faire

Il existe un certain nombre de signes remarquant qu'il est impératif de réussir un examen.

Cela est dû au fait que certains de ces symptômes peuvent indiquer l'apparition d'une maladie grave.

Ceux-ci comprennent:

  • douleur intense et lancinante dans la tête après chaque séance d'entraînement;
  • douleur et inconfort inhabituels que vous n'avez jamais ressentis auparavant;
  • évanouissement concomitant avec douleur;
  • à partir de la tête, la douleur se propage à l'arrière.

Si la condition douloureuse survient de manière irrégulière, mais donne une gêne facile, il sera plus facile de la soulager:

  • analgésiques légers - analgésiques, antispasmodiques;
  • assez de temps pour dormir. N'oubliez pas qu'avant d'acheter un abonnement, il est important de définir votre emploi du temps car une place importante dans votre emploi du temps doit être réservée pour un sommeil sain et complet. Si le régime ne vous permet pas de dormir au moins 7 heures par jour, demandez-vous s'il est approprié de surcharger le corps avec des exercices intensifs?
  • bain chaud ou douche. Prendre un bain aidera à détendre le corps et à se débarrasser du tonus musculaire excessivement élevé après l'exercice. Mais une douche de contraste aide à normaliser le travail des vaisseaux;
  • Une tasse de tisane à base de menthe, de camomille, de tussilage ou de millepertuis;
  • si, après un entraînement, vous avez mal à la tête - mesurez la pression et, si nécessaire, prenez un médicament pour la réduire.

Est-il possible d'empêcher


Oui, si vous vous entraînez correctement, commencez à vous entraîner par un échauffement et respirez de manière uniforme. N'oubliez pas d'adhérer à l'alternance de travail avec repos. Si vous arrivez dans la salle fatiguée ou surmenée, les cours n'en bénéficieront pas.

Mangez correctement et augmentez progressivement la charge exercée sur les muscles (en particulier le cou) - cela réduira considérablement le risque de douleur à la tête après un exercice.