Pourquoi des pressions dans les temples?

L'épilepsie

L'informatisation totale a considérablement facilité le travail de l'homme, mais elle a eu un impact négatif sur sa santé. Le travail en position assise constante, la fatigue oculaire, le manque de repos adéquat sont les facteurs qui provoquent le mal de tête. Et elle écrase habituellement le whisky ou a un caractère différent.

Les principales raisons du développement de la pathologie

Ainsi, un mal de tête sévère dans les temples, qui se presse, apparaît en raison de l'influence de tels facteurs:

  • Changements de la pression atmosphérique ou des conditions climatiques. Cette cause de l'apparition d'une pathologie est très courante.
  • La perturbation du tonus normal des vaisseaux cérébraux.
  • La migraine La douleur est généralement localisée à droite ou à gauche. Dans le même temps, dans cette zone peut écraser. Cette raison est très grave, la maladie doit donc être traitée.
  • Augmentation de la pression intracrânienne. Elle est causée par une inflammation des méninges, un hématome, une hydrocéphalie, une méningite, ainsi que par une intoxication grave du corps.
  • Perturbation du système nerveux autonome.
  • Maladies virales ou autres maladies infectieuses.
  • Le cycle menstruel chez les femmes lorsque des changements hormonaux se produisent.
  • Violation des glandes endocrines.
  • Période menstruelle chez la femme.
  • Artérite temporale.
  • Augmentation de la pression artérielle.
  • Stress ou forte tension nerveuse (émotionnelle). Si, dans ce cas, le whisky est fortement pressé, le mal de tête est de nature psychogène, et seules les pilules ne peuvent pas être supprimées.
  • Intoxication prolongée à la nicotine, produits chimiques, conséquence d'une gueule de bois (pour éliminer le problème, il suffit d'éliminer les facteurs irritants). Si la cause de l'état pathologique est une boisson alcoolisée, le temple se serre souvent le matin.

Kirill Alexandrovich Shlyapnikov, neurologue, immunologiste, racontera dans la vidéo plusieurs types de maux de tête courants et les difficultés à les diagnostiquer:

  • Blessure à la tête Dans ce cas, le mal de tête peut couvrir toute la tête, et pas seulement la tempe. Sa localisation exacte n'est pas toujours possible à déterminer.
  • Athérosclérose des vaisseaux cérébraux. Cette cause de pression dans le temple est assez fréquente.
  • Lésions tumorales ou organiques du cerveau.
  • Régime déséquilibré ou régime strict.
  • Prédisposition héréditaire.

Il convient de noter qu'un mal de tête grave dans le temple peut être provoqué par d'autres raisons. Cependant, il s'étend souvent au front, donne aux oreilles. Une personne ressent une lourdeur dans la tête et d’autres symptômes.

La nature de la douleur et des signes pathologiques supplémentaires

Si une personne appuie sur le whisky, il est nécessaire de déterminer la cause de la pathologie pour que le traitement soit efficace. Ceci prend en compte non seulement la nature du mal de tête, mais également d'autres symptômes.

Ainsi, pour chaque pathologie individuelle a ses propres caractéristiques, bien qu'elles ne soient pas toujours spécifiques:

  1. Dans l'hypertension, la tête est suffisamment comprimée. De plus, dans ce cas, d'autres symptômes peuvent être notés: vertiges, propagation de la douleur dans la tête, le patient se couche, il entend un bruit. Il peut y avoir d'autres signes neurologiques. Il convient de noter que si l’hypertension est la cause de la douleur, qui pousse la tête, vous devez alors consulter un neurologue ou un cardiologue, car un accident vasculaire cérébral est une complication de cette maladie.
  2. Si le mal de tête est causé par l'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, dans ce cas, la performance de la personne diminue, un étourdissement est noté, le niveau d'anxiété augmente, le sommeil est perturbé et le niveau d'attention et de mémoire diminue.
  1. En cas de migraine, les sensations désagréables se localisent plus souvent sur un côté de la tête, bien que dans certains cas, cela comprime non seulement le temple, mais également la tête entière. Tout mouvement ou irritant peut aggraver le mal de tête. En plus de serrer les tempes, le patient est malade, il vomit sans retenue, ce qui ne soulage pas. Si la migraine est la cause d'un mal de tête grave, une personne a également des problèmes de vision et des symptômes de migraine spécifiques.
  2. Avec une forte intoxication du corps, le patient apparaît des nausées et des vomissements, ainsi qu'une hypertension artérielle est fixe, ce qui provoque une pression dans les tempes.
  1. Phéochromocytome. Cette raison est également assez courante et constitue une violation des reins. Dans ce cas, pas de pression, mais de sévérité et une douleur aiguë peuvent être ressenties dans les tempes. En outre, il existe d'autres symptômes: pâleur de la peau, augmentation du niveau de transpiration, augmentation de la pression artérielle.
  2. Hypotension. Le patient a beaucoup de pression dans les tempes, la pathologie affecte négativement les oreilles (l'audition se détériore chez une personne). En outre, il peut avoir des hallucinations auditives.
  1. Lorsque le stress des maux de tête serre le front, l’occiput et les tempes. En plus de la pression, le patient ressent un syndrome de douleur émoussée non intense. Et une personne peut ressentir de la gêne même en portant un chapeau ou en se peignant.
  2. Si vous travaillez avec un ordinateur, si la pression pathologique dans les tempes survient, la vue de la personne peut en plus se détériorer, le mucus devient sec et rougit. En outre, la douleur couvre le cou.
  3. Lorsque le whisky de l'artérite temporale écrase, le patient ressent une douleur intense dans les muscles et les articulations. Il a une perte de vision et, dans la région de la tempe, le médecin peut sentir un phoque. Dans ce cas, le médecin aidera le neurochirurgien.
  4. Si la cause du mal de tête est une dystonie neurocirculatoire, il existe, en plus de la pression dans la région temporale de l'homme, des "mouches" sous les yeux, un refroidissement des membres. Dans ce cas, il existe des douleurs cardiaques qu'il est difficile d'éliminer avec des médicaments simples. Le cœur peut, comme si presser. Périodiquement, l'état du patient s'aggrave.

Comme vous pouvez le constater, si la partie temporale de la tête s’appuie sur la tête, des symptômes supplémentaires devront être définis pour déterminer les raisons de l’apparition d’une telle affection, qui devront être décrites avec précision par le médecin. Indépendamment diagnostiquer vous-même ne peut pas être, aussi bien traité.

Quels facteurs externes peuvent provoquer l'apparition d'une pathologie?

Des problèmes internes au corps ou des maladies peuvent entraîner une compression de la tempe. Parfois, des facteurs externes peuvent provoquer cette condition:

  • Monoxyde de carbone Les empoisonner est très dangereux pour la vie, car cela arrive vite et inaperçu. Peu de temps après, la mort survient. L'homme n'a même pas le temps de comprendre pourquoi le mal de tête a commencé.
  • Long jeûne. Dans ce cas, l'état de santé se dégrade considérablement.
  • Être en haute altitude (plus de 4 km). Dans ce cas, la pression intracrânienne augmente.

Caractéristiques du traitement médicamenteux de la pathologie

Si une personne appuie dans la partie temporale de la tête, il faut faire quelque chose avec cela. Pour commencer, il est utile de subir un examen approfondi, qui inclura les tests de laboratoire, les rayons X nécessaires, le diagnostic des vaisseaux cérébraux et de la colonne cervicale, l'IRM ou la tomodensitométrie. Ce n’est qu’après cela que les experts peuvent prescrire un traitement efficace.

Pour le traitement de la pathologie peut avoir besoin de tels médicaments:

  1. Antispasmodiques ou analgésiques: "Analgin", "Spazmalgon".
  2. Anti-inflammatoires: "Ibuprofène".
  3. Les relaxants musculaires (si nécessaire et à condition que les autres groupes de médicaments n’aident pas).
  1. En cas d'ostéochondrose cervicale, il est nécessaire d'appliquer des moyens pour l'expansion des vaisseaux sanguins: "Aminofilline".
  2. Si une personne ressent une forte tension et une lourdeur dans les tempes, alors «Indométhacine» peut être utilisé pour éliminer ces sensations désagréables.
  3. Pour le traitement de la dystonie neurocirculatoire, des perfusions de valériane ou d’agripaume sont utilisées. Cependant, ils peuvent ne pas toujours être efficaces. Dans ce cas, le gidazépam et l’élénium sont utilisés. Assez doucement mais efficacement, le médicament "Picamilon".

Vous aurez peut-être besoin de médicaments pour réguler la fonctionnalité des vaisseaux sanguins. Si le patient est diagnostiqué avec la migraine, alors il ne peut pas faire les médicaments habituels. Des moyens spéciaux et des triptans seront nécessaires: “Tempalgin”, “Sumamigren”, “Immigrant”. L'auto-traitement dans ce cas est interdit.

Autres traitements

Il est nécessaire d'utiliser des comprimés en dernier recours lorsque la tête est fortement comprimée et que rien d'autre ne peut aider. Cependant, dans la plupart des cas, il est possible de se débarrasser de l’inconfort de manière à ne pas nuire au corps aussi négativement que les médicaments. Par exemple, vous pouvez utiliser des huiles aromatiques: citron, menthe poivrée, pamplemousse, lavande, mélisse. Cependant, s’engager dans ces outils n’en vaut pas la peine. Ils ne peuvent être utilisés que 3-4 fois par semaine.

Vous pouvez utiliser des huiles aromatiques pour des bains ou des massages. Les procédures physiothérapeutiques sont considérées comme très utiles: échographie, thérapie au laser, thérapie magnétique, électrophorèse à l'aide de médicaments.

Éliminer la céphalée de tension peut, si elle organise correctement le lieu de travail, effectuer des exercices simples ou une gymnastique toutes les heures. Un massage des tempes et de la nuque sera très utile. Supprimer le syndrome de la douleur, vous pouvez utiliser une serviette humide. Naturellement, toutes les personnes confrontées à ce problème ont besoin de repos.

Nous ne devons pas oublier les moyens de la médecine traditionnelle. Extrêmement utiles seront les infusions ou les décoctions d’agripaume, le thé de mélisse, la valériane. Il est important de ne pas oublier les promenades quotidiennes à l'extérieur.

Lorsque vous travaillez sur un ordinateur, il est nécessaire de changer le sens de la vue toutes les 20 minutes: détournez le regard de la fenêtre ou d’autres objets. Il convient de noter que traiter efficacement la douleur dans les temples, qui appuie, ne peut être qu'avec l'aide d'un traitement complexe. Il est prescrit par un médecin après un diagnostic complet.

Prévention de la pathologie

Quand une personne écrase dans les temples, elle ne peut pas mener une vie normale. Même dormir devient parfois une agonie. Si les crises se produisent fréquemment, elles doivent être traitées. Cependant, l'apparition d'une rechute peut être prévenue. Pour ce faire, suivez quelques mesures préventives:

  • Périodiquement, vous pouvez boire des tisanes: menthe, camomille.
  • De temps en temps, un massage relaxant du cuir chevelu doit être effectué. Cela aidera à améliorer la circulation sanguine et la nutrition des tissus.
  • Si vous ne pouvez pas marcher dans la rue tous les jours, vous devez aérer régulièrement les pièces de la maison.

Voir, apprendre et appliquer la technique de l'acupressure pour les maux de tête:

  • Il est important d’ajuster le régime alimentaire. Il est préférable d’exclure ou de limiter de manière significative les produits pouvant contribuer à l’apparition de maux de tête: chocolat, viandes fumées, fromages et noix (vous devez manger, mais pas tous les jours). Il est conseillé d'abandonner complètement l'alcool et le tabagisme.
  • Un sommeil complet normal est également très important. Il est préférable d’utiliser un matelas et un oreiller orthopédiques.

Voilà toutes les caractéristiques des maux de tête écrasants. Dans tous les cas, il est impossible de ne pas tenir compte de cette condition, car cela peut indiquer une maladie grave. Ne soyez pas malade et écrivez-nous vos commentaires!

Que faire si on presse le whisky?

L'informatisation universelle du XXIe siècle a grandement facilité le travail humain. Cependant, les rythmes biologiques et la structure des organes humains ne peuvent pas toujours suivre le processus technologique. Tous les employés des professions les plus récentes ne sont pas conscients du fait que même certains maux de tête sont entrés dans nos vies avec la technologie.

Douleur dans les temples - une des plaintes assez fréquentes avec lesquelles les patients vont chez le médecin

Les causes des maux de tête proviennent d’une grande variété d’organes et de systèmes. Considérez les causes les plus courantes de maux de tête dans les temples. Nous verrons quelles recommandations les médecins donnent dans les cas où la tête fait mal et appuie sur les tempes.

Causes des maux de tête

Les modifications de la colonne vertébrale, des vaisseaux cérébraux, du foie et des reins peuvent être à l'origine de la douleur dans la région temporale.

Les causes les plus courantes de la maladie:

  • céphalée de tension;
  • syndrome visuel d'ordinateur;
  • perturbation du sommeil - changement de jour pour la nuit;
  • maux de tête pour la dépression;
  • la migraine;
  • syndrome prémenstruel (SPM), forme céphalique;
  • chez les jeunes, la cause des maux de tête est plus souvent la dystonie végétative-vasculaire, l'hypertension intracrânienne;
  • artérite temporale (cellules géantes) - processus inflammatoire des parois vasculaires;
  • effets résiduels d'une lésion cérébrale traumatique.

Les patients souffrant de maux de tête pour en déterminer la cause, en fonction des symptômes, doivent être dirigés vers un neurologue, un endocrinologue, un psychothérapeute ou un gynécologue.

Mal de tête de tension

Les céphalées de tension sont courantes dans la population générale.

Actuellement, les céphalées de tension sont la raison la plus courante de visite chez un neurologue. Le rythme de vie moderne de nombreuses personnes dont la profession de programmeur et d’employé de bureau, menant un mode de vie sédentaire à l’ordinateur, provoque des maux de tête. La douleur se développe progressivement, augmente avec le stress émotionnel et mental. Les douleurs pressantes couvrent les régions frontale, occipitale et temporale. La douleur appuie sur les tempes, serre le front et l'arrière de la tête comme un cerceau. Une sensation constante de pincement à la tête est périodiquement accompagnée d'une douleur sourde et non intense qui ne s'arrête pas la nuit. En plus des maux de tête, les patients ressentent une gêne lors du peignage de la tête et du port du chapeau. Causes de céphalée de tension:

  • Une longue position assise dans l'ordinateur dans une position inconfortable provoque des tensions dans les muscles du cou. Cela se produit lorsqu'une personne regarde l'écran avec la tête inclinée. Cette posture pendant la journée de travail entraîne une tension excessive des muscles du cuir chevelu et du cou et une altération de la circulation sanguine dans les vaisseaux de la colonne cervicale et du cerveau. À la suite d'un apport sanguin insuffisant au cerveau, des maux de tête apparaissent.
  • Le stress émotionnel chronique est une cause familière des maux de tête.

La tension des maux de tête doit être distinguée de celle de l'ostéochondrose cervicale. Dans ce dernier cas, les ostéophytes et les spondylolisthésis de la colonne cervicale conduisent à la compression des vaisseaux sanguins responsables de la circulation sanguine du cerveau. Une circulation cérébrale inadéquate et une irritation des structures anatomiques adjacentes entraînent des douleurs à la tête.

Que faire si votre tête vous fait mal et écrase vos tempes à cause du stress:

  • s'asseoir à l'ordinateur dans la chaise de travail;
  • après chaque heure de travail, reposez-vous pendant 5 minutes;

Ce faisant, vous devriez prendre de courtes pauses.

  • massage de la zone cervicale temporale et postérieure;
  • exercices relaxants pour le cou et les épaules;
  • pendant la douleur aide se reposer avec une serviette humide devant ses yeux dans un silence complet et des fenêtres rideaux;
  • faites des bains relaxants aux huiles essentielles de lavande et à la décoction de racines de valériane.

Pour soulager le stress total, il est utile de prendre les herbes apaisantes de Agripaume, de mélisse et de valériane. La marche quotidienne avec des pas rapides pendant une heure active la circulation sanguine du cerveau et de tout le corps, soulage la tension mentale. De grands avantages iront au club de fitness. En cas d'ostéochondrose cervicale, ils prennent des vasodilatateurs (préparations d'aminophylline, d'acide nicotinique) et de la physiothérapie sous le contrôle d'un neurologue.

Syndrome visuel d'ordinateur

La maladie du XXIe siècle - syndrome visuel d'ordinateur. Il faut comprendre non seulement la détérioration de la vision de l'ordinateur, mais également tout un ensemble de signes qui se développent parmi les programmeurs, les employés de bureau et les gestionnaires. Avec un travail prolongé devant l'écran clignotant dans une position inconfortable, les symptômes suivants se développent progressivement:

  • mal de tête pendant et après le travail derrière le moniteur;
  • détérioration de la vision générale et du soir;
  • yeux secs et rouges;
  • douleur dans la colonne cervicale.

Si le whisky est pressé et que la vision se détériore pendant le travail à l'ordinateur, la situation est réparable. Lorsque des mesures correctives sont prises à temps, les maux de tête et les déficiences visuelles ne progresseront pas mais ne cesseront pas. Pour éliminer le syndrome informatique, vous devez prendre les mesures suivantes:

  • faire des exercices pour former le logement des yeux: toutes les 20 minutes pendant 20 secondes pour regarder le fond de la pièce ou par la fenêtre;
  • Vous pouvez soulager les exercices de fatigue pour la ceinture scapulaire et la nuque lors du prochain repos.
  • le niveau des yeux lorsque vous travaillez sur l'ordinateur doit être situé sur le bord supérieur du moniteur;
  • La distance optimale entre l'ordinateur et les yeux est comprise entre 50 et 70 cm.

Si la vue se détériore et que le mal de tête fait mal, une série d'exercices réguliers pour la colonne cervicale restaurera la circulation sanguine et soulagera les maux de tête. Le régime devrait contenir des nutriments pour le cerveau - noix, poisson, fruits et légumes. Les activités de plein air fourniront de l'oxygène au cerveau et au cœur.

Céphalée sensible à l'indométacine

Pour de telles douleurs à la tête, de fortes crises unilatérales d’une durée de 2 minutes à 2 heures sont caractéristiques. Les douleurs peuvent s'arrêter pendant plusieurs mois ou années, mais ensuite reprendre. La douleur dans les tempes avec l'indométacine est soulagée. Si la tête vous fait très mal pendant longtemps, vous devez subir un examen complet par un neurologue, qui peut vous prescrire un scanner, une imagerie par résonance magnétique (IRM).

Artérite temporale douleur

L'artérite à cellules géantes s'accompagne de maux de tête intenses et d'un gonflement des artères temporales.

Si un patient a une forte pression sur les tempes d'un côté seulement, on peut parfois supposer une endartérite à cellules géantes. La maladie affecte les gens après 50 ans. En plus des plaintes de maux de tête à la tempe, le patient est préoccupé par la douleur aux articulations et aux muscles. Les patients remarquent également une vision floue. Lorsque le temple se sent, un durcissement douloureux se trouve dans l'artère temporale. Si le patient a mal à la tête et que certains de ces signes sont révélés, vous devez contacter un neurochirurgien pour en connaître les raisons.

Migraine douleur

Si un mal de tête sous forme d'attaques pendant plusieurs mois, des migraines sont retrouvés chez certains patients. La maladie se développe à différents âges, le plus souvent entre 10 et 30 ans. Une attaque de douleur ne se développe pas soudainement. Il est précédé d'une aura à court terme sous forme de faiblesse dans le corps, de perturbations visuelles et auditives, qui s'accompagne d'un spasme de petits vaisseaux. Après l'aura, suivie par l'expansion des vaisseaux sanguins et développer une crise de migraine. Lors d'une crise de douleur, des nausées, des vomissements et de l'irritabilité apparaissent. Les causes de la migraine sont inconnues. Souvent chez la femme, une migraine est associée à des menstruations irrégulières.

Que faire si un mal de tête avec migraine? Tout d'abord, vous devez vous éloigner de la lumière et des sons forts. Si Tempalgin et le paracétamol ne vous aident pas, vous pouvez prendre Sumamigren, Imigran ou Relpaks. Cependant, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Les maux de tête peuvent être provoqués à la fois par des vaisseaux dilatés et rétrécis, et l'approche du traitement est fondamentalement différente.

La migraine est une forme de mal de tête vasculaire

Dystonie neurocirculatoire et maux de tête

La maladie se développe à un jeune âge et se manifeste par des maux de tête, une "vue de face" dans les yeux, un refroidissement des membres. Les douleurs de piqûre dans le coeur qui ne sont pas soulagées par le validol ou la nitroglycérine sont accompagnées d'un sentiment de peur et d'un sentiment de "bosse" dans la gorge. Périodiquement, la maladie s'accompagne de crises qui se manifestent par des accès de tremblement, de vertiges, de transpiration et un sentiment de peur injustifié. La résolution de la crise se termine par une miction abondante ou des selles molles.

Quand un mal de tête, des herbes apaisantes sont utilisées (valériane, agripaume, mélisse). Si les préparations à base de plantes ne vous aident pas beaucoup, vous pouvez prendre les tranquillisants quotidiens tels que prescrits par un médecin - Gidazépam, Grandaxin, Elenium. Le Picamilon apaisant en vente libre a un effet doux. En plus des médicaments apaisants, montre un cours de traitement avec nootropics et vasodilatateurs - Nootropil, Stugeron ou Instenon.

Un des symptômes de l'IRR est le mal de tête.

En résumant le sujet, nous concluons que pour les maux de tête, vous devez penser au fait que cela peut être dû à notre profession, à notre mode de vie et à nos mauvaises habitudes. En tout état de cause, si un mal de tête vous fait mal longtemps, un médecin ne peut pas se passer d'un examen. Le temps perdu à éliminer les symptômes faciles à traiter peut vous coûter de nombreuses années de traitement d'une maladie intraitable.

Pourquoi il y a un sentiment pressant dans les temples?

Des céphalées pressantes dans les temples peuvent survenir à tout moment de la journée. Une telle douleur a généralement une intensité faible ou modérée. Il n'indique pas toujours la présence de maladies ou de problèmes graves, mais lorsqu'il apparaît systématiquement, il doit être diagnostiqué. Il existe de nombreux moyens efficaces de gérer les sensations désagréables de nature physiologique. Si leur utilisation ne donne pas le résultat souhaité, vous ne devriez pas être sauvé en prenant des médicaments. Il est préférable de consulter un neurologue qui déterminera les causes de la maladie et sélectionnera le schéma de traitement souhaité. Ne tardez pas la visite chez le médecin si presse le whisky, et il existe des symptômes alarmants supplémentaires.

Le mécanisme de la douleur dans les temples de toute nature

Dans les zones temporales de la tête se trouve un maillage vasculaire dense. En raison des caractéristiques anatomiques de la région, les canaux sanguins sont situés à proximité immédiate de la peau et des os du crâne. Si, pour une raison quelconque, la céphalgie se propage dans cette zone, elle est le plus souvent provoquée par un dysfonctionnement de la circulation sanguine, une augmentation du flux sanguin dans les tissus, un spasme vasculaire. Même les artérites, qui non seulement écrasent les tempes, mais ont également des sensations aiguës ou palpitantes, ne font pas exception. Elle est accompagnée de céphalées dues à une irritation des récepteurs due à une pression artérielle élevée.

Vous en apprendrez plus sur les causes d'inconfort au cou et aux tempes ici.

Whisky sore - quelles sont les raisons

Les provocateurs des céphalées temporales ne sont pas nécessairement dans la tête. Des sensations de compression peuvent survenir au début du rhume, empoisonnement par des vapeurs toxiques ou des sels de métaux lourds. Souvent, le symptôme n'est pas pathologique, mais d'origine physiologique.

Les facteurs qui causent un mal de tête et une pression significative sur le whisky:

  • des expériences stressantes, une surcharge émotionnelle, des situations de choc entraînent un spasme des vaisseaux sanguins, une hypoxie de la substance cérébrale. Les analgésiques ne vont pas aider ici, il est préférable d'utiliser des techniques de relaxation ou des sédatifs naturels;
  • surcharges physiques - l’enthousiasme sportif crée une charge excessive sur les navires. En raison de la nature de l'anatomie, une pression douloureuse survient d'abord dans les tempes. L'ajustement du programme de formation soulagera les sensations désagréables;
  • consommation d'alcool - même en petite quantité, les boissons alcoolisées deviennent une source de toxines, ce qui modifie le ton des canaux sanguins. La céphalgie temporale peut survenir à la fois avec l’abus d’alcool et après une seule dose;
  • Le tabagisme est un facteur qui provoque le spasme vasculaire, provoquant une augmentation de la pression artérielle. Chez les gros fumeurs, non seulement la pression sur les tempes est forte, mais la douleur s'étend à tout le crâne. S'il n'y a aucune possibilité ou désir d'abandonner l'habitude, vous devez au moins suivre les règles du tabagisme;
  • des changements dans les niveaux hormonaux - l'inconfort des tempes gêne souvent les femmes pendant la ménopause, la ménopause, la grossesse, la menstruation ou devant elles. Ils sont généralement légers et faciles à traiter avec la médecine traditionnelle;
  • changement des conditions climatiques - une réaction violente aux changements météorologiques indique souvent une fonctionnalité réduite des navires. Si le traitement n'est pas nécessaire, il vaut au moins la peine de renforcer le corps en général;
  • habitudes alimentaires - manger des aliments gras ou frits menace l'athérosclérose des vaisseaux sanguins. L'abus d'aliments salés peut conduire à l'hypertension. La passion pour les aliments préparés, la malbouffe et les agents de conservation entraîne l’accumulation dans le corps d’additifs chimiques auxquels le cerveau réagit par un mal de tête aux tempes;
  • fatigue oculaire - un long travail à l'ordinateur ou avec des papiers, lire, regarder de petits détails forcent les muscles de l'œil à se fatiguer. Le résultat est une diminution de l'acuité visuelle, de la sécheresse et de la rougeur des muqueuses, de la pression dans les tempes;
  • non-respect du régime quotidien - la céphalgie temporale est l’un des premiers et des plus frappants symptômes du manque de sommeil ou d’un excès de sommeil. La routine de réglage supprime rapidement l’inconfort.

Vous en apprendrez plus sur les causes de la douleur dans les tempes et le manque de sommeil dans cet article.

Lorsque l'action de causes physiologiques peut être exclue, il vaut la peine de consulter un thérapeute. L'apparition régulière d'un symptôme est caractéristique d'un certain nombre d'états pathologiques pouvant constituer une menace pour la santé. N'hésitez pas à consulter le médecin si le mal de tête est accompagné d'autres signes précurseurs.

L'hypertension

Avec une augmentation persistante de la pression artérielle, les patients sont constamment en mesure de souffrir de céphalées ou de crises systématiques prolongées. Ils ont mal à la tête dans les tempes, les sensations vont souvent à l'arrière de la tête. La douleur est représentée par la pression ou la distension, qui à son apogée se transforme en une pulsation. Le tableau clinique est complété par rougeur du visage, irritabilité, vertiges, incoordination, nausée.

Le danger de la maladie est qu’elle affecte négativement l’état des vaisseaux et entraîne leur usure. En outre, l'hypertension crée une charge excessive sur le cœur. Si elle n'est pas traitée, la maladie peut déclencher une crise hypertensive, un accident vasculaire cérébral, une défaillance de plusieurs organes.

Vous en apprendrez plus sur les céphalées sur le fond de l'hypertension dans cet article.

La migraine

La pathologie neurologique est caractérisée par des céphalées unilatérales dans les tempes, qui se propagent progressivement sur toute la moitié du crâne. De temps en temps, un symptôme peut changer sa localisation au contraire, mais devient rarement symétrique. Au plus fort des sensations, la pression se transforme en pulsation. Il s'accompagne de nausées - si des vomissements surviennent, le patient est soulagé. Une crise de céphalées dans un quart des cas est précédée d'une aura sous forme de sensations visuelles, olfactives et tactiles inhabituelles. Avec l'activité physique, sous l'influence des odeurs, des sons, de la lumière, l'inconfort augmente.

Vous pouvez trouver ici les facteurs déclencheurs de la migraine.

Dystonie neurocirculatoire

La cause de cette maladie n'est pas encore complètement établie. Son développement est associé aux spécificités de la constitution humaine. Selon les statistiques, la pathologie est détectée chez les personnes jeunes. Elle se manifeste par des céphalées, une diminution de la température des membres, des mèches de tête, une boule dans la gorge et une sensibilité de la poitrine, éliminée par la nitroglycérine. Mal de tête avec pression, principalement concentré dans les tempes.

La plupart des patients diagnostiqués ont parfois des crises. Ils sont caractérisés par des vertiges, des accès de tremblement, une peur inexpliquée, une transpiration accrue. Ces attaques sont résolues par des selles liquides ou une urine abondante.

Causes transitoires

Ce groupe comprend les facteurs de réussite qui provoquent l'apparition unique d'un symptôme. Ils ne sont généralement pas dangereux, mais sont capables de produire un inconfort. Avec un effet systématique sur le corps, de tels irritants peuvent provoquer l'apparition de problèmes chroniques. La liste comprend l'abus de café ou d'autres stimulants, les médicaments, la peur, la coiffe inconfortable, les cheveux inappropriés, la tête d'hypothermie. Si vous essayez de supporter une telle douleur, alors, sous l'influence des émotions négatives, elle ne fera qu'augmenter.

Avant de consulter votre médecin Avant de consulter un médecin, vous devez tenir un journal des maux de tête pendant deux semaines. Cela accélérera considérablement la détermination de la cause et le diagnostic correct. Journal en ligne

Algorithme de diagnostic

Au stade initial du développement de nombreuses maladies et avec les causes physiologiques du mal de tête temporal, le symptôme est souvent le seul signe alarmant. Sur cette base, il est difficile de poser un diagnostic, de trouver le bon traitement. Une fois l'anamnèse collectée, une série d'actions doit être effectuée pour aider à identifier la source des problèmes.

Si les tempes sont douloureuses, il est recommandé de procéder comme suit:

  • mesurer la pression artérielle - chaque personne a sa propre "pression de travail" à laquelle il se sent à l'aise. Il est important de comprendre que la diffusion d’indicateurs au-delà de ces limites n’est pas considérée comme une maladie si elles se situent dans les limites des normes médicales. Les tentatives de correction des données de tonomètre normales avec des tablettes peuvent entraîner de graves problèmes.
  • évaluer la probabilité de facteurs externes affectant le corps;
  • passer des tests généraux, subir des procédures de diagnostic. La liste de ces derniers est établie par le médecin. L'IRM, le scanner, l'échographie ou le REG des vaisseaux, l'EEG sont souvent utilisés pour la pression dans les tempes.

Selon les résultats de la recherche, le médecin établit un diagnostic préliminaire. Si nécessaire, il envoie le patient se faire examiner par un neurologue, un ophtalmologiste, un patient ORL, un psychologue, un orthopédiste ou un autre spécialiste au sens étroit du terme. Après avoir identifié les causes des maux de tête, le patient est sélectionné pour une thérapie.

Avez-vous mal à la tête? Est-ce que vos doigts deviennent engourdis? Pour éviter les maux de tête causés par un accident vasculaire cérébral, buvez un verre.

Whisky sore - que faire

En cas de sensation unique désagréable de sévérité faible ou modérée, vous pouvez essayer de résoudre le problème vous-même. Parfois, pour éliminer l’inconfort, il suffit de se promener au grand air, de boire une tasse de thé à la camomille, de masser les tempes ou d’y appliquer une goutte d’huile de menthol. Si, après cela, vous avez toujours mal à la tête, vous pouvez prendre une pilule d'ibuprofène, de paracétamol ou de citramone.

En savoir plus sur le traitement de la douleur temporale ici.

Dans d’autres cas, la méthode de traitement dépend des causes de la céphalgie:

  • hypertension - régime, prise de médicaments antihypertenseurs, élimination des excès de liquide corporel, restauration de la perméabilité vasculaire, amélioration de la circulation sanguine dans le cerveau;
  • migraine - soulager la douleur à l'aide d'AINS, d'analgésiques, de triptans, d'ergotamines;
  • dystonie neurocirculatoire - prendre des sédatifs naturels ou des tranquillisants légers en cas d'efficacité réduite.
  • causes passagères - élimination de l'irritant, soulagement de la douleur par tout médicament disponible.

Après l'élimination des sensations désagréables, le traitement ne prend pas fin. Il est nécessaire de choisir une méthode appropriée pour la prévention de la céphalgie temporale afin que les attaques ne reprennent pas.

Correction de style de vie

Dans 90% des cas, il est facile d'éviter la pression dans les temples si vous vous fixez comme règle de suivre un certain nombre de recommandations. Cela permettra d'éviter l'apparition de sensations désagréables, aura un effet de renforcement général sur le corps, affectera positivement le travail du cerveau.

Prévention des sensations d'oppression dans les temples:

  • Cesser de fumer, boire de l'alcool, du café, des boissons énergisantes;
  • l'utilisation de techniques de relaxation - yoga, méditation, exercices de respiration, SPA;
  • l'alternance des périodes de travail et de repos - sommeil nocturne de 7 à 8 heures, le rejet du repos de jour, l'exclusion de la surcharge physique et émotionnelle;
  • inclusion dans le mode d'activités sportives;
  • réduire la charge sur les yeux, effectuer des exercices pour détendre les muscles des yeux pendant le travail.

Une attention particulière devrait être portée au respect des règles d'une saine alimentation. En éliminant du régime potentiellement dangereux en raison des produits d'additifs chimiques, vous pouvez non seulement vous débarrasser de la pression chronique dans les tempes, mais également empêcher le développement de nombreuses maladies chroniques.

Si le whisky est très agressif, ne tolérez pas d’inconfort. La particularité du symptôme est que, sous l'influence d'émotions négatives, il ne fera qu'augmenter. Il est préférable d’utiliser l’une des méthodes disponibles pour soulager la douleur ou de prendre une pilule.

Pourquoi la pression dans les temples et comment s'en débarrasser?

Les raisons principales et les plus pressantes pour ressentir de la pression dans la région temporale comprennent:

1. Hypertension artérielle - une maladie caractérisée par une augmentation chronique de la pression artérielle. Les personnes atteintes d'hypertension artérielle primaire, en plus de ses principaux symptômes, souffrent souvent de maux de tête persistants dans la région temporale. La correction de la pression artérielle nécessite de suivre un régime alimentaire avec une teneur en sel limitée, ne dépassant pas 5 grammes de cuillère à thé par jour, de mesurer l'activité physique, de marcher au grand air, de suivre le traitement recommandé par le médecin traitant, de refuser les mauvaises habitudes telles que fumer et boire de l'alcool.. Le risque d'hypertension est une crise hypertensive. Pendant une crise hypertensive, le mal de tête devient diffus et s'accompagne de vertiges, d'acouphènes et d'autres symptômes neurologiques.

2. Une pression intracrânienne élevée peut également causer des maux de tête persistants et une pression dans les tempes. Oedème ou inflammation du cerveau, hématome dans la cavité du crâne, accumulation de sang dans les vaisseaux cérébraux due à une intoxication, accidents vasculaires cérébraux hémorragiques et ischémiques, corps étrangers, diverses anomalies du développement, hydrocéphalie, méningite entraînant une augmentation de la pression intracrânienne.

3. Le stress peut également causer des maux de tête, mais ces maux de tête auront un caractère psychogène, ce que l'on appelle la douleur de la tension. Lorsqu'un patient se plaint que quelque chose appuie sur la tempe, comme s'il éclatait de l'intérieur. Pour éliminer ce facteur, le repos est nécessaire, dans certains cas, des médicaments sédatifs et sédatifs tels que la valériane viendront lutter contre cette maladie. Il est préférable de choisir un remède à partir d'ingrédients naturels. Des tisanes à base de menthe poivrée ou d'autres herbes peuvent également aider.

4. Intoxication à long terme avec de l’alcool, de la nicotine, des sels de métaux lourds et divers couples de gaz toxiques. Pour éliminer la douleur constante au front et aux tempes, il suffira d’éliminer le facteur irritant. La cause peut souvent être une intoxication aiguë, par exemple avec du méthanol, qui entraîne à son tour une perte de vision et d’autres conséquences plus graves.

5. Les blessures à la tête peuvent également donner de tels symptômes. Les lésions cérébrales traumatiques et les ecchymoses peuvent être de gravité variable, allant de légère à extrêmement grave. Dans de tels cas, à la question «Où est-ce que ça fait mal?», Une personne ne sera pas en mesure de nommer une zone spécifique de la tête, la douleur sera probablement diffuse. Dans de tels cas, il est nécessaire de faire une tomographie par ordinateur ou une IRM, dans les cas extrêmes, une image aux rayons X. La cause la plus fréquente de traumatismes crâniens sont les accidents, en deuxième place - les bagarres ivres.

6. Les tumeurs cérébrales nécessitent également un examen supplémentaire et instrumental immédiat. Les maux de tête dans la région frontale et la sensation de pression dans la région frontale font partie des symptômes alarmants de cette pathologie. Une tumeur peut être bénigne ou maligne. Les tumeurs malignes sont sujettes aux métastases et le cerveau est l'un des endroits favoris pour les métastases. Le système osseux et le foie appartiennent également à ces endroits.

7. L’athérosclérose des vaisseaux cérébraux due à la formation de plaques est truffée d’accident vasculaire cérébral. Même si la plaque athérosclérotique notoire ferme la lumière du vaisseau par au moins la moitié, il existe des plaintes de vertiges, d'acouphènes, de maux de tête de durée et d'intensité variables dans les parties frontale et temporale de la tête, tandis que l'anxiété, la diminution des performances, l'inversion du sommeil, mémoire et attention.

8. La cause hormonale des maux de tête survient chez les femmes pendant la menstruation ou pendant la ménopause. Pendant ces périodes, la femme est susceptible au stress, les hormones sont instables, ce n’est pas seulement le mal de tête, tout le corps peut faire mal, mais d’autres problèmes peuvent également apparaître.

9. Le climat et l'environnement jouent un rôle important dans la vie humaine. La chaleur et le froid excessifs affectent négativement le corps humain, les vaisseaux ne savent pas comment réagir aux changements de température et, en se rétrécissant, provoquent une nouvelle crise de maux de tête. Il faut être plus prudent avec votre corps et éviter de telles gouttes.

10. Alimentation déséquilibrée et jeûne: Certains aliments, en particulier ceux qui contiennent un taux de cholestérol élevé, peuvent provoquer des maux de tête au front et aux tempes, en particulier en cas d'hypertension artérielle et de taux de cholestérol élevé. Le jeûne est absolument contre-indiqué en cas de maux de tête fréquents et graves, car le cerveau cesse de recevoir la quantité adéquate de nutriments nécessaires à son travail productif.

11. Facteur héréditaire. La prédisposition génétique joue un rôle crucial dans le développement de toute maladie et les maux de tête ne font pas exception à la règle. Si la famille est un phénomène courant, il est beaucoup plus difficile d'éviter ce destin. Il est nécessaire de trouver le véritable facteur étiologique et de poursuivre le traitement en fonction de celui-ci. Des maux de tête idiopathiques peuvent également survenir, mais la probabilité et la prévalence de cette maladie sont très faibles et la douleur est localisée dans la région frontale ou diffuse.

La douleur pressante peut contraindre vos actions.

Réduction de la douleur

Huiles essentielles recommandées pour réduire l'intensité des maux de tête, la sensation de pression dans les tempes, la relaxation:

  • Huile essentielle de géranium.
  • Huile essentielle d'anis.
  • Huile essentielle de lavande.
  • Huile essentielle de citron.
  • Huile essentielle de pamplemousse.
  • Huile essentielle de mélisse.
  • Huile essentielle de menthe poivrée.
Le sauna est une méthode simple pour éliminer une telle douleur.

Méthodes d'application des huiles essentielles:

Physiothérapie pour les maux de tête dans les temples

La tâche principale de la physiothérapie dans ce cas est de soulager une attaque et de normaliser le tonus vasculaire. Les procédures physiothérapeutiques les plus populaires et les plus facilement accessibles sont les suivantes: douche circulaire, traitement au laser du cou et du collet, bains de contraste, bains carboniques, électrophorèse de la région du cou, darsonvalisation de la tête. Les schémas combinés sont efficaces: thérapie magnétique + électrophorèse médicamenteuse, etc.

La physiothérapie est un moyen efficace de lutter contre la douleur.

Il ne vaut pas la peine de s'impliquer dans les huiles essentielles et certaines procédures plus souvent 3 ou 4 fois par semaine.

Traitement de la toxicomanie

Si les maux de tête ou les attaques de pression dans les temples sont perturbés plus de 3 à 4 fois par semaine, il est recommandé de contacter un spécialiste pour lui poser un diagnostic, déterminer le facteur étiologique et obtenir un traitement supplémentaire. Les spécialistes dans ce domaine sont un neurologue, un thérapeute, un psychothérapeute.

Pour le soulagement d'une seule attaque en utilisant divers agents thérapeutiques. Les plus courants incluent: spasmalgon, analgin, citramon, paracétamol, etc. En cas de grossesse et d’allaitement, les préparations ci-dessus ne doivent pas être prises en raison du facteur tératogène. Pendant l'allaitement, il est préférable d'arrêter l'allaitement pendant un certain temps. Pendant la grossesse, il est recommandé de consulter un gynécologue dans une clinique prénatale présentant ce problème ou, si vous n'en avez pas l'occasion, de contacter un médecin de votre région de résidence. La meilleure option pendant la grossesse consistera à utiliser des moyens tels que des thés apaisants, des bains aux huiles essentielles, des massages, de la physiothérapie.

Prévention des maux de tête

Il est nécessaire d’adhérer à un régime et d’exclure certains produits d’un régime quotidien. Ces produits incluent: viande fumée, noix, vin rouge, fromage. Ces produits contiennent de la tyramine. Et la tyramine à son tour provoque un mal de tête. De plus, à cause de la phényléthylamine, le chocolat et les chocolats devraient être exclus. Aliments avec un contenu excessif d'épices, d'épices chaudes et de sauces. Évitez l'aspartame, qui est contenu dans tous les produits, qui incluent un édulcorant.

Il est nécessaire de bien ventiler la pièce ou de trouver le temps de faire une randonnée dans l'air frais. Parfois, un peu de silence et de tranquillité suffit au mal de tête. Par conséquent, vous devriez vous allonger et essayer de vous détendre, accordez des émotions positives. Faites un auto-massage du cuir chevelu et du visage. Préparez un thé apaisant à base de menthe ou de camomille, après quoi vous pourrez essayer de dormir. Une bonne option, en particulier pendant la saison chaude, est une compresse froide aux huiles essentielles de lavande. La compresse doit être appliquée dans la partie frontale, sur les tempes ou à un endroit où cela fait mal pendant 20 à 30 minutes. De plus, lors d'une crise de maux de tête, il est recommandé d'éviter: l'alcool, le tabagisme, la consommation de quelques analgésiques, car une surdose de médicament peut entraîner des effets indésirables plus graves.

Si vous avez mal à la tête dans les tempes

La douleur temporelle est l'une des manifestations de la céphalgie. Elle est localisée dans la zone des temples, spécifique, peut survenir soudainement, quelle que soit l'heure de la journée, elle peut être pulsante ou pressante, aiguë ou mate, unilatérale ou bilatérale. L'attaque peut passer en 2-3 minutes ou être retardée de plusieurs heures.

Un mal de tête dans les temples n'est pas sans cause, la nature de son origine peut être jugée par la gravité de la douleur et les symptômes qui l'accompagnent. Une douleur temporelle prolongée, débilitante et récurrente régulière peut indiquer des maladies en développement dans le cerveau ou des systèmes d'activité vitale, et nécessite donc l'attention et la consultation de spécialistes.

Causes des maux de tête dans les temples

La douleur dans les temples peut survenir sous l’influence de deux types de facteurs: externe et interne.

Les facteurs externes sont temporaires et provoquent des douleurs dans les tempes, qui passent après la suppression des stimuli qui les ont provoquées. Ceux-ci comprennent:

  • Longue fatigue, tension nerveuse et insomnie. Une douleur symétrique d'un caractère pressant ou gémissant se pose. Une fois que vous avez suivi la bonne routine quotidienne, qui vous permet de vous reposer et de marcher pendant des heures, votre sommeil est normalisé et les attaques passent dans la plupart des cas.
  • Intoxication du corps. Il est causé par l’empoisonnement des aliments gâtés, des produits de combustion et des toxines contenues dans des jouets, vêtements, articles ménagers et matériaux de finition de mauvaise qualité. Une forte odeur désagréable provoque un mal de tête temporel bilatéral prononcé, qui s'accompagne de sensations d'oppression dans la nuque et le front, d'une irritation des muqueuses du nez, de la gorge et des yeux, de nausées et de vomissements. Un long séjour à proximité d'un facteur nocif irritant provoque l'apparition de maux de tête chroniques dans la région des tempes et perturbe les principaux systèmes vitaux - immunitaire, endocrinien, hormonal, vasculaire et cardiaque.
  • Nourriture Les épices, les sauces, les boissons sans alcool, les craquelins et les croustilles contiennent une grande quantité de glutamate monosodique qui, ingérée et accumulée, provoque une douleur douloureuse des tempes et des lobes frontaux. La douleur est accompagnée de tensions et de spasmes des muscles du visage.
  • Changement climatique. Lorsqu'ils voyagent dans des pays où le climat est différent, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales, les personnes présentant des modifications pathologiques du système vasculaire développent des douleurs temporales de nature différente qui, une fois revenues à leurs conditions habituelles, cessent d'être perturbées.
  • Ascension des hauteurs des montagnes et descentes sous terre. Chacune de ces actions provoque une hypertension intracrânienne, qui fait mal aux maux de tête dans les tempes, complétée par des sentiments d'anxiété et de peur sans fondement.
  • Long séjour dans les airs à plus de 3,5 km d'altitude. Les personnes dont l’activité est liée aux vols aériens ont des douleurs temporelles fréquentes. Au risque d'obtenir des pilotes et des agents de bord.
  • Le jeûne Le refus de nourriture pendant plus d'une journée pour des raisons religieuses ou psychologiques provoque l'apparition de douleurs dans les temples, de faiblesses, de vertiges et de fatigue.

Les facteurs internes qui provoquent des maux de tête dans les temples comprennent des anomalies de l'état général du corps ou des processus pathologiques qui se développent dans le cerveau:

  • La migraine La douleur pressante sévère se manifeste à la fois unilatéralement et bilatéralement, peut affecter la région orbitale, ce qui conduit à une diminution temporaire de la fonction visuelle. Les symptômes accompagnant la migraine sont les nausées et les vomissements. Les crises peuvent durer d'une heure à une journée.
  • Maladies infectieuses et virales. Dans le contexte de faiblesse générale, de fièvre, de toux et de maux de gorge en cas de grippe ou de maux de gorge, une douleur temporelle des deux côtés est un symptôme secondaire.
  • Le cycle menstruel et les changements hormonaux associés à la ménopause ou à la grossesse chez les femmes. La douleur lancinante sourde se produit pendant le cycle, est temporaire et ne pose pas de menaces sérieuses autres que la gêne.
  • L'hypertension. Douleur lancinante ou pressante qui se produit sur le fond d'une pression artérielle élevée et est accompagnée de faiblesse, d'acouphènes et de difficultés respiratoires. Les personnes âgées et les personnes dépendantes du temps sont exposées à la douleur.
  • Angiodystonie de type cérébral. La réduction du tonus des vaisseaux veineux et artériels provoque une douleur temporelle aiguë qui peut être ressentie dans d'autres zones de la tête et de la section dorsale. Les attaques se produisent spontanément sur fond d'étourdissements, de faiblesse, d'engourdissement des membres et d'instabilité des limites de pression artérielle.
  • Hypertension intracrânienne. La céphalée temporale est un type de manifestation de la céphalgie avec une augmentation de la PIC. Sa nature et son type dépendent du degré de pression du liquide de boisson sur le tissu cérébral. Les symptômes de la douleur sont les suivants: nausée, vomissements, diminution des réflexes, convulsions et perte de conscience dans les cas de manifestations sévères.
  • Artérite temporale. Des maux de tête lancinants dans les tempes de la nature prononcée surviennent chez les personnes âgées à la suite d’une inflammation de la membrane de l’artère temporale. L'intensité des crises augmente lorsque le patient mâche, parle, se couche midi et soir et ressent également la région douloureuse des tempes.
  • Inflammation du nerf trijumeau. Les dommages aux processus nerveux provoquent une forte poussée de tir dans la douleur du lobe temporal, localisée par le développement de névralgies. En parallèle, des spasmes des muscles faciaux peuvent être observés, ainsi qu'une douleur s'étendant aux yeux, aux dents et aux joues. La douleur apparaît spontanément, l'intensité du lumbago est si élevée que le patient ne peut plus bouger.
  • Athérosclérose La défaite des dépôts de cholestérol dans les vaisseaux cérébraux et leur rétrécissement anormal provoquent une douleur pressante ou lancinante aux tempes, accompagnée de fatigue, d’irritabilité, de dysfonctionnement du système cardiaque ainsi qu’une diminution des fonctions réflexes. L'exposition à l'athérosclérose existe chez les patients hypertendus, les diabétiques et les patients insuffisants rénaux.
  • Les attaques de la douleur de la grappe. Les sensations douloureuses sont en série, se produisent de manière répétée au cours de la journée et cessent après une période temporaire pouvant aller jusqu'à 6 semaines. Une attaque peut durer jusqu'à une heure, tandis qu'une douleur aiguë au niveau de la tempe et de l'orbite est accompagnée d'une rougeur du visage, d'un gonflement des yeux et du nez muqueux et d'une transpiration accrue. La douleur en grappes est saisonnière et aiguë au printemps et en automne.
  • Phéochromocytome. La libération d'une grande quantité d'adrénaline dans les glandes surrénales augmente considérablement la pression artérielle et provoque une douleur pulsatile ou compressive aux tempes, dont la durée n'excède généralement pas 2 heures.

Les causes de la douleur temporale doivent être considérées individuellement, en tenant compte des symptômes associés et de leur durée. Si les sensations douloureuses deviennent fréquentes et prolongées, tout en apportant une gêne importante, vous devriez consulter un spécialiste pour savoir pourquoi vous avez mal à la tête aux tempes et obtenir un diagnostic. En cas de détection du processus pathologique, commencez le traitement.

Traitement de la douleur dans les tempes

Il existe plusieurs traitements pour les maux de tête temporaux. Dans la plupart des cas, les médicaments, les procédures physiothérapeutiques et les massages sont combinés avec des moyens traditionnels et non traditionnels ou complétés les uns avec les autres. Le médecin choisit une technique spécifique en fonction des symptômes inquiétants ainsi que des causes de douleur diagnostiquées dans la zone temporale.

Les médicaments attribués aux douleurs de la tête temporale, selon leur origine, comprennent:

  • Analgésiques (Ibuprofène, Aspirine, Imet, Nurofen). Prendre des médicaments vous permet d’arrêter les accès de douleur, s’ils sont de courte durée.
  • Médicaments normalisant la circulation sanguine cérébrale (Cavinton, Picamilon). Attribuer avec les processus pathologiques qui se produisent dans le système sanguin, le tonus vasculaire faible, y compris les artères temporales.
  • Diurétiques (Diacarbe, Glycérol). Les médicaments sont indiqués pour l'hypertension intracrânienne afin de réduire la pression cérébrale et la douleur dans les tempes.
  • Agents non stéroïdiens à spectre d'action anti-inflammatoire (Klofezon, Tempalgin, Ketorolac). L'action des médicaments est efficace contre la migraine, les grappes et d'autres types de douleurs causées par des modifications pathologiques ou des irritants externes.
  • Préparations de type hypertensive (Enalapril, Larista, Anaprilin). Les comprimés sont prescrits pour l'hypertension. Réduire la tension artérielle aide à éliminer la douleur dans les tempes.
  • Médicaments antibactériens et sulfamides (Ingalipt, Streptocid, Sulfazine). Il est prescrit pour les infections virales et les processus inflammatoires, dont l'un des symptômes est la douleur à la tête temporale.

Ces médicaments ont un effet prononcé, des contre-indications et une liste d'effets secondaires. Ils doivent donc être utilisés avec prudence, conformément à la posologie prescrite par le médecin.

En association avec un traitement médicamenteux, on peut prescrire au patient un massage thérapeutique des points réflexes responsables de la douleur à la tête dans les tempes, une thérapie réflexe ou une procédure de physiothérapie. L'acupression est effectuée par un thérapeute manuel sur les instructions strictes du médecin traitant. Quels que soient la nature et l’emplacement de la douleur, des points symétriques sont disposés sous la forme d’un triangle dans la partie temporale de la tête.

Si la douleur dans les tempes est causée par le développement de processus pathologiques graves, tels qu'une tumeur cérébrale ou un CIP anormalement élevé, un traitement chirurgical peut être nécessaire pour corriger le problème et, dans certains cas, sauver la vie du patient.

Remèdes populaires pour les maux de tête temporaux

La douleur à la tête temporale irrégulière et à court terme peut être efficacement éliminée à l'aide de remèdes populaires - décoctions d'herbes, inhalations et auto-massage. Dans certains cas, par exemple pendant la grossesse ou l’allaitement, il est nécessaire de réduire au minimum l’utilisation de produits chimiques, tandis que la médecine traditionnelle devient pertinente et indispensable.

Après avoir consulté un professionnel de la santé, vous pouvez soulager la douleur dans les tempes en appliquant les méthodes suivantes:

  • Aromathérapie. Au moment de l'attaque, il est nécessaire d'inhaler ou de frotter les tempes dans de l'huile de lavande ou de menthe à la température modérée.
  • Une décoction de racine de valériane. Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez 20 g de racines coupées, maintenez la masse obtenue au bain-marie pendant 20 minutes et laissez reposer pendant 40 minutes. Le bouillon doit être pris avec des migraines jusqu'à 3 fois par jour sur un estomac vide. Pour obtenir l'effet recherché, la durée du traitement devrait être d'au moins une semaine.
  • Compresse de feuilles de chou. Les feuilles sont un peu écrasées pour que le jus y apparaisse, puis appliquées sur les tempes et fixées avec un bandage. Vous pouvez imposer un peu de miel sur les draps si vous n'y êtes pas allergique.
  • Thé à la camomille. Il a un effet apaisant et relaxant, soulage la douleur dans les tempes causée par le surmenage ou la surmenage.
  • Masser les points actifs. Pour soulager la douleur, il est nécessaire de masser symétriquement les points d'un triangle situé dans la zone temporale de la tête, tandis que la durée d'exposition à chacun de ces points doit être d'au moins 5 minutes. L'auto-massage peut être effectué plusieurs fois par jour, au fur et à mesure de l'apparition de la douleur.

Si une personne a une prédisposition aux maux de tête temporels, vous devez prendre des mesures préventives:

  • Fournir un régime quotidien qui comprend des heures de repos.
  • Développez un régime alimentaire limitant les aliments gras et épicés, l'alcool et les aliments saturés en glutamate monosodique.
  • Marche quotidienne avant le coucher.
  • Coordonnez avec le médecin les exercices de gymnastique et effectuez-les régulièrement, sans attendre le début des attaques.
  • Pour envisager des méthodes de médecine alternative, par exemple, l'acupuncture, la réflexothérapie ou l'homéopathie, et périodiquement pendant la période de rémission pour suivre un cours thérapeutique.

Le respect des mesures préventives, associé à un traitement médical périodique, permettra d'éviter les maux de tête dans les temples et de retarder le développement de la maladie ou de la pathologie dont elle est le symptôme.