Si vous avez mal à la tête dans les tempes

L'épilepsie

La douleur temporelle est l'une des manifestations de la céphalgie. Elle est localisée dans la zone des temples, spécifique, peut survenir soudainement, quelle que soit l'heure de la journée, elle peut être pulsante ou pressante, aiguë ou mate, unilatérale ou bilatérale. L'attaque peut passer en 2-3 minutes ou être retardée de plusieurs heures.

Un mal de tête dans les temples n'est pas sans cause, la nature de son origine peut être jugée par la gravité de la douleur et les symptômes qui l'accompagnent. Une douleur temporelle prolongée, débilitante et récurrente régulière peut indiquer des maladies en développement dans le cerveau ou des systèmes d'activité vitale, et nécessite donc l'attention et la consultation de spécialistes.

Causes des maux de tête dans les temples

La douleur dans les temples peut survenir sous l’influence de deux types de facteurs: externe et interne.

Les facteurs externes sont temporaires et provoquent des douleurs dans les tempes, qui passent après la suppression des stimuli qui les ont provoquées. Ceux-ci comprennent:

  • Longue fatigue, tension nerveuse et insomnie. Une douleur symétrique d'un caractère pressant ou gémissant se pose. Une fois que vous avez suivi la bonne routine quotidienne, qui vous permet de vous reposer et de marcher pendant des heures, votre sommeil est normalisé et les attaques passent dans la plupart des cas.
  • Intoxication du corps. Il est causé par l’empoisonnement des aliments gâtés, des produits de combustion et des toxines contenues dans des jouets, vêtements, articles ménagers et matériaux de finition de mauvaise qualité. Une forte odeur désagréable provoque un mal de tête temporel bilatéral prononcé, qui s'accompagne de sensations d'oppression dans la nuque et le front, d'une irritation des muqueuses du nez, de la gorge et des yeux, de nausées et de vomissements. Un long séjour à proximité d'un facteur nocif irritant provoque l'apparition de maux de tête chroniques dans la région des tempes et perturbe les principaux systèmes vitaux - immunitaire, endocrinien, hormonal, vasculaire et cardiaque.
  • Nourriture Les épices, les sauces, les boissons sans alcool, les craquelins et les croustilles contiennent une grande quantité de glutamate monosodique qui, ingérée et accumulée, provoque une douleur douloureuse des tempes et des lobes frontaux. La douleur est accompagnée de tensions et de spasmes des muscles du visage.
  • Changement climatique. Lorsqu'ils voyagent dans des pays où le climat est différent, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales, les personnes présentant des modifications pathologiques du système vasculaire développent des douleurs temporales de nature différente qui, une fois revenues à leurs conditions habituelles, cessent d'être perturbées.
  • Ascension des hauteurs des montagnes et descentes sous terre. Chacune de ces actions provoque une hypertension intracrânienne, qui fait mal aux maux de tête dans les tempes, complétée par des sentiments d'anxiété et de peur sans fondement.
  • Long séjour dans les airs à plus de 3,5 km d'altitude. Les personnes dont l’activité est liée aux vols aériens ont des douleurs temporelles fréquentes. Au risque d'obtenir des pilotes et des agents de bord.
  • Le jeûne Le refus de nourriture pendant plus d'une journée pour des raisons religieuses ou psychologiques provoque l'apparition de douleurs dans les temples, de faiblesses, de vertiges et de fatigue.

Les facteurs internes qui provoquent des maux de tête dans les temples comprennent des anomalies de l'état général du corps ou des processus pathologiques qui se développent dans le cerveau:

  • La migraine La douleur pressante sévère se manifeste à la fois unilatéralement et bilatéralement, peut affecter la région orbitale, ce qui conduit à une diminution temporaire de la fonction visuelle. Les symptômes accompagnant la migraine sont les nausées et les vomissements. Les crises peuvent durer d'une heure à une journée.
  • Maladies infectieuses et virales. Dans le contexte de faiblesse générale, de fièvre, de toux et de maux de gorge en cas de grippe ou de maux de gorge, une douleur temporelle des deux côtés est un symptôme secondaire.
  • Le cycle menstruel et les changements hormonaux associés à la ménopause ou à la grossesse chez les femmes. La douleur lancinante sourde se produit pendant le cycle, est temporaire et ne pose pas de menaces sérieuses autres que la gêne.
  • L'hypertension. Douleur lancinante ou pressante qui se produit sur le fond d'une pression artérielle élevée et est accompagnée de faiblesse, d'acouphènes et de difficultés respiratoires. Les personnes âgées et les personnes dépendantes du temps sont exposées à la douleur.
  • Angiodystonie de type cérébral. La réduction du tonus des vaisseaux veineux et artériels provoque une douleur temporelle aiguë qui peut être ressentie dans d'autres zones de la tête et de la section dorsale. Les attaques se produisent spontanément sur fond d'étourdissements, de faiblesse, d'engourdissement des membres et d'instabilité des limites de pression artérielle.
  • Hypertension intracrânienne. La céphalée temporale est un type de manifestation de la céphalgie avec une augmentation de la PIC. Sa nature et son type dépendent du degré de pression du liquide de boisson sur le tissu cérébral. Les symptômes de la douleur sont les suivants: nausée, vomissements, diminution des réflexes, convulsions et perte de conscience dans les cas de manifestations sévères.
  • Artérite temporale. Des maux de tête lancinants dans les tempes de la nature prononcée surviennent chez les personnes âgées à la suite d’une inflammation de la membrane de l’artère temporale. L'intensité des crises augmente lorsque le patient mâche, parle, se couche midi et soir et ressent également la région douloureuse des tempes.
  • Inflammation du nerf trijumeau. Les dommages aux processus nerveux provoquent une forte poussée de tir dans la douleur du lobe temporal, localisée par le développement de névralgies. En parallèle, des spasmes des muscles faciaux peuvent être observés, ainsi qu'une douleur s'étendant aux yeux, aux dents et aux joues. La douleur apparaît spontanément, l'intensité du lumbago est si élevée que le patient ne peut plus bouger.
  • Athérosclérose La défaite des dépôts de cholestérol dans les vaisseaux cérébraux et leur rétrécissement anormal provoquent une douleur pressante ou lancinante aux tempes, accompagnée de fatigue, d’irritabilité, de dysfonctionnement du système cardiaque ainsi qu’une diminution des fonctions réflexes. L'exposition à l'athérosclérose existe chez les patients hypertendus, les diabétiques et les patients insuffisants rénaux.
  • Les attaques de la douleur de la grappe. Les sensations douloureuses sont en série, se produisent de manière répétée au cours de la journée et cessent après une période temporaire pouvant aller jusqu'à 6 semaines. Une attaque peut durer jusqu'à une heure, tandis qu'une douleur aiguë au niveau de la tempe et de l'orbite est accompagnée d'une rougeur du visage, d'un gonflement des yeux et du nez muqueux et d'une transpiration accrue. La douleur en grappes est saisonnière et aiguë au printemps et en automne.
  • Phéochromocytome. La libération d'une grande quantité d'adrénaline dans les glandes surrénales augmente considérablement la pression artérielle et provoque une douleur pulsatile ou compressive aux tempes, dont la durée n'excède généralement pas 2 heures.

Les causes de la douleur temporale doivent être considérées individuellement, en tenant compte des symptômes associés et de leur durée. Si les sensations douloureuses deviennent fréquentes et prolongées, tout en apportant une gêne importante, vous devriez consulter un spécialiste pour savoir pourquoi vous avez mal à la tête aux tempes et obtenir un diagnostic. En cas de détection du processus pathologique, commencez le traitement.

Traitement de la douleur dans les tempes

Il existe plusieurs traitements pour les maux de tête temporaux. Dans la plupart des cas, les médicaments, les procédures physiothérapeutiques et les massages sont combinés avec des moyens traditionnels et non traditionnels ou complétés les uns avec les autres. Le médecin choisit une technique spécifique en fonction des symptômes inquiétants ainsi que des causes de douleur diagnostiquées dans la zone temporale.

Les médicaments attribués aux douleurs de la tête temporale, selon leur origine, comprennent:

  • Analgésiques (Ibuprofène, Aspirine, Imet, Nurofen). Prendre des médicaments vous permet d’arrêter les accès de douleur, s’ils sont de courte durée.
  • Médicaments normalisant la circulation sanguine cérébrale (Cavinton, Picamilon). Attribuer avec les processus pathologiques qui se produisent dans le système sanguin, le tonus vasculaire faible, y compris les artères temporales.
  • Diurétiques (Diacarbe, Glycérol). Les médicaments sont indiqués pour l'hypertension intracrânienne afin de réduire la pression cérébrale et la douleur dans les tempes.
  • Agents non stéroïdiens à spectre d'action anti-inflammatoire (Klofezon, Tempalgin, Ketorolac). L'action des médicaments est efficace contre la migraine, les grappes et d'autres types de douleurs causées par des modifications pathologiques ou des irritants externes.
  • Préparations de type hypertensive (Enalapril, Larista, Anaprilin). Les comprimés sont prescrits pour l'hypertension. Réduire la tension artérielle aide à éliminer la douleur dans les tempes.
  • Médicaments antibactériens et sulfamides (Ingalipt, Streptocid, Sulfazine). Il est prescrit pour les infections virales et les processus inflammatoires, dont l'un des symptômes est la douleur à la tête temporale.

Ces médicaments ont un effet prononcé, des contre-indications et une liste d'effets secondaires. Ils doivent donc être utilisés avec prudence, conformément à la posologie prescrite par le médecin.

En association avec un traitement médicamenteux, on peut prescrire au patient un massage thérapeutique des points réflexes responsables de la douleur à la tête dans les tempes, une thérapie réflexe ou une procédure de physiothérapie. L'acupression est effectuée par un thérapeute manuel sur les instructions strictes du médecin traitant. Quels que soient la nature et l’emplacement de la douleur, des points symétriques sont disposés sous la forme d’un triangle dans la partie temporale de la tête.

Si la douleur dans les tempes est causée par le développement de processus pathologiques graves, tels qu'une tumeur cérébrale ou un CIP anormalement élevé, un traitement chirurgical peut être nécessaire pour corriger le problème et, dans certains cas, sauver la vie du patient.

Remèdes populaires pour les maux de tête temporaux

La douleur à la tête temporale irrégulière et à court terme peut être efficacement éliminée à l'aide de remèdes populaires - décoctions d'herbes, inhalations et auto-massage. Dans certains cas, par exemple pendant la grossesse ou l’allaitement, il est nécessaire de réduire au minimum l’utilisation de produits chimiques, tandis que la médecine traditionnelle devient pertinente et indispensable.

Après avoir consulté un professionnel de la santé, vous pouvez soulager la douleur dans les tempes en appliquant les méthodes suivantes:

  • Aromathérapie. Au moment de l'attaque, il est nécessaire d'inhaler ou de frotter les tempes dans de l'huile de lavande ou de menthe à la température modérée.
  • Une décoction de racine de valériane. Dans un verre d'eau bouillante, ajoutez 20 g de racines coupées, maintenez la masse obtenue au bain-marie pendant 20 minutes et laissez reposer pendant 40 minutes. Le bouillon doit être pris avec des migraines jusqu'à 3 fois par jour sur un estomac vide. Pour obtenir l'effet recherché, la durée du traitement devrait être d'au moins une semaine.
  • Compresse de feuilles de chou. Les feuilles sont un peu écrasées pour que le jus y apparaisse, puis appliquées sur les tempes et fixées avec un bandage. Vous pouvez imposer un peu de miel sur les draps si vous n'y êtes pas allergique.
  • Thé à la camomille. Il a un effet apaisant et relaxant, soulage la douleur dans les tempes causée par le surmenage ou la surmenage.
  • Masser les points actifs. Pour soulager la douleur, il est nécessaire de masser symétriquement les points d'un triangle situé dans la zone temporale de la tête, tandis que la durée d'exposition à chacun de ces points doit être d'au moins 5 minutes. L'auto-massage peut être effectué plusieurs fois par jour, au fur et à mesure de l'apparition de la douleur.

Si une personne a une prédisposition aux maux de tête temporels, vous devez prendre des mesures préventives:

  • Fournir un régime quotidien qui comprend des heures de repos.
  • Développez un régime alimentaire limitant les aliments gras et épicés, l'alcool et les aliments saturés en glutamate monosodique.
  • Marche quotidienne avant le coucher.
  • Coordonnez avec le médecin les exercices de gymnastique et effectuez-les régulièrement, sans attendre le début des attaques.
  • Pour envisager des méthodes de médecine alternative, par exemple, l'acupuncture, la réflexothérapie ou l'homéopathie, et périodiquement pendant la période de rémission pour suivre un cours thérapeutique.

Le respect des mesures préventives, associé à un traitement médical périodique, permettra d'éviter les maux de tête dans les temples et de retarder le développement de la maladie ou de la pathologie dont elle est le symptôme.

Mal de tête dans le temple

Bien sûr, vous avez entendu dire que des millions de personnes sont sujettes à des maux de tête. C'est un signe du corps à propos de la violation de l'équilibre en lui. Par localisation, les maux de tête peuvent être frontaux, occipitaux, temporaux, mixtes. La douleur dans la région temporale est très commune. En règle générale, il n'est pas aussi intense que les autres espèces, mais peut entraîner diverses complications. L'apparition d'une telle douleur est imprévisible. Cela peut même être le matin le plus tôt et vous devrez regretter le sommeil interrompu.

Maux de tête dans les tempes

De par la nature de la manifestation, la douleur peut être dure, sourde, pulser dans un ou les deux temples. Cela est dû à l'emplacement de l'artère temporale dans cette partie de la tête. Ce type de douleur peut durer plusieurs minutes et s'épuiser plusieurs heures. Son intensité est due aux caractéristiques individuelles de l'organisme.

Mal de tête dans les temples de la cause

Un mal de tête apparaît souvent à la suite de l'innervation des terminaisons nerveuses maxillaires ou cervicales, ainsi que de la partie supérieure du dos, puisqu'elles sont directement connectées aux nerfs du front et des tempes. La surcharge de l'un de ces nerfs peut entraîner un mal de tête.

Vous savez probablement que dans la plupart des cas, un mal de tête est causé par diverses maladies. En tête de liste des contagieux.

Mal de tête - compagnon de la grippe, amygdalite, maladie de Lyme, brucellose, dengue.

Le manque de sommeil peut être une source de mal de tête prolongé. Les médecins ont tiré cette conclusion à la fin du siècle dernier après de nombreuses enquêtes. Les personnes qui souffrent d'insomnie souffrent souvent de maux de tête.

La migraine peut provoquer une douleur très vive qui donne aux yeux, provoque souvent des nausées à vomir. Peut être accompagné de troubles de la vue, du goût, des odeurs, parfois de la photophobie et de la faiblesse. Souvent, en marchant, la douleur augmente. Les attaques peuvent être courtes (environ une demi-heure) ou longues (plusieurs heures). Près de la moitié des personnes souffrant de migraines ignorent leur diagnostic. Qu'est ce que cela signifie? Une seule chose - ils sont privés d'un traitement approprié. Constatez combien il est important d’être attentif à vous-même et à temps de faire appel à un spécialiste!

Le cycle menstruel peut causer des maux de tête dans les tempes. La grossesse rend de telles attaques rares, et l'accouchement peut complètement sauver une femme de ce problème.

Les modifications des niveaux hormonaux pendant la ménopause peuvent également contribuer à l'apparition d'un mal de tête.

L'abaissement de la pression intracrânienne s'accompagne presque toujours de maux de tête débilitants, de troubles auditifs périodiques et de bourdonnements dans les oreilles. Selon les statistiques, chaque année, sur un million de personnes, environ 50 acquièrent une forme grave de pression intracrânienne réduite.

Le phéochromocytome surrénalien est inextricablement lié à une pulsation douloureuse dans la région temporale. Cela conduit à un excès d'adrénaline produite. En conséquence - une forte augmentation de la pression artérielle, la transpiration, la pâleur de la peau, des maux de tête. Ces accès de douleur durent 5 minutes. - 2 heures Si votre tension artérielle est normale, vous ne pouvez pas vous inquiéter. Cependant, il est préférable de discuter de la douleur fréquente dans la région temporale avec un spécialiste.

Une pression intracrânienne élevée (hypertension intracrânienne) contribue à l'apparition de céphalées bilatérales. La situation est aggravée par la présence de sifflements dans la tête. Cet état est plus facile à porter dans une position inclinée. Les personnes à risque sont les personnes à risque. Pour eux, de préférence un régime.

L'intoxication du corps à la suite d'une intoxication accompagne non seulement la diarrhée, les nausées et les vomissements, mais aussi des douleurs aux tempes. L'intoxication alcoolique est très répandue. Le festin du soir se termine toujours par un mal de tête le matin.

Facteurs externes provoquant des maux de tête dans les tempes

Le monoxyde de carbone provoque une intoxication dangereuse nécessitant des soins médicaux urgents. Il est toujours accompagné d'un mal de tête commun.

Vingt-quatre heures de jeûne pendant la période de jeûne religieux ou dans le but de perdre du poids chez 39% des gens provoquent une douleur pulsante dans la zone temporale ou frontale de la tête.

La plupart des gens ressentent des douleurs dans les tempes lorsqu’ils grimpent à une hauteur de quatre kilomètres. Trente pour cent des gens se sentent déprimés ou anxieux.

Quatre pour cent des personnes s'inquiètent du mal de tête pendant et après le vol. Un cinquième des personnes professionnellement associées à des vols fréquents souffrent de douleurs fréquentes dans la région temporo-frontale.

Les scientifiques ont enquêté sur les maux de tête dans les temples résultant d'une ascension très élevée et d'une descente sur de grandes profondeurs (jusqu'à 400 mètres). Des études ont montré que les maux de tête sont plus fréquents lors du soulèvement. Cela est dû à la teneur réduite en oxygène à haute altitude, en particulier dans la cabine.

Maux de tête dans les temples

Très souvent, une simple acupression des zones temporales est utilisée pour soulager la douleur. Effectuer de six à douze pressions de l'index (grosse canette) au point de douleur. Il est permis d'utiliser cette méthode tout au long de la journée autant de fois que nécessaire. Les yeux fermés, une pièce calme, des lumières tamisées rendront un tel massage plus efficace.

Un autre auto-traitement. Pour soulager les tensions et détendre les muscles, une compresse peut être placée sur la région temporale (chaude ou froide). Quinze à vingt minutes sous l'effet de la chaleur (du froid), le mal de tête faiblira ou s'atténuera complètement.

Assurez-vous de laisser vos yeux se reposer pendant la journée. La concentration de l'attention lorsque vous travaillez devant un ordinateur, lisez ou conduisez une voiture, augmente la fatigue oculaire et conduit à une fatigue extrême. Clignez fréquemment des yeux pour éviter de dessécher les muqueuses des yeux et laissez agir pendant 20-30 minutes.

Faites attention à la quantité et à la qualité du sommeil. Ne sacrifiez pas le sommeil pour réussir. La durée normale du sommeil est de six à huit heures. Un manque de sommeil fréquent peut entraîner une fatigue chronique, une irritation et une anxiété, une douleur temporelle constante et une dépression. Cela épuise le corps et peut finir mal. Le sommeil devrait être de bonne qualité et d'une durée suffisante.

Quelques tasses de café atténueront la tension et réduiront les maux de tête, mais n'en faites pas trop. Un excès de caféine contribue à augmenter la douleur dans les tempes. Soulage plus doucement le stress, les maux de tête, le chocolat et une tasse de thé vert.

Apaise doucement et détend le thé à la camomille. La vitamine C (sous la forme de comprimés à croquer), le jus de cerise, le jus d'orange aide certaines personnes. La gymnastique, les promenades sont utiles. Ouvrez les fenêtres aussi souvent que possible dans la salle de travail. L'enrichissement en oxygène du sang contribue à la purification rapide des cellules des toxines, améliore la respiration cellulaire, augmente le tonus du corps et réduit les maux de tête dans les tempes.

Les médicaments antidouleur ne doivent être utilisés que dans des cas extrêmes et après avoir consulté un médecin.

Qui contacter?

Très souvent, les gens ne vont pas chez le médecin de peur de trouver quelque chose de grave. Dans l'ignorance, vivez plus calme. C'est une position extrêmement dangereuse dans la vie. Vous pouvez perdre du temps, ce qui dans certaines maladies est un facteur décisif pour la récupération du corps. Une autre raison fréquente pour laquelle nous ne souhaitons pas consulter un médecin est le manque de temps ou d’argent. Cela aussi ne peut pas être une excuse. Surtout quand il s'agit de céphalées temporales fortes et fréquentes. Plus tôt le neurologue vous examinera, moins le risque de complications sera grand et plus le processus de traitement sera rapide.

L'auteur de l'article: docteur en sciences médicales, thérapeute Mochalov Pavel Aleksandrovich

Douleur dans les temples: causes, nature, traitement

Les maux de tête avec localisation dans les temples sont familiers à presque toutes les personnes - les statistiques indiquent qu'au moins 98% des personnes ont connu ce syndrome désagréable. Si le syndrome douloureux habituel peut être supporté et même supporter son impact assez intense, la douleur dans les tempes des personnes les plus tolérantes est obligée d'utiliser des médicaments. Cela est dû au fait qu'un grand nombre de nerfs et de vaisseaux sont déployés dans la région temporale: la moindre pression sur les terminaisons nerveuses entraîne une douleur intense.

La nature de la douleur dans la partie temporale de la tête

La douleur dans les tempes est rarement décrite comme sourde et douloureuse - le plus souvent, les patients les décrivent de la même manière: tir, pulsations, aiguës, intenses. En outre, la douleur à cet endroit de la tête peut être de courte durée, mais dans certains cas, dure pendant des heures, voire des jours, perturbant le rythme de vie habituel.

Il est à noter que les causes de la douleur dans les temples n'affectent pas leur caractère - elles diffèrent toujours de manière conditionnelle avec la même intensité.

Causes de la douleur dans les tempes

La douleur dans les tempes peut être causée par diverses raisons. Souvent, à première vue, elles ne sont pas du tout liées à cette partie du corps.

La migraine


Cette maladie provoque non seulement une crise aiguë de douleur dans l'une ou l'autre partie de la tête avec une sensation de pulsation dans la tempe, mais aussi des nausées, des vomissements, le rejet de la lumière et du bruit. La migraine ne peut se manifester que par des douleurs intermittentes dans la tempe, accompagnées d'irritation et de nervosité.

Souvent, les patients ne sont pas conscients de la présence de migraine. Par conséquent, si les symptômes ci-dessus se manifestent, vous devez consulter un médecin - le médicament a mis au point un traitement spécifique pour cette affection et l'utilisation d'antalgiques ne procure aucun soulagement.

Quelques maladies infectieuses

Certaines maladies infectieuses peuvent être accompagnées de pulsations, d'intensité modérée et de douleurs prolongées dans les tempes. Elles sont par exemple inhérentes au développement précoce des maux de gorge, de la grippe, de la brucellose et d'autres maux.

Fais attention: prendre des analgésiques n'a pas l'effet escompté, il nécessite un examen, la consultation d'un médecin et la nomination d'un traitement compétent, non pas de la douleur, mais de ses causes.

Angiodystonie caractère cérébral

Cette maladie se développe en conséquence de violations du tonus de la paroi des vaisseaux artériels et veineux. En plus de la douleur dans les tempes, il y aura des symptômes:

  • faiblesse dans les bras et les jambes, engourdissement des doigts (court terme);
  • des vertiges;
  • acouphènes occasionnels;
  • l'insomnie

Une angiodystonie cérébrale se manifeste soudainement / spontanément, quelle que soit l'heure de la journée. Ils peuvent être caractérisés comme stupide, douloureux, caractérisé par un sentiment de «douleurs».

Haute pression intracrânienne

Pathologie caractérisée par la présence d'une grande quantité de LCR (liquide) dans le crâne - beaucoup de pression sur certaines parties du cerveau et provoquant un mal de tête puissant, régulier et épuisant.

La maladie est assez dangereuse car elle entraîne des violations de la fonctionnalité de certaines parties du cerveau. En plus d'une douleur intense aux tempes, les patients ont noté des nausées, une perte de vision et une sensation de pression dans les yeux "de l'intérieur". Fais attention: caractéristique d'un patient présentant une augmentation de la pression intracrânienne est la recherche constante d'une posture confortable dans laquelle la douleur temporelle cesse - certaines postures présentent parfois une configuration étrange.

Athérosclérose

Habituellement, lorsque la maladie a déjà été diagnostiquée, des maux de tête dans la zone des temples de l'athérosclérose apparaissent - un rétrécissement de la lumière pathologique des vaisseaux est noté, ainsi que leur obstruction. La douleur temporelle devient permanente, dure longtemps, aucun analgésique n'aide ou n'a d'effet à court terme. Les patients ont noté une réduction significative de la mémoire, une augmentation de la fatigue et une irritabilité non motivée.

Dysfonctionnement autonome

Une maladie systémique caractérisée par des dysfonctionnements dans des fonctions que l'organisme exécute normalement automatiquement. Tous ne provoquent pas l'apparition de douleurs dans les tempes - ce syndrome ne sera inhérent qu'aux troubles cérébro-vasculaires. Dans ce cas, la douleur dans les tempes sera accompagnée de vertiges réguliers, d’évanouissements fréquents et d’acouphènes presque incessants.

Douleurs de cluster

Ils sont inhérents aux hommes (dans la plupart des cas) qui présentent un deuxième ou un troisième degré d'obésité et qui ont l'habitude de fumer. Les douleurs temporelles en grappes sont plus souvent enregistrées pendant la période printemps-été et ont une manifestation caractéristique:

  • viens toujours soudainement;
  • la douleur est présente non seulement dans le temple, mais s'étend instantanément au globe oculaire;
  • il y a une déchirure abondante;
  • les sinus nasaux sont notés;
  • visage hyperémique (rougeur marquée).

La douleur dans les tempes est si forte qu'une personne est forcée de s'arrêter, de s'asseoir, elle commence automatiquement à masser sa tempe avec ses doigts. Une telle attaque ne dure pas plus d'une heure; on note plus souvent des accès de 15 minutes de douleurs en grappes.

Artérite temporale

Dans cette maladie, un processus inflammatoire est observé dans les artères / veines situées dans la région temporale. Le syndrome de la douleur dans un tel cas est puissant, palpitant, il augmente soit la nuit soit l'après-midi, très souvent la douleur apparaît au moment de la mastication ou de la conversation active, lorsque les muscles du visage sont utilisés.

Fais attention: en ressentant les os temporaux (les patients le font habituellement de manière mécanique afin de réduire le syndrome désagréable), la douleur augmente considérablement.

L'hypertension

Une pression soutenue est toujours accompagnée de maux de tête - ils peuvent être présents dans n’importe quelle partie de la tête. Les sensations de pulsation et de pulsation active sont caractéristiques des tempes. Dans l'hypertension, la douleur dans les tempes peut être déclenchée par les facteurs suivants:

  • explosions psycho-émotionnelles;
  • changement soudain des conditions météorologiques;
  • orages magnétiques.

Avec l'hypertension, la douleur dans les tempes n'est pas solitaire, elle est toujours accompagnée d'une faiblesse générale, d'un essoufflement, d'une douleur au cœur et d'un bruit dans les oreilles.

Névralgie du nerf trijumeau

Une condition très désagréable, qui s'accompagne de douleurs lancinantes aux tempes - une telle chambre croisée peut durer de 10 à 80 secondes. La douleur survient toujours spontanément / soudainement, la personne s’arrête à ce moment-là, craignant une amplification du syndrome, quelques secondes après un lumbago à la tempe, un spasme des muscles faciaux du côté affecté se manifeste et la douleur se propage à la joue, aux yeux, aux oreilles, au menton.

Troubles hormonaux chez les femmes

Les douleurs temporelles peuvent survenir immédiatement avant le début des règles ou au milieu du cycle menstruel (période d'ovulation). En règle générale, elles sont les plus intenses à un jeune âge, puis leur force diminue et, après la naissance, la douleur disparaît complètement.

Une douleur dans les tempes peut apparaître pendant la ménopause de la vie d'une femme. Elles sont également associées à des changements hormonaux dans le corps. Elles sont caractérisées par un caractère terne et douloureux, qui dure plusieurs jours d'affilée, décrites par la femme comme "ondulées, qui roulent".

Changements pathologiques de l'articulation temporo-mandibulaire

La douleur dans les tempes de cette pathologie n’est pas unique: le même syndrome est également présent à l’arrière de la tête, il peut y avoir une irradiation du cou et des épaules. Un signe caractéristique de la pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire, en plus de la douleur temporelle, est le grincement des dents, une forte compression des mâchoires.

Blessures à la tête

Le patient lui-même indiquera la cause de la douleur aux tempes - soit une chute, soit un coup à la tête. Lorsque les douleurs temporelles infligées ne diffèrent pas par leur nature intense, les patients ne leur prêtent aucune attention, se soulageant en consommant les analgésiques habituels. Et en fait, ce syndrome indique toute violation de la fonctionnalité du cerveau, du système circulatoire, nécessitant la participation active de professionnels.

Outre les conditions pathologiques, divers processus inflammatoires et infectieux, des facteurs externes peuvent également causer une douleur temporelle. Ceux-ci comprennent:

  1. Le jeûne Le refus complet de la nourriture, que les gens utilisent à des fins médicinales ou en vertu de la religion, peut entraîner l’apparition d’une douleur lancinante, intense et constante dans les temples. De plus, les premiers syndromes douloureux commencent à apparaître dans les 24 heures suivant le début du jeûne complet.
  2. Empoisonnement. Vous pouvez empoisonner non seulement des aliments, mais aussi des substances toxiques dans l'air. Par exemple, intoxication au monoxyde de carbone, formaldéhyde, styrène, chlorure de vinyle et autres substances nocives. La douleur dans les tempes sera palpitante dans la nature, accompagnée de vertiges, de nausées et de vomissements, d’une somnolence accrue. Fais attention: les matières plastiques modernes contiennent souvent des substances toxiques nocives. Par conséquent, en cas d'apparition de maux de tête permanents dans la région temporale immédiatement après les travaux de réparation dans la maison / le bureau ou l'achat de nouveaux meubles, il convient de vérifier leur qualité.
  3. Manque de sommeil Selon des recherches médicales, une conclusion a été tirée: une douleur dans les temples peut apparaître après des troubles du sommeil - chaque personne doit se reposer au moins 8 heures par jour.
    Une surmenage banale peut également entraîner des maux de tête dans la région temporale - cela est souvent observé chez les personnes dont le travail est lié à la nécessité de traiter un grand nombre de documents en restant longtemps devant un ordinateur.

Fais attention: Certains scientifiques prétendent que le glutamate de monosodium peut causer des douleurs aux tempes. Cette substance est contenue dans de nombreux aliments, épices, sauces - pour éviter son utilisation est presque impossible.

Traitement de la douleur dans les tempes

Il n'y a pas de recommandation spécifique pour le soulagement de la douleur dans les tempes - même des analgésiques puissants n'apportent pas de soulagement dans certains cas. Un mal de tête dans les temples peut indiquer le développement d'une pathologie menaçant non seulement la santé, mais aussi la vie humaine - un appel à un médecin ne doit pas être différé indéfiniment.

Le traitement du syndrome douloureux peut être effectué par diverses méthodes:

  • la douleur dans les tempes de la migraine peut être arrêtée par des médicaments spécifiques - ergotamine, triptans;
  • l'hypertension, la dystonie végétative, l'athérosclérose ne peuvent pas être traitées seules - une prescription d'un traitement à long terme sera nécessaire, au cours de laquelle la douleur aux tempes cessera également;
  • Si ce syndrome est à l'origine d'irritabilité et d'autres facteurs psychologiques, vous pouvez le supprimer grâce à une séance d'aromathérapie. Prévenez-vous avec des huiles essentielles d'orange, de théier et de menthe;
  • la pathologie de nature végéto-vasculaire est traitée par des méthodes physiothérapeutiques (sports) et par la prise de médicaments qui modifient le ton des parois vasculaires.

Fais attentionL'aspirine peut aider en cas de douleurs dans le temple - c'est ce médicament anti-inflammatoire non stéroïdien qui a des effets bénéfiques sur les vaisseaux sanguins. Mais il est impossible d'introduire la réception de ce médicament dans le système - tout médicament doit être utilisé de manière autorisée.

Premièrement, premiers soins pour les maux de tête dans les temples:

  1. Buvez une tasse de café en silence et dans une pièce sombre. Fais attention: Cette recommandation ne convient que pour les personnes exclues de l'hypertension artérielle et des maladies du système cardiovasculaire.
  2. Faites un massage de la tête. Si la localisation du syndrome douloureux tombe sur les tempes, vous devez agir sur cette zone: utilisez vos doigts pour appuyer sur la fosse temporale et tenez la tension pendant 5 à 10 secondes pour masser en mouvements circulaires.
  3. Procédures contrastées. Appliquez sur les tempes et sur le front une compresse froide pendant 5 minutes, puis changez pour chauffer. 10-15 minutes suffisent pour de telles procédures contrastées et la douleur dans les tempes disparaîtra.

Si nous parlons de prévention et de réduction du nombre de crises de douleur dans les temples, vous pouvez procéder comme suit:

  1. Prenez suffisamment de temps pour dormir - une personne devrait dormir au moins 6 heures par jour, la meilleure option étant de 8 heures.
  2. Le plus souvent, laissez vos yeux et vos muscles se reposer pendant le travail sédentaire et pénible, arrêtez de vous asseoir devant un ordinateur en dehors des heures de travail - mieux lire un livre.
  3. Buvez régulièrement des tisanes - par exemple, à base de fleurs de camomille pharmaceutiques (1 cuillerée à soupe de source sèche par tasse d’eau bouillie, préparez-la comme un thé ordinaire).
  4. Marchez dans l'air frais, aérez régulièrement la pièce - l'apport d'oxygène dans l'air assurera le fonctionnement adéquat de tous les systèmes du corps.

Les recommandations ci-dessus s’appliquent aux conseils généraux - seul un médecin peut donner des rendez-vous plus spécifiques. Le syndrome de la douleur dans la région temporale de la tête est un signal d’alarme indiquant des problèmes de santé. Seul un examen professionnel approfondi vous permettra d’exclure ou de confirmer toute pathologie.

Plus de détails sur les douleurs dans les temples sont décrits dans le programme «Soyez en bonne santé»:

Yana Alexandrovna Tsygankova, critique médicale, médecin généraliste de la catégorie de qualification la plus élevée.

24,620 vues totales, 4 vues aujourd'hui

Pourquoi la tête dans le domaine des temples fait mal

De nos jours, de plus en plus de gens vont à l'hôpital avec un mal de tête. La plupart d'entre eux se plaignent d'avoir mal à la tête dans les tempes. La popularité de ce type de douleur est due au grand nombre de pathologies qui en sont la cause.

Pourquoi mal à la tête dans les temples

Cela est souvent dû aux terminaisons nerveuses situées dans le cou, la mâchoire, le haut du dos et reliées aux nerfs des tempes. La pression exercée sur l’un de ces nerfs provoque la douleur. Cependant, dans la plupart des cas, cette maladie résulte du développement de maladies.

Les causes les plus courantes de douleur dans les tempes sont les suivantes:

  • La migraine Provoque une douleur intense dans la tête entière ou dans une partie. Il se caractérise par des crises aiguës pouvant être accompagnées de vomissements, de nausées, d'une sensibilité accrue aux odeurs et au goût, de troubles de la vision.
  • Maladies infectieuses. Des maladies telles que maux de gorge, brucellose, grippe, dengue provoquent souvent des douleurs intenses.
  • Empoisonnement du corps. Accompagné non seulement de vomissements et d'indigestion, mais également de douleurs lancinantes dans les tempes. L’exemple le plus frappant est l’intoxication alcoolique.
  • Phéochromocytome. Cette maladie est due à une production excessive d'adrénaline dans les glandes surrénales, ce qui entraîne une forte augmentation de la pression artérielle.
  • Hypertension - haute pression intracrânienne. Le symptôme principal de la maladie est un sifflement dans la tête. Cela provoque des douleurs dans le temple à gauche ou à droite.
  • Hypotension - Basse pression intracrânienne. Aussi cause assez fréquente de maux de tête. Accompagné par bourdonnement ou sifflement dans les oreilles, une déficience auditive.
  • Troubles hormonaux. Le plus souvent chez les femmes et sont associés au cycle menstruel, la grossesse, la ménopause.

Symptômes et effets

La nature du syndrome douloureux est différente. Le plus souvent, il y a une douleur lancinante dans la tempe gauche ou à droite. Moins souvent - simultanément des deux côtés. L'intensité des sensations dépend des caractéristiques individuelles de l'organisme et peut durer plusieurs heures. Dans la migraine, la douleur est souvent accompagnée de vomissements, de faiblesse, de photophobie et de déficience visuelle. Dans certains cas, il y a une perte de conscience.

En soi, un mal de tête peut aussi causer beaucoup de problèmes. Cela conduit souvent à une déficience visuelle et auditive. Les troubles mentaux ne peuvent être exclus. Les fortes crises qui se produisent à intervalles réguliers peuvent provoquer un accident vasculaire cérébral. La douleur régulière provoque également une condition irritée qui affecte le système nerveux humain. Il devient colérique, nerveux et perd de l'intérêt pour la vie.

Parfois, la douleur survient dans les deux temples. Une attention particulière doit être portée aux douleurs unilatérales, pouvant être causées par une tumeur. Par conséquent, si le temple fait souvent mal au côté droit, il est préférable de consulter un spécialiste. Il mènera une enquête complète pour déterminer la cause de la maladie.

Traitement et prévention

Pour répondre à la question de savoir pourquoi le whisky est douloureux, vous devez subir un examen médical complet. En règle générale, il comprend un test sanguin, une scintigraphie, une radiographie du crâne, une ponction lombaire, une IRM. S'ils sont inefficaces, des tests supplémentaires sont attribués.

Après avoir établi la cause de la douleur palpitante dans les tempes, le médecin prescrit un traitement. Pour la migraine, les médicaments des groupes ergotamine et triptan sont utilisés. La douleur psychogène est facilement éliminée par l'aromathérapie ou la psychothérapie. Dans le cas de la pathologie végétative-vasculaire, des méthodes physiothérapeutiques sont activement utilisées, ainsi que des médicaments normalisant le tonus vasculaire. Les analgésiques bloquent les maux de tête non spécifiques.

Douleur dans la partie temporale de la tête, toutes causes et traitements efficaces

Dans la région temporale, la douleur est beaucoup plus fréquente que toutes les autres variétés et c'est à partir de là que le syndrome douloureux commence à se propager à d'autres régions. Elle affecte la douleur à la tête, quel que soit l'âge du patient, et peut survenir même chez une personne en bonne santé. Dans certains cas, la zone touchée est limitée à un seul temple, mais plus souvent aux deux.

La douleur dans la partie temporale de la tête influe fortement sur le bien-être général du corps, ce qui peut causer le sommeil, réduire les performances, il est impossible de se concentrer ou de se détendre. De telles manifestations d'inconfort dans le temple changent grandement la personnalité de la personne, elle devient aliénée, nerveuse et irritée, il est donc impossible de retarder le diagnostic et le traitement.

Causes de la douleur dans les tempes

Ce problème peut être provoqué par des affections multiples, mais la manifestation est approximativement la même: sensation de pulsation, de tension et de pression dans la tête. Plus rarement, mais il existe un syndrome douloureux semblable à une coupure. Le plus souvent, les temples sont douloureux au petit matin, à partir desquels une personne se lève au réveil et passe le reste du temps en tourments.

Il n'y a probablement pas de symptômes préliminaires, ils sont imprévisibles. Il n’est pas nécessaire de traiter à la légère, car la détermination rapide de la source d’un symptôme caractéristique aidera à faire face plus simplement à la maladie.

Le plus souvent, le problème de la douleur dans les tempes provient du fait que le corps a une pression artérielle élevée, ce qui a un effet négatif sur l'extrémité des nerfs et crée une pression élevée dans le crâne. Très souvent, la maladie est secondaire et est déclenchée par des anomalies de type pathologique. Bien que primaires, qui résultent de changements physiologiques dans le corps, sont également fréquents. Déjà installé environ 50 causes probables de douleur dans la partie temporale de la tête, nous considérons les plus courantes.

La migraine

Souvent, une migraine provoque une douleur dans la tête entière, mais une sensation désagréable commence à se propager à partir de la tempe. Tout d’abord, il convient de prêter attention à la migraine, caractérisée par un type de douleur pulsé, et également provoquant des nausées, des vomissements et une hypersensibilité au bruit et à la lumière. La migraine apparaît périodiquement et ne porte pas une forme chronique, tandis que le patient est observé irritabilité et nervosité.

La présence de migraine chez de nombreux patients peut être une nouvelle choquante, mais si les symptômes décrits apparaissent périodiquement, vous devez contacter un établissement médical. Aujourd'hui, il existe déjà des médicaments qui peuvent facilement faire face à la maladie, il n'y a aucun sens à boire des analgésiques, car ils sont pratiquement inutiles.

Maladies infectieuses

Lorsque vous appuyez sur les tempes assez fort, mais que vous supportez et accompagné d'une douleur lancinante, cela peut être une manifestation de maladies virales. L'infection est simplement diagnostiquée, car elle présente suffisamment de signes caractéristiques - fièvre, congestion nasale, mal de gorge, etc. Les provocateurs les plus fréquents sont les maux de gorge, la grippe, la brucellose.

Le traitement consiste à éliminer la cause fondamentale, à savoir l'infection du corps. En phase de rémission, le symptôme est minimisé ou disparaît complètement. L'acceptation des analgésiques n'est possible qu'à court terme pour aller chez le médecin.

Angiodystonie cérébrale

La maladie est due à un changement pathologique de l'élasticité des vaisseaux sanguins et provoque des douleurs dans les tempes. En cas d'évolution prolongée de la maladie, des facteurs externes mineurs peuvent provoquer une hémorragie, ce qui est particulièrement dangereux si une artère est endommagée.

La maladie est en outre diagnostiquée à l'aide des symptômes suivants:

  1. Faiblesse, particulièrement dans les membres et engourdissement de courte durée des phalanges;
  2. Des vertiges;
  3. L'apparition d'acouphènes;
  4. Insuffisance de sommeil.

Les céphalées temporelles de cette origine surviennent soudainement et peuvent apparaître à tout moment de la journée. Le plus souvent, manifeste une douleur sourde ou douloureuse.

Pression dans le crâne

Maux de tête dans les tempes souvent dus à une pression intracrânienne excessive, à une accumulation importante de liquide ou à de l'hypertension. En raison de son volume, la liqueur agit sur les récepteurs nerveux et une sensation de pression apparaît, elle peut être de forte intensité.

La maladie est dangereuse pour la santé et la vie, car elle peut entraîner des déviations dans le travail de certaines parties du cerveau, chacune d’elles étant importante. En outre, les vaisseaux se dilatent et peuvent provoquer des saignements importants.

Les patients se plaignent de nausées, d’une diminution de l’acuité visuelle, ainsi que d’une sensation de pincement des yeux de l’intérieur. Avec un excès de pression, une personne a tendance à adopter une position appropriée dans laquelle la douleur à la tête s'atténue, même dans des postures bizarres.

Athérosclérose

La raison probable pour laquelle le mal de tête dans les tempes fait mal est l'athérosclérose. Lorsque les vaisseaux rétrécissent, la lumière devient beaucoup plus petite. Cela entraîne un risque élevé de thrombose, ainsi qu'un manque de nutriments dans le cerveau. L'indication correspondante de la maladie, lorsque la tête souvent dans la région des temples, fait mal, est permanente, et les analgésiques ne donnent pas de résultat positif, du moins à long terme.

Les patients se plaignent d'une mauvaise qualité de la mémoire, d'une fatigue élevée et d'une fatigue rapide, ce qui s'accompagne d'irritabilité.

Maladies du système cardiovasculaire

La maladie a un caractère systémique et provoque des problèmes avec la mise en œuvre des fonctions naturelles du corps, participation dans laquelle le patient ne porte pas. Une partie seulement des maladies peut causer des douleurs à la tête dans le temple. Un symptôme similaire est souvent observé avec une maladie cérébrovasculaire. Les signes supplémentaires sont récurrents, vertiges, pré-inconscients et évanouissements et acouphènes persistants.

Douleurs de cluster

Le plus souvent, les maux de tête dans ce cas sont causés par un article puissant qui souffre d'obésité de stade 1-2, ainsi que par de gros fumeurs. Des douleurs sévères en grappes surviennent en automne et en été, mais peuvent se produire en toute saison. C'est typique pour eux:

  • Une apparition soudaine, les provocateurs externes ne sont pas nécessaires;
  • Le whisky est douloureux au début, mais l’inconfort se transmet plus tard au niveau des yeux;
  • Les yeux commencent à se déchirer;
  • Pose le nez;
  • Une partie ou la totalité du visage devient rouge.

Parfois, il est tellement douloureux qu’une personne ne puisse pas faire son travail habituel, mais elle doit s’asseoir et se masser souvent les tempes. La durée de la rechute ne dépasse pas 1 heure, mais est généralement de 15 minutes.

Artérite

La raison suivante pour laquelle le mal de tête fait mal et la température augmente est l'artérite temporale. Il s’agit d’une maladie caractérisée par l’apparition d’une inflammation dans les veines et les artères de cette région. La douleur est forte, a un type de manifestation palpitant et augmente progressivement avec une conversation prolongée, un rire ou une mastication.

Souvent, les patients essaient de masser la région du temple, ce qui ne vaut pas la peine, car au contraire le syndrome douloureux augmente, de tels mouvements automatiques doivent être exclus.

L'hypertension

Une pression statique élevée entraîne inévitablement une pression sur le front et la localisation est possible dans une autre zone de la tête. Car l'hypertension se caractérise par l'apparition d'une sensation de compression et de pulsations fortes et intenses. L'hypertension a une raison assez banale de l'apparition, notamment:

  1. Expériences psycho-émotionnelles;
  2. Temps fort et pointu;
  3. Tempêtes magnétiques.

Si la tête vous fait mal avec l’hypertension, en particulier au niveau des tempes, faites particulièrement attention aux symptômes suivants: faiblesse du corps, essoufflement, sensations douloureuses peuvent être davantage localisées dans le cœur, ainsi que du bruit dans les oreilles.

Névralgie du nerf trijumeau

Cette pathologie est assez fortement influencée par le fait que la tête fait mal dans les temples et acquiert en même temps un personnage tireur. La durée d'un coup est souvent de 10 à 80 secondes. Il n'y a pas de conditions préalables pour les manifestations, tout se passe sans raison et spontanément. Quelques secondes après le lumbago, un spasme du visage apparaît et les muscles de l'un des côtés commencent à se faire mal.

Les hormones

L'arrière-plan hormonal joue un rôle important si la tête est dans les temples et peut, indirectement ou directement, provoquer leurs symptômes. Surtout souvent se produire dans la période du début et du milieu du cycle menstruel. Le plus souvent manifestée à un jeune âge, l'intensité de la douleur dans les tempes diminue progressivement et elle est éliminée après la naissance.

La période climatérique est un autre moment potentiellement dangereux, le principal problème de la restructuration du fond hormonal. La douleur dans les tempes est sourde et douloureuse. La durée de la manifestation peut aller jusqu'à 3 jours, mais le symptôme disparaît périodiquement et augmente ensuite.

Pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire

Souvent, la localisation de la douleur dans les tempes comporte de multiples foyers de manifestation, de l'occiput au dos. Une autre manifestation caractéristique de la déviation est le grincement des dents, ainsi qu'une compression trop forte des mâchoires.

Blessures à la tête

Le diagnostic est souvent simple, la douleur dans les tempes étant précédée d'une chute ou d'un coup à la tête. Souvent, les manifestations sont modérées et ne leur prêtent aucune attention. En fait, un tel signal du corps ne peut être ignoré, car une commotion cérébrale est probable.

Causes physiologiques de la douleur

Ce n’est pas toujours la cause de la douleur dans la région du temple dans la pathologie, peut-être que tout est beaucoup plus simple, une personne est soumise à des effets destructeurs de nature différente.

Les facteurs les plus communs sont:

  • Malnutrition Un régime alimentaire inadéquat, le fait de refuser de manger ou de prendre de la nourriture à très petites doses est une cause probable de douleur. Ils deviennent permanents et accompagnent la personne tout le temps, l'intensité dépend du stade de la famine. Les symptômes primaires peuvent apparaître un jour après l’absence de nourriture;
  • Empoisonnement Les produits de mauvaise qualité sont certainement la première de la liste des causes probables d’empoisonnement, mais pas la seule. Des substances toxiques peuvent être présentes dans tout meuble environnant, y compris un lit ou une cuillère. Déterminez la dépendance de l’acquisition ou de l’utilisation d’objets et l’apparence de la douleur peut être la vôtre;
  • Manque ou excès de sommeil. Le repos devrait durer au moins 8 heures par jour, sinon, la douleur peut accompagner constamment une personne;
  • Le stress et les surtensions ne sont pas des raisons moins rares, en particulier chez les travailleurs ayant une activité mentale ou chez un enfant ayant un emploi du temps serré.

Traitement

Des recommandations spécifiques et appropriées pour tous les types ne peuvent pas être données, car l'élimination de la cause première, et non la lutte contre la douleur, est nécessaire. Même l'utilisation d'analgésiques peut ne pas avoir un résultat positif. Après la découverte d'un malaise fort ou permanent dans le temple est de recourir à l'aide d'un médecin.

Plusieurs traitements efficaces:

  1. La migraine peut être éliminée à l'aide de médicaments tels que les triptans et les ergotamines, par exemple Relpax, Amigrenin, Ergotamine;
  2. Il est possible d'améliorer l'évolution des maladies associées à la pression artérielle élevée à l'aide de médicaments ayant une action correspondante, par exemple Amlodipine, Cardil, Candésartan;
  3. Les causes psychologiques sont éliminées à l'aide de sédatifs: Validol, Diapam, Propazine;
  4. Les causes végétatives des symptômes sont éliminées à l'aide de la méthode physiologique (gymnastique, course à pied, échauffement), ainsi que de médicaments destinés à améliorer le tonus vasculaire: vinpocétine, fort de Ginkor, enduratine.

Pour prévenir la douleur, vous devez éviter les fortes charges de nature émotionnelle et physique, mais aussi bien manger, bien dormir et mener une vie saine.

Conclusion

La douleur dans le temple n'est souvent pas perçue comme une manifestation grave d'anomalies dans le corps. En effet, la raison en est souvent d'ordre physiologique, mais les sources pathologiques sont très dangereuses et il est impossible de retarder leur traitement et leur diagnostic.

Laissez vos commentaires, cela aidera d'autres personnes.

Douleur dans les tempes et le front: causes et symptômes

Avec le rythme de vie moderne, l'apparition régulière de maux de tête au front et aux tempes a cessé d'être une rareté pour beaucoup. Cette localisation de la céphalgie est typique de la fatigue mentale, du stress chronique et de l'épuisement émotionnel.

Avec une faible manifestation du symptôme et sa disparition indépendante après un repos, il n'y a aucune raison de paniquer. Et pourtant, il faut passer à un mode de fonctionnement plus inoffensif, trouver de bons moyens relaxants d’origine naturelle. Sinon, la maladie menace la transition vers la forme chronique et des complications sous forme de névrose, de psychose et de dépression. Si un symptôme apparaît en combinaison avec d'autres symptômes, vous devez immédiatement consulter un médecin et poser un diagnostic complet.

Quelles sont les causes de la douleur dans les tempes et le front

Si un mal de tête apparaît dans les tempes et la partie frontale du crâne, il est recommandé de consulter un médecin et d’obtenir un diagnostic.

Dans 90% des cas, le symptôme est la manifestation principale, non associée à des troubles organiques. Il se produit sur le fond de l'hypoxie du cerveau ou de l'étirement excessif des vaisseaux et des muscles sur le fond du travail mental intensif, du stress, des émotions fortes. Dans les 10% restants, la céphalgie est secondaire, ce qui constitue déjà un grave danger pour le corps.

Raisons principales

La cause la plus commune de la douleur d'une telle localisation est le développement d'un rhume dans le corps. Un inconfort sous la forme d'une sensation de pression apparaît dans la partie frontale et s'étend progressivement sur les tempes. Elle s'accompagne de faiblesse, d'une détérioration générale de la santé, d'une perte d'appétit. Au fil du temps, la douleur augmente et les symptômes caractéristiques d'une infection virale se rejoignent.

Un autre front et des tempes peuvent faire mal pour de telles raisons:

  • processus infectieux et inflammatoires aigus de la bouche et de la cavité nasale, des oreilles, des yeux;
  • activité pathogène dans les sinus;
  • infections chroniques des régions crâniennes (adénoïdes, amygdalite, stomatite et autres);
  • maladie vasculaire et diminution de leur fonctionnalité;
  • dommages aux fibres musculaires et aux terminaisons nerveuses;
  • les changements dans la nature des processus naturels à la suite de blessures;
  • augmentation de la pression artérielle ou intracrânienne;
  • la formation de tumeurs, d'abcès, d'hématomes;
  • troubles circulatoires dans les parties frontales ou temporales du cerveau;
  • corps hormonal reconstruisant contre la menstruation, la ménopause, la grossesse.

Les maux de tête de la localisation frontale ou temporale sont caractéristiques des personnes qui ne font pas assez attention à leur alimentation. Son apparition est souvent associée à l'utilisation active de produits semi-finis et modifiés contenant des conservateurs, des additifs et des colorants. Ces substances perturbent le cours normal des processus métaboliques et obstruent les canaux sanguins.

Vous pouvez apprendre de cet article sur les causes de la douleur dans la partie frontale et dans la région des yeux.

Avant de consulter votre médecin Avant de consulter un médecin, vous devez tenir un journal des maux de tête pendant deux semaines. Cela accélérera considérablement la détermination de la cause et le diagnostic correct. Journal en ligne

Symptômes accompagnant des douleurs au front et aux tempes

Les malaises au front et aux tempes ne se manifestent que rarement de manière isolée. L'inconfort affecte l'état général du patient, provoquant l'apparition de symptômes supplémentaires. Leur combinaison simplifie le diagnostic, indique les causes du problème. Pour comprendre pourquoi le mal de tête au front fait mal, il faut faire attention à la nature des manifestations, à la présence de signes dangereux.

Principales caractéristiques

Des maux de tête de la localisation frontale ou temporale peuvent survenir dans des dizaines de maladies. Chacune des pathologies nécessite un traitement spécifique. Par exemple, rien que par le tableau clinique, il est difficile de distinguer si une pression élevée ou basse gêne une personne. Le traitement de ces problèmes nécessite des traitements différents. Après avoir commis une erreur en choisissant un médicament, vous pouvez provoquer le développement d'une urgence.

Les symptômes de douleur au front et aux tempes peuvent être complétés par les symptômes suivants:

  • fièvre
  • congestion nasale, nez qui coule et éternuements;
  • des nausées;
  • des vertiges;
  • pauvreté ou rougeur de la peau;
  • faiblesse, malaise général;
  • perte d'appétit.

Le traitement symptomatique dans la plupart des cas ne donne qu'un effet à court terme. Parfois, l'utilisation de médicaments «classiques» pour le mal de tête est totalement inutile. L'hypertension intracrânienne ne fonctionne pas avec les analgésiques et les antispasmodiques ne permettent pas d'éliminer l'infection ou l'inflammation. Le traitement des céphalées frontales ou temporales doit être complet et ciblé.

Types de douleur et symptômes accompagnant

Les céphalées épisodiques suscitent le moins d'inquiétude chez l'homme, mais elles ne peuvent être ignorées. Les douleurs surviennent de manière inattendue, ne durent pas longtemps, sont bien éliminées par les analgésiques et disparaissent complètement après un traitement spécialisé. Typiquement, une telle céphalgie est une réaction à une pression atmosphérique ou artérielle altérée, à un processus infectieux, au stress ou au surmenage. Si possible, exclure les facteurs provocateurs, sans quoi des manifestations rares se développeraient en une maladie chronique ou deviendraient une cause de complications.

Les maux de tête fréquents et graves sont caractéristiques des problèmes vasculaires. Elle ne réagit pratiquement pas à l'accueil des analgésiques, peut déranger pendant des heures et se produire à tout moment de la journée. Au fur et à mesure que la maladie progresse, les sensations vont augmenter. Dans un groupe séparé, distinguer les céphalées chroniques. Ce symptôme gêne presque constamment et s’aggrave de temps en temps. Les patients âgés et hypertendus, les personnes atteintes de VVD et la migraine en souffrent.

Symptômes dangereux

Si la tête fait souvent mal, il est nécessaire de consulter un médecin quelle que soit l'intensité des sensations. Dans certains cas, même un symptôme ponctuel nécessite une intervention médicale urgente.

Indications d'appeler une ambulance pour une personne souffrant de mal de tête:

  • la céphalgie est apparue brusquement, elle se développe et s'accompagne d'un assombrissement de la conscience, de problèmes d'élocution ou de perception;
  • douleur de compression d'intensité accrue, ce qui ne vous permet pas de faire les choses habituelles;
  • la température corporelle dépasse 38,5 ° C;
  • nausée accompagnée de vomissements répétés;
  • le patient a beaucoup de bruit dans les oreilles ou la tête, les mouches clignotant devant ses yeux;
  • le symptôme est si prononcé qu'il est difficile pour le patient de mâcher et de toucher douloureusement la peau du front ou des tempes.

Le déroulement pathologique de la grossesse peut également causer des maux de tête dans les tempes et se propager au front. En association avec l'hypertension, l'œdème et les protéines dans l'urine, ceci indique une prééclampsie. Cet état est extrêmement dangereux et nécessite l'hospitalisation immédiate d'une femme.

À propos des analgésiques pouvant être pris pendant la grossesse, lisez l'article.

Avez-vous mal à la tête? Est-ce que vos doigts deviennent engourdis? Pour éviter les maux de tête causés par un accident vasculaire cérébral, buvez un verre.

Types de maladies

Les maux de tête, limités aux tempes et au front, sont caractéristiques de nombreuses maladies. Pour plus de commodité, tous ces États ont été divisés en trois grands groupes. Pour les affections d'un type, la similitude du tableau clinique et des méthodes de traitement du problème est caractéristique. Dans le même temps, la liste des approches thérapeutiques pour le traitement de pathologies spécifiques peut varier considérablement.

Maladies vasculaires

Lorsque les vaisseaux cérébraux sont pincés, rétrécis ou affectés par des plaques, cela entraîne une perturbation du processus de transport du sang vers et depuis le cerveau. Le résultat est la privation d'oxygène des tissus, leur intoxication par leurs propres produits de désintégration. Le maillage vasculaire épais dans la région temporale conduit au fait que la maladie manifeste un mal de tête juste une telle localisation. Symptôme associé à des troubles du sommeil, des vertiges, une faiblesse, une diminution de l'activité cérébrale. Les pathologies les plus fréquentes sont l’hypertension, l’IRR, la migraine et l’artérite. Ignorer les signes de problèmes de développement peut entraîner un accident vasculaire cérébral.

Maladies infectieuses et inflammatoires

La présence d'une inflammation ou d'une infection dans le corps dans 99% des cas est accompagnée d'un mal de tête. Le plus souvent, il prend naissance dans la partie frontale et capture les temples. Le tableau clinique est complété par une faiblesse, une fièvre, une détérioration de l'état général.

Si le patient a des nausées et des vomissements, des muscles raides dans le cou et la peur de la lumière, cela peut indiquer une méningite. Même les ARVI ordinaires peuvent entraîner des complications graves si leur traitement est légèrement traité.

Que faire avec le SRAS, lisez l'article.

Maladies traumatiques

Quand une commotion cérébrale, une compression ou une contusion du cerveau provoque toujours un mal de tête. Habituellement, la localisation frontale ou temporelle des sensations indique que le coup est tombé dans cette zone, mais des exceptions sont possibles. Les conséquences d'une blessure à la tête sont souvent accompagnées de nausées et de vomissements, de faiblesse, de perte à court terme ou de confusion.

Le tableau clinique peut être retardé de plusieurs mois, voire de plusieurs années.

Premiers secours en cas de maux de tête au front

En cas d'apparition soudaine de céphalées, il est nécessaire de se distraire du travail, de se reposer quelques minutes. Si possible, promenez-vous à l'air frais ou au moins aérez la pièce. Si le symptôme est léger, vous pouvez vous limiter à un traitement médicamenteux ou folklorique du trait. Pour des douleurs sévères, prolongées ou récurrentes, consultez un spécialiste. Le neurologue vous prescrira les études nécessaires, diagnostiquera et sélectionnera le schéma thérapeutique optimal.

Pharmacothérapie

Avec un seul mal de tête d'étiologie peu claire, il est permis de prendre une pilule "Citramone", "Analgin" ou un analgésique combiné. S'il y a suspicion de spasmes musculaires ou de vaisseaux sanguins, il est préférable de boire du "No-Shpu" ou du "Baralgin". Le stress lié à la céphalgie est mieux éliminé par les sédatifs naturels, comme la valériane. Le mal de tête associé au processus inflammatoire soulagera bien le «paracétamol» ou «l'ibuprofène». Si vous soupçonnez une hypertension ou une hypotension, vous devez mesurer la pression artérielle et agir en fonction des résultats.

En savoir plus sur le choix des médicaments, lisez le lien.

Utilisation de la médecine traditionnelle

Si la trousse de premiers soins n'était pas disponible ou si vous ne souhaitez pas utiliser de produits chimiques, vous pouvez limiter les outils disponibles. D'un mal de tête de n'importe quelle étiologie, soulage le thé faible au citron ou à l'eau avec l'ajout d'acide ascorbique. En outre, avec la douleur d'une telle localisation aide à frotter les temples de menthol ou d'huile essentielle de menthe. Parfois, il suffit de respirer par paires pour ressentir un soulagement. Des céphalées sur fond de stress ou de stress soulagent le thé de la camomille, de la menthe ou de la mélisse.

Ici, vous apprendrez ce que vous pouvez faire à la maison.

L'apparition fréquente de douleurs aux tempes et à la partie frontale de la tête peut réduire considérablement la qualité de la vie. Cela est vrai même dans les cas où les problèmes organiques sont absents et que le symptôme survient en raison d'une perturbation de la routine, du stress ou du surmenage. L'essentiel est de ne pas créer un tel état dans l'espoir que le corps s'adapte rapidement. Il est préférable d’ajuster votre schéma thérapeutique et de consulter un médecin. Sinon, la situation ne fera que s'aggraver, augmentant le risque de complications. Et l'utilisation systématique de médicaments menace d'effets secondaires et de maux de tête.