Les maux de tête liés à la grossesse sont-ils dangereux et comment y faire face?

Sclérose

Chaque cinquième femme enceinte a mal à la tête. Ce problème se manifeste le plus clairement au cours des trois premiers mois de port d'un enfant, mais se pose parfois tardivement. Il y a de nombreuses raisons à cela - des changements hormonaux naturels dans le corps aux maladies graves.

Devrais-je m'inquiéter s'il y avait un mal de tête pendant la grossesse? La réponse dépend principalement des raisons qui ont causé la maladie. Considérez les principaux facteurs causant des maux de tête chez les femmes enceintes et des moyens inoffensifs de traiter ce problème

Causes de maux de tête chez les femmes enceintes

L'environnement, le microclimat dans la famille, les problèmes de santé, la routine quotidienne et l'alimentation - tout cela a de graves conséquences sur le bien-être d'une femme qui attend un enfant. Les maux de tête d'intensité variable, y compris les crises de migraine, sont à la fois une réaction à des stimuli individuels et le résultat d'une combinaison de facteurs.

Maladies et changements physiologiques

L'altération hormonale survenant après la conception affecte l'état des vaisseaux sanguins. C'est l'une des causes les plus courantes d'indisposition. Si le mal de tête qui survient au premier trimestre est inconstant et faiblement exprimé, la situation ne nécessite pas d’intervention médicale et est la norme.

Une hypotension accompagnant la grossesse est la prochaine cause possible. La douleur est associée à une faiblesse générale et à des vertiges. Cette tendance est caractéristique de la toxicose précoce.

Aux deuxième et troisième trimestres, le mal de tête est souvent causé par le problème opposé, à savoir une pression accrue. Cette affection constitue une menace pour la santé de la mère et de l’enfant, en particulier en cas de troubles du travail des reins (protéines dans les urines, œdème). Dans cette situation, le traitement en milieu hospitalier est recommandé aux femmes.

Exacerbation de maladies chroniques - l'ostéochondrose cervicale ou la dystonie vasculaire peuvent causer un mal de tête. Elle est également accompagnée d'une infection virale, d'une sinusite, de maladies des yeux et de blessures à la tête (commotion cérébrale, ecchymoses). Parmi les causes les plus dangereuses figurent les tumeurs cérébrales oncologiques et bénignes, les hématomes intracrâniens et la méningite.

Facteurs provocants externes

Quand un enfant est né, une femme devient plus vulnérable aux facteurs environnementaux. Même un changement de temps peut causer un mal de tête prolongé pour la future mère. Les longs voyages impliquant un changement de zone climatique ont le même effet.

Un mal de tête pendant la grossesse apparaît plus souvent si une femme est exposée à des stimuli physiques - bruits forts, odeurs fortes, lumière vive ou vacillante. L'inhalation régulière de fumée de tabac, y compris de fumée passive, aggrave le problème; par conséquent, il faut demander aux parents ou aux collègues fumeurs de prendre en compte les intérêts de la future mère. Les vertiges et le manque d'oxygène provoquent également des maux de tête.

Autres raisons

Parfois, la douleur survient en raison des caractéristiques du mode de vie d'une femme. Dans ce cas, il est facile de corriger la situation en y apportant des ajustements.

Causes probables de maux de tête chez les femmes enceintes:

  • apport hydrique insuffisant par temps chaud;
  • longues pauses entre les repas;
  • un rejet vif du café;
  • boire de l'alcool;
  • présence dans le menu quotidien de produits contenant des colorants, des exhausteurs de goût et des conservateurs;
  • manque de sommeil ou trop de sommeil;
  • exercice excessif;
  • fatigue oculaire lorsque vous travaillez devant un ordinateur.

Le stress constant est également un facteur provoquant. Les conflits au travail ou dans la famille pendant cette période sont inacceptables. Ils ne font pas qu'aggraver l'état général de la femme et causer un mal de tête, ils nuisent également au système nerveux de l'enfant à naître.

Débarrassez-vous du mal de tête

Lorsque la douleur est déjà apparue, vous pouvez essayer de vous soulager vous-même. Il n'est pas souhaitable que les femmes enceintes prennent des médicaments sans nécessité extrême.

Par conséquent, il est préférable d'utiliser des méthodes et des recettes folkloriques sûres:

  1. Si vous êtes chez vous, créez un environnement relaxant dans la pièce: fermez les rideaux, éteignez les lumières, laissez entrer l’air frais. Mettez une compresse fraîche sur votre tête ou utilisez votre doigt pour masser la peau sur les tempes et à l’arrière de votre tête en effectuant de légers mouvements circulaires. Portez une attention particulière aux zones où la douleur est ressentie plus fortement. Vous pouvez demander à votre mari ou à un membre de votre famille de vous faire un massage du dos et du cou.
  2. Un bon effet est obtenu en lavant la tête avec de l’eau chaude et en prenant une douche à une température confortable, mieux que froide. Après cela, il est recommandé de boire un verre de bouillon aux herbes - menthe ou camomille. À basse pression, il est remplacé par du thé noir fort avec du sucre. Les maux de tête persistants pendant la grossesse sont plus faciles à tolérer si vous attachez votre tête fermement avec un foulard ou un foulard.
  3. Un moyen d’urgence de normaliser le bien-être consiste à se laver à l’eau froide. Renforcer l'effet aidera une compresse avec de la glace ou une serviette humide sur le front et les tempes. On croit que la douleur réduit les feuilles de chou attachées à la tête. Avant utilisation, ils sont doucement concassés pour faire apparaître le jus et conservés sous forme de compresse jusqu'à amélioration de l'état.
  4. Certaines femmes aident l'aromathérapie. Pour elle, huiles de lavande, de genévrier, de citronnelle, d'ylang-ylang. Ils sont utilisés sous forme d'inhalation à l'aide d'une lampe à arôme. Il est également utile de recevoir des bains chauds contenant des huiles s'il n'y a pas de contre-indications d'autres organes et si le médecin ne vous a pas interdit de telles procédures. Mais rappelez-vous que les huiles essentielles peuvent provoquer des allergies.

Quel type de médicament contre les maux de tête pouvez-vous tomber enceinte?

La plupart des femmes enceintes analgésiques sont interdites en raison de leur impact négatif sur le développement du fœtus. Des médicaments tels que "Citramon", "Aspirine", "Baralgin", "Spazmalgon" et leurs dérivés pris dans les premiers mois de la grossesse peuvent entraîner la formation de malformations cardiaques chez l'enfant. À la fin de la période, ils aggravent la coagulation du sang, ce qui n’est pas souhaitable pour une femme qui se prépare à accoucher.

Si le mal de tête est fort et que les méthodes traditionnelles ne l’aident pas, une utilisation unique de médicaments à base de paracétamol (Panadol, Efferalgan) est acceptable. En l'absence d'intolérance individuelle à la substance active, ils sont sûrs et ne créent pas de dépendance.

Lors de l'achat de médicaments, n'oubliez pas que la composition de "Panadol Extra" contient de la caféine. Pour les maux de tête dus à une hypotension (pression artérielle basse), il est préférable de le choisir. La méthode «no-shpa» est également autorisée, bien qu’elle ne donne pas toujours un effet analgésique.

Quand devrais-je voir un médecin?

Les maux de tête chroniques pendant la grossesse doivent être traités rapidement. Un inconfort constant est source de stress et de dépression, ce qui nuit à la santé du fœtus.

Par conséquent, les maux quotidiens - une raison de contacter un neurologue. Un traitement adéquat dans une telle situation ne peut être prescrit par un spécialiste qu'après avoir trouvé la cause fondamentale du problème.

Une future mère doit être sur ses gardes et consulter un médecin si un mal de tête apparaît le matin, s’il n’est localisé qu’à un moment donné ou s’accompagne des symptômes suivants:

  • perte de la vue et perte de l'audition;
  • engourdissement dans les membres;
  • nausée associée à une hypertension et à un œdème.

Ces manifestations peuvent indiquer des pathologies. Prééclampsie, hémorragie intracrânienne, thrombose veineuse, lésions infectieuses et tumeurs cérébrales.

Dans cette situation, un accouchement d'urgence est parfois nécessaire pour sauver la vie de la mère et de l'enfant. Plus la femme enceinte ira tôt à l'hôpital, plus les chances d'obtenir un résultat favorable sont grandes.

Mesures préventives

Pour normaliser le bien-être avec des maux de tête fréquents, les femmes enceintes doivent prêter attention aux mesures préventives. Identifier les facteurs provoquants aidera à prévenir les rechutes.

Pour ce faire, une femme doit tenir un journal des maux de tête dans lequel elle note tous les cas de convulsions et les circonstances précédentes. Après avoir identifié le motif, le stimulus est exclu.

Recommandations générales pour la prévention des maux de tête chez les femmes enceintes:

  1. Marcher plus souvent en plein air et aérer les pièces quotidiennement.
  2. Normalisez la routine quotidienne pour que dormir et se réveiller se déroulent toujours à peu près au même moment.
  3. Ne pas trop travailler et se détendre chaque fois que vous vous sentez fatigué.
  4. Prenez des pauses et un échauffement facile toutes les demi-heures de travail à l'ordinateur.
  5. A manger souvent et par petites portions, préférant les produits naturels.
  6. Buvez beaucoup de liquides.
  7. Ne restez pas dans des pièces enfumées ou enfumées ou à proximité de sources de bruit.
  8. Évitez les situations stressantes.

Si, pendant la grossesse, une femme a des maladies chroniques qui causent un long mal de tête, les enfants suivants doivent être consultés avec des spécialistes avant de concevoir.

Cela réduira le risque d'exacerbation du problème à l'avenir. Lorsque l’ostéochondrose, après avoir consulté un médecin, vous pouvez visiter la piscine et effectuer des exercices thérapeutiques.

Dans la plupart des cas, les maux de tête chez les femmes enceintes résultent de modifications hormonales naturelles et des effets de divers stimuli. Mais si elle est devenue exceptionnellement longue et forte, ne tardez pas à consulter votre médecin.

Une attention particulière aux signaux du corps aidera à éviter les complications dangereuses et à maintenir la santé.

Auteur: Olga Eliseeva, médecin,
spécifiquement pour Mama66.ru

Mal de tête pendant la grossesse

La bonne humeur et la joie d'une femme enceinte de la future maternité sont souvent éclipsées par des symptômes désagréables résultant d'un déséquilibre hormonal et de changements naturels dans le corps. Un des signes fréquents de cette affection est le mal de tête, qui peut se développer de manière intense au cours de la première moitié de la grossesse et à peine dérangé à la fin de la grossesse, s'il n'est pas causé par un processus pathologique. Les causes de l'apparition d'une céphalgie doivent être déterminées dès l'apparition des premiers symptômes afin de préserver le bébé dans l'utérus du développement de maladies dangereuses et de leurs complications.

Pourquoi les femmes enceintes ont mal à la tête

Un mal de tête pendant la grossesse peut survenir à la fois dans le contexte de changements naturels survenant dans le corps et sous l’influence de facteurs pathologiques. Les principales raisons qui provoquent un mal de tête chez une femme enceinte sont les suivantes:

  1. La migraine La maladie est plus fréquente chez les femmes et, dans la plupart des cas, elle devient un compagnon constant du cycle menstruel. Pendant la grossesse, les crises de migraine sont généralement réduites et disparaissent complètement par la suite. Cependant, dans de rares cas, les migraines apparaissent au contraire plus intenses dans les premiers mois et s'accompagnent de symptômes sévères: la durée des crises atteint 4 heures, une sensibilité excessive aux odeurs et à la lumière, un engourdissement des extrémités à court terme.
  2. Changer les niveaux hormonaux. Au cours du premier trimestre, des douleurs à la tête surviennent en raison de la production active de progestérone, qui affecte la structure de l'utérus et les vaisseaux sanguins du système circulatoire.
  3. Douleurs de tension Les changements corporels, les efforts physiques et les états nerveux provoqués par des sentiments liés à la naissance imminente entraînent des spasmes et des contractures musculaires au niveau du cou et du visage. En conséquence, une femme, quel que soit son âge gestationnel, peut ressentir une douleur sourde et pressante dans la région temporale ou frontale de la tête, qui se développe le soir.
  4. Toxicose En raison de la nausée et des vomissements, dus à une sensibilité excessive à la nourriture, aux additifs alimentaires et aux odeurs, une femme enceinte commence à avoir mal à la tête et à une faiblesse. La toxicose la plus courante au cours du premier trimestre de la grossesse en raison de changements hormonaux survenant dans le corps. La toxicose tardive est moins fréquente, mais elle est plus grave et menace de complications pathologiques non seulement pour la femme enceinte, mais également pour le bébé à naître.
  5. Hypotension. Une diminution de la pression du système artériel et l'apparition de maux de tête sont susceptibles aux femmes en début de grossesse. Ceci est facilité par un manque de liquide dans le corps, un manque d'oxygène ou un déficit en hémoglobine dans le sang (anémie). Dans la plupart des cas, lorsque les éléments manquants sont reconstitués et que les facteurs nocifs agissant sur le corps sont éliminés, la pression se normalise et ne gêne pas lors des trimestres suivants.
  6. L'anémie La carence en fer dans le sang d'une femme enceinte est une cause fréquente de céphalgie matinale, de faiblesse et de vertige, de pâleur du visage, de cheveux et de clous cassants. Dans les premiers stades, il est important d'identifier une diminution des valeurs d'hémoglobine et de prendre des mesures pour les normaliser afin d'éliminer l'impact négatif sur le fœtus dans l'utérus.
  7. L'hypertension. Les femmes souffrant d'hypertension artérielle avant la grossesse, d'obésité, de maladies du complexe rénal ou de diabète, ainsi que de pathologies d'ordre génétique, sont sujettes à une augmentation de la pression artérielle après la 20e semaine. La douleur qui serre la tête apparaît avec d’autres signes caractéristiques au moment de l’augmentation de la pression.
  8. Pré-éclampsie. La violation du système vasculaire de la future mère et du placenta, qui se produit dans le contexte d’une augmentation excessive des paramètres artériels, est caractéristique de la fin de la grossesse. Au cours de cette période, une femme enceinte a une céphalgie constante accompagnée de faiblesse musculaire, de vertiges, de fonctions visuelles altérées, de convulsions et d’évanouissements, passant à l’éclampsie - un état pathologique mettant en péril la vie de l’enfant et de la mère.
  9. Tumeurs cérébrales. Les nouvelles croissances de la dure-mère à l'état calme peuvent commencer à se développer et à se reproduire avec le début de la grossesse, qui se manifeste par des symptômes caractéristiques: douleur à la tête le matin, nausées, dysfonctionnement partiel du corps, vertiges, perte de poids anormale, spasmes et crampes musculaires.

Comment supprimer un mal de tête pendant la grossesse

Avant de demander de l'aide pour des médicaments susceptibles de nuire à la fois à une femme enceinte et à son bébé, vous devez essayer de soulager le mal de tête à l'aide de méthodes non médicales. Pour ce faire, assurez la paix, la tranquillité et l'air frais dans la pièce. En outre, en fonction de la cause du syndrome douloureux, l'une des actions suivantes peut être effectuée:

  1. Fixez la feuille de chou à la zone douloureuse et enroulez un pansement autour de la tête pour qu’il ne bouge pas.
  2. Préparez le thé avec une décoction de mélisse, de menthe ou de camomille et utilisez-le lorsque vous ressentez une douleur. Si l'hypotension est dans la boisson résultante, vous devez ajouter du sucre.
  3. Dans un mouvement circulaire pour faciliter l'auto-massage de la zone temporale.
  4. Masser la brosse pour peigner les cheveux, en alternant les séparations dans des directions différentes.
  5. Prenez une douche à la température ambiante et rincez-vous la tête.
  6. Utilisez des huiles essentielles pour un léger massage de la zone temporale et l'inhalation, tandis que le choix de l'arôme dépend de la cause du développement de la céphalalgie. Par exemple, en cas d'hypotension, il convient de choisir l'huile de pamplemousse ou d'orange, en cas d'hypertension - arôme de lavande ou de citron, en cas de migraine - de concentré de camomille ou de menthe.

Si un mal de tête pendant la grossesse survient le matin, s’observe à un endroit et s’accompagne d’une diminution des principales fonctions et des réflexes du corps, il est nécessaire de signaler immédiatement les symptômes alarmants au médecin afin de prendre une décision rationnelle concernant le traitement médical.

Quelles pilules pouvez-vous boire pendant la grossesse

La réception des médicaments ne peut être prescrite à une femme enceinte que par le médecin traitant. Cela est dû au fait que la plupart des analgésiques ne sont pas recommandés pendant la grossesse, car leur utilisation peut provoquer un accouchement prématuré et nuire à la santé du fœtus.

Si les maux de tête pendant la grossesse ne peuvent pas être éliminés avec des médicaments non médicamenteux, les médicaments suivants peuvent être prescrits à la femme, en fonction de la cause et de la nature du syndrome douloureux:

  • Le paracétamol (sous sa forme pure), le panadol ou le nurofen pour enfants - il est indiqué que les comprimés soulagent la douleur pendant la migraine, la douleur de la tension. L'effet antipyrétique du paracétamol contribue également à réduire la température causée par les intoxications et les infections virales.
  • Papaverine No-Spa - antispasmodiques, qui sont prescrits pour les maux de tête spasmodiques.
  • Dopegit ou Nifedipine - prescrit pour l'hypertension artérielle modérée à sévère. L'action des comprimés vise à réduire la pression et à éliminer les symptômes associés (par exemple, les maux de tête). La décision sur l'opportunité de prendre les comprimés, le calendrier et le dosage est prise par le médecin, en tenant compte de tous les risques existants.
  • Préparations à base de fer (Ferroplex, Ferro-3) et acide ascorbique. Nommé pour reconstituer la carence en fer. Après l'élimination de l'anémie et la normalisation des indices d'hémoglobine, le mal de tête, symptôme de la maladie, disparaîtra.

Pendant la grossesse, il n'est pas recommandé de prendre Analgin et Aspirin comme anesthésique, ainsi que des médicaments, qui sont dominés par ces substances. Les analgésiques ont de nombreux effets secondaires, en raison du long séjour dans le sang, qui altèrent sa composition et peuvent entraîner une pathologie fœtale. La prise d'aspirine au cours des premiers mois de la grossesse est lourde de conséquences pour le développement de pathologies cardiaques chez le fœtus et, au cours des derniers mois, d'hémorragies intra-utérines et de naissances prématurées dues à la propriété du médicament de réduire la coagulation du sang.

Mal de tête pendant la grossesse

Les maux de tête chez les femmes enceintes sont assez fréquents. Selon les statistiques, cette condition touche jusqu'à 50% des femmes enceintes. Mais non seulement malaises et sensations désagréables maux de tête pendant la grossesse, mais aussi le problème - comment s'en débarrasser, étant donné les conditions difficiles dans lesquelles se trouve une femme - porter le fœtus.

Pourquoi les femmes enceintes ont-elles mal à la tête?

Ce qui provoque le mal de tête primaire

Avec le début de la grossesse, le corps de la femme est reconstruit, l'intensité du travail des organes internes est doublée, ce qui provoque l'apparition de maux de tête:

  • Changements hormonaux
    Après la manifestation des premiers signes de grossesse, c.-à-d. dès les premières semaines de grossesse, l'apparition d'un mal de tête est due à des changements hormonaux et à l'adaptation du corps à ces changements. Hormone de grossesse - la progestérone provoque la relaxation des muscles lisses, ce qui empêche non seulement les contractions utérines et les fausses couches, mais affecte également l'état du tonus vasculaire. C'est l'abaissement de la tension artérielle (hypotension) qui provoque l'apparition de faiblesses, de léthargie, de somnolence et, bien sûr, de maux de tête, en particulier en début de grossesse.
  • Augmentation du volume sanguin circulant
    Une augmentation de la BCC est un mécanisme d'adaptation de la grossesse et empêche une perte de sang importante qui accompagne le processus d'accouchement. Le volume sanguin commence à augmenter dès les premiers stades de la gestation, ce qui conduit inévitablement à l’expansion des vaisseaux sanguins, soutenue par la progestérone et l’hypotension artérielle. Comme déjà décrit ci-dessus, un compagnon constant d'hypotension artérielle est un mal de tête.
  • Labilité émotionnelle (due aux changements hormonaux)
    Les futures mères sont très sensibles au moindre stress, à la fois physique (son puissant, lumière intense) et psychologique (musique triste, dispute avec leurs proches, difficultés au travail). L'instabilité émotionnelle cause non seulement des larmes, de l'irritation et une tempête d'émotions déraisonnables (de la part de ceux qui vous entourent), mais aussi un mal de tête, en particulier lorsque le stress et les sentiments sont importants, même positifs.
  • Changements météorologiques
    Pendant la période de gestation, des maux de tête peuvent survenir lorsque le temps change, en particulier si une telle réaction (meteozavisimosti) existait avant la grossesse.
  • Microclimat
    Pour de nombreuses personnes, en particulier pour les futures mères, une pièce étouffante ou enfumée peut provoquer des douleurs à la tête.
  • Manque de sommeil
    Le manque constant de sommeil affecte négativement l'état général, contribue à la fatigue rapide, à la faiblesse et au mal de tête.
  • Mal de tête de fin de semaine
    Beaucoup, y compris les femmes enceintes, tentent de compenser le manque de sommeil en semaine, après s'être endormi le week-end. Dans de tels cas, la douleur survient immédiatement après le sommeil et peut gêner toute la journée. Le véritable moyen de sortir de cette situation sera de respecter le mode veille (se coucher et se lever à peu près au même moment).
  • Certains aliments
    La consommation de produits contenant de la caféine, de la tyramine, de la phénylamine peut déclencher des maux de tête. Ces produits comprennent le thé et le café forts, les viandes fumées, les conserves et les saucisses (en plus de ce qui précède, contiennent divers additifs alimentaires et agents de conservation qui perturbent le tube digestif et affectent le cerveau), des fromages et du chocolat, des noix et des agrumes, des boissons sucrées et carbonatées.
  • Sensation de faim
    De graves maux de tête pendant la grossesse peuvent apparaître sur un estomac vide. Par conséquent, il est recommandé à la future mère de manger des fractions fractionnées et en petites portions et d’avoir toujours quelque chose à manger avec une collation légère (pomme, fruits secs, craquelins).
  • Déshydratation
    Avec un apport hydrique insuffisant, le corps se déshydrate, provoquant un spasme des vaisseaux sanguins et des maux de tête.
  • La migraine
    La migraine est l’une des causes les plus courantes de maux de tête, notamment la migraine. Elle se caractérise par des accès de douleur périodiques pouvant durer plusieurs heures, voire plusieurs jours. La douleur est généralement unilatérale (dans les moitiés droite et gauche de la tête), très prononcée et a un caractère palpitant. Le développement de la douleur migraineuse est associé à des modifications des neurorécepteurs, à une altération du métabolisme des substances biologiquement actives, principalement de la sérotonine, et à une augmentation du flux sanguin vers le cerveau. Une crise de migraine classique débute par une déficience visuelle (indistincte) et plus souvent par l’apparition de l’aura: clignotements de «mouches» devant les yeux, paresthésie (sensibilité de la peau altérée), larmoiements ou apparition de flashs lumineux brillants. La douleur augmente progressivement, les nausées et les vomissements se rejoignent.

Les crises de migraine sont caractéristiques des femmes jeunes (comparé aux hommes, la migraine se produit 2 fois plus souvent). Dans la seconde moitié de la gestation, la fréquence des crises de migraine diminue, ce qui est associé à un fond hormonal plus ou moins stable. Tous les facteurs susmentionnés peuvent être provoqués par le déclenchement d'une attaque (stress, nutrition, changement de temps, etc.).

  • Mal de tête de tension
    Il occupe le deuxième rang dans la fréquence d'occurrence chez les femmes enceintes. La douleur d'intensité moyenne peut couvrir toute la tête - «serre un cerceau» ou tire. Tout comme une crise de migraine, les céphalées de tension provoquent du stress et du surmenage, un travail prolongé dans une position forcée (assis à une table ou sur un ordinateur, la tête baissée).
  • Causes des maux de tête secondaires

    • Gestose

    Quand avez-vous besoin d'un avis médical urgent?

    Consulter un médecin le plus tôt possible dans les cas suivants:

    • avoir des maux de tête constants et des changements dans son caractère ces derniers jours (par exemple, la douleur était sourde, elle devenait palpitante);
    • l'apparition de maux de tête même le matin, après le sommeil;
    • localisation de la douleur dans une zone particulière de la tête;
    • sur le fond de la douleur, il existe d'autres signes de dommages au système nerveux (vision altérée, odeur, sensibilité de la peau);
    • douleur associée à une augmentation ou une diminution de la pression artérielle.

    Comment faire face à un mal de tête?

    Comment se débarrasser d'un mal de tête pendant la grossesse? Comme la plupart des femmes enceintes souffrent de maux de tête, il faut commencer par prendre des mesures préventives (il est plus facile de prévenir la maladie que de la traiter):

    • Réviser la nutrition
      Pour exclure du régime les assaisonnements, les plats gras et épicés, les plats préparés et les fast-foods, ils ont beaucoup de conservateurs, de boissons gazeuses sucrées, de thé et de café forts, de chocolat. Les repas ne doivent pas être froids et la nourriture est préférable en fractionne, 5 à 6 fois par jour, en petites portions. Évitez les sensations de faim et, si nécessaire, faites des collations légères (craquelins, fruits).
    • Refus de mauvaises habitudes
      Si une femme enceinte n'a pas encore adopté un mode de vie sain, vous devriez le faire. Par exemple, le tabagisme aggrave le mal de tête en début de gestation.
    • Aérez la pièce régulièrement;
    • Évitez de rester dans des pièces étouffantes et enfumées;
    • Marcher dehors
      Les femmes enceintes qui marchent ont besoin quotidiennement, plusieurs heures par jour. Pour faire de telles promenades récréatives, il faut que ce soit dans les zones de parcs forestiers, près des réservoirs, dans les places.
    • Jour de repos
      Si possible, incluez une journée de sommeil dans votre programme de jour (1 à 2 heures).
    • Éliminer le bruit et les sons forts
      Vous devez limiter votre écoute de la télévision, écouter de la musique en silence, éviter les entreprises bruyantes, remplacer l'éclairage de la pièce centrale (lustre) par un éclairage local (appliques murales, lampadaires).
    • Fournir la paix physique et émotionnelle
      Évitez le stress et les situations conflictuelles, évitez le surmenage, le sommeil doit être complet, au moins 8 heures par jour, et après un travail prolongé dans la même position, toutes les demi-heures, pour organiser un entraînement physique minutieux (lever, s'étirer, faire quelques pas).

    Premiers secours

    Si le mal de tête est pris par surprise, ne vous précipitez pas immédiatement pour prendre les pilules, car beaucoup d'entre elles sont contre-indiquées pour les femmes enceintes. Mesures pouvant arrêter un mal de tête:

    • Repos court
      Vous devez vous reposer (vous allonger ou même faire une sieste) dans une pièce ventilée, calme et sombre.
    • Massage de la tête
      Le massage de la tête peut être effectué indépendamment ou demander à un membre de la famille. De légers mouvements circulaires dans la région des tempes, peignant les cheveux dans différentes directions à partir du haut de la tête, un massage du cou aident à faire face à la douleur.
    • Shampooing
      Lavez vos cheveux avec de l'eau tiède tout en massant doucement votre cuir chevelu.
    • Aromathérapie
      La menthe, les agrumes, le sapin et d’autres huiles essentielles sont utilisés sous forme d’inhalations (pour cela il faut une lampe aromatique) ou de compresses (quelques gouttes d’huile essentielle doivent être diluées dans un verre d’eau froide, humidifiées avec une serviette et appliquées sur le front, les tempes ou le dos de la tête, en fonction de la douleur).
    • Compresses chaudes et froides
      Il est également possible d'appliquer une compresse froide ou tiède (selon les valeurs de pression) ou une compresse de feuilles de chou supprimées (pour faire le jus) sur les zones temporales, occipitales ou frontales (où le poids et la douleur sont ressentis).
    • Douche chaude;
    • Décoctions d'herbes
      La douleur disparaîtra si vous buvez un verre de bouillon de mélisse, de menthe, de camomille ou d'églantier. Si un mal de tête provoque une hypotension artérielle, un verre de thé noir sucré (au lieu de sucre, ajoutez du miel) avec du citron aidera.
    • Serrer la tête avec un foulard ou une écharpe
      Une légère pression dans la tête réduira la douleur.

    Traitement de la toxicomanie

    Que peut-on prendre d'un mal de tête pendant la grossesse? Cette question concerne particulièrement les femmes enceintes souffrant de maux de tête. Il faut immédiatement faire une réservation. La liste des médicaments approuvés pour cette période est très limitée, et même les médicaments pouvant être pris sont autorisés à être consommés pendant un temps limité avec le respect obligatoire du dosage.

    Pilules contre le mal de tête autorisées pendant la grossesse:

    • Paracétamol et ses dérivés
      L'effet principal de la substance active est antipyrétique. Le médicament soulage ou soulage les maux de tête et n'a aucun effet sur le fœtus, il peut donc être pris jusqu'à l'accouchement. Il est permis de boire du panadol contenant du paracétamol (de préférence du panadol pour enfants). L'acceptation de Panadol Extra n'est autorisée que pour les douleurs apparues dans le contexte d'hypotension artérielle, la caféine étant incluse dans ce médicament. Pendant la journée, la future mère ne peut pas boire plus de 6 comprimés.
    • No-shpa
      Antispasmodique bien prouvé. Le médicament élimine le spasme vasculaire, abaisse quelque peu la pression artérielle, réduisant ainsi la douleur.
    • Nurofen (ibuprofène)
      Il est prescrit par un médecin avec prudence. Supprime les maux de tête légers et abaisse la température. Le médicament affecte la coagulation du sang (inhibe l’agrégation plaquettaire), de sorte que sa réception n’est pas recommandée au troisième trimestre de la grossesse (risque élevé de saignement pendant l’accouchement).
    Pilules pour mal de tête pendant la grossesse

    Drogues interdites:

    • Aspirine
      "Amincit" le sang et augmente le risque de saignement utérin à la veille de l'accouchement, provoque le développement de malformations congénitales chez le fœtus dans les premiers stades.
    • Citramon
      La préparation contient de l'aspirine (0,24 g), du paracétamol (0,18 g) et de la caféine. La caféine peut provoquer une augmentation de la pression et l'aspirine peut provoquer des saignements. Ni peut askofen et citrapar.
    • Analgin
      Soulage efficacement les maux de tête, mais est contre-indiqué au premier trimestre et 6 semaines avant l'accouchement. Il n'est pas recommandé de prendre des médicaments incluant l'analgin (baralgin, spazgan).
    • Ergotamine
      Souvent prescrit pour les crises de migraine, mais le médicament est strictement interdit pendant la période gestationnelle (spasme du myomètre et provoque une hypertonicité de l'utérus, entraîne un retard de croissance du fœtus et provoque des saignements utérins).
    • Pentalgin
      Contient du paracétamol, de l'aspirine, de la caféine et de la drotavérine. La prise de ce médicament est contre-indiquée pour les femmes enceintes.
    • Triptan et ses dérivés
      Des médicaments tels que le rizatriptan, le sumatriptan sont souvent prescrits pour la migraine. L'accueil est interdit aux femmes enceintes, les comprimés ne sont prescrits que dans les cas les plus extrêmes.

    Maux de tête graves pendant la grossesse que faire

    La cause du mal de tête pendant la grossesse peut être l’un des facteurs ci-dessus.

    Migraine pendant la grossesse

    La migraine est une forme particulière de mal de tête. La migraine se présente comme une douleur pulsante et insupportable, le plus souvent d'un côté. Cette pathologie affecte sérieusement le rythme de vie d'une femme enceinte et cause beaucoup de désagréments. Au cours de la migraine, la femme enceinte réagit de manière aiguë à la lumière, la lumière provoque une augmentation de l'attaque de la douleur.

    Si, avant le début de la conception, une femme avait des signes de migraine, alors avec une probabilité de près de 100%, cette pathologie se reproduira pendant la période d'attente du fœtus. Il est important de comprendre que la migraine pendant la grossesse ne représente pas un danger pour le fœtus, mais que l'état douloureux de la future mère pendant les crises convulsives et que la dépression provoquée par de fortes douleurs lancinantes peuvent affecter négativement l'état du bébé dans son ensemble. Lorsqu'une migraine se produit pendant que le fœtus est en attente, la future mère ne doit pas s'auto-traiter pour ne pas nuire au fœtus. Il serait conseillé de contacter le gynécologue, qui sélectionnera le médicament le plus efficace pour soulager la douleur. Lorsqu'il examine une future mère, le médecin différencie nécessairement la migraine de l'augmentation de la pression intracrânienne ou de l'occlusion des vaisseaux cérébraux et de l'ischémie.

    Maux de tête de tension

    Un autre type de mal de tête pendant la grossesse est le mal de tête avec tension. La cause principale de cette affection est le surmenage de la future mère, le stress et les troubles de l’alimentation. En règle générale, lors de la correction du rythme de vie habituel, ces douleurs disparaissent d'elles-mêmes. Vous ne devez pas prendre d'analgésiques vous-même pour éviter les risques pour le fœtus. La décision la plus correcte de la future mère sera de contacter un gynécologue, de bien vous reposer et de vous entourer des soins de vos proches.

    Quels maux de tête chez les femmes enceintes constituent une menace pour le fœtus?

    Une douleur aiguë à la tête, des vertiges et un assombrissement des yeux apparu pendant la période d'attente du fœtus constituent une menace pour le déroulement de la grossesse. Ces symptômes peuvent indiquer une toxicose tardive (prééclampsie), qui nécessite une intervention médicale immédiate pour préserver la grossesse.

    Il est important d’écouter votre corps pendant que le bébé attend, tout changement de son état peut être dangereux pour la grossesse et le développement complet du fœtus. La prééclampsie progressive peut être dangereuse non seulement pour la santé, mais aussi pour la vie du fœtus.

    Traitement des maux de tête

    Pendant la grossesse, lorsque les maux de tête sont intolérables et se produisent rarement, la prise d'un comprimé anesthésique est sans équivoque. En règle générale, le paracétamol est un médicament efficace et approuvé en période de procréation. Vous ne devriez pas vous impliquer dans cet outil, mais avec un mal de tête puissant, vous pouvez le prendre une seule fois.

    Si, pendant la grossesse, vous avez souvent mal à la tête, vous ne pouvez pas vous soigner vous-même. Il est nécessaire de consulter un médecin pour déterminer la cause et le but du traitement.

    Remèdes sans drogue pour maux de tête

    Si vous avez mal à la tête, ne vous pressez pas de prendre des comprimés tout de suite, essayez de vous débarrasser des sensations désagréables à l'aide de simples recommandations:

    - en cas de mal de tête, appliquez une compresse imbibée d'eau froide sur les tempes et le front;

    - fournir un accès d'air frais, enlever les vêtements contraignants, déboutonner le col;

    - inspirez profondément et expirez lentement par la bouche pour que le sang s'enrichisse en oxygène et que le mal de tête passe;

    - boire du thé chaud et doux, peut-être un mal de tête est apparu dans le contexte d'une baisse de la glycémie;

    - prenez une douche chaude, demandez à votre conjoint de masser les épaules et le cou;

    - essayez de vous reposer et de dormir;

    - Allumez une lampe aromatique avec quelques gouttes d'huiles essentielles ajoutées (Important! Toutes les huiles aromatiques ne peuvent pas être utilisées pendant la grossesse, certaines ne peuvent être utilisées qu'à partir du deuxième trimestre).

    Homéopathie

    Les médicaments homéopathiques sont un moyen sûr et efficace d’éliminer les maux de tête pendant la grossesse. Le traitement est décrit par un spécialiste en homéopathie, en fonction des caractéristiques individuelles de l'organisme de la future mère.

    Bien que les remèdes homéopathiques ne posent pas de danger pour le fœtus et soient autorisés pendant la grossesse, ils ne valent toujours pas la peine d'être pris sans les instructions d'un spécialiste. De plus, chaque outil a son propre dosage et sa durée d’exposition.

    Acupuncture

    Avec l'aide de l'acupuncture, il est devenu possible d'arrêter un mal de tête de n'importe quelle origine. Pour subir une séance de traitement, il est nécessaire de consulter un médecin spécialisé dans ce domaine. En règle générale, il s'agit d'un neuropathologiste ou d'un physiothérapeute.

    Les points actifs où l’acupuncture est effectuée sont déterminés par le médecin. Pour chaque femme enceinte, trouver ces points sur le corps est purement individuel.

    Aromathérapie

    Les huiles essentielles peuvent faire des merveilles: rehausser l'humeur, donner de la vigueur, renforcer le système immunitaire, combattre les virus, éliminer les douleurs d'origines diverses, notamment les migraines. Cependant, l'utilisation de toutes les huiles essentielles n'est pas autorisée dans l'attente d'un enfant. En dépit de l’innocuité apparente de l’aromathérapie aux huiles, la future mère doit étudier attentivement les instructions avant utilisation ou consulter un médecin.

    Les huiles essentielles sont dans la plupart des cas utilisées sous forme d'inhalations ou de compresses. Pour l'inhalation, une lampe spéciale est généralement utilisée, où quelques gouttes de l'huile désirée s'égouttent. Lorsque la céramique se réchauffe, l'huile s'évapore et la future mère respire. Avant d'utiliser des compresses avec de l'huile essentielle, il est nécessaire de vérifier la sensibilité au médicament afin d'éviter l'apparition d'une éruption cutanée et d'une réaction allergique.

    Les huiles suivantes aident à lutter contre les maux de tête: menthe poivrée, géranium, citron, orange, pamplemousse, eucalyptus, sapin. Si vous n'avez pas de lampe spéciale, vous pouvez utiliser un bassin ordinaire contenant de l'eau pour l'inhalation. Mettez 2-3 gouttes d'huile nécessaire dans de l'eau chaude et mettez le mélange sur le feu.

    Comment prévenir les maux de tête?

    Les maux de tête pendant la grossesse peuvent causer beaucoup de désagréments. Par conséquent, la future mère devrait faire tout son possible pour prévenir l’apparition de cette maladie. Les méthodes de prévention des maux de tête sont:

    - éviter le stress et la surcharge psycho-émotionnelle;

    - Ne buvez pas de café noir pendant la grossesse (si vous ne pouvez pas renoncer à cette boisson en attendant votre bébé, essayez de la limiter à une tasse par jour avec de la crème ou du lait ajouté au café);

    - avant d'aller vous coucher, aérez bien la chambre;

    - prenez une douche chaude avant de vous coucher et appliquez un léger massage pour éliminer les tensions;

    - 2 heures avant le coucher, essayez de ne pas manger. Si vous êtes affamé par la faim, buvez un verre de kéfir;

    - ne regardez pas la télévision avant d'aller vous coucher;

    Massage de la tête pour soulager les maux de tête en 4 minutes

    - bonne nuit de sommeil est une garantie que la future mère se sentira bien.

    Pour les crises fréquentes de maux de tête, ne vous auto-soignez pas, mais consultez un médecin.

    Comment se débarrasser d'un mal de tête pendant la grossesse sans pilule, vidéo:

    Irina Levchenko, obstétricienne et gynécologue

    Attention! Aucun service médical n'est fourni par l'administration du site. Tous les matériaux sont à titre informatif seulement. La même chose s'applique à la section consultative. Aucune consultation en ligne ne remplacera jamais les soins médicaux en face à face, qui ne sont fournis que dans des établissements médicaux spécialisés. L'automédication peut causer des dommages irréparables! En cas de maladies ou d'affections, contactez la clinique avec un médecin!

    Avec cet article, lisez:

    • Paracétamol: Un médicament disponible dans le temps et testé.
    • La grossesse BaralginPri peut souvent causer des maux de tête..
    • L'huile respireQu'est-ce que l'huile respire? De quelle heure de la grossesse.
    • Pourquoi le coccyx fait-il mal pendant la grossesse? Une douleur au coccyx peut survenir pendant la grossesse.
    Ajouter une critique

    Mal de tête pendant la grossesse

    Mal de tête pendant la grossesse - cause de fortes émotions chez la femme. Si, avant la grossesse, vous pouvez prendre des médicaments, la future mère doit se limiter pendant la grossesse à de nombreux médicaments. Avant de traiter un mal de tête pendant la grossesse, il est impératif de consulter votre médecin. Alors, pourquoi un mal de tête survient-il pendant la grossesse, comment le traiter et quelle prophylaxie appliquer?

    Statistiques de maux de tête pendant la grossesse

    Plus de 80% des femmes se plaignent tôt ou tard de maux de tête pendant la grossesse. Si, même avant la grossesse, la femme était complètement en bonne santé, ses maux de tête deviennent plus fréquents pendant l'accouchement. Parfois, ils deviennent forts, difficiles à supporter. Les maux de tête peuvent survenir à tout moment de la grossesse, mais ils sont généralement plus fréquents durant les premier et troisième trimestres de la grossesse.

    Causes de maux de tête pendant la grossesse

    Les médecins pensent que les maux de tête accrus au cours du premier trimestre de la grossesse sont dus à une augmentation des hormones et à une augmentation du volume de sang circulant dans tout le corps. Les maux de tête graves pendant la grossesse peuvent être exacerbés par le stress, une mauvaise posture ou des modifications du régime de jour. Les autres causes de maux de tête pendant la grossesse peuvent inclure les raisons suivantes:

    • Manque de sommeil
    • Faible taux de sucre dans le sang
    • Déshydratation
    • Caféine - doses excessives
    • Stress (trop de changements de mode de vie)

    Les maux de tête au cours du troisième trimestre de la grossesse sont généralement associés à une mauvaise posture et à une tension spinale due au surpoids. Les maux de tête au cours du troisième trimestre de la grossesse peuvent également être causés par la prééclampsie, c'est-à-dire une toxémie grave, ayant pour conséquence une hypertension artérielle.

    Types de maux de tête pendant la grossesse

    Selon la typification du mal de tête pendant la grossesse, qui est distinguée par les médecins, le mal de tête est divisé en primaire et secondaire. Les migraines et le soi-disant mal de tête par tension, ainsi que les céphalées en grappe (prononcées), sont les principaux maux de tête graves pendant la grossesse. Et encore une sorte de douleur spécifique de la tête chez les femmes enceintes.

    Mais il y a un mal de tête secondaire. Cela peut se produire pour les raisons suivantes:

    • Blessures après un accident, une attaque, un coup ou une catastrophe
    • Troubles vasculaires (se manifestant par une hémorragie, une hypertension artérielle)
    • Pathologie à l'intérieur du crâne (cela peut être une augmentation de la pression intracrânienne chez une femme enceinte, une tumeur au cerveau, une méningite)
    • Utilisation à long terme de médicaments, puis annulation
    • Consommation prolongée d'alcool, puis cessation brutale
    • Le long processus de fumer puis de s'arrêter
    • Infections que les médecins appellent systémiques (par exemple, urosepsis)
    • Troubles métaboliques dans le corps (par exemple, hypoxie - manque d'oxygène, hypoglycémie - diminution de la concentration de glucose dans le sang)
    • Névralgies de différents types (névralgies du visage, névralgies du crâne, etc.)
    • Conditions dans lesquelles les causes du mal de tête sont inconnues.
    • Changements hormonaux dans le corps (tempêtes hormonales)

    Les femmes enceintes doivent savoir que des modifications hormonales sont inévitables dans le corps au cours de la grossesse, car un mal de tête peut gêner une femme tout au long de sa grossesse.

    Migraine pendant la grossesse

    La migraine est un mal de tête qui peut causer beaucoup de souffrance à une femme. Elle peut être si forte que des vomissements, une faiblesse, une perte partielle de la vision se produisent, une femme ne s'améliore que dans une pièce sombre, isolée de tout son. Une migraine pendant la grossesse survient souvent dans une partie de la tête.

    Les migraines peuvent durer plusieurs heures. Si elle n'est pas traitée, la douleur peut durer toute une journée, voire deux. Migraine - une maladie plutôt imprévisible, surtout pendant la grossesse, vous devez donc en prendre le contrôle.

    Causes de la migraine

    La cause exacte des céphalées de type migraine est inconnue. Mais les médecins pensent que la migraine est apparemment associée à des modifications des récepteurs nerveux, à un échange de substances neurochimiques et à une augmentation du flux sanguin vers le cerveau.

    Les chercheurs pensent que les cellules cérébrales excessivement excitées stimulent la libération de produits chimiques. Ces substances irritent les vaisseaux sanguins situés à la surface du cerveau. L'irritation provoque le gonflement des vaisseaux sanguins et stimule la douleur.

    Les médecins estiment que les œstrogènes jouent également un rôle important dans le développement de la migraine. C'est pourquoi pendant la grossesse, la menstruation et la ménopause, le manque ou l'excès d'hormone œstrogène provoque souvent des maux de tête.

    Tenir un journal des femmes enceintes et suivre les migraines provocateurs

    Une femme enceinte n'est pas toujours sous la surveillance d'un médecin. Par conséquent, il est important pour elle de dresser un tableau complet de ses maux de tête. Pour cela, les experts recommandent de tenir un journal. Il est nécessaire d’y enregistrer des informations importantes qui permettront au médecin de mieux comprendre l’apparition de la migraine.

    Les changements hormonaux pendant la grossesse - pas la seule chose qui peut causer des migraines. La plupart des femmes souffrent d'une combinaison d'irritants qui provoquent des céphalées de type migraine. Par exemple, le stress, les repas manqués, le manque ou le manque de sommeil peuvent provoquer des migraines. Et voici un autre point important: les causes de la migraine peuvent ne pas déranger la femme enceinte le lendemain.

    Un journal des maux de tête aidera la future mère à suivre les irritants et la répétition de la douleur. Cela aidera le médecin à choisir le traitement le plus efficace pour réduire certains symptômes douloureux. Cela aidera également à reconnaître les irritants qui peuvent être évités pendant la grossesse.

    Chaque fois qu'une femme enceinte a mal à la tête, vous devez noter ce qui suit:

    1. Symptômes spécifiques: là où la douleur se manifeste, quelle est la nature de cette douleur, existe-t-il d'autres symptômes, tels que des vomissements ou une sensibilité au bruit, des odeurs, une lumière vive
    2. Quand le mal de tête commence et se termine (heure du jour, durée)
    3. Quels aliments et quelles boissons la femme enceinte a-t-elle mangés et consommés pendant deux jours avant l'apparition de la migraine, existe-t-il de nouveaux types d'aliments dans le régime
    4. Tout changement dans l’environnement, comme les voyages, le déménagement, les changements de temps,
    5. Tout traitement que la femme enceinte a elle-même appliqué, aidé ou aggravé le mal de tête

    Produits pouvant provoquer un mal de tête (migraine) chez la femme enceinte

    • Au chocolat
    • Produits contenant des conservateurs (glutamate monosodique) et des nitrates
    • Aspartame - substitut du sucre dans le chocolat, les gâteaux et les sucreries

    Diagnostic de la migraine chez la femme enceinte

    Maux de tête causés par des complications pendant la grossesse, le médecin sera en mesure de mieux diagnostiquer s’il reçoit les informations consignées dans le journal. De plus, il serait important que le médecin sache si une personne souffre de migraine dans la famille du patient (mère, grand-mère).

    La TDM et les autres tests relatifs aux rayons X ne sont pas recommandés pendant la grossesse en raison du risque potentiel pour le fœtus.

    Médicaments contre la migraine pour les femmes enceintes

    Le mal de tête pendant le traitement de la grossesse suggère la prudence. Si vous êtes enceinte ou prévoyez le devenir prochainement, le médecin vous conseillera d'abord de ne pas prendre de médicaments. Avant de les prendre, vous devez peser soigneusement les effets du médicament sur votre enfant à naître.

    De nombreux médicaments contre la migraine pendant la grossesse doivent être évités, car ils sont associés à des anomalies congénitales chez les enfants. Certains autres médicaments peuvent nuire au déroulement de la grossesse et causer des complications chez la femme. Par exemple, certains d'entre eux peuvent provoquer des saignements, une fausse couche ou un retard de croissance du fœtus - une condition dans laquelle l'utérus et le fœtus ne peuvent pas se développer normalement. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS), y compris l'aspirine, peuvent entraîner un risque de saignement et de fausse couche. Il existe également un risque de complications de la pression artérielle chez un enfant si des anti-inflammatoires et des analgésiques sont pris au cours du troisième trimestre de la grossesse. Par exemple, l'aspirine peut entraîner une perte de sang excessive chez la mère pendant le travail.

    Les Ergotamines sont conçues spécifiquement pour le traitement de la migraine. Cependant, les maux de tête pendant la grossesse ne sont pas recommandés. Ils augmentent le risque de malformations congénitales de l'enfant, surtout s'il est pris au cours du premier trimestre de la grossesse. Ces médicaments peuvent également stimuler les contractions utérines et le travail prématuré.

    Mais dans les cas extrêmes, pour soulager les maux de tête pendant la grossesse, vous devez toujours prendre des médicaments. Les analgésiques, appelés analgésiques, peuvent aider à soulager les migraines sévères. Le paracétamol est considéré comme un médicament à faible risque pour la grossesse. La plupart des AINS, y compris l'ibuprofène et le naproxène, peuvent également aider, mais les risques associés à leur prise pendant la grossesse sont difficiles à calculer.

    Les antidouleurs pour les femmes enceintes doivent être évités. Ils entraînent un double risque de toxicomanie, tant chez la mère que chez le bébé, si vous utilisez des analgésiques puissants pendant longtemps.

    Les antidépresseurs (par exemple, l'amitriptyline et la fluoxétine) sont des médicaments relativement sûrs contre la migraine pendant la grossesse. Il existe une autre classe de médicaments pour éliminer les symptômes de la migraine. Ils sont appelés bêta-bloquants. Ils comprennent des médicaments tels que le propranolol, l'aténolol, le labétalol, considérés comme relativement sûrs pour les femmes enceintes.

    Traitement préventif de la migraine

    Si la future mère souffre de crises douloureuses sévères et répétées constamment, un traitement prophylactique peut soulager les maux de tête pendant la grossesse ou atténuer les symptômes des maux de tête. Si une femme est enceinte, il est toujours utile de consulter un médecin avant de prendre tout médicament ou médicament traditionnel. Les mesures de prévention de la migraine comprennent la tenue d'un journal de vos symptômes. Si vous constatez que certains facteurs (mode de vie, nourriture, boissons) provoquent des crises de migraine, évitez-les.

    Céphalée de tension chez la femme enceinte

    Le mal de tête provoqué par la tension chez la femme enceinte se manifeste par une douleur et un inconfort dans la tête, en particulier la partie velue, ou le cou. Les céphalées de tension chez les femmes enceintes sont généralement associées à des spasmes et à des contractures musculaires dans ces zones.

    Causes de maux de tête douleur chez les femmes enceintes

    Les céphalées de tension chez les femmes enceintes peuvent survenir à tout âge, mais le plus souvent chez les femmes âgées de 30 à 40 ans.

    Si une femme enceinte souffre de maux de tête deux fois ou plus par semaine pendant plusieurs semaines ou plus, elle est considérée comme chronique. Les maux de tête quotidiens chroniques peuvent être dus à un mal de tête primaire non traité.

    Les céphalées de tension peuvent être une réaction au stress, à la dépression, aux blessures à la tête ou à une anxiété accrue.

    Toute occupation de la femme enceinte entraînant des céphalées de tension doit être discutée avec un médecin. Peut-être une femme devrait-elle changer de type d'activité et le mal de tête disparaîtra sans traitement. Ces exercices, qui provoquent des maux de tête, peuvent consister en un travail sur ordinateur, en des tâches administratives et en des instruments nécessitant des tensions oculaires et cervicales, par exemple une vision à long terme au microscope. Dormir dans une chambre froide ou dans la mauvaise position peut également causer des maux de tête de tension.

    Les autres déclencheurs de maux de tête liés au stress chez les femmes enceintes comprennent:

    • Boire de l'alcool
    • Caféine (sevrage excessif ou brutal)
    • Rhume, grippe ou sinusite
    • Problèmes dentaires tels que serrer les mâchoires et grincer des dents
    • Fatigue oculaire
    • Tabagisme excessif
    • Fatigue ou effort mental

    Les céphalées de tension chez les femmes enceintes peuvent également survenir si une femme a déjà eu une migraine. Bonne nouvelle pour les femmes enceintes: les céphalées de stress ne sont pas associées à des maladies du cerveau.

    Symptômes de céphalée de tension

    1. En serrant la tête, comme dans un étau, et en tirant un mal de tête
    2. Mal aux deux parties de la tête
    3. Une seule partie de la tête ou un certain point fait mal.
    4. Cuir chevelu douloureux, en haut ou en bas du cou, la douleur peut être dans les épaules

    La céphalée de tension peut durer de 30 minutes à 7 jours. Cela peut être dû au stress, à la fatigue, au bruit ou à une lumière vive.

    Attention: Contrairement aux migraines, les céphalées de tension ne provoquent généralement ni nausées ni vomissements.

    mal de tête

    Les femmes enceintes souffrant de céphalées de tension ont tendance à essayer de soulager la douleur en massant la tête ou la partie inférieure du cou.

    Diagnostic de céphalée de tension chez la femme enceinte

    Si le mal de tête varie de léger à modéré, ne s'accompagne d'aucun autre symptôme, du massage et après une éruption cutanée dans une atmosphère détendue, il peut disparaître en quelques heures. Les femmes enceintes n'ont alors pas besoin d'un examen plus approfondi. Mais si les céphalées de tension persistent, malgré la prévention, des analyses de sang et d’urine sont nécessaires, ainsi que des examens médicaux et une enquête. Assurez-vous également de mesurer votre tension artérielle gravide. Un examen plus approfondi dépendra de l’image globale de la maladie - il est possible que le médecin vous réfère à d’autres spécialistes - un ORL ou un orthopédiste.

    Traitement

    Les médicaments qui peuvent soulager les céphalées de tension comprennent

    • Analgésiques tels que l'aspirine, l'ibuprofène ou le paracétamol
    • Analgésiques tels que no-spa ou spasmalgon
    • Relaxants musculaires tels que la tizanidine (sur recommandation d'un médecin)

    N'oubliez pas que les analgésiques ne peuvent pas soulager les maux de tête pendant la grossesse et ne soulagent les symptômes que pendant une courte période. Au bout d'un moment, ils risquent de ne plus fonctionner. L'utilisation excessive d'analgésiques plus d'une semaine peut entraîner le retour des maux de tête chez les femmes enceintes.

    Le meilleur remède contre les maux de tête pendant la grossesse est un sommeil sain, de l'air frais et du calme.

    Maux de tête de cluster

    La céphalée chez les femmes enceintes est un mal de tête unilatéral qui peut commencer très souvent et ne pas durer longtemps. Des symptômes douloureux peuvent constamment apparaître et perturber les femmes enceintes tout au long de la gestation.

    Les céphalées en grappes ne mettent pas la vie en danger et ne provoquent généralement pas de modifications irréversibles du cerveau des femmes enceintes. Cependant, ils sont chroniques et souvent très douloureux, affectant la qualité de vie d'une femme enceinte. Parfois, les maux de tête peuvent être si graves qu’une femme ne peut rien faire, elle est très mauvaise.

    Raisons

    Les céphalées en grappe sont quatre fois plus fréquentes chez les hommes que chez les femmes. Néanmoins, les femmes enceintes en souffrent dans 20% des cas. Les scientifiques ne savent pas exactement ce qui cause les céphalées en grappe, ce qui suggère que cela est dû à la libération soudaine d'hormones à l'histamine et à la sérotonine dans le sang. La partie du cerveau - l'hypothalamus - réagit avec sensibilité et envoie un signal de douleur via les récepteurs de la douleur.