Que se passe-t-il pendant le rétrécissement des vaisseaux cérébraux, les symptômes et le traitement de la pathologie?

La migraine

De cet article, vous apprendrez ce qu'on appelle le rétrécissement des vaisseaux cérébraux, le traitement, les symptômes, les causes de la maladie. Le mécanisme de développement de la pathologie et des méthodes de diagnostic. Le pronostic de récupération.

La sténose pathologique (rétrécissement) des capillaires, des veines et des artères qui alimentent le cerveau en sang s'appelle rétrécissement des vaisseaux cérébraux.

Qu'est-ce qui se passe en pathologie? Sous l'influence de l'athérosclérose (formation de plaque de cholestérol à 60%), de l'hypertension artérielle (jusqu'à 30%) et d'autres pathologies (anomalie du développement, ostéochondrose), la lumière des vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau en sang se rétrécit. La quantité de sang nécessaire au bon fonctionnement de l'organe est réduite, les perturbations conduisant à l'apparition d'ischémie tissulaire (manque d'oxygène), à ​​un changement de la structure des cellules et, par la suite, à leur mort en masse (apparition de foyers de nécrose).

Les cellules nerveuses cérébrales modifiées ou mortes ne sont pas en mesure de remplir leurs fonctions (conduire une impulsion bioélectrique). Par conséquent, la vasoconstriction se manifeste par de nombreux symptômes neurologiques (maux de tête, vertiges, insomnie).

La pathologie se développe lentement, aux stades initiaux, elle est presque asymptomatique. Si la cause de la sténose est éliminée à ce moment-là, la maladie peut être guérie en restaurant complètement la fonction cérébrale (dans 92% des cas).

La pathologie devient dangereuse par étapes, lorsque la constriction des vaisseaux augmente de plus de 50%. Le patient souffre de graves troubles de l'activité cérébrale (capacité réduite à percevoir et à analyser des informations, troubles du comportement, démence, troubles de la coordination des mouvements). Ils sont rejoints par des crises hypertensives, des accidents vasculaires cérébraux (troubles aigus de la circulation cérébrale), qui entraînent assez rapidement une perte totale de handicap physique et mental.

Le traitement des causes du rétrécissement des vaisseaux cérébraux dans les stades précoces est effectué par un médecin généraliste, présentant des symptômes neurologiques marqués par un neurologue ou un psychiatre, des angiosurgeons effectuent une correction chirurgicale.

Mécanisme de développement de la pathologie

L'athérosclérose et l'hypertension sont les causes les plus courantes de rétrécissement des vaisseaux sanguins dans le cerveau:

  1. Avec l’athérosclérose, la quantité de «mauvais» cholestérol augmente dans le sang du patient, la plaque de cholestérol se forme dans la paroi du vaisseau et des protéines plasmatiques spécifiques (fibrine), qui grossissent progressivement, augmentent en taille et peuvent à terme bloquer complètement la lumière du vaisseau et le flux sanguin.
  2. Dans l'hypertension, les petits vaisseaux et les capillaires sont les premiers à en souffrir. Sous l'effet de la pression sanguine sur les parois, le mécanisme de protection contre les ruptures et les dommages fonctionne: premièrement, le tonus et le rétrécissement des capillaires et des artérioles augmentent, au fil du temps, leurs parois s'épaississent, formant des couches internes dans la lumière du vaisseau et réduisant le volume du flux sanguin.

À la suite d'une sténose, une famine chronique ischémique (oxygène) se développe, ce qui entraîne une modification de la structure du tissu cérébral dans le sous-cortex (centres de parole, de pensée, d'audition, de mémoire, de mouvement) et de substance blanche (le «pont» reliant les départements):

  • les foyers de cellules qui ne fonctionnent pas sont petits ("bête", crise cardiaque asymptomatique);
  • très minuscules, mais nombreux, forment de petites «lacunes», des défauts presque imperceptibles (tissu clairsemé).

Les relations entre ces parties du cerveau sont interrompues («déconnexion») et provoquent un ensemble de troubles multiples - mémoire, parole, troubles de l'activité motrice, déviations mentales du comportement, démence, capacité d'analyse et de conclusion.

Causes et facteurs de risque

La cause principale, mais non la seule, de la sténose est la formation de plaques de cholestérol dans l'athérosclérose (60%).

Constriction des vaisseaux cérébraux

De nombreuses personnes souffrent de maux de tête fréquents, parfois insupportables, accompagnés de vertiges. Certains remarquent la détérioration de la mémoire, lorsqu'il est impossible de se rappeler où un objet est placé. Le patient pense qu'il est simplement surchargé de travail ou qu'il a développé une sclérose.

Mais un tel état provoque très souvent un rétrécissement des vaisseaux du cerveau, appelé athérosclérose.

Le mécanisme de l'apparition de la maladie

La vasoconstriction apparaît en raison de dépôts de plaques de cholestérol sur les parois des artères, qui saturent le cerveau de sang. Entre les parois des vaisseaux sanguins, la clairance diminue et, par conséquent, le débit des vaisseaux sanguins diminue.

Le cerveau commence à recevoir beaucoup moins de sang et il devient bien pire de lui fournir de l'oxygène et d'autres nutriments nécessaires au fonctionnement du cerveau. Cette condition conduit à des troubles de la mémoire, des maux de tête.

Formation de plaque dans le vaisseau

La formation de plaques d'athérosclérose se produit le plus souvent dans des conditions pathologiques des vaisseaux du cerveau et de la région cervicale. Les parois des artères deviennent moins élastiques, car les taux de cholestérol dans le sang sont élevés, des fissures apparaissent sur elles et c’est dans ces fissures que se forment de petites taches de plaque.

Les plaques sont magnétiquement attirées par leurs plaquettes et contribuent à la coagulation du sang. En même temps, ils commencent à se développer rapidement, forment un caillot de sang et le fossé entre les murs se réduit. Parfois, une fermeture complète d'un vaisseau sanguin avec un caillot sanguin peut survenir, ce qui est déjà très grave.

Par conséquent, si le patient présente un rétrécissement des vaisseaux sanguins cérébraux, il convient de mesurer le taux de cholestérol plus souvent afin de prévenir la progression de la maladie.

Les causes de la maladie

Comme mentionné ci-dessus, la principale cause de la vasoconstriction est une augmentation du taux de cholestérol dans le sang, mais ce n'est pas le cas. Les facteurs suivants affectent également l'apparition de l'athérosclérose:

  • grand stress mental, stress, surmenage. Beaucoup de gens s'efforcent de réussir leur carrière, mais l'épuisement nerveux grave et le travail mental constant conduisent à l'apparition d'une vasoconstriction. Après tout, tout cela mène au stress et à l'épuisement nerveux;
  • manque d'air frais. Beaucoup de gens passent la majeure partie de la journée dans des bureaux et des voitures étouffés. Une personne moderne n'a tout simplement pas le temps de consacrer du temps à une simple promenade au grand air, et cela est très triste, car le cerveau manque d'oxygène, la pression artérielle d'une personne augmente et le résultat est identique: l'athérosclérose;
  • mauvaise nutrition. La consommation excessive d'aliments trop épicés, gras et hypercaloriques et le manque chronique de produits à base de poisson, de fruits et de légumes frais dans le régime alimentaire entraînent une accumulation rapide de cholestérol et son excédent se dépose rapidement sur les parois internes des vaisseaux sanguins.

L'évolution de la maladie, ses symptômes et ses stades

La réduction des vaisseaux cérébraux peut être aiguë et chronique. La forme aiguë est la plus grave et conduit à un infarctus cérébral ou une hémorragie. De telles conditions de crise entraînent parfois la mort soudaine d'un patient.

Au cours de l'évolution chronique de la maladie, ses symptômes se développent lentement et cette forme de vasoconstriction comporte trois étapes:

1 étape. C'est le plus facile, généralement il n'y a pas de symptômes. Il y a une légère diminution de la capacité de travail, qui passe rapidement et le patient pense qu'il est simplement fatigué ou qu'il n'a pas sommeil. Il est clair que personne ne songe à aller chez le médecin.

2 - étape. Il peut déjà perturber les fonctions normales des organes individuels. Par exemple, en cas de violation du système musculo-squelettique chez une personne, la démarche change, il ne remarque pas la façon dont il mélange ses pieds en marchant, ou juste des haches en marchant. De temps en temps, les jambes deviennent engourdies et finissent par irriter le patient. L'humeur d'une personne change constamment et à cause de cela, des querelles avec des parents et des connaissances se produisent.

Il y a un mal de tête, parfois très fort, une personne ressent des acouphènes, il y a une fatigue constante et une diminution des performances. De tels signes de maladie peuvent disparaître en un jour ou un peu plus, mais c'est déjà une raison assez sérieuse d'aller au dispensaire;

3 - étape. A ce stade, les symptômes de vasoconstriction deviennent encore plus prononcés, le travail du cerveau commence à être sérieusement perturbé. Une personne ne peut pas coordonner ses mouvements, elle se déplace donc très lentement. Le patient peut y aller comme au toucher pour trouver le chemin. Avec la progression de la maladie, les centres de contrôle du système musculo-squelettique cessent complètement de remplir leurs fonctions et le patient peut non seulement marcher mais aussi se tenir debout. Souvent, la parole est perturbée, la vision est perdue.

Le risque de vasoconstriction consiste en un auto-traitement et un traitement tardif pour assistance médicale. Le patient ne prête pas attention aux signes d’une maladie évolutive et le traitement commence très tard, ce qui peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou un état pré-infarctus.

Traitement de la toxicomanie

Les neuropathologistes, les cardiologues et les thérapeutes traitent la réduction des vaisseaux cérébraux. Consultation et autres spécialistes peuvent être nécessaires. Le traitement consiste en l'administration à long terme des médicaments prescrits, parfois le patient doit les prendre pour le reste de sa vie.

Chaque patient est traité individuellement en fonction de l'âge, de l'état du patient, des résultats des tests et peut être comme suit:

  • prescription de statines. C'est Lovostatin, Mefakor ou Mevakos. Ces médicaments ont un effet positif sur le cerveau.
  • la nomination de fibrates. Ceux-ci peuvent inclure des médicaments tels que le Clofibrate, l'Atromidine, le Zokor, la Simvastatine;
  • médicaments, dilatation des vaisseaux rétrécis. Ceci est Euphyllinum, papaverine. Cerebrolysin peut également être prescrit;
  • prescription d'antioxydants. Le médecin prescrit des vitamines C, E et A, des oligo-éléments et des complexes vitaminiques courants.

L'iodothérapie est populaire, car le retrait du patient de la dépression peut prescrire un antidépresseur, l'amitriptilline. Si une vasoconstriction survient à l’origine du diabète ou de l’hypertension, on prescrit au patient des médicaments qui aideront à éliminer les symptômes de ces maladies.

Traitements radicaux

Si le traitement médicamenteux ne donne pas d'effet positif ou si la maladie est trop négligée, le traitement est effectué à l'aide de méthodes chirurgicales:

  • endartériectomie. Au cours d'une telle opération, la plaque de cholestérol est retirée du vaisseau à problème disséqué. L'opération est réalisée sous anesthésie locale et la paroi du vaisseau est restaurée par suture. Le plus souvent, le patient quitte l'hôpital quelques jours après l'opération.
  • angioplastie. Dans ce cas, un cathéter est inséré dans l’artère, ce qui permet à la zone à problèmes de s’étendre, de pousser la plaque et de rétablir l’alimentation en sang du cerveau;
  • pontage carotidien. Au cours de cette opération, un squelette constitué d’un petit fil fin est fixé entre la paroi du vaisseau et la plaque.

Si l'apport sanguin dans les vaisseaux sanguins ne revient pas à la normale dans le temps, une démence vasculaire peut survenir.

Maladies des vaisseaux cérébraux: types, symptômes et traitement

Cet article décrit les maladies et affections courantes des vaisseaux cérébraux. Leurs symptômes, étiologie, traitement.

Pour fonctionner, le cerveau a besoin d'une quantité d'énergie accrue. L'oxygène et les nutriments du sang affluent dans les cellules nerveuses. Avec l'aide d'un bon apport sanguin dans les gros vaisseaux, le cerveau peut fonctionner correctement pendant longtemps.

Le cerveau est nourri par deux artères endormies et deux artères vertébrales, dont les branches se rejoignent et forment le cercle de Willis. Avec l'aide de ce système fermé, des réactions compensatoires se produisent.

Mais avec une compensation à long terme, les vaisseaux sont moins en mesure de remplir la fonction d'une autre artère. Dans ce contexte, une insuffisance circulatoire chronique se développe. Avec un manque instantané de circulation sanguine, des conditions aiguës se développent.

Ces maladies surviennent chez les jeunes et les personnes âgées.

Les maladies vasculaires cérébrales courantes incluent:

  1. Athérosclérose
  2. Encéphalopathie dyscirculatoire.
  3. AVC
  4. Dystonie végétative.
  5. Anévrisme.

Spasme des vaisseaux cérébraux

On appelle spasme une affection caractérisée par un rétrécissement des parois des vaisseaux sanguins du cerveau.

L'étiologie de cette affection est une contraction intense et prolongée des vaisseaux. Le spasme conduit à une hémostase altérée.

Symptômes de vasospasme cérébral

  • Vertiges.
  • Brouillard devant les yeux.
  • Acouphènes.
  • Maux de tête dans différentes parties de la tête (fréquents, prolongés, pouvant survenir lors de conditions météorologiques changeantes).
  • Nausée, vomissements.
  • Trouble de la parole.
  • Trouble de la coordination.
  • Altération de la mémoire

Causes de vasospasme cérébral

  • Manque d'oxygène dans la pièce.
  • Mauvaises habitudes
  • Repos et sommeil inadéquats.
  • Surtension longue.
  • Maladies concomitantes (dystonie végétative, maladie cardiaque, dysfonctionnement des glandes endocrines, maladie rénale, tumeurs cérébrales, ostéochondrose de la colonne cervicale).
  • Tête d'hypothermie.
  • Situations stressantes.
  • Stress émotionnel (y compris les émotions positives).

Facteurs prédisposants

  • Situation écologique.
  • Conditions de travail et de vie.
  • La vieillesse
  • Mauvaise nutrition, etc.

Traitement de vasospasme cérébral

  • Traitement médicamenteux:
  1. Médicaments nootropes destinés à améliorer la circulation cérébrale (piracétam, nootropine, cortexine, actovegine, microhydrine et autres).
  2. Drogues vasodilatatrices (cinnarizine, bétahistine, bétaserk, vertran, vestibo, mikrozer, nimodipine, nicergoline, vazbrabl et autres).
  3. Antispasmodiques (papavérine et autres).
  4. Médicaments améliorant la consommation d'oxygène par les cellules (solcoséryle, cérébrolysine, néo-cérébron et autres).
  5. Préparations sédatives (extraits de valériane, darvilol, carditab, cardite et autres).
  6. Préparations à base de statines pour l’état stable des vaisseaux (lipofford, Atomax et autres).
  • Massage (tempes, front, occiput, avec ostéochondrose, massage aux onguents).
  • Gymnastique thérapeutique.
  • Aromathérapie (jasmin, lavande, huile de menthe poivrée).
  • Phytothérapie (bouillon de hanche, feuilles de thym, porpeshka, bigorneau).

Prévention des spasmes vasculaires douloureux

  • Bonne nutrition.
  • Éviter le stress.
  • Le mode de vie correct.
  • Activité physique
  • Se débarrasser des mauvaises habitudes.
  • Traitement des maladies prédisposantes.

Constriction des vaisseaux cérébraux

Une condition dans laquelle la lumière du cerveau est significativement réduite est appelée constriction.

Symptômes de contraction

  • Au premier stade: maux de tête légers, fatigue, instabilité émotionnelle, confusion, troubles de la mémoire.
  • Au deuxième stade: maux de tête fréquents et graves, troubles de la coordination, insuffisance rénale, fatigue, instabilité de l'humeur.
  • À la troisième étape: une violation grave de la coordination des mouvements, parfois avant la paralysie, une miction involontaire, un dysfonctionnement des organes génitaux, une altération de la mémoire, une démence.

Causes de contraction

  • La labilité de la pression artérielle, en conséquence d'une diminution de l'élasticité des vaisseaux sanguins.
  • Athérosclérose (les plaques athérosclérotiques contribuent au rétrécissement de la lumière vasculaire ou à leur obstruction).
  • Ostéochondrose (sous l'action de disques intervertébraux déformés, la circulation sanguine est perturbée).
  • Manque d'oxygène dans l'air.
  • Surmenage
  • Le stress.

Facteurs prédisposants

  • Mode de vie sédentaire.
  • Faible activité physique
  • Erreurs de puissance.
  • Manque de marche et de rester dans l'air frais.
  • La vieillesse

Traitement de vasoconstriction

  • Le traitement médicamenteux est le même qu'avec le vasospasme, seulement ajouté:
  1. Analgésiques (amidopyrine, ketanov, analgine et autres).
  2. Tranquillisants (normaliser l’état - gedazépam, fenozépam et autres).
  3. Les antidépresseurs (des dépressions - imipramine, anafranil, pertofran, befol et autres).
  4. Thérapie de vitamine.
  • Traitement chirurgical:
  1. Angioplastie
  2. Endartériectomie
  • Massage, exercices thérapeutiques.
  • Phytothérapie (décoction d’aubépine et de pommes de pin)

Prévention de la vasoconstriction du cerveau

  • Bonne nutrition.
  • Activité physique
  • Durcissement.
  • Traitement des maladies concomitantes.
  • Observez les habitudes de sommeil.
  • Éviter le stress.
  • Travailler et vivre dans des conditions favorables.

Artériosclérose cérébrale

L'athérosclérose cérébrale est une maladie dangereuse qui affecte les vaisseaux cérébraux présentant des plaques d'athérosclérose et conduit à des processus biochimiques de lésion cérébrale. Vous pouvez en savoir plus sur ce qu'est l'athérosclérose cérébrale dans un article similaire.

Dans tous les systèmes, il existe des lésions dans les vaisseaux sanguins, mais le nombre prédominant est la lésion des artères cérébrales. C'est une maladie de tout l'organisme.

Les artères élastiques et musculaires-élastiques sont touchées. Sur la paroi interne (endothélium) se concentrent les zones de dépôts de cholestérol (plaques), conduisant à un rétrécissement progressif de la lumière des vaisseaux.

Causes de l'athérosclérose:

  • Processus pathologiques dans le foie (augmentation de la production de cholestérol).
  • Maladies concomitantes.
  • Les erreurs du régime alimentaire (un grand nombre de produits fumés, sel, sucré).
  • Le tabagisme
  • Consommation d'alcool.
  • Situations stressantes.
  • L'obésité.
  • Prédisposition héréditaire.
  • Vieillissement général du corps.
  • Âge supérieur à 45 ans.
  • Faible activité physique
  • Troubles hormonaux (diabète, ménopause et autres).
  • Hypertension artérielle (avec diminution de l'élasticité des parois des artères, formation de plaques et accumulation).
  • Conditions de travail
  • Situation écologique.

Symptômes de l'athérosclérose

  1. Altération progressive de la mémoire. Le patient peut ne pas remarquer son déclin car il ne survient qu'après une surtension. Au fil du temps, la mémoire s’aggrave progressivement, jusqu’à l’échec.
  2. Troubles mentaux progressifs.
  3. Fatigue pendant le travail mental.
  4. La concentration de l'attention, le patient ne peut pas se concentrer sur le travail pendant une longue période.
  5. Changements dans l'état émotionnel. Peur souvent pour leur santé, pas sûr de leurs propres capacités. Il y a souvent des épisodes de dépression.
  6. Convulsions convulsives.
  7. Respiration pathologique. Se lèvent en raison de lésions de la médulla oblongate.
  8. Sommeil régulier et perturbation du sommeil.
  9. Maux de tête, vertiges après avoir changé la position du corps.
  10. Senesthopathy. Se manifeste par des sensations pathologiques dans la tête, les membres inférieurs et la chaleur dans la région occipitale.
  11. Discoordination et maladresse des mouvements.
  12. Divers troubles du corps lors de la défaite de certaines zones du cerveau.
  13. Intolérance d'un son fort, lumière intense.

Dystonie vasculaire

Les violations des modifications de la lumière des vaisseaux sanguins sont appelées dystonies des vaisseaux sanguins du cerveau. Il existe des types de dystonie vasculaire, dans lesquels la capacité à augmenter rapidement le flux sanguin est perturbée par l'augmentation de la charge (type hypotonique) ou la formation d'un spasme vasculaire (type hypertonique).

Syndromes de maladies

  1. Cardiaque (manifesté par une douleur au cœur);
  2. Tachycardique (palpitations se font sentir);
  3. Bradycardie (vertiges, engourdissement des membres, ralentissement du rythme cardiaque, troubles de la conscience, sommeil);
  4. Arythmie (fonction cardiaque arythmique, angine de poitrine).
  5. Troubles vasculaires périphériques;
  6. Crises végétatives.

Causes de la dystonie

  • Situations stressantes;
  • Le surmenage
  • Situations émotionnelles excessives;
  • Conditions de travail et de vie;
  • Foyers d'infection chroniques;
  • Lésion cérébrale;
  • Maladies endocriniennes;
  • Maladies ou affections hormonales (grossesse, ménopause, puberté);
  • Fumer;
  • Alcool
  • Rayonnement radioactif;
  • Violations du mode de repos et de travail;
  • Effort physique fort ou faible;
  • Labilité climatique;
  • L'hérédité;
  • Erreurs dans le régime.

Les symptômes

  • Difficulté à produire des respirations profondes ou des respirations profondes soudaines;
  • Malaise à la poitrine, lourdeur;
  • La labilité de la température corporelle;
  • Tachycardie;
  • Douleur dans le coeur, se fanant;
  • Hémostase altérée;
  • Violation du tractus gastro-intestinal (diarrhée, constipation, nausée);
  • Violation du système urinaire;
  • La fatigue;
  • Sautes d'humeur;
  • Maux de tête;
  • L'insomnie;
  • Ruée de sang, sensation de chaleur;
  • L'œdème;
  • Propension à des réactions allergiques;
  • Membres tremblants;
  • Congélation par temps chaud;
  • Anxiété

Signes d'une attaque constituant une condition dangereuse et nécessitant une assistance immédiate:

  • Peur de la nuit, dors;
  • Panique;
  • Tachycardie;
  • Peur de la lumière, du son.

Sténose des vaisseaux

État pathologique dans lequel il conduit à un rétrécissement ou à une fermeture de la lumière des vaisseaux du cerveau. En conséquence, l'irrigation sanguine d'une certaine partie du cerveau est perturbée.

Raisons

  • Athérosclérose;
  • Le diabète sucré;
  • L'obésité;
  • L'hypertension;
  • L'hérédité;
  • Fumer;
  • Erreurs de nutrition.

Les symptômes

  • Au stade initial de développement et de flux lent, il existe une violation de la mémoire, une instabilité émotionnelle, une coordination altérée.
  • Dans la deuxième étape, les maux de tête, les sautes d'humeur augmentent, il y a un trouble du mouvement important.
  • Le troisième stade est caractérisé par une déficience motrice progressive (le patient ne peut pas marcher de manière uniforme, perd l'équilibre, trébuche), une miction involontaire.
  • Dans le rétrécissement aigu des vaisseaux cérébraux, un accident vasculaire cérébral se développe, dont l'issue aboutit souvent à la mort.

Anévrisme vasculaire cérébral

La violation de la structure de la paroi du vaisseau, entraînant une dilatation du vaisseau, est appelée anévrisme. La taille de l'anévrisme peut être petite (jusqu'à 2-3 mm) et énorme (plus de 25 mm).

Raisons

  • Troubles congénitaux de la couche musculaire des parois des vaisseaux sanguins;
  • Dommages aux fibres de collagène;
  • Courbures et ramifications anormales
  • Athérosclérose; les navires;
  • Tissage de vaisseaux;
  • Violation de la membrane élastique;
  • Hémodynamique altérée;
  • Maladies infectieuses;
  • Embolie;
  • Stress excessif;
  • L'hypertension;
  • Fumer;
  • Alcool
  • Stupéfiants;
  • L'obésité;
  • Situations stressantes;
  • Prendre des contraceptifs oraux;
  • Comorbidités congénitales (polykystose rénale, coarctation aortique et autres);
  • Prédisposition héréditaire;
  • Blessures à la tête;
  • Néoplasme;
  • Effet radioactif sur le corps;
  • Processus inflammatoires.

Les symptômes

  • Les premiers symptômes de l'anévrisme, la personne ne se sent habituellement pas.
  • Attaques de mal de tête sévère dans une zone spécifique.
  • Violation de l'analyseur visuel (ptose, pupille dilatée, strabisme, rétrécissement du champ de vision, déformation du visible).
  • Déficience auditive (réduction unilatérale, bruit fort dans l'oreille).
  • Engourdissement de la peau du visage.
  • Parésie du nerf facial.
  • Une condition dangereuse est la rupture de l'anévrisme, entraînant la mort.

Ses signes sont:

  1. Des vertiges;
  2. Mal de tête sévère;
  3. Abaisser la pression artérielle;
  4. Se sentir chaud;
  5. Signes cognitifs (altération de la mémoire, apprentissage, lecture, écriture, pensée logique);
  6. Perturbation du sommeil;
  7. La labilité de l'état émotionnel;
  8. Ralentissement, peur ou agressivité;
  9. Perturbation du processus d'isolement;
  10. Cou raide;
  11. Nausée, vomissements;
  12. Faiblesse grave;
  13. Dysphagie;
  14. Violation de la perception du monde;
  15. Manque de coordination;
  16. Paralysie, convulsions;
  17. Conscience (jusqu'au coma).

Prévention

  1. Activité physique;
  2. Traitement des maladies associées;
  3. Éviter le stress, trop manger, les médicaments hormonaux.

Plaques sur les vaisseaux

La formation de plaques sur les vaisseaux se produit lentement et progressivement. Ils se développent lors du dépôt de lipides (des taches ou des bandes de cholestérol apparaissent sur les parois), de la liposclérose (des dépôts de graisse conjonctive apparaissent sur les parois); athérocalcinose (la tumeur devient dense sous l’influence des sels de calcium).

Traitement des remèdes populaires

La phytothérapie aide à renforcer la paroi vasculaire en lui donnant de l’élasticité. Il est recommandé de prendre une infusion de camomille, de bourgeons de bouleau, d’immortelle et d’hypericum avec addition de miel la nuit et le matin avant les repas.

Également utilisé teinture d'ail, adjonction de miel et d'ail. Mais vous devez appliquer ces outils conjointement avec un traitement médical et après avoir consulté un spécialiste.

Quel est le dangereux rétrécissement des vaisseaux sanguins de la tête et comment s'en débarrasser?

La rétrécissement des vaisseaux cérébraux est un phénomène assez courant qui entraîne une altération de la circulation sanguine. En raison d'un apport sanguin insuffisant dans les tissus, l'état de santé général ne fait pas qu'empirer et des symptômes désagréables se manifestent, mais il existe également un risque de développer des complications graves, voire mortelles.

Raisons

Le plus souvent, les médecins identifient deux raisons pour le rétrécissement des vaisseaux cérébraux: l'athérosclérose et l'hypertension artérielle.

Athérosclérose

Cette maladie vasculaire commune est l’une des causes les plus courantes de vasoconstriction. Même à un jeune âge, le cholestérol commence à s'accumuler sur les parois des artères. Cela est dû à l'absence d'un régime riche en fibres et à la consommation excessive d'aliments gras. En conséquence, les dépôts se développent très rapidement, la lumière des vaisseaux se rétrécit, la circulation sanguine est entravée, les artères perdent leur élasticité et des fissures apparaissent sur leurs parois. Progressivement, les plaques de cholestérol dans les vaisseaux deviennent de plus en plus nombreuses et peuvent fermer complètement la lumière. L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux affecte les artères importantes - les vertèbres et les carotides.

L'hypertension

En règle générale, dans la forme chronique de la maladie, il se produit une déformation des vaisseaux sanguins et une diminution de leur lumière. En cas d’hypertension sévère, la microcirculation du sang se détériore, et les petits vaisseaux sont détruits lors de fortes pics de pression.

Qui est à risque?

Le rétrécissement des vaisseaux de la tête s'observe principalement chez les adultes et très rarement chez les enfants. Récemment, les médecins ont noté que les premiers symptômes apparaissent plus tôt.

Les hommes à risque après 40 ans et les femmes après 50 ans. Plus une personne est âgée, plus le risque de rétrécissement des vaisseaux sanguins est élevé. En outre, les facteurs de risque incluent:

  • fumer;
  • surpoids;
  • habitudes gastronomiques malsaines (abuser d'aliments riches en calories et gras);
  • diabète sucré;
  • tendance à la pression accrue;
  • abus d'alcool;
  • l'hypodynamie;
  • prédisposition héréditaire.

Les symptômes

Des signes de vasoconstriction apparaissent progressivement. Au stade initial, il peut ne pas y avoir de plaintes, les manifestations peuvent être insignifiantes, ou une personne élimine les symptômes apparus sur le surmenage, la fatigue chronique, le manque de sommeil et le stress émotionnel.

Les premiers signes qui ne peuvent être ignorés peuvent être les suivants:

  • mal de tête en fin de journée;
  • des vertiges;
  • irritabilité, sautes d'humeur;
  • légère difficulté à se concentrer et à se souvenir des détails;
  • fatigue

À la phase suivante de la maladie, les symptômes se renforcent et de nouveaux se rejoignent:

  • clignotant devant les yeux des mouches;
  • engourdissement des muscles des bras, des jambes, du visage;
  • des crises de faiblesse;
  • les acouphènes;
  • démarche instable;
  • troubles de la parole et de la vision;
  • fausse miction d'uriner;
  • détérioration notable de la mémoire et capacité de concentration;
  • maux de tête sourds persistants;
  • sommeil agité;
  • évanouissement court;
  • rougeur ou au contraire pâleur du visage;
  • confusion

Au troisième stade, des manifestations encore plus graves apparaissent:

  • manque prononcé de coordination des mouvements;
  • la démence;
  • miction et défécation incontrôlées;
  • l'immobilité et l'incapacité de se passer de l'aide;
  • invalidité totale.

Si vous découvrez tout ou partie de ces symptômes, vous devez vous rendre à l'hôpital le plus tôt possible. Un diagnostic précoce et un traitement rapide aideront à éviter les complications et les conséquences graves. Un médecin peut reconnaître les troubles vasculaires des manières suivantes:

  • poignée de main;
  • visage asymétrique;
  • tremblement de la tête, du menton;
  • mouvements oculaires oscillatoires involontaires.

En outre, la biochimie sanguine est prescrite pour le cholestérol, des consultations avec des spécialistes restreints, d'autres examens sont effectués pour clarifier le diagnostic. Parmi les méthodes matérielles, on utilise le doppler, l’IRM et l’angiographie par ordinateur. Les deux dernières méthodes sont les plus modernes et les plus informatives et permettent d’obtenir les informations les plus précises sur l’état des vaisseaux, la présence de thrombose, les contractions, l’anévrisme. L'échographie Doppler vous permet d'explorer l'anatomie des vaisseaux sanguins, de déterminer la vitesse du flux sanguin, les modifications des vaisseaux en relation avec la formation de plaques de cholestérol.

Traitement

En cas de rétrécissement des vaisseaux de la tête, le traitement dépend de l'âge du patient, de la gravité de l'état du patient, des caractéristiques individuelles.

Les soins d'urgence sont nécessaires pour les troubles circulatoires aigus. Le rétrécissement brutal des vaisseaux sanguins, source de changements irréversibles, constitue un danger particulier.

Dans l'évolution chronique de la maladie, l'objectif des médecins est d'éliminer les symptômes. Pour ce faire, il est nécessaire de réduire le cholestérol, de normaliser la pression artérielle, d'améliorer l'état des vaisseaux sanguins et de restaurer la circulation sanguine. Tout d'abord, les médecins procèdent à un examen complet et établissent un diagnostic final. L'athérosclérose, qui s'accompagne souvent d'hypertension, nécessite un traitement complexe. Il comprend:

  • traitement médicamenteux;
  • correction des habitudes;
  • traitement chirurgical;
  • remèdes populaires.

Traitement médicamenteux

Lors du rétrécissement des artères, plusieurs types de médicaments sont prescrits:

  • réduire le taux de cholestérol nocif - statines (Mevacos, Mefakor) et fibrates (Atromidine, Clofibrate, Simvastatine);
  • vasodilatateurs - Papaverine, Euphyllinum.
  • vitamines A, E, C, sélénium;
  • la lécithine;
  • préparations d'iode;
  • antidépresseurs

Changer les habitudes

En rétrécissant les vaisseaux sanguins, les médecins recommandent vivement de développer des habitudes saines et de maintenir un tel mode de vie tout le temps. C'est important:

  • arrêter de fumer et de l'alcool;
  • inclure dans le régime davantage de fruits frais, baies, légumes, fruits de mer, compotes, boissons aux fruits, privilégier les plats cuits, bouillis et cuits au four;
  • exclure du menu les pâtisseries, les boissons gazeuses, les aliments gras, frits, fumés, salés;
  • mener une vie mobile;
  • maintenir un poids normal;
  • passer plus de temps dans la rue, mieux en dehors de la ville;
  • surveillez constamment la pression artérielle, maintenez-la à un niveau normal, évitez les surtensions soudaines;
  • se reposer complètement, dormir au moins 8 heures.

Traitement chirurgical

Une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour rétablir l'apport sanguin cérébral. Il y a plusieurs méthodes:

  1. Dans l'ischémie cérébrale, l'endartériectomie carotidienne est utilisée. Sous anesthésie locale, le chirurgien enlève les plaques de cholestérol de l'artère carotide.
  2. Lorsque l'angioplastie est réalisée pour dilater le vaisseau, un cathéter y est inséré, tandis que la plaque d'athérosclérose est poussée, l'irrigation sanguine est normalisée.
  3. Une autre méthode chirurgicale est le shunt carotidien. Lors d'une intervention chirurgicale dans l'artère carotide, une endoprothèse vasculaire ou un échafaudage est fabriqué à partir d'un fil métallique fin pour soutenir la paroi vasculaire.

Méthodes folkloriques

Traitement par des méthodes folkloriques basées sur l'utilisation de plantes médicinales. Pour améliorer l'état des vaisseaux sanguins et normaliser l'irrigation sanguine, ils utilisent des décoctions et des infusions, alcooliques et aqueuses. Les recettes suivantes sont particulièrement populaires:

  1. Broyer l'ail et ajouter de l'alcool. Deux semaines pour insister dans le noir, puis forcer. 200 grammes d'ail doivent prendre 200 ml d'alcool. Prenez la teinture avec du lait. Le premier jour, déposez 1 goutte par ¼ de tasse. Prendre 3 fois par jour avant les repas (une demi-heure). Chaque jour, ajoutez trois gouttes (le deuxième jour - 4, le 3 - 7 et ainsi de suite - jusqu'à 25 gouttes.) Ensuite, prenez en réduisant de la même manière. La teinture est bien tolérée par les patients, n'a pratiquement aucun effet secondaire ni contre-indication. C'est l'un des moyens les plus efficaces de la médecine traditionnelle pour réduire le cholestérol sanguin.
  2. Une cuillère à soupe d'herbes de millepertuis versez de l'eau bouillante ¼ de litre. Infuser pendant 30 minutes, puis filtrer. Il faut accepter trois fois par jour sur 100 ml.
  3. Un bon remède contre l’athérosclérose est une infusion de jeunes pousses de pin. Pour préparer un tel médicament, plus semblable au miel, vous avez besoin de 17 brins de 10 cm de long, qui sont incendiés et bouillis dans de l'eau (1 litre) jusqu'à tendreté. En cours de cuisson, l'eau va bouillir, vous devez donc la compléter pour obtenir 1 litre. Lorsque les pousses sont prêtes, ajoutez le citron et 1 kg de sucre, écrasé au mélangeur avec le zeste, laissez bouillir pendant cinq minutes, puis étendez dans des pots. Le jour, vous ne pouvez pas manger plus d'une cuillère à soupe.
  4. Aubépine (fruits et fleurs) est utilisée depuis longtemps pour renforcer les parois des vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine dans le cerveau. À la maison, vous pouvez préparer une décoction. Moudre le fruit et verser deux cuillères à soupe d'eau bouillante (250 ml). Mettez sur le feu et faites cuire à feu doux pendant une demi-heure. Après cela, ajoutez de l'eau bouillante pour obtenir 1 tasse de bouillon. Prenez besoin trois fois par jour avant les repas pour une cuillère à soupe.
  5. Prenez une cuillère à soupe de fleurs de trèfle, de mélilot et de menthe, ainsi que deux cuillères à soupe de sauge et d’aubépine. Comment devrait se mélanger. Préparez de l'eau bouillante par litre d'eau - 4 cuillères à soupe du mélange. Infuser un médicament pendant 30 minutes. Buvez 100 ml toutes les trois heures.

Complications possibles

Si vous ne traitez pas l'athérosclérose, les conséquences peuvent être très graves. En cas de vasoconstriction, l'irrigation sanguine du cerveau est altérée, ce qui peut entraîner les complications suivantes:

  • accident vasculaire cérébral ischémique, dans lequel la vision est altérée ou complètement perdue, la parole est totalement ou partiellement perdue, la moitié du corps est perdue, un handicap et même la mort est possible;
  • encéphalopathie dyscirculatoire - caractérisée par des sautes d'humeur, de graves maux de tête, de l'irritabilité, des vertiges, une perte d'intelligence, une perte de mémoire, des troubles mentaux, une incapacité.

Prévention

La prévention de l'athérosclérose est le meilleur moyen d'éviter le rétrécissement des vaisseaux cérébraux. Il est préférable de commencer à le faire à un jeune âge. Pour cela, il est important de suivre les recommandations simples des médecins:

  • bien manger;
  • marcher plus;
  • aller nager, faire du jogging, faire du vélo;
  • aérer la pièce avant d'aller se coucher;
  • Ne pas fumer ou abuser de l'alcool.

Conclusion

La constriction des vaisseaux de la tête est un problème pour beaucoup. Il est important de ne pas oublier l'apparition des premiers signes de détérioration de la circulation cérébrale. Dans ce cas, le traitement sera le plus efficace et évitera les complications graves, telles que les accidents vasculaires cérébraux. Si la maladie est allée assez loin, vous ne pouvez pas vous passer de médicaments ou de chirurgie. Dans tous les cas, le médecin choisira la tactique du traitement, l'auto-traitement est inacceptable.

Vasoconstriction athéroscléreuse de la tête et du cou: apparition, signes, traitement

De nombreuses personnes sont habituées aux maux de tête fréquents, parfois graves, et aux étourdissements soudains. La plupart d’entre eux notent une détérioration de la mémoire, par exemple, quand ils se souviennent à peine de l’endroit où ils ont rangé leurs clés et d’autres petits objets, ils ont oublié les dates importantes, etc. Certaines personnes associent cela au surmenage, d’autres en plaisantant disent qu’elles ont commencé la sclérose. Mais provoque le plus souvent ces troubles circulatoires, appelés athérosclérose ou rétrécissement des vaisseaux sanguins du cerveau.

Le mécanisme d'occurrence de la maladie

L'athérosclérose est due à des dépôts de plaques de cholestérol sur les parois des artères qui alimentent le cerveau en sang. En conséquence, il y a une diminution de la lumière entre les parois des vaisseaux sanguins, entraînant une diminution de leur débit. La quantité de sang pénétrant dans le cerveau diminue fortement. Son apport en oxygène et autres nutriments est perturbé. Cela entraîne des troubles de la mémoire, des maux de tête et d’autres manifestations de la maladie.

Le plus souvent, la formation de plaques d'athérosclérose provoque un état pathologique des vaisseaux du cerveau et de la région cervicale. Cela se passe comme suit:

  • Lorsqu'il est utilisé des aliments trop gras, le manque d'aliments dans le régime, riche en fibres, dans le sang augmente le niveau de cholestérol.
  • Les parois des artères perdent leur élasticité. Des fissures apparaissent sur elles, dans lesquelles se forment de petites taches de plaque.
  • Les plaques athérosclérotiques, comme un aimant, attirent les plaquettes vers elles-mêmes - des cellules sanguines qui favorisent la coagulation du sang. Dans le même temps, ils se développent comme une boule de neige, formant un thrombus et réduisant le jeu entre les murs. Dans certains cas, le vaisseau sanguin est complètement fermé.

Habituellement, ce processus commence par le rétrécissement des vaisseaux du cou, en particulier de l'artère carotide.

Évolution de la maladie

Cette maladie peut survenir sous forme chronique et aiguë. La forme aiguë est à l'origine du développement d'un infarctus cérébral ou d'un accident vasculaire cérébral hémorragique plus grave (hémorragie cérébrale). Souvent, de telles crises mènent à la mort subite. En cas d'évolution chronique, les symptômes de vasoconstriction se développent lentement. D'abord, il y a une fatigue rapide, même lorsque vous effectuez un travail moyen, puis des maux de tête apparaissent. Périodiquement, la personne a des vertiges. Parfois oublie l'évidence.

Le cours chronique comporte trois étapes:

  1. Le premier est le plus facile. On pense qu’il est asymptomatique, car la plupart des gens associent une légère diminution de la capacité de travail au surmenage au travail, au manque de sommeil, aux changements climatiques et à d’autres facteurs. Et bien sûr, pas pressé de voir un médecin.
  2. L'étape suivante (seconde) est accompagnée d'un trouble dans le fonctionnement de certains organes, par exemple le système urinaire ou le système musculo-squelettique, ce qui provoque un changement de démarche. La personne, sans s'en rendre compte, commence à mâcher ou à gratter avec ses pieds en marchant. Les membres peuvent devenir engourdis de temps en temps. Le patient est agaçant. Le changement constant de son humeur provoque des conflits et des querelles. Ces symptômes ne durent pas plus d'une journée. Mais l'émergence de l'un d'eux - une raison d'aller chez le médecin.
  3. Le rétrécissement des vaisseaux de la tête au troisième stade se manifeste par une violation plus grave du cerveau. En même temps, une personne perd la capacité de coordonner ses mouvements. Par conséquent, il commence à se déplacer lentement. Va, pour ainsi dire, chercher la route. Avec la progression de la maladie, les centres de contrôle du système musculo-squelettique cessent complètement de fonctionner. Une personne perd l'occasion non seulement de bouger, mais aussi de se tenir debout. La parole est souvent perturbée, une perte de vision se produit.

Le danger de cette maladie est que la plupart des gens se soignent eux-mêmes, en supprimant le mal de tête à l'aide d'analgésiques, sans attacher d'importance sérieuse aux causes de leur défi. En conséquence, le traitement de la vasoconstriction cérébrale commence trop tard, lorsque l'état du patient est proche de celui précédant l'infarctus ou de l'AVC.

Vidéo: comment se rétrécit la lumière de l'athérosclérose vasculaire

Causes de vasoconstriction

Dans de nombreux cas, l'athérosclérose est due à des troubles métaboliques dits d'homocystéinémie - déficit héréditaire en vitamines B12, B6, acide folique et tabagisme - dans lesquels l'accumulation d'homocystéine est excessive. Mais le rétrécissement des vaisseaux sanguins s'explique principalement par le rythme accéléré de la vie moderne, quand une personne cherche à avoir le temps de faire beaucoup de choses.

  • Le désir de réussir sa carrière conduit souvent au stress et au surmenage, ainsi qu’au désordre de la vie - les principales causes de dépression nerveuse et d’expériences.
  • Beaucoup de gens passent le plus clair de leur vie dans des bureaux et des véhicules. Ils n'ont pas le temps de se promener au grand air. De plus, la plupart des aliments sont préparés avec des aliments prêts-à-manger riches en matières grasses et d'autres composants riches en cholestérol.

Et en conséquence de tout cela, un rétrécissement des vaisseaux de la colonne cervicale, ce qui entraîne une privation d'oxygène du cerveau, une hypertension artérielle et d'autres conséquences.

Aidez-vous: prévention naturelle

En attendant, chacun peut se protéger des effets de la vasoconstriction sans recourir à des médicaments.

Infusion de pin

Les meilleurs remèdes populaires sont les jeunes pousses de pin, émergeant des bourgeons à la fin du printemps ou au début de l'été. Plutôt, chéri d'eux.

Préparer les 70 jeunes rameaux de dix centimètres requis. Ils doivent être bouillis dans un litre d'eau jusqu'à ce qu'ils soient ramollis. L'eau va bouillir, donc après la cuisson et le filtrage, il est nécessaire de la compléter pour obtenir un litre de décoction. Mais vous pouvez ajouter progressivement et en cours de cuisson.

Ensuite, dans un autre bouillon chaud, ajoutez un kilogramme de sucre cristallisé et du citron moulu dans un mélangeur (avec le zeste). La composition cuite bouillir encore 5 minutes et verser le miel parfumé dans des bocaux.

Utilisez-le une fois par jour, pas plus d'une cuillère à soupe.

Hawthorn

La constriction des vaisseaux de la tête, à ses premières manifestations, est efficacement traitée avec les fleurs et les baies de l'aubépine rouge sang. Cette plante est distribuée sur tout le territoire de notre pays. Les fleurs et les baies séchées peuvent être brassées en même temps que le thé dans la théière.

Ou préparez une infusion de leurs deux cuillères à soupe d'un mélange de fleurs et de baies (vous pouvez brasser des baies et des fleurs séparément) dans un verre d'eau. Infusion à boire une cuillère à soupe chaque fois avant de manger. Hawthorn renforce parfaitement les vaisseaux sanguins.

Dans le même but, vous pouvez utiliser la teinture alcoolique aubépine de pharmacie ou la faire cuire à la maison, en insistant pour que les fleurs fraîchement cueillies ou les baies ramassées soient vodka. Appliquez en ajoutant 10 gouttes au thé ou à un verre d'eau.

Trèfle

Une teinture alcoolique de trèfle des prés fait face aux premiers signes d'athérosclérose.

Pour sa préparation, chaque récipient est rempli jusqu'au sommet de têtes de trèfles épanouies et rempli de vodka. Insiste deux semaines. Prenez le même esprit que la teinture d’aubépine.

Vous pouvez faire du thé au trèfle tous les jours et le boire à la place de l'eau. Le trèfle aide à améliorer la mémoire, réduit les acouphènes.

Traitement médicamenteux

Si dans un passé récent, l’athérosclérose était considérée comme une maladie chez les personnes en âge de préretraite, elle affecte aujourd’hui les jeunes (30 ans et plus). Dans la plupart des cas, le traitement de la vasoconstriction - longue. Un traitement médicamenteux complémentaire doit être pratiqué tout au long de la vie. Mais avant de se lancer dans le traitement de cette maladie, un examen complet est nécessaire, permettant d'évaluer de manière plus précise le degré de lésion vasculaire et les modifications possibles du travail du cœur, du système nerveux et d'autres organes. Par conséquent, le patient doit passer par une consultation non seulement avec le thérapeute, mais également avec le neuropathologiste et le cardiologue, ainsi que d'autres spécialistes.

Parmi les médicaments utilisés dans le rétrécissement des vaisseaux cérébraux, les médicaments suivants:

  1. Mefakor et Mevacos - Lovostatin, comprises dans le groupe des statines;
  2. Atromid, Atromidine, Clofibrate du groupe des fibrates;
  3. De la simvastatine utilisé Zokor, Akalipid, Vasilip, Levomir et autres;
  4. Vasodilatateurs - Actovegin, Cavinton;
  5. Antidépresseurs prescrits pour l'ischémie cérébrale chronique, l'encéphalopathie (pour le sevrage de la dépression) - Amitriptyline;
  6. Tranquillisants (pour soulager les symptômes d'anxiété) - Fénozépam ou Diozépam;
  7. Antioxydants - sélénium, vitamines E, C, A et oligo-éléments, ainsi que complexes multivitaminiques;
  8. Résines pour échange d'anions - Levocitin, Cerebralisin et autres.

La vasoconstriction survient souvent en cas d'hypertension ou de diabète sucré. Dans ce cas, les médicaments sont prescrits en tenant compte des médicaments utilisés pour éliminer les symptômes de ces maladies.

Traitements radicaux

Dans les cas avancés, avec la progression de la maladie, lorsque le traitement médicamenteux ne donne pas l'effet souhaité, il est recommandé de traiter la vasoconstriction par des méthodes chirurgicales. Par exemple, effectuez une endartériectomie carotidienne au cours de laquelle une plaque de cholestérol est retirée d'un vaisseau disséqué présentant une pathologie. La restauration de la paroi du vaisseau est réalisée par suture. La chirurgie est réalisée par un chirurgien sous anesthésie locale. Dans la plupart des cas, le patient quitte l'hôpital un jour après le retrait de la plaque de cholestérol.

Les méthodes modernes de traitement comprennent l'angioplastie. Il s'agit d'une opération au cours de laquelle un tube spécial (cathéter) est inséré dans l'artère, au moyen duquel la zone se dilate et l'irrigation sanguine est rétablie en poussant la plaque. Il est également possible de réaliser un stenting (shuntage carotidien), dans lequel un mince cadre en fil métallique est fixé entre la plaque et la paroi du vaisseau. Mais ces méthodes s'accompagnent de complications fréquentes et sont donc extrêmement rarement utilisées.

Le schéma général du traitement de l'athérosclérose n'existe pas. Dans chaque cas, il est attribué individuellement, en fonction des résultats des diagnostics du matériel.

Méthodes de diagnostic

Les signes de vasoconstriction sont détectés lors de l'examen par le thérapeute. Ceci est démontré par le bruit sur les artères carotides dans la région cervicale. La présence (absence) de plaques d'athérosclérose ou de caillots sanguins est déterminée par échographie. Il a également estimé la vitesse du flux sanguin. Si le médecin n'est pas satisfait des résultats de cet examen, il prescrit une tomographie ou une angiographie par ordinateur. Il fournit des images détaillées de chaque couche du cerveau, ce qui vous permet d’examiner plus en détail toutes les artères. De plus, le débit sanguin peut être contrôlé par résonance magnétique (ondes radio et champ magnétique).

Le diagnostic est nécessaire pour exclure d'autres causes de troubles circulatoires dans le cerveau. L'un d'eux est un rétrécissement marqué des vaisseaux dans les vertèbres avec ostéochondrose, ce qui peut provoquer des symptômes similaires. Mais dans le même temps, le traitement de l'athérosclérose et de l'ostéochondrose présente des différences significatives.

Alimentation et efficacité du traitement

Dans le traitement efficace de la vasoconstriction, la nutrition humaine joue un rôle primordial. Il est nécessaire de réviser complètement le régime.

  1. Refusez les produits fumés et marinés, les mets sucrés, le chocolat et le cacao, les bouillons riches.
  2. Réduire la consommation de sel.
  3. Cuisine cuire à l'huile végétale.

Parmi les produits nécessaires sur la table doivent être présents des fruits et légumes:

  • Chou marin et pamplemousses;
  • Aubergine cuite à la vapeur, pelée;
  • Gooseberry, pommes et feijoa si possible.

Tout cela réduira non seulement le niveau de cholestérol, mais aussi la pression artérielle lors de la vasoconstriction. Immédiatement après le réveil, il est recommandé de boire un verre d'eau chaude. Il nettoie parfaitement les vaisseaux sanguins.

Vidéo: nourriture contre l'athérosclérose

Mode de vie sain - l'ennemi des plaques de cholestérol

Le refus de mauvaises habitudes (tabagisme, alcool) est une garantie de préserver la santé non seulement des vaisseaux, mais de tout l'organisme. Dans le même temps, l'activité motrice est importante. Il est conseillé de se déplacer le plus possible à pied. Pourquoi attendre le bus si vous n'êtes qu'à deux arrêts de travail ou d'atelier. Une courte promenade à pied accélère la circulation du sang dans les veines, ce qui signifie que le risque de plaques de cholestérol va commencer à diminuer.

Toute personne qui fait des exercices matinaux utilise les douches et le durcissement, ce qui augmente les capacités d'adaptation des vaisseaux sanguins, ce qui est très utile dans la dystonie végétative-vasculaire, mais inefficace dans l'athérosclérose. Si cette maladie continue à se manifester, il est faux de supposer que la méthode «à l'ancienne» est particulièrement efficace: elle oppose d'abord la tête à l'eau chaude, puis à l'eau froide. Au contraire, une exposition de courte durée à l'eau froide peut rapidement provoquer un spasme des vaisseaux sanguins et un rétrécissement de leur lumière.

Médecine traditionnelle dans le traitement de la vasoconstriction

Ail et citron

Dans le traitement de l'athérosclérose cérébrale, les remèdes populaires tels que l'ail et les citrons sont largement utilisés. Il existe plusieurs combinaisons de leur utilisation.

Numéro de recette 1

Citrons et ail à prendre en quantités égales, par exemple, un kilogramme. Épluchez et hachez l'ail dans un mélangeur ou dans un hachoir à viande. Plier dans un pot de trois litres et remplir avec de l'eau. Infuser pendant 10 jours dans un endroit froid sous la housse en nylon. L'infusion remue constamment. Après cette période, filtrez. Pressez les citrons et ajoutez-les à l'infusion. Bien mélanger Prenez le médicament à la cuillère à soupe. L'heure d'admission (avant ou après les repas) est choisie individuellement, en fonction de l'acidité de l'estomac (augmentée, elle est meilleure après les repas).

Numéro de recette 2

Épluchez l'ail à la tête et hachez-le au mixeur. Dans un récipient en verre, versez de l'huile végétale (olive ou soja, maïs ou tournesol). Couvrir avec une housse en nylon, placer dans un endroit froid. Chaque matin de citron frais presser le jus dans une cuillère à café. Mélangez-le avec une cuillère à café d'huile d'ail pour l'administration orale. Prenez le même lot avant le déjeuner et le dîner (une demi-heure avant les repas).

Devyatil

Parmi les moyens éprouvés de la médecine traditionnelle - infusé avec de la vodka pendant 40 jours, le dévasila des racines. Prenez la teinture devrait être une fois par jour, diluer 25 gouttes dans 100 g d'eau.

Pissenlit

Le pissenlit n'est pas seulement familier aux villageois. Préparer la confiture la plus savoureuse et la plus utile à partir de ses têtes jaunes. Mais peu de gens savent que les racines de pissenlit séchées et fraîches sont efficaces pour traiter le rétrécissement des espaces entre les parois des artères.

  1. Les racines de pissenlit sèches sont réduites en poudre. À des fins thérapeutiques, consommez une cuillerée de poudre avant chaque repas. Peut être mélangé avec du miel pour réduire l'amertume inhérente aux racines.
  2. Le jus de racines fraîches est mélangé à une décoction de riz dans un rapport 1: 1. Un quart de tasse est pris pour la réception. Cet outil améliore la mémoire.

Fruits secs et noix

La salade de fruits contenant les ingrédients suivants est très utile pour renforcer les parois des vaisseaux:

  • Pruneaux, figues et abricots secs, raisins secs - 200 g chacun;
  • Noix de Grenoble (cerneaux) - 20 pièces.

Moudre tous les ingrédients de la salade manuellement avec un couteau en acier. Il n'est pas recommandé d'utiliser le hachoir à viande afin d'éviter toute perte de propriétés utiles due au contact avec le métal. Tout est soigneusement mélangé et le mélange est plié dans un récipient en verre avec un couvercle. Assez pour manger deux cuillères à soupe d'une telle salade par jour. L'effet maximal est obtenu si vous le buvez avec n'importe quel produit à base de lait fermenté.

Vidéo: recettes populaires pour la santé vasculaire

Complications dangereuses

L'une des conséquences les plus dangereuses du rétrécissement des vaisseaux sanguins dans le cerveau est un accident vasculaire cérébral, que les médecins appellent un infarctus cérébral. Lorsque cela se produit, la mort des cellules du cerveau est due au manque d'oxygène, provoqué par un blocage complet de l'artère par la plaque de cholestérol. Il est généralement précédé d'une AIT (attaque ischémique transitoire). Il est accompagné des principaux symptômes d'un accident vasculaire cérébral:

  1. Incapacité de prononcer des mots en raison d'un engourdissement de la langue,
  2. Les mains pendent mollement et refusent d'obéir,
  3. Impossible de bouger les jambes.

Cet état ne dure pas plus d'une journée.

La deuxième complication dangereuse est un AVC hémorragique, dans lequel un manque d'oxygène provoque une hémorragie dans la moelle.

Souvent, le rétrécissement des vaisseaux sanguins de la tête conduit à la démence (démence), lorsqu'une personne cesse de percevoir de manière adéquate ce qui se passe. Il ne comprend pas où il est; ne contrôle pas les besoins naturels (selles et intestins). Ces patients ne doivent pas être laissés seuls, car ils peuvent oublier les appareils électriques et au gaz inclus, ainsi que l'eau dans la salle de bain. En sortant non accompagné, une personne n'est pas en mesure de retrouver le chemin du retour.

Pour réduire le risque de formes graves d'athérosclérose, il est recommandé de prendre des médicaments anticoagulants, tels que l'aspirine (acide acétylsalicylique) après 50 ans.