Toutes les causes possibles de nausée, vertige, faiblesse et douleur dans l'abdomen

L'épilepsie

Les nausées, les vertiges, la faiblesse et la douleur dans l'abdomen peuvent avoir diverses causes. Ignorer les symptômes peut avoir des conséquences graves. Il est nécessaire de déterminer la cause de la maladie et d'évaluer l'état général du patient.

Si vous vous sentez mal à cause du surmenage, du stress ou d'un changement de temps, vous pouvez vous faire soigner à la maison. Une intervention médicale est nécessaire si vous suspectez des maladies chroniques ou infectieuses graves. Aussi, avec la détérioration rapide du patient.

Raisons

Dans la plupart des cas, ces symptômes sont des signes d'empoisonnement, de maladies virales, infectieuses ou chroniques. Peut également se produire pour des raisons physiologiques.

Empoisonnement

Les intoxications alimentaires sont les plus courantes. Se produire en raison de l'utilisation de produits de mauvaise qualité ou périmés, de champignons non comestibles, d'abus d'alcool, de consommation inappropriée de drogues.

Les caractéristiques distinctives de l'intoxication alimentaire sont:

  • douleur abdominale, lourdeur;
  • nausée, vomissement;
  • maux d'estomac;
  • faiblesse grave;
  • somnolence;
  • dégoût pour la nourriture;
  • des vertiges;
  • forte fièvre;
  • des frissons

Dans la plupart des cas, la douleur se propage dans tout l'abdomen. Le caractère dépend du degré d'empoisonnement. Il peut être à la fois douloureux, oppressant et aigu, des crampes. Rezi se produire avec une intoxication grave. Il est nécessaire d'appeler une ambulance, car vous pourriez avoir besoin d'un lavage gastrique.

L'empoisonnement peut être arrêté au stade initial. Si l'on soupçonne que le produit consommé a été gâté ou s'il y a eu une légère indisposition, il est nécessaire de prendre du charbon activé. Il est nécessaire de refuser la nourriture au moins pendant plusieurs heures.

Alcool

L'intoxication alcoolique présente les mêmes symptômes que les aliments. En outre, il peut y avoir une douleur dans l'hypochondre droit, des battements de coeur fréquents, une hypotension artérielle, une augmentation de la transpiration. En outre, des taches rouges apparaissent sur la peau.

S'il y a des symptômes d'intoxication, il est nécessaire de faire vomir et de commencer à prendre des absorbants. Il faut refuser les repas, utiliser une grande quantité d’eau, en particulier du thé chaud. Si les choses ne s'améliorent pas, demandez l'aide d'un spécialiste.

Champignons

L'intoxication aux champignons est particulièrement dangereuse, car elle peut être fatale. Dans les cas graves, on observe des convulsions, une altération de la coordination des mouvements, des hallucinations, une perte de conscience.

Des médicaments

Les intoxications médicamenteuses se produisent pour diverses raisons:

  • utilisation inappropriée;
  • surdose;
  • application après une date d'expiration;
  • stockage inapproprié;
  • mauvaise qualité;
  • incompatibilité des médicaments;
  • tentative de suicide;
  • accessibilité pour les enfants.

Il y a faiblesse, léthargie, somnolence, malaise général, accélération du rythme cardiaque ou du pouls, absence de réponse aux stimuli (douleur, lumière). Une perte de conscience peut survenir.

Produits non alimentaires

Ce groupe comprend les colorants, les produits chimiques ménagers, les produits de nettoyage, les détergents, les bureaux, les matériaux de construction et bien plus encore. Beaucoup d'entre eux sont toxiques.

  • si avalé;
  • inhalation;
  • lorsqu'il est accumulé dans le corps;
  • en contact avec les muqueuses.

Les traits distinctifs des maux incluent:

  • mal de tête sévère et parfois pressant;
  • toux
  • essoufflement;
  • perturbation de la conscience;
  • salivation profuse;
  • se déchirer;
  • écume de la bouche;
  • déficience temporaire ou perte de vision;
  • trouble du rythme cardiaque;
  • difficulté à respirer;
  • la léthargie;
  • apathie

Indépendamment face à un empoisonnement chimique est difficile. Vous devez appeler un médecin et consulter un spécialiste sur les premiers secours. Il est nécessaire de décrire en détail l'état du patient et tous les signes. Clarifiez également la cause exacte de l'intoxication.

Pour soulager les symptômes, buvez beaucoup d’eau par petites portions. Le vomissement est interdit. Les vomissements peuvent contenir des produits chimiques pouvant causer des brûlures. Ils peuvent aussi entrer dans les poumons.

Maladies virales et infectieuses

Différence dans la localisation de la douleur, la nature de la douleur, les symptômes et les méthodes de traitement.

Grippe virale ou intestinale

Survient le plus souvent chez les enfants et les personnes âgées. Chez les adultes, une bonne immunité peut survenir sans signes extérieurs. Lorsqu'un enfant est malade, il est impératif d'appeler le pédiatre. Il déterminera si une hospitalisation est nécessaire ou non, prescrira un traitement.

Quelques façons de transmettre le virus:

  • nourriture (fruits et légumes non lavés, produits laitiers de mauvaise qualité, eau brute du robinet, mains sales, etc.);
  • aéroporté (parler, éternuer, tousser, etc.);
  • contact et ménage (lieux de rassemblement de masse).

Les principaux symptômes de la grippe intestinale sont les suivants:

  • mal de gorge en avalant;
  • douleur sourde au cou et à la partie occipitale;
  • rougeur et inflammation de la gorge;
  • selles molles jusqu'à 5-10 fois par jour;
  • petite toux et nez qui coule;
  • douleur intense intermittente dans l'estomac, surtout dans la partie supérieure;
  • grondant;
  • augmentation de la température corporelle;
  • rougeur de l'oeil;
  • nausée, vomissement;
  • la déshydratation;
  • la faiblesse;
  • malaise;
  • léger vertige.

Le traitement principal consiste à prendre des médicaments qui abaissent la température et luttent contre l'indigestion. Vous devez également boire du charbon actif ou d'autres sorbants.

Pendant un moment, il est nécessaire de refuser les aliments faibles et de suivre un régime. Il est strictement interdit de consommer des produits laitiers. Ils provoquent la croissance d'organismes pathogènes dans l'intestin.

La méningite

La méningite est une inflammation de la moelle épinière et du cerveau. Maladie plutôt dangereuse nécessitant une hospitalisation urgente. Le traitement est effectué exclusivement à l'hôpital. Le plus souvent chez les enfants.

  • La méthode la plus courante est l’air.
  • Un enfant peut attraper des micro-organismes provoquant la méningite de la mère pendant le travail. La mère peut simplement être porteuse de la maladie. Les enfants nés d'une intervention chirurgicale sont exposés à un risque.
  • La transmission orale-fécale affecte les enfants qui négligent de se laver les mains après être allés aux toilettes, avoir marché ou joué avec des animaux.
  • Transmis par la nourriture et l'eau contaminés par des rongeurs.
  • Par les piqûres d'insectes, qui sont des porteurs.

Pendant la méningite on observe:

  • augmentation de la température;
  • des frissons;
  • convulsions
  • mal de tête;
  • éruption cutanée sur la peau ou à l'arrière de la gorge;
  • la conjonctivite;
  • nausée, vomissement;
  • perte d'appétit;
  • intolérance à la lumière, aux sons;
  • hypotension artérielle;
  • douleur abdominale basse;
  • augmentation du rythme cardiaque;
  • la soif
  • hallucinations;
  • l'apathie;
  • douleur en tapotant sur le crâne;
  • difficulté à plier la tête et à redresser les jambes fléchies.

Si vous présentez des symptômes de méningite, consultez un médecin d'urgence. Les premiers secours sont fournis par un spécialiste, sur la base des signes initiaux. Le traitement est géré par un spécialiste des maladies infectieuses et un neurologue.

Maladies chroniques

Des nausées, des vertiges, une faiblesse, des douleurs abdominales peuvent apparaître dans le contexte de maladies chroniques des reins, du coeur, de la thyroïde et de l'estomac.

Inflammation rénale

Les symptômes apparaissent dans les deux jours. Si les reins sont réfrigérés, il y a:

  • maux de dos;
  • douleur tirante dans le bas de l'abdomen du côté gauche;
  • violation de la miction;
  • sang, sable, sel dans l'urine;
  • gonflement des membres;
  • des frissons;
  • augmentation de la température jusqu'à 39-40 degrés;
  • éruption cutanée.

La maladie a quatre causes:

  1. l'hypothermie;
  2. maladies infectieuses bactériennes (grippe, scarlatine, mal de gorge et autres);
  3. virus qui pénètrent dans le sang (Escherichia coli, Staphylococcus et autres);
  4. prendre un grand nombre de médicaments.

Il est nécessaire de passer un test d’urine et de commencer à prendre les médicaments prescrits par un médecin. En règle générale, prescrire un complexe de médicaments, y compris les diurétiques et les antibiotiques.

L'hypothyroïdie

Violation de la glande thyroïde. C'est une libération insuffisante d'hormones. Plus commun chez les femmes après 50 ans. Les principaux symptômes sont les nausées, la faiblesse, les flatulences, l'enflure des membres, les douleurs abdominales, la prise de poids, l'hypotension artérielle, les troubles menstruels.

Le médecin endocrinologue diagnostique la maladie. Examens de laboratoire et instrumentaux conduits. Le traitement est assez long, cela peut prendre plusieurs mois à plusieurs années. Dans certains cas, il est nécessaire de prendre des médicaments à vie.

Ulcère de l'estomac

Défaut sur la muqueuse gastrique. Les plus susceptibles sont les hommes âgés de 20 à 50 ans. La maladie s'accompagne de douleurs exacerbées au printemps et à l'automne. La nature de la douleur peut être quelconque. La douleur survient le plus souvent au centre de l'abdomen, la région du nombril, mais peut survenir dans la partie supérieure ou dans l'hypochondre gauche et droit.

Les autres signes de la maladie sont les suivants: brûlures d'estomac, nausées et vomissements, perte d'appétit, ballonnements, sensation de lourdeur, diarrhée, faiblesse, présence de sang dans les selles. Le diagnostic repose sur des analyses de sang, une gastroscopie et d'autres examens prescrits par un médecin.

Vous avez besoin d'un traitement complet et d'un régime strict. Vous ne pouvez pas manger d'aliments épicés, salés ou frits, d'épices, de viandes grasses, de viandes fumées, de conserves, de produits de boulangerie, de thé et de café forts, de boissons gazeuses.

Causes physiologiques

Des sensations désagréables peuvent survenir pendant la menstruation. Si vous vous inquiétez de douleurs aiguës qui durent plusieurs jours, de nausées, de vomissements, vous devriez consulter un médecin. Les douleurs de tirage durent généralement les premiers jours de la période menstruelle. Ils peuvent être soulagés à la maison à l'aide d'un léger massage, d'une bouillotte ou d'une douche chaude.

Premiers secours

Il est impératif d'appeler le médecin en cas de douleur aiguë, de faiblesse grave, de détérioration rapide, de suspicion de maladies chroniques et infectieuses. Dans d'autres cas, vous pouvez essayer de gérer vous-même les symptômes. Cependant, ces signes ne peuvent être ignorés. Vous devez consulter un médecin pour comprendre la cause de la maladie.

Retirer la charge, refuser temporairement la nourriture, boire de l’eau, prendre des absorbants aident à soulager l’état en cas d’empoisonnement et de problèmes du tube digestif. La première consiste à abandonner les produits gênants. Si aucune amélioration ne se produit ou si d'autres symptômes apparaissent, vous devez consulter un spécialiste.

Les tisanes, les décoctions de camomille, d'ortie et de menthe poivrée aident à réduire les crampes menstruelles. Vous pouvez également prendre une douche chaude. Lit allégé. Le plus optimal est la position de l'embryon.

Conclusion

Si l’empoisonnement ou le malaise peut être déterminé à la maison, les maladies chroniques et infectieuses sont plus difficiles. Des symptômes similaires de diverses maladies rendent l'auto-traitement presque impossible. Des analyses et des examens de tout l'organisme ou de chacun des organes sont nécessaires à un diagnostic précis, car tous ces signes sont souvent une conséquence et non la cause réelle de la maladie.

Causes de nausée, vertiges, faiblesse, douleurs abdominales chez les femmes

Quand un mal de tête, vous ne devriez pas perdre immédiatement courage et vous dépêcher d'être examiné, autre chose, si cela se produit souvent, c'est déjà la cloche d'une maladie.

  • Navigation rapide sur l'article:
  • Causes de
  • Comment soulager les symptômes
  • Infection à rotavirus
  • Comment distinguer l'appendicite
  • Quand la procrastination est dangereuse
  • Conclusion
  • Les avis

Mais, si des symptômes tels que nausées, vertiges, faiblesse générale et douleurs abdominales sont ajoutés, il est préférable de rechercher la cause. Une attitude frivole à l’égard de ces symptômes, en particulier lorsqu’on compte les minutes, peut conduire à un résultat irréversible.

Ces symptômes sont causés par de dangereuses maladies chroniques et infectieuses ou par une intoxication qui, sans l'aide nécessaire, entraîneront des complications, voire la mort.

Causes de symptômes dangereux

La nausée, accompagnée de vertiges, la faiblesse avec la douleur dans l'abdomen, se produisent pour diverses raisons. En les connaissant, il est plus facile et plus rapide de soulager le patient de symptômes dangereux. Ils apparaissent parfois en raison de conditions météorologiques et de maladies à long terme, ainsi que d’empoisonnements et d’infections.

Infections, intoxications, maladies chroniques - les principales causes de douleur abdominale

Empoisonnement

Intoxication - violation des fonctions vitales des organes humains due à la pénétration dans les tissus et les cellules du corps de poisons ou de toxines.

Ils se produisent pour diverses raisons, en fonction desquelles ils peuvent être qualifiés de:

  • Intoxication au monoxyde de carbone ou au gaz de la torche;
  • Intoxication alimentaire;
  • Intoxication fongique;
  • Intoxication par des produits chimiques toxiques;
  • Intoxication acide ou alcaline;
  • L'intoxication de l'alcool;
  • Empoisonnement des médicaments.

Le plus souvent, l'intoxication alimentaire est accompagnée d'une intoxication alcoolique. La cause de l'intoxication alimentaire réside souvent dans l'utilisation de produits gâtés et de mauvaise qualité ou de champignons empoisonnés. L'intoxication alcoolique peut survenir non seulement après l'utilisation de boissons fortes contrefaites, mais également dans le cas d'une consommation excessive d'alcool, même de grande qualité.

L'abus d'alcool est prolongé en raison d'une intoxication. Les symptômes dans les deux cas sont similaires.

L'empoisonnement se produit également lorsqu'un poison ou une toxine pénètre dans l'œsophage, sur la membrane muqueuse, dans les voies respiratoires ou sur la peau.

Maladie GI chronique

Les maladies chroniques surviennent après le début d'une maladie aiguë qui se transforme en une maladie prolongée accompagnée de complications. Les maladies chroniques sont difficiles à traiter et plus souvent incurables. En raison de maladies chroniques du tractus gastro-intestinal, des nausées, des vertiges, une faiblesse et des douleurs dans l'abdomen, causées par des raisons liées à la maladie, surviennent.

La liste des maladies chroniques du tractus gastro-intestinal est assez longue en raison de l'abondance des organes qu'elle contient. Ce sont des maladies de l'estomac, des intestins, du foie, du pancréas, de la rate.

Les infections

L'infection est une bactérie, un virus ou un champignon qui pénètre dans l'organisme et l'infecte. Les infections intestinales sont détectées par des symptômes de douleur à l'abdomen, des nausées, des vomissements, de la diarrhée, des vertiges et des malaises, il existe environ 30 formes.

Important à savoir! Plus d'un million d'enfants meurent d'infections gastro-intestinales, dont 50% ont moins de deux ans.

Les infections sont causées par des bactéries et des virus obtenus:

  1. Des patients infectés;
  2. En buvant de l'eau brute, du lait;
  3. De la viande mal cuite ou bouillie, du poisson, des œufs;
  4. Entrée d'eau à l'intérieur en eau libre;
  5. Ingestion de produits contaminés;
  6. Certaines infections sont transmises par des gouttelettes aéroportées;
  7. De mains non lavées, après contact avec le patient.

Tension nerveuse

La tension nerveuse est le résultat de l'épuisement physique et mental. Ceux-ci incluent la malnutrition, la maladie et d'autres facteurs de stress. Il y a une somnolence et une fatigue constante, des picotements, le patient avec des troubles mineurs se produit un déséquilibre émotionnel interne.

Le stress est le résultat de l'épuisement physique et mental.

La surmenage nerveuse, en fonction de l’individualité, se traduit par deux réactions: la paresse, accompagnée de passivité, de léthargie, d’anxiété et d’irritation, caractérisée par une initiative accrue. Dans le premier cas, des nausées, des vertiges, une faiblesse et des douleurs abdominales se produisent souvent.

En ignorant les premiers signes avant-coureurs, les causes des maladies dans d’autres régions sont cachées.

Sauts de pression

La pression artérielle au cours de la journée est légèrement réduite ou augmentée, en fonction de l'heure, des conditions météorologiques, de la consommation d'aliments et de boissons. Avec ce changement, il n'y a pas de gêne. Mais si les baisses sont plus importantes, il convient de prêter attention à cela, en particulier aux pics de pression.

Les personnes dont la pression augmente ou diminue constamment peuvent ne pas en être conscientes, leurs vaisseaux et leurs organes internes se sont déjà adaptés. Les vaisseaux deviennent résistants à l'hypertension pendant une longue période, ne montrant pas de signes d'hypertension. Cependant, avec un saut soudain, les navires ne sont pas prêts pour de tels changements rapides et un écart se produit.

Les sauts de pression sont une affection très courante de tout âge, pour de nombreuses raisons. La pression peut augmenter ou diminuer rapidement, le patient ressent une faiblesse générale, des maux de tête, des vertiges et des nausées. Avec une forte baisse de pression, la personne s'évanouit.

La grossesse

Souvent, une faiblesse, des nausées accompagnées de vertiges accompagnent les premiers stades de la grossesse, ce qui indique une mauvaise circulation du cerveau. Dans ce cas, vous devez vous méfier des évanouissements.

La nausée accompagne la grossesse chez les femmes météoro-sensibles les jours défavorables.

Autres raisons

Il existe plusieurs autres causes de nausée, d'étourdissements et de faiblesse générale pouvant survenir après une lésion cérébrale entraînant une ecchymose ou une commotion cérébrale. Cela comprend également des troubles du fonctionnement de l'appareil vestibulaire, son trouble se produit pendant le mal des transports normal.

Seulement avec le mal des transports, tous les symptômes disparaissent dès que la cause est éliminée, contrairement à la violation de l'appareil vestibulaire causée par le virus. Une surchauffe au soleil peut provoquer des nausées accompagnées de vertiges, de faiblesses et de vomissements.

La cause de la faiblesse, des vertiges et des nausées peut être un coup de chaleur.

Pendant les règles, une douleur aiguë au bas de l'abdomen s'ajoute aux symptômes énumérés. Cette condition peut durer plusieurs jours.

Comment soulager les symptômes

Si des nausées, des vertiges, une faiblesse, des douleurs abdominales se manifestent, les raisons de leur manifestation doivent être clarifiées immédiatement. Ils peuvent être mortels, alors rappelez-vous ce qui s'est passé la veille, ce qu'ils ont mangé et si le danger est confirmé, n'hésitez pas, appelez à une aide médicale et, avant son arrivée, apaisez tous les symptômes désagréables:

Méthodes folkloriques

De telles sensations désagréables il y a des méthodes folkloriques.

Vous devriez mâcher des feuilles de menthe, à partir desquelles de l'huile est obtenue - un agent nauséabond. En outre, l'huile de menthe poivrée normalise la digestion, activant ainsi la distribution de la bile.

Wormwood est utilisé pour se rincer la bouche et les inhalations, il élimine parfaitement les nausées. Le gingembre est également utilisé dans le sucre ou le thé à partir de celui-ci, sauf pour les nausées, il soulage parfaitement la douleur et active le travail de l'estomac.

La camomille apaise et soulage le stress, étant le meilleur remède contre les surmenages nerveux. Il a un effet positif sur la digestion, soulageant les crampes d'estomac qui provoquent des vomissements.

La camomille apaise et soulage le stress

Il existe un certain nombre d'autres plantes qui ont un effet bénéfique sur la digestion et soulagent les nausées - cannelle, clou de girofle, etc. Elles sont consommées sous n'importe quelle forme. Pour une exposition rapide, ils sont mâchés tels quels, entièrement.

L'intoxication alimentaire est traitée avec succès par la décoction de miel à l'aneth. Dans une eau bouillie, ajoutez une cuillerée à thé d'aneth frais, mieux coupé et sec. Insister 3 minutes, puis faire bouillir dans un bain-marie pendant 5 minutes. Ensuite, refroidissez et filtrez en ajoutant 1 c. cuillère de miel. Boire à petites gorgées pendant 60 minutes.

Toutes les méthodes habituelles - le thé noir fort habituel, qui se boit une demi-tasse toutes les 2-3 heures, ou du riz bouilli - aideront également à faire face aux symptômes non dangereux.

Des médicaments

Laver l'estomac en cas d'intoxication avec une solution légère de permanganate de potassium de 2,5 à 3 litres. Prenez n'importe quel absorbant. En cas de douleur intense, prenez du paracétamol, contrairement au nombre d'analgésiques, il n'irrite pas la muqueuse gastrique.

Lorsque la pression augmente, prenez le moyen de réduire la pression et les diurétiques. Motilium et Zerukal aideront à soulager les nausées. Avec une pression moyenne, il existe des médicaments pour le spasme vasculaire.

Dans le cas de maladies chroniques, chaque patient dispose d’un ensemble de médicaments qui l’atténuera. Cependant, il n’est pas nécessaire de s’en remettre complètement à eux, il faut encore surveiller votre état.

Actifs immobilisés contre les nausées

Dans tous les cas, après un soulagement réussi des symptômes, exprimés par des nausées, des vertiges, une faiblesse et des douleurs abdominales, des méthodes folkloriques ou des médicaments, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Il est important de se rappeler! L'auto-traitement est dangereux pour la vie et la santé, ne vous fiez pas trop et consultez un médecin présentant de tels symptômes dangereux pour une assistance qualifiée.

Caractéristiques de l'évolution de l'infection à rotavirus

L'infection à rotavirus provoque une gastro-entérite, également appelée grippe gastrique. Au stade initial, en raison de la similitude des symptômes, il est souvent confondu avec un empoisonnement. Il se manifeste par des nausées, des vertiges, une faiblesse et des douleurs abdominales dues à l'infection du porteur du virus.

Presque tous les enfants dans les premiers mois de la vie souffrent de cette maladie. Souvent, les enfants sont infectés dans des institutions. La particularité de l'évolution de l'infection à rotavirus se traduit par une intoxication terrible, des vomissements accablants, l'enfant souffrant de diarrhée. De plus, la température augmente, il n'y a pas d'appétit, il y a une panne.

L’infection à rotavirus est très susceptible aux enfants.

En raison de leur structure particulière, les rotavirus sont plus stables dans l'environnement acide de l'estomac et alcalins - dans la bile du duodénum. La période de développement de la maladie dure de 12 à 24 heures, après quoi commencent les vomissements, une forte fièvre et une diarrhée liquide. L'apparition aiguë de la maladie se transforme en rapide.

Avant l'apparition d'un trouble du tractus gastro-intestinal, une inflammation des voies respiratoires se manifeste, se traduisant par un nez qui coule, un mal de gorge. C'est pourquoi une infection dangereuse est souvent considérée comme une infection respiratoire aiguë ou une grippe. Mais alors, avec l’apparition de symptômes prononcés de gastro-entérite, lorsqu’il y a vomissement et diarrhée, les gens comprennent à quel point ils avaient tort.

L'infection à rotavirus est plus souvent prédisposée par les enfants.

Ils développent une faiblesse, une perte d'appétit, des maux de tête et des crampes dans l'estomac, localisés dans tout l'estomac ou près du nombril.

Les vomissements et les selles molles commencent à la fois et peuvent durer de 3 à 7 jours, jusqu'à 10 fois par jour, accompagnés d'une forte fièvre.

Avec une vitesse colossale, une perte de fluide se produit. Au fur et à mesure de sa perte, l’état de l’enfant s’aggrave, aggravant le cours de la maladie, jusqu’au décès, en cas de soins médicaux insuffisants ou tardifs.

Comment distinguer l'appendicite d'autres maladies

Les nausées, les vertiges, la faiblesse et les douleurs abdominales, dues à une inflammation de l'appendicite, se produisent aussi, et pour ne pas vous tromper, vous devez connaître les différences entre cette maladie et les autres.

Il existe un grand nombre de maladies aiguës et chroniques accompagnées de douleurs abdominales. Mais l'appendicite diffère d'autres maladies par la localisation de la douleur.

Il convient de noter qu’au début, le patient a du mal à indiquer l’endroit qui exhale la douleur, elle s’étend sur toute la cavité abdominale, dominant dans la partie supérieure de l’abdomen, souvent concentrée dans le nombril.

Après seulement sept heures environ, la douleur se concentre à un endroit donné et, dans la plupart des cas, il s’agit de la partie iliaque droite, c’est-à-dire juste en dessous de la ceinture du pantalon, à droite.

L’apendicite est une maladie très grave.

Bien entendu, vous ne devez pas vous fier entièrement à la localisation de la douleur. Dans certains cas, en fonction de la structure anatomique, l'appendice peut être plus haut, puis la douleur est transférée aux côtes ou elle peut être fracturée, et la douleur est localisée dans le bas du dos.

Faites attention! Les vomissements, symptôme fréquent d'un grand nombre de maladies et de désordres du corps, au cours de l'appendicite, contiennent de la bile.

La posture spécifique du patient aidera à distinguer l’appendicite d’autres maladies, il est souvent nécessaire qu’il se couche sur le côté droit, les jambes enfoncées. Rarement, lorsque le patient peut s'allonger sur le dos, en raison de l'apparition d'une douleur aiguë lors du redressement du corps.

Un symptôme très remarquable sera une tentative de changement de la position du corps, en raison de la douleur apparente, nous obligeant à reprendre la position initiale dans laquelle il se calme.

Les mouvements subtils avec une inflammation de l'appendicite provoquent une douleur aiguë, même la toux ou le soupir. Le processus même de la respiration change, la partie inférieure de l'abdomen en mouvement est clairement en retard par rapport au reste du corps.

Quand la procrastination est dangereuse

Nausées, étourdissements, faiblesse et douleurs à l'abdomen les raisons pour lesquelles elles surviennent sont différentes et sont causées par de nombreuses maladies et blessures, ainsi que par divers degrés d'intoxication, qui sont fatals en cas de retard dans la fourniture de soins médicaux qualifiés.

Il est nécessaire de savoir ce qui a conduit exactement à de tels signes: si le patient est empoisonné, alors, comment et avec quoi, s’il existe des maladies chroniques, lesquelles. Si de tels symptômes se manifestent, tout retard dans la prise de contact avec un établissement médical est dangereux pour la vie et la santé.

Le retard est particulièrement dangereux avec l'appendicite, à première vue, une maladie aussi inoffensive, qui se transforme très rapidement en péritonite et le score continue pendant plusieurs minutes.

Conclusion

Dans tous les cas, vous devriez consulter un médecin après l'apparition de tels symptômes, et dans les cas où l'intoxication est terminée - afin d'éviter des conséquences et des complications. Et dans les maladies chroniques - en particulier, en particulier dans le cas de maladies, se manifeste d’abord de manière douloureuse. Ce n’est pas un hasard si la sagesse populaire dit que vous ne pouvez pas acheter la santé.

Dans cette vidéo, vous découvrirez les causes de la douleur abdominale:

Causes vidéo et symptômes de la nausée:

Dans cette vidéo, vous apprendrez les conseils d’experts sur les vertiges:

Diarrhée nausée douleur abdominale, faiblesse - ce que cela peut être

Diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse - symptômes de la maladie. Déterminez à quels diagnostics ils peuvent survenir et ce qui doit être fait dans leur manifestation, quoi et comment traiter, dans quelle mesure ils sont dangereux pour la vie et s’il est possible de les traiter de manière autonome, après avoir été traités à la maison.

Faiblesse, fièvre, frissons, vomissements et autres peuvent être ajoutés aux symptômes énumérés.

Comment le médecin collecte les antécédents de la maladie

La première histoire du médecin est basée sur l'histoire du patient concernant son état de santé et les principales questions du médecin traitant. À l'avenir, il tiendra compte des résultats des enquêtes:

  1. palpation de l'abdomen et des zones environnantes
  2. résultat d'analyse de sang
  3. test d'urine
  4. analyse des selles (malheureusement - rarement prescrit pour les adultes)

La première chose que le médecin découvre est s'il y a eu une intoxication alimentaire et demande toujours:

- Qu'as-tu mangé la veille? Y avait-il des soupçons que la nourriture était fade? Combien de temps après avoir commencé à manger la diarrhée? Quels étaient les symptômes associés et quand sont-ils apparus?

Lors de la collecte des antécédents, le médecin demande:

- Combien de temps dure la diarrhée? Y a-t-il du mucus ou du sang dans la vidange? Quelle est la consistance de la diarrhée (complètement liquide - comme l’eau ou dans les fèces contient des restes d’aliments - aliments non digérés)?

- Est-ce que le ventre fait mal constamment ou les règles? Avant ou après manger? Quelle douleur: aiguë ou sourde, lancinante et coupante, éclatante et douloureuse?

- En cas de maladie: immédiatement le matin ou après avoir mangé? Combien de temps est malade? Est-ce qu'il y a des vomissements? Quelle couleur vomit?

- Qu'est-ce qui a été pris pour réduire les symptômes: eau, Smektu, charbon actif, Enterosgel, No-silo? Qu'est-ce qui a changé après leur réception?

Il peut y avoir beaucoup de telles questions lors de la collecte de l'anamnèse. Peu à peu, le médecin développe une image de la maladie: certains symptômes sont balayés, d'autres clairement.

Le symptôme "maux d'estomac" est souvent accompagné d'autres signes en même temps. Voici quelques-uns des symptômes les plus courants en médecine de groupe pour la douleur abdominale:

  • nausée, diarrhée, douleur abdominale, température
  • diarrhée, nausée, douleur abdominale, faiblesse, fièvre
  • frissons, diarrhée, nausée, douleur abdominale

Pensez à une combinaison de symptômes tels que douleurs abdominales avec diarrhée et vomissements (nausées).

Diarrhée nausée douleur à l'estomac - qu'est-ce que c'est

La diarrhée, les nausées et les douleurs abdominales sont les symptômes des maladies suivantes:

  1. intoxication alimentaire ou chimique - douleurs à l'estomac, faiblesse, nausées et diarrhées, parfois - vomissements avec une odeur et une couleur spécifiques
  2. infections intestinales, infection par parasites - les symptômes de la phase aiguë ressemblent beaucoup à ceux de l’empoisonnement: douleur paroxystique au niveau du nombril et au-dessous, ballonnements, éructations, nausées, éruptions cutanées et toux du matin, diarrhée aqueuse au début de l’invasion et selles tardives.
  3. appendicite - douleur vive et constante autour du nombril, qui descend ensuite dans la région iliaque droite
  4. symptôme de l'intestin irritable - fortes crampes abdominales (douleurs de torsion) ou de coupure - généralement le matin, combiné à une forte envie de déféquer
  5. infarctus du myocarde - douleurs dans la partie supérieure de l'abdomen (sous la cuillère), ballonnements, nausées, parfois vomissements, faiblesse, tachycardie, hypotension artérielle
  6. maladies gynécologiques - tirant la douleur de l'abdomen vers le centre ou d'un côté de l'abdomen (inflammation des ovaires, des trompes); peut être coupant à l'évanouissement et avec des vertiges - grossesse extra-utérine
  7. blocage des vaisseaux sanguins alimentant les tissus intestinaux (thromboembolie) - douleur intolérable grave au bas de l'abdomen, accompagnée de nausées, de vomissements, de constipation ou de diarrhée, selles mêlées de sang, choc pouvant se développer
  8. pancréatite
    aiguë: douleur intense dans la partie supérieure de l'abdomen, parfois des vomissements, une distension abdominale, une constipation;
    chronique: douleurs abdominales au nombril ou à l'hypochondre gauche, aggravées après le repas
  9. ulcère de l'estomac et ulcère duodénal - douleur aiguë aiguë avec brûlures d'estomac et éructations nocturnes, mais peut être douloureuse et à jeun ou 2-3 heures après avoir mangé
  10. maladie de la vésicule biliaire - cholécystite avec douleur sourde du côté droit, aggravée après le repas, avec nausée, vomissements et goût amer de la bouche;
    colique hépatique - douleur aiguë sévère dans l'hypochondre droit (calculs)
  11. renflement dans les parois du côlon - diverticulite - douleur dans le bas-ventre gauche, souvent accompagnée de fièvre, de nausées, de vomissements, de frissons et de constipation

Considérez ce qu'il faut faire avec les deux premiers.

Que faire, comment traiter

Pratiquement chacun des diagnostics ci-dessus, à l'exception du deuxième paragraphe, nécessite un traitement immédiat chez le médecin ou appelez une ambulance.

Aucune action supplémentaire pour soulager la douleur avec des médicaments n'est nécessaire, car cela nuirait à l'image de la maladie et compliquerait l'établissement d'un diagnostic correct. Le seul conseil avant l’arrivée du médecin est de s’allonger, de boire plus d’eau et de ne pas retenir l’envie de vomir.

Intoxication alimentaire ou chimique - quelle est sa dangerosité

Douleur abdominale diarrhée nausée - c'est l'un des symptômes de l'intoxication alimentaire. Selon la gravité de la maladie, vous pouvez vous rendre à l'hôpital vous-même ou appeler un médecin à domicile.
En faveur de l'intoxication alimentaire, en plus des nausées, des vomissements possibles, de la diarrhée et de la faiblesse, du grondement dans l'abdomen, une légère augmentation de la température parle.

Dans ce cas, un lavage gastrique, l'utilisation d'absorbants pour éliminer les substances toxiques et une consommation d'alcool abondante avec restauration du niveau de vitamines et d'oligo-éléments seront nécessaires. Il est préférable de subir de telles procédures sous la supervision d'un médecin, surtout s'il s'agit d'un corps d'enfants.

En cas de vomissements de couleur rose ou noire, cela indique un saignement dans l'œsophage et l'estomac. Les frissons et la fièvre viendront compléter la description des dommages graves causés au corps. Une hospitalisation d'urgence et une assistance spécialisée sont nécessaires.

L'empoisonnement peut être associé à des conserves de viande ou de champignons - il s'agit d'un empoisonnement dangereux avec des toxines botuliques pouvant entraîner la mort.

Si des symptômes tels que la diarrhée, les nausées, les douleurs abdominales, la léthargie, la faiblesse et le premier jour des températures atteignant 40 degrés (puis retombent), la vue, la parole, la respiration et la déglutition sont perturbés, appelez immédiatement une ambulance.

Infections intestinales, invasion parasitaire - que faire

L'invasion par des parasites se vérifie facilement en prenant du sang et des excréments, en suivant les instructions de votre médecin de famille ou de votre médecin généraliste, d'un pédiatre, d'un spécialiste des maladies infectieuses et d'un parasitologue. Quel test sanguin pour les parasites doivent passer, découvrez en cliquant sur le lien. À partir de l'article sur la manière de passer un test d'œuf, découvrez les conditions pour poser des excréments sur la présence de vers et de kystes de protozoaires.

Si vous avez de la chance et que vous avez un médecin compétent qui, lors de la collecte des antécédents et de la palpation, il s'avère que quelques jours seulement avant l'apparition de la diarrhée accompagnée de nausées, de faiblesses et de douleurs, vous étiez en dehors de la ville, où vous buviez de l'eau de source et mangiez des baies en pleine forêt (sans les laver eau propre).

Le médecin peut immédiatement suspecter une giardiase et donner des indications sur le diagnostic de la maladie en effectuant une analyse sanguine et la présence de kystes dans les selles.

Décrypter un test sanguin sur Giardia (déchiffré par un médecin), ainsi que le résultat d'une étude des matières fécales au microscope, donneront une réponse exacte à la question de l'infestation par Lamblia.

Les infections intestinales sont caractérisées par des symptômes tels que nausées, diarrhée, fièvre, faiblesse, en particulier si des inclusions de sang se trouvent dans les selles. Avec des matières fécales décolorées et une urine foncée, un jaunissement de la peau et des sensations de nausée et de vomissements, on peut parler d’hépatite virale - on ne peut se passer d’un spécialiste ici.

De fortes douleurs abdominales, des nausées et des diarrhées parsemées de mucus et de traces sanglantes peuvent parler de dysenterie, ce que confirme l’analyse de l’ensemencement de bactéries.

Je propose de voir la réponse du médecin aux signes de mauvaise santé, où il soupçonne une infection intestinale.

Tous les autres diagnostics du point de vue de ce qu’il faut faire et de la façon de le traiter n’ont aucun sens. Tenir compte du professionnalisme du médecin et du traitement des patients hospitalisés à la clinique décide de l’issue de la maladie. Ils sont trop dangereux pour tenter de faire quelque chose à la maison.

Vous savez maintenant quels diagnostics peuvent provoquer des symptômes tels que diarrhée, nausées, douleurs abdominales et quoi faire en cas de suspicion, à quel point ils sont dangereux pour la vie et s’il est possible de les gérer soi-même à la maison.

Causes probables de douleurs abdominales, de nausées, de vertiges et de faiblesses

Les crises de douleur abdominale, en particulier lorsqu'elles sont associées à d'autres symptômes, comportent toujours certains risques. Une alternative se présente: vous limiter aux moyens d'une trousse de premiers soins à domicile pour éviter une détérioration rapide de l'état ou recourir à des soins médicaux. Comprendre les causes possibles des symptômes d'anxiété vous permettra d'évaluer leur danger et de prendre des mesures efficaces en temps opportun.

Le rôle physiologique de la douleur

La douleur est l'un des signes du développement du processus pathologique, une sorte de signal d'alarme émanant de notre corps, mobilisant des forces pour se protéger contre les effets négatifs: externes ou (et) internes. Bien sûr, la douleur n'est pas une nécessité, mais paradoxalement, nous en avons besoin. C'est le sentiment de douleur ou d'indisposition qui nous incite à demander l'aide d'un médecin qui régule par réflexe les réponses comportementales.

Les irritations des terminaisons nerveuses des organes internes, provoquées par de multiples transformations de l'influx nerveux, sont perçues par le système nerveux central (SNC) sous forme de douleur. Souvent, après avoir rempli sa fonction de «signal», la douleur elle-même fait partie des changements pathologiques et est beaucoup plus dangereuse que les causes qui l’ont provoquée.

Les facteurs de douleur sont divisés en nature externe, traumatique (mécanique, physique, chimique) et interne (troubles circulatoires, accumulation de produits métaboliques toxiques). La douleur intense à long terme est souvent accompagnée de variations de la pression artérielle, d'une diminution de la sécrétion des glandes digestives, d'une diminution du débit urinaire, d'une augmentation du taux de sucre dans le sang, d'une augmentation du rythme cardiaque et d'une montée d'adrénaline.

Faites attention! L'ingestion longue et non contrôlée d'analgésiques puissants «lubrifie» l'image de toute maladie et rend le diagnostic beaucoup plus difficile.

Diagnostic "cache-cache"

Parfois, la douleur se propage au-delà des limites de l'organe malade et dans des parties très éloignées du corps. Par exemple, des troubles circulatoires du muscle cardiaque (ischémie menaçant l'accident vasculaire cérébral) peuvent provoquer des sensations douloureuses bien supérieures (ou inférieures) à la poitrine, à l'abdomen, à l'épaule gauche, au bras et même à la paume. La douleur pendant la grossesse extra-utérine est souvent "attribuée" aux épaules et le kyste ovarien à la région du pancréas, provoquant des symptômes similaires aux symptômes de la pancréatite aiguë (symptôme de Kocher).

Les douleurs abdominales sont parfois causées par des blessures à la colonne vertébrale, des fractures des côtes et des os du bassin. Annexe enflammée - le simulateur principal de la douleur à n’importe quel point (!) De la cavité abdominale. À cet égard, le diagnostic d'appendicite nécessite parfois "des acrobaties médicales plus poussées".

Douleur en l'absence de changements organiques pouvant en être la cause, appelée douleur psychogène. Les troubles les plus fréquents sont les troubles mentaux, la dépression, l’anxiété et diverses phobies.

Les médecins disent qu'une douleur intense et intense dans l'abdomen provoque parfois des flatulences ordinaires et qu'une douleur sourde et prolongée prolongée, qu'une personne ignore, est généralement le signe d'une maladie grave.

Causes organiques de la douleur

Les microbes et les toxines pathogènes ont un effet sur la régulation de la circulation sanguine, les fonctions excrétoires et respiratoires du corps, la formation d'hormones. Par conséquent, les causes les plus courantes de douleur abdominale sont:

  • processus inflammatoires du tube digestif et du petit bassin;
  • stagnation des fluides (ascite, par exemple) entraînant un excès de pression dans les organes creux ou le péritoine (les saignements internes sont particulièrement dangereux);
  • gonflement des tissus qui empêchent l'irrigation sanguine de l'organe et provoque sa nécrose (dépérissement);
  • spasme des parois musculaires des organes creux;
  • lésion de corps étrangers muqueux (avec le passage de pierres).

Une forte augmentation de la douleur abdominale, accompagnée de saignements, de vomissements, d'une bouche sèche, de maux de tête et de vertiges, nécessite des soins médicaux immédiats.

Conditions aiguës impliquant des douleurs abdominales

Il existe des conditions urgentes pouvant mettre la vie en danger, et l'incapacité à fournir des soins médicaux en temps opportun nécessitant une intervention chirurgicale dont l'issue est incertaine:

  • appendicite aiguë;
  • inflammation de la vésicule biliaire sur le fond de la maladie de calculs biliaires;
  • une attaque de pancréatite aiguë;
  • obstruction intestinale (à la suite d'adhésions, de tumeurs, de torsion de l'intestin);
  • atteinte d'une hernie qui a provoqué une nécrose des zones intestinales;
  • processus inflammatoires gynécologiques, "torsion" des jambes d'un kyste ovarien, grossesse extra-utérine;
  • "Retour" infarctus du myocarde avec irradiation (réflexion) de douleurs à l'estomac, nausées, vomissements et tensions musculaires caractéristiques;
  • violations banales du régime alimentaire, entraînant des conséquences "non urbaines";
  • diverticule intestinal, défaut congénital de la paroi intestinale sous la forme d'une poche, conduisant à la stagnation des aliments;
  • thrombose vasculaire;
  • perforation (perforation) d'un ulcère ou d'une tumeur;
  • colique rénale.

Les ulcères gastriques et duodénaux qu'une personne ignore sont des mines chronométrées. Un processus inflammatoire prolongé entraînera tôt ou tard une rupture (perforation) de la paroi de l'organe, ce qui entraînera une péritonite dont le pronostic en fin de traitement est très défavorable. L’opération de désinfection du péritoine avec péritonite est très laborieuse: les chirurgiens sont obligés de laver systématiquement toutes les boucles intestinales.

Dans la plupart des cas, la formation d’ulcères ne passe pas inaperçue: une personne souffre longtemps sans avoir recours à un médecin. Les douleurs dans les ulcères gastriques et duodénaux sont spécifiques et explicitement associées à la prise de nourriture. La seule différence est qu’après un ulcère de l’estomac, la douleur liée à la nature tirante d’un degré d’intensité différent se manifeste après avoir mangé. Avec un ulcère duodénal, le contraire est vrai: après avoir mangé, la douleur disparaît. Ce sont les douleurs dites «affamées» qui peuvent être soulagées en mangeant légèrement ou en buvant un verre de lait.

Ambulance à la maison

Froid, faim et paix - ce sont les trois baleines sur lesquelles est basée la stratégie de gestion de la douleur à la maison. Le refroidissement de la partie enflammée du péritoine ne peut avoir qu'un effet curatif temporaire, en particulier dans les appendicites aiguës.

Faites attention! Toute intervention thermique pour douleurs abdominales, en particulier si leur nature n’est pas claire, est une contre-indication absolue, ainsi que la stimulation des vomissements.

Les exceptions sont les cas où la douleur réapparaît, est reconnaissable et que le patient a la ferme conviction que le calcul biliaire «vient», par exemple. Dans ce cas, un bain chaud aidera à éliminer le spasme des canaux biliaires et facilitera le passage de la pierre.

L'utilisation de médicaments antispasmodiques (no-shpa, drotavérine, platifilline) aidera à soulager l'état du patient, sans pour autant fausser le tableau clinique de la maladie.

Causes possibles de douleurs abdominales, en fonction de leur emplacement

Ces tableaux sont plutôt relatifs. L'innervation de la cavité abdominale de chaque personne est unique, tout comme les empreintes digitales. Par conséquent, les manifestations du syndrome douloureux sont strictement individuelles.

Nausée, diarrhée, faiblesse et douleur à l'abdomen

Nausées, diarrhée, douleurs abdominales peuvent être des signes de diverses maladies. Tous ces symptômes signalent des troubles du système digestif.

Causes des symptômes

Chaque maladie est caractérisée par certains symptômes et leur ordre d'apparition. Les causes de malaise peuvent être inflammatoires ou infectieuses. Dans un premier temps, il est important d'éliminer les pathologies graves par un diagnostic approfondi des organes du tube digestif.

Les nausées et le besoin de vomir peuvent être causés par des excès alimentaires et des diarrhées par l’abus de boissons alcoolisées ou par une intolérance à certains aliments. L'inflammation dans le tube digestif s'accompagne d'un trouble des selles pendant une longue période et nécessite un diagnostic et un traitement complexe.

L'apparition de tous les symptômes indique immédiatement une maladie infectieuse grave. Des symptômes supplémentaires aideront à déterminer la cause:

  • En cas d'intoxication alimentaire - légère augmentation de la température et des sons provenant des organes du tractus gastro-intestinal.
  • Les intersections de sang dans les matières fécales sont des satellites de l'infection intestinale.
  • Dans l’ulcère gastroduodénal, en plus des principaux symptômes du patient, il existe de fréquentes éructations et un goût amer dans la bouche.
  • Pendant la grossesse, à un stade précoce, les filles développent souvent des troubles des selles, des nausées et des vomissements. Ce sont des signes de toxicose.

Pathologies avec symptômes

Les nausées, les vomissements, la diarrhée peuvent être causés par diverses pathologies du tractus gastro-intestinal et des troubles du système digestif, notamment:

  • Intoxication alimentaire.
  • Infections intestinales.
  • Pathologie chronique du tube digestif.
  • Maladies inflammatoires des organes.

Des symptômes similaires sont souvent observés chez les filles au cours du premier trimestre de la grossesse. Dans de rares cas, indiquer une pathologie grave.

Intoxication du corps

Consommer des aliments de qualité insuffisante et des aliments périmés, ainsi qu'une teneur élevée en nitrates, peut être empoisonné. Chez l'homme, la température peut atteindre 38 degrés. La douleur dans l'abdomen peut être accompagnée de douleur dans la région épigastrique et de vomissements. Il y a de la diarrhée. Les symptômes disparaissent généralement lorsque le corps est complètement débarrassé des toxines.

En cas d'intoxication par les champignons, l'état du patient se détériore au bout de quelques heures et s'accompagne de vomissements sévères et indomptables, d'une coupure à l'estomac et d'une diarrhée sanguine. Avec cette intoxication, vous devez laver l'estomac et appeler un médecin. Les conséquences de l’intoxication peuvent être les plus graves.

Lors de l'empoisonnement avec des substances hautement toxiques, ont révélé des violations dans le travail du système nerveux central. Le patient a des hallucinations, une mauvaise coordination.

Infections intestinales

La plupart des infections intestinales s'accompagnent de troubles des selles, de vomissements, de douleurs abdominales et d'une faiblesse générale du corps.

L’infection à rotavirus est fréquente chez les jeunes enfants et les enfants en âge de fréquenter l’école primaire. Les selles liquides d'un patient présentant des impuretés de mucus et de sang, une teinte grisâtre, une douleur dans l'abdomen et une augmentation de la température. Souvent, la maladie cause un mal de tête. Le danger d'une infection à rotavirus réside dans la possibilité de passer rapidement d'un membre de l'équipe à un autre.

La dysenterie est une infection intestinale aiguë caractérisée par une douleur dans le bas de l'abdomen, une diarrhée sévère avec du sang et du mucus. Le patient se sent faible et nauséeux. Il est nécessaire de traiter l'infection à l'hôpital.

La salmonellose est une infection intestinale grave dont le porteur peut être un malade ou un malade, mais porteur de l'infection, ainsi que des oiseaux et des animaux. Les symptômes apparaissent soudainement. Tout d’abord, la température corporelle augmente, puis la diarrhée commence, l’estomac fait mal. Le patient frissonne. Après un certain temps, de graves vomissements se développent.

Toxicose précoce

La toxicose précoce est un phénomène courant chez les femmes en situation. Plus souvent en raison de troubles neuroendocriniens. Le corps d'une femme est sujet à une restructuration physiologique et ne peut normalement pas s'adapter à la grossesse. Il y a donc une toxicose. Manifesté sous forme de vomissements. Rarement, mais une diarrhée peut survenir. Il y a une faiblesse, la pression diminue.

Tous les symptômes doivent être signalés à la femme qui la supervise. Selon le degré de toxicose, un traitement est prescrit. Le premier degré ne nécessite pas de traitement médical et est traité avec un régime strict.

Maladies catarrhales

La faiblesse, les courbatures et les températures supérieures à 37 degrés sont des signes fréquents de rhume. Les formes sévères sont accompagnées de forte fièvre, de frissons et de fièvre. Un adulte et un enfant avec ARVI dans certains cas, il y a une diarrhée. La cause des selles liquides et des vomissements au cours d’infections virales respiratoires aiguës - intoxication du corps par des virus et affaiblissement de l’immunité.

Maladies des organes abdominaux

La gastrite est l'un des phénomènes les plus répandus parmi la population adulte. Les raisons du développement de la pathologie sont une mauvaise nutrition, une infection, des situations stressantes, la prise de certains médicaments. Ses signes sont: une coupure à l'estomac immédiatement après le repas, des troubles intestinaux, des nausées, une sensation de brûlure dans le sternum. La douleur est ressentie dans la partie supérieure de l'abdomen.

Un ulcère gastrique est une maladie chronique dans laquelle un défaut apparaît sur la paroi d'un organe. Un symptôme d'un ulcère peptique est une douleur aiguë, lancinante, sourde ou douloureuse qui peut survenir avant ou immédiatement après les repas. Dans la période aiguë, le patient vomit.

Un ulcère duodénal est une pathologie chronique dans laquelle un défaut survient dans la muqueuse duodénale. Elle se caractérise par des douleurs lancinantes qui irradient vers l'hypochondre droit après une courte période après avoir mangé. Le patient est malade, des larmes, des ballonnements et des brûlures d'estomac. Une douleur intense réduit l'appétit. Le patient a une perte de poids. Lorsque les exacerbations développent une diarrhée.

La colite est une inflammation de la muqueuse du côlon. Douleur sourde et douloureuse au bas de l'abdomen. Trouble des selles sous forme d'alternance de constipation et de diarrhée. Le patient s'inquiète de sa faiblesse, de ses nausées et de sa forte odeur de matières fécales. Diarrhée sous forme de selles liquides avec des traînées de mucus. Après une selle, il y a un soulagement et la douleur disparaît temporairement.

En cas de pancréatite ou d'inflammation du pancréas chez un patient, douleur sévère localisée dans différents départements: dans l'hypochondre droit ou gauche, peut saisir le bas de l'abdomen. Une douleur intense provoque un choc douloureux et conduit à une perte de conscience. La pathologie est souvent accompagnée de vomissements, de brûlures d'estomac, d'une température supérieure à 39 degrés. Selles liquides contenant des particules d'aliments non digérées.

L'appendicite est une inflammation de l'appendice du caecum, nécessitant une intervention chirurgicale. L'exacerbation de la pathologie se manifeste par des sensations douloureuses dans la région du nombril et un glissement de la douleur vers la droite. Le patient casse la nourriture et la bile précédemment prises. La température monte à 38 degrés. La diarrhée commence. La douleur ne passe pas, mais au contraire augmente. Le patient a la bouche sèche. Si vous soupçonnez une appendicite, vous devez appeler une ambulance.

Méthodes de diagnostic

Si les symptômes ne disparaissent pas après quelques jours, vous devez faire appel à une aide qualifiée. Tout d'abord, le médecin essaiera de trouver la raison après avoir écouté le patient. Le patient doit parler de la durée des manifestations, de la couleur des matières fécales et de la consistance qu’il mange, ainsi que de la présence de maladies chroniques.

Le médecin donnera des directives pour l’étude du matériel et le diagnostic matériel des organes. Vous aurez besoin d'uriner, de sang et d'excréments.

Pour visualiser les processus pathologiques dans les organes du tractus gastro-intestinal, le médecin vous prescrira un examen par ultrasons de la cavité abdominale ou de l'endos. Pour un diagnostic plus approfondi peut nécessiter des organes CT ou IRM.

Thérapie et prévention

Dans la plupart des cas, le traitement doit avoir lieu sous la surveillance d'un médecin, une fois que la cause a été établie. Mais avant de consulter le médecin, le patient peut fournir les premiers soins.

En cas d'empoisonnement

Il est nécessaire de rincer l'estomac pour se débarrasser des toxines. Ne pas arrêter la diarrhée avec des pilules antidiarrhéiques. Vous pouvez prendre des absorbants. Il est recommandé d'utiliser un grand volume d'eau par petites gorgées.

Avec des maladies du tube digestif

L'automédication dans ce cas est contre-indiquée. Si la maladie est accompagnée de vomissements et de diarrhée, vous devez compenser l’équilibre eau-sel en prenant du Rehydron. À exclure du menu les aliments gras, épicés, difficiles à digérer. Il vaut la peine de consulter un médecin.

Dans les maladies infectieuses

Le patient doit consulter un médecin, passer les tests nécessaires. Si la maladie est confirmée, le médecin décide de l'hospitalisation du patient dans le service des maladies infectieuses, où le traitement se poursuivra. Les infections intestinales peuvent être contagieuses et constituer une menace pour la santé de la famille malade. C'est pourquoi le traitement a lieu à l'hôpital.

Prévention

Pour éviter les pathologies qui provoquent des symptômes désagréables, il est important de suivre certaines règles:

  • Vous devez vous laver soigneusement les mains à l'eau et au savon après avoir utilisé les toilettes.
  • Évitez les foules pendant les épidémies.
  • Choisissez soigneusement les aliments, en veillant à la date de fabrication et à la durée de conservation.
  • Mangez de la viande et du poisson seulement après le traitement thermique.
  • Les personnes atteintes de maladies chroniques doivent subir un examen complet au moins une fois par an.
  • Suivez attentivement les aliments consommés, il est préférable d’exclure les produits à forte teneur en agents de conservation et les colorants alimentaires, en privilégiant les produits naturels.

Les selles bouleversées, la faiblesse et les nausées ne peuvent pas être prises au sérieux par une personne. Parfois, en effet, les raisons qui ont provoqué de telles réactions du corps sont triviales - stress, excès de nourriture. Mais parfois, la pathologie, accompagnée de symptômes, peut être si grave qu'un traitement tardif peut avoir des conséquences irréversibles. Par conséquent, la première chose à faire pour un malade est de consulter un médecin pour déterminer les causes des processus pathologiques.