Maux de tête dans les temples, étourdissements ou maux de tête secondaires

Sclérose

Les maux de tête secondaires sont un problème qui nécessite une attention particulière. En fonction de la localisation de la douleur et des symptômes associés (au front, à l'arrière de la tête ou aux tempes; vertiges, nausées, etc.), cette maladie peut indiquer une maladie plus grave.

Douleur associée à manger ou à boire

Maladie d'origine alimentaire

Les maux de tête surviennent après la consommation:

  1. Au chocolat
  2. Fromage mûr
  3. Noix
  4. Luka
  5. Sauce de soja.
  6. Vinaigre
  7. Épices et épices
  8. Yaourt
  9. Du foie.
  10. Fruits de mer
  11. Certains conservateurs ou additifs (E).

La douleur associée à la nutrition peut être localisée à n'importe quel endroit (à l'arrière de la tête, dans les tempes, sur le front, etc.), souvent accompagnée de nausées et de vertiges.

Maladie après avoir pris des vitamines

Les déclencheurs peuvent être la vitamine A, la vitamine B6, l'acide nicotinique, le sélénium et l'iode. Le mal de tête est le symptôme dominant de l'hypervitaminose aiguë A. La douleur est généralement localisée derrière les yeux et sur le front, moins souvent dans les tempes ou la nuque. Les manifestations associées sont aussi:

  1. Nausée
  2. Vertiges.
  3. Douleur abdominale.
  4. Fatigue

Ces symptômes surviennent environ 4 à 8 heures après la prise de vitamine A.

Syndrome du restaurant chinois

Dans ce cas, le mal de tête est induit par le glutamate de sodium et est principalement localisé dans les tempes ou la nuque. Jusqu'à 30% des personnes consommant de la nourriture chinoise se plaignent d'effets indésirables.

La faim

La maladie se manifeste entre les repas ou avant les repas et est causée par un faible taux de sucre dans le sang et une vasodilatation. Les symptômes sont soulagés après avoir consommé des aliments contenant des glucides et des protéines.

La gueule de bois

Douleur - coupante, expansive, avec nausée, localisée au front, sur les tempes ou à l’arrière de la tête, diminue après avoir bu plusieurs fois de l’alcool; vertiges souvent présents. La maladie provoque une constriction des vaisseaux sanguins, un gonflement du cerveau, un dérèglement du métabolisme de l'eau et des électrolytes.

La caféine "faim"

Avec une consommation quotidienne de café supérieure à 15 g, au moins pendant un mois, dans les 24 heures qui suivent la dernière dose de caféine, un mal de tête apparaît (localisé dans les tempes ou à l’arrière de la tête); disparaît après avoir pris 100 mg de caféine. La caféine provoque la constriction des vaisseaux cérébraux.

Mal de tête induit par les nitrates

Localisation bitemporale et frontale, se concentrant parfois sur l'occiput, pulsante, souvent accompagnée de rougeurs. L'inconfort provoque 1 mg de nitrite de sodium. Les nitrites et l'oxyde nitrique réagissent avec la myoglobine et l'hémoglobine.

Utilisation d'autres substances ou drogues

Effets indésirables du médicament

Parmi les médicaments qui provoquent le plus grand nombre d'effets secondaires, citons:

Un avertissement de maux de tête est présent dans les instructions pour l'insertion de 1784 médicaments conformément à la base de données AISLP (2/2002).

Utilisation excessive (abus) d'analgésiques (analgésiques)

L'atteinte provoquée par l'ergotamine et / ou les analgésiques survient après 3 mois d'utilisation. La douleur est chronique (15 jours ou plus par mois) et disparaît dans le mois qui suit l'arrêt de la prise. localisé dans le front, les temples, dans la nuque. La prise d'acide acétylsalicylique en une quantité mensuelle de 50 g ou plus est inconfortable, lorsque vous utilisez 100 g ou plus d'analgésiques combinés ou narcotiques.

La contraception

Certaines femmes se plaignent de maux de tête lorsqu'elles prennent une contraception hormonale. Les effets secondaires peuvent inclure les symptômes suivants:

  1. Nausée
  2. Mal de tête
  3. Poitrine douloureuse.
  4. Changements d'humeur.
  5. Prise de poids

Les femmes souffrant de migraine ont un risque plus élevé d'accident vasculaire cérébral lorsqu'elles prennent des contraceptifs hormonaux, en raison notamment d'autres facteurs de risque, tels que le tabagisme.

Facteurs de déclenchement connus

Stress ou stress

L'arrière de la tête et du cou (à l'arrière de la tête) fait mal, est rarement unilatéral, décrit comme un «cerceau autour de la tête». Les attaques commencent à tout moment de la journée et durent plusieurs semaines, voire plusieurs mois.

Chill Exposition externe au froid

La maladie survient, par exemple, après avoir immergé la tête dans de l'eau froide. La douleur est bilatérale, son intensité est directement liée à la basse température de l'eau.

Exposition au froid interne

La gêne survient après une consommation rapide de crème glacée ou de boisson fraîche. Sensations douloureuses localisées sur le front, au maximum, dans les 30 à 60 secondes qui suivent les stimuli froids. Environ 1/3 des personnes ressentent cette douleur et environ 90% des migraineuses sont sensibles aux effets internes du rhume.

Pression externe

La douleur peut causer des colliers, des lunettes de natation, etc. La douleur est inférieure après exclusion de ses causes.

Céphalées menstruelles

Se produit peu avant, pendant et après la menstruation. Il peut également se produire au milieu d'un cycle dans le contexte de modifications hormonales de l'organisme dues à l'ovulation. Chez 60% des femmes souffrant de migraine, la maladie est plus fréquente pendant la menstruation, 10 à 15% - uniquement pendant cette période. On pense qu'une diminution du taux d'œstrogènes affecte le niveau de sérotonine et peut provoquer une crise de migraine. La grossesse réduit l’incidence des maux de tête - les niveaux d’œstrogènes augmentent au cours des 2-3 trimestres. Pendant la ménopause, la fréquence des migraines diminue également.

Exercice physique

Le facteur déclencheur est l'effort physique. Les sensations douloureuses bilatérales, aiguës, durent de 5 minutes à 24 heures. Après le repos ou le sommeil, les symptômes disparaissent.

Toux

Le mal de tête causé par la toux, caractérisé par une manifestation bilatérale, dure moins d'une minute.

Activité sexuelle

  1. Douleur sourde et diffuse dans la tête et le cou, directement dépendante de l'intensité de l'activité sexuelle.
  2. Sharp - douleur soudaine pendant l'orgasme.
  3. Posturale - probablement due à une diminution de la pression du liquide céphalo-rachidien après le coït.

Maladies de la tête ou du cou. Névralgie du nerf trijumeau

L'inflammation du nerf trijumeau provoque des douleurs, qui durent quelques secondes, dans la région d'innervation du nerf. La douleur est aggravée par le rasage, le brossage ou le toucher. Plus fréquent chez les personnes âgées.

Syndrome de SUNCT (névralgie unilatérale à court terme)

Catégorie non encore classée qui ne répond à aucun critère. Cela touche principalement les hommes. caractérisée par une rougeur conjonctivale et un larmoiement. La douleur est localisée autour des yeux et s'accompagne de symptômes végétatifs (transpiration du visage).

Dysfonctionnement temporo-mandibulaire

La douleur se manifeste dans le visage, le cou et les mains. L'intensité s'intensifie lors de la mastication. Se produit en raison de la dépression et du trouble de la morsure.

La colonne cervicale

La douleur traverse le dos (syndrome cervico-crânien) jusqu'à la tête et à l'arrière de la tête. La maladie est souvent associée à une position incorrecte ou forcée de la tête ou de la colonne cervicale, ou à une exposition au froid.

Myalgie

La maladie est principalement due à des changements de température ambiante (par exemple, des changements de température de l'air causés par la climatisation). Les muscles sont tendus, la douleur migre. La zone touchée est sensible au toucher.

Sinusite (sinusite)

La maladie survient pendant un rhume ou après. La pire douleur est le matin, avant que le mucus ne commence à couler. Douleur et pression typiques au front et sous les yeux. Au cours de la journée, l'intensité des symptômes augmente.

Maladies et troubles ophtalmologiques

Mauvaises lunettes, fatigue oculaire excessive, augmentation de la pression intra-oculaire (glaucome)... Tout cela provoque une douleur dont l'intensité augmente au cours de la deuxième moitié de la journée.

Maladies dentaires

En particulier, les dents du dos peuvent provoquer des douleurs dans la région temporale et imiter les maux de tête.

Maladies communes

Maladies infectieuses

Les maux de tête surviennent principalement au cours des premiers stades (précurseurs) d'infections virales ou bactériennes. Les sensations sont bilatérales, il y a souvent de la transpiration et une forte fièvre.

Allergie

Souvent, la douleur survient simultanément à la congestion nasale, aux rougeurs conjonctivales et au larmoiement. La condition est facilitée par les antihistaminiques.

Maux de tête associés à des maladies graves

Augmentation de la pression intracrânienne (tumeur cérébrale)

L'intensité des sensations douloureuses est caractérisée par un caractère croissant. Il s’agit d’un "nouveau" mal de tête chez une personne qui n’a jamais eu de problèmes avec. Il est plus prononcé dans la première moitié de la journée et s'aggrave lors d'une activité physique, de la toux, de l'éternuement et du soulèvement d'objets lourds. Se produit souvent la nuit et réveille une personne du sommeil. En même temps, il y a malaise, nausée et vomissements. La suspicion d'une tumeur cérébrale est renforcée en cas de pensée lente, de vision trouble ou de vertiges.

Hémorragie sous-arachnoïdienne (due à un anévrisme vasculaire)

L'hémorragie sous-arachnoïdienne se manifeste par une douleur soudaine et profonde, généralement à l'arrière de la tête et du cou, souvent comparée au "coup du lapin". Se produit souvent après un exercice. Cependant, parfois, la maladie sous-jacente n’est pas identifiée et la maladie reproduit les symptômes d’une violation de la colonne cervicale.

Temples de la douleur et des nausées

Douleurs dans les tempes et nausées - ces symptômes sont familiers à tous, peu importe leur mode de vie ou leur âge. Ils peuvent apparaître brièvement et disparaître pendant longtemps, ou entrer dans la phase de pathologie chronique et causer un inconfort douloureux presque constamment. L'apparition de maux de tête, aggravée par des nausées, devrait être alarmante et encourager à rechercher ses causes, qui peuvent être non seulement du surmenage ou un malaise temporaire, mais aussi des problèmes plus graves causés par des processus et des pathologies inflammatoires.

Causes de la nausée et de la douleur temporale

Les causes courantes de nature pathologique qui provoquent des douleurs temporales et des nausées sont les suivantes:

  1. La migraine En raison des spasmes des vaisseaux sanguins des structures cérébrales, le patient développe une pulsation intense dans la région temporale, avec nausée, sensibilité à la lumière du jour et aux sons et apparition de flashs lumineux devant ses yeux. Les attaques se développent d'une part, leur intervalle de temps peut varier de quelques minutes à quelques heures et durer jusqu'à deux ou trois jours. Plus rarement, une crise de migraine peut être aggravée par une douleur bilatérale et des symptômes plus prononcés - vomissements, demi-conscience et malaises.
  2. Vasculite Des processus inflammatoires se produisant dans le système vasculaire affectent les parois des vaisseaux sanguins et perturbent la circulation sanguine. Les maux de tête graves dans les temples et les nausées sont accompagnés de types de maladies telles que la vascularite nodulaire et l’artérite à cellules géantes. Comme symptômes supplémentaires, apparaissent des articulations douloureuses, de la fièvre, des douleurs musculaires, des vomissements, des douleurs abdominales et un gonflement des artères temporales.
  3. L'hypertension. Avec un déséquilibre marqué de la pression artérielle, il existe une douleur temporale pressante et constrictive, ainsi que des nausées, provoquées par un important flux sanguin vers le cerveau. Le patient devient rouge et gonfle légèrement le visage, il y a une tachycardie, des frissons et des vertiges, dans certains cas, une crise d’hypertension peut entraîner un engourdissement des doigts des membres.
  4. La douleur du stress. Un choc nerveux, le stress, le surmenage ou une excitation excessive peuvent provoquer une douleur temporelle constrictive, accompagnée de nausées. Le patient a une irritabilité, une douleur bilatérale, des nausées entraînent une diminution de l'appétit et des troubles du sommeil.
  5. Pression intracrânienne. Une condition pathologique dans laquelle la douleur se propage à toutes les parties de la tête et de la région temporale, y compris, et la nausée est souvent accompagnée de vomissements. L'hypertension cérébrale est un symptôme de nombreuses maladies graves et nécessite donc un diagnostic détaillé des causes de son développement et un traitement approprié.
  6. TBI et commotion cérébrale. Les lésions des tissus cérébraux et des os du crâne entraînent l'apparition d'un mal de tête commun, de nausées, de vomissements et d'une perte de conscience. Une douleur temporelle survient si, à la suite d'une forte ecchymose, des tissus mous ou des os crâniens du visage, de la partie frontale de la tête ou des tempes sont endommagés.

Il existe également des facteurs qui provoquent des douleurs temporaires dans les tempes et des nausées et qui ne sont pas de nature pathologique grave:

  • changement de temps;
  • intoxication par le monoxyde de carbone, les vapeurs d'essence ou les peintures;
  • intoxication alimentaire légère;
  • le mal des transports lors de longs trajets et de promenades en bateau, lors de promenades à cheval ou d'escalade;
  • coup de chaleur à la suite d'une exposition excessive au soleil.

L’impact des causes décrites pouvant entraîner une aggravation de la santé et des complications, il est donc extrêmement important de les éliminer rapidement.

Traitement de la douleur dans les tempes

La sélection des médicaments pour le traitement de la douleur temporale est effectuée par un médecin spécialisé en fonction de la cause et de l'étiologie de son développement, de son âge et de la condition du patient. Les principaux médicaments qui peuvent être prescrits pour la douleur temporelle comprennent:

  1. Agents analgésiques, antispasmodiques et non stéroïdiens (ibuprofène, analgin, spasmalgon, paracétamol). Les médicaments peuvent réduire les crises de douleur dans les migraines, les douleurs de type point et cluster, mais n'éliminent pas la cause de leur développement.
  2. Diurétiques (Indapamide, Furosémide). Attribuer avec du sang et de la pression intracrânienne pour réduire l'enflure et l'élimination de l'excès de liquide du corps et l'expansion des vaisseaux sanguins. En conséquence d'une diminution de la pression du sang ou du liquide céphalo-rachidien sur le cerveau, une crise douloureuse diminue ou disparaît.
  3. Glucocorticoïdes (Prednol, Prednisolone). Il est prescrit pour les vascularites aiguës en tant qu'agent anti-inflammatoire et anti-toxique.
  4. Bêta-bloquants (Atenolol, Anaprilin, Metoprolol). Les médicaments sont présentés à une pression artérielle élevée pour réduire la fréquence et la force des contractions des muscles cardiaques, ainsi que pour prévenir les arythmies.
  5. Les antidépresseurs (Fevarin, mianserin). Nommé dans le traitement complexe de la douleur, de la tension, de la névrose et de la migraine d’étiologies diverses.
  6. Préparations sédatives (Novo-Passit, Nozepam, Valérian). Nécessaire pour le traitement de la douleur de nature psychogène, ainsi que pour atténuer l'impact des facteurs psychologiques qui en sont la cause.
  7. Préparations qui fournissent le tonus vasculaire (Detralex, Troxevasin). Indiqué dans les maladies vasculaires aiguës ou liées à l'âge, y compris la vasculite et l'artérite temporale.

En fonction de la pathologie ou de la maladie provoquant des douleurs dans les tempes, le médecin établit un diagnostic, prescrit l'un des médicaments décrits ou sélectionne un complexe de plusieurs médicaments. Il n'est pas recommandé d'auto-médication avec des médicaments tant que les causes du développement de la douleur ne sont pas déterminées.

Traitement de la nausée

Le choix des remèdes contre la nausée dépend directement de la nature de son origine. Dans la plupart des cas, en cas de douleur temporale, vous devez prendre un analgésique ou un antispasmodique, et les nausées s'atténueront à mesure que la douleur diminue. En outre, pour soulager la maladie, vous pouvez utiliser les méthodes de folklore, de toxicomanie et de prévention suivantes:

  • En cas de nausée, buvez du thé à la menthe, respirez l'odeur des feuilles fraîches ou de l'huile essentielle. Dans ce dernier cas, la posologie doit être déterminée avec soin, afin de ne pas obtenir l’effet opposé.
  • Les nausées causées par les voyages, les promenades en mer et en montagne peuvent être éliminées avec des bonbons mentholés ou aromatisés au citron.
  • Avec les fortes nausées, les graines de cumin aideront, ce qui nécessite un peu de temps pour bien mâcher.
  • Si la nausée et la douleur temporelle sont causées par un empoisonnement, les adsorbants doivent être pris conformément au dosage spécifié dans l’abrégé.
  • Un thé au citron ou une rondelle de citron frais légèrement saupoudré de sucre vous aidera à soulager vos nausées en cas de crise hypertensive.
  • La nausée causée par la douleur de la tension peut être soulagée par des exercices de respiration. Pour ce faire, prenez une profonde respiration, ne respirez pas pendant quelques secondes, puis expirez lentement. Plusieurs de ces exercices vous permettront de détendre les muscles de la tête et du cou et de réduire le degré de nausée.
  • En cas de dysfonctionnement de l'appareil vestibulaire pour soulager les nausées, il est recommandé d'utiliser un médicament, dont la nomenclature et la posologie doivent être déterminées par le médecin. Les médicaments courants dans ce cas sont Aeron, Zeercal, Motilium et Dramin.

Si la douleur temporelle est causée par des maladies aiguës et s'accompagne de nausées, il est nécessaire de modifier le régime pendant un certain temps afin d'éviter le développement de sensations désagréables, en éliminant les aliments gras et frits ainsi que les aliments farineux et sucrés. Au lieu de cela, le menu comprend plus de légumes, de produits laitiers, de bouillons diététiques et de viande maigre.

Dans les cas où la douleur dans les temples et les nausées se développent intensément et que les nausées sont aggravées par les vomissements, il est nécessaire de faire appel à une assistance médicale qualifiée.

Temples de la douleur et des nausées

Chaque personne ressent des douleurs dans les temples et des nausées.

De tels symptômes peuvent apparaître une fois et disparaître pendant longtemps ou devenir chroniques et provoquer des sensations douloureuses en permanence.

Les maux de tête dans les temples et les nausées, qui apparaissent dans le complexe, devraient alerter la personne et devenir une raison de faire appel à des spécialistes.

Ils aideront à établir les véritables causes de malaise.

Il convient de prendre en compte le fait que des maux de tête et des nausées graves peuvent indiquer à la fois un épuisement élémentaire et des pathologies graves provoquées par des processus inflammatoires ou tout autre facteur.

Les causes des symptômes considérés

Tous les facteurs qui contribuent à l'apparition de douleurs dans les tempes et les nausées peuvent être divisés en deux catégories. Devrait les examiner plus en détail:

Causes internes qui dépendent directement de la physiologie humaine:

  • facteurs associés aux pathologies du système nerveux central;
  • facteurs découlant des pathologies des organes internes.

Causes externes liées aux influences environnementales:

  • stress régulier;
  • être au soleil ou dans des zones mal ventilées;
  • intoxication par des produits périmés;
  • une passion pour le café ou les boissons énergisantes;
  • l'abus d'alcool ou le tabagisme;
  • sensibilité aux conditions météorologiques;
  • mal des transports dans une voiture ou un avion;
  • intoxication du corps après l'inhalation de peintures, de vernis ou de kérosène.

Afin d'identifier la cause exacte des nausées et des maux de tête, vous devez consulter des experts et procéder à un examen complet du corps.

Si une personne a mal à la tête, il s'agit d'un problème grave.

Maladies provoquant des douleurs et des nausées

Les experts dressent une liste de maladies pouvant causer des maux de tête dans les temples et des nausées. Ils sont:

  1. Migraine caractérisée par une céphalée unilatérale localisée dans les tempes à droite ou à gauche du crâne. La douleur est très forte et peut causer des nausées et des vomissements. La migraine est diagnostiquée chez 80% des patients ayant déposé une demande d'admission auprès de l'établissement médical présentant les symptômes considérés. Outre le fait qu'une personne est malade et qu'elle a mal à la tête aux tempes, il peut y avoir une perversion de l'odorat et une déficience visuelle. L'attaque douloureuse dure de quelques minutes à plusieurs jours. Une douleur dans les tempes accompagne souvent les nausées, qui ne disparaissent pas après des vomissements.
  2. L'hypertension peut provoquer une situation où le mal de tête est un caractère douloureux qui brûle. Il est localisé non seulement dans les temples, mais également sur toute la tête. C’est l’hypertension qui est considérée comme la deuxième raison en importance pour laquelle les patients consultent un médecin. Souvent, les gens ne soupçonnent même pas qu’ils ont cette pathologie et ne se précipitent donc pas à l’hôpital. Si vous ne commencez pas le traitement de l'hypertension en temps voulu, cela peut nuire à la santé de la personne. Cela vaut la peine de considérer que des taux de pression artérielle trop élevés peuvent être fatals.
  3. SRAS ou grippe. La douleur dans les tempes de ces maladies est considérée comme un signe d'intoxication et une élévation de la température. En cas de nombre élevé sur le thermomètre, des nausées prolongées peuvent apparaître.
  4. L'insomnie constante, le manque de sommeil conduit au fait qu'une personne a mal à la tête dans les tempes et des nausées.
  5. Les problèmes du cycle menstruel chez les femmes sont des causes fréquentes de douleur dans les tempes et de nausées.
  6. Pathologie des glandes surrénales. Par exemple, le phéochromocytome, qui entraîne une forte augmentation de la pression. Un phénomène similaire provoque des maux de tête qui ne sont pas arrêtés par des médicaments.
  7. Dystonie qui se produit sur le fond de l'âge et l'adaptation hormonale du corps. En outre, les causes du TRI sont les suivantes: grossesse, hérédité pauvre, troubles de nature neuropsychiatrique. Au cours de la maladie, la personne souffre de douleurs dans les tempes, qui sont aggravées par le stress ou une forte excitation émotionnelle.
  8. Les sauts brusques de pression intracrânienne peuvent également provoquer des maux de tête. De telles attaques devraient être arrêtées par des médicaments spéciaux.
  9. La méningite ou l'encéphalite au début de son développement se manifeste souvent par le fait qu'une personne a mal aux tempes et qu'elle développe périodiquement des nausées.

La méningite est considérée comme une maladie assez grave qui se manifeste par un processus inflammatoire dans le cerveau ou la moelle épinière.

Dans ce cas, le mal de tête devient plus fort lorsque le patient incline la tête en avant.

Les adultes et les enfants sont infectés. Il est à noter que c'est chez les enfants que la maladie est plus aiguë et nuit à la fourniture de soins médicaux en temps opportun.

Ce n'est pas toute la liste des pathologies menant à de graves maux de tête.

En raison du fait que l'équipement médical moderne dispose d'un équipement de haute précision, les médecins ont la possibilité de diagnostiquer les maladies aux premiers stades de développement et de commencer le traitement en temps voulu.

Autres maladies indiquées par des douleurs à la tête

En plus des raisons déjà mentionnées, les médecins émettent des maladies supplémentaires qui provoquent des maux de tête. Ils sont:

  1. L'ostéochondrose est la pathologie la plus courante de la colonne cervicale. Avec cette maladie, il y a un mal de tête aux tempes, aux oreilles et aux yeux, à l'arrière de la tête. La douleur se manifeste de manière plus aiguë avant le déjeuner et avec un mouvement brusque de la tête. Elle peut être provoquée par une exacerbation d'ostéochondrose accompagnée d'un courant d'air, d'une hypothermie sévère ou d'un exercice régulier. En plus de douleurs à la tête, la personne est vertigineuse, faible et engourdie dans les membres.
  2. La tumeur cérébrale est bénigne ou maligne. C'est la céphalée persistante qui peut indiquer le développement d'un processus pathologique aussi dangereux. Si la prise de médicaments n'apporte pas l'effet souhaité, mais qu'il n'y a pas de conditions préalables à cela, alors il vaut la peine de voir immédiatement un spécialiste.
    Les premiers appels sont des nausées et des douleurs à la tête le matin. Dans des situations plus avancées, une personne a des problèmes de sensibilité et d'activité motrice, des perturbations dans les expressions faciales.
  3. Sinusite compliquée - processus inflammatoire dans les sinus paranasaux, dont les causes sont une réaction allergique ou la présence dans le corps d'un agent pathogène infectieux. Dans le cas de la maladie en question, la personne est très sensible aux tempes, en particulier lorsque la tête est inclinée.
  4. Les céphalées sont localisées à un endroit particulier: elles exercent une pression sur la tempe, les yeux ou le front. Ces douleurs durent de quelques minutes à quelques heures et se révèlent être un personnage épuisant. Il semble à une personne que des aiguilles ont été insérées dans ses yeux.
  5. Lésion cérébrale traumatique, qui a provoqué une commotion cérébrale ou une compression du cerveau. Un mal de tête peut gêner le patient même après que son état se soit complètement normalisé. Si, après une blessure, la tête fait trop mal, il est recommandé de procéder à un examen supplémentaire à l'hôpital. Selon les résultats de la recherche, un médecin peut choisir correctement les mesures de rééducation et éliminer les symptômes désagréables.
  6. Problèmes de circulation cérébrale. Une personne à qui on a diagnostiqué une hypertension artérielle ou toute autre maladie du système cardiovasculaire a périodiquement des accès de douleur. Ils sont souvent rejoints par des nausées ou des vomissements.

Un traitement inadéquat entraîne le risque de rupture d'un vaisseau faible, à la suite duquel un accident vasculaire cérébral hémorragique est diagnostiqué chez les patients.

La maladie est caractérisée par une douleur aiguë, des problèmes d'élocution, une altération des mouvements et des expressions faciales.

Si une personne ne fournit pas rapidement une assistance médicale qualifiée, elle développe alors des complications irréversibles. Mort possible.

Comme mentionné ci-dessus, vous ne pouvez pas laisser le problème suivre son cours, car même la plus faible douleur à la tête peut indiquer une pathologie dangereuse. Mieux vaut être en sécurité et consulter des experts.

Comment les conditions pathologiques sont diagnostiquées

La douleur dans les temples et les nausées, dont les causes sont indiquées ci-dessus, sont soumises à un diagnostic approfondi sur un équipement moderne.

Afin de poser le diagnostic final, les médecins doivent procéder à des examens de laboratoire et à des instruments et ne prescrire un traitement que sur la base des résultats obtenus.

Les principaux moyens de diagnostiquer les symptômes sont les suivants:

  1. Prendre une formule sanguine complète, ce qui permet de détecter une infection virale ou bactérienne dans le corps du patient.
  2. Tests de cortisol permettant de détecter le phéochromocytome.
  3. Surveillance constante des niveaux de pression artérielle. Le patient doit surveiller indépendamment les indicateurs sur le tonomètre pendant 7 jours. Il est très important de mesurer la pression 3 fois par jour à une heure donnée. Toutes les données devront enregistrer et montrer à votre médecin.
  4. Effectuer un scanner et une IRM. Ces procédures permettent d'examiner visuellement le cerveau et de détecter une tumeur ou un anévrisme au tout début de son origine.
  5. La ponction de la colonne vertébrale n'est pertinente que lorsque les médecins soupçonnent un patient d'avoir une méningite ou une hémorragie au cerveau.
  6. Faire un test sanguin pour les toxines est prescrit quand une personne a été en contact avec des substances nocives.

Grâce aux diagnostics modernes, les médecins ont appris à identifier les pathologies dangereuses en temps voulu et à sauver la vie des patients.

Comment traiter la douleur et la nausée

Le traitement de ces symptômes dépendra de la maladie qui les a provoqués. Habituellement, les médecins adhèrent aux activités suivantes:

  1. Recommandations aux patients concernant la normalisation du sommeil et de l'alimentation. Très souvent, les médecins prescrivent la réception du thé de menthe, mélisse. En outre, il est possible d’utiliser des médicaments hypnotiques. Les gens devraient marcher davantage en plein air, exclure la consommation d'alcool et de fumer. Vous ne pouvez pas manger d'aliments gras avant le coucher.
  2. Traitement avec des médicaments qui maintiennent la pression artérielle au niveau approprié. Dans ce cas, le schéma de traitement doit être sélectionné individuellement, en fonction des caractéristiques du corps d'un patient particulier.
  3. Intervention chirurgicale au cours de laquelle le traitement du phéochromocytome - pathologie de la glande surrénale sera effectué. Une telle maladie sans chirurgie ne peut être guérie.
  4. Chirurgie, radiothérapie ou pharmacothérapie des tumeurs cérébrales.

Traitement avec des médicaments

Dans le cas où le mal de tête surviendrait dans le contexte de l'influence d'une odeur forte ou d'un long séjour dans une pièce encombrée, la personne devrait éliminer ces facteurs.

Après de telles actions, les symptômes désagréables disparaîtront.

Lorsque des symptômes de migraine apparaissent, le patient reçoit les médicaments suivants:

  1. Sumigreena - une substance qui rétrécit les vaisseaux sanguins et réduit la sensibilité nerveuse.
  2. L'ergotamine est un remède qui soulage l'enflure du cerveau et a un effet positif sur le système nerveux central.
  3. Les drogues, qui incluent le café.
  4. Cerucal - un médicament antiémétique.
  5. Médicaments apaisants: Valériane ou Agripaume.

Si la tête fait mal et que les tempes se brisent sous l'effet d'une pression accrue, le schéma thérapeutique change radicalement. Dans de tels cas, les médecins prescrivent des médicaments spéciaux.

Ils sont:

  1. Bêta-bloquant: aténolol. L'outil réduit rapidement la pression artérielle, mais présente plusieurs contre-indications: arythmie et bradycardie.
  2. Inhibiteur des canaux calciques: l'amlodipine.
  3. Inhibiteur de l'ECA: Enap.
  4. Diurétique: furosémide.

Pour éliminer les symptômes de nausée, il est recommandé de prendre un antiémétique. Mais une telle médecine soulagera seulement une personne du malaise et ne guérira pas la vraie cause de son apparence.

Il convient de rappeler que l'automédication peut non seulement ne pas conduire au résultat souhaité, mais aussi aggraver considérablement le problème.

Par conséquent, s'il y a un mal de tête dans les temples et des nausées dont les causes sont inconnues, il est impossible de le faire sans consulter un spécialiste.

Caractéristiques de la douleur dans les tempes, accompagnée de vomissements

La douleur est une réaction protectrice du corps qui indique un problème de santé. Douleur dans les temples souvent accompagnée de nausées. Cela peut être un symptôme de diverses maladies. Il est nécessaire de faire attention à ce symptôme, de rechercher la cause de son apparition et de procéder à un traitement spécial.

Les principales causes du développement des symptômes

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles la région temporale peut être douloureuse et provoquer des nausées. Parmi eux se trouvent des états innocents et des maladies graves.

Il existe de nombreuses causes différentes qui provoquent des nausées et des vomissements accompagnés de maux de tête.

Les principales causes de douleur dans les tempes, accompagnées de nausées, sont les suivantes:

  • La migraine Avec cette maladie, le mal de tête est unilatéral, localisé dans le côté droit ou gauche de la tête. Avec la migraine, elle est si forte qu'elle peut s'accompagner non seulement de nausées, mais aussi de vomissements.
  • Grippe, SRAS. Dans ces maladies, la douleur dans les tempes est un symptôme d'intoxication et d'augmentation de la température corporelle. En cas d'hyperthermie grave, cela peut être accompagné de nausées.
  • Manque chronique de sommeil, insomnie. Les personnes ayant des troubles du sommeil ont presque constamment mal à la tête.
  • La perturbation du cycle menstruel est souvent accompagnée d'une douleur intense dans les tempes.
  • Maladies des glandes surrénales. En cas de phéochromocytome, il se produit une forte augmentation de la pression artérielle et un mal de tête grave, difficile à soigner avec des médicaments, se développe.
  • L'hypertension. Avec la pression croissante, la douleur peut être localisée non seulement dans la région temporale, mais également sur toute la tête.
  • Intoxication par le monoxyde de carbone, les vapeurs d'essence et les produits chimiques ménagers.
  • Diminution ou augmentation de la pression intracrânienne.
  • Méningite, encéphalite. Ces maladies aux stades initiaux peuvent manifester une douleur intense dans les tempes, des nausées, des vomissements.
  • Restez à la montagne. Lors de l'ascension de hautes montagnes, il se produit un changement de pression intracrânienne et une diminution du remplissage des globules rouges en oxygène. Les personnes qui ne sont pas habituées à de telles chutes de pression peuvent ressentir de graves maux de tête qui disparaissent lors du retour à un terrain normal.
  • Tumeurs cérébrales Les maux de tête peuvent être le seul symptôme d'une tumeur en développement.
  • Anévrisme des vaisseaux cérébraux. Avec cette pathologie, une douleur peut également survenir.

Méthodes de diagnostic de base

Si la tête fait mal dans la région temporale, il est nécessaire de procéder à un examen complet en laboratoire et par un instrument pour identifier la cause de ce symptôme. Elle peut être causée par des maladies graves et dangereuses, telles que l'anévrisme, une tumeur qui n'est dangereusement symptomatique que pour le traitement.

Les maux de tête peuvent indiquer une maladie dangereuse, vous devez donc être examiné

Les principales méthodes de diagnostic sont présentées ci-dessous:

  • Test sanguin général. En utilisant cette étude simple, vous pouvez déterminer la présence d’une infection virale ou bactérienne dans le corps:

a) lors d'une infection bactérienne, la vitesse de sédimentation des érythrocytes sera augmentée, la formule leucocytaire se déplaçant vers la gauche avec une leucocytose neutrophilique prononcée;

b) en cas d'infection virale, le niveau de lymphocytes augmentera.

  • Test sanguin pour le cortisol. Cet examen aidera à identifier le phéochromocytome.
  • Surveillance de la pression artérielle. Le patient au cours de la semaine trois fois par jour mesure sa tension artérielle, fixe les indicateurs, indique l'heure de la mesure. De cette façon, l'hypertension artérielle peut être détectée.
  • TDM, IRM. Avec l'aide de ces méthodes modernes, il est possible d'inspecter toutes les parties du cerveau en couches, d'identifier les tumeurs, les anévrismes, même au cours des premières étapes du développement.
  • La ponction rachidienne est réalisée uniquement en cas de suspicion de méningite ou d'hémorragie intracrânienne.
  • Une analyse sanguine de diverses toxines n'est effectuée que si elles sont suspectées d'être présentes dans le corps ou si le patient a été en contact avec elles.

Caractéristiques du traitement

Le traitement de ce syndrome douloureux peut être symptomatique et étiologique.

Le traitement prescrit par le médecin dépend de la nature des maux de tête du patient.

Selon la raison, il peut être constitué des composants suivants:

  • Normalisation du sommeil, nutrition. Parfois, à cette fin, il est recommandé aux patients de boire un thé aux herbes avec de la menthe, de la mélisse, ou de prescrire des hypnotiques. Marcher au grand air, arrêter de fumer et manger des aliments gras en après-midi aident également à lutter contre l'insomnie.
  • Correction médicale de la pression artérielle. En cas d'hypertension artérielle, le thérapeute ou le cardiologue choisit individuellement le schéma du traitement antihypertenseur.
  • Le traitement chirurgical du phéochromocytome est le seul moyen de traiter cette maladie des glandes surrénales. Sans chirurgie, la tête fera mal à chaque épisode d'augmentation de la pression.
  • Traitement d'une tumeur au cerveau. Cela peut être chirurgical, radiologique ou médicamenteux.
  • Thérapie symptomatique. Il comprend:
  1. Antispasmodiques: Nosh-pa, Drotaverin.
  2. Analgésiques: Baralgin, Analgin, Ketorolac, Ketanov.
  3. Anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS): Indométacine, Nimesil, Paracétamol.

La tête peut faire mal dans la région temporale pour de nombreuses raisons. Avant de commencer le traitement, il est nécessaire d'établir la cause exacte de la douleur et un traitement ultérieur doit être dirigé vers son élimination. Normaliser le sommeil, marcher au grand air et adapter sa nutrition sont des éléments importants de la lutte contre la douleur chronique. Le traitement symptomatique comprend des analgésiques, des antispasmodiques et des anti-inflammatoires non stéroïdiens. Si un phéochromocytome, une tumeur ou un anévrisme du cerveau est détecté, un traitement chirurgical est indiqué.

Causes de nausée et maux de tête dans les temples

Il arrive qu'une personne attrape soudainement un mal de tête dans les tempes et des nausées dont les causes lui sont inconnues. Mais souvent, la douleur apparaît pour une raison. Il signale une sorte de trouble affectant le corps. Et si, en même temps, l’état précédant les vomissements est noté, il faut alors sonner l’alarme et ne pas retarder le voyage à l’hôpital. Plus tôt les causes de ce symptôme sont découvertes, plus le traitement sera efficace.

Causes d'indisposition

Il y a beaucoup de raisons pour lesquelles ma tête me fait mal dans les tempes et une nausée intolérable. Parmi eux sont marqués comme assez inoffensifs et assez graves (par exemple, la croissance d'une tumeur au cerveau). Ils sont divisés en deux catégories:

  1. Les facteurs internes dépendent entièrement des processus physiques.
  2. Externe, en corrélation avec les stimuli qui affectent les personnes de l’extérieur.

Les causes internes sont divisées en:

  • Troubles du système nerveux.
  • Violations provoquées par des maladies d'autres organes.

Les causes externes incluent:

  • Instabilité psycho-émotionnelle.
  • Surchauffe
  • Intoxication intestinale.
  • Passion pour les boissons contenant de la caféine (énergie, café).
  • Habitudes nuisibles.
  • Dépendance météorologique.
  • Changement de fuseau horaire et de climat.
  • Intoxication du corps.

Lorsque les temples sont douloureux, écrasés et en même temps malades, vous devez rechercher les causes d'une mauvaise santé. Si ce sont des stimuli externes, alors ils devraient être éliminés. Ensuite, les attaques douloureuses cesseront et la situation de la victime redeviendra normale.

Mais souvent la racine du mal réside dans les pathologies relatives aux organes internes. Avec le temps, ils peuvent avoir des conséquences graves et une personne doit consulter un médecin. Lorsque la maladie est diagnostiquée, les résultats des tests sont obtenus, le médecin sera en mesure de vous prescrire un traitement approprié.

La migraine

Elle est considérée comme la pathologie la plus commune chez la moitié féminine de la population. Les céphalées commencent souvent dans la région temporale, avec des nausées et parfois des vomissements qui ne soulagent pas la maladie. Les autres symptômes incluent:

  • Lumière, bruit et bruit ont peur.
  • Vertiges.
  • Irritabilité.
  • La nervosité.
  • Somnolence.
  • Léthargie

L'odorat du patient change, sa vue se détériore et un évanouissement est possible. Une crise de migraine grave peut durer environ 2-3 jours.

Traumatisme cérébral (TBI)

Souvent, après des blessures graves à la tête, des ecchymoses, des commotions cérébrales, un mal de tête au front, à l'arrière de la tête, aux tempes, sont marqués par une faiblesse et des nausées. Cela est dû à la compression des structures cérébrales lors d'une blessure à la tête. Les autres symptômes du TBI sont:

  • Pâleur de visage
  • Vomissements.
  • Inhibition
  • Perte de conscience possible.
  • L'hypertension.
  • Convulsions.

Même après avoir suivi un traitement et une longue rééducation, la victime ressent régulièrement des douleurs à la tête.

La méningite

La méningite est une maladie infectieuse aiguë qui affecte la paroi du cerveau. Les symptômes de pathologie dangereuse sont:

  • Céphalgie
  • Augmentation de la sensibilité à la lumière et au bruit.
  • Nausées et vomissements indomptables.
  • Douleur musculaire
  • Tachycardie
  • Le patient n'est pas capable de plier le cou, il est irrité par le toucher, sa température augmente.

Les principales raisons du développement de la maladie sont la diminution de l'immunité, les virus et les bactéries qui pénètrent dans l'organisme à partir de l'environnement extérieur: aliments, vaisselle sale, eau, morsures d'insectes, gouttelettes en suspension dans l'air. Les hommes et les adultes sont sensibles à la méningite.

AVC

Si vous ne faites pas attention à l'hypertension persistante ou à d'autres problèmes concernant les vaisseaux cérébraux pendant une longue période, une céphalalgie apparaît, donnant aux tempes, accompagnée de nausées. Cela peut être un accident vasculaire cérébral hémorragique ou ischémique.

  • Dans un type d'accident vasculaire cérébral ischémique, les atrophies se déforment progressivement, les vaisseaux sanguins s'usent. En conséquence, le cerveau souffre d'un manque d'oxygène, une hypoxie survient et des neurones meurent.
  • Type d'accident vasculaire cérébral hémorragique se produit soudainement. Un vaisseau sanguin usé éclate dans le cerveau et une hémorragie se produit. Une personne peut tomber inconsciente. S'il n'est pas livré à temps dans un établissement médical, la victime peut mourir.

Athérosclérose des vaisseaux cérébraux

La cause de cette pathologie est un blocage et un rétrécissement des vaisseaux cérébraux. En conséquence, l’organe principal du système nerveux manque d’oxygène et réagit par des douleurs aux tempes. Il est difficile d'arrêter les analgésiques, ne donnant qu'un soulagement temporaire. L'inconfort est aggravé par le stress grave, une tension artérielle irrégulière, l'alcool et le tabac.

La maladie se manifeste par d'autres symptômes:

  • Tremblement des membres et du visage.
  • Ondulation améliorée dans le cou.
  • Altération de la mémoire.
  • Nervosité, irritabilité.
  • Fatigue
  • Visage rouge.

Après avoir identifié les symptômes d'anxiété, le patient doit contacter un neurologue ou un thérapeute qui le dirigera vers le diagnostic et déterminera la stratégie de traitement en s'appuyant sur les résultats de l'étude.

Abcès

Si des bactéries pathogènes pénètrent dans le corps affaibli, un abcès peut se former dans le crâne. Dans ce cas, en plus d’une douleur temporelle sévère chez un patient, on note ce qui suit:

  • Sautes d'humeur.
  • Nausée, vomissements.
  • Vertiges.
  • Évanouissement
  • Coma.

Après un test sanguin, une analyse du liquide cérébral et une tomodensitométrie confirmant la présence d'une maladie dangereuse, un traitement complet est effectué. Plus le traitement est commencé tôt, plus le patient a de chances d’épargner.

Névralgie du nerf trijumeau

Cette maladie peut se développer en raison de:

  • Maladies ORL à un stade avancé.
  • Métabolisme perturbé.
  • Maladies infectieuses de nature chronique.
  • Le développement de tumeurs dans les zones de passage du nerf.
  • Tête d'hypothermie.
  • Sclérose en plaques.

La douleur du patient se propage dans les tempes, au point que la pression monte et que les vomissements peuvent commencer. Des crampes musculaires se font sentir du côté affecté. Avaler, se raser, un toucher léger provoque une douleur aiguë. Cette douleur est ressentie même dans les oreilles, les épaules, les dents et les yeux.

Sinusite compliquée

L'inflammation des sinus paranasaux peut résulter d'allergies ou d'infections dans le corps. Il peut y avoir une douleur dans le front, dans la région temporale, et s'intensifier avec le mouvement de la tête. Les symptômes graves incluent:

  • Douleur des sinus.
  • Haute température
  • Fièvre, frissons.
  • Respiration difficile.
  • Écoulement purulent persistant du nez.

L'hypertension

Une autre cause fréquente de douleur dans les tempes est due à une puissante afflux de sang dans les tissus cérébraux. Des sauts brusques de tension artérielle causent:

  • Visage rouge.
  • Puffiness
  • Tachycardie
  • Des frissons
  • Encerclant la tête.
  • Bruit d'oreille
  • Engourdissement des membres.

L'hypertension artérielle est très insidieuse, car elle est rarement associée à la céphalgie, en particulier chez les patients qui n'en ont jamais souffert. Mais la maladie joue un rôle important dans la violation de l'apport sanguin au cerveau, ce qui contribue au mal de tête aux tempes, au-dessus des yeux, à l'arrière de la tête. Afin de détecter rapidement l'infraction, aux premiers symptômes alarmants, il est nécessaire de mesurer la pression avec un tensiomètre ménager, puis de consulter un spécialiste.

Ostéochondrose

Avec la déformation des disques intervertébraux, qui exerce une pression sur les terminaisons nerveuses, la circulation sanguine est perturbée. Les impulsions de douleur pénètrent dans le cerveau. Il en résulte une douleur insupportable dans les tempes, accompagnée de nausées. Bien que l'ostéochondrose soit considérée comme une maladie chez les patients âgés, elle est souvent observée chez les jeunes. Les causes de la maladie sont:

  • Troubles métaboliques.
  • Blessures au cou.
  • Exercice excessif.
  • L'hypothermie

Plus la maladie se développe, plus les symptômes sont prononcés.

Dystonie végétative

Ce syndrome s'applique à de nombreux systèmes corporels. Dans ce cas, le patient: les tempes font mal, il est souvent nauséeux, a tendance à dormir. Renforcer une attaque peut entraîner du stress, du surmenage, une surcharge psycho-émotionnelle. La maladie est accompagnée de:

  • La tête tourne.
  • Transpiration.
  • Bruit d'oreille
  • Instabilité émotionnelle.
  • Léthargie
  • Faible capacité de travail.

Caractéristiques du traitement de la douleur temporale

Les médicaments susceptibles d'améliorer et de stabiliser le bien-être du patient sont sélectionnés par un spécialiste. Tout dépend de la forme de la maladie, de sa gravité, de l'état général du patient. Les principaux médicaments utilisés en thérapie incluent:

  • Analgésiques non stéroïdiens. Ils soulagent la douleur, mais ne permettent pas d’éliminer la véritable cause de son apparition. Si le patient souffre de migraine, d’étourdissements, de douleurs récurrentes, les médecins recommandent le paracétamol, le spazmalgon, l’ibuprofène.
  • En cas d'hypertension artérielle, les diurétiques peuvent être utilisés pour réduire les poches (furosémide, busserole, Indapamide).
  • Les glucocorticoïdes sont utilisés pour la vascularite en tant qu'agents anti-inflammatoires et anti-toxiques.
  • Dans l'hypertension, les bêta-bloquants (propranolol) sont montrés, ce qui réduit la fréquence cardiaque et élimine l'arythmie.
  • Pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire, névrite, dystonie vasculaire, migraines d'origines diverses sont traitées en complexe. Souvent, on prescrit des antidépresseurs à ces patients.
  • Sedistress, teinture de valériane ou d’origine mère, Novo-Passit - des sédatifs qui soulagent la douleur causée par un état émotionnel sévère.

Un médicament qui aide à guérir échoue le plus souvent. Dans le même temps, le patient lui-même doit s'efforcer de récupérer: manger sainement, mener une vie saine, se débarrasser des mauvaises habitudes, ne pas surcharger le travail, éviter le stress.

Que faire lorsque vous avez mal à la tête dans les tempes et que vous êtes malade

La douleur est une réaction protectrice du corps et est considérée comme un signe de certaines anomalies dans certains organes ou systèmes. De tels symptômes ne doivent pas être négligés, car cela peut entraîner de graves complications.

La pression exercée sur les tempes et la nausée peut être provoquée par diverses raisons, classiquement divisées en externes et internes. Avant de passer à la question de savoir comment se débarrasser d’une indisposition, il convient de comprendre pourquoi un problème similaire se pose.

Facteurs provocants externes

Les causes externes de troubles de la santé sont appelées divers facteurs associés à l'influence de l'environnement sur le corps humain. Les circonstances pouvant provoquer une condition quand il fait mal dans les temples et une nausée grave sont considérées:

  • fatigue physique et émotionnelle;
  • stress chronique et irritabilité;
  • insomnie constante;
  • saute dans la pression atmosphérique;
  • conditions météorologiques défavorables;
  • étouffement et mauvaise ventilation de la pièce dans laquelle une personne doit rester longtemps;
  • dépendance à l'alcool et aux cigarettes;
  • consommation de boissons énergisantes, de café et de thé fort;
  • nourriture de qualité inférieure;
  • effets toxiques sur le corps;
  • prendre certains médicaments.

Causes internes du malaise

Les pathologies et les anomalies de divers organes et systèmes sont considérées comme des facteurs internes d’apparition de maux. Les raisons pour lesquelles le patient peut presser la région temporale ou l'arrière de la tête et commence périodiquement à se sentir nauséeux incluent les situations suivantes:

  1. L'hypertension. L'hypertension artérielle est souvent la cause de graves maux de tête et de vomissements. Lorsque cet indicateur redevient normal, le bien-être du patient se stabilise. Des manifestations similaires peuvent également être causées par une pression faible, mais dans ce cas, somnolence et faiblesse s’ajoutent aux symptômes indiqués, et certaines personnes ont le vertige. En d'autres termes, tout saut dans le sens d'augmentation ou de diminution de la pression artérielle peut entraîner des sensations désagréables dans la tête et des nausées.
  2. Grossesse et allaitement. Pendant la période de procréation et d'alimentation, le corps de la mère mobilise toutes ses forces internes, ce qui peut entraîner diverses affections, notamment des maux de tête et des nausées. Mais si une femme vomit souvent et que cette affection est accompagnée d'autres symptômes, des soins médicaux urgents sont nécessaires.
  3. Vasculite Cette maladie est causée par des processus inflammatoires dans les vaisseaux, ce qui perturbe la circulation sanguine. Souvent accompagné de céphalées écrasantes, de spasmes musculaires, d'une forte fièvre et d'un gonflement des veines des tempes.
  4. Dystonie végéto-vasculaire (VVD). Une maladie similaire associée à des violations des navires. Il se manifeste par une faiblesse, des vertiges, une somnolence, etc.
  5. Infections d'origines diverses. La maladie la plus dangereuse de ce groupe est la méningite. Il s'agit d'une pathologie grave affectant les membranes du cerveau et de la moelle épinière. La maladie se manifeste par une forte fièvre, des nausées, des douleurs insupportables à la tête et des spasmes des muscles du cou. Avec une telle maladie, une personne a besoin d'une hospitalisation immédiate.
  6. La migraine Manifesté par une douleur intense dans la tête temporale, ayant un caractère pulsant ou paroxystique. En outre, plus de 80% des patients signalent des symptômes associés tels que vomissements, photophobie et vertiges.
  7. Les tumeurs dans le cerveau d'une nature maligne et bénigne. Dans de tels états, le syndrome douloureux apparaît assez souvent. Cela est dû au fait que la tumeur se développe progressivement, ce qui provoque une pression sur le crâne. Dans de telles situations, le traitement médicamenteux n'apporte qu'un soulagement temporaire et nécessite une intervention chirurgicale.
  8. Douleur aiguë en grappe. Il n’est pas difficile de confondre avec la migraine, car les manifestations désagréables affectent également les tempes, les yeux et la partie frontale de la tête. De plus, le patient a du mal à s’endormir, ce qui ne lui donne pas l’occasion de se détendre complètement. Pour cette raison, ces sentiments sont appelés "suicidaires".
  9. Forme aiguë d'accident vasculaire cérébral (AVC). L'hypertension artérielle prolongée et d'autres pathologies du système cardiovasculaire entraînent souvent des accidents vasculaires cérébraux. Cette affection se manifeste par des sensations désagréables dans la tête, des vomissements et des nausées, une altération de la parole et de l'activité motrice et, dans certains cas, une paralysie des membres ou des muscles du visage. Si le patient n'a pas reçu d'assistance qualifiée à temps, le risque de décès est élevé.
  10. Traumatisme cérébral. Si les os du crâne ou le matériel cérébral sont endommagés, le patient peut ressentir une douleur intense et vomir. Cette maladie n'est traitée qu'à l'hôpital.

Comment est le diagnostic

Étant donné que la douleur dans les tempes et les nausées peuvent indiquer des troubles du corps de nature différente, un diagnostic complet est nécessaire. Afin d'identifier les causes d'indisposition, les examens suivants sont effectués:

  1. L'étude de la composition du sang. Cette méthode vous permet d'identifier d'éventuelles infections virales ou bactériennes dans le corps. Dans le premier cas, le niveau de lymphocytes a fortement écarté de la norme, tandis que dans le second cas, une leucocytose est observée.
  2. Test sanguin pour les toxines. Une étude similaire est réalisée lorsque le patient a eu un contact direct avec des substances toxiques ou chimiques.
  3. Etude de la pression artérielle. L'observation de ces données vous permettra d'identifier la susceptibilité du patient à l'hypertension ou à l'hypotension.
  4. Imagerie par résonance magnétique et calculée (scanner et IRM). Les techniques instrumentales nous permettent d’étudier le cerveau et d’identifier la présence d’une tumeur, d’un anévrisme et d’autres troubles, même à l’enfance.
  5. Ponction rachidienne. Dans cette méthode, recours à quand il y avait une suspicion de méningite ou une hémorragie intracrânienne.

En fonction de l'état de santé du patient et des maladies associées, d'autres examens peuvent également être prescrits, ainsi que la consultation de spécialistes restreints.

Caractéristiques du traitement

La lutte contre de telles manifestations déplaisantes est réalisée à l'aide de différentes méthodes. Ceux-ci comprennent:

  • effets sur la maladie sous-jacente;
  • la pharmacothérapie, qui permet d’éliminer la douleur;
  • intervention chirurgicale.

Puisque les symptômes désagréables ne sont que la conséquence de toute violation du corps, il faut d’abord influencer la cause de l’indisposition. Le traitement de la maladie sous-jacente est effectué en fonction de l'état de santé du patient. Souvent, les symptômes disparaissent déjà au cours du traitement et ne nécessitent pas d'exposition supplémentaire.

Dans le cadre du traitement médicamenteux, visant directement à éliminer les nausées et la douleur, les moyens suivants sont utilisés:

  1. Analgésiques, antispasmodiques et non stéroïdiens. Les médicaments aident à se débarrasser de la douleur, réduisent la fréquence des attaques, mais ne peuvent pas influencer la cause du développement de symptômes désagréables.
  2. Antidépresseurs. Ils sont utilisés dans les cas où le malaise résulte de la névrose et du surmenage, ou en cas de migraine.
  3. Bêta-bloquants. L'action des médicaments vise à améliorer le fonctionnement du cœur et à prévenir les arythmies.
  4. Glucocorticoïdes. Les médicaments de ce groupe peuvent éliminer les toxines du corps et réduire l’intensité du processus inflammatoire. Ces médicaments sont utilisés dans des situations où la nausée et les maux de tête sont causés par une intoxication ou une inflammation.
  5. Diurétiques. Les médicaments sont efficaces pour augmenter la pression intracrânienne, l'œdème et les problèmes vasculaires.
  6. Médicaments pour le tonus vasculaire. Étant donné que les douleurs à la tête sont souvent associées à des troubles du système circulatoire, il est conseillé dans ces cas d'utiliser des médicaments visant à renforcer les parois des vaisseaux sanguins et à augmenter leur perméabilité.
  7. Médicaments pour la sédation. Indispensable dans les situations où les symptômes apparaissent sous l’influence de facteurs psychologiques.

Le traitement chirurgical est utilisé dans les cas où des tumeurs sont présentes dans le cerveau et la pharmacothérapie n’a apporté aucun résultat particulier.

Conclusion

En cas de malaises tels que douleurs aux tempes et nausées, il est nécessaire de porter une attention particulière à leur état et de consulter un médecin. Les actions opportunes et compétentes des spécialistes aideront à préserver la santé et à éviter des conséquences graves.