Mal de tête dans la partie frontale et les tempes

L'épilepsie

En règle générale, l'apparition d'un mal de tête indique qu'il existe des maladies dans le corps.

Le symptôme de douleur se produit pour plusieurs raisons. La douleur à la tête peut survenir après une journée chargée, une dépression nerveuse ou pour des raisons plus graves.

La douleur à la tête est causée par des perturbations du système nerveux ou par des maladies infectieuses du système cardiovasculaire.

Pourquoi mal à la tête et aux tempes

Des douleurs à la tête indiquent que le corps est fatigué et a besoin de repos.

Il est possible que du travail excessif ou de la tension nerveuse constante, du stress, le corps envoie des signaux (avec l'aide d'un mal de tête), qu'il soit nécessaire de réviser votre régime quotidien, de prendre des vacances ou de prendre rendez-vous avec un médecin.

Les maux de tête dans la région de la partie frontale ou des tempes indiquent la cause principale de son apparition. La tête fait mal à cause de maladies à l'intérieur du corps.

Maladies pouvant causer beaucoup de maux de tête. Les plus communs d'entre eux sont associés à des maladies dans les domaines vasculaire et cérébral.

Les principales raisons pour lesquelles le mal de tête

La douleur à la tête dans la partie frontale peut être due à un rhume, à une maladie respiratoire aiguë, à un virus ou à une infection.

Les maux de tête dans les parties temporales et frontales, à l'arrière de la tête, se déplacent progressivement vers l'arrière de la tête et capturent les yeux.

Après un certain temps, les symptômes associés à la maladie infectieuse virale.

La méningite et l'encéphalite sont considérées comme l'une des plus graves et des plus dangereuses. De la douleur accumulée dans la partie frontale d'une personne peut perdre connaissance.

Dans ce cas, une assistance médicale urgente est requise. Malheureusement, il existe des cas associés à une intoxication domestique.

En raison de la mauvaise qualité des produits fabriqués à partir de substances toxiques et dangereuses, de nombreuses maladies dangereuses peuvent être gagnées.

Les appareils ménagers, les meubles, les tapis, etc. peuvent causer des maux de tête.

Analysez ce que vous avez acquis pour un appartement dans un avenir proche et effectuez une analyse lorsque vous avez constaté un mal de tête.

Souvent, à cause de leur réticence à cuisiner eux-mêmes, nous mangeons des produits de restauration rapide, des plats préparés surgelés, des produits à base de viande, des saucisses avec lesquelles nous empoisonnons notre corps.

Dans les maladies associées au cœur et au système vasculaire, une diminution ou une diminution de la pression artérielle est observée et un symptôme douloureux apparaît souvent dans la région de la tête.

Une personne peut ressentir des douleurs aux tempes, aux parties frontale et occipitale de la tête.

Avec l'augmentation de la pression intracrânienne, le mal de tête se cambre, si la pression est réduite, la douleur peut se contracter.

Si, dans la partie frontale de la tête, une personne ressent une douleur aiguë de nature palpitante, avec des rougeurs et des larmoiements dans les yeux, il s'agit d'une douleur de type faisceau, faisceau.

Une douleur de ce type peut survenir inopinément et rapidement. Ces douleurs sont dues aux loisirs pernicieux du tabagisme ou des boissons alcoolisées.

La douleur d'une nature perçante insupportable peut être due aux neurosciences associées au nerf optique ou ternaire.

En même temps, le patient a tellement mal à la tête qu’il ne peut plus se concentrer sur le travail.

Beaucoup de gens souffrent de migraine. Habituellement, la douleur commence dans la partie temporale, après un certain temps, elle tombe dans la région des parties frontale, temporale et occipitale de l'œil.

Le patient peut ressentir des nausées, des vertiges, des acouphènes et une faiblesse générale.

De graves maux de tête peuvent survenir en cas de frontite, de sinusite, d’ethmoïdite. Ce symptôme douloureux est assez fort, il se produit généralement dans la partie frontale.

En cas de douleur maxillaire, la douleur est localisée dans les tempes et la partie frontale.

Avec l'ostéochondrose cervicale, lorsque la colonne vertébrale est pincée ou se contracte, un symptôme douloureux apparaît dans la région du front.

Cette sensation douloureuse d'un fort caractère peut être avec lumbago, genre oppressant et douloureux.

Avec ce symptôme chez l'homme, il y a un problème avec la coordination des mouvements. Il y a une sensation de paresthésie (picotement).

Le mal de tête est présent en cas de blessure ou d'ecchymose avec une commotion cérébrale. A ce symptôme s'ajoutent: nausée, vomissement, perte de conscience.

Dans cette situation, contactez immédiatement un spécialiste. Le mal de tête est dû à la formation dans la partie frontale des formations tumorales.

Des virus et des infections peuvent provoquer des sensations douloureuses dans la région frontale, les yeux et les tempes.

Avec ces symptômes, l'intoxication apparaît dans le corps et la fièvre du patient.

Des symptômes similaires apparaissent dans les cas d’encéphalite, de mal de gorge, de virus grippaux, de maladies respiratoires aiguës et de fièvre.

Des douleurs dans les parties frontales temporales apparaissent avec la destruction et les dommages aux terminaisons nerveuses du fond d'œil.

Et avec le processus inflammatoire actuel dans l'organe visuel. Ce peut être:

  • astigmatisme,
  • avec dysfonctionnement de la vision
  • la cataracte;
  • avec des dysfonctionnements de la vision, dans lesquels il peut y avoir hypermétropie ou myopie;
  • avec une uvéite (avec une inflammation du nerf optique).

La douleur dans la partie frontale ou temporale peut être causée non par une maladie ou par un processus douloureux.

La douleur à la tête et aux tempes peut être due à une surcharge nerveuse ou à un stress prolongé.

Si une personne reste longtemps devant l'ordinateur et bouge un peu. Dans cette situation, une forte surtension se produit dans les muscles des épaules et de la région cervicale, dans la région temporale de la tête.

Si, dans le même temps, il existe un régime alimentaire malsain, par exemple, l’adhérence à un régime alimentaire déséquilibré.

Passion pour les boissons énergisantes, le café. Et aussi avec une augmentation hormonale chez les femmes enceintes, avec des changements associés aux conditions météorologiques.

Quand une personne souffre de douleur frontale et temporale, sa performance diminue, il ne peut pas collecter ses pensées. Son seul désir est de faire tout son possible pour calmer le mal de tête.

Les maux de tête peuvent être lancinants et pressants. La douleur temporelle se produit le plus souvent le matin brutalement et subitement.

Si la douleur ne disparaît pas et apparaît souvent, vous devez consulter un médecin. Pour commencer, contactez votre médecin, après l'examen, il vous dirigera vers un spécialiste pour déterminer la nature des maux de tête aux tempes et à la partie frontale.

Quelles pourraient être les causes de maux de tête?

  • La cause la plus courante d'une attaque à la tête peut être une chute de pression. Cela est également dû à une perturbation de la circulation du sang dans le cerveau. Le plus souvent, ce type de maladie est associé à une perte d'élasticité et à une usure vasculaire.
  • Avec les changements liés à l'âge, les vaisseaux cérébraux deviennent plus minces et la circulation sanguine les traverse de manière problématique. Pour cette raison, il existe une douleur intense à la tête et à la partie temporale.
  • Les maux de tête peuvent survenir chez les femmes pendant la ménopause ou pendant la puberté, pendant l'allaitement. Ce sont des désordres hormonaux qui se produisent pendant cette période provoquent un mal de tête. Il est nécessaire de consulter un rendez-vous avec un médecin.
  • Quand un mal de dents survient, un symptôme de douleur peut apparaître dans la partie frontale et temporale.
  • En cas de fatigue grave, de graves crises de douleur à la tête surviennent. Le syndrome de la douleur peut apparaître à la suite d'un surmenage dans les tempes; il est généralement brutal et soudain. La durée du symptôme de douleur peut être longue ou inférieure à une demi-heure. Parfois, cela peut durer toute une journée.
  • Avec l'apparition de maux de tête dans les temples d'une nature palpitante le matin, on peut parler d'un dysfonctionnement des vaisseaux. C'est ce type de douleur qui provoque une faiblesse générale, des nausées et des acouphènes. Parfois, la cause de la douleur peut être due au fait que pendant le sommeil, la posture était inconfortable ou le matelas inconfortable. Si après avoir remplacé le matelas par un matelas plus confortable, la douleur n’est pas passée, vous devriez consulter un médecin.

Pour déterminer avec précision les causes des maux de tête, un examen est nécessaire et le traitement approprié ne peut être instauré qu'une fois le diagnostic établi.

Pour déterminer avec précision la cause de la douleur à la tête, essayez d’enregistrer chaque jour vos sentiments. Ces enregistrements aideront à comprendre les causes des attaques.

Sur la base des résultats de l'enquête, le médecin sera en mesure de choisir un traitement efficace.

Essayez de ne pas vous impliquer dans les médicaments et prenez-les uniquement tel que prescrit, car tous les médicaments ont malheureusement des effets secondaires.

Conseils pour éliminer les maux de tête à la maison.

Pour améliorer la circulation sanguine et vous détendre, prenez une douche ou un bain chaud. Grâce à cela, vous vous débarrasserez d'une attaque de maux de tête.

Soulage parfaitement la souffrance lors de maux de tête dans les tempes et la partie frontale de l’auto-massage de la tête.

Au premier signe de douleur dans la tête, essayez de prendre une position confortable et commencez à masser la région de votre tête avec le bout de vos doigts.

Le début de l'auto-massage doit être fait avec la partie où le symptôme de douleur est ressenti. Après cela, les mouvements de massage vont sur toutes les têtes.

Après avoir massé votre tête (y compris la région des tempes et la partie frontale), essayez de ne pas vous rendre au travail, de vous détendre et de rester dans cet état pendant longtemps.

Savoir que le repos aide mieux que n'importe quelle pilule!

Pour arrêter la douleur à la tête, essayez d’être plus dans la rue. Après une demi-heure de marche à l’air frais, les migraines disparaissent.

Avant de faire une promenade, mettez les fenêtres à l’aération. Si les maux de tête deviennent fréquents, vous devriez consulter un spécialiste.

Après avoir examiné le système cardiovasculaire et nerveux et établi un diagnostic, vous pouvez commencer le traitement.

Mais pour que les maux de tête soient aussi rares que possible:

  1. Assurez-vous de mener une vie saine.
  2. Faites de l'éducation physique ou de la condition physique.
  3. Reconsidérer votre régime alimentaire.
  4. Arrêtez de fumer et de boire de l'alcool.
  5. Assurez-vous d'aller au lit à l'heure.

Ces cinq points aideront à prévenir les maux de tête.

Cet article est informatif et il ne pourra pas remplacer la consultation avec un médecin.

Douleur au front et aux tempes

Le mode de vie moderne, quand une personne passe le plus clair de son temps au travail, conduit souvent à un malaise et à une douleur à la tête. Il y a de nombreuses raisons à cela.

Le mal de tête le plus commun dans les tempes et la partie frontale.

Considérez quelles maladies sont accompagnées de ce symptôme. Comment sont la douleur dans diverses pathologies.

Douleur au front

Le plus souvent, une personne s'inquiète de l'inconfort du visage, des tempes et du cou. Les maux de tête au front sont dus à une inflammation des sinus ou à des maladies virales:

  • La grippe ou une autre maladie infectieuse est accompagnée par une mauvaise santé générale, une faiblesse. Douleur causée par des virus et des bactéries libérant des toxines circulant dans le sang. Lorsque l’immunité entre dans la lutte contre l’infection et détruit les agents pathogènes, l’intoxication diminue et la tête s’éloigne.
  • La frontite provoque également la localisation de la douleur. L'inflammation du sinus frontal se produit après une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite bactérienne. La maladie est accompagnée de congestion nasale, écoulement vert purulent. En cas d'inflammation grave, la température augmente. Au cours de l'inspection, un signe de sinus frontal est un tapotement douloureux dans la partie centrale du front - projections du sinus frontal. Compliqué par la propagation de l'inflammation dans les organes voisins - la trachée, les bronches.
  • La sinusite est une inflammation des sinus maxillaires situés des deux côtés du nez. Elle se développe progressivement en tant que complication d'une infection chronique du nasopharynx ou de la grippe transmise par les jambes. La douleur avec les sinus est ressentie dans le front et la projection des sinus maxillaires. La sinusite est accompagnée d'un écoulement vert abondant du nez avec une odeur désagréable, de la fièvre, de la voix nasale. Même en rémission, la douleur au front et la congestion nasale ne libèrent pas complètement la personne.
  • Les céphalées temporelles dérangent les infections chroniques du nasopharynx - les végétations adénoïdes, l'amygdalite. Dans ces foyers d'inflammation, les bactéries du nid. Les produits de leur activité vitale provoquent une intoxication - une intoxication par le sang, qui se manifeste par une gêne au niveau du front.

La cause de la douleur peut être non seulement des maladies inflammatoires. La tête dans la partie frontale peut faire mal après un effort émotionnel excessif.

Un stress prolongé entraîne également une pression constante dans la tête: une nuit sans sommeil ne se passe pas de ce symptôme le lendemain. Les personnes sensibles à la météo ont un malaise dans la tête.

Douleur dans le front et les tempes

La cause de la douleur à cet endroit est plus souvent des maladies vasculaires du cerveau. La gêne est caractérisée par une sensation de pulsation dans la tête et peut être accompagnée de nausée. Le plus commun:

  • La migraine parmi les maladies vasculaires du cerveau n'est pas le dernier endroit. La compression apparaît plus fréquemment dans les régions frontale et temporale. Avant une attaque, une personne ressent une aura - un état d'engourdissement des doigts, des troubles visuels. En période de chaleur, des nausées et des vomissements se joignent au mal de tête palpitant ou arqué. Provoque une attaque de la tête et l'exercice. Maux de tête irritants - lumière vive et son puissant. L'inconfort diminue dans un endroit calme et sombre. La migraine dure une journée et plus. Au cours d'une attaque, des analgésiques de type ibuprofène sont pris. Zaltiar est un remède efficace contre une attaque puissante. Bien que le médicament associé contienne un analgésique opioïde et du paracétamol, il ne s'applique pas aux médicaments et est disponible gratuitement à la pharmacie. Avec des nausées et des vomissements, prenez Motilium, Domperidone.
  • L'artérite temporale ou à cellules géantes est une maladie peu fréquente mais dangereuse des vaisseaux d'origine auto-immune. La maladie est caractérisée par une inflammation de la voûte aortique. Il affecte les vaisseaux du cou, du torse et des bras, mais la circulation cérébrale en souffre plus souvent. L'artérite temporale est diagnostiquée principalement chez les individus après 55 ans, mais elle se rencontre chez les jeunes. Avec cette pathologie, les parois des vaisseaux deviennent œdémateuses et la lumière se rétrécit. En conséquence, le débit sanguin est entravé, l'apport en oxygène diminue, ce qui provoque un mal de tête. Lorsque les vaisseaux sont étroits, des caillots sanguins se forment qui peuvent bloquer l’accès à l’oxygène et provoquer la cécité. La manifestation externe de l'artérite temporale est un anévrisme - l'expansion des vaisseaux convolués, visible à l'oeil. La pathologie vasculaire est une rupture dangereuse. Par conséquent, si vous avez mal à la tête au niveau du front et des tempes, il est recommandé de contacter un neurologue. Avec une évolution favorable, se manifestant par des maux de tête, un doublement des yeux, de la fièvre. Pour le traitement utilisé des médicaments glucocorticostéroïdes.
  • La névralgie du trijumeau est une autre cause fréquente de douleur aux tempes et au front. Le mécanisme de la douleur réside dans l'irritation, la compression ou l'inflammation des nerfs crâniens. Caractéristique de la chambre dans une moitié du visage, des yeux, des joues ou du cou. La douleur est très différente. Nette, instantanée ou constante sans période de rémission. Certaines personnes le décrivent comme un choc électrique. Un déclencheur de l'apparition de la maladie est un traumatisme facial, un traitement dentaire chez le dentiste ou un accident de voiture.
  • Les douleurs de groupe apparaissent spontanément, se manifestant par des attaques 2 à 3 fois par jour. Leur durée varie de 15 minutes à une heure. Un mal de dos aigu et aigu survient soudainement dans la région des yeux, accompagné d'une rougeur de la sclérotique de l'œil.
  • La douleur au front et aux tempes commence après un long séjour dans une position inconfortable. Cette raison est la plus commune parmi les personnes non engagées dans le secteur manufacturier. Avec une posture inconfortable prolongée, il se produit un spasme musculaire. Le mal de tête de tension apparaît périodiquement. La nature des sensations dans les tempes et le front est décrite par certains comme serrant un cerceau ou un étau.
  • L'hypertension intracrânienne est un symptôme d'une maladie cérébrale. En cas de méningite, de tumeurs ou de lésions du crâne, la pression dans les sinus augmente en raison de l'augmentation du volume de sang ou de liquide interstitiel. Douleur lorsque l'hypertension intracrânienne augmente le matin, accompagnée de nausées ou de vomissements. Avec de fortes attaques, la personne perd conscience. Le complexe de mesures thérapeutiques visant le traitement de la maladie sous-jacente. Un diurétique supplémentaire, du diacarbe et des analgésiques, est habituellement utilisé.
  • En violation de la circulation cérébrale, des maux de tête apparaissent du côté opposé à la lésion. Un AVC ischémique s'accompagne d'un assombrissement de la conscience, d'un état confus et d'une perte de sensation du bras et de la jambe d'un côté. Une personne n'est pas capable de prononcer des mots, d'expliquer son état. Dans certains cas, la violation dynamique de la circulation cérébrale est restaurée. Dans ce cas, le patient s'anime sans conséquences. Dans un AVC hémorragique, la personne tombe dans le coma.
  • Le syndrome climatérique est une cause fréquente de maux de tête dans les régions frontale et temporale. L'épuisement de la ressource ovarienne entraîne des troubles hormonaux. La nature du mal de tête au front et aux tempes chez les femmes au cours de cette période varie. Les sensations monotones et sourdes sont remplacées par un lumbago épuisant. Cela est dû aux caractéristiques génétiques ou à l'état général de la femme. Les maux de tête d'origine psychogène apparaissent dans la période de dépression, de troubles anxieux.

Parmi les autres facteurs, l'apparition de maux de tête est causée par la présence de colorants nocifs, de conservateurs et d'additifs alimentaires dans les aliments, qui obstruent les vaisseaux sanguins et le foie.

L'hypodynamie, le manque de sport affecte négativement l'état des parois vasculaires, perturbant le flux sanguin dans le cerveau. La douleur périodique soulage les analgésiques légers Piroksikomom, Ortofenom.

Mais les douleurs apparentes et prolongées nécessitent souvent un examen. Le traitement n'est efficace que dans le cas d'un diagnostic correctement établi. Une combinaison dangereuse de maux de tête et de nausées. L'automédication mène au stade avancé.

Ainsi, les causes des maux de tête au front et aux tempes sont vastes. Toute maladie, tôt ou tard, est accompagnée. La valeur a une combinaison avec d'autres signes. Le médecin établit le diagnostic après avoir établi le complexe de symptômes et les résultats de l'examen.

Céphalée constante dans la région temporale et frontale - provoque des symptômes désagréables

Les maux de tête de n'importe quel endroit peuvent être associés à un grand nombre de maladies diverses, et la douleur à la tempe et au front ne fait pas exception. Souvent, une céphalgie frontale se développe pour une cause qui n’est pas liée à la localisation de symptômes désagréables.

Qu'est-ce qui cause la douleur dans la partie frontale et temporale de la tête?

Mal de tête dans la partie temporale

Surtension des muscles de la tête et du cou

Le crâne humain est recouvert à l'extérieur du soi-disant cuir chevelu, ou couche dense aponévrotique musculaire. Souvent, lors d'un travail physique prolongé ou d'un séjour prolongé du corps dans une position, les fibres musculaires du cou et du cuir chevelu sont fortement sollicitées, ce qui entraîne une douleur douloureuse qui couvre la tête de tous les côtés et s'étend au front, aux tempes et à l'occiput. Douleur associée à un flux sanguin insuffisant dans les vaisseaux transmis par les muscles tendus. L'absence de circulation sanguine normale contribue à l'accumulation de produits toxiques du métabolisme, qui sont stockés dans les tissus pendant une longue période, de sorte que la tête fait mal pendant longtemps. Douleur dans les régions frontale et temporale avec une tension musculaire modérée, le patient conserve la capacité de travailler quotidiennement. La principale caractéristique de la douleur est permanente. mal de tête sans attaques aiguës d'amplification ou de pulsation.

Changements dans le niveau de pression intracrânienne

Normalement, la quantité de liquide céphalo-rachidien circulant dans les ventricules et la colonne vertébrale est au même niveau. Sous l'action de divers facteurs (augmentation prolongée de la pression artérielle, opération récente sous anesthésie de la colonne vertébrale, diverses maladies bactériennes et virales du cerveau), il se produit une modification des volumes du liquide céphalo-rachidien, du côté le plus petit au plus grand.

L'hydrocéphalie (augmentation de la production de liquide céphalo-rachidien) provoque l'accumulation de liquide céphalo-rachidien et une surdistension des parois ventriculaires du cerveau, qui pincent le tissu cérébral adjacent. En conséquence, le patient a constamment des maux de tête dans les régions frontale, temporale et occipitale.

La douleur au front et aux tempes, qui est causée par une diminution du niveau de liquide céphalo-rachidien, est beaucoup moins fréquente. Le syndrome de la douleur dans ce cas est assez intense, il n'est pas arrêté par l'utilisation d'analgésiques et s'intensifie avec les mouvements de la tête. Le patient ressent un certain soulagement en position horizontale.

Inflammation des sinus paranasaux

La douleur dans les tempes et le front peut survenir en raison du processus inflammatoire des sinus paranasaux: sinus (sinus maxillaire), sinus frontal (sinus frontal), ethmoïdite (cellules de l'ethmoïde) et sphénoïdite (sinus sphénoïde). Outre des douleurs localisées dans les zones temporale et frontale de la tête, le patient se plaint de difficultés respiratoires nasales, d'une forte diminution de l'odorat, de fièvre et de pertes purulentes par le nez. La peau du front est enflée, rougie, une douleur à la palpation est possible, le contenu séreux ou purulent des sinus enflammés est séparé du nez. Avec front et ethmoïdite, la tête est douloureuse, la douleur est douloureuse ou oppressante, dure constamment et s’intensifie lorsque le corps et la tête s’inclinent.

Tonus vasculaire cérébral altéré

Sous l'influence de divers facteurs, il se produit parfois une violation du tonus vasculaire cérébral, qui se manifeste par un rétrécissement ou une expansion des artères et des veines du cerveau. Cette dystonie vasculaire provoque une violation de la circulation sanguine dans certaines zones du cerveau. Les structures cérébrales ne reçoivent pas une nutrition adéquate, ce qui entraîne un mal de tête.

Céphalgie peut être observée dans la région frontale, temporale, occipitale, portant une nature palpitante, oppressante, douloureuse, la douleur peut être constante ou se produire sporadiquement, à tout moment du jour ou de la nuit. Les attaques sont souvent accompagnées de vertiges, d'engourdissements des doigts, de somnolence et d'une fatigue constante.

Pathologie des organes de vision

Augmentation de la pression intraoculaire

Des maladies oculaires, telles que le glaucome, peuvent être à l'origine de maux de tête persistants aux tempes et au front.

Le glaucome est un groupe entier de maladies, dont le symptôme commun est une augmentation de la pression intra-oculaire. En raison d'une pression constante à l'intérieur de l'œil, des modifications pathologiques se produisent dans la structure du nerf optique, l'irrigation sanguine des structures de l'œil est perturbée et la vision est progressivement réduite, jusqu'à la cécité complète. Le mal de tête avec glaucome est assez intense, constant, douloureux, localisé dans le front et derrière les yeux, peut donner aux tempes. Une telle céphalgie est difficile à traiter.

Athérosclérose des vaisseaux cérébraux

L'athérosclérose est une maladie grave caractérisée par le dépôt de plaques d'athérosclérose sur les parois internes des vaisseaux sanguins qui, au fil du temps, ferment la lumière du vaisseau, ce qui entraîne un trouble circulatoire de l'artère touchée. Des maux de tête dans les tempes et la région frontale sont observés lorsque des vaisseaux cérébraux sont impliqués dans le processus. La nature de la douleur dans l'athérosclérose est le plus souvent oppressante, permanente, la douleur peut se déplacer dans les zones adjacentes. En outre, des vertiges, une fatigue constante, une distraction et une irritabilité sont notés; La raison de cette affection est un apport insuffisant en oxygène et en nutriments par l’intermédiaire des vaisseaux «bouchés» du cerveau.

Le rétrécissement de l'artère cérébrale dans l'athérosclérose

Hypertension et maux de tête

La céphalgie, associée à une hypertension artérielle, est plus fréquente chez les patients de plus de 40 ans. En cas d'hypertension artérielle, le sang en circulation exerce une pression sur les parois des vaisseaux sanguins, dans lesquels se trouvent de nombreux récepteurs de la douleur, ce qui entraîne un angiospasme. Lors d'une forte augmentation de pression chez un patient, les tempes, l'arrière de la tête et le front sont douloureux, la douleur est dans la plupart des cas une pulsation, une pression. Outre la douleur au front, une augmentation de la pression se manifeste également par d'autres symptômes - vertiges, nausées, vomissements, "mire" devant les yeux et faiblesse générale.

La migraine

La migraine est une maladie neurologique caractérisée par un mal de tête unilatéral grave. La douleur peut se propager à la mâchoire supérieure, au cou, au front et aux tempes. Il existe une douleur due à une nature pressante, lancinante, cambrée, souvent avec des yeux supplémentaires. L'exposition à des stimuli externes (lumière vive, sons forts) augmente les sensations désagréables et l'attaque est souvent compliquée par des nausées, des vomissements, des vertiges et une faiblesse générale.

Tumeurs oncologiques dans le cerveau

Des maux de tête persistants dans la région temporale et le front peuvent survenir lors du développement d'une tumeur maligne ou bénigne. Il est souvent très difficile de diagnostiquer la formation oncologique à un stade précoce de développement et les symptômes de la pathologie apparaissent déjà avec une taille significative de la tumeur. En plus d'avoir constamment mal à la tête, le patient présente divers troubles neurologiques, moteurs et cognitifs - hallucinations auditives ou auditives, engourdissement d'une partie du corps, altération de la parole, parésie des extrémités. Des maux de tête constants dans une certaine partie de la tête nécessitent un examen supplémentaire pour permettre le diagnostic rapide de maladies graves.

Mal de tête dans la partie frontale et les tempes

Ivan Drozdov 14/06/2017

Les maux de tête, quelles que soient leur nature et leur origine, peuvent réduire considérablement la qualité de vie d'une personne de tout âge. Il s'agit toujours d'un avertissement indiquant que le corps a besoin d'aide - psychologique (réduction du surmenage et du stress) ou physiologique (lutte contre le développement de maladies et de processus pathologiques). Les maux de tête dans les tempes et la partie frontale apparaissent rarement comme un seul symptôme. Dans la plupart des cas, ils sont accompagnés d'autres signes indiquant la cause première de son apparition.

Les maladies à l'origine des maux de tête

La liste des maladies provoquant des maux de tête sous la forme d'un symptôme concomitant est assez longue, mais la plus courante d'entre elles peut être divisée en groupes spécialisés séparés.

Maladies du cerveau et des structures vasculaires

Les douleurs qui se développent à l’origine de troubles circulatoires de la circulation sanguine dans le système vasculaire du corps, d’un dysfonctionnement du système de liquide céphalo-rachidien ou de processus inflammatoires dans les méninges peuvent être un signe des pathologies suivantes:

  1. hypertension ou hypotension;
  2. hypotension ou hypertension intracrânienne;
  3. l'hydrocéphalie;
  4. athérosclérose vasculaire dans la structure du cerveau;
  5. artérite temporale;
  6. la formation de tumeurs et l'hématome, quelle que soit la nature de leur origine.

Maladies du système nerveux

Le développement du syndrome douloureux est une conséquence d'une altération du fonctionnement du système nerveux, provoquée par l'influence de facteurs irritants ou par des lésions des terminaisons nerveuses. En conséquence, développe une douleur pulsante, pressante ou lancinante, localisée dans la zone du front et des tempes. Ces symptômes se produisent lorsque:

  1. crises de migraine;
  2. névrose;
  3. névralgie des terminaisons du nerf optique ou du trijumeau;
  4. douleurs du faisceau et des faisceaux.

Maladies ORL

Les processus inflammatoires qui se produisent dans le maxillaire, les sinus ethmoïdaux, ainsi que les lobes frontaux et la structure de l’oreille, sont accompagnés de fièvre et de douleurs intenses aux tempes et à la partie frontale de la tête, aggravées par les mouvements de la tête. Les principales maladies qui causent ces symptômes incluent:

Maladies causées par des infections et des virus

Des douleurs à la tête dans la région des yeux, du front et des tempes apparaissent sous l’influence d’agents infectieux sur fond d’augmentation de la température et d’intoxication générale du corps. Les maladies caractérisées par une telle douleur incluent:

  1. virus de la grippe;
  2. maux de gorge;
  3. ARVI;
  4. méningite;
  5. encéphalite;
  6. Les virus et les fièvres qui se développent dans les pays tropicaux sont menacés par les touristes.

Maladies ophtalmologiques

Les maux de tête dans les tempes et la partie frontale sont causés par l’endommagement ou la destruction des terminaisons nerveuses du fond de l’œil, ainsi que par l’apparition du processus inflammatoire dans l’organe visuel. Les maladies associées à ces symptômes incluent:

  1. la cataracte;
  2. la conjonctivite;
  3. astigmatisme;
  4. dysfonctionnement de la vision, se manifestant dans la myopie ou l'hypermétropie;
  5. l'uvéite;
  6. inflammation du nerf optique.

Autres facteurs affectant la douleur dans les tempes et la partie frontale

La douleur dans la partie frontale et temporale n'est pas toujours causée par des pathologies ou des processus pathologiques, bien souvent, d'autres facteurs provoquent son apparition:

  • stress prolongé, ainsi que stress psycho-émotionnel;
  • faible mobilité pendant la journée en raison des particularités de l'activité professionnelle (par exemple, travailler devant un ordinateur au bureau) ou d'attaques paresseuses (regarder la télévision depuis longtemps);
  • travail pénible au cours duquel il y a surmenage des muscles des épaules, du cou et de la zone temporale de la tête;
  • la malnutrition ou un régime alimentaire anormal avec des substances telles que l'histamine, le nitrite ou la caféine qui y prédominent;
  • lésions mécaniques des tempes ou du front;
  • les toxines contenues dans des matériaux de construction, des jouets ou des meubles pour enfants de mauvaise qualité;
  • poussées hormonales, toxicose ou dystonie vasculaire causées par la grossesse chez les femmes;
  • changement brusque de la pression atmosphérique et des conditions météorologiques.

En réduisant l'impact de ces facteurs sur le corps dans son ensemble, vous pouvez vous débarrasser de l'apparition de crises de douleur sans médicament.

Méthodes de traitement

Les maladies et les troubles pathologiques, contre lesquels la douleur se développe dans les tempes et la partie frontale, sont traités de la manière suivante:

  1. des médicaments;
  2. massages et réflexologie;
  3. physiothérapie;
  4. remèdes populaires.

Pour soulager directement la douleur, en fonction de la nature et de la cause de son origine, utilisez le médicament suivant:

  • Analgésiques (Citramon, Tempalgin). Convient au soulagement de la douleur en l'absence de processus inflammatoires ou de pathologies.
  • Antispasmodiques (Spazmalgon, No-Shpa). Ils aident à se débarrasser du syndrome douloureux de nature spastique.
  • Type anti-inflammatoire non stéroïdien (Nurofen, Ketorol, Ibuprofen). Réduit la douleur causée par des processus infectieux ou inflammatoires aigus.
  • Médicaments améliorant l'activité cérébrale et les processus métaboliques (Piracetam, Glycine, Aminalon).
  • Vasodilatateurs (nitroglycérine, artezine). Ils améliorent le flux sanguin et fournissent ainsi au cerveau de l'oxygène.
  • Diurétiques (furosémide). Ils contribuent à éliminer les excès de liquide du corps, ce qui aide à réduire les maux de tête qui se produisent pendant l'hypertension cérébrale.

L'acceptation des médicaments chimiques ne doit être faite qu'en consultation avec le médecin, car c'est un spécialiste qui peut déterminer la cause réelle des maux de tête et sélectionner le médicament individuellement, en tenant compte des contre-indications et des effets secondaires.

Remèdes populaires pour la douleur dans la partie frontale de la tête

Avant de prendre des analgésiques chimiquement, vous pouvez essayer de soulager les maux de tête avec les moyens conventionnels populaires:

  • Appliquez une compresse froide sur la zone douloureuse tout en ajoutant à l'eau un mélange d'huile essentielle de citron et de lavande. Il n'est pas recommandé d'utiliser une compresse froide pour un rhume.
  • Faire une pommade à base d'huile de romarin, de mélisse, de pamplemousse et de lavande, en cas de crise, la frotter dans la zone temporale ou frontale. La composition peut être utilisée pour un massage relaxant du cou et du dos afin d'améliorer la circulation sanguine, de fournir au cerveau un accès suffisant en oxygène et d'obtenir un effet apaisant.
  • Préparez de la camomille en pharmacie ou un mélange de fleurs de lilas, de bleuet et de thym. Buvez une décoction sous forme de thé, de préférence après un repas.
  • Fixez une compresse d'argile sur les points sensibles et allongez-vous pendant 20 minutes, puis retirez-la et lavez-la. Toujours dans la masse d'argile, vous pouvez ajouter de l'huile aromatique de mélisse ou de menthe poivrée, si la sensation d'inconfort causée par le stress ou la douleur stress.
  • Buvez de la teinture de propolis ou d'éleuthérocoque et buvez du thé à la menthe verte (la teinture peut être achetée à la pharmacie sous forme préparée ou commandez-en la fabrication sous forme de gouttes).
  • Effectuer l'inhalation avec l'huile essentielle d'eucalyptus si la douleur est l'une des manifestations d'un rhume ou d'infections virales aiguës.
  • Au stade initial de la douleur, mangez une cuillerée de miel. En cas de syndrome de douleur intense, le miel doit être mélangé à une infusion de couleur de sureau ou de viburnum râpé.

Les remèdes populaires pour les maux de tête dans les temples et la partie frontale sont efficaces et sans danger dans le syndrome d’étiologie légère et irrégulière. La douleur, symptôme de maladies graves et de processus inflammatoires aigus, doit être traitée avec un médicament en association avec le diagnostic principal.

Tôt ou tard, chaque personne a mal à la tête, souvent au front et aux tempes. Heureusement, dans quelques cas seulement, il s'agit du symptôme d'une maladie grave nécessitant un traitement ou une intervention chirurgicale grave.

Étiologie

Les causes de la douleur sont différentes. Cela vaut la peine de comprendre plus en détail chacun d’eux.

Selon la cause de leurs maux de tête sont divisés en primaire et secondaire. La douleur primaire est due à des troubles fonctionnels: migraine (se développe en raison de troubles vasomoteurs) et céphalée de tension (causée par une augmentation du tonus musculaire). Douleur moins fréquente dans les amas - forte, forte, localisée dans les yeux et le front, accompagnée de larmoiement et de congestion nasale.

La douleur secondaire est le résultat d'anomalies structurelles du tissu cérébral ou d'un symptôme de la maladie d'autres organes. Ils surviennent lors de maladies du cerveau ou du système nerveux périphérique, de maladies infectieuses aiguës (ARVI, ARD), de lésions des voies respiratoires supérieures ou de la structure des yeux.

Causes de douleur au front et aux tempes:

  • stress (céphalée de tension);
  • névralgie du trijumeau;
  • l'hypertension;
  • Maladies ORL;
  • artérite temporale;
  • maladies ophtalmiques.

Mal de tête de tension

C'est peut-être la douleur la plus commune au front et aux tempes. Il survient lors de surmenage émotionnel résultant de stress à long terme ou lors d'un long séjour dans une posture forcée. La base du mécanisme de son développement est l'augmentation pathologique du tonus des muscles paranorbiaux, qui peut être causée par une posture forcée: cours à l'ordinateur, travail à la machine à coudre, conduite prolongée. Une mauvaise position du corps pendant le sommeil peut également entraîner l'apparition de HDN.

L'augmentation de la douleur provoque un changement de temps, le stress, l'alimentation, la congestion, le stress mental et physique. La durée des attaques de 30 minutes à une semaine, la maladie peut être épisodique ou chronique. Si les crises se reproduisent régulièrement pendant deux semaines ou plus, cela indique un processus chronique. Le traitement consiste à réduire le tonus des muscles en massant la région tête, cou et cou, à l'acupuncture, et pour soulager la douleur, des analgésiques épisodiques sont possibles.

Névralgie du nerf trijumeau

L'un des principaux symptômes de cette maladie est un mal de tête intense et prononcé. Cela empêche de manger, de parler, de se brosser les dents. La durée des attaques peut aller de quelques secondes à deux minutes et elles apparaissent soudainement sans les symptômes des précurseurs. Localisée le long des troncs nerveux, l'excitabilité accrue ou l'irritation de la première branche du nerf trijumeau entraîne une douleur intense au front et aux tempes. Le traitement médicamenteux consiste à recevoir des médicaments antiépileptiques. Avec leur inefficacité, le blocage intra-osseux, la décompression microvasculaire, les méthodes d'ablation du nerf par invasion minimale percutanée sont utilisés, dans de rares cas, il est supprimé.

Maladies des organes ORL

Les troubles inflammatoires des voies respiratoires supérieures peuvent provoquer des maux de tête, parfois très intenses. Dans ce cas, il peut s'agir à la fois d'un symptôme de la réaction générale du corps à une infection et du résultat de modifications pathologiques directement dans les sinus paranasaux, les muqueuses auriculaires ou nasales.

  1. La pollinose est une maladie des organes respiratoires et des yeux due à une réaction allergique du corps au pollen végétal. La raison de l'apparition est l'hérédité, le contact fréquent avec l'allergène. Les manifestations typiques sont la conjonctivite et la rhinite. Les déchirures commencent, des démangeaisons, des chatouillements dans le nasopharynx, du nez - des écoulements liquides abondants, tout cela s'accompagne d'éternuements fréquents, d'un enrouement et d'une perte de l'audition. Parfois, la pollinose survient avec une lésion cutanée prédominante: dermatite, urticaire, qui apporte également beaucoup de sensations désagréables. Mais la manifestation la plus dangereuse est le rhume des foins, dont les crises ressemblent à celles des bronches. L'insuffisance respiratoire due au gonflement de la muqueuse respiratoire, ainsi que l'inconfort local associé, sont une source de douleur au front. Le traitement consiste à éliminer la cause en prenant des antihistaminiques, des agents symptomatiques (médicaments vasoconstricteurs, bronchodilatateurs). Dans les cas graves, les hormones glucocorticostéroïdes sont prescrites.
  2. Sinus - inflammation aiguë des sinus paranasaux, divisée en antrites (inflammation des sinus maxillaires), sinusite frontale (sinus frontal), sphénoïdite (sinus sphénoïdal) et ethmoïdite (inflammation des cellules de l'ethmoïde). La cause de l'apparition de virus, bactéries, champignons et allergies. Tout commence par une augmentation de la température, une congestion nasale, une réduction de l'odorat. Le patient se plaint de céphalées dont la localisation dépend du site d'inflammation (lobe frontal lors d'une sinusite frontale, pont nasal et base nasale avec ethmoïdite, douleurs dans la partie temporale et frontale pendant les sinus, douleurs oculaires, occiput avec sphénoïdite). L'écoulement de la muqueuse nasale est d'abord séreux, puis devient purulent, les paupières peuvent gonfler. La durée de la maladie de deux semaines ou plus. Le traitement consiste à prendre des analgésiques, un traitement antibactérien, à ouvrir les sinus pour permettre l’écoulement du contenu purulent. Si la sinusite est de nature allergique, un antihistaminique est indiqué.
  3. Rhinite - inflammation de la muqueuse nasale. Il est bactérien, viral, fongique et allergique. Au début de la maladie - éternuements et chatouillements au nez assez fréquents, perte de l'odorat, gonflement de la muqueuse nasale, larmoiement, sensation de nez, fièvre, faiblesse, mal de tête. La durée de la maladie est de 5 à 10 jours. Le traitement consiste à prendre des médicaments antibactériens et antiviraux, des gouttes vasoconstricteurs afin de soulager l'enflure, des interventions thermiques (enduits de moutarde sur les muscles du mollet, bains de pieds chauffants).

Artérite temporale (syndrome de Horton)

C'est une maladie chronique des vaisseaux moyens et grands provenant de l'artère carotide. La maladie se manifeste par un gonflement et une gêne dans les tempes et la partie temporale. Il survient le plus souvent après 40 à 50 ans. La principale complication grave est la perte de vision. Cela est dû à des troubles circulatoires dans les vaisseaux jusqu'aux yeux et à leurs nerfs. En raison de l’absence de traitement, le tissu nerveux meurt et conduit à la cécité. Les principaux symptômes sont les maux de tête, la fièvre, les douleurs du cuir chevelu lors du peignage ou du contact avec les doigts. Le traitement implique l'administration de fortes doses de glucocorticoïdes. La durée du traitement est presque un an.

Maladie des yeux

Les maladies ophtalmologiques, telles que l'astigmatisme, le glaucome, s'accompagnent également de graves maux de tête.

  1. Astigmatisme - changement de la forme du cristallin ou forme irrégulière de la cornée. La maladie commence dans l'enfance et progresse avec l'âge. Chez une personne en bonne santé, la cornée et le cristallin ont une surface sphérique. Avec la maladie, la forme change, se plie. Le patient voit tout flou, les lignes droites apparaissent courbes. Le traitement consiste à porter des lunettes ou des lentilles. Il aide à réduire la tension des muscles des globes oculaires, à éliminer la douleur et à maintenir l'acuité visuelle.
  2. Le glaucome est une maladie des yeux associée à des troubles progressifs de la structure et du fonctionnement du nerf optique dus à une augmentation constante de la pression intra-oculaire. Dans le flux normal et l'écoulement de fluide crée une pression constante et constante dans l'œil. Dans le glaucome, la circulation est perturbée, le liquide est recueilli et la PIO commence à se développer. La circulation sanguine et l'excitation oculaire en souffrent. Premièrement, la vision est réduite, la visibilité est réduite, puis la cécité se produit. Se produit chez les personnes après 40 ans, les patients atteints de diabète, souffrant d'athérosclérose. Fait établi de prédisposition génétique. Le traitement consiste à réduire la PIO, la myopathie, les sympathomimétiques, l’iridectomie, le traitement au laser.

Symptômes et plaintes

Méthodes de diagnostic supplémentaires

Sans un diagnostic précis, il est impossible de prescrire un traitement efficace. Les signes cliniques, tels que la localisation, la nature, la durée et l'intensité de la douleur, permettent de poser une hypothèse diagnostique, mais le jugement final sur la nature de la maladie repose sur des méthodes d'examen supplémentaires.

Signaux de danger

Le danger d’un mal de tête pour la vie d’une personne est une rareté. Le plus souvent, il ne sert que de source d'inconvénient: handicap, nervosité, asthénie, faible tolérance aux sons forts et à la lumière vive. Cependant, il existe un certain nombre de conditions qui nécessitent une attention particulière et une attention médicale immédiate, par exemple si la douleur:

  • apparu pour la première fois, surtout après 45 ans;
  • haute intensité, est apparu brusquement dans le contexte de la santé complète;
  • accompagné de nausées matinales, de vomissements, de vertiges;
  • provoque des réveils nocturnes;
  • augmente avec la toux, les éternuements ou la contraction des muscles abdominaux;
  • constante, en augmentation.

Pour chaque personne, tout mal de tête devrait servir de signal qu'il y a une violation dans le corps, un écart par rapport à la norme. Seul un spécialiste expérimenté peut établir un diagnostic précis et prescrire le traitement nécessaire. En règle générale, l’auto-traitement ne conduit pas au succès, il est impossible d’obtenir un effet durable, mais le développement de complications dans ce cas est très probable.

  1. Diagnostic différentiel des maladies nerveuses. Akimov G.A., Odinak M.M. - 2001.
  2. Mal de tête Tabeeva G.R. -
  3. Otolaryngologie. Palchun V.T., Magomedov M.M., Luchikhin L.A. - 2011.
  4. Otolaryngologie. Zabolotny D.I., Mitin Yu.V., Bezshapochny S.B. - 2010.
  5. Maladies des yeux. Egorov E.A., Epifanova L.M. - 2010.
  6. Ophtalmologie. Alekseev V.N., Egorov E.A., Astakhov Yu.S., Stavitskaya T.V. - 2010.
  7. Maladies infectieuses. Atlas de couleurs. R. Emond, H. Rowland, F. Welsby - 1998
  8. Maladies vasculaires du cerveau et de la moelle épinière. Schmidt E.V., Lunev D. K., Vereshchagin N.V. - 1976.

Le mode de vie moderne, quand une personne passe le plus clair de son temps au travail, conduit souvent à un malaise et à une douleur à la tête. Il y a de nombreuses raisons à cela.

Le mal de tête le plus commun dans les tempes et la partie frontale.

Considérez quelles maladies sont accompagnées de ce symptôme. Comment sont la douleur dans diverses pathologies.

Douleur au front

Le plus souvent, une personne s'inquiète de l'inconfort du visage, des tempes et du cou. Les maux de tête au front sont dus à une inflammation des sinus ou à des maladies virales:

  • La grippe ou une autre maladie infectieuse est accompagnée par une mauvaise santé générale, une faiblesse. Douleur causée par des virus et des bactéries libérant des toxines circulant dans le sang. Lorsque l’immunité entre dans la lutte contre l’infection et détruit les agents pathogènes, l’intoxication diminue et le mal de tête disparaît.
  • La frontite provoque également la localisation de la douleur. L'inflammation du sinus frontal se produit après une infection virale respiratoire aiguë, une rhinite bactérienne. La maladie est accompagnée de congestion nasale, écoulement vert purulent. En cas d'inflammation grave, la température augmente. Au cours de l'inspection, un signe de sinus frontal est un tapotement douloureux dans la partie centrale du front - projections du sinus frontal. La maladie se complique par la propagation de l'inflammation dans les organes voisins - la trachée et les bronches.
  • La sinusite est une inflammation des sinus maxillaires situés des deux côtés du nez. La maladie se développe progressivement en tant que complication d'une infection chronique du nasopharynx ou de la grippe transmise par les jambes. La douleur avec les sinus est ressentie dans le front et la projection des sinus maxillaires. La sinusite est accompagnée d'un écoulement vert abondant du nez avec une odeur désagréable, de la fièvre, de la voix nasale. Même en rémission, la douleur au front et la congestion nasale ne libèrent pas complètement la personne.
  • Les céphalées temporelles dérangent les infections chroniques du nasopharynx - les végétations adénoïdes, l'amygdalite. Dans ces foyers d'inflammation, les bactéries du nid. Les produits de leur activité vitale provoquent une intoxication - une intoxication par le sang, qui se manifeste par une gêne au niveau du front.

La cause de la douleur peut être non seulement des maladies inflammatoires. La tête dans la partie frontale peut faire mal après un effort émotionnel excessif.

Un stress prolongé entraîne également une pression constante dans la tête: une nuit sans sommeil ne se passe pas de ce symptôme le lendemain. Les personnes sensibles à la météo ont un malaise dans la tête.

Douleur dans le front et les tempes

La cause de la douleur à cet endroit est plus souvent des maladies vasculaires du cerveau. La gêne est caractérisée par une sensation de pulsation dans la tête et peut être accompagnée de nausée. Les maladies les plus courantes:

  • La migraine parmi les maladies vasculaires du cerveau n'est pas le dernier endroit. La compression apparaît plus fréquemment dans les régions frontale et temporale. Avant une attaque, une personne ressent une aura - un état d'engourdissement des doigts, des troubles visuels. En période de chaleur, des nausées et des vomissements se joignent au mal de tête palpitant ou arqué. Provoque une attaque de la tête et l'exercice. Maux de tête irritants - lumière vive et son puissant. L'inconfort diminue dans un endroit calme et sombre. La migraine dure une journée et plus. Au cours d'une attaque, des analgésiques de type ibuprofène sont pris. Zaltiar est un remède efficace contre une attaque puissante. Bien que le médicament associé contienne un analgésique opioïde et du paracétamol, il ne s'applique pas aux médicaments et est disponible gratuitement à la pharmacie. Avec des nausées et des vomissements, prenez Motilium, Domperidone.
  • L'artérite temporale ou à cellules géantes est une maladie peu fréquente mais dangereuse des vaisseaux d'origine auto-immune. La maladie est caractérisée par une inflammation de la voûte aortique. Il affecte les vaisseaux du cou, du torse et des bras, mais la circulation cérébrale en souffre plus souvent. L'artérite temporale est diagnostiquée principalement chez les individus après 55 ans, mais elle se rencontre chez les jeunes. Avec cette pathologie, les parois des vaisseaux deviennent œdémateuses et la lumière se rétrécit. En conséquence, le débit sanguin est entravé, l'apport en oxygène diminue, ce qui provoque un mal de tête. Lorsque les vaisseaux sont étroits, des caillots sanguins se forment qui peuvent bloquer l’accès à l’oxygène et provoquer la cécité. La manifestation externe de l'artérite temporale est un anévrisme - l'expansion des vaisseaux convolués, visible à l'oeil. La pathologie vasculaire est une rupture dangereuse. Par conséquent, si vous avez mal à la tête au niveau du front et des tempes, il est recommandé de contacter un neurologue. Avec une évolution favorable, la maladie se manifeste par des maux de tête, une vision double, de la fièvre. Pour le traitement utilisé des médicaments glucocorticostéroïdes.
  • La névralgie du trijumeau est une autre cause fréquente de douleur aux tempes et au front. Le mécanisme de la douleur réside dans l'irritation, la compression ou l'inflammation des nerfs crâniens. Caractéristique de la chambre dans une moitié du visage, des yeux, des joues ou du cou. La douleur est très différente. Douleur vive, instantanée ou constante sans période de rémission. Certaines personnes le décrivent comme un choc électrique. Un déclencheur de l'apparition de la maladie est un traumatisme facial, un traitement dentaire chez le dentiste ou un accident de voiture.
  • Les douleurs de groupe apparaissent spontanément, se manifestant par des attaques 2 à 3 fois par jour. Leur durée varie de 15 minutes à une heure. Un mal de dos aigu et aigu survient soudainement dans la région des yeux, accompagné d'une rougeur de la sclérotique de l'œil.
  • La douleur au front et aux tempes commence après un long séjour dans une position inconfortable. Cette raison est la plus commune parmi les personnes non engagées dans le secteur manufacturier. Avec une posture inconfortable prolongée, il se produit un spasme musculaire. Le mal de tête de tension apparaît périodiquement. La nature des sensations dans les tempes et le front est décrite par certains comme serrant un cerceau ou un étau.
  • L'hypertension intracrânienne est un symptôme d'une maladie cérébrale. En cas de méningite, de tumeurs ou de lésions du crâne, la pression dans les sinus augmente en raison de l'augmentation du volume de sang ou de liquide interstitiel. Douleur lorsque l'hypertension intracrânienne augmente le matin, accompagnée de nausées ou de vomissements. Avec de fortes attaques, la personne perd conscience. Le complexe de mesures thérapeutiques visant le traitement de la maladie sous-jacente. Un diurétique supplémentaire, du diacarbe et des analgésiques, est habituellement utilisé.
  • En violation de la circulation cérébrale, des maux de tête apparaissent du côté opposé à la lésion. Un AVC ischémique s'accompagne d'un assombrissement de la conscience, d'un état confus et d'une perte de sensation du bras et de la jambe d'un côté. Une personne n'est pas capable de prononcer des mots, d'expliquer son état. Dans certains cas, la violation dynamique de la circulation cérébrale est restaurée. Dans ce cas, le patient s'anime sans conséquences. Dans un AVC hémorragique, la personne tombe dans le coma.
  • Le syndrome climatérique est une cause fréquente de maux de tête dans les régions frontale et temporale. L'épuisement de la ressource ovarienne entraîne des troubles hormonaux. La nature du mal de tête au front et aux tempes chez les femmes au cours de cette période varie. Les sensations monotones et sourdes sont remplacées par un lumbago épuisant. Cela est dû aux caractéristiques génétiques ou à l'état général de la femme. Les maux de tête d'origine psychogène apparaissent dans la période de dépression, de troubles anxieux.

Parmi les autres facteurs, l'apparition de maux de tête est causée par la présence de colorants nocifs, de conservateurs et d'additifs alimentaires dans les aliments, qui obstruent les vaisseaux sanguins et le foie.

L'hypodynamie, le manque de sport affecte négativement l'état des parois vasculaires, perturbant le flux sanguin dans le cerveau. La douleur périodique soulage les analgésiques légers Piroksikomom, Ortofenom.

Mais les douleurs apparentes et prolongées nécessitent souvent un examen. Le traitement n'est efficace que dans le cas d'un diagnostic correctement établi. Une combinaison dangereuse de maux de tête et de nausées. L'automédication conduit au stade avancé des maladies graves.

Ainsi, les causes des maux de tête au front et aux tempes sont vastes. Toute maladie, tôt ou tard, est accompagnée d'un mal de tête. La valeur a une combinaison avec d'autres signes. Le médecin établit le diagnostic après avoir établi le complexe de symptômes et les résultats de l'examen.

La douleur à la tête normale, douloureuse et gênante, est une raison courante pour laquelle les personnes sont constamment obligées de faire appel à leur médecin pour obtenir de l'aide qualifiée. Bien que beaucoup de gens ne considèrent pas cela comme une maladie grave, la plupart des gens pensent que cet inconfort vous quittera immédiatement après la prise du médicament.

Bien sûr, la survenue épisodique de la douleur ne vous fait pas penser à consulter un spécialiste - ils le consultent s’il souffre de gêne régulièrement pendant longtemps. En outre, de graves maux de tête dans les tempes et la partie frontale indiquent parfois une migraine.

Maux de tête au niveau du front et des tempes - un symptôme qui peut indiquer la présence de maladies graves des organes internes. La douleur dans la tête se manifeste en raison d'une certaine nature, indique la présence d'une maladie dans le corps.

Cela peut indiquer une augmentation de la pression dans les globes oculaires, un malaise général, une faiblesse. Si une telle maladie a des raisons suffisamment graves, le traitement non entamé entraînera à terme des problèmes d'élocution, une paralysie des extrémités ou une parésie.

Causes de la douleur dans les tempes et la partie frontale

La douleur dans les temples et la partie frontale d'un mode de vie insupportable et perturbant sont bien connues de tous - presque tous les habitants de la métropole ont rencontré ce problème à plusieurs reprises. L'apparition de facteurs irritants provoque souvent la formation de sensations désagréables. Cependant, les causes les plus courantes de douleurs insupportables au niveau des tempes et de la partie frontale sont les suivantes:

  • Problèmes avec les vaisseaux sanguins. Dans le cerveau, si l'élasticité ou l'intégrité des canaux est perturbée, l'échange d'oxygène est perturbé - les organes ne reçoivent pas la quantité adéquate d'éléments nutritifs, les substances toxiques ne sont pas excrétées de l'organisme. Dans ce cas, le cerveau tente de signaler la présence de maux de tête. En outre, l'artérite, la migraine et l'ischémie peuvent causer de graves maux de tête aux tempes et à la partie frontale. La gêne est accompagnée de nausée, de perte de concentration et d'attention, de vertiges.
  • Maladies infectieuses et virales. Les maux de tête dans les tempes et la partie frontale peuvent être le signe d’une maladie grave. Le plus souvent, cela indique la présence d'un rhume en raison de la présence de bactéries dans le corps. Ce sont eux qui ont un impact négatif. SRAS, grippe, amygdalite. Une attention particulière doit être portée aux maux de tête dans les tempes et la partie frontale en cas de suspicion d'enracinement et de sinusite.
  • De lourdes charges sur les vertèbres cervicales et les muscles du groupe de la tête. Une telle douleur est due à une posture incorrecte ou à une violation de son emplacement. Ils apparaissent généralement à la suite d'une assise prolongée devant l'ordinateur, de la télévision, au volant. Un long séjour dans des postures inconfortables accélère le rythme de développement des pathologies de la colonne vertébrale. Violant la position normale, la colonne vertébrale serre les vaisseaux sanguins, ce qui empêche le flux normal de substances dans le cerveau. En outre, la présence d'ostéochondrose cervicale est souvent à l'origine d'un mal de tête aux tempes et à la partie frontale.
  • Blessures à la tête Même les blessures les plus petites et les moins graves à la tête peuvent affecter le fonctionnement du cerveau: elles portent atteinte à l'intégrité des vaisseaux sanguins, entravent le transfert normal de substances. Les blessures peuvent être à la fois visibles et cachées des regards indiscrets.

Facteur de risque de maux de tête

La vie et la vie d'une personne moderne sont entourées d'une grande variété d'éléments différents qui peuvent nuire à l'état de santé. Le papier peint synthétique, les matériaux de construction artificiels, les meubles et le linoléum de qualité insuffisante peuvent émettre des produits chimiques dangereux dans l'air. Leur forte teneur en air entraîne une intoxication - ils empoisonnent le corps avec des substances toxiques.

Le plus dangereux pour le corps est la substance phénol. Les aliments cuits dans des plantes de mauvaise qualité contiennent une énorme quantité d'agents améliorant la saveur et d'autres conservateurs pouvant provoquer

l'apparition d'un mal de tête aigu

dans les temples et la partie frontale.

Les processus inflammatoires dans les oreilles ou le nez peuvent également causer une douleur intense. Il est typique pour eux de causer une gêne aux tempes et à la partie frontale de la tête. Gonflement des muqueuses, provoqué par des maladies comme l'ethmoïdite et la frontite, comprime les récepteurs du cerveau.

Cela provoque des maux de tête dans les tempes et la partie frontale. Si le médecin vous a diagnostiqué une sinusite, un inconfort important peut également être localisé dans ces zones.

De plus, avec le cours intensif d'une telle maladie, la douleur est aggravée par la présence de suppuration dans les sinus. Si le temps ne prend pas d'action, cela peut commencer à sortir.

En raison des processus inflammatoires et des lésions nerveuses associées à la partie neurologique du corps humain, le nerf trijumeau et le muscle optique en souffrent. Si la douleur est causée pour cette raison, ce sera différent dans le personnage de tir, donnant parfois un coup violent aux tempes. En outre, il s'accompagne souvent d'une rougeur sévère des globes oculaires accompagnée de douleurs lancinantes.

Il y a souvent de graves déchirures. Fondamentalement, la douleur dans la partie frontale et les temples de cette nature est causée par une consommation excessive de boissons alcoolisées et par le tabagisme.

Maux de tête dans les tempes et la partie frontale dans certains cas causés par la migraine. Elle se caractérise par la présence d'un stade initial dans les tempes, après quoi la douleur se développe dans la partie frontale.

Tous ceux qui connaissent personnellement cette maladie. En outre, l'inconfort peut être causé par des maladies cardiovasculaires. Le mal de tête est un symptôme important d'hypertension ou d'hypotension.

De ce fait, le fonctionnement des récepteurs spéciaux, qui provoquent des douleurs dans les parties temporale et frontale, est perturbé. La pression artérielle, à la suite de laquelle un mal de tête se produit dans les parties temporale et frontale, change pour diverses raisons mineures: changement de temps ou d’heure, stress ou autre état psycho-émotionnel. Les mêmes sensations apparaissent lors de l'apparition d'une vasoconstriction due à la formation de plaques d'athérosclérose.

De plus, des maux de tête à la partie frontale et aux tempes peuvent être causés par une lésion de la colonne vertébrale. Cela est dû au fait que des sels se déposent dans la colonne vertébrale, ce qui exerce une pression sur les vaisseaux vitaux. En outre, les changements de cette nature résultent de l'ostéochondrose - le fléau de la société moderne.

Cette maladie est considérée comme la plus répandue chez les personnes qui mènent un style de vie sédentaire et inactif. Les racines de la moelle épinière, comprimées sous la colonne vertébrale, provoquent des douleurs lancinantes aux tempes et à la partie frontale de la tête.

De plus, ce syndrome s'accompagne généralement de picotements, d'une coordination altérée, d'une perte auditive. Les causes les plus dangereuses de maux de tête aux tempes et à la partie frontale sont les suivantes:

  • Tumeurs malignes dans les sinus du cerveau;
  • États tumoraux dans le cerveau ou ses vaisseaux;
  • Formation de tumeurs dans la glande pituitaire ou sur les pommes visuelles.

Il convient de noter que le mal de tête peut être causé par des affections physiologiques et des expériences psycho-émotionnelles. Dans de nombreux cas, l’inconfort provient du stress, de la charge cérébrale, du travail physique ou de l’excitation intense.

La douleur d’une telle nature se caractérise par son caractère effrayant et zébré, c’est-à-dire qu’elle cède souvent aux tempes. Le moment désagréable est qu'une telle douleur ne disparaît pas pendant une longue période - s'en débarrasser en 20 minutes à l'aide de médicaments ne fonctionnera pas.

Diagnostic de maux de tête

Avant de prescrire un traitement, le spécialiste doit recueillir un historique détaillé. Il est nécessaire de déterminer s’il ya eu des lésions cranio-cérébrales, des fractures, des commotions cérébrales et d’autres problèmes graves de la tête dans la vie d’une personne.

Si la réponse est oui, vous devriez immédiatement envoyer une radiographie et une tomodensitométrie. De plus, ces études aideront à exclure ou à confirmer la présence d'ostéochondrose. Il ne sera pas superflu de mener une imagerie par résonance magnétique, qui permet, dans les premiers stades, de détecter le moindre sceau.

La dopplerométrie, une procédure qui permet de déterminer la vitesse de circulation du sang dans les vaisseaux, est une étude très importante. Pour l’étude des vaisseaux sanguins dans le cerveau, il est préférable d’utiliser l’angiographie.

L'encéphalographie ECHO permet d'étudier même les stades initiaux des pathologies cérébrales. Dans le diagnostic des maux de tête dans les tempes et la partie frontale, il est important de procéder à des analyses de sang en laboratoire.

Traitement des maux de tête dans les tempes et la partie frontale

Si le médecin a déjà établi la cause de la douleur dans les tempes et la partie frontale, il sélectionnera certainement le traitement approprié et efficace pour vous. Seule une approche intégrée peut vous soulager de l'inconfort pendant longtemps. Il est basé sur:

  • L'utilisation de méthylxanthimètes, qui améliorent la circulation sanguine et les processus métaboliques dans le cerveau;
  • L'utilisation d'alcaloïdes d'ergot pour augmenter la vitesse du flux sanguin;
  • L'utilisation de bêta-bloquants, qui aident à prévenir les spasmes vasculaires;
  • L'utilisation d'antispasmodiques dans la lutte contre la douleur;
  • L'utilisation de M-holinoblokatorov ne permet pas la propagation de la douleur dans les zones voisines;
  • Utilisation d'analgésiques pour éliminer les maux de tête dans les tempes et la partie frontale dus au surmenage ou à l'excitation nerveuse en l'absence de processus pathologiques;
  • L'utilisation de médicaments non stéroïdiens en présence de processus inflammatoires dans le corps - ils affectent de manière minimale les organes du tractus gastro-intestinal et ne provoquent pas de dépendance.

L'utilisation de tels médicaments doit être discutée avec votre médecin. Lui seul pourra choisir un traitement individuel qui vous soulagera rapidement des sensations désagréables.

Prévention des maux de tête dans les tempes et la partie frontale

Pour empêcher les maux de tête dans les parties temporales et frontales de vous torturer sur une base continue, suivez ces règles:

  • Essayez d'éviter le surmenage nerveux et le stress;
  • Observez les habitudes de sommeil: dormez au moins 8 heures par jour;
  • N'oubliez pas de boire entre 1,5 et 2 litres d'eau pure par jour, essayez de minimiser la quantité d'alcool et de café dans votre alimentation;
  • Surveillez votre alimentation: la nutrition doit être équilibrée et contenir tous les éléments micro et macro nécessaires;
  • Essayez de passer plus de temps à l'air frais.

Ne commencez pas la maladie, essayez de vous en débarrasser à temps.