Sore temple sur le côté gauche: causes et traitement

L'épilepsie

La douleur dans la tempe gauche, symptôme de nombreuses maladies, peut entraîner une gêne considérable dans la vie d’une personne. Il se manifeste à un moment donné ou se propage dans la région des yeux, des oreilles et du cou. Il peut être perçant, tirant, douloureux ou oppressant. Sa durée, selon la cause et la nature, peut aller de quelques secondes à plusieurs heures. Avec de graves maux de tête, provoqués par de graves processus pathologiques, on peut observer une détérioration de la coordination, de la mémoire, de la concentration de l'attention, de la vue et de l'ouïe.

Les principales causes de douleur dans la tempe gauche

Les douleurs temporelles sont si courantes qu'il est parfois très difficile de diagnostiquer la cause de leur apparition. Elles peuvent se produire sous l’influence de facteurs externes (par exemple, surmenage, dépressions nerveuses, manque de sommeil ou régime alimentaire malsain) ou de pathologies apparaissant au stade latent. Dans ce dernier cas, la douleur temporelle du côté gauche, accompagnée dans la plupart des cas de symptômes, en est la preuve.

Les principales raisons du développement de douleurs intenses et régulières dans le temple gauche peuvent être trouvées dans les maladies et déviations pathologiques suivantes:

  • La migraine Une des conditions les plus courantes de développement de douleurs par compression dans la région temporale, en particulier sur le côté gauche, alors qu’elle se manifeste dans la mâchoire supérieure et les yeux. Au moment de l'attaque, qui peut durer plusieurs heures, il y a une pression dans la région du temple gauche avec une forte pulsation de l'artère temporale, aggravée par une lumière vive et des sons durs, le sens de l'odorat est aggravé, la sensibilité aux odeurs augmente, ce qui peut provoquer nausées et vomissements. Les symptômes supplémentaires sont la fatigue, la léthargie, la somnolence, alors que le patient ne peut pas dormir.
  • Dépendance météorologique. Une douleur aiguë, spasmodique ou pressante survient dans la région du temple gauche lors de conditions météorologiques changeantes, de la pression atmosphérique ainsi que pendant la période des orages magnétiques. Sur le fond de la douleur dans la partie temporale, une hyperémie des yeux, des os du crâne douloureux et des maux de dents douloureux se manifestent.
  • Artérite temporale. La maladie, qui se développe à la suite d'une inflammation des artères temporales et carotides, est caractéristique des patients âgés de plus de 50 ans. La douleur temporale du côté gauche est la preuve que les vaisseaux situés du côté gauche sont affectés. La fièvre, la faiblesse, la douleur de la tempe quand on ressent, mâche et parle compliquent la douleur aiguë pulsatoire. Dans les cas graves, la maladie engendre des complications aux organes de la vision pouvant conduire à la cécité.
  • Ostéochondrose. Une raison commune si le temple fait mal sur le côté gauche. La douleur résulte d'un clampage dans la région du cou de l'artère alimentant le cerveau en sang. Les dépôts salins accumulés dans la colonne cervicale perturbent également le flux de liquide céphalo-rachidien vers le cerveau et l'apport en oxygène. Cela conduit à un déséquilibre de la PCI et au développement d'une douleur temporelle douloureuse.
  • AVC Une douleur intense et brûlante est provoquée par la rupture du vaisseau et une hémorragie cérébrale. L'hémisphère gauche est plus sujet aux accidents vasculaires cérébraux. Ainsi, en cas de crise, il y a une douleur du côté gauche dans la tempe, irradiant vers l'oreille et la région dorsale. Une hyperhémie des yeux se manifeste également, une perte d'orientation ou de conscience, une perturbation de la parole et une paralysie partielle sont probables.
  • Tumeur cérébrale La croissance d'un néoplasme s'accompagne souvent d'une douleur temporelle unilatérale de nature pulsante, d'une diminution des fonctions réflexes - mémoire, audition, vue, attention. En outre, il existe une insomnie et une perte d'appétit.
  • Athérosclérose des vaisseaux. La douleur dans la tempe gauche résulte de la constriction des vaisseaux cérébraux et de l’altération de la circulation sanguine à travers eux. Les symptômes associés sont les suivants: altération de la mémoire, perte d'activité mentale et de concentration mentale, pâleur du visage, affaiblissement de la circulation sanguine aux extrémités, fatigue et pathologie des muscles cardiaques.
  • Maladies infectieuses ou catarrhales. La douleur dans le temple du côté gauche peut se manifester dans le contexte du développement de processus aigus tels que maux de gorge gauche, sinusite, otite, grippe, nerf dentaire enflammé, muscles encombrés de la région cervicale ou faciale. Dans ce cas, la douleur est ennuyeuse ou tirante, aggravée par la flexion ou la rotation de la tête.
  • Lésion gauche du nerf trijumeau. Se produit à la suite d'une atteinte des terminaisons nerveuses, accompagnée de poussées intenses et soudaines dans la région temporale, de spasmes des muscles faciaux, de douleurs, donnant sur la région des joues, des lèvres, des dents, des oreilles et des yeux. L'intensité des attaques restreint le mouvement, empêchant le patient de bouger.

Il existe de nombreuses autres raisons tout aussi importantes qui provoquent une douleur temporelle du côté gauche. Tous nécessitent un diagnostic approfondi, la détermination des signes associés et la mise en place d'un traitement adéquat visant à stopper les processus inflammatoires et pathologiques et à réduire cet inconvénient lors de douleurs dans les tempes du côté gauche.

Traitement de la douleur dans la tempe gauche

Pour sélectionner la méthode optimale de traitement de la douleur temporale, vous devez déterminer la cause et la nature de son origine. Si elle est causée par des facteurs irritants externes, il suffit alors de les éliminer pour que le syndrome douloureux diminue ou disparaisse. Lors du diagnostic de processus pathologiques graves ou du développement de maladies, il est nécessaire d'utiliser la médecine traditionnelle ou alternative en consultation avec votre médecin.

Les principales méthodes de traitement pouvant être prescrites pour soulager la douleur à la tempe gauche sont les suivantes:

  1. Drogues Indiqué pour soulager les syndromes douloureux et les processus inflammatoires, la normalisation du système circulatoire et des structures cérébrales. Selon la cause de la douleur, des analgésiques, des diurétiques, des médicaments non stéroïdiens, des médicaments nootropes, hormonaux ou vasodilatateurs, des adsorbants, des médicaments qui améliorent le métabolisme peuvent être prescrits au patient.
  2. Chirurgie Il est prescrit dans les situations d’urgence lorsque le traitement médicamenteux n’est pas efficace et que la vie du patient est en danger. Elle est réalisée avec des lésions cérébrales traumatiques graves, des tumeurs, des hématomes, des abcès, une pression excessive du liquide céphalo-rachidien sur les zones du cerveau.
  3. Procédures de physiothérapie. Ils sont utilisés comme traitement adjuvant pour le traitement de la toxicomanie, aident à éliminer la cause fondamentale de la douleur temporale due à l'influence magnétique ou ultrasonore.
  4. Réflexologie et massages. L'impact sur les points réflexes actifs avec les doigts, la chaleur ou le froid vous permet de réduire ou d'éliminer les douleurs à la tempe gauche, afin de normaliser le travail des principaux systèmes vitaux.
  5. Homéopathie Les médicaments d'origine organique sont prescrits pour les maladies chroniques, dont le symptôme est la douleur dans le temple. Leur posologie et leur effet sont calculés pour une longue période d’administration et un effet cumulatif.
  6. Médecine traditionnelle. Il est recommandé d’utiliser les huiles essentielles et les herbes médicinales pendant la rémission et après consultation avec un médecin. Les teintures, décoctions, thés et inhalations aident à soulager les accès de douleur temporelle à court terme ou à prévenir leur apparition.

La méthode de traitement de la douleur temporale gauche comme symptôme d'une maladie ou d'une pathologie particulière est élaborée individuellement, en tenant compte de l'âge et de l'état du patient. Il peut être basé uniquement sur la prise de médicaments, mais dans la plupart des cas, l’efficacité du résultat est complétée par d’autres thérapies.

Prévenir les céphalées temporales

Pour réduire la fréquence et l'intensité des manifestations de la douleur temporelle, vous pouvez utiliser des mesures préventives simples et abordables, dont les principales sont:

  • Ajuster le régime alimentaire avec l'introduction de grandes quantités de fruits et de légumes, à l'exception des aliments épicés et salés, ainsi que des produits saturés de glutamate monosodique;
  • Prendre le temps de se reposer, en assurant une journée complète de sommeil;
  • Effectuer une thérapie physique et des promenades régulières;
  • Restriction ou cesser de fumer et de boire de l'alcool;
  • Réception d'une douche en contraste et de bains chauds avec décoctions d'herbes médicinales.

La mise en œuvre de ces procédures et l'inspection périodique par un spécialiste permettront non seulement de réduire de manière significative la survenue de douleurs dans les temples, mais également de prévenir l'aggravation des maladies qui en provoquent le développement.

Causes de douleur dans le temple à gauche

Souvent, le mal de tête s’étend à presque tout le crâne, mais parfois la tempe gauche fait mal et c’est tout. Dans ce cas, une personne peut devenir confuse, car elle ne peut même pas deviner ce que cela signifie. Naturellement, le patient préfère simplement prendre une pilule. Cependant, tout n'est pas si simple. Les causes de la pathologie sont différentes. En outre, la douleur peut être transmise à l'œil, la personne sent qu'il est en train de tirer dans l'oreille. Et dans cet état, c'est presque toujours.

Pour résoudre le problème, il est nécessaire de consulter un médecin. Cela aidera à identifier les causes de la douleur dans la tempe gauche et à prescrire un traitement adéquat. Éliminer la pathologie seule les analgésiques ne réussiront pas.

Caractéristiques de la pathologie

La douleur dans la tempe gauche est un problème que vous devez vous présenter pour consulter un neurologue. De tels syndromes douloureux peuvent être peu fréquents ou avoir un caractère chronique. Et la douleur se propage non seulement dans la partie temporale de la tête, mais donne également à l'œil, à l'oreille. L'état pathologique présenté revient périodiquement chez près de 60% de la population de notre planète.

Pourquoi la tempe gauche de la tête fait-elle mal?

Il existe de nombreuses raisons pouvant causer un inconfort dans la partie temporale de la tête. La détermination la plus précise leur permettra de traiter le problème plus rapidement et plus efficacement. On peut distinguer les causes suivantes de maux de tête dans la tempe gauche:

  • La migraine Il se caractérise par la présence de douleur au rayon. Dans ce cas, la douleur ne se propage que sur une moitié de la tête. Non seulement le temple de gauche peut devenir un lieu de leur localisation. Des sensations désagréables peuvent se produire dans l'œil et l'oreille gauche. En plus de la douleur, la personne présente d'autres symptômes: peur de la lumière, sons forts, nausée, vomissements, vertiges.
  • Augmentation de la pression intracrânienne. La douleur en même temps appuie ou frotte le crâne. Dans le même temps, il est accompagné de nausées, la présence de "ondulation" devant les yeux. Sur un côté du corps, une personne peut ressentir une faiblesse musculaire. La douleur peut augmenter pendant la nuit.
  • Pathologie des vaisseaux sanguins. Si le cœur ne fonctionne pas bien ou est trop actif, le patient peut augmenter ou diminuer excessivement la pression. Au même moment, une douleur à la tempe gauche apparaît. La douleur est vive, il y a des pulsations dans la tête ou sourd et douloureux. Parfois, une personne s'évanouit.

Kirill Shlyapnikov, neurologue et immunologiste, nous en dira plus sur les raisons:

  • Nature infectieuse ou allergies. Ils contribuent à l'apparition de douleurs douloureuses, qui ne sont toutefois pas toujours ennuyeuses. Des sensations désagréables apparaissent non seulement dans la tempe gauche, mais aussi dans le front et les joues. Si l'état pathologique s'accompagne d'une augmentation de la température, la partie temporale de la tête commence à se rompre. Les dommages infectieux à l'oreille ou à l'œil entraînent également des douleurs temporales à la tête. Par exemple, il peut causer une otite (inflammation de l’oreille), une rhinite, une maladie dentaire. Dans ce cas, la gêne est ressentie même dans les yeux.
  • Intoxication du corps. Cela peut être dû à une consommation excessive de drogues, de boissons alcoolisées, d’aliments périmés. Même les remèdes populaires qui ne sont pas perçus par le corps peuvent causer des douleurs au temple gauche. Les sensations dans ce cas sont douloureuses dans la nature, dans la région temporale de la tête, comme si elle tirait. La douleur donne aux yeux et aux oreilles.
  • Dysfonctionnements du fond hormonal. Le mal de tête causé par cette cause est un problème courant chez les femmes. Il provoque son gonflement des parois des vaisseaux sanguins sous l'influence des hormones prostaglandines.
  • Traumatisme ou pathologie congénitale de l'articulation temporo-mandibulaire. La douleur dans la région du temple gauche est fréquente et très grave. Il donne non seulement à l'oreille ou à l'œil, mais également à l'épaule, au cou et même à l'omoplate. En outre, il y a un spasme du tissu musculaire, car l'articulation prend la mauvaise position.
  • Artérite (inflammation des vaisseaux sanguins) de la partie temporale de la tête. La pathologie présentée n'est pas commune, mais elle se caractérise par une douleur très forte.
  • Mauvais régime. La présence d'un grand nombre d'additifs et de conservateurs peut également causer une gêne et une douleur du côté gauche de la tête. Et la douleur est presque toujours ressentie dans les yeux et même dans l'oreille.
  • Tension nerveuse, stress ou autres causes psychogènes. Le syndrome douloureux se caractérise par le fait qu’il est localisé dans la région temporale, provoque une sensation de pression dans le crâne et donne à l’œil.
  • Tumeur cérébrale. Ici, le patient a une pulsation dans le temple à gauche. De plus, son audition, sa mémoire et sa vue se détériorent. Il ne peut pas bien dormir, ce qui aggrave son état psychologique et émotionnel.
  • Réaction aux changements météorologiques.
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale. Ici, la douleur peut se produire à gauche et à droite. Et il est ressenti presque constamment, car le patient serre les racines des nerfs rachidiens.
  • AVC L'hémorragie cérébrale est une affection extrêmement dangereuse pour la santé et la vie, caractérisée par un mal de tête grave et brûlant, accompagné d'une perte de la parole, d'un engourdissement d'un côté du corps.

Ce sont les principales causes d'inconfort et de douleur. Nous devons maintenant trouver un moyen de nous en débarrasser.

Premiers secours

Pourquoi l'automédication ne peut pas être, probablement, tout le monde le sait. Toutefois, s’il n’est pas possible de consulter immédiatement un médecin, vous devez vous aider vous-même:

  1. Des médicaments antispasmodiques peuvent être utilisés pour aider à éliminer la douleur du côté gauche de la tête. Cependant, cela est fait si le patient connaît son diagnostic.
  2. Le massage du cou et de la tête permet de soulager la pression et la douleur, ce qui donne à l'oeil.
  1. La douleur dans la tempe gauche peut être éliminée avec une compresse froide, du zeste de citron, des feuilles de chou.
  2. Si le patient ressent une gêne due à une réduction excessive de la pression, vous devriez simplement boire une tasse de café.

Ces méthodes d'élimination des syndromes douloureux sont efficaces si elles se manifestent une fois et ne se répètent pas souvent. S'il ressent constamment, le patient tire dans l'oreille ou la tempe, vous devez alors découvrir le plus tôt possible pourquoi une telle pathologie est apparue et commencer son traitement.

Caractéristiques du traitement de pathologie

Si une personne ressent une douleur à la tempe gauche, un tel traitement peut être nécessaire:

  • Si vous avez la gueule de bois ou un rhume, vous devez utiliser des médicaments qui éliminent l'enflure des vaisseaux sanguins. Les médicaments anti-inflammatoires («ibuprofène»), les sorbants (charbon actif ou Enterosgel) seront utiles. Cela aidera aussi le miel habituel, "Aspirine".
  • Les maladies infectieuses, telles que la douleur et les pousses dans l'oreille, ne doivent être traitées qu'après une visite à l'ENT. On peut prescrire au patient des agents anti-inflammatoires et antipyrétiques, des antibiotiques.
  • Si l'inconfort est apparu en raison de la congestion des tissus musculaires du cou ou du dos, vous aurez besoin non seulement de comprimés, mais également de pommades chauffantes: «Finalgon», «Fastum-gel».
  • La migraine est mieux traitée avec des médicaments spécifiques conçus pour traiter cette maladie particulière: les triptans.
  • Le traitement d'une tumeur au cerveau, d'une lésion crânienne ou d'un accident vasculaire cérébral doit être complexe et nécessite la consultation de plusieurs spécialistes.
  • Les symptômes résultant de l'exposition à des facteurs psychogènes peuvent être éliminés grâce à la psychothérapie, techniques de relaxation.

Prévention

La douleur dans le temple de gauche est une sensation très désagréable, qui peut être répétée périodiquement et complétée par d'autres symptômes. Cependant, la survenue d'un tel inconfort peut être évitée. Pour ce faire, suivez quelques règles simples:

  1. Pour marcher plus en plein air, et aussi pour reconsidérer un régime alimentaire.
  2. Il est déconseillé de prendre un grand intérêt pour la prise de médicaments, surtout si une personne ne présente aucun symptôme grave de maladie. L'utilisation de médicaments doit être surveillée par un médecin.
  3. Il est nécessaire de traiter les rhumes et les maladies infectieuses à temps. Il est également important de faire attention à l'état des dents et de guérir les foyers d'infection en temps voulu.
  1. En cas de blessure à la tête, vous devriez consulter un médecin immédiatement. L'absence initiale de symptômes ne dit toujours rien.
  2. Il est nécessaire d'ajuster le mode de repos et de travail. Un sommeil sain est une partie importante du régime.
  3. L'exercice quotidien est obligatoire, surtout si le patient a des problèmes de dos ou de colonne cervicale.

Ce sont toutes les caractéristiques des maux de tête qui affectent la tempe gauche. En aucun cas, ne peut être négligent de traiter un tel état, ce qui peut être un signe d'une pathologie grave.

Si vous aimez l'article, partagez-le sur les réseaux sociaux. Si vous avez quelque chose à dire - écrivez-nous dans les commentaires!

Causes de douleur dans la tempe gauche

La douleur dans le temple peut être différente. Une description détaillée est cruciale pour déterminer sa cause.

On se sent comme ça peut être:

La fréquence d'occurrence des attaques peut être identifiée:

  • épisodique (sporadique)
  • périodique (se produisant régulièrement, de temps en temps),
  • chronique (permanente).

Ils peuvent également être d'intensité différente - allant d'un léger inconfort à une douleur insupportable.

Les causes

La douleur dans la région temporale peut provoquer diverses causes, l’inconfort du côté gauche peut être le seul ou l’un des nombreux symptômes de la maladie.

Les causes de la douleur dans le temple peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • maladies accompagnées de douleurs dans le temple gauche,
  • facteurs externes
  • caractéristiques du mode de vie et de la nutrition.

La douleur dans le temple peut accompagner diverses maladies infectieuses et non infectieuses aiguës et chroniques. Ces maladies incluent:

  • maladies infectieuses
  • maladies et troubles du système nerveux,
  • athérosclérose vasculaire, hypertension,
  • ostéochondrose,
  • artérite des vaisseaux de la région du temple,
  • troubles hormonaux,
  • maladies dentaires
  • tumeurs de diverses localisations,

Maladies Infectieuses et Neurologiques

Les maladies infectieuses sont accompagnées d'une intoxication du corps. Les microorganismes et leurs toxines affectent la paroi interne des vaisseaux sanguins et des cellules nerveuses. Un mal de tête dans le temple est un compagnon constant de rhume et de grippe, car ils peuvent accompagner les maux de gorge et les sinusites. En général, il survient dans presque toutes les maladies infectieuses. Dans de tels cas, ce n'est pas le seul grief et la recherche de la cause doit être confiée au médecin spécialiste des maladies infectieuses.

La forme la plus courante de douleur temporale est la douleur causée par une tension nerveuse. Des sensations douloureuses et sourdes se produisent dans le temple, à gauche ou à droite, après un travail mental intense et intense. Ce temple est empêché de se concentrer et de penser. Il y a souvent des personnes dont le travail est associé à de grandes responsabilités et à un horaire de travail sursaturé.

Les sensations douloureuses aiguës aiguës dans la tempe gauche ou droite sont très caractéristiques d'une migraine. Il peut donner au septum nasal, aux dents et à l'œil gauche ou droit, accompagné de déficiences auditives, olfactives et visuelles. La migraine provoque souvent des vertiges, une photophobie, des nausées et des vomissements. Les douleurs de migraine dans le temple apparaissent périodiquement sous forme d'attaques courtes ou longues, elles sont très difficiles à traiter avec les analgésiques conventionnels. Pour le traitement de la migraine, utilisez des médicaments spéciaux qui ne peuvent être prescrits que par un neurologue. Dans les cas graves sans traitement approprié, une crise de migraine prolongée peut entraîner un accident vasculaire cérébral.

La névralgie du trijumeau se manifeste par une douleur à la tempe gauche associée à une douleur à la région superciliaire et à la mâchoire inférieure. Ils apparaissent presque toujours sur un côté de la tête. Le moindre contact avec les zones du nerf trijumeau sur le visage peut provoquer des accès douloureux par balle.

Presque chacun d'entre nous a entendu parler de la dystonie végétative-vasculaire. Dans la dystonie végétative-vasculaire, le tonus vasculaire change souvent, ce qui entraîne un rétrécissement ou une expansion inadéquate des vaisseaux sanguins et des modifications de la pression artérielle. Un mal de tête dans la tempe peut survenir lorsque la pression artérielle est inférieure à 95/65 mm Hg.

Athérosclérose du cou et des vaisseaux cérébraux et hypertension

L'athérosclérose est une maladie chronique des grandes artères. Avec l'athérosclérose, une inflammation de la paroi interne du vaisseau se produit, le cholestérol commence à s'y accumuler et la lumière de l'artère se rétrécit. L'athérosclérose de gravité variable survient chez presque chaque personne après 45 ans. Les plaques athéroscléreuses étroites des artères du cou et de la tête sont très sensibles aux conditions météorologiques et constituent souvent la principale cause de douleur dans la région temporale, ainsi que les acouphènes. L'athérosclérose est une maladie qui évolue constamment et lorsque les premiers symptômes mineurs apparaissent, il est nécessaire de procéder à un examen le plus tôt possible par un spécialiste.

Le mal de tête est l’un des premiers symptômes de l’hypertension chronique. Une augmentation de la pression artérielle provoque généralement une douleur à l'arrière de la tête, mais une douleur peut également apparaître, irradiant vers la tempe.

Ostéochondrose de la colonne cervicale et de l'artérite vasculaire

Dans l'ostéochondrose de la colonne cervicale, un pincement des vaisseaux et des nerfs qui vont à la tête peut se produire. La violation de l'apport sanguin et l'innervation de la tête provoquent l'apparition de douleurs dans le temple. Habituellement, les nerfs crâniens sont plus serrés d'une part, de sorte que la douleur se manifeste à la tempe gauche ou droite.

L'inflammation des parois des artères s'appelle une artérite. L'artérite vasculaire de la région temporale est une maladie assez rare. L'inflammation des parois artérielles peut survenir à la suite de blessures, d'opérations, d'infections et de réactions auto-immunes du corps. L'artérite des vaisseaux temporaux est caractérisée par une douleur aiguë, aiguë et lancinante dans la tempe. Dans de tels cas, la douleur est accompagnée de fièvre et de manifestations cutanées dans le temple.

Troubles hormonaux

Les femmes éprouvent souvent des douleurs dans les tempes avant la menstruation. Cette douleur est l'un des symptômes du syndrome prémenstruel. Une douleur mineure dans le temple avant la menstruation n'est généralement pas une cause d'inquiétude. Cependant, si la douleur est assez intense, persistante et ne disparaît pas lors de la prise d’analgésiques conventionnels, elle peut alors indiquer un trouble hormonal. Dans ce cas, vous devez contacter votre gynécologue ou votre endocrinologue.

Parfois, les femmes ménopausées peuvent ressentir des douleurs au temple. Si cette douleur inquiète souvent une femme en âge de ménopause, il est impératif de consulter un médecin. À cet âge, les raisons de l'apparition de la douleur peuvent être nombreuses et il est nécessaire de savoir exactement pourquoi il s'agit d'un mal de tête.

Problèmes dentaires

La douleur lors de l'éruption des huitièmes dents («dents de sagesse») peut souvent être administrée à la tempe gauche ou droite. Les caries dentaires profondes peuvent provoquer une inflammation des nerfs du visage et une gêne.

La douleur peut être une manifestation de la pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire. Dans de tels cas, le mal de tête est accompagné d'une douleur des muscles masticateurs, d'un claquement de la mâchoire inférieure lors de l'ouverture de la bouche et de grincements de dents. Si vous présentez ces symptômes, contactez votre dentiste ou votre chirurgien maxillo-facial.

Tumeurs de diverses localisations

Un phéochromocytome est une tumeur surrénalienne produisant des hormones qui libère parfois une quantité excessive d'adrénaline dans le sang. L'adrénaline provoque des spasmes des vaisseaux sanguins et augmente la pression artérielle. Une personne pâlit de plus en plus et se couvre de sueur. Avec de telles attaques, il y a un mal de tête aigu, qui peut durer plusieurs minutes, voire plus d'une heure.

La présence de tumeurs en masse dans le cerveau entraîne une augmentation de la pression intracrânienne. L'hypertension intracrânienne se manifeste par une douleur persistante dans les tempes, des nausées et même des vomissements. La vision peut être altérée. Vous devez aller à l'hôpital le plus tôt possible.

Facteurs externes

Assez souvent, l'inconfort et la douleur dans la région temporale peuvent être le résultat de l'influence de l'environnement externe sur le corps humain et n'indiquent pas toujours la maladie et apparaissent chez des personnes en parfaite santé. Parmi les facteurs externes à l'origine de la douleur figurent:

  • gaz toxiques,
  • changements de pression atmosphérique
  • la température de l'air baisse.

Parmi les gaz toxiques, le monoxyde de carbone est la cause la plus courante d’empoisonnement. Le monoxyde de carbone est généré lors d'incendies ou de non-respect des règles de ventilation des locaux lors de travaux dans des usines et des garages. L'empoisonnement au gaz s'accompagne toujours d'une douleur assez intense dans les tempes. Parfois, cela peut être le seul symptôme d'empoisonnement. Le monoxyde de carbone est mortel pour le corps humain, donc si vous êtes empoisonné, vous devez consulter un médecin d'urgence.

Les changements soudains de la pression atmosphérique provoquent également des douleurs dans la région temporale. Les grimpeurs, qui grimpent à plus de quatre mille mètres, sont souvent confrontés à ce problème. À une telle hauteur, l'air contient moins d'oxygène, ce qui influe également sur l'intensité de la douleur.

Pour certaines personnes, des douleurs dans le temple de gauche peuvent apparaître pendant et après les vols. Environ 4% des passagers d’aéronefs souffrent constamment de douleurs dans la région temporo-frontale.

Un long séjour dans l'air glacé, surtout sans coiffe, provoque un spasme des vaisseaux de la tête et peut ainsi provoquer des douleurs lancinantes dans la tempe, à gauche, à droite ou des deux côtés. La chaleur et les rayons du soleil provoquent également des douleurs dans la région temporale, ainsi que des vertiges, des nausées et des vomissements.

Parfois, les plongeurs et les plongeurs sont confrontés à ce problème. Lorsque vous plongez dans de grandes profondeurs et après vous être soulevé, il peut y avoir une sensation de pression désagréable dans la région des oreilles et des tempes.

Une autre cause assez commune d'inconfort dans la région fronto-temporale est le long séjour dans des salles mal ventilées. La concentration de dioxyde de carbone dans l'air de telles pièces augmente et l'oxygène diminue. Dans de telles conditions, le cerveau reçoit une quantité insuffisante d'oxygène et peut apparaître une gêne dans la région temporo-frontale.

Caractéristiques du mode de vie et de la nutrition

Un bon sommeil est essentiel au fonctionnement normal du système nerveux. Un manque de sommeil et le manque de sommeil peuvent causer des malaises fréquents et une douleur sourde et douloureuse dans le temple.

Fumer provoque un spasme de tous les vaisseaux sanguins du corps et augmente la pression. La douleur dans le temple des fumeurs est souvent le résultat de cette dépendance. De plus, le tabagisme est un facteur provoquant l'apparition de l'hypertension. C'est pourquoi vous devriez sérieusement penser à cesser de fumer.

Ce n’est un secret pour personne que l’abus d’alcool a un effet toxique sur les cellules nerveuses. L'intoxication alcoolique provoque beaucoup d'inconfort.

Le jeûne prolongé pendant la période de jeûne ou de régime épuisant conduit à la famine des cellules du cerveau. Le cours normal des processus biochimiques dans le cerveau est perturbé.

Produits alimentaires

L'abus d'aliments gras, frits et conservés peut être la cause première de la douleur dans la région temporale. Il a été prouvé que les aliments riches en glutamate de sodium et en nitrite provoquent des maux de tête chez 20% des personnes.

Produits contenant de grandes quantités de glutamate monosodique:

  • chips, craquelins et diverses collations,
  • des assaisonnements
  • viande en conserve et fumée,
  • poisson fumé
  • noix grillées.

Produits contenant une grande quantité de nitrite:

  • hot dogs
  • conserves de jambon, saucisses, bacon,
  • poisson fumé

Les aliments contenant de grandes quantités de phényléthyramine peuvent déclencher des crises de migraine. Ces produits comprennent:

Causes de douleur dans la tempe gauche

Un mal de tête de nature locale est considéré comme un symptôme plus dérangeant qu'un symptôme qui couvre tout l'hémisphère ou le crâne. Une situation dans laquelle le temple ne fait mal que du côté gauche nécessite un diagnostic immédiat. Dans certains cas, les causes de la maladie sont physiologiques, mais la probabilité de présence d’une pathologie est élevée. Avec un certain nombre de maladies, les sensations dans la tempe gauche deviennent le seul signe d’un problème. Selon leurs seules caractéristiques, un spécialiste expérimenté est capable de poser un diagnostic préliminaire. Avec l'apparition systématique du symptôme, il vaut mieux abandonner l'utilisation des fonds, apporter un soulagement temporaire et se soumettre à un examen approfondi.

Pourquoi la tempe gauche fait-elle mal?

La localisation temporelle des céphalées est un symptôme courant qui accompagne plusieurs dizaines de maladies. La lutte contre cette maladie ne devrait être entreprise qu'après l'identification de la principale cause de la maladie.

L’utilisation d’analgésiques, d’antispasmodiques, d’AINS est inutile dans le contexte de nombreuses affections physiologiques et pathologiques. La douleur dans la tempe gauche peut être une conséquence du stress, des spasmes vasculaires dus à l'hypothermie ou à une coiffure mal choisie, à l'utilisation d'aliments nocifs ou à un long séjour avec un régime alimentaire strict.

Les principales causes de douleur de nature pathologique sont associées à l’état des vaisseaux sanguins ou des terminaisons nerveuses.

Artérite temporale

L'inflammation des parois des canaux sanguins, dont souffre la région temporale, est rare. Les maladies sont particulièrement sensibles chez les personnes de plus de 50 ans.

Elle peut être causée par des modifications pathologiques congénitales ou acquises des vaisseaux sanguins, des lésions cranio-cérébrales, des accidents vasculaires cérébraux, une hypothermie systématique de la tête. Dans ce cas, il y a une douleur forte et constante dans la tempe gauche. La peau dans la région gonfle et commence à palpiter. Lorsque vous cliquez sur la zone, le symptôme augmente, parfois accompagné d'une diminution de la qualité de la vision. De l’inconfort et des sensations douloureuses ne peuvent que sauver le traitement par un thérapeute ou un angiosurgeon. Une action indépendante ne fera qu'aggraver le problème.

La migraine

Avec cette maladie neurologique, dans près de 99% des cas, la céphalgie n'affecte que la moitié du crâne; parfois, les hémisphères peuvent changer. Au début, une partie de la tête fait mal au patient - le front, les tempes, la couronne ou l'arrière de la tête. La sensation se propage progressivement dans tout l'hémisphère et affecte l'œil. Il se caractérise par une pulsation, un caractère constant et une intensité croissante.

  • peur de la lumière, des odeurs, des sons;
  • des nausées qui, au plus fort de la douleur, se transforment en vomissements, soulagent le patient et lui permettent de s'endormir;
  • faiblesse, baisse de performance;
  • léthargie et somnolence, mais le patient a du mal à dormir.

Le tableau clinique de la migraine se développe souvent soudainement. Dans 25% des cas, il est précédé d'une aura. Elle se manifeste sous la forme de modifications de la qualité de la vision, de problèmes de parole ou de coordination, d'attaques de panique. La durée de l'attaque varie de 2-3 heures à 3 jours. Leur fréquence est individuelle - d'une fois par an à des exacerbations systématiques plusieurs fois par semaine.

Névralgie du nerf trijumeau

L'apparition d'un mal de tête à la tempe gauche peut être due au pincement des terminaisons nerveuses situées de ce côté de la tête. Les sensations sont aiguës, intenses, se produisent soudainement. Ils se caractérisent par un lumbago dans la région temporale avec des échos dans la joue, la bouche, la mâchoire, l’oreille ou les yeux. La douleur est si intense que la personne gèle, craignant de provoquer une augmentation du symptôme. Parfois, les patients commencent involontairement à masser le côté affecté, mais cela n'apporte pas de soulagement.

Augmentation de la pression intracrânienne

Une céphalée éclatante ou pressante peut provoquer une hypertension intracrânienne. Selon les causes et la localisation de la source du problème, le patient a mal à la tête gauche ou à un autre endroit. Le symptôme est dû à une absorption réduite du liquide céphalo-rachidien et à une augmentation de son volume. Cette condition provoque des blessures, des maladies infectieuses, des problèmes de la colonne vertébrale. Il se développe également souvent dans le contexte de la formation et de la croissance d'une tumeur dans le cerveau. En outre, le patient a des vertiges, des nausées, des points clignotants devant les yeux, une faiblesse musculaire sur une moitié du corps, des sueurs. La symptomatologie augmente au cours de la journée et atteint son apogée le soir.

Céphalée en grappe

Les symptômes d'une maladie dont l'étiologie n'est pas claire se manifestent souvent chez l'homme. Les personnes d'âge mûr et de forte corpulence sont prédisposées à la pathologie. Fumer augmente le risque de développer la maladie. Elle se caractérise par une douleur soudaine et intense dans la tempe gauche (ou à droite), de nature brûlante et progressive et pouvant durer de 5 minutes à une heure et demie. Il se produit derrière les yeux, puis la douleur se propage à la tempe, accompagnée de congestion nasale, de transpiration, de rougeur du visage, de larmoiements. Les attaques peuvent aller en grappes (séries) - jusqu'à 8-10 par jour. Leur durée atteint parfois plusieurs semaines, après quoi une rémission prolongée commence.

L'hypertension

Le plus souvent, une augmentation de la pression artérielle est accompagnée d'une céphalée de la localisation occipitale. Dans ce cas, mal de tête à gauche, à droite ou sur toute la surface du dos. Les sensations peuvent se propager à la couronne et aux temples. Ils ont un caractère éclatant, parfois complété par une pulsation. Les douleurs sont accompagnées de vertiges, faiblesse, anxiété, dégradation de la qualité de la vision, incoordination, nausées et vomissements. La rupture est si forte que le patient ne peut pas dormir ni même couvrir ses paupières. Il devient irritable, capricieux, au plus fort des sensations, incapable de faire les choses habituelles.

Tumeur cérébrale

Lors de la formation et de la croissance d'un néoplasme dans la partie temporale de la tête, la douleur peut s'étendre sur une zone considérable, mais le plus souvent elle est localisée à un point spécifique.

Sensations principalement pulsatiles, irradiant vers les tissus voisins. Selon le type et la taille de la tumeur, les caractéristiques des lésions cérébrales, elles peuvent être accompagnées de nausées et de vomissements, de vertiges, de troubles du sommeil. Les patients subissent souvent une diminution de la qualité de la vision et de l'audition et des hallucinations apparaissent. Le patient peut perdre conscience, parfois son esprit change, de fréquentes sautes d'humeur se produisent.

Glaucome

Sous ce diagnostic se réfère à une liste de maladies oculaires. Ils s'accompagnent d'une augmentation constante ou périodique de la pression intraoculaire. Lors d'une crise aiguë, le patient ressent une vive douleur à l'arrière de la tête ou à la tempe et aux yeux, ce qui est souvent confondu avec une migraine. Les paupières gonflent, le mucus devient rouge, la cornée se trouble et la pupille se dilate et devient irrégulière. Si le patient n'est pas traité à temps, il peut devenir aveugle. Le type de pathologie chronique a un développement plus lent. Il est également caractérisé par des maux de tête, ce qui donne à l'oeil. Au fur et à mesure que la maladie progresse chez l'homme, la qualité de la vision diminue, des défauts de perception visuelle et une atrophie du nerf optique se développent.

Sensibilité météorologique

La réaction pathologiquement violente du corps à un changement de pression atmosphérique est accompagnée de spasmes ou d'une sensation de forte pression. Dans ce cas, le patient a mal au côté gauche de la tête et pas seulement à la tempe. Céphalgie peut être donné dans la mâchoire et les os du visage du crâne. Il s'accompagne d'une détérioration de l'état général, d'une rougeur des yeux, d'une faiblesse et de sautes d'humeur. Chez de nombreux patients, la dépendance aux conditions météorologiques se manifeste par des baisses de la pression artérielle. Selon les indicateurs du tonomètre, des symptômes caractéristiques d’hypertension ou d’hypotension apparaissent.

Traitement et prévention du syndrome de la douleur

Une personne qui a mal à la tête à la tempe gauche devrait consulter le médecin. Selon les résultats de l'enquête, l'agent de santé établira un diagnostic et vous indiquera quoi faire dans un cas particulier.

Il vaut mieux renoncer à essayer de résoudre le problème vous-même. Si la douleur n'est pas très forte et que la manifestation est ponctuelle, vous pouvez appliquer une compresse fraîche sur la zone à problèmes ou, au contraire, utiliser de la chaleur sèche (sel chauffé enveloppé dans un chiffon). Même de la douleur temporale soulage bien le frottement sur place céphalgie menthol ou huile essentielle de menthe.

Méthodes de traitement de la douleur dans la tempe gauche

Les effets éventuels sur le corps en vue de l'élimination de la céphalgie dépendent des causes et des caractéristiques de la maladie. Selon le type de pathologie, un thérapeute, un neurologue, un chirurgien, un orthodontiste, un ophtalmologue, un ORL et d’autres spécialistes peuvent s’occuper du traitement d’un symptôme.

La gravité des résultats dépend non seulement de l'expérience de l'agent de santé, mais également des caractéristiques de la maladie. Si l’hypertension artérielle peut être rapidement éliminée à l’aide de médicaments et afin de prévenir les rechutes en corrigeant le régime alimentaire, le traitement de la migraine peut être différé de plusieurs années.

Approches de base dans la lutte contre la céphalgie temporale:

  • la prise de médicaments vise à supprimer l'inflammation, à lutter contre l'infection, à améliorer la fonction vasculaire et à éliminer les symptômes;
  • la chirurgie - il est indiqué pour les tumeurs, les abcès, les hématomes, l'accumulation d'un volume important de liquide céphalo-rachidien, l'incapacité des canaux sanguins à remplir leurs fonctions;
  • physiothérapie - utilisée comme méthode auxiliaire pour améliorer l'efficacité du traitement principal;
  • massage - implique un impact sur les zones à problèmes ou les points biologiquement actifs afin de soulager la douleur;
  • homéopathie - les médicaments de nature organique sont souvent utilisés dans le traitement de maladies de nature chronique;
  • médecine traditionnelle - peut non seulement réduire la gravité des symptômes, mais aussi éliminer les causes de leur apparition.

Quelle que soit l’approche privilégiée par une personne en particulier, celle-ci doit au préalable s’adresser à un spécialiste. Sinon, il y a des risques inutiles. L'acceptation de médicaments naturels et le massage avec des tumeurs peuvent accélérer la croissance de l'éducation. L'homéopathie, non coordonnée avec le médecin, est capable de lisser les signes de nombreuses pathologies, leur permettant de progresser sous une forme latente.

Les crises de douleur temporelle sont en mesure d'assommer de manière permanente le rythme de vie habituel, même avec le début du traitement, dans les délais. Une prévention simple mais efficace réduira la probabilité de leur développement, réduira la gravité des symptômes. Cela implique le rejet des mauvaises habitudes, la correction du travail et du repos, la transition vers une alimentation saine. En outre, il est intéressant de renforcer l’immunité et d’améliorer la texture des parois vasculaires par le sport et le durcissement.

Pourquoi un mal de tête à la tempe gauche et comment éliminer la douleur

Chaque personne a périodiquement des maux de tête. Les raisons sont multiples. Ils peuvent être répartis sur toute la tête ou affecter une zone spécifique. La douleur dans le temple de gauche est un malaise courant qui apporte beaucoup d'inconvénients.

Tableau clinique

Lorsqu'une douleur est ressentie dans la tempe gauche, une personne ne peut pas se concentrer, l'activité mentale et la mémoire ne fonctionnent pas bien. Il peut se propager aux yeux, aux oreilles ou au cou. Il peut être pulsé, douloureux, aigu, pressant ou aigu. La durée varie de 2-3 minutes à plusieurs heures, la durée des attaques courantes est unique ou chronique.

Si la douleur est causée par des troubles graves, une personne peut être perturbée par une insomnie, une altération de la coordination, de l'oubli, une perte de l'audition et de la vision. Avec de tels symptômes, il est urgent de consulter un neuropathologiste pour en identifier la cause et prescrire un traitement.

Il n'est pas recommandé de s'automédicament, car l'utilisation habituelle d'analgésiques n'apporte que des résultats temporaires.

Causes de violation

Avec de rares manifestations douloureuses, certains facteurs externes peuvent en être la cause:

  • stress prolongé;
  • orages magnétiques;
  • manque de sommeil;
  • surmenage;
  • mauvaises habitudes
  • processus inflammatoires (SRAS, infections respiratoires aiguës, angine de poitrine);
  • conditions météorologiques changeantes;
  • régime alimentaire malsain;
  • blessures à la tête (commotion cérébrale, contusion);
  • maladies névralgiques de la colonne vertébrale.

Si la douleur est constante, vous devriez faire attention aux maladies qui peuvent causer un tel inconfort.

La migraine

La migraine est la principale cause des maux de tête persistants. Une douleur intense affecte généralement l'une des moitiés de la tête, affectant l'arrière de la tête, la tempe et la partie frontale. Il porte un caractère long, ne passe pas après avoir pris des pilules anesthésiques. Une caractéristique de la maladie est une douleur lancinante dans la tempe. Accompagné d'une réaction désagréable à la lumière, la peur des bruits forts et des odeurs fortes. Peut causer des nausées ou des vomissements. Il y a aussi la "chair de poule" dans les yeux, la faiblesse et la fatigue. Peut durer 2-3 jours sans s'arrêter.

Pression intracrânienne

Si les chiffres sont supérieurs à la normale, la personne ressent une douleur serrée. Vertiges, surtout lors de mouvements brusques, vision brouillée et nausée. Les symptômes externes apparaissent comme des ecchymoses ou des poches autour des yeux, une faiblesse générale des muscles. Le plus souvent, mal de tête le soir et cela dure longtemps.

AVC

En raison d'une lésion des vaisseaux sanguins et d'une hémorragie cérébrale, une personne ressent une vive douleur à la tempe, à l'oreille, qui la rend. Accompagné d'un manque de coordination, de troubles de la parole, d'une congestion oculaire et parfois d'une perte de conscience ou de paralysie.

Maladies du système cardiovasculaire

En raison du travail instable du cœur et des vaisseaux sanguins, la pression permet des sauts constants à des niveaux anormaux. Si la pression artérielle est élevée, la douleur est lancinante ou lancinante. Si diminué, il y a un malaise de traction, qui est complété par le vertige. Avec des nombres très bas, l'évanouissement est possible. Causée par une pathologie congénitale, une réaction au climat, le surmenage ou le stress.

Si la symptomatologie a été ajoutée à la pâleur du visage et des extrémités, à la perte de mémoire et à l’activité mentale, il existe un soupçon d’athérosclérose vasculaire.

Maladies locales

Un mal de tête à la tempe gauche peut provoquer des processus inflammatoires (ARVI, grippe, mal de gorge, otite moyenne, rhinite), des maladies infectieuses (méningite, sinusite). Cela est dû à l’augmentation de la température et à l’accumulation de mucus dans certaines parties qui, par son volume, appuie sur les tissus du crâne. La douleur peut provoquer une mauvaise dent ou un flux. Ce symptôme est caractéristique des néoplasmes cérébraux. Avec une augmentation du volume de la tumeur, elle exerce une pression sur le cerveau et les vaisseaux sanguins, provoquant une douleur.

Troubles hormonaux

Pour une telle raison, la douleur dans le temple du côté gauche est plus susceptible aux femmes. Cela peut se produire pendant la grossesse, avant les règles, à l'adolescence, lorsqu'il y a une activité d'hormones sexuelles ou pendant la ménopause. L’augmentation de la sécrétion de l’hormone prostaglandine entraîne une augmentation des parois vasculaires, ce qui peut provoquer des maux de tête aux tempes, au cou ou au front.

Ostéochondrose

La douleur peut être causée par un pincement dans la colonne cervicale de l'artère principale qui transporte le sang vers le cerveau.

Les sels de cette section empêchent le liquide céphalo-rachidien d'atteindre le cerveau, ce qui entraîne un manque d'oxygène et un déséquilibre de la PCI, ce qui provoque des maux de tête d'une autre nature.

L'intoxication

Si la nuit précédente, une personne a abusé de l'alcool, le matin, elle souffrira d'un grave mal de tête. Une telle réaction peut provoquer une intoxication alimentaire ou des effets secondaires liés à la prise de médicaments. En raison d'une exposition prolongée à un contact étroit avec des produits chimiques ménagers (peinture, vernis, colle, fumée industrielle, produits chimiques ménagers ou essence), vous pouvez vous blesser à la tempe gauche.

Perturbation commune

Lorsqu'une blessure ou un déplacement du disque dans l'articulation temporo-mandibulaire, il se produit une tension musculaire, ce qui provoque une douleur intense dans la tempe, l'oreille, le cou, le cou et même à l'épaule. Par nature, cela ressemble aux crises de migraine, mais il s'accompagne d'un spasme de la mâchoire ou de grincements de dents.

Artérite du temple

Bien que la maladie soit assez rare, il ne vaut pas la peine de l'exclure des causes possibles. En raison de l'inflammation de l'artère qui passe autour du temple, une personne ressent une douleur constante dans cette région. Exacerbé lorsqu'il est pressé, peut causer une déficience visuelle. Parfois, les attaques sont très fortes. La tempe gauche commence à palpiter. Personnes affectées âgées de plus de 50 ans.

Nourriture

L'utilisation fréquente de plats cuisinés, qui ne doivent être remplis que d'eau bouillante, et d'autres aliments malsains (craquelins, chips, aliments en conserve, sauces et assaisonnements tout préparés) peut provoquer un mal de tête pressant. Cela est dû au fait qu'ils contiennent un additif nocif, le glutamate monosodique. Le facteur de risque inclut diverses viandes fumées et produits à base de viande préparés (saucisse, jambon, bacon), ainsi que des succédanés du sucre, que l'on trouve dans certains sirops pharmaceutiques et bonbons «nocifs» (soda, gomme à mâcher, bonbons). Les attaques commencent entre 20 et 30 minutes après avoir consommé cet aliment, accompagnées d'une transpiration abondante et d'une gêne abdominale.

Symptômes inquiétants

Dans le cas d'un seul cas, vous pouvez prendre une pilule et ne vous inquiétez pas, mais si un symptôme survient constamment, vous devez faire attention à l'état général du corps. Les indicateurs suivants sont alarmants:

  • douleur constante dans la tempe gauche, s'étendant à d'autres parties de la tête;
  • augmentation de la douleur pendant l'activité physique;
  • perte de mémoire, coordination motrice altérée;
  • peur de la lumière vive;
  • vertiges fréquents avec nausée;
  • bruit périodique ou acouphènes.

Si la situation est similaire, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour établir un diagnostic précis.

Diagnostic et traitement

En raison de la longue liste de causes possibles de douleur dans la partie temporale de la tête, il est nécessaire d’adopter une approche responsable en matière de diagnostic afin de diagnostiquer correctement. La procédure principale est un examen tactile pour déterminer l'état des muscles, des articulations et des ganglions lymphatiques. Également effectué un examen du fond d'œil, de la cavité buccale et des réactions des terminaisons nerveuses de la tête. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une IRM. Il est recommandé de consulter les spécialistes suivants:

  • neuropathologiste;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • un chirurgien;
  • oncologue;
  • neurologue;
  • psychothérapeute

Pour un traitement complet, il est nécessaire d'éliminer la cause fondamentale de l'inconfort. Si la violation est causée par des facteurs externes, il est nécessaire d'éliminer complètement le contact avec eux. S'il s'agit d'une atteinte pathologique de la santé, les experts recommandent plusieurs principes de traitement:

  • avec des médicaments;
  • physiothérapie;
  • méthode chirurgicale;
  • l'utilisation de recettes populaires.
Le traitement est sélectionné pour chaque patient individuellement, en fonction des caractéristiques de la maladie et des indicateurs personnels de la personne.

Mesures préventives

La prévention principale de toutes les maladies qui provoquent des maux de tête dans le temple, sont des règles généralement acceptées:

  • adhérer à un mode de vie sain;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • prêter attention au stress physique;
  • diversifier la nourriture avec des fruits et des légumes frais;
  • marcher plus souvent en plein air;

Si vous suivez les recommandations du médecin et surveillez votre santé, vous pouvez exclure l'apparition de diverses maladies accompagnées de maux de tête. Et avec un inconfort stable, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour consultation dès que possible.

Pourquoi le temple de gauche fait-il mal et comment le gérer?

L'expression «mal de tête du côté gauche, chez la plupart des patients, est clairement associée au concept de sensation d'éclatement ou de pression qui transperce l'arrière de la tête, la région des temples et les arcades sourcilières. Cependant, ce n'est pas toujours le cas - souvent la douleur apparue a un caractère clairement localisé dans la région du temple gauche. La question se pose: pourquoi la tempe gauche fait-elle mal et que faire avec?

Causes de douleur dans la tempe gauche

Pour commencer, il sera nécessaire de déterminer clairement que la douleur dans la région du temple gauche n'est pas une nosologie indépendante - cette affection n'est rien d'autre qu'une des manifestations de la maladie sous-jacente. Le mal de tête est toujours pour une raison quelconque. Même s’ils disent que cela fait mal «sur le climat», ce n’est pas tout à fait vrai - pour beaucoup, en raison de l’augmentation de la pression atmosphérique, les barorécepteurs du corps sont activés, raison pour laquelle cette sensation se produit.

Un point fondamental, sur la base duquel la tactique de prise en charge du patient est réellement déterminée - un traitement efficace devrait éliminer non seulement un symptôme (bien que cela soit également très important), mais également la cause réelle de la douleur. Alors, quelles maladies peuvent manifester des maux de tête dans la région de la tempe gauche plus ou moins intenses (à partir des fourmillements habituels et à un point tel qu'il devient évident que l'impulsion de l'artère temporale bat)?

Crise de migraine

Cette pathologie conduit à une douleur localisée dans la tempe gauche dans la grande majorité des cas. Le mécanisme de développement de cette affection consiste en un spasme à court terme des vaisseaux sanguins, ce qui conduit à une ischémie de la partie du tissu nerveux (cerveau) dont il est responsable.

Même la plus brève interruption de l'approvisionnement en sang et le trophisme du cerveau manifestent un mal de tête intolérable. Et ce n’est absolument pas surprenant - le corps signale ainsi que l’un des organes vitaux est touché.

La douleur de la migraine est précisément la même, car elle s'avère clairement localisée et non sujette à l'irradiation. Elle se caractérise par une évolution paroxystique, la durée de la crise peut varier de quelques minutes à plusieurs jours (dans ce cas, il est d'usage de dire que le patient a le statut de migraine et nécessite une hospitalisation immédiate à l'hôpital).

En ce qui concerne ce qu'il faut faire dans ce cas, aucune question ne se pose.
En plus de tous les signes ci-dessus, la migraine présente un autre syndrome pathognomonique (c'est-à-dire une affection caractéristique d'une seule maladie). Nous parlons maintenant d’aura - prédécesseurs typiques d’une crise de migraine. Ils peuvent se produire une heure avant le début et une journée - personne ne peut prédire l’écart de temps entre ces deux États. Et chez le même patient, ils peuvent apparaître à des moments complètement différents, cela ne dépend de rien.

Cependant, l'intervalle de temps entre une crise de migraine et l'aura créée n'a pas vraiment d'importance en termes de clinique. Il est beaucoup plus important d’apprendre à identifier un manifeste de symptômes - dans l’éventualité où, pour aider à ce stade, il serait possible d’éviter complètement le déclenchement d’une crise de maux de tête.

Le temple commence à trembler un peu ou la vision est perturbée - vous prenez immédiatement un anti-migraine et du nimésulide. Ou toute autre combinaison d'un anti-inflammatoire non stéroïdien et d'un anti-migraineux spécifique. Si la douleur vient aux yeux ou à la mâchoire, il faudra ajouter aktovegin ou Keltikan au traitement, deux fois par jour, une pilule pendant une semaine.

Besoin de savoir! Peu importe si la tempe gauche de la tête fait mal avec une migraine ou la droite - la localisation ponctuelle de la douleur dans cet état n'a rien à voir avec le choix des tactiques de prise en charge du patient.

Mais s'il y a une douleur qui irradie dans l'œil, alors vous devriez penser à la nature neurologique de la pathologie. Ce symptôme a une signification clinique, car la douleur peut être affectée et peut être irradiée en raison de lésions inflammatoires des nerfs périphériques. En règle générale, le nerf facial, la branche temporale de la branche occipitale ou du trijumeau est affecté. Dans cette maladie, les expressions faciales sont encore perturbées.

Hypertension - source de mal de tête

Dans la très grande majorité des cas, une augmentation de la pression artérielle entraîne une douleur généralisée localisée dans la région pariétale, la zone des arcades sourcilières et dans les deux temples. Les maux de tête dans le temple gauche sont fréquents et il semble que tout le temps il bouge quelque part (migre).

Si nous prenons en compte le cas où la douleur est localisée - dans la tempe gauche ou dans toute autre zone anatomique), il faudra alors penser non seulement à la crise hypertensive, mais également à la complication de l'hypertension. En règle générale, telle est l'insuffisance aiguë de la circulation sanguine cérébrale (en d'autres termes - accident vasculaire cérébral de type hémorragique, lorsqu'une hémorragie survient dans une certaine zone du cerveau, en l'occurrence la zone temporale), mais un anévrisme stratifiant de l'aorte peut également apparaître.
En termes de diagnostic au stade préhospitalier, la seule chose à faire est de mesurer le niveau de pression artérielle et d'évaluer la sécurité des expressions faciales. Dans le cas où la pression est augmentée à 160/80 et au-dessus et qu'il y a également violation des expressions faciales et des paroles, il s'agit sans aucun doute d'un accident vasculaire cérébral. L'hospitalisation est nécessaire de manière urgente, tout comme dans le cas de la dissection d'un anévrisme aortique. Dans ce dernier cas, il convient de noter que le pronostic est encore plus défavorable, dans la mesure où il ne fait pas que tirer sur la tempe, mais «se défait» au sens littéral du terme, le navire tout entier.

Lésions locales

Les céphalées, qui ne touchent que la région gauche de la tempe, peuvent survenir après une blessure à la tête - non seulement en tant que manifestation immédiate, mais aussi en tant que symptôme lointain. Il y a souvent un hématome sous-dural, qui peut ensuite être à l'origine d'un grand nombre de problèmes très différents. Donc, dans tous les cas, si vous êtes frappé à la tête, vous devrez consulter un médecin afin d'éliminer la possibilité de problèmes neurologiques.

La douleur à la tempe gauche lors de la mastication est un signe clair de myosite du muscle facial.
Les symptômes neurologiques sont une autre cause de mal de tête local. Les névrites des nerfs facial, trijumeau et occipital, qui peuvent survenir après une hypothermie banale, peuvent très bien provoquer un mal de tête à la tempe gauche. Une affection dans laquelle la tête et les yeux font mal est une indication sûre de problèmes avec le système nerveux périphérique.

Névralgie des symptômes du nerf trijumeau

Et enfin, les options les plus défavorables pour le développement de symptômes cliniques - manifestations de douleurs temporales du côté gauche dues à la formation locale (le plus souvent, les tumeurs le deviennent - dans ce cas, peu importe qu’elles soient bénignes ou malignes, même les plus bénignes apparemment sans danger une tumeur, qui dans aucun autre endroit ne serait pas dangereux, causera de graves désordres cliniques). Dans ce cas, la chirurgie sera présentée parallèlement à la chimiothérapie.

Caractéristiques de la douleur

Dans cette situation, la douleur peut être très différente:

  • De par sa nature, une forte douleur paroxystique ou durable;
  • Pour la durée - courte ou longue;
  • L'irradiation de la douleur de la tempe gauche vers d'autres zones anatomiques est possible - la tête, le cœur ou le dos.

Autrement dit, il est impossible de dire sans équivoque quelle douleur sera dans la région du temple droit dans un cas particulier - cela est déterminé non seulement par la maladie, mais également par les caractéristiques individuelles de l'organisme.


Ce qui est le plus intéressant - la douleur localisée dans le plan pronostique est beaucoup plus défavorable que commun. Cela est facile à expliquer, même par le fait que la défaite unilatérale est en soi une preuve de violation de la symétrie bilatérale humaine. Ce fait est déjà considéré comme une raison de suspecter la présence d’une pathologie grave.

Intéressant à savoir! Une douleur aiguë dans la tempe d'un caractère non paroxystique est d'autant plus dangereuse que des maladies focales (tumeurs, lésions de kystes d'helminthes) provoquent un développement lent des symptômes. Compte tenu de l’option dans laquelle l’œil et la tempe gauche font mal en même temps, il faut penser à une infection à l’herpès affectant les nerfs périphériques.

Quelles sont les projections?

Afin de déterminer la cause du mal de tête et de choisir la tactique appropriée pour la gestion du patient, il sera nécessaire de subir les examens suivants:

  • Consultation avec un médecin généraliste, neuropathologiste et chirurgien (ce dernier seulement à titre indicatif);
  • Électroencéphalogramme;
  • Examen aux rayons X de la zone touchée;
  • Examen par ultrasons de la zone touchée;

Mesure de la pression artérielle, évaluation des indicateurs de l'analyse globale de l'urine, du sang.
En comparant les données relatives au statut objectif, aux plaintes des patients et à l'anamnèse avec les résultats de méthodes de recherche instrumentales, il sera possible de déterminer quelle pathologie a provoqué la manifestation d'un symptôme de douleur localisé dans la région temporale gauche.

Urgence et traitement

Comprenez bien - comment bien diagnostiquer la cause d’un mal de tête à la tempe gauche dépend des avantages des soins médicaux d’urgence. Par exemple, si un patient hypertendu reçoit des médicaments anti-migraineux, une telle aide ne produira aucun bénéfice. Assurez-vous de garder cela à l'esprit. Assurez-vous de faire attention à l'histoire. Dans le cas où nous aurions dû faire face à des crises de migraine dans le passé, nous devrons d’abord réfléchir à la manifestation de cette pathologie.
Donc, dans le cas où il y aurait une attaque d'un mal de tête aigu dans la région de la tempe gauche, alors il faudra tout d'abord mesurer la pression artérielle. En cas d'augmentation - plus de 140/90, il est nécessaire d'injecter par voie intramusculaire du sulfate magique à 25% à une dose de 5 ml. Sinon, au moins un comprimé de kaptopress ou de nifédipine 5 gouttes pour 50 g d'eau. Sous pression normale, donnez immédiatement l'un des anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène ou paracétamol).

Incidemment, ce médicament peut être administré même si vous êtes incapable de mesurer le niveau de pression artérielle. Si vous soupçonnez une crise de migraine, il convient d'utiliser rapimiga ou anti-migraine - un comprimé une fois.

Rappelez-vous - si votre temple fait mal, alors vous ne devriez pas attendre jusqu'à ce qu'il passe - cela ne se produira peut-être pas. Même si vous avez affaire à des manifestations peu intenses et prolongées. Supposons - il y avait une douleur lancinante à court terme dans la tempe gauche. A ce stade, il est nécessaire de prendre des médicaments.
Le besoin d’hospitalisation doit être évalué en fonction de l’état général du patient.