Causes courantes de douleur dans la tempe gauche de la tête

La migraine

Les maux de tête sont considérés comme la plainte la plus fréquente, leur fréquence est inférieure à celle des douleurs dentaires et articulaires. Presque chaque personne a dû faire face dans sa vie à ce problème. Et la douleur dans les temples n'est pas rare. Il existe des cas où il ne peut pas être éliminé même par de puissants antispasmodiques. La douleur diminue un peu, devient terne, moins prononcée, mais ne passe pas complètement. Pourquoi le temple du côté gauche fait-il mal et comment traiter ce symptôme?

Symptômes associés

La vive douleur lancinante qui se produit dans la région de la tempe gauche non seulement provoque une gêne, mais est également considérée comme mettant la vie en danger. Outre le symptôme principal, des signes associés peuvent également apparaître. Ceux-ci comprennent:

  • la photophobie;
  • altération de la mémoire, coordination des mouvements, qui se manifestent avec le temps;
  • douleur de nature aiguë sur le côté gauche de la tête, qui donne à l'oeil;
  • les acouphènes;
  • nausée, vertiges;
  • augmentation de la pulsation, sensation d’appuyer sur la tempe gauche tout en se pliant, en se tenant debout, accroupi.

Causes de la douleur

Une douleur dans la tempe gauche de la tête peut déclencher diverses causes. Les psychothérapeutes soulignent que les principaux facteurs provoquant un syndrome de douleur aiguë sont le stress psycho-émotionnel, le stress nerveux.

Les causes de la douleur dans le temple de gauche sont souvent les suivantes: migraine, ostéochondrose, céphalées en grappe, problèmes vasculaires, troubles de la colonne vertébrale, fluctuations hormonales, douleurs de tension nerveuse, infections, météorites, aliments, augmentation de la pression intracrânienne, intoxication du corps, traumatisme et pathologie temporo-mandibulaire. articulations, tumeur au cerveau, artérite, accident vasculaire cérébral, réaction allergique. Chacun de ces facteurs provocants de douleur temporelle (lorsqu'il est pressé et sans elle) sera examiné plus en détail.

La migraine

Cette maladie est l’une des principales causes de douleur dans les tempes. La durée de l'attaque est différente (30 minutes, plusieurs jours). En cas de migraine, il se produit une pulsation qui donne aux yeux, aux oreilles et aux os de la mâchoire. Il devient difficile de supporter des bruits forts, une lumière vive, des «mouches», des reflets et des odeurs nauséabondes. Les migraines sont souvent observées avec le syndrome prémenstruel et la grossesse. Selon les statistiques, chaque cinquième femme portant un enfant souffre de cette pathologie.

Céphalée en grappe

Les médecins la perçoivent parfois comme un type de migraine, mais la nature et les symptômes de cette affection sont différents. La douleur dans le temple est liée, elle se produit à la même fréquence que celle de droite. La douleur est atroce, brûlante, aiguë, elle est ressentie dans la région des yeux, la muqueuse est rougissante, déchirée, enflée et la paupière peut même descendre.

Également observé une congestion nasale du sinus (d'une part), la sélection du liquide sécréteur clair. La douleur est caractérisée par la soudaineté, elle se manifeste presque au même moment de la journée. Une personne devient irritable, excitée, dure une attaque d'au moins 15 minutes. La durée maximale de céphalée en grappe est de 2 à 3 heures.

Douleur de tension nerveuse

La surcharge musculaire des tendons cervicaux, de la tête peut être déclenchée par un effort et un stress prolongés. Cela peut causer des douleurs dans la tempe gauche. Les symptômes associés sont une pression à l'arrière de la tête, les yeux, les tempes, la sensation de compression du crâne, un pouls douloureux.

Ostéochondrose

La compression de l'artère cervicale peut causer des douleurs dans la tempe. En raison des dépôts de sel dans la colonne vertébrale, l’alimentation en sang du cerveau, qui manque de nutriments, d’oxygène, est perturbée. Dans le même temps, apparaît la douleur douloureuse, palpitante, de la tempe gauche, qui recouvre la partie frontale, les yeux. Cette condition est dangereuse augmentation de la pression intracrânienne, accident vasculaire cérébral.

Problèmes vasculaires

La nutrition du cerveau devient insuffisante en raison d'une altération du tonus de la paroi vasculaire. La promotion de substances bénéfiques est également entravée par un sang collant et épais. Au fil du temps, le patient développe une athérosclérose, une hypertension artérielle. Il s'inquiète de la douleur lancinante à la tempe et de la pression saillante dans la tête.

Fluctuations hormonales

Le syndrome douloureux de la tempe gauche peut se manifester lorsque le fond hormonal de la femme change (puberté, menstruation, grossesse, ménopause).

Troubles de la colonne vertébrale

Toute courbure de la colonne vertébrale perturbe la répartition de la charge sur le système musculo-squelettique. Les muscles des épaules, du cou, sont constamment en charge inégale, provoquant des douleurs dans la région des tempes. Crampes dans la tête, aggravées par la flexion, le retournement.

Sensibilité météorologique

Certaines personnes sont fortement affectées par le changement de pression atmosphérique. Les changements de temps peuvent provoquer une augmentation de la pression artérielle, des maux de dents, des maux de tête, des fractures. Une personne se fait souvent frapper à la tempe.

Les infections

Des spasmes dans les temples de différentes natures peuvent survenir lors de maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures, de la cavité buccale, du rhume, de processus inflammatoires accompagnés d’une augmentation de la température corporelle. La douleur peut être sourde, pressante ou aiguë, ennuyeuse, ce qui est tout simplement impossible à supporter.

Nourriture

La douleur de la tempe gauche peut être déclenchée par l’utilisation d’aliments contenant un arôme tel que le glutamate monosodique. C'est un ingrédient indispensable des fast foods, des épices, des chips, des snacks, des plats cuisinés.

En outre, le glutamate monosodique est présent dans les plats chinois. Après l'utilisation de tels produits, la douleur survient après 15 minutes. L'effet similaire apparaît à l'utilisation de nitrites. Cette substance nocive se trouve dans la majeure partie de la viande, qui est préparée pour le stockage et la consommation (salami, hot dogs, poisson fumé, bacon, saucisses de Bologne, jambon en conserve).

La céphalgie peut également apparaître après avoir mangé du chocolat. Les experts expliquent cela en rétrécissant les vaisseaux sanguins en raison de la présence de grandes quantités de caféine, de sucre et de phényléthylamine dans le chocolat.

Intoxication du corps

Cette condition peut provoquer une consommation excessive de médicaments, d’aliments périmés, d’alcool, de médicaments traditionnels. Le syndrome de la douleur se distingue par le caractère gémissant, il tire également à la tempe gauche, la douleur peut être donnée à l'oreille, à l'œil.

Traumatisme, pathologie de l'articulation temporo-mandibulaire (congénitale)

Avec de telles violations, le syndrome de la douleur dans la région de la tempe gauche est très fort. Cela arrive assez souvent. La douleur donne aux yeux, aux oreilles, au cou, à l'épaule, à l'omoplate. Des spasmes musculaires peuvent survenir en raison d'une mauvaise position de l'articulation, de douleurs lors de la mastication.

Tumeur cérébrale

Avec cette maladie, il y a une pulsation du temple (à gauche), l'ouïe, la vision et la mémoire peuvent se détériorer. La douleur peut être administrée à la tempe gauche ou droite, en fonction de l'emplacement de la tumeur. Il est difficile pour un patient de dormir, ce qui affecte négativement son état émotionnel et psychologique.

AVC

L'hémorragie cérébrale est considérée comme une condition extrêmement dangereuse. Avec elle, il y a un mal de tête brûlant et grave. Cela peut être accompagné d'un engourdissement d'un côté du corps, d'une perte de la parole.

Diagnostic et traitement

Si vous avez mal aux tempes, vous devriez contacter un spécialiste qui vous indiquera le diagnostic. Avec des maux de tête prolongés, le patient est soumis à un examen complet du système cardiovasculaire, du système nerveux, de la tête, de la colonne vertébrale et des vaisseaux sanguins. Grâce à cette approche, les médecins découvrent la principale maladie en provoquant un symptôme déplaisant.

Que faire avec la douleur temporelle? Le traitement dépend de la cause du syndrome douloureux. Un diagnostic correct, la mise en œuvre des recommandations d'experts aidera à faire face à la maladie. Si le médecin l’approuve, vous pouvez ajouter au traitement thérapeutique de l’aromathérapie, des massages, des infusions aux herbes, des fruits et des légumes frais, des bains relaxants avec décoction de plantes médicinales.

  • Si la cause d'un mal de tête aigu à gauche dans la région du temple est devenue une migraine, vous pouvez prendre des analgésiques, ce qui n'aide pas toujours. Il est souhaitable de prendre des médicaments spécifiques qui aident avec cette pathologie particulière (les triptans). Un neurologue prescrit des sédatifs, des agents vasculaires, des nootropiques, des antispasmodiques.
  • Dans le traitement des maladies infectieuses aidera les spécialistes à profil étroit (ORL). On peut prescrire au patient des antipyrétiques, des anti-inflammatoires.
  • En cas de rhume, la gueule de bois, il est recommandé d'utiliser des médicaments qui soulagent le gonflement des vaisseaux sanguins. Vous pouvez utiliser des médicaments anti-inflammatoires («ibuprofène»), des sorbants («Enterosgel», charbon actif), «Aspirine», du miel.
  • Si les muscles raides du cou et du dos deviennent la cause de la douleur, le médecin vous prescrira un traitement complet comprenant des onguents chauffants «Fastum-gel», «Finalgon».
  • La thérapie de l'oncologie du cerveau, accident vasculaire cérébral, blessures du crâne est effectuée dans un complexe. On ne peut pas faire sans consulter quelques professionnels.
  • En cas de violation de la circulation cérébrale du patient est placé à l'hôpital. Récupérer après une maladie dangereuse aidera l’assistance qualifiée, le repos au lit.
  • Pour l'ostéochondrose, une thérapie complexe est recommandée, qui comprend des exercices de physiothérapie, la physiothérapie, l'utilisation de pommades analgésiques, le port d'un collier cervical orthopédique.
  • Pour les blessures à la mâchoire, le traitement dépend des recommandations du chirurgien maxillo-facial. La thérapie la plus courante est la chirurgie.
  • En cas d'intoxication du corps, associée à un empoisonnement, un lavage gastrique est prescrit, un apport en charbon actif, une consommation abondante d'alcool, des agents antipyrétiques (si la température dépasse 38,5 ° C).
  • Si l’hypertension est la cause d’un mal de tête à la tempe gauche, on prescrit un horaire de travail, du repos, une utilisation régulière de médicaments normalisant la pression artérielle, des diurétiques, la prévention des situations stressantes et une bouffée d’air frais.
  • Avec l'augmentation de la pression intracrânienne, les neurologues prescrivent des antispasmodiques, des diurétiques et de la physiothérapie. Il est recommandé d'éviter le surmenage, les situations stressantes, il est nécessaire de limiter la consommation de sel.

Important: le traitement ne sera efficace que lorsque le médecin aura déterminé avec précision la cause du mal de tête dans la région de la tempe gauche.

Vous pouvez essayer d'éliminer la douleur temporelle à l'aide de méthodes traditionnelles. Il peut s'agir de décoctions, d'infusions aux herbes, de thés médicinaux, d'une douche à contraste, de compresses, d'une tasse de café noir brassée, de jus d'orange et de jus de citron fraîchement pressés, d'un bain avec l'ajout d'huiles aromatiques, d'un point d'auto-massage.

Prévention

Des douleurs à la tête du côté gauche sont souvent récurrentes, complétées par de nouveaux signes qui aggravent l’inconfort et aggravent la santé. Vous pouvez prévenir la douleur. Il suffit de suivre les recommandations des experts:

  1. Plus souvent marcher dans l'air frais.
  2. Mangez bien.
  3. Ne vous impliquez pas dans la consommation de drogues.
  4. En temps opportun traiter les rhumes, les maladies infectieuses.
  5. En cas de blessure à la tête, consultez immédiatement un médecin.
  6. Ajuster le mode de travail et de repos.
  7. Exercice quotidien.

À titre préventif, vous pouvez boire des bouillons, des infusions d’herbes médicinales au lieu de thé ordinaire.

Pourquoi un mal de tête à la tempe gauche et comment éliminer la douleur

Chaque personne a périodiquement des maux de tête. Les raisons sont multiples. Ils peuvent être répartis sur toute la tête ou affecter une zone spécifique. La douleur dans le temple de gauche est un malaise courant qui apporte beaucoup d'inconvénients.

Tableau clinique

Lorsqu'une douleur est ressentie dans la tempe gauche, une personne ne peut pas se concentrer, l'activité mentale et la mémoire ne fonctionnent pas bien. Il peut se propager aux yeux, aux oreilles ou au cou. Il peut être pulsé, douloureux, aigu, pressant ou aigu. La durée varie de 2-3 minutes à plusieurs heures, la durée des attaques courantes est unique ou chronique.

Si la douleur est causée par des troubles graves, une personne peut être perturbée par une insomnie, une altération de la coordination, de l'oubli, une perte de l'audition et de la vision. Avec de tels symptômes, il est urgent de consulter un neuropathologiste pour en identifier la cause et prescrire un traitement.

Il n'est pas recommandé de s'automédicament, car l'utilisation habituelle d'analgésiques n'apporte que des résultats temporaires.

Causes de violation

Avec de rares manifestations douloureuses, certains facteurs externes peuvent en être la cause:

  • stress prolongé;
  • orages magnétiques;
  • manque de sommeil;
  • surmenage;
  • mauvaises habitudes
  • processus inflammatoires (SRAS, infections respiratoires aiguës, angine de poitrine);
  • conditions météorologiques changeantes;
  • régime alimentaire malsain;
  • blessures à la tête (commotion cérébrale, contusion);
  • maladies névralgiques de la colonne vertébrale.

Si la douleur est constante, vous devriez faire attention aux maladies qui peuvent causer un tel inconfort.

La migraine

La migraine est la principale cause des maux de tête persistants. Une douleur intense affecte généralement l'une des moitiés de la tête, affectant l'arrière de la tête, la tempe et la partie frontale. Il porte un caractère long, ne passe pas après avoir pris des pilules anesthésiques. Une caractéristique de la maladie est une douleur lancinante dans la tempe. Accompagné d'une réaction désagréable à la lumière, la peur des bruits forts et des odeurs fortes. Peut causer des nausées ou des vomissements. Il y a aussi la "chair de poule" dans les yeux, la faiblesse et la fatigue. Peut durer 2-3 jours sans s'arrêter.

Pression intracrânienne

Si les chiffres sont supérieurs à la normale, la personne ressent une douleur serrée. Vertiges, surtout lors de mouvements brusques, vision brouillée et nausée. Les symptômes externes apparaissent comme des ecchymoses ou des poches autour des yeux, une faiblesse générale des muscles. Le plus souvent, mal de tête le soir et cela dure longtemps.

AVC

En raison d'une lésion des vaisseaux sanguins et d'une hémorragie cérébrale, une personne ressent une vive douleur à la tempe, à l'oreille, qui la rend. Accompagné d'un manque de coordination, de troubles de la parole, d'une congestion oculaire et parfois d'une perte de conscience ou de paralysie.

Maladies du système cardiovasculaire

En raison du travail instable du cœur et des vaisseaux sanguins, la pression permet des sauts constants à des niveaux anormaux. Si la pression artérielle est élevée, la douleur est lancinante ou lancinante. Si diminué, il y a un malaise de traction, qui est complété par le vertige. Avec des nombres très bas, l'évanouissement est possible. Causée par une pathologie congénitale, une réaction au climat, le surmenage ou le stress.

Si la symptomatologie a été ajoutée à la pâleur du visage et des extrémités, à la perte de mémoire et à l’activité mentale, il existe un soupçon d’athérosclérose vasculaire.

Maladies locales

Un mal de tête à la tempe gauche peut provoquer des processus inflammatoires (ARVI, grippe, mal de gorge, otite moyenne, rhinite), des maladies infectieuses (méningite, sinusite). Cela est dû à l’augmentation de la température et à l’accumulation de mucus dans certaines parties qui, par son volume, appuie sur les tissus du crâne. La douleur peut provoquer une mauvaise dent ou un flux. Ce symptôme est caractéristique des néoplasmes cérébraux. Avec une augmentation du volume de la tumeur, elle exerce une pression sur le cerveau et les vaisseaux sanguins, provoquant une douleur.

Troubles hormonaux

Pour une telle raison, la douleur dans le temple du côté gauche est plus susceptible aux femmes. Cela peut se produire pendant la grossesse, avant les règles, à l'adolescence, lorsqu'il y a une activité d'hormones sexuelles ou pendant la ménopause. L’augmentation de la sécrétion de l’hormone prostaglandine entraîne une augmentation des parois vasculaires, ce qui peut provoquer des maux de tête aux tempes, au cou ou au front.

Ostéochondrose

La douleur peut être causée par un pincement dans la colonne cervicale de l'artère principale qui transporte le sang vers le cerveau.

Les sels de cette section empêchent le liquide céphalo-rachidien d'atteindre le cerveau, ce qui entraîne un manque d'oxygène et un déséquilibre de la PCI, ce qui provoque des maux de tête d'une autre nature.

L'intoxication

Si la nuit précédente, une personne a abusé de l'alcool, le matin, elle souffrira d'un grave mal de tête. Une telle réaction peut provoquer une intoxication alimentaire ou des effets secondaires liés à la prise de médicaments. En raison d'une exposition prolongée à un contact étroit avec des produits chimiques ménagers (peinture, vernis, colle, fumée industrielle, produits chimiques ménagers ou essence), vous pouvez vous blesser à la tempe gauche.

Perturbation commune

Lorsqu'une blessure ou un déplacement du disque dans l'articulation temporo-mandibulaire, il se produit une tension musculaire, ce qui provoque une douleur intense dans la tempe, l'oreille, le cou, le cou et même à l'épaule. Par nature, cela ressemble aux crises de migraine, mais il s'accompagne d'un spasme de la mâchoire ou de grincements de dents.

Artérite du temple

Bien que la maladie soit assez rare, il ne vaut pas la peine de l'exclure des causes possibles. En raison de l'inflammation de l'artère qui passe autour du temple, une personne ressent une douleur constante dans cette région. Exacerbé lorsqu'il est pressé, peut causer une déficience visuelle. Parfois, les attaques sont très fortes. La tempe gauche commence à palpiter. Personnes affectées âgées de plus de 50 ans.

Nourriture

L'utilisation fréquente de plats cuisinés, qui ne doivent être remplis que d'eau bouillante, et d'autres aliments malsains (craquelins, chips, aliments en conserve, sauces et assaisonnements tout préparés) peut provoquer un mal de tête pressant. Cela est dû au fait qu'ils contiennent un additif nocif, le glutamate monosodique. Le facteur de risque inclut diverses viandes fumées et produits à base de viande préparés (saucisse, jambon, bacon), ainsi que des succédanés du sucre, que l'on trouve dans certains sirops pharmaceutiques et bonbons «nocifs» (soda, gomme à mâcher, bonbons). Les attaques commencent entre 20 et 30 minutes après avoir consommé cet aliment, accompagnées d'une transpiration abondante et d'une gêne abdominale.

Symptômes inquiétants

Dans le cas d'un seul cas, vous pouvez prendre une pilule et ne vous inquiétez pas, mais si un symptôme survient constamment, vous devez faire attention à l'état général du corps. Les indicateurs suivants sont alarmants:

  • douleur constante dans la tempe gauche, s'étendant à d'autres parties de la tête;
  • augmentation de la douleur pendant l'activité physique;
  • perte de mémoire, coordination motrice altérée;
  • peur de la lumière vive;
  • vertiges fréquents avec nausée;
  • bruit périodique ou acouphènes.

Si la situation est similaire, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour établir un diagnostic précis.

Diagnostic et traitement

En raison de la longue liste de causes possibles de douleur dans la partie temporale de la tête, il est nécessaire d’adopter une approche responsable en matière de diagnostic afin de diagnostiquer correctement. La procédure principale est un examen tactile pour déterminer l'état des muscles, des articulations et des ganglions lymphatiques. Également effectué un examen du fond d'œil, de la cavité buccale et des réactions des terminaisons nerveuses de la tête. Si nécessaire, le médecin vous prescrira une IRM. Il est recommandé de consulter les spécialistes suivants:

  • neuropathologiste;
  • spécialiste des maladies infectieuses;
  • un chirurgien;
  • oncologue;
  • neurologue;
  • psychothérapeute

Pour un traitement complet, il est nécessaire d'éliminer la cause fondamentale de l'inconfort. Si la violation est causée par des facteurs externes, il est nécessaire d'éliminer complètement le contact avec eux. S'il s'agit d'une atteinte pathologique de la santé, les experts recommandent plusieurs principes de traitement:

  • avec des médicaments;
  • physiothérapie;
  • méthode chirurgicale;
  • l'utilisation de recettes populaires.
Le traitement est sélectionné pour chaque patient individuellement, en fonction des caractéristiques de la maladie et des indicateurs personnels de la personne.

Mesures préventives

La prévention principale de toutes les maladies qui provoquent des maux de tête dans le temple, sont des règles généralement acceptées:

  • adhérer à un mode de vie sain;
  • éliminer les mauvaises habitudes;
  • prêter attention au stress physique;
  • diversifier la nourriture avec des fruits et des légumes frais;
  • marcher plus souvent en plein air;

Si vous suivez les recommandations du médecin et surveillez votre santé, vous pouvez exclure l'apparition de diverses maladies accompagnées de maux de tête. Et avec un inconfort stable, il est nécessaire de consulter un spécialiste pour consultation dès que possible.

Pourquoi tire dans la tempe gauche et que faire

Beaucoup de gens connaissent la douleur aiguë qui frappe la tempe gauche. Cette nuisance peut être une manifestation d’un grand nombre de maladies, puisqu’un nombre important de muscles, de veines, de terminaisons nerveuses et de récepteurs se trouvent dans la région temporale.

Il arrive que la douleur lancinante soit le seul symptôme qui dérange une personne. Mais parfois, d'autres maux sont ajoutés à ce problème. Dans tous les cas, ces symptômes ne peuvent être ignorés, car ils peuvent être le signe de troubles graves dans le corps.

Mécanisme d'occurrence

La douleur survient à cause de l'irritation des troncs nerveux. Premièrement, une impulsion pathologique se forme dans les fibres nerveuses. En règle générale, cela est dû à un facteur provoquant, à une lésion mécanique ou à une inflammation qui affecte les processus nerveux ou le tissu musculaire.

En conséquence, le processus pathologique affecte la structure des neurones et les fibres nerveuses ne remplissent plus la fonction d'inhibition.

Le résultat est une impulsion de douleur à court terme qui se propage à travers le tronc nerveux. Et une douleur aiguë naît, qui est souvent accompagnée d'une pulsation.

Pourquoi tire à gauche du temple: 18 causes communes

Si la tempe gauche fait mal et palpite, cela peut être un signe concomitant d'un certain nombre de troubles. En règle générale, des problèmes surviennent dans les conditions suivantes:

  1. Épuisement physique et émotionnel. Les personnes sujettes au stress et au mode de vie malsain ont souvent mal à la tête et peuvent devenir engourdies au cours d'une attaque. En règle générale, l'état de la maladie dure 1 à 2 heures, après quoi il y a une amélioration.
  2. La migraine Une situation où un mal de tête et une poussée de la tempe gauche se produit souvent chez les adolescentes et les jeunes femmes, en particulier pendant la grossesse. Souvent, le malaise s'accompagne de troubles visuels et de "mouches" clignotent sous vos yeux. Chez certains patients, il y a des nausées, des vomissements et des battements de coeur accélérés.
  3. Syndrome prémenstruel. Pendant ces périodes, le corps de la femme subit des modifications neuroendocriniennes, dont la douleur est une douleur dans une certaine partie de la tête.
  4. Perturbations dans la production d'hormones. Ce processus peut se manifester par des douleurs aiguës à l'arrière de la tête, des tempes ou de la région frontale. De telles attaques surviennent souvent chez les femmes ménopausées, accompagnées de marées et de sautes d'humeur.
  5. Processus inflammatoires et maladies infectieuses. Avec la grippe et les ARVI, il existe souvent de graves douleurs à la tête qui disparaissent après la guérison. Ces mêmes symptômes caractéristiques du rhume, lorsque le patient pourrait simplement souffler à travers un courant d'air. Dans de tels cas, la douleur peut apparaître non seulement dans les tempes, mais également dans le cou ou les oreilles.
  6. Empoisonnement Au cours de l’intoxication, en plus des nausées et des vomissements, une sensation désagréable se produit souvent lorsque la tempe droite ou gauche des tempes palpite et fait très mal. Les mêmes symptômes sont caractéristiques et en état de gueule de bois.
  7. Plaques athérosclérotiques dans les vaisseaux du cerveau. De tels "dépôts" sont souvent la cause de douleurs, qui frappent à la tempe gauche, et peuvent augmenter périodiquement, puis s'atténuer. Ces conditions s'accompagnent de troubles de l'audition, de la vision, de la mémoire et de la coordination des mouvements.
  8. Augmentation ou réduction de la pression. Ces conditions peuvent être accompagnées d'une perte de conscience, d'une faiblesse, d'une arythmie et de pulsations du côté droit ou gauche de la tête.
  9. Maladies des glandes surrénales. Cette affection se caractérise par une activité accrue de la synthèse d'adrénaline, à la suite de laquelle des vasospasmes se produisent, et par une «pression artérielle élevée». Cela provoque la maladie.
  10. Dystonie végétative. Cette violation peut être accompagnée de manifestations désagréables de la part de tous les organes et systèmes du corps, y compris un mal de tête.
  11. Ostéochondrose de la colonne cervicale. En raison de cette perturbation, le diamètre de l'artère vertébrale diminue, ce qui peut causer une gêne lorsque la tête est douloureuse et que la tempe gauche se contracte.
  12. Maladies et blessures des articulations du visage. Avec une telle violation, douleur dans la partie correspondante de la tête, ainsi que dans les pommettes. Parfois, lorsque vous bougez la mâchoire, des claquements se produisent et un craquement se fait entendre dans les articulations.
  13. Dommages aux nerfs crâniens. Cette condition est causée par la compression des pousses, ce qui provoque des sensations ressemblant à un choc électrique.
  14. Inflammation chronique des artères temporales (artérite). Les personnes âgées sont sensibles à cette maladie: hommes et femmes. La condition manifeste des douleurs dans le temple, qui sont souvent palpitantes dans la nature. Dans certains cas, il y a une rougeur dans cette partie du visage.
  15. Maladies infectieuses et inflammatoires de la cavité buccale. De nombreux patients remarquent que lorsqu'une dent est douloureuse, une sensation désagréable se répand dans toute la tête, y compris dans la région temporale. Il en va de même pour les processus douloureux au niveau des muqueuses, tels que la stomatite.
  16. Inflammation des méninges. Ces conditions sont caractérisées non seulement par des maux de tête, de la fièvre, mais également par des symptômes associés à une intoxication.
  17. "Faim" douleur. Les personnes qui mangent de manière irrégulière ou qui suivent un régime strict sont sujettes à des maux fréquents sous forme de maux de tête. Ceci est une conséquence du manque de certains oligo-éléments dans le corps.
  18. "Nourriture" maux de tête. C'est la situation opposée lorsque la maladie survient chez des personnes qui abusent de certains produits, tels que les fast-foods, le chocolat, les plats cuisinés chinois, les fromages, etc.

Beaucoup de gens font une erreur quand ils n'attachent pas d'importance à des sensations désagréables et ne vont pas chez le médecin mais essaient de traiter le mal avec des remèdes populaires ou des pilules. Cela ne peut pas être fait, car la douleur dans la tempe gauche peut être un signe du développement de maladies graves, et le retard dans ce cas aura des conséquences catastrophiques.

Dans quels cas vous ne pouvez pas reporter la visite chez le médecin

Le patient nécessite une attention médicale urgente si les maux de tête sont accompagnés des symptômes suivants:

  • vomissements et nausées;
  • déficience visuelle;
  • perte de conscience;
  • des difficultés dans la prononciation des mots et la reconnaissance du discours de quelqu'un d'autre;
  • fièvre
  • engourdissement ou faiblesse d'un côté du corps;
  • tension des muscles occipitaux.

Diagnostics

Comme il existe de nombreuses raisons de provoquer un mal de tête à la tempe gauche, un examen approfondi est nécessaire pour les identifier. Dans le cadre des activités de diagnostic sont affectés:

  • test sanguin général et biochimique;
  • électroencéphalographie des vaisseaux sanguins dans le cerveau et la région cervicale;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • profil lipidique;
  • consultation de spécialistes restreints (ophtalmologiste, neurochirurgien, psychiatre, neurologue et autres).

Après une étude de diagnostic, le médecin prescrit un traitement approprié.

Caractéristiques de la thérapie

En fonction de la maladie provoquée par une douleur au côté gauche de la tête, le traitement est prescrit par un spécialiste. Les médicaments suivants peuvent être utilisés dans le cadre d'une thérapie:

  • des sorbants;
  • médicaments anti-inflammatoires;
  • médicaments qui soulagent le gonflement des vaisseaux sanguins;
  • agents antipyrétiques;
  • médicaments antibactériens;
  • les sédatifs.

Des pommades chauffantes peuvent également être prescrites si la douleur est apparue en raison d’un long séjour dans le brouillon. En outre, des procédures physiothérapeutiques sont effectuées, notamment:

  • enveloppements de boue;
  • les bains;
  • massages;
  • thérapie magnétique;
  • électrophorèse;
  • acupuncture

Dans les cas où le mal de tête est causé par le surmenage, la suralimentation ou un régime strict, il est important de modifier votre mode de vie et votre régime afin d'éliminer les causes d'indisposition.

Prévenir les maux de tête: 7 règles simples pour maintenir la santé

Comme vous le savez, il est plus facile de prévenir tout problème que de le consacrer temps et énergie à le résoudre. Pour éviter l'apparition de douleurs lancinantes dans la tempe d'autres symptômes désagréables qui les accompagnent, il est important de respecter les mesures préventives suivantes:

  1. Dormez au moins 8 heures par jour et respectez le régime du travail et du repos pour éviter le surmenage.
  2. Plus souvent à l'air frais.
  3. Faites régulièrement de l'exercice pour renforcer les muscles et éviter la courbure de la colonne vertébrale.
  4. Mangez bien et n'abusez pas des aliments gras, fumés, épicés ou sucrés.
  5. Abandonnez les mauvaises habitudes.
  6. Soyez prudent lorsque vous prenez des médicaments.
  7. Traiter en temps opportun les maladies émergentes.

Conclusion

Avec l'apparition de maux de tête réguliers, il est important de comprendre qu'il ne suffit pas de boire un médicament ayant un effet anesthésique. Il est nécessaire d’établir la cause du problème et de procéder au traitement approprié.

Causes de douleur dans le temple à gauche

Souvent, le mal de tête s’étend à presque tout le crâne, mais parfois la tempe gauche fait mal et c’est tout. Dans ce cas, une personne peut devenir confuse, car elle ne peut même pas deviner ce que cela signifie. Naturellement, le patient préfère simplement prendre une pilule. Cependant, tout n'est pas si simple. Les causes de la pathologie sont différentes. En outre, la douleur peut être transmise à l'œil, la personne sent qu'il est en train de tirer dans l'oreille. Et dans cet état, c'est presque toujours.

Pour résoudre le problème, il est nécessaire de consulter un médecin. Cela aidera à identifier les causes de la douleur dans la tempe gauche et à prescrire un traitement adéquat. Éliminer la pathologie seule les analgésiques ne réussiront pas.

Caractéristiques de la pathologie

La douleur dans la tempe gauche est un problème que vous devez vous présenter pour consulter un neurologue. De tels syndromes douloureux peuvent être peu fréquents ou avoir un caractère chronique. Et la douleur se propage non seulement dans la partie temporale de la tête, mais donne également à l'œil, à l'oreille. L'état pathologique présenté revient périodiquement chez près de 60% de la population de notre planète.

Pourquoi la tempe gauche de la tête fait-elle mal?

Il existe de nombreuses raisons pouvant causer un inconfort dans la partie temporale de la tête. La détermination la plus précise leur permettra de traiter le problème plus rapidement et plus efficacement. On peut distinguer les causes suivantes de maux de tête dans la tempe gauche:

  • La migraine Il se caractérise par la présence de douleur au rayon. Dans ce cas, la douleur ne se propage que sur une moitié de la tête. Non seulement le temple de gauche peut devenir un lieu de leur localisation. Des sensations désagréables peuvent se produire dans l'œil et l'oreille gauche. En plus de la douleur, la personne présente d'autres symptômes: peur de la lumière, sons forts, nausée, vomissements, vertiges.
  • Augmentation de la pression intracrânienne. La douleur en même temps appuie ou frotte le crâne. Dans le même temps, il est accompagné de nausées, la présence de "ondulation" devant les yeux. Sur un côté du corps, une personne peut ressentir une faiblesse musculaire. La douleur peut augmenter pendant la nuit.
  • Pathologie des vaisseaux sanguins. Si le cœur ne fonctionne pas bien ou est trop actif, le patient peut augmenter ou diminuer excessivement la pression. Au même moment, une douleur à la tempe gauche apparaît. La douleur est vive, il y a des pulsations dans la tête ou sourd et douloureux. Parfois, une personne s'évanouit.

Kirill Shlyapnikov, neurologue et immunologiste, nous en dira plus sur les raisons:

  • Nature infectieuse ou allergies. Ils contribuent à l'apparition de douleurs douloureuses, qui ne sont toutefois pas toujours ennuyeuses. Des sensations désagréables apparaissent non seulement dans la tempe gauche, mais aussi dans le front et les joues. Si l'état pathologique s'accompagne d'une augmentation de la température, la partie temporale de la tête commence à se rompre. Les dommages infectieux à l'oreille ou à l'œil entraînent également des douleurs temporales à la tête. Par exemple, il peut causer une otite (inflammation de l’oreille), une rhinite, une maladie dentaire. Dans ce cas, la gêne est ressentie même dans les yeux.
  • Intoxication du corps. Cela peut être dû à une consommation excessive de drogues, de boissons alcoolisées, d’aliments périmés. Même les remèdes populaires qui ne sont pas perçus par le corps peuvent causer des douleurs au temple gauche. Les sensations dans ce cas sont douloureuses dans la nature, dans la région temporale de la tête, comme si elle tirait. La douleur donne aux yeux et aux oreilles.
  • Dysfonctionnements du fond hormonal. Le mal de tête causé par cette cause est un problème courant chez les femmes. Il provoque son gonflement des parois des vaisseaux sanguins sous l'influence des hormones prostaglandines.
  • Traumatisme ou pathologie congénitale de l'articulation temporo-mandibulaire. La douleur dans la région du temple gauche est fréquente et très grave. Il donne non seulement à l'oreille ou à l'œil, mais également à l'épaule, au cou et même à l'omoplate. En outre, il y a un spasme du tissu musculaire, car l'articulation prend la mauvaise position.
  • Artérite (inflammation des vaisseaux sanguins) de la partie temporale de la tête. La pathologie présentée n'est pas commune, mais elle se caractérise par une douleur très forte.
  • Mauvais régime. La présence d'un grand nombre d'additifs et de conservateurs peut également causer une gêne et une douleur du côté gauche de la tête. Et la douleur est presque toujours ressentie dans les yeux et même dans l'oreille.
  • Tension nerveuse, stress ou autres causes psychogènes. Le syndrome douloureux se caractérise par le fait qu’il est localisé dans la région temporale, provoque une sensation de pression dans le crâne et donne à l’œil.
  • Tumeur cérébrale. Ici, le patient a une pulsation dans le temple à gauche. De plus, son audition, sa mémoire et sa vue se détériorent. Il ne peut pas bien dormir, ce qui aggrave son état psychologique et émotionnel.
  • Réaction aux changements météorologiques.
  • Ostéochondrose de la colonne cervicale. Ici, la douleur peut se produire à gauche et à droite. Et il est ressenti presque constamment, car le patient serre les racines des nerfs rachidiens.
  • AVC L'hémorragie cérébrale est une affection extrêmement dangereuse pour la santé et la vie, caractérisée par un mal de tête grave et brûlant, accompagné d'une perte de la parole, d'un engourdissement d'un côté du corps.

Ce sont les principales causes d'inconfort et de douleur. Nous devons maintenant trouver un moyen de nous en débarrasser.

Premiers secours

Pourquoi l'automédication ne peut pas être, probablement, tout le monde le sait. Toutefois, s’il n’est pas possible de consulter immédiatement un médecin, vous devez vous aider vous-même:

  1. Des médicaments antispasmodiques peuvent être utilisés pour aider à éliminer la douleur du côté gauche de la tête. Cependant, cela est fait si le patient connaît son diagnostic.
  2. Le massage du cou et de la tête permet de soulager la pression et la douleur, ce qui donne à l'oeil.
  1. La douleur dans la tempe gauche peut être éliminée avec une compresse froide, du zeste de citron, des feuilles de chou.
  2. Si le patient ressent une gêne due à une réduction excessive de la pression, vous devriez simplement boire une tasse de café.

Ces méthodes d'élimination des syndromes douloureux sont efficaces si elles se manifestent une fois et ne se répètent pas souvent. S'il ressent constamment, le patient tire dans l'oreille ou la tempe, vous devez alors découvrir le plus tôt possible pourquoi une telle pathologie est apparue et commencer son traitement.

Caractéristiques du traitement de pathologie

Si une personne ressent une douleur à la tempe gauche, un tel traitement peut être nécessaire:

  • Si vous avez la gueule de bois ou un rhume, vous devez utiliser des médicaments qui éliminent l'enflure des vaisseaux sanguins. Les médicaments anti-inflammatoires («ibuprofène»), les sorbants (charbon actif ou Enterosgel) seront utiles. Cela aidera aussi le miel habituel, "Aspirine".
  • Les maladies infectieuses, telles que la douleur et les pousses dans l'oreille, ne doivent être traitées qu'après une visite à l'ENT. On peut prescrire au patient des agents anti-inflammatoires et antipyrétiques, des antibiotiques.
  • Si l'inconfort est apparu en raison de la congestion des tissus musculaires du cou ou du dos, vous aurez besoin non seulement de comprimés, mais également de pommades chauffantes: «Finalgon», «Fastum-gel».
  • La migraine est mieux traitée avec des médicaments spécifiques conçus pour traiter cette maladie particulière: les triptans.
  • Le traitement d'une tumeur au cerveau, d'une lésion crânienne ou d'un accident vasculaire cérébral doit être complexe et nécessite la consultation de plusieurs spécialistes.
  • Les symptômes résultant de l'exposition à des facteurs psychogènes peuvent être éliminés grâce à la psychothérapie, techniques de relaxation.

Prévention

La douleur dans le temple de gauche est une sensation très désagréable, qui peut être répétée périodiquement et complétée par d'autres symptômes. Cependant, la survenue d'un tel inconfort peut être évitée. Pour ce faire, suivez quelques règles simples:

  1. Pour marcher plus en plein air, et aussi pour reconsidérer un régime alimentaire.
  2. Il est déconseillé de prendre un grand intérêt pour la prise de médicaments, surtout si une personne ne présente aucun symptôme grave de maladie. L'utilisation de médicaments doit être surveillée par un médecin.
  3. Il est nécessaire de traiter les rhumes et les maladies infectieuses à temps. Il est également important de faire attention à l'état des dents et de guérir les foyers d'infection en temps voulu.
  1. En cas de blessure à la tête, vous devriez consulter un médecin immédiatement. L'absence initiale de symptômes ne dit toujours rien.
  2. Il est nécessaire d'ajuster le mode de repos et de travail. Un sommeil sain est une partie importante du régime.
  3. L'exercice quotidien est obligatoire, surtout si le patient a des problèmes de dos ou de colonne cervicale.

Ce sont toutes les caractéristiques des maux de tête qui affectent la tempe gauche. En aucun cas, ne peut être négligent de traiter un tel état, ce qui peut être un signe d'une pathologie grave.

Si vous aimez l'article, partagez-le sur les réseaux sociaux. Si vous avez quelque chose à dire - écrivez-nous dans les commentaires!

Causes de douleur dans la tempe gauche

Un mal de tête de nature locale est considéré comme un symptôme plus dérangeant qu'un symptôme qui couvre tout l'hémisphère ou le crâne. Une situation dans laquelle le temple ne fait mal que du côté gauche nécessite un diagnostic immédiat. Dans certains cas, les causes de la maladie sont physiologiques, mais la probabilité de présence d’une pathologie est élevée. Avec un certain nombre de maladies, les sensations dans la tempe gauche deviennent le seul signe d’un problème. Selon leurs seules caractéristiques, un spécialiste expérimenté est capable de poser un diagnostic préliminaire. Avec l'apparition systématique du symptôme, il vaut mieux abandonner l'utilisation des fonds, apporter un soulagement temporaire et se soumettre à un examen approfondi.

Pourquoi la tempe gauche fait-elle mal?

La localisation temporelle des céphalées est un symptôme courant qui accompagne plusieurs dizaines de maladies. La lutte contre cette maladie ne devrait être entreprise qu'après l'identification de la principale cause de la maladie.

L’utilisation d’analgésiques, d’antispasmodiques, d’AINS est inutile dans le contexte de nombreuses affections physiologiques et pathologiques. La douleur dans la tempe gauche peut être une conséquence du stress, des spasmes vasculaires dus à l'hypothermie ou à une coiffure mal choisie, à l'utilisation d'aliments nocifs ou à un long séjour avec un régime alimentaire strict.

Les principales causes de douleur de nature pathologique sont associées à l’état des vaisseaux sanguins ou des terminaisons nerveuses.

Artérite temporale

L'inflammation des parois des canaux sanguins, dont souffre la région temporale, est rare. Les maladies sont particulièrement sensibles chez les personnes de plus de 50 ans.

Elle peut être causée par des modifications pathologiques congénitales ou acquises des vaisseaux sanguins, des lésions cranio-cérébrales, des accidents vasculaires cérébraux, une hypothermie systématique de la tête. Dans ce cas, il y a une douleur forte et constante dans la tempe gauche. La peau dans la région gonfle et commence à palpiter. Lorsque vous cliquez sur la zone, le symptôme augmente, parfois accompagné d'une diminution de la qualité de la vision. De l’inconfort et des sensations douloureuses ne peuvent que sauver le traitement par un thérapeute ou un angiosurgeon. Une action indépendante ne fera qu'aggraver le problème.

La migraine

Avec cette maladie neurologique, dans près de 99% des cas, la céphalgie n'affecte que la moitié du crâne; parfois, les hémisphères peuvent changer. Au début, une partie de la tête fait mal au patient - le front, les tempes, la couronne ou l'arrière de la tête. La sensation se propage progressivement dans tout l'hémisphère et affecte l'œil. Il se caractérise par une pulsation, un caractère constant et une intensité croissante.

  • peur de la lumière, des odeurs, des sons;
  • des nausées qui, au plus fort de la douleur, se transforment en vomissements, soulagent le patient et lui permettent de s'endormir;
  • faiblesse, baisse de performance;
  • léthargie et somnolence, mais le patient a du mal à dormir.

Le tableau clinique de la migraine se développe souvent soudainement. Dans 25% des cas, il est précédé d'une aura. Elle se manifeste sous la forme de modifications de la qualité de la vision, de problèmes de parole ou de coordination, d'attaques de panique. La durée de l'attaque varie de 2-3 heures à 3 jours. Leur fréquence est individuelle - d'une fois par an à des exacerbations systématiques plusieurs fois par semaine.

Névralgie du nerf trijumeau

L'apparition d'un mal de tête à la tempe gauche peut être due au pincement des terminaisons nerveuses situées de ce côté de la tête. Les sensations sont aiguës, intenses, se produisent soudainement. Ils se caractérisent par un lumbago dans la région temporale avec des échos dans la joue, la bouche, la mâchoire, l’oreille ou les yeux. La douleur est si intense que la personne gèle, craignant de provoquer une augmentation du symptôme. Parfois, les patients commencent involontairement à masser le côté affecté, mais cela n'apporte pas de soulagement.

Augmentation de la pression intracrânienne

Une céphalée éclatante ou pressante peut provoquer une hypertension intracrânienne. Selon les causes et la localisation de la source du problème, le patient a mal à la tête gauche ou à un autre endroit. Le symptôme est dû à une absorption réduite du liquide céphalo-rachidien et à une augmentation de son volume. Cette condition provoque des blessures, des maladies infectieuses, des problèmes de la colonne vertébrale. Il se développe également souvent dans le contexte de la formation et de la croissance d'une tumeur dans le cerveau. En outre, le patient a des vertiges, des nausées, des points clignotants devant les yeux, une faiblesse musculaire sur une moitié du corps, des sueurs. La symptomatologie augmente au cours de la journée et atteint son apogée le soir.

Céphalée en grappe

Les symptômes d'une maladie dont l'étiologie n'est pas claire se manifestent souvent chez l'homme. Les personnes d'âge mûr et de forte corpulence sont prédisposées à la pathologie. Fumer augmente le risque de développer la maladie. Elle se caractérise par une douleur soudaine et intense dans la tempe gauche (ou à droite), de nature brûlante et progressive et pouvant durer de 5 minutes à une heure et demie. Il se produit derrière les yeux, puis la douleur se propage à la tempe, accompagnée de congestion nasale, de transpiration, de rougeur du visage, de larmoiements. Les attaques peuvent aller en grappes (séries) - jusqu'à 8-10 par jour. Leur durée atteint parfois plusieurs semaines, après quoi une rémission prolongée commence.

L'hypertension

Le plus souvent, une augmentation de la pression artérielle est accompagnée d'une céphalée de la localisation occipitale. Dans ce cas, mal de tête à gauche, à droite ou sur toute la surface du dos. Les sensations peuvent se propager à la couronne et aux temples. Ils ont un caractère éclatant, parfois complété par une pulsation. Les douleurs sont accompagnées de vertiges, faiblesse, anxiété, dégradation de la qualité de la vision, incoordination, nausées et vomissements. La rupture est si forte que le patient ne peut pas dormir ni même couvrir ses paupières. Il devient irritable, capricieux, au plus fort des sensations, incapable de faire les choses habituelles.

Tumeur cérébrale

Lors de la formation et de la croissance d'un néoplasme dans la partie temporale de la tête, la douleur peut s'étendre sur une zone considérable, mais le plus souvent elle est localisée à un point spécifique.

Sensations principalement pulsatiles, irradiant vers les tissus voisins. Selon le type et la taille de la tumeur, les caractéristiques des lésions cérébrales, elles peuvent être accompagnées de nausées et de vomissements, de vertiges, de troubles du sommeil. Les patients subissent souvent une diminution de la qualité de la vision et de l'audition et des hallucinations apparaissent. Le patient peut perdre conscience, parfois son esprit change, de fréquentes sautes d'humeur se produisent.

Glaucome

Sous ce diagnostic se réfère à une liste de maladies oculaires. Ils s'accompagnent d'une augmentation constante ou périodique de la pression intraoculaire. Lors d'une crise aiguë, le patient ressent une vive douleur à l'arrière de la tête ou à la tempe et aux yeux, ce qui est souvent confondu avec une migraine. Les paupières gonflent, le mucus devient rouge, la cornée se trouble et la pupille se dilate et devient irrégulière. Si le patient n'est pas traité à temps, il peut devenir aveugle. Le type de pathologie chronique a un développement plus lent. Il est également caractérisé par des maux de tête, ce qui donne à l'oeil. Au fur et à mesure que la maladie progresse chez l'homme, la qualité de la vision diminue, des défauts de perception visuelle et une atrophie du nerf optique se développent.

Sensibilité météorologique

La réaction pathologiquement violente du corps à un changement de pression atmosphérique est accompagnée de spasmes ou d'une sensation de forte pression. Dans ce cas, le patient a mal au côté gauche de la tête et pas seulement à la tempe. Céphalgie peut être donné dans la mâchoire et les os du visage du crâne. Il s'accompagne d'une détérioration de l'état général, d'une rougeur des yeux, d'une faiblesse et de sautes d'humeur. Chez de nombreux patients, la dépendance aux conditions météorologiques se manifeste par des baisses de la pression artérielle. Selon les indicateurs du tonomètre, des symptômes caractéristiques d’hypertension ou d’hypotension apparaissent.

Traitement et prévention du syndrome de la douleur

Une personne qui a mal à la tête à la tempe gauche devrait consulter le médecin. Selon les résultats de l'enquête, l'agent de santé établira un diagnostic et vous indiquera quoi faire dans un cas particulier.

Il vaut mieux renoncer à essayer de résoudre le problème vous-même. Si la douleur n'est pas très forte et que la manifestation est ponctuelle, vous pouvez appliquer une compresse fraîche sur la zone à problèmes ou, au contraire, utiliser de la chaleur sèche (sel chauffé enveloppé dans un chiffon). Même de la douleur temporale soulage bien le frottement sur place céphalgie menthol ou huile essentielle de menthe.

Méthodes de traitement de la douleur dans la tempe gauche

Les effets éventuels sur le corps en vue de l'élimination de la céphalgie dépendent des causes et des caractéristiques de la maladie. Selon le type de pathologie, un thérapeute, un neurologue, un chirurgien, un orthodontiste, un ophtalmologue, un ORL et d’autres spécialistes peuvent s’occuper du traitement d’un symptôme.

La gravité des résultats dépend non seulement de l'expérience de l'agent de santé, mais également des caractéristiques de la maladie. Si l’hypertension artérielle peut être rapidement éliminée à l’aide de médicaments et afin de prévenir les rechutes en corrigeant le régime alimentaire, le traitement de la migraine peut être différé de plusieurs années.

Approches de base dans la lutte contre la céphalgie temporale:

  • la prise de médicaments vise à supprimer l'inflammation, à lutter contre l'infection, à améliorer la fonction vasculaire et à éliminer les symptômes;
  • la chirurgie - il est indiqué pour les tumeurs, les abcès, les hématomes, l'accumulation d'un volume important de liquide céphalo-rachidien, l'incapacité des canaux sanguins à remplir leurs fonctions;
  • physiothérapie - utilisée comme méthode auxiliaire pour améliorer l'efficacité du traitement principal;
  • massage - implique un impact sur les zones à problèmes ou les points biologiquement actifs afin de soulager la douleur;
  • homéopathie - les médicaments de nature organique sont souvent utilisés dans le traitement de maladies de nature chronique;
  • médecine traditionnelle - peut non seulement réduire la gravité des symptômes, mais aussi éliminer les causes de leur apparition.

Quelle que soit l’approche privilégiée par une personne en particulier, celle-ci doit au préalable s’adresser à un spécialiste. Sinon, il y a des risques inutiles. L'acceptation de médicaments naturels et le massage avec des tumeurs peuvent accélérer la croissance de l'éducation. L'homéopathie, non coordonnée avec le médecin, est capable de lisser les signes de nombreuses pathologies, leur permettant de progresser sous une forme latente.

Les crises de douleur temporelle sont en mesure d'assommer de manière permanente le rythme de vie habituel, même avec le début du traitement, dans les délais. Une prévention simple mais efficace réduira la probabilité de leur développement, réduira la gravité des symptômes. Cela implique le rejet des mauvaises habitudes, la correction du travail et du repos, la transition vers une alimentation saine. En outre, il est intéressant de renforcer l’immunité et d’améliorer la texture des parois vasculaires par le sport et le durcissement.

Quelle douleur apparaît dans la région temporale gauche et comment s'en débarrasser?

Une douleur isolée dans la tempe gauche est relativement rare: syndrome de Frey, complication d'une inflammation de l'oreille moyenne ou interne, lésions unilatérales de l'articulation temporo-mandibulaire. Avec la migraine et les céphalées en grappe, il capture la région temporale, donne à l'arrière de la tête, le front ou les yeux, ou s'étend à toute la moitié de la tête. Des douleurs bilatérales dans les tempes, à gauche et à droite, sont observées dans les cas de dysfonctionnement végétatif, d'hypertension, d'athérosclérose des vaisseaux cérébraux, de maladies infectieuses aiguës et d'intoxications.

Syndrome de Frey Auricotemporal

Le nerf temporal de l'oreille est formé par la fusion des branches terminales des nerfs mandibulaires et faciaux. Il fournit la sensibilité de la région du même nom et régule la sécrétion de la glande salivaire parotide. Le syndrome de Frey est une névralgie de l'oreille et du nerf temporal. Il survient le plus souvent après des lésions des tissus mous de la région temporale ou des fractures de la mandibule, des opérations sur la glande parotide ou pendant une maladie salivaire prolongée. Une douleur suffisamment forte est localisée dans la zone du temple et du pavillon de la souris, l’attaque est accompagnée de salivation et d’une rougeur de la peau.

Les maux de tête peuvent être causés par le syndrome de Frey, qui survient chez les patients présentant des lésions des tissus mous et des fractures.

Le syndrome auricotemporal étant appelé névralgie secondaire, le traitement commence par l'élimination de la cause de la maladie. Pour soulager la douleur, des anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés et il est recommandé de prendre des antagonistes anticholinergiques pour éliminer la salivation excessive avant les repas. L'utilisation de la phonophorèse avec de l'hydrocortisone sur la région temporale donne de bons résultats, tandis que l'électrophorèse avec de l'iodure de potassium est réalisée dans les cas de maladies de la glande salivaire. Si le traitement conservateur n'atténue pas l'affection, il faut procéder à une opération: l'intersection ou le retrait d'une partie de l'oreille et du nerf temporal. En même temps, la région de son innervation perd de sa sensibilité, mais le patient se débarrasse de ses accès douloureux.

Douleur au temple avec otite

Si, après l'hypothermie ou une infection virale antérieure, il y a une douleur dans l'oreille, qui se propage ensuite dans la région de l'oreille et dans la partie temporale de la tête, il peut s'agir d'une otite. Vous pouvez décider d’un diagnostic préliminaire en appuyant légèrement sur le tragus de l’oreille: si la douleur s’intensifie - c’est une otite, sinon - la raison n’est probablement pas une inflammation de l’oreille. L'oto-rhino-laryngologiste doit être impliqué dans le traitement de l'otite. En aucun cas, vous ne pouvez utiliser de chaleur ou faire des compresses chauffantes avant sa consultation. Si l'inflammation est au stade séreux, un tel traitement peut vraiment aider, et si la formation de pus a commencé, cela peut entraîner de graves complications.

Souvent, la douleur dans la tempe gauche indique une otite, avec la suspicion que vous devez consulter un médecin

Au moindre soupçon que l'otite soit la cause de la douleur dans la région temporale, il est nécessaire de contacter d'urgence un spécialiste en ORL: un traitement erroné de cette maladie peut entraîner des complications graves.

Syndrome de Kosten et autres maladies de l'articulation temporo-mandibulaire

L'articulation temporo-mandibulaire est formée par le processus articulaire de la mandibule et la même fosse de l'os temporal. Un trait distinctif de ces articulations est qu'un mouvement isolé à droite ou à gauche est impossible. Le déplacement d'une tête articulaire entraîne inévitablement un changement de position de l'autre. La perte d'un grand nombre de dents, notamment d'une malocclusion ou de mauvaises habitudes, conduit à ce que les mouvements de la mandibule deviennent asymétriques.

Si la tête articulaire se déplace sur une trajectoire irrégulière, la capsule articulaire est étirée, ce qui peut provoquer une inflammation réactive ou un processus dystrophique: arthrite ou arthrose. La douleur dans la tempe gauche se produit lorsque l'articulation gauche est touchée et vice versa. Dans le voisinage immédiat de la capsule est un noeud prylonotny, sont les branches du nerf trijumeau et du visage. En se déplaçant sur le côté, la tête articulaire peut irriter un ou plusieurs nerfs, provoquant des douleurs au niveau de la tempe, de l'oreille, s'étendant jusqu'à l'arrière de la tête et du cou, parfois jusqu'à l'œil, ainsi qu'une paresthésie des tissus de la cavité buccale - il s'agit d'un dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire (Kosten).

Le syndrome de Kosten peut provoquer des maux de tête - dysfonctionnement de l'articulation temporo-mandibulaire

Le dentiste est impliqué dans le traitement de maladies de l'articulation temporo-mandibulaire d'origine non rhumatismale. Le syndrome de Kosten est traité par des orthopédistes et l'arthrite et l'arthrose sont traités par des orthopédistes conjointement avec des chirurgiens. Quel que soit le type de maladie, des prothèses rationnelles et la restauration des stéréotypes corrects des mouvements de mastication sont nécessaires.

La migraine

La douleur migraineuse se fait sentir non seulement dans la région temporale, mais aussi dans le front et les yeux, parfois dans toute la moitié de la tête. L'attaque dure de quelques minutes à plusieurs heures, dans les cas graves - plus d'une journée. L'acceptation d'analgésiques simples et d'anti-inflammatoires non stéroïdiens ne soulage pas la douleur, mais dans certains cas, elle peut légèrement soulager la maladie. Si ces médicaments éliminent une attaque, alors ce n'est probablement pas une migraine. En plus de la douleur, la sensibilité à la lumière et aux sons, aux nausées, aux vomissements et aux acouphènes augmente. En règle générale, les sensations douloureuses sont localisées dans une moitié de la tête: gauche ou droite.

La migraine ne disparaît généralement pas après la prise d'analgésiques simples, mais ils peuvent soulager une crise.

Le neuropathologiste est engagé dans le traitement de la migraine, il existe des médicaments pour arrêter l'attaque et recevoir dans la période intercritique. Si l'exclusion des facteurs de risque: stress, surmenage, consommation d'alcool, tabagisme, utilisation de contraceptifs hormonaux - produit un effet positif prononcé, la correction du médicament en dehors de l'attaque n'est pas nécessaire. Sinon, le médecin choisit la classe du médicament et son dosage individuellement, car la réaction au même médicament varie selon les patients.

Le traitement médicamenteux de la migraine est effectué avec l'utilisation de médicaments puissants, qui ne doivent être désignés que par un médecin neurologue. Le groupe de médicaments est sélectionné individuellement, car la réaction à ceux-ci varie selon les patients.

Céphalée (faisceau)

Les attaques dans ce cas, les unes après les autres avec une pause de plusieurs heures, formant une série ou des liasses. Une douleur aiguë et très intense dans l'oreille, les yeux et la tempe se produit presque toujours d'un côté: à gauche ou à droite. Si l'attaque s'est initialement produite du côté droit, la douleur à la tempe gauche ne se produit presque jamais. Si pendant une migraine, les crises peuvent durer plusieurs jours, elles sont beaucoup plus courtes pour les maux de tête causés par le faisceau - de 15 à 60 minutes, mais l'intensité de la douleur est beaucoup plus forte. Lors d'une attaque, la peau du visage et le blanc de l'œil du côté affecté deviennent rouges, une déficience visuelle est possible.

Les causes de la céphalée en grappe ne sont pas connues de manière significative, il n'existe donc pas de traitement étiotropique. L'attaque peut être déclenchée par la consommation d'alcool. Les patients sont donc encouragés à l'abandonner. Pendant la période intercritique, la consommation d'alcool n'a aucun effet sur votre bien-être. Si les grappes sont courtes et que les pauses durent plus d'un an, le traitement spécifique n'est pas appliqué. Pour soulager la douleur, il est recommandé de faire une inhalation d'oxygène, en prescrivant de l'ergotamine, des triptans ou des gouttes nasales avec de la lidocaïne. Des médicaments antiépileptiques, des corticostéroïdes et des bloqueurs des canaux calciques sont utilisés pour prévenir les convulsions.