Traitement du coeur

La migraine

La douleur à la tête accompagne de nombreuses maladies. Il peut parler à la fois d'une pathologie générale et d'une maladie locale des organes de la tête. Les maladies infectieuses, les pathologies vasculaires, les troubles métaboliques et les lésions cérébrales peuvent provoquer un malaise. Ce qui compte, c'est l'heure et les conditions d'apparition du symptôme, sa durée et sa force, sa localisation. Par exemple, une douleur aiguë à la tête au lever peut être le signe de pathologies graves.

Raisons

Le mal de tête au lever s'appelle également orthostatique. Les états suivants peuvent le provoquer:

  • ponction lombaire;
  • blessure à la tête;
  • hypotension orthostatique;
  • interventions neurochirurgicales;
  • caractéristiques anatomiques des méninges;
  • facteurs génétiques (syndrome de Marfan, Ehler-Danlos).

Le mal de tête orthostatique est une douleur sourde à la tête d’une force importante, qui survient lorsqu’elle se lève brusquement. Il s'arrête lorsque vous prenez une position couchée. Accompagné d'une baisse de la pression intracrânienne.

Pourquoi une hypotension artérielle se manifeste-t-elle par une douleur à la tête lors du changement de position? Consultez les causes de la pathologie.

Découvrez pourquoi il y a des vertiges lorsque vous changez la position du corps: causes, diagnostic.

Circulation de la liqueur et causes des fuites

L'alcool est en mouvement constant. Il est produit dans le plexus choroïde des ventricules cérébraux, produisant jusqu'à 700 ml de liquide par jour, mais son volume constant est compris entre 150 et 270 ml. Des ventricules cérébraux, il pénètre dans l'espace sous-arachnoïdien du cerveau et de la moelle épinière. Dans le système veineux est absorbé à travers l'arachnoïde. En raison du volume stable, la pression à l'intérieur du cerveau est maintenue.

Le reste de la liqueur est au bord de la production et de l’aspiration. Une perte de liquide provoquera une chute de pression. Un facteur de fuite possible pourrait être un défaut de la paroi du cerveau. Ceci est généralement le résultat de blessures (TBI) ou de procédures médicales.

Souvent, après une ponction de la moelle épinière, des injections épidurales ou des opérations neurochirurgicales, les patients disent avoir mal à la tête en se levant. Ces symptômes apparaissent 48 heures après l'intervention, mais leur manifestation est parfois retardée jusqu'à sept jours.

Faites attention! Certaines blessures à la tête sont accompagnées d'un symptôme de «théière»: une fuite de LCR se produit par le nez. Parfois, un signe apparaît sans raison apparente.

Les syndromes génétiques d'Ehler-Danlos et de Marfan se manifestent par des défauts dans le développement du tissu conjonctif, qui affecte toutes les articulations. Peut-être la courbure de la colonne vertébrale, des articulations lâches. Une fuite de liquide céphalorachidien peut potentiellement se produire, entraînant un mal de tête aigu au lever.

C'est important! Parfois, une pression intracrânienne réduite a des causes non cérébrales - déshydratation, urémie ou abus de diurétiques.

Mécanisme de formation de la douleur

Le cerveau humain est une structure très délicate. La coque d’eau environnante a une fonction protectrice, elle joue le rôle d’amortisseur de chocs et de petites secousses. La pression des fluides est constante et soumise aux lois de la physique. Lorsque vous vous levez d'une position horizontale, le liquide céphalo-rachidien, ainsi que le cerveau, se précipite sous l'action de la gravité.

Avec une quantité normale de liquide, une forte augmentation du corps ne provoque pas de mal de tête. Si le liquide céphalo-rachidien ne suffit pas, les méninges sont resserrées et la douleur se fait sentir. Les vaisseaux cérébraux battent constamment avec le cœur. Par conséquent, la douleur peut prendre une teinte pulsée.

Diagnostics

Pour le diagnostic de l'hypotension intracrânienne, vous devez subir un examen approfondi. L'absence d'antécédents de traumatismes crâniens récents et d'interventions comportant une violation de l'intégrité des méninges complique la recherche de diagnostic. Selon les résultats de l'IRM, on peut suspecter une diminution de la pression intracrânienne. Ceci est caractérisé par les caractéristiques suivantes:

  • épaississement des méninges;
  • les coquilles sont bien contrastées;
  • les amygdales du cervelet sont décalées vers le bas;
  • le fluide s'accumule dans l'espace sous-dural;
  • la glande pituitaire est agrandie (voir adénome hypophysaire);
  • dilatation des veines sous-durales.

En cas d'écoulement nasal non lié au rhume, un test peut être effectué sur la bêta-2-transferrine, spécifique du liquide céphalorachidien.

Pour déterminer la localisation des fuites de fluide, utilisez la myélographie CT ou la cisternographie par radio-isotopes. Mais il est très difficile d'interpréter les résultats de la recherche.

Identifier une déshydratation générale suffit à mener une enquête. Les vomissements prolongés, la diarrhée, l'exercice excessif, en particulier par temps chaud avec un régime d'alcool inadéquat, conduiront à cette condition. Ensuite, il y aura des plaintes de douleur à la tête en se levant. En général, un test sanguin de déshydratation indique un "épaississement du sang" - une augmentation supérieure à l'hémoglobine et aux globules rouges normaux. L'urine de ces personnes est concentrée, la diurèse est réduite.

Diurétiques prescrits pour les maladies de l'appareil circulatoire, œdème. Mauvais régime, l'augmentation de la dose auto-administrée entraînera également une perte de liquide.

Pourquoi, en se levant, des mouches blanches apparaissent devant les yeux: causes principales et diagnostic.

Apprenez à montrer une diminution et une augmentation de la pression intracrânienne: principaux symptômes et principaux signes.

Traitement

La thérapie est étiologique. Si la maladie est provoquée par une piqûre ou une intervention chirurgicale, le repos au lit étant prescrit pendant plusieurs jours, le patient va bientôt cesser de se plaindre d'avoir mal à la tête au moment de se lever.

Dans la région spinale, le défaut de la membrane est traité avec un «patch de sang». Le patient prend du sang et s'injecte à la place des trous supposés. Le sang coagulé jouera le rôle du liège. Si une telle procédure n'est pas possible, le défaut est important, puis un traitement chirurgical est effectué. Le pronostic pour cette maladie est favorable.

Mal de tête quand je me lève

Le mal de tête peut survenir pour plusieurs raisons. Le problème est souvent de nature cardiaque ou neuropsychiatrique. Pour déterminer pourquoi vous avez mal ou êtes étourdi lorsque vous vous penchez ou lorsque vous vous levez, vous devez déterminer avec précision la nature de la douleur et sa localisation exacte. Il est nécessaire de prendre en compte le moment où une douleur matinale peut indiquer des problèmes de santé importants, et il ne faut pas négliger un tel signal. Cela est dû au fait que dans ce cas, la tête ne fait pas mal à cause du surmenage, mais à cause de problèmes de santé. Que faire dans ce cas, quelles raisons peuvent conduire au fait que la tête fait mal le matin et que d’autres seront abordées dans cet article.

Comment la douleur et le vertige se manifestent-ils?

Si vous vous levez brusquement, vous ressentez alors des vertiges ou des douleurs - une situation familière pour de nombreuses personnes. Lorsque cela se produit, beaucoup de panique survient, car beaucoup ne savent pas quoi faire dans ce cas ni quelles raisons peuvent provoquer les symptômes en question. Nous remarquons immédiatement que si vous vous levez brusquement et que seul un assombrissement apparaît dans les yeux, c’est-à-dire que votre tête ne tourne pas et qu’il n’ya pas de douleur, le problème peut être une violation de la circulation sanguine dans le nerf optique. Que faire dans ce cas? Assurez-vous de contacter votre médecin, car il est possible que la vision se détériore brusquement.

De plus, le matin, la tête peut tourner lorsque vous vous levez brusquement, avec les symptômes suivants:

  1. Nausée
  2. Membres affaiblis.
  3. Changer de teint.

Si la douleur survient lorsque vous tournez la tête, êtes accroupi ou éternuez, une maladie cardiaque ou vasculaire peut être diagnostiquée.

Il arrive souvent que les navires principaux ne soient pas suffisamment chargés, ce qui empêche toute contraction totale. Si vous changez la situation brusquement, les symptômes d'hypotension ou d'hypertension apparaissent assez vifs, souvent des douleurs pulsatiles, dans certains cas, la tête tourne. Si vous vous levez soudainement après un long sommeil, le cœur et les vaisseaux sanguins ne peuvent pas efficacement redistribuer le sang. Des congestions sont observées dans le bas du corps. Si ce processus entraîne des complications, des nausées et d’autres symptômes peuvent survenir.

Causes pathologiques des problèmes

Si la tête fait mal pendant une forte montée, le problème se pose pour les raisons suivantes:

  1. Syndrome de Ménière. Si la cause est en cause, alors la douleur est également accompagnée de problèmes avec l'aide auditive.
  2. L'anémie avec un manque de fer dans le sang entraîne le fait que vous vous sentez étourdi lorsque vous vous levez soudainement.
  3. Si des saignements abondants ont récemment été provoqués par une intervention chirurgicale, un accouchement, une menstruation abondante, il existe également des problèmes d'approvisionnement en sang du cerveau.
  4. Les maladies cardiaques en deviennent le plus souvent la cause, à cause des douleurs dans la région des tempes ou lorsque la tête commence à tourner à mesure que la position change.
  5. Souvent, des vertiges ou des douleurs apparaissent si des processus pathologiques se développent dans la glande thyroïde. Une forte libération d'adrénaline dans le système circulatoire entraîne une stimulation excessive du système cardiovasculaire, entraînant une privation d'oxygène.
  6. Dans de très rares cas, la tête tourne ou il y a douleur si le travail de l'appareil vestibulaire est perturbé. La cause du problème peut être le stress, la névrose, l’insomnie et la dépression.

Les points ci-dessus déterminent quand une gêne peut survenir si vous vous tenez debout. Que faire si le problème ne donne pas de repos?

Méthodes de traitement

Plusieurs traitements sont sélectionnés en fonction de la cause du problème. Le diagnostic ne peut être posé que par un neurologue après un examen approprié. Une série complète de recherches dépend des symptômes, mais elle consiste souvent en une IRM, un ECG, un scanner ou une radiographie. Notez que certaines enquêtes sont très coûteuses. Par conséquent, les médecins essaient de ne pas les prescrire.

Souvent, lorsqu'un problème survient, en cas d'étourdissement ou de douleur, les traitements suivants sont prescrits:

  1. Massage bien-être. Effectuer un massage adéquat a un effet positif sur les vaisseaux et stimule l’approvisionnement en sang des zones à problèmes.
  2. Lorsqu'un diagnostic précis est posé, un traitement réflexe est souvent prescrit. Cette méthode de traitement est très efficace, très populaire.
  3. L'aromathérapie est prescrite lorsqu'il est nécessaire de soulager la tension des vaisseaux. Cette méthode d'exposition, utilisée depuis de nombreuses années, consiste à utiliser des huiles spéciales.
  4. Dans des cas particuliers, l’usage de médicaments peut restaurer le travail de l’appareil vestibulaire. Des moyens normalisant la pression artérielle peuvent également être prescrits.
  5. Les médicaments de la catégorie des antihistaminiques peuvent soulager les vertiges et la douleur. De plus, en cas de nausée prolongée, on prescrit des médicaments qui peuvent aider à résoudre le problème.

Choisir de manière indépendante une méthode de traitement, en particulier de nature médicale, n’est absolument pas recommandé. Cela devrait être fait par un médecin sur la base des résultats de la recherche. L'auto-guérison peut faire plus de mal que de bien. Cependant, il est nécessaire de prendre en compte le moment où certains changements de mode de vie résoudront des problèmes, favoriseront la guérison.

Mode de vie sain

Malgré le fait que beaucoup critiquent les recommandations des nutritionnistes et des médecins sur le maintien d'un mode de vie sain, elles peuvent avoir un effet positif sur le corps. Le résultat n'apparaît pas immédiatement, mais reste longtemps.

Lorsque le matin fait mal ou étourdit, on recommande souvent ce qui suit:

  1. Refusez l'alcool, le tabagisme et la malbouffe, le café et le thé fort.
  2. Un mode de vie sain, qui implique de marcher à l'air frais et de prendre des pauses pendant le travail, réduit également la probabilité que les problèmes soient résolus.

Cependant, il convient de garder à l'esprit que si les symptômes en question apparaissent fréquemment, cela indique des problèmes plus graves qui ne dépendent pas du mode de vie. Un exemple peut être appelé effondrement orthostatique, qui commence par la douleur et le vertige, et se termine par l'obscurcissement des yeux et l'évanouissement.

Il est important de comprendre que, malgré la propagation des symptômes, qui proviennent même de facteurs mineurs, il est nécessaire de consulter un médecin après les avoir observés périodiquement. Seul le diagnostic opportun de la maladie permet de compter sur un résultat positif au cours du traitement.

Les personnes qui mènent une vie sédentaire passive devraient prendre des pauses pour se promener. Ceci s'applique aux personnes suivantes:

  1. Le personnel de bureau et les personnes dont le travail consiste à rester constamment sur le même lieu de travail.
  2. Enfants, écoliers et étudiants qui passent aussi beaucoup de temps à la table.

L'entraînement de l'appareil vestibulaire, qui consiste à effectuer des exercices de gymnastique et de sport, éliminera la probabilité d'un problème d'apparition de douleur et de vertiges.

En résumé

En conclusion, nous notons que toutes les personnes peuvent être divisées en deux catégories: les alarmistes et les passifs. Lorsqu'un problème survient, certains n'y prêtent pas attention, d'autres cherchent à le résoudre rapidement par les méthodes populaires. La cause des vertiges du matin est la privation d’oxygène, qui survient lorsque le sang coule du cerveau. Un symptôme peut indiquer un malaise normal, un manque de nutriments et de vitamines, mais des problèmes de santé graves au stade initial se manifestent également de la même manière. C'est pourquoi, si vous remarquiez la présence fréquente de vertiges lors d'une montée abrupte, vous pouvez alors consulter un médecin.

Pourquoi quand tu te lèves

Céphalées ou céphalées scientifiquement peuvent en indiquer beaucoup, et la véritable cause de l’inconfort ne réside pas toujours directement dans le crâne. Les neuroinfections, les ostéochondroses du rachis cervical, les problèmes de métabolisme, en particulier les maladies du système endocrinien (diabète sucré), les pathologies causées par des virus (ARVI, grippe, rhume, etc.), les tumeurs (malignes et bénignes) ne sont qu'une liste incomplète des circonstances phénomène très courant céphalées. La cour a également un rythme de vie rapide: vous devez vous lever tôt et vous coucher tard, de sorte que lorsque vous vous réveillez, vous ressentez un certain malaise.

Une forte maux de tête au lever se produit souvent en réaction à des changements structurels dans le travail des organes internes. Dans un tel cas, la consultation d'un spécialiste est nécessaire afin de détecter un écart à un stade précoce.

Maladies possibles et symptômes associés

Lorsque vous souffrez d'un mal de tête, il s'agit très probablement d'un signe d'un certain malaise. Il existe une liste de pathologies courantes:

  1. Dystonie végétative-vasculaire: Certaines personnes appellent cette affection «fatigue cérébrale», causée par un stress physique et émotionnel excessif. Pour VSD plus enclins dames. Ils ont un trouble dû à des changements dans les niveaux hormonaux pendant la grossesse, la ménopause. Mais aussi, le TRI se manifeste souvent chez les adolescents, car leur système nerveux est instable. Un petit enfant n'est presque pas touché par le TRI.

Aujourd'hui, des médecins du monde entier argumentent: le TRI est-il une maladie indépendante, car jusqu'à présent, la pathologie n'est pas incluse dans la Classification internationale des maladies. Il sera correct d'appeler l'IRR - dystonie neurocirculaire. Ce syndrome est un ensemble de déviations dans le travail des systèmes cardiovasculaire et nerveux, mais ne pose pas de danger pour la vie du patient.

Une céphalgie est une caractéristique de l'IRR. Dans ce cas, il existe un échec dans le processus de production des hormones endorphines et sérotoninergiques, car les parties cérébrales de l'hypophyse et de l'hypothalamus fonctionnent avec des altérations. En conséquence, l'état dépressif et nerveux, les sautes d'humeur, le malaise.

La douleur à la tête en se levant, quand une personne se lève le matin (après son réveil), diffère de la VSD avec une intensité relativement faible, mais l'attaque se poursuit tout au long de la journée. Les patients se plaignent d'une indisposition du type zingles.

  1. Oncologie: une personne se réveille avec un mal de tête. La céphalgie est le premier signe d'une tumeur en croissance dans le cerveau. Peu à peu, des vomissements sévères sont ajoutés, ce qui n'apporte pas de soulagement, la douleur est aggravée, des vertiges sont possibles, une perte de conscience et des convulsions soudaines semblables à des épiphriscus sont possibles. L’émergence de tumeurs se manifeste par une sensation d’inconfort dans la région où se trouve la tumeur: la partie frontale, les tempes ou l’arrière de la tête. L'intensité augmente toujours avec les mouvements, par exemple si vous vous tenez debout, changez de position, éternuez ou toussez.

La douleur à la tête lorsque vous vous levez n'est bien sûr pas un symptôme du cancer du cerveau. En outre, il existe des anomalies neurologiques: diminution du tonus musculaire, assombrissement des yeux, engourdissement des extrémités. Lorsque le cancer est découvert trop tard, la personne ne peut plus parler normalement, elle a une démarche distincte et des évanouissements se produisent souvent.

Si vous soupçonnez un cancer, n’ayez pas peur, vous devriez consulter un médecin. N'importe qui peut tomber malade: la probabilité d'une issue positive dépend directement du stade auquel la maladie a été découverte.

  1. Migraine: maladie neurologique causée par un tonus vasculaire instable, lorsque le rétrécissement initial est remplacé par un élargissement des parois des artères. Le désordre se manifeste toujours par des crises, dont la fréquence dépend des caractéristiques individuelles de la personne.

Les personnes souffrant de migraine se plaignent de ce que, lorsque je me lève, une vive douleur à la tête. Ça commence à palpiter à gauche ou à droite, ça fait mal de marcher, de rester debout, de se pencher, même une montée lente dans les escaliers donne une sensation désagréable à l'arrière de votre tête ou de votre tempe. Par conséquent, les patients essaient de mentir davantage. Il y a des vomissements, de la lumière et de la peur, des vertiges. Avant le début de la crise, une aura dite de migration apparaît, qui se traduit par:

  • troubles visuels;
  • la chair de poule;
  • engourdissement des membres, de la langue;
  • faiblesse caractéristique à droite ou à gauche;
  • aphasie
  1. Maladies catarrhales: elles sont généralement précédées de céphalées. Douleur dans la tête lors du changement de position, frissons, fièvre, douleurs articulaires, faiblesse, congestion nasale et gêne dans la gorge, éternuements, rhinorrhée. Avec le développement de l'intoxication, la céphalgie est aggravée, commence à faire plus mal. Le plus souvent, il est localisé dans la région du front ou à l'arrière de la tête.

L'hypothermie, les microorganismes pathogènes (virus) et les agents pathogènes infectieux contribuent au développement du rhume.

  1. Hypertension intracrânienne: augmentation de la pression intracrânienne. La maladie est souvent la conséquence de lésions cérébrales, par exemple après une blessure ou en raison du début des changements structurels dans les tissus de l'organe.

La cavité crânienne est un espace limité, de sorte que toute transformation du volume de ses composants affecte inévitablement l'état du cerveau. En fait, sa compression commence. Ce processus provoque des changements neuronaux démétaboliques.

Les maux de tête avec ICP accrue sont souvent plus graves en décubitus dorsal ou debout, car le liquide céphalo-rachidien (liquide céphalo-rachidien) dû à des troubles circulatoires commence à exercer une pression sur les parois du crâne.

  1. Ostéochondrose cervicale: une maladie du système musculo-squelettique, touchant principalement les disques intervertébraux. En raison d'un métabolisme inapproprié, les tissus des os et des cartilages exsudent progressivement pour devenir plus visqueux. Le processus conduit à une déformation progressive des disques. Ils commencent à exercer une pression sur les racines nerveuses situées à proximité et affectent également les vaisseaux sanguins conduisant au crâne. Leur compression a un effet négatif sur l'état du cerveau. Les symptômes suivants apparaissent:
  • maux de tête debout;
  • diminue la sensibilité de la région du cou, dans les bras et les épaules;
  • limitations non significatives de l'activité motrice dans le cou;
  • "Bruit" dans les oreilles;
  • visage engourdi;
  • vision réduite;
  • mains affaiblies;
  • l'insomnie;
  • douleur lancinante dans le cou, qui irradie au niveau des omoplates;
  • en tournant la tête, on entend un craquement caractéristique.

L'ostéochondrose provoque un long séjour dans la mauvaise posture, par exemple, lorsque vous devez vous asseoir sur une chaise inconfortable, une hypothermie («souffle» dans le brouillon »), si une personne a fortement tourné la nuque, un soulèvement de poids constant.

  1. Hypertension: maladie caractérisée par une pression artérielle élevée: 139/99 mm Hg. st. et au dessus. La maladie survient dans le cerveau et affecte le système nerveux central. Communication interrompue avec des vaisseaux ne recevant pas les impulsions nécessaires concernant les contractions ou les contractions. Par conséquent, il n'y a pas de réponse normale du corps au moment d'une situation stressante.

L'hypertension est primaire, lorsqu'elle apparaît comme si en elle-même, et secondaire, est une complication de la maladie principale (maladies des glandes surrénales, rétrécissement de l'aorte, etc.).

  • céphalée pleurnicher. La gêne est plus prononcée dans la région occipitale;
  • palpitations cardiaques, essoufflement;
  • "Bruit" dans la tête;
  • tremblement des membres supérieurs;
  • sommeil agité;
  • les jambes et les bras gonflent;
  • accès de nausée.

Diagnostics

Il convient de noter que les plaintes, lorsqu'une personne dit qu'il a mal à la tête quand je me lève, ne peuvent pas toujours être considérées comme la manifestation d'une maladie grave. Il arrive que la raison soit un excès ou un manque de sommeil, des conditions météorologiques changeantes, une posture inconfortable et d’autres phénomènes qui ne sont pas liés au travail des organes internes.

Par conséquent, pour répondre sans équivoque à la question: pourquoi, quand vous vous levez-vous, vous avez mal à la tête - seul un médecin peut le faire après une enquête. Ils montrent l'état du cerveau, les méthodes de neuroimagerie, les manipulations par ultrasons et d'autres options de test:

  • Tomodensitométrie: la méthode la plus précise pour diagnostiquer les pathologies des organes et des systèmes du corps humain. Aujourd'hui, le scanner est souvent utilisé pour établir des anomalies cérébrales. La technique, d’une part, est sûre et, d’autre part, très précise. Grâce à elle, les tumeurs et autres néoplasmes du crâne sont détectés, tout problème de circulation sanguine dans les vaisseaux cérébraux ou d’inhibition du système nerveux central est établi. Après la procédure, le médecin reçoit une image claire des os, des méninges et des artères.

Pour le scanner, un tomographe spécial est requis. La procédure se déroule soit avec l'introduction d'un agent de contraste, soit sans l'anesthésie. Le patient est couché sur le dos ou sur le côté. Une personne doit rester immobile tout le temps de l'examen, vous ne devez ni vous asseoir ni vous lever. C'est pour cette raison que la TDM n'est pas toujours recommandée pour les jeunes enfants ou les personnes souffrant d'un handicap mental. Ces catégories sont réalisées sous anesthésie générale;

  • imagerie par résonance magnétique: une alternative au scanner lorsque les rayons X sont contre-indiqués. Le plus souvent, l'IRM est utilisée pour déterminer l'emplacement et la taille des tumeurs dans le crâne, pour vérifier l'état du cerveau avant et après l'opération, pour comprendre pourquoi une personne a des maux de tête et des évanouissements. L'IRM donne au médecin une image complète de l'état de toutes les structures cérébrales;
  • Échographie des vaisseaux cervicaux: lorsque l'IRR change, en règle générale, le débit sanguin et augmente le tonus des artères;
  • recherche sur le liquide céphalo-rachidien: nécessite une ponction lombaire: le liquide est prélevé dans la région lombaire pour analyse. Ainsi, l'hypertension intracrânienne, la neuroinfection est établie;
  • Échoencéphalographie: étude des vaisseaux avec utilisation des ultrasons. La méthode non invasive n'a presque pas de restrictions et de contre-indications, elle est souvent prescrite. La procédure est très informative et donne une image complète de l'état des artères cérébrales, de la vitesse du flux sanguin. Grâce à la manipulation, il est possible de confirmer ou d'infirmer la présence de tumeurs, d'abcès, de kystes, d'hématomes afin d'identifier d'éventuels processus pathologiques dans les tissus cérébraux et les ventricules. La méthode facilite grandement le processus de diagnostic et vous permet également de surveiller la dynamique de récupération du patient afin de déterminer si le traitement prescrit a un effet positif.
  • Échographie Doppler du cerveau et du cou (UZDG): l'étude n'est pas dangereuse pour la santé, ne provoque pas de gêne. La procédure n'a pas de contre-indications, elle est autorisée même pour les bébés et les femmes enceintes. La manipulation reflète l'état de l'appareil valvulaire, des veines, des artères, la vitesse et la direction du flux sanguin, le degré de rétrécissement de la lumière des vaisseaux sanguins, le lieu de la compression. USDG prescrit pour suspicion d'ostéochondrose, d'hypertension artérielle;
  • surveillance intraventriculaire de la PIC: normale chez un adulte en position couchée, la PIC est au niveau de 7-15 mm Hg. st. Une indication de traitement est une augmentation à 20 mm Hg. st. Si de tels chiffres commencent à devenir très fréquents, cela signifie que des mesures urgentes sont nécessaires.

La surveillance intraventriculaire ICP vous permet de voir les changements d’indications dans la dynamique. La manipulation est effectuée dans des conditions stériles d'un établissement médical, car elle implique l'introduction d'un capteur pour les mesures;

  • électroencéphalographie (EEG) du cerveau: pendant la procédure, l'enregistrement des signaux électriques provenant des décharges produisant des neurones se produit. La mesure des biopotentiels vous permet de définir la plus petite transformation dans le tissu cérébral et le tomographe ne les détecte pas toujours. L'EEG est indispensable au diagnostic différencié, avec névroses, troubles psychiatriques, paroxysme végétatif. Au moment de l'étude, des capteurs spéciaux sont installés sur la tête du patient. La personne est assise ou couchée.

Pour pouvoir répondre à la question le plus précisément possible: pourquoi la douleur à la tête en position assise ou debout est-elle nécessaire, une série de tests de laboratoire est requise:

  • biochimie sanguine et KLA (analyse générale). Les méthodes vous permettent d'identifier les processus inflammatoires dans le corps (ce qui signifie qu'il y a un foyer d'infection si la RSE et les leucocytes sont dépassés) et indiquent le niveau de diverses substances (hémoglobine, glucose, cholestérol). Cependant, dans les pathologies vasculaires, de telles études n’ont pas une grande importance. Les données montrent l'état du sang dans son ensemble.
  • analyse d'urine: confirme indirectement les maladies du tractus urinaire, indique les anomalies des reins, comment vont les processus métaboliques dans le corps, quelle est la dynamique de récupération. La présence dans l’urine de glucose, de protéines, d’une acidité accrue - tout cela suggère une maladie possible et nécessite un examen approfondi;
  • coagulogramme: vérifier la coagulation du sang. Une augmentation des taux indique une tendance à la formation de caillots sanguins, une réduction - une probabilité élevée de saignement. Une évaluation complète d'un coagulogramme indique des pathologies vasculaires, des problèmes cardiaques et des problèmes de foie.