Traitement et diagnostic des angiomes cérébraux (caverneux, veineux)

Secouant

L'incidence des tumeurs à la tête augmente chaque année, ce qui est alarmant pour les médecins de différents pays. Une tumeur bénigne, qui est un "enchevêtrement de vaisseaux sanguins" - c'est l'angiome du cerveau.

Extérieurement, la pathologie ressemble à une tache de naissance de bordeaux ou de rouge. L'éducation est observée sur les muqueuses et la peau, avec le groupe de risque principal - les filles nouveau-nées.

La plupart des angiomes disparaissent à l'âge de dix ans, mais cela ne signifie pas qu'il n'y a pas de danger. La tumeur peut se propager aux organes internes, ce qui entraîne un certain nombre de conséquences négatives. Le principal problème concerne les dommages subis par le cerveau, la colonne vertébrale et le cerveau. Quelles sont les causes de l'angiome cérébral et existe-t-il un moyen de le guérir?

Causes de la pathologie et de sa manifestation

Le développement de pathologies est souvent associé à des blessures à la tête, à diverses infections infectieuses et à des anomalies vasculaires.

A propos, ce sont les anomalies vasculaires qui provoquent l'apparition d'angiomes dans 95% des cas. Les tumeurs localisées à la surface de la peau ne posent pas de risque important. Bien pire que les balles qui touchent la région du cerveau.

Reconnaître l'angiome qui a frappé la moelle épinière peut être un engourdissement des bras, des jambes et du torse, un dysfonctionnement des organes pelviens, des douleurs dans les membres et le dos. Le néoplasme est caractérisé par un effet de compression.

Étant donné que la maladie est étroitement liée aux hémorragies, elle doit être rapidement diagnostiquée et traitée. Autrement, des conséquences sous la forme d'accidents vasculaires cérébraux, de troubles cérébraux et de convulsions sont possibles.

Voici une liste de symptômes indiquant une pathologie probable:

  • mal de tête (intensité, caractère et fréquence variables);
  • des convulsions;
  • crises d'épilepsie;
  • paralysie de parties du corps;
  • des vertiges;
  • des nausées et des vomissements;
  • troubles du goût et de la parole;
  • bruits de tête;
  • aphasie (absence totale de langage);
  • violations des processus mentaux;
  • perte de mémoire, manque d'attention.

Classification des maladies

Les médecins sécrètent des angiomes capillaires, caverneux et veineux. Chacun de ces types est dangereux à sa manière. La tumeur capillaire affecte le réseau de petits capillaires. Le type caverneux a la forme d'une formation pourpre caverneuse, le flux de sang à l'intérieur de laquelle est brisé.

Le type veineux se distingue par une couleur bleu foncé ou marron, alors qu'il est capable de progresser de manière autonome - cette propriété peut provoquer un accident vasculaire cérébral.

Le plus dangereux est l'angiome veineux du cerveau - le pourcentage de décès y est particulièrement élevé. Le type caverneux conduit à un certain nombre de changements vasculaires pathologiques.

Les cavernomes spécifiques sont remplis de sang et atteignent parfois des tailles impressionnantes. Les complications résultent de la fragilité des parois des vaisseaux sanguins, pouvant conduire à une hémorragie cérébrale.

Angiome caverneux

Les cavités vasculaires, appelées cavernes, sont à la base de cette terrible pathologie. Angiome caverneux du cerveau - une maladie extrêmement dangereuse. Les parois de la cavité sont séparées par de minces ponts peu résistants. L'éducation peut se rompre, entraînant une hémorragie cérébrale et la mort.

Voici une liste de symptômes qui indiquent le développement d'un cavernome:

  • vomissements et nausées;
  • maux de tête croissants (les médicaments n’aident pas);
  • bourdonnement dans les oreilles;
  • troubles mentaux, inattention;
  • perturbations au niveau des sens (goût, odeur, vue);
  • paralysie et parésie des membres;
  • crises d'épilepsie.

Les médecins appellent une bombe à retardement l'angiome caverneux. L'hémorragie peut survenir à tout moment - le moment fatidique est difficile à prévoir. La phase négligée entraîne de nombreux troubles de la conscience. Des zones entières du corps peuvent être paralysées.

Si les crises convulsives ne répondent pas au soulagement médical, c'est une autre raison pour réfléchir à leur état et effectuer un diagnostic à grande échelle.

Angiome veineux

Cette pathologie exerce une pression continue sur le cerveau et est souvent compliquée par des hémorragies. Le pourcentage de mortalité est beaucoup plus élevé que celui de la cavité.

Après la formation du plexus choroïde, les symptômes commencent à se manifester. L'affaire ne se limite pas à la douleur.

Notez les signes suivants:

  • perte de sensibilité de la peau;
  • des convulsions;
  • des vertiges;
  • nausée vomissements;
  • crises d'épilepsie;
  • manque de motivation;
  • perte de contrôle de la voix;
  • attention réduite;
  • déformation de l'estime de soi.

La localisation des angiomes peut affecter la nature du trouble. Par exemple, une tumeur frontale entraîne une diminution de l'activité mentale et le pariétal est associé à un manque de douleur et à une sensibilité tactile.

Le cervelet affecté est associé à des pathologies des muscles squelettiques, des déséquilibres et de la coordination.

Les symptômes de la maladie sont très particuliers:

  • la variabilité de l'écriture manuscrite;
  • tremblement moteur;
  • discours scanné;
  • mouvement lent.

Diagnostic et traitement de la pathologie

Lorsqu'un angiome est détecté, les médecins prescrivent un traitement d'urgence, dont la nature dépend du type et de l'emplacement de la tumeur. Les injections et les pilules de la médecine moderne angio, malheureusement, ne se sont pas développées.

Tout traitement médicamenteux est temporaire et n’élimine pas les causes de la maladie. Cela signifie que dans le diagnostic de la tumeur devra aller pour une intervention chirurgicale.

Avant d’envoyer un patient à la chirurgie, les médecins effectuent de nombreuses études de diagnostic, notamment des antécédents, de l’angiographie et du scanner. Lors de la détection des cavités, les diagnostics IRM sont utilisés.

Pour mieux planifier l'opération, les chirurgiens prescrivent également une tractographie. Après avoir reçu une image complète de ce qui se passe, vous pouvez utiliser l'une des trois méthodes d'intervention chirurgicale suivantes:

  1. Désinstaller. Utilisé pour la localisation superficielle de la tumeur. Considéré comme le type de traitement chirurgical le plus traumatisant, il est appliqué moins souvent.
  2. Présentez la fermeture. Il est réalisé par un cathéter vasculaire directement dans l'angiome.
  3. Gamma Knife Le flux sanguin à l'intérieur de l'angiome est arrêté par radiation.

Ne soyez pas induit en erreur par le terme "tumeur bénigne". Toute néoplasie provenant du cerveau humain présente un risque potentiel pour la santé.

Il est préférable de diagnostiquer la pathologie à un stade précoce - avec une petite taille de tumeur, il peut ne pas être possible de se rendre à la chirurgie. Pour commencer, les médecins se limiteront à la sclérothérapie. Des substances spéciales aideront à "boucher" les vaisseaux et à prévenir le développement de la maladie. Prenez soin de vous et passez plus souvent des examens complexes!

Angiome dans la tête

Angiome - une formation bénigne constituée de vaisseaux sanguins ou lymphatiques. L'angiome caverneux (hémangiome) est une pathologie vasculaire, souvent congénitale ou se manifestant tout au long de la vie. La base de la formation des angiomes - la prolifération pathologique des vaisseaux sanguins et lymphatiques. Plus souvent, la maladie est diagnostiquée chez les enfants. La différence caractéristique entre les pathologies caverneuses est une croissance intensive et une expansion. Il y a des formations sur la couche épidermique superficielle et sur les muqueuses des organes internes. Diagnostiquer la déviation en utilisant l'imagerie par résonance magnétique et calculée. Neurochirurgien ou oncologue traite le traitement en fonction de la localisation. Une complication dangereuse est la formation de saignements.

Qu'est ce que c'est

L'hémangiome caverneux est une tumeur vasculaire de nature bénigne. La pathologie est constituée de vaisseaux sanguins ou lymphatiques (lymphangiomes). Le plus souvent, la maladie touche les enfants chez qui la tumeur vasculaire est formée in utero à la suite de l'imbrication de veines, d'artères et de capillaires. La nature d'une tumeur caverneuse est une concentration pathologique de vaisseaux tortueux anormalement dilatés, ce qui entraîne une stagnation du sang à l'intérieur. La présence de 3 à 4 tumeurs s'appelle l'angiomatose. L'angiome cérébral est formé chez les enfants en raison du sous-développement du système circulatoire.

La taille des tumeurs pathologiques varie de un millimètre à 2-3 centimètres ou plus. Dans de rares cas, de vastes zones sont touchées. La pathologie caverneuse comprend des cavités (microcavités), dont la surface est recouverte de cellules endothéliales spécifiques et où le plasma stagne à l'intérieur. Diagnostiquer un écart chez 1 à 2 personnes sur 200 et dans 40% des cas, il est asymptomatique. Dans un quart des cas, le cavernome est héréditaire. Lorsque plus de 4 formations sont trouvées à la surface de la peau, une étude est prévue pour exclure la présence de formations caverneuses sur les organes internes.

Les angiomes caverneux sont plus souvent diagnostiqués dans le foie, le cerveau, la colonne vertébrale et la peau. Retour à la table des matières

Types et localisation

Le tableau clinique de la maladie dépend de la localisation et de la taille de la formation. Elles révèlent une pathologie au cours de la première année de la vie d’un enfant et des formations internes se trouvent accidentellement à tout âge lors d’examens de routine. Les symptômes apparaissent lorsque le plexus vasculaire serre les tissus environnants et les organes adjacents. Les formes de la maladie et la description en fonction du lieu sont présentées dans le tableau ci-dessous.

Angiome du cerveau: symptômes, traitement

L'angiome est une tumeur bénigne qui se développe à partir des cellules du sang ou des vaisseaux lymphatiques. Extérieurement, une telle tumeur ressemble à une boule de vaisseaux enchevêtrés. Il peut être de différentes tailles (de quelques millimètres à plusieurs centimètres), de différents degrés de plénitude et situé dans différents organes ou sous-cutanés.

Les angiomes peuvent également se former dans le cerveau. Parfois, ces tumeurs ne se manifestent pas, sont inoffensives et une personne peut même ne pas être consciente de son existence. Cependant, malgré sa bonne qualité, l'angiome représente souvent un danger important pour le patient. Cette tumeur est sujette aux hémorragies et peut comprimer le tissu cérébral, affectant le travail de cet organe et d’autres.

Dans cet article, nous vous présenterons les causes, les types, les symptômes, les méthodes de diagnostic et le traitement des angiomes cérébraux. Cette information vous aidera à remarquer les symptômes inquiétants à temps et vous pourrez contacter le médecin pour élaborer un plan de traitement efficace.

Raisons

Jusqu'à présent, les causes du développement de telles tumeurs ne sont pas entièrement comprises. Selon les statistiques, les enfants sont les plus sujets à l'apparition de néoplasmes vasculaires dans le cerveau, ce qui s'explique par l'immaturité de leurs organes et systèmes internes.

Dans 95% des cas, les angiomes cérébraux sont congénitaux et se développent à la suite de certaines anomalies génétiques. Les 5% restants sont causés par des lésions infectieuses des vaisseaux cérébraux ou résultent de blessures. Les angiomes se forment surtout après un traumatisme crânien grave.

En outre, les scientifiques suggèrent que diverses maladies graves (telles que la cirrhose du foie) ou des tumeurs de forte oncogénicité qui se développent dans d'autres organes peuvent provoquer le développement de tels néoplasmes vasculaires.

Toutes les raisons ci-dessus peuvent provoquer l'apparition d'un seul angiome et conduire au développement de l'angiomatose (la formation de multiples tumeurs).

Mécanisme de développement de l'angiome

Normalement, un vaisseau artériel est d'abord divisé en artérioles plus petites, qui se ramifient ensuite en vaisseaux encore plus petits, les capillaires. Ils se dissipent en réseau et forment ensuite les veinules et les veines.

En cas d'angiome, une séparation similaire des vaisseaux ne se produit pas et l'artère passe immédiatement dans la veine. Une telle formation anormale de la circulation sanguine entraîne une altération de la circulation sanguine, car le vaisseau pathologique «vole» le réseau vasculaire normal et le cerveau ne reçoit pas une nutrition suffisante. En conséquence, certains symptômes neurologiques apparaissent, dont les manifestations dépendent de la localisation de l'angiome dans l'une ou l'autre partie du cerveau. De plus, lorsqu'elle atteint une taille importante, la tumeur serre les tissus de cet organe vital et perturbe leur fonctionnement.

Types d'angiomes du cerveau

Selon la structure, ces types d'angiomes sont distingués:

  • capillaire - formé d'un réseau de petits capillaires;
  • veineux - constitué de vaisseaux rassemblés en boule, formant un tronc veineux dilaté;
  • Caverneux - est un ensemble de vaisseaux pathologiques et consiste en un ensemble de cavernes remplies de sang (cavités), séparées les unes des autres par des trabécules (membranes).

Les angiomes veineux du cerveau peuvent ne pas se manifester et une personne peut ne pas être consciente de leur présence jusqu'à un âge avancé. Dans certains cas, ils présentent certains symptômes, mais le plus souvent, le risque de rupture reste relativement faible.

Les angiomes caverneux sont plus dangereux. Leurs murs sont si minces et si faibles qu’une nouvelle croissance est toujours sujette à la rupture. Une telle complication peut être provoquée par diverses situations: stress, mouvements brusques (inclinaison de la tête, saut, etc.), hypertension artérielle, effort physique (même insignifiant). Selon les statistiques, une hémorragie cérébrale représente environ un tiers des patients atteints d'un angiome caverneux à un certain stade de son développement.

En fonction de la localisation des angiomes, les experts les subdivisent le plus souvent en types suivants:

  • angiome cérébelleux;
  • angiome des lobes frontaux;
  • angiome des lobes temporaux;
  • angiome des lobes pariétaux.

Les symptômes

Pendant un certain temps, l'angiome cérébral est asymptomatique. Cependant, lorsqu'une certaine taille est atteinte, le tissu tumoral commence à comprimer le cerveau et à faire apparaître certains signes de son fonctionnement anormal. Dans le pire des cas, le néoplasme peut déborder de sang de manière significative et provoquer la rupture des parois des vaisseaux pathologiques. Dans de tels cas, un tableau clinique d'hémorragie cérébrale apparaîtra.

Vous pouvez suspecter la présence d'un tel néoplasme pour les motifs suivants:

  • maux de tête - pression, douleur, sourde, lancinante, constante ou d'intensité croissante;
  • sensation d'inconfort dans la tête;
  • des vertiges;
  • les acouphènes;
  • convulsions et convulsions;
  • accès de nausée et de vomissements;
  • déficience visuelle;
  • troubles de la parole;
  • paralysie et parésie;
  • démarche chancelante;
  • troubles de la coordination;
  • violation du goût et de l'odorat;
  • troubles de la mémoire, troubles de la pensée et de l'attention.

La variabilité et la gravité des symptômes dépendent du type, de la taille de l'angiome et de la zone de localisation.

Angiome capillaire

Ces tumeurs sont presque toujours asymptomatiques et ne provoquent que de rares hémorragies.

Angiome veineux

Pour la première fois, de telles formations dans le cerveau se manifestent par des maux de tête. Un peu plus tard, les symptômes suivants apparaissent:

  • des vertiges;
  • troubles de la sensibilité cutanée;
  • des convulsions;
  • des nausées et des vomissements;
  • crises d'épilepsie (parfois).

Angiome caverneux

Ce type d'angiome cérébral est le plus dangereux, c'est pourquoi on l'appelle souvent la «bombe à retardement». Lorsqu'une certaine taille est atteinte, la tumeur se manifeste par des symptômes d'altération de la circulation cérébrale et de compression du tissu cérébral. L'amincissement de ses parois vasculaires représente toujours le risque d'hémorragie dans le tissu cérébral.

L'angiome caverneux le plus commun du cerveau se manifeste par les symptômes suivants:

  • maux de tête croissants, non résolus par l'utilisation d'analgésiques;
  • des nausées et des vomissements;
  • le bruit et les acouphènes;
  • violations de l'odorat, du goût, de la vision;
  • détérioration de l'attention;
  • troubles de la pensée;
  • parésie et paralysie des bras et des jambes;
  • crises d'épilepsie (parfois).

La complication la plus dangereuse d'une telle tumeur peut être la rupture de ses cavités et l'hémorragie cérébrale ultérieure. Si une telle hémorragie a déjà été observée, le risque de récidive augmente considérablement.

Aux stades avancés, l'angiome caverneux peut entraîner des troubles de la conscience, une augmentation des épisodes de crises convulsives et la survenue d'une paralysie des membres ou des parties du corps. Et les hémorragies répétées augmentent considérablement le risque de décès du patient.

Symptômes d'angiomes en fonction de la localisation

Les autres symptômes de l'angiome dépendent des régions du cerveau comprimées.

Lobes frontaux

Ces parties du cerveau sont responsables de la possibilité de maîtriser diverses compétences, de prendre des initiatives, d’analyser la situation et de prendre des décisions. Avec une telle localisation d'angiome, le patient apparaît les troubles suivants de l'activité cérébrale:

  • perte de contrôle de la parole;
  • attention réduite;
  • troubles de la pensée;
  • distorsion de l'estime de soi;
  • manque de désir et de motivation.

Lorsque l'angiome est situé dans le lobe frontal droit du patient, il se produit des changements de comportement et une méconnaissance des actions, une dépression de l'humeur et une diminution des performances mentales.

Lobes pariétaux

Avec la défaite de ces parties du cerveau, le patient apparaît ces symptômes:

  • perte de sensibilité à la douleur;
  • changement ou distorsion complète de la sensibilité à la température;
  • violation de la perception tactile.

Parfois, une telle localisation des angiomes conduit à une perte complète de la capacité à comprendre et à comprendre le texte lu. Ces symptômes tumoraux indiquent des dommages importants au centre de traitement de la parole.

Cervelet

Dans le cervelet, les hémisphères gauche et droit sont isolés.

Si l'angiome est localisé dans l'hémisphère gauche, les symptômes suivants apparaissent:

  • changement de démarche;
  • des vertiges;
  • incohérence dans les actions des muscles squelettiques;
  • mouvements oscillatoires des yeux haute fréquence (nystagmus).

Si l'angiome est localisé dans l'hémisphère droit, les symptômes suivants apparaissent:

  • tremblement des membres lors de la tentative de mouvements;
  • mouvements lents et discours;
  • apparition de discours numérisés;
  • changer l'écriture.

Lobes temporaux

De tels angiomes peuvent être asymptomatiques pendant longtemps. Plus tard, en fonction de la zone de compression, le patient peut présenter les symptômes suivants:

  • crises convulsives;
  • crises psychomotrices;
  • hallucinations (visuelles, sonores, gustatives, olfactives);
  • troubles de la parole;
  • défauts du champ visuel.

Lobes occipitaux

Lorsque les angiomes localisés dans les lobes occipitaux peuvent présenter les symptômes suivants:

  • défauts du champ visuel;
  • crises d'épilepsie avec aura visuelle antérieure (éclairs de lumière).

Diagnostics

Aux stades initiaux, les angiomes cérébraux sont généralement asymptomatiques et sont détectés au hasard lors de l'examen cérébral d'autres maladies. Le médecin peut suspecter la présence de telles tumeurs, en se concentrant sur les plaintes du patient, qui apparaissent lorsque la taille du néoplasme et la compression du tissu cérébral augmentent.

Les méthodes d'examen instrumentales suivantes peuvent être prescrites pour le diagnostic et la détermination des tactiques de traitement:

  • IRM (avec contraste);
  • Scanner (avec et sans contraste);
  • l'angiographie.

Traitement

Lors de la détection d'un angiome cérébral, il est presque toujours recommandé au patient de le retirer chirurgicalement. Avant l'intervention, on prescrit au patient des médicaments pour éliminer divers symptômes de la tumeur: sédatifs, analgésiques et agents vasculaires. Le médecin peut recommander au patient l'observation de suivi de la pathologie uniquement dans les cas d'angiomes veineux asymptomatiques et non sujets à une croissance rapide. Si le néoplasme ne se développe pas, alors la chirurgie ne peut pas être effectuée.

Différents types d'interventions chirurgicales peuvent être effectués pour éliminer les angiomes:

  • ablation d'angiome - l'opération est effectuée de manière traditionnelle et consiste en l'excision d'accumulations vasculaires;
  • sclérose du serpentin vasculaire - le médicament sclérosant est injecté dans la lumière des vaisseaux tumoraux à travers un cathéter et «scelle» les vaisseaux pathologiques;
  • embolisation de la spirale vasculaire - cette technique mini-invasive consiste à insérer une hélice de platine ou un embolisate liquide à travers un cathéter dans la lumière des vaisseaux qui, après l'insertion, obstruent les vaisseaux pathologiques et les désactivent de la circulation sanguine générale;
  • Gamma-knife - Cette opération radiochirurgicale non invasive sans ouverture du crâne est réalisée à l'aide d'une installation spéciale, effaçant la tumeur vasculaire avec des faisceaux de rayonnement radioélectrique;
  • Cyber ​​Knife - cette technique de radiochirurgie non invasive est également réalisée à l'aide d'une configuration spéciale qui agit sur le tissu tumoral avec des faisceaux de rayonnement à faible dose sous différents angles;
  • Angioplastie - Une telle intervention peu invasive consiste à implanter des endoprothèses vasculaires et des ballonnets afin de rétablir une circulation cérébrale normale.

Le choix de l'une ou l'autre méthode de traitement chirurgical des angiomes cérébraux est déterminé par la disponibilité de la tumeur et d'autres indications cliniques identifiées lors de l'examen du patient. Aujourd’hui, dans le traitement de telles tumeurs, les chirurgiens préfèrent les techniques mini-invasives ou radiochirurgicales, ils permettent un impact minimal sur les tissus environnants et facilitent considérablement la rééducation du patient après la chirurgie.

Une attention particulière dans le traitement de l'angiome du cerveau mérite les méthodes de la chirurgie stéréotaxique - Gamma et Cyber ​​Knife. Ces interventions sont non invasives, peut-être dans les zones les plus inaccessibles du cerveau et permettent d’agir avec une grande précision sur le tissu tumoral, provoquant une oblitération vasculaire.

Les angiomes cérébraux sont des tumeurs bénignes. Cependant, leur présence n'est pas toujours inoffensive, car ils peuvent entraîner une compression importante du tissu cérébral, l'apparition de symptômes nuisant gravement à la qualité de vie du patient et une hémorragie au cerveau. De telles tumeurs ne peuvent être enlevées que chirurgicalement. Parfois, avec une petite taille de la tumeur et un faible risque de rupture, le patient peut se voir proposer une observation au dispensaire de la croissance de la tumeur.

Angiome caverneux

Hémangiome, cavernome, malformation - tels sont les noms d'une maladie aussi très dangereuse, comme l'angiome caverneux. La maladie est une anomalie vasculaire, principalement congénitale.

La pathologie peut être détectée à tout âge par hasard ou par des troubles neurologiques manifestes.

Code CIM-10

Causes de l'angiome caverneux

L'angiome caverneux peut être congénital ou sporadique. La pathogenèse du type congénital de la maladie est considérée comme plus étudiée. À l'heure actuelle, il existe des preuves d'un type de transmission autosomique dominant, et certains gènes du septième chromosome ont été identifiés et identifiés, lesquels, lorsqu'ils sont modifiés, entraînent la formation de faisceaux vasculaires pathologiques.

Des expériences avec les gènes détectés ont démontré que la formation d'angiomes caverneux est prédéterminée par un trouble de la formation des structures cellulaires de l'endothélium. On suppose que les protéines codées par certains gènes fonctionnent dans une direction.

Les causes des angiomes sporadiques n'ont pas encore été identifiées. Il n'y a que des hypothèses théoriques avancées par de nombreux scientifiques. Cependant, il n'y a actuellement aucune preuve claire pour de telles théories:

  • théorie des formations radio-induites résultant de l'irradiation;
  • théorie de la pathologie immunitaire, inflammatoire et infectieuse.

Pathogenèse

Le diamètre de l’angiome peut varier considérablement - de quelques millimètres à quelques centimètres. Le type d’éducation le plus répandu a une taille d’environ 20-30 mm.

La malformation peut être localisée dans n’importe quelle partie du système nerveux central:

  • 80% des angiomes sont situés dans les parties supérieures du cerveau;
  • 65% d'entre eux sont situés dans les lobes frontaux, temporaux et pariétaux;
  • 15% tombe sur les formations vasculaires du tubercule optique, les noyaux gris centraux;
  • 8% sont des angiomes cérébelleux;
  • 2,5% de plexus vasculaire dans la moelle épinière.

Symptômes de l'angiome caverneux

La symptomatologie de la maladie dépend principalement de l'emplacement de l'éducation. Les crises d'épilepsie associées à des symptômes neurologiques aigus ou subaigus sont considérées comme l'un des signes les plus caractéristiques. Les premiers signes peuvent apparaître simultanément avec des manifestations cérébrales, ainsi qu'indépendamment:

  • maux de tête, qui au début peuvent être faibles et transitoires, se transformant ensuite en un puissant, pas éliminé par les médicaments classiques;
  • crises d'épilepsie;
  • sensation de bruit ou de bourdonnement dans la tête ou dans les oreilles;
  • démarche instable, troubles de la coordination des mouvements;
  • troubles dyspeptiques sous forme de nausées et de vomissements;
  • développement de paralysie, faiblesse et engourdissement des membres;
  • détérioration de la fonction visuelle et auditive, troubles de la mémoire, de l'attention, troubles de la parole, confusion dans les pensées.

Il arrive souvent que l’hémangiome caverneux ne se manifeste par aucun signe. Un grand nombre de personnes peuvent vivre sans même connaître leur maladie. Chez ces patients, la maladie se rencontre dans le diagnostic d'autres pathologies, dans la conduite d'études préventives ou dans la détection d'angiomes chez des proches parents.

Les formulaires

Comme nous l'avons dit, les symptômes de l'angiome caverneux dépendent en grande partie de l'emplacement de la formation vasculaire et de sa taille. Les manifestations de la maladie se produisent lorsque le faisceau de vaisseaux commence à exercer une pression sur les tissus environnants et les terminaisons nerveuses de certaines parties du cerveau.

  • Angiome caverneux du lobe frontal, en plus des symptômes habituels, peut s'accompagner d'une auto-régulation de l'activité mentale. Le fait est que les zones frontales du cerveau sont responsables de la motivation, de la définition et de la mise en œuvre des objectifs, du suivi de leurs actions et de l'évaluation des résultats. Les patients détériorent la mémoire, changent d'écriture, il y a des mouvements supplémentaires incontrôlés des membres.
    • L'angiome caverneux du lobe frontal gauche donne ce symptôme comme une violation de la régulation de la parole: le lexique de la personne devient pauvre, il oublie les mots et, en même temps, parle à contrecœur; il y a apathie et aucune initiative.
    • Les angiomes caverneux du lobe frontal droit se caractérisent au contraire par une activité de la parole excessive. Le patient peut périodiquement entrer dans un état d'affect, il devient émotionnel et parfois même inadéquat. L'humeur du patient est plus positive - souvent, il n'est pas conscient de l'apparition de la maladie en lui.
  • Angiome caverneux du lobe temporal gauche accompagnée d'une déficience auditive et de la parole. Le patient ne se souvient pas bien, perçoit le discours de quelqu'un d'autre en entendant moins bien. En même temps, dans son discours, il répète souvent et inconsciemment les mêmes mots plusieurs fois.

L'angiome caverneux du lobe temporal droit peut se manifester avec les symptômes suivants:

  • le patient cesse de déterminer l'appartenance des sons, ne peut pas trouver l'origine de tel ou tel bruit. Il en va de même pour les voix: une voix auparavant familière peut sembler étrangère.

Angiome caverneux du lobe pariétal souvent caractérisé par de soi-disant troubles intellectuels. Le patient perd la capacité de résoudre des problèmes mathématiques simples, oublie les règles élémentaires de division-multiplication, soustraction et addition. Perdu la logique et la capacité de penser techniquement.

Angiome caverneux du cervelet il survient parfois avec des symptômes graves - il s'agit d'une incertitude de la démarche et même d'une position assise, d'une position inadéquate de la tête et du corps (inclinaisons étranges, postures). Violation notable de la fonction de la parole, nystagmus, convulsions, contractures.

  • Angiome caverneux thrombotique généralement causée par une maladie infectieuse qui se propage principalement par les sinus nasaux et la cavité nasale. Les symptômes sont la fièvre, la faiblesse, l'hyperhidrose, la fièvre. Tout cela se produit simultanément aux signes standard d'angiome, en fonction de l'emplacement de la formation vasculaire.

Il existe un autre type d'angiomes qui soulève souvent des questions chez les patients: il s'agit d'un angiome caverneux avec une abondance d'hémosidérophages. De quoi parle-t-on?

Les hémosidérophages sont des cellules macrophages spécifiques qui incluent l'hémosidérine, un pigment contenant du fer. La présence de ces cellules signifie le flux dans le foyer pathologique du processus de résorption: les sidérophages apparaissent à 3-4 jours du début du processus et sont détruits au bout de 17-18 jours. La résorption est la résorption d'une masse de globules rouges en décomposition dans laquelle les macrophages jouent un rôle actif. Le degré de maturité des hémosidérophages peut déterminer la durée de l'apparition de lésions inflammatoires dans l'angiome.

Complications et conséquences

Quels effets ou complications peuvent causer l'angiome caverneux? Cela dépend directement de la région cérébrale dans laquelle se trouve le cavernome vasculaire, de sa taille, de l'évolution de la pathologie, du mode de vie du patient et de nombreux autres facteurs. Si une malformation est détectée trop tard ou si un processus inflammatoire ou dystrophique s'y développe, des complications peuvent survenir: rupture de la paroi vasculaire, hémorragie, augmentation de l'accumulation vasculaire et des cavités volumiques, trouble du flux sanguin local, altération de la circulation sanguine cérébrale et mort.

Cependant, le patient peut parfois vivre avec une telle pathologie sans se rendre compte de son existence. Mais cela vaut-il la peine de l'espérer, car les cas sont différents et personne n'est à l'abri de manifestations indésirables de la maladie. Cela s'applique également aux cavernomes - la maladie est imprévisible et personne ne peut dire comment elle se comportera à l'avenir. Les médecins conseillent donc sans équivoque: même en l'absence de manifestations cliniques, il est important de surveiller régulièrement l'évolution et l'état de la formation caverneuse vasculaire, de surveiller son développement et de procéder périodiquement à un traitement préventif, que le médecin vous prescrira.

Diagnostic de l'angiome caverneux

Le traitement d'un cavernome doit toujours commencer par un diagnostic complet, que les médecins déterminent individuellement pour chaque patient. La méthode de diagnostic général peut inclure les types d’études suivants:

  • Des analyses de sang détaillées (pour la présence d'inflammation, d'anémie), ainsi que le liquide céphalo-rachidien (pour la présence d'hémorragies dans le liquide céphalo-rachidien).
  1. Méthode d'angiographie - Examen aux rayons X des vaisseaux sanguins à l'aide d'un produit de contraste. L'image résultante aidera à détecter le degré de rétrécissement ou de destruction des vaisseaux cérébraux, à identifier les modifications de la paroi vasculaire et à identifier les points faibles. Une telle procédure de diagnostic est prescrite pour déterminer les troubles circulatoires dans le cerveau. Il vous permet de définir clairement l'emplacement, le volume et la forme de l'angiome, ainsi que de détecter le vaisseau endommagé. Le diagnostic est effectué dans une salle spécialement équipée. Au début, le médecin procède à une anesthésie locale, après quoi il pénètre dans le vaisseau avec le cathéter élastique et le fait avancer jusqu'à la zone touchée. L'agent de contraste introduit dans le système circulatoire diverge sur la grille vasculaire, après quoi le médecin prend plusieurs photos, pour lesquelles le diagnostic est posé plus tard;
  2. La méthode de tomodensitométrie est une procédure très populaire et indolore qui ne provoque pas de gêne, mais qui est également très informative. Généralement réalisé avec ou sans agent de contraste. En conséquence, le médecin reçoit des rayons X détaillés, couche par couche, sous forme d'images bidimensionnelles, ce qui permet d'examiner la pathologie en détail. La procédure est effectuée uniquement dans des armoires spéciales avec un équipement approprié - tomographe;
  3. L'imagerie par résonance magnétique est un peu similaire à la tomographie par ordinateur, mais les ondes radio et le rayonnement magnétique sont utilisés à la place du rayonnement X. Les images sont détaillées, en trois dimensions. La procédure est non invasive, fournit des informations complètes sur la maladie, mais relativement coûteuse;
  4. La méthode électroencéphalographique vous permet d'explorer les potentiels biologiques du cerveau, ainsi que de déterminer l'emplacement de l'angiome et ses dimensions. En présence de tumeurs, le médecin détecte une modification du signal envoyé aux structures cérébrales.

Diagnostic différentiel

En règle générale, le diagnostic différentiel est réalisé avec d'autres tumeurs ou avec un anévrisme - si une rupture est suspectée dans un hôpital, le patient reçoit une étude du liquide céphalorachidien. L'analyse détectera les traces de saignement ou d'hémorragie. Une telle procédure ne peut être effectuée qu'en milieu hospitalier.

En outre, des examens et des consultations d'autres spécialistes, tels qu'un chirurgien vasculaire, un neurochirurgien, un neuropathologiste, un généticien, etc., peuvent être désignés.

Qui contacter?

Traitement de l'angiome caverneux

Le traitement chirurgical est le traitement le plus efficace du cavernome. Il n'y a pas de médicament universel qui pourrait éliminer la pathologie.

Le but du traitement est souvent compliqué par le fait que de nombreux patients atteints d'angiome caverneux ne causent pas de gêne, et une incapacité persistante est constatée principalement avec des hémorragies répétées d'angiomes profonds ou de néoplasmes du tronc cérébral - zones difficiles d'accès pour une intervention chirurgicale.

Cependant, même une évolution bénigne de la maladie ne garantit pas l'absence de complications futures, et une intervention chirurgicale en temps voulu peut éliminer complètement le risque de conséquences négatives.

Ainsi, les experts recommandent un traitement chirurgical dans les situations suivantes:

  • avec angiomes superficiels caverneux qui se manifestent par des hémorragies ou des convulsions convulsives;
  • avec des tumeurs situées dans les zones cérébrales actives et présentant des hémorragies, des troubles neurologiques persistants, des épisodes d'épilepsie;
  • avec angiomes de taille dangereux.

Dans tous les cas, le médecin doit informer le patient de tous les risques possibles et des variantes de l'évolution de la maladie.

Le traitement chirurgical de l'angiome caverneux peut être effectué de plusieurs manières:

  • L'intervention chirurgicale est une méthode classique d'élimination des tumeurs, qui réduit la pression du faisceau vasculaire sur le tissu cérébral environnant, ce qui élimine les symptômes désagréables et le risque de rupture des vaisseaux pathologiques. Il a quelques contre-indications: la vieillesse et de multiples lésions vasculaires.
  • Chirurgie radiochirurgicale - élimination de la tumeur à l'aide de dispositifs spéciaux (couteau cyma gamma). L'essence de la méthode est qu'un faisceau vise un angiome agissant sous un certain angle. Cette procédure est considérée comme sûre, mais pas aussi efficace que la chirurgie. Cette technique est principalement utilisée dans les cas où l'opération est impossible ou difficile en raison de l'inaccessibilité de l'angiome.

Traitement populaire de l'angiome caverneux

Le traitement à base de plantes de l'angiome caverneux n'est utilisé que pour soulager les symptômes de la maladie. Il est insensé d'espérer que l'utilisation de remèdes à base de plantes aidera à résoudre complètement le problème. Nous répétons encore une fois que le seul traitement radical de l'angiome est la chirurgie. Cependant, avant de commencer ce traitement, il est toujours recommandé de consulter un spécialiste.

  • Pour éviter la rupture de la paroi vasculaire, il est recommandé d’augmenter son élasticité. Cela peut être réalisé en mangeant quotidiennement sur un estomac vide 2 c. l toute huile végétale (une cuillère - le matin, la seconde - pour la nuit). Utiliser comme huile d'olive ou de lin, et de tournesol non raffiné.
  • Pour augmenter l'élasticité des vaisseaux sanguins, une autre méthode courante est utilisée: prenez un mélange de parties égales de miel naturel, d'huile végétale, de graines de lin et de jus de citron sur un estomac vide chaque matin.
  • Pour améliorer la circulation sanguine, la recette suivante peut être utile: tous les jours, le matin à jeun, prenez une cuillère à soupe de jus de pomme de terre fraîchement pressé. Il est également conseillé de boire l'infusion d'églantier.
  • Pour nettoyer les vaisseaux sanguins et améliorer la circulation sanguine, prenez une infusion d’ail. Préparez-le comme suit: frottez sur une râpe fine une tête d'ail et un citron (avec pelure), mélangez, versez 0,5 litre d'eau glacée bouillie et insistez pendant 3-4 jours. Boire 2 c. l tous les jours Peut être conservé au réfrigérateur.
  • Les graines d'aneth aident à éliminer les symptômes tels que les maux de tête. Il est nécessaire de verser un verre d'eau bouillante 1 c. l les graines. Prendre 1 cuillère à soupe. l 4 personnes / jour.
  • Pour se débarrasser des vertiges et des bruits dans la tête, il est utile de boire du thé à la menthe ou à la mélisse, plusieurs fois par jour.
  • Pour renforcer les vaisseaux, il est recommandé de manger quelques olives vertes avant le petit déjeuner tous les matins.

Homéopathie pour angiome caverneux

De nombreux patients atteints d'angiome caverneux préfèrent les remèdes à base de plantes, par exemple l'homéopathie, en remplacement du traitement médical traditionnel. D'une part, c'est un bon choix: les préparations d'homéopathie n'ont aucun effet secondaire et provoquent rarement des allergies, et des légendes sont parfois entendues sur leur efficacité. Cependant, vous devez toujours faire preuve de prudence lorsque vous choisissez et consultez des spécialistes, en premier lieu avec votre médecin.

Quels médicaments sont recommandés par les homéopathes pour soulager les symptômes de l'angiome caverneux:

  • Edas-138 - un moyen de production de la société "EDAS";
  • Angiosan - produit par la société "Homeopharma";
  • Tserebralik - fabricant - la société "Fitasinteks";
  • "Aurum +" désigne la société Doctor-N.

Si votre médecin traitant a des soupçons sur d'éventuelles complications et hémorragies de l'angiome, il peut être intéressant d'accepter l'opération. Tous les médicaments, qu'ils soient folkloriques ou homéopathiques, pourront soulager les symptômes pendant un certain temps, mais les problèmes principaux - le faisceau vasculaire et les troubles circulatoires - resteront.

Prévention

La prévention de l'angiome caverneux, en tant que maladie congénitale, est impossible car il n'existe aucun moyen de corriger le trouble génétique.

Lorsqu'il s'agit de mesures préventives, les médecins se réfèrent généralement à la prévention des complications de la maladie - rupture vasculaire, saignement, etc.

Quelles recommandations pour cela existent?

  • Surveillance continue de la pression artérielle (norme - de 120/80 à 140/90).
  • Bonne nutrition, manque de poids excessif.
  • Contrôle du cholestérol dans le sang.
  • Manque de mauvaises habitudes.
  • Tests de glycémie réguliers.
  • Absence de stress et de troubles psycho-émotionnels.
  • Exercice modéré.
  • Respect du régime anti-cholestérol (avec limitation des graisses animales et utilisation prédominante d'aliments végétaux et maigres).

Vous devez écouter votre corps. Au moindre signe de violation de l'activité cérébrale - avec l'apparition d'un mal de tête, de vertiges, de troubles de l'audition ou de la vision, d'un engourdissement des membres, etc. - vous devez absolument consulter un médecin. L'actualité d'un tel traitement améliore considérablement le pronostic de la maladie.

Prévisions

En général, le pronostic de l'angiome caverneux peut être qualifié de favorable, mais uniquement si la maladie est détectée avant la rupture du vaisseau avec une hémorragie, ainsi que lors d'une intervention chirurgicale opportune visant à retirer le néoplasme.

Après traitement chirurgical et application de procédures de radiochirurgie, le patient pourrait bientôt mener une vie à part entière. Après l'élimination de la formation caverneuse, tous les patients se débarrassent complètement des symptômes pathologiques et de l'inconfort.

Actuellement, les cliniques les plus connues sont équipées des appareils les plus modernes pour le diagnostic et le traitement d'une pathologie telle que l'angiome caverneux. Le schéma thérapeutique est prescrit en tenant compte des caractéristiques individuelles des patients, en fonction des résultats des examens de diagnostic.

Éditeur expert médical

Portnov Alexey Alexandrovich

Éducation: Université de médecine nationale de Kiev. A.A. Bogomolets, spécialité - "Médecine"

Angiome caverneux du cerveau

Angiome caverneux (cavernome) - le plus souvent une anomalie vasculaire congénitale (malformation) sous la forme de cavités uniques, moins souvent multiples. Les cavités à l'intérieur sont séparées par des septa et remplies de sang. Le remplissage de sang caverneux se produit à partir de petites artérioles et de capillaires, et le sang circule dans les veinules du même ordre. Compte tenu du faible calibre des vaisseaux d'approvisionnement, la pression artérielle dans les cavités étant basse, les veines drainantes, contrairement aux malformations artério-veineuses, n'augmentent pas et ne sont pas visibles avec le scanner, l'IRM ou l'angiographie.

La structure de la cavité.

La caractéristique principale de la cavité est la paroi vasculaire mince et défectueuse. En raison de l'absence des couches typiques inhérentes aux vaisseaux à part entière, les globules rouges (globules rouges) "transpirent" à travers et se déposent dans la médulla adjacente. Ce processus s'appelle "hémorragie diapezique". Il survient très lentement et le produit de la dégradation des érythrocytes et de l'hémoglobine qu'ils contiennent, l'hémosidérine, se dépose autour du cavernome, formant une zone de modifications chroniques d'aspect typique facilement reconnaissable à l'IRM.

D'où proviennent les cavernomes?

Les cavernomes peuvent survenir dans n’importe quelle partie du cerveau:

  • dans les grands hémisphères (la plupart du temps)
  • dans le tronc cérébral
  • cervelet
  • nœuds sous-corticaux
  • dans le corpus callosum
  • dans les ventricules latéraux.

Dans environ 30 à 40% des cas, les angiomes caverneux sont associés à un autre type de malformations vasculaires, les angiomes veineux.

Que sont les angiomes veineux?

Les angiomes veineux sont une anomalie du développement des vaisseaux veineux sous la forme d'un «faisceau» de petites veines. Ils se fondent dans une grande veine de drainage, raison pour laquelle ils sont appelés «têtes de gorgone».

Combien de fois les angiomes caverneux?

Les angiomes caverneux sont diagnostiqués selon le nombre de plusieurs cas par million d'habitants.

Qu'est-ce qui est dangereux avec la présence d'angiome caverneux?

Les cavernomes peuvent être asymptomatiques tout au long de la vie sans présenter de problème à une personne. Mais un certain nombre de patients présentent des manifestations cliniques caractéristiques. Ils sont de deux types et peuvent se produire ensemble et séparément.

1. Hémorragie intracérébrale. Il peut provoquer une destruction locale de la paroi vasculaire en raison d'une augmentation de la pression artérielle à l'intérieur du cavernome. Contrairement aux MAV, ces hémorragies ne sont pas massives et ne représentent pas une menace pour la vie. La seule exception est la localisation de la cavité dans les régions inférieures de la moelle oblongate, où se situent les centres de régulation cardiovasculaire et respiratoire. Dans d'autres cas, les hémorragies peuvent être asymptomatiques, avec l'apparition de symptômes cérébraux (maux de tête, nausées) ou de symptômes neurologiques focaux, si une hémorragie, même de faible ampleur, s'est produite dans une certaine zone fonctionnelle. Par exemple, lorsque le foyer est situé dans le gyrus précentral du lobe frontal, une violation de la fonction motrice peut se développer aux extrémités du côté opposé du corps. Souvent, de telles situations restent classées comme «AVC hémorragique». Cependant, contrairement aux véritables AVC, les hémorragies de la cavité ne forment pas de grands hématomes intracérébraux.

2. Syndrome épileptique. Le contenu chronique de l'hémosidérine dans la médulla ou une hémorragie aiguë peut constituer un foyer d'activité épileptique. Cliniquement, cela se manifeste par divers épiphriscus (convulsif, non convulsif, absences, végétatif, polymorphe, etc.).

Ainsi, mettant rarement en danger la vie du patient, les cavernomes peuvent en altérer la qualité.

Comment diagnostiquer la caverne?

L'imagerie par résonance magnétique est la méthode la plus informative pour diagnostiquer une cavité. Une cavité entourée d'un bord noir d'hémosidérine avec des signes d'hémorragies aiguës et subaiguës peut être trouvée dans les modes de balayage T2, moins souvent en T1, et l'utilisation du mode T2 * («T2 avec une étoile») vous permet de diagnostiquer le plus petit, invisible dans d'autres modes de balayage, les cavernomes (1 -2 mm).

La valeur diagnostique de la tomodensitométrie est généralement limitée par une période d'hémorragie aiguë (plusieurs jours), lorsque l'image du sang coulé est visible sur l'image.

L'angiographie dans le diagnostic d'une cavité n'est pas informative.

Comment se débarrasser des cavernes?

Cavernomes asymptomatiques détectés accidentellement ne guérissent généralement pas, car ils peuvent rester asymptomatiques tout au long de la vie. Certains médecins recommandent de «surveiller» les cavernes IRM. Cela n’a pas beaucoup de sens, car les cavernomes ne sont pas des tumeurs et n'ont pas tendance à se développer. La base de l’étude de contrôle peut être l’apparition aiguë de symptômes neurologiques - maux de tête, nausées, épiphristape, etc. Dans ce cas, le scanner sans rehaussement de contraste donne des informations pour les 3 premiers jours et l’IRM sans rehaussement de contraste pour les jours suivants.

L’identification des signes d’hémorragie est la base pour décider de la tactique du traitement ultérieur

1. Ablation chirurgicale d'un cavernome.

Méthode très efficace pour préserver le patient du risque d'hémorragies récurrentes, en présence d'épiprips et de l'inefficacité de la pharmacothérapie. Vous devez savoir qu'une longue histoire d'épisyndrome réduit l'efficacité possible du traitement chirurgical.

Cette méthode repose sur le même principe que pour les malformations artério-veineuses: plus la dose est élevée, meilleur est l'effet. Par conséquent, les cavernomes jusqu’à 1 cm de diamètre sont traités plus efficacement. Pour une cavité de cette taille, il est possible d'appliquer la dose de rayonnement maximale admissible, grâce à laquelle l'effet est obtenu. Les modifications morphologiques sont similaires aux modifications des malformations artério-veineuses: les parois du cavernome et la bouche des vaisseaux alimentaires subissent une hyalinose, ce qui entraîne une réduction partielle ou complète du flux sanguin et empêche également les hémorragies du diapède. La conséquence de ceci est:

  • réduction du risque d'hémorragies intracérébrales spontanées répétées de 50 à 70%.
  • Les épiprips deviennent moins fréquents ou disparaissent complètement.

Avec une épipripsie apparue pour la première fois dans la vie, dans le contexte d'un cavernome, mais sans signes d'hémorragie, il est permis de commencer un traitement par des médicaments antiépileptiques. Et si, dans le contexte d'une consommation régulière, les crises ne se reproduisent pas, si elles sont tolérées de manière satisfaisante, ce traitement est suffisant.

Est-il nécessaire d'irradier plusieurs cavernomes?

Le traitement radiochirurgical est effectué uniquement sur le site qui se manifeste cliniquement - hémorragie ou épiphriscus. Le fait de détecter plusieurs angiomes caverneux n’est pas une indication pour la radiochirurgie.

Que faire avec l'angiome veineux?

À propos des angiomes veineux, il est important de connaître les éléments suivants:

  • ils ne se manifestent jamais sous forme d'hémorragies ou d'épiphriscus.
  • ils sont pleinement impliqués dans la circulation veineuse locale du cerveau.

En soi, la présence d'angiome veineux n'est pas une raison pour un traitement.

Le développement spontané d'une thrombose veineuse de drainage est le seul symptôme clinique possible de l'angiome veineux. La probabilité d'un tel phénomène est négligeable. Si cela se produit, le patient subira un infarctus veineux du cerveau avec un œdème grave au site de sortie veineuse réduite. Et ici, seul un traitement thrombolytique et anticoagulant peut aider.

Influencer chirurgicalement les angiomes veineux ou la radiochirurgie est non seulement inutile, mais également dangereux. La conséquence de ceci est comparable à la thrombose et conduira à l'apparition de troubles localisés bruts du flux sanguin veineux.

Quelle est la meilleure méthode de traitement du cavernome?

Pour la prévention des hémorragies récurrentes, l'efficacité du traitement chirurgical est supérieure. Mais lorsqu'une cavité est localisée dans des zones du cerveau fonctionnellement importantes ou difficiles à atteindre (par exemple, dans les noyaux sous-corticaux, le tronc cérébral), la chirurgie présente un risque élevé de déficit neurologique résiduel.

La radiochirurgie évite en grande partie ces complications.

La décision sur la méthode optimale de traitement est prise individuellement par un neurochirurgien qualifié et / ou un radiochirurgien, en tenant compte de tous les facteurs possibles et du choix du patient.

Inscrivez-vous pour une consultation gratuite.

Nos consultants répondront à toutes vos questions et des oncologues expérimentés détermineront le besoin de traitement avec un couteau gamma.

+ 7 (495) 988-47-67
(24h / 24, gratuit en Russie)

Angiome veineux et caverneux: symptômes, causes et principes de traitement

1. Causes 2. Mécanisme du développement de la maladie 3. Classification 4. Diagnostic 5. Traitement

L'hémangiome est une tumeur qui affecte les vaisseaux sanguins dans le cerveau. Extérieurement, il représente la croissance des artères ou des veines d'un organe avec la formation d'une spirale incohérente enchevêtrée. Une tumeur peut avoir une origine différente. Habituellement, il a un caractère bénin, le pronostic de la maladie est bon, mais la nature rapide de la croissance et la localisation dans le cerveau font de l'angiome une pathologie plutôt dangereuse. Selon la CIM 10 (classification internationale), la maladie porte le code D18 - «hémangiome de toute localisation».

Les causes

Sur le plan anatomique, l'hémangiome peut être un vaisseau dilaté, formant un réseau et fusionné en un tout - un grand enchevêtrement vasculaire. La cause de tels phénomènes est actuellement indéterminée, mais les scientifiques ont des hypothèses.

Il est prouvé qu'il existe une prédisposition héréditaire à l'apparition de cette maladie. Les causes qui affectent le cerveau au cours de la vie sont également importantes. Ceux-ci comprennent:

La plupart des angiomes détectés chez les patients sont congénitaux. Ils se retrouvent dans 95% des cas. Les 5% restants sont considérés comme acquis tout au long de la vie. L'angiome est un processus bénin, mais souvent dangereux.

Le mécanisme de la maladie

Le processus de formation de tumeur (pathogenèse) est plutôt compliqué.

Dans un organisme en bonne santé, l’artère de la région cérébrale est d’abord divisée en vaisseaux plus petits, ce qui donne les plus petites formations - les artérioles. A leur tour, ils sont également séparés, ce qui entraîne la formation d'un vaste réseau capillaire, qui se combine en veines et veinules. Dans les capillaires, le flux sanguin ralentit et des échanges tissulaires et gazeux se produisent.

Si un angiome veineux se forme dans le vaisseau, il perturbe alors le cours normal des vaisseaux, de sorte que l’artère cérébrale pénètre directement dans la veine en contournant le lit capillaire. Ceci s'appelle shunting. Le processus physiologique de ralentissement du flux sanguin est perturbé et le sang circule plus rapidement dans ce vaisseau.

En conséquence, la circulation cérébrale se modifie également dans les autres artères cérébrales, puisque leur sang est redistribué dans le réseau nouvellement formé. Ce phénomène conduit au fait que le tissu cérébral n'est pas suffisamment alimenté en oxygène et en nutriments. De ce fait, divers symptômes de la maladie apparaissent.

Cette formation peut souvent provenir de différents vaisseaux cérébraux situés près des centres nerveux dotés de certaines fonctions. Par conséquent, l'hémangiome présente une telle variété de symptômes et de signes.

Le risque le plus important pendant l'évolution de la maladie pour le patient est la possibilité d'un saignement dans le cerveau. Un hémangiome peut déclencher un accident vasculaire cérébral hémorragique, ce qui peut entraîner des complications graves, voire la mort.

Symptomatologie

Les angiomes caverneux sont des tumeurs bénignes, ce qui signifie qu'elles se développent longtemps. Par conséquent, pendant un certain temps, parfois même quelques années chez un enfant, la maladie est asymptomatique. Après que la tumeur se soit développée et commence à exercer une pression sur le tissu cérébral environnant (cause de la compression), les symptômes dits cérébraux se manifestent:

  1. maux de tête éclatants, surtout le matin;
  2. des convulsions;
  3. "Vomissements du cerveau", parfois sans nausée;
  4. Perte de vision progressive.

Avec la progression de la maladie, d'autres symptômes apparaissent:

  1. paralysie et parésie des membres;
  2. convulsions sévères, crises d'épilepsie;
  3. perturbation des mouvements normaux, perte de capacité de coordination, troubles de la marche;
  4. diminution de la vision, déficience auditive;
  5. incohérence de la parole;
  6. troubles de la mémoire et de l'attention, changements de caractère.

Le tableau clinique exact de la maladie est déterminé par l'emplacement de la tumeur. Il est assez facile de confondre avec d'autres processus pathologiques et de prescrire le mauvais traitement, alors que la tumeur continuera à se développer.

Par conséquent, il est nécessaire de distinguer une maladie telle que l'hémangiome caverneux du cerveau des autres maladies neurologiques. Un hémangiome sévère peut entraîner un saignement intracérébral chez un patient, caractérisé par tous les symptômes d'un AVC hémorragique.

Classification

Selon le type de vaisseau modifié, il existe plusieurs types de néoplasmes.

  1. L'angiome veineux est caractérisé par l'évolution la plus facile pour le patient.

Lorsque visualisé, il s'agit d'une collection de vaisseaux convergeant dans une seule veine de grand diamètre. Cette tumeur présente le plus faible risque de rupture car la pression dans les veines est faible. Cette forme de la maladie se caractérise par l’effacement des symptômes - un mal de tête faible, des nausées, de la fatigue. Le patient ne peut pas soupçonner qu’il a une tumeur, ce qui annule les symptômes du surmenage normal.

  1. L'angiome caverneux est une maladie beaucoup plus dangereuse.

Il diffère de l'angiome de type veineux en ce qu'il est formé de cavités - des cavités à l'intérieur du cerveau. Chaque cavité est séparée des autres par des membranes trabéculaires spécifiques, aux parois amincies. Une telle tumeur présente un risque très élevé de rupture, pouvant entraîner un accident vasculaire cérébral hémorragique. Les statistiques montrent que le cavernome du tronc menace le patient de saigner dans 30% des cas. Dans ce cas, la rupture du vaisseau peut survenir à tout moment de la vie. Le provoquer peut:

  1. stress sévère;
  2. hypertension artérielle;
  3. un mouvement brusque de la tête (tourner, incliner);
  4. toute blessure, même mineure.

Selon une autre classification (en fonction de la localisation), tous les angiomes peuvent être divisés en types suivants:

  1. angiome cérébelleux;
  2. gonflement des lobes frontaux droit et gauche des hémisphères;
  3. hémangiome dans le lobe pariétal du cerveau;
  4. néoplasme de la région temporale et des sinus caverneux;
  5. cavernome du pont et du tronc cérébral

Parfois, la pathologie affecte les jambes et le cervelet. Souvent, il existe également un néoplasme de structures de tige localisées de manière diffuse, par exemple la formation réticulaire.

Les symptômes sont généralement exprimés du côté opposé au site de la tumeur, si les voies sont croisées (symptômes controlatéraux). Le cavernome des hémisphères apparaît à droite s'il affecte le côté gauche du cerveau et inversement. En ce qui concerne le cervelet, ses voies ne présentent pas de symptomatologie croisée et les signes apparaissent homolatéraux, c’est-à-dire du même côté, par exemple, un tremblement intentionnel.

Diagnostics

Déterminer la présence de tumeurs dans le tissu cérébral à l'aide de la méthode d'angiographie - visualisation de tous les vaisseaux. L'étude implique l'administration intraveineuse d'une substance spéciale - le contraste, qui est clairement visible sur l'image.

En apparence, le médecin saura distinguer les artères et les veines normales des tumeurs. En utilisant cette technique, vous pouvez déterminer l'emplacement exact de la tumeur, évaluer sa taille et déterminer sa forme. L'angiographie vous permet également de déterminer l'origine de l'angiome - pour savoir quel vaisseau lui a donné son début.

L'angiographie peut être de différents types. La technique la plus simple est l'examen aux rayons X, mais il n'est pas très efficace en raison du fait que les os du crâne interfèrent avec l'imagerie cérébrale normale. L'étude de contraste la plus couramment utilisée en association avec la tomographie par ordinateur ou magnétique.

Ces techniques permettent d'obtenir des images du cerveau en couches, dans lesquelles toutes les structures sont clairement visibles. Le scanner et l'IRM peuvent déterminer avec précision le diagnostic d'angiome cérébral et commencer le traitement approprié.

Traitement

À l'heure actuelle, un cavernome cérébral peut être considéré comme une maladie pouvant être traitée de manière conservatrice et rapide, de manière inefficace.

Le traitement conservateur ne peut être que symptomatique. Il comprend des groupes de médicaments tels que:

  1. moyens de rétablir la circulation cérébrale normale;
  2. les sédatifs;
  3. analgésiques.

Cette thérapie vise à prévenir une éventuelle rupture du vaisseau et l'apparition de saignements.

Dans la plupart des cas, la détection de l'hémangiome est une indication pour la chirurgie de le supprimer. Même si la tumeur est bénigne, se développe lentement et ne présente aucun risque de saignement, elle peut fortement comprimer le tissu cérébral environnant, ce qui peut provoquer une hypoxie.

L'élimination d'un cavernome ou d'un angiome veineux du cerveau peut être effectuée de plusieurs manières. La première consiste simplement à enlever le plexus choroïde. Cette intervention est réalisée si la tumeur est située pratiquement à la surface du cerveau, dans la zone d'accès facile, sans risque d'endommager les structures proches.

Malformation caverneuse du cerveau dans la profondeur du tissu est éliminé par d'autres moyens. Pour ce faire, les opérations suivantes:

  1. encrassement des vaisseaux d'adduction de la tumeur;
  2. l'introduction de la solution vasculaire sténosante;
  3. L'embolisation est une injection artificielle d'une hélice en plastique qui «verrouille» le vaisseau et perturbe le flux sanguin, suivie d'une thrombose et d'un «arrêt» de la formation du flux sanguin.
  4. l'angioplastie;
  5. remplir le récipient d'embolisate liquide.

Ces interventions chirurgicales sont assez coûteuses, mais le risque pour le patient lors de leur mise en œuvre est beaucoup moins important qu'avec le retrait direct de la tumeur. Si le patient peut se permettre l'opération, il est recommandé de choisir une intervention peu invasive.

Ainsi, un angiome cérébral est une tumeur qui, si elle n'est pas traitée, peut entraîner un saignement dans le cerveau. Par conséquent, il est très important de détecter la maladie en temps voulu et d’effectuer un diagnostic en temps voulu. Dans ce cas, il a un bon pronostic et est traitable.