Comment se débarrasser des maux de tête persistants

L'épilepsie

Des maux de tête se produisent de temps en temps chez presque toutes les personnes. Selon les experts, seuls 15% de la population mondiale ne sont pas touchés. La plupart des gens ne font pas partie de cette catégorie. Parfois, il arrive même qu'un mal de tête dure une semaine ou deux, ce qui épuise et réduit le niveau d'invalidité.

Raisons

La céphalgie, ou mal de tête, selon les raisons qui l'ont provoquée, peut être de différents types:

  • La douleur de la tension qui se produit en raison de processus pathologiques dans la colonne cervicale.
  • Nerveux, qui est causé par des situations stressantes, la dépression, une tension constante.
  • Vasculaire. Parfois, un mal de tête toute la semaine, si une personne est exposée à de fortes baisses de la pression artérielle.
  • Infectieux. Cette douleur survient lors de rhumes, de méningites ou d'encéphalites.
  • Une autre cause fréquente est toxique. Cela se produit lorsqu'une personne est empoisonnée avec des aliments de mauvaise qualité, de l'alcool ou certains médicaments.

Parfois, la raison pour laquelle un mal de tête fait mal pendant une longue période peut être une blessure cicatrisée, même celle qui a été reçue il y a quelques années. En outre, le diabète, l'athérosclérose, l'abus d'alcool, la consommation de stupéfiants et de psychotropes peuvent causer de la douleur. Parfois, des symptômes douloureux apparaissent lors de la prise de contraceptifs.

La source du problème est souvent très difficile à établir. Une personne a mal à la tête le deuxième jour, elle est examinée, mais la cause de la maladie ne peut être établie. Dans ce cas, le développement d'un cancer ou d'une autre pathologie du cerveau ne peut être exclu.

Les symptômes

Si le troisième jour a mal à la tête, il est transféré très péniblement. Une personne ressent des coups sourds dans la tête, peut ressentir des vertiges, des nausées, une faiblesse. Lorsque la pression intracrânienne est élevée, des vomissements surviennent. Avant que les yeux puissent apparaître, comme si la lumière s’éteignait, la peau d’une personne commençait à pâlir.

Mais le plus dur est la douleur dans la migraine. Ils peuvent durer de deux à trois heures ou durer toute la journée. Une telle douleur donne souvent dans la région des orbites, il est douloureux de regarder la lumière. Cela paralyse pratiquement la vie du patient. Il devient difficile pour une personne de travailler, de manger et même de bouger. Il ne faut pas espérer que ces sensations disparaîtront d'elles-mêmes. Il est donc préférable de ne pas remettre à plus tard la visite chez le médecin.

Premiers secours

Si vous avez mal à la tête pendant une semaine, deux mois voire plus, il est nécessaire de consulter un médecin. Cependant, avant cela, il est nécessaire de prendre des mesures pour réduire l'état d'inconfort et tenter de soulager la douleur. Voici quelques étapes à suivre:

  • La mesure de la pression artérielle est la première chose à faire.
  • Acceptation des antispasmodiques (No-shpy, Drotaverina).
  • Cela aide beaucoup le foulard, la serviette ou le foulard.
  • Si une intoxication est suspectée, les produits toxiques doivent être interrompus. Well aide le charbon actif qu’ils boivent à raison de 1 comprimé par 10 kg de poids humain. Pendant la journée, vous ne pouvez pas prendre plus de 15 comprimés. En outre, vous devez boire plus d'eau pour laver l'estomac et prendre de l'aspirine, qui soulage la douleur et fluidifie le sang.

De plus, si un mal de tête ne passe pas pendant longtemps, il est très important d'observer le schéma thérapeutique. La pièce doit avoir un accès constant à l'air frais, donc la fenêtre doit rester ouverte. Le silence devrait être prévu et il est souhaitable de dormir au moins dix heures par jour. Il est nécessaire d'éviter la lumière vive et pendant le sommeil, les sources lumineuses doivent être éteintes.

Assurez-vous de trouver le temps de vous promener au grand air. Au travail, vous devez souvent prendre de petites pauses, et non des pauses café ou fumées, mais des exercices spéciaux.

Si un mal de tête est apparu à la suite d'un rhume, il est impératif de respecter scrupuleusement le repos au lit: dormez davantage, évitez le bruit, oubliez l'ordinateur ou la télévision pendant un moment. Vous devez boire plus de liquide chaud: il peut s'agir de boissons aux fruits, de jus dilués, de thé faible au miel et au citron, de décoctions d'herbes médicinales. À des températures élevées, un antipyrétique peut être pris, par exemple, le paracétamol.

Si vous avez mal à la tête toute la journée, faites particulièrement attention à votre régime alimentaire. Dans le menu, il est nécessaire d’exclure un certain nombre de produits provoquant une aggravation. Ceux-ci incluent tout gras et frit, thé fort et café, chocolat, farine, oeufs. La liste des mets délicats interdits comprenait des fromages vieillis, des agrumes, des mets délicats à base de viande et des viandes fumées contenant du glutamate monosodique.

Quoi ne pas faire

Avec un mal de tête, il y a quelque chose qui ne peut pas être fait pour ne pas aggraver la situation. Tout d’abord, vous ne devez en aucun cas tenter de poser un diagnostic et d’auto-traiter. En outre, des maladies telles que la méningite sont traitées exclusivement à l'hôpital.

Même si vous avez mal à la tête pendant plusieurs jours, vous ne pouvez pas boire beaucoup de pilules contre la douleur. C'est une erreur assez commune qui peut coûter cher au corps. De plus, le nombre de comprimés ivres n'a aucun effet sur le processus de récupération.

Un autre moyen infructueux de résoudre un problème consiste à essayer d'étouffer la douleur avec de l'alcool. Et il est absolument dangereux de prendre des mesures radicales: nager dans un trou de glace, aller au bain ou au sauna, surtout si vous avez des problèmes de cœur et de vaisseaux sanguins.

Traitement de la maladie

Pour soigner un mal de tête, vous devez d'abord en établir la cause. Par exemple, si des maux de tête prolongés et graves se produisent soudainement sans raison apparente, la pression doit être mesurée aussi souvent que possible: souvent, le mal de tête est provoqué par une hypotension ou une hypertension. Votre médecin examinera et vous prescrira une numération sanguine complète, ainsi qu'une IRM, une radiographie ou une autre méthode de diagnostic.

Lorsque le diagnostic est une violation de la circulation cérébrale, on prescrit souvent au patient des médicaments contenant de la substance alpha-dihydroergocriptine. Il renforce les parois des vaisseaux sanguins et améliore l'apport sanguin dans le cerveau. Le traitement dure environ trois mois et le résultat est généralement bon. La plupart des patients remarquent que la douleur a presque disparu et que les vertiges disparaissent, l'humeur et la mémoire s'améliorent.

Parfois, des maux de tête persistants surviennent en raison de problèmes dans la colonne cervicale. Dans ce cas, l'ibuprofène est prescrit; ont également un bon effet méthodes de physiothérapie.

Si une migraine vous dérange, votre tête peut vous faire mal pendant une journée, deux jours ou plus. Avec un tel diagnostic, on prescrit aux patients des médicaments qui affectent directement les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau. Mais il est nécessaire de prendre en compte que des médicaments tels que l’amigrénine ont des effets directionnels. Si la cause de la maladie est incorrecte, ils peuvent ne pas aider.

Le traitement des maux de tête ne doit être effectué que sous la surveillance d'un spécialiste. Il est utile de disposer d’un journal spécial dans lequel vous devez décrire chaque jour et en détail l’ensemble du processus de traitement: quels médicaments ont été pris, quelles procédures ont été effectuées, quel régime a été choisi. Vous pouvez également enregistrer des lectures de pression. Si vous ne commencez pas le traitement, les causes du mal de tête peuvent généralement être éliminées.

Et si une semaine avait mal à la tête

Le mal de tête douloureux, palpitant, monotone, parfois il ne part pas pendant des semaines et devient habituel. Comment être une personne qui a quelques jours mal à la tête? Il est nécessaire de comprendre les causes de l'inconfort et de recevoir un traitement.

Causes de maux de tête prolongés

Tout d'abord, il convient de noter que des maux de tête réguliers apparaissent chez une personne qui développe une tumeur maligne au cerveau.

Les spécialistes distinguent plusieurs types de céphalées (céphalées) qui se manifestent sur une longue période:

  • Vasculaire. Avec une augmentation ou une diminution de la pression artérielle.
  • Nerveux. Causé par le stress, la fatigue psychologique.
  • La douleur du stress. Accompagné de douleurs dans la colonne cervicale.
  • Toxique. Provoqué par la nourriture, la drogue, l'intoxication alcoolique.
  • Infectieux. Se produit avec une méningite, une encéphalite, parfois accompagnée d'un rhume, d'une grippe, d'un mal de gorge.

Ils provoquent des maux de tête persistants avec des blessures à la tête, au cou et à une commotion cérébrale. De plus, une gêne peut apparaître non seulement immédiatement après la blessure, mais également après une certaine période après la récupération: dans un mois, une année.

Si le patient a mal à la tête le troisième jour, il ne faut pas oublier un état pathologique tel qu'une augmentation de la pression intracrânienne.

Caractéristiques du syndrome douloureux

La nature du mal de tête se manifeste en fonction de la cause de l'inconfort. Il ne suffit pas de dire au médecin que vous avez mal à la tête pendant une semaine, vous devez également décrire vos sentiments en détail. Pendant longtemps la douleur accompagne:

  • La migraine Il existe une nature palpitante de la douleur qui peut devenir lancinante. Ce n'est pas seulement la tête qui fait mal, les retours de flammes donnent à l'oreille, aux yeux, à la mâchoire. La durée de l'attaque - jusqu'à deux jours.
  • Douleurs en grappes - brûlantes, aiguës, paroxystiques. Des sensations désagréables couvrent une partie de la tête, les yeux, les pommettes. L'attaque dure 15-30 minutes et passe. Ensuite, il apparaît à nouveau le même jour. Les épisodes de douleur en grappes durent de deux semaines à 4 mois.
  • La méningite Le pic de douleur dans la méningite est atteint lorsque la température atteint 40 degrés. Dommages aux méninges provoque une douleur aiguë insupportable. Des sensations douloureuses envahissent toute la tête, progressivement une sensation de distension apparaît (comme si la tête allait maintenant exploser).
  • Encéphalite La maladie s'accompagne de maux de tête intenses et prolongés, de nature oppressante. Les sensations désagréables ne passent pas après un rêve, amplifient au mouvement.
  • Augmentation de la pression artérielle. Bien sûr, vous pouvez identifier la maladie en mesurant la pression avec un tonomètre. Mais que se passe-t-il si cet appareil n'est pas à portée de main? Il est possible de suspecter le développement d'une hypertension artérielle si le patient a mal à la tête à l'arrière de la tête le deuxième jour. Dans le même temps, les sensations désagréables sont similaires à celles ressenties lors d’une migraine: pulsations, fièvre, distension. Vous pouvez sentir la chair de poule courir à l'arrière de la tête, du cou.
  • L'abaissement de la pression artérielle s'accompagne d'une douleur sourde, oppressante et douloureuse dans la région frontale et pariétale de la tête. La gêne qui survient après la sieste recouvre progressivement toute la tête.
  • Les douleurs de stress apparaissent généralement des deux côtés de la tête, ont un caractère compressif modéré. Il n'y a pas de pulsation, lorsque le malaise en mouvement augmente légèrement.

Douleur avec empoisonnement

Des maux de tête prolongés surviennent si une personne est exposée à un empoisonnement par un médicament - pendant longtemps, en prenant un certain médicament qui provoque un inconfort. La nature spécifique de la douleur dépend de la cause de l'intoxication:

  • L'empoisonnement au plomb provoque une aggravation intermittente de la douleur chronique qui touche toute la tête.
  • Avec l'inhalation régulière de vapeurs d'essence, il y a une douleur douloureuse dans différentes zones de la tête, changeant souvent d'emplacement.
  • Si l'inconfort est causé par un empoisonnement alimentaire, la constipation, la douleur est inexprimée, de nature terne et se diffuse de manière diffuse dans la tête.

Facteurs psychologiques

Déjà une migraine d'une semaine, qu'est-ce que ça pourrait être? Si les blessures, les maladies infectieuses sont exclues, la douleur peut être de nature psychologique. Avec ce genre d’inconfort, on note des douleurs palpitantes et comprimantes dans un ou deux points de la tête, parfois avec une sensation de plénitude.

Comment éliminer la douleur?

Que faire si le mal de tête ne passe pas même après les pilules? Lorsque le malaise est causé par l'hypertension, les activités suivantes sont acceptables à la maison:

  • Mesure de la pression artérielle à l'aide d'un tensiomètre automatique.
  • Les patients hypertendus diagnostiqués peuvent prendre les médicaments prescrits par leur médecin auparavant.
  • Si la tension artérielle a augmenté pour la première fois chez une personne et que le patient ressent une douleur pendant plusieurs jours, vous pouvez prendre un antispasmodique (Drotaverin).

Si la douleur est causée par un empoisonnement, la toxicité pour le corps devrait être réduite:

  • Arrêter de prendre un médicament toxique.
  • Boisson Charbon actif - 1 comprimé par 10 kg de poids humain (pas plus de 15 comprimés par jour).
  • En cas d'intoxication alimentaire - laver l'estomac après avoir bu une grande quantité d'eau.
  • Buvez de l'aspirine pour fluidifier le sang et soulager la douleur.

Malgré les activités et les médicaments pris, le mal de tête ne disparaît-il toujours pas? Par exemple, il est nécessaire d'éliminer la source d'intoxication afin de ventiler constamment la pièce ou d'installer un purificateur d'air si les fenêtres de l'appartement donnent sur une avenue animée.

Les patients qui souffrent périodiquement de migraine, de douleurs en grappe, savent que prendre des médicaments peut ne pas apporter de soulagement. Réduit l'inconfort:

  • Tête serrée, tu peux utiliser une écharpe, un torchon, une écharpe en laine.
  • Repos complet: il est souhaitable de dormir au moins 10 heures dans un silence absolu.
  • Dormez dans une pièce sans source de lumière. Avec un tel repos, la production d'hormones du sommeil est normalisée, une personne récupère plus rapidement.

Vous ne pouvez pas dormir? Demandez à votre famille de ne pas faire de bruit, évitez les sons forts, la lumière vive. Cette règle s'applique également lorsqu'une personne souffre d'un rhume. De plus, la douleur peut être soulagée si:

  • Buvez beaucoup: jus, thé à la camomille, thé noir aux framboises, miel.
  • Prenez des antipyrétiques: Paracétamol, Ibufen.
  • Se conformer au repos au lit.
  • Ne regardez pas la télévision, ne jouez pas sur l'ordinateur.
  • Dors beaucoup.

Dès que le patient commence à récupérer, le mal de tête s'atténue.

Comment éviter les complications après une blessure à la tête ou les effets du stress?

Après une commotion cérébrale, un mal de tête, des mouches mouches devant vos yeux pendant plusieurs jours, une sensation de fatigue extrême est apparue? Il est nécessaire de prolonger la période de rééducation:

  • Allongez-vous dans le lit, montez seulement aux toilettes.
  • Observez le mode silence: n'écoutez pas de musique au casque, excluez les sons forts.
  • Ne jouez pas à des jeux informatiques, abandonnez complètement l'utilisation de gadgets: téléphone, livre électronique.
  • Ne lis pas des livres, des journaux.
  • Évitez les scandales, les épreuves de force, les chocs nerveux.

Si les sensations désagréables dans la tête sont causées par un choc nerveux, il faut également normaliser son état psycho-émotionnel.

  • Buvez du thé à la menthe, mélisse.
  • Prenez un sédatif: extrait Valériane, Glycine, Sedavit.
  • Faites un massage relaxant de la tête.
  • Reposez-vous activement: partez en randonnée, visitez un musée, faites du vélo, nagez dans la piscine ou assistez à un cours de yoga.
  • Retirer des problèmes de bureau.
  • Construire des relations familiales.

Vous pouvez trouver une entreprise à votre goût, un passe-temps qui passionnera et vous aidera à oublier les problèmes. Parfois, pour se débarrasser d'un mal de tête nerveux, vous devez contacter un psychologue ou un psychothérapeute.

Tactiques contre les maux de tête chroniques

Avez-vous mal à la tête pendant 4 jours? La douleur change constamment le personnage, puis le front douloureux, puis brûle l'arrière de la tête? Analgin et Sumamigren ne aident pas, et des compresses froides ne font qu'augmenter l'inconfort?

Quand à la maison il est impossible de se débarrasser de la gêne, vous devriez consulter un médecin. Raisons supplémentaires pour les soins médicaux d'urgence:

  • Auparavant, la douleur de cette nature du patient n'est pas perturbée.
  • Il n'y a pas si longtemps, une patiente a été diagnostiquée avec une commotion cérébrale.
  • Il y avait des douleurs quotidiennes modérées le matin, passant le soir.
  • L'inconfort est accompagné d'une douleur aiguë dans les yeux, derrière l'oreille, un engourdissement des membres, une altération de la parole, de la vision.
  • Une crise de migraine est suspectée, mais au bout de trois jours, elle ne disparaît pas. Les comprimés ne permettent pas de surmonter les sensations désagréables.
  • Le patient a une forte fièvre et ne décolle pas avec des médicaments antipyrétiques.
  • Un homme tombe, perd conscience.
  • Chaque jour, la douleur devient plus forte.

Il convient de noter séparément que vous ne pouvez pas faire:

  • Buvez un à un des médicaments contre la douleur.
  • Supprimez l'inconfort lié à l'alcool.
  • Établissez vous-même un diagnostic et commencez un traitement avec des médicaments puissants, des tranquillisants.
  • Essayer de se débarrasser de la douleur de façon radicale: aller au bain, plonger dans le trou de glace.

Attention! Des maladies telles que la méningite et l'encéphalite ne sont traitées qu'à l'hôpital. Un diagnostic exact peut docteur. En cas de syndrome de douleur atypique, veillez à appeler une ambulance.

Méthodes traditionnelles de traitement

Lorsqu'une semaine a mal à la tête et qu'il est impossible de consulter un médecin, il est possible de soulager la maladie à l'aide de procédures simples. À un certain moment, supprime l'inconfort:

  • Bain de pieds chaud.
  • Douche de contraste.
  • Auto-massage du cou et de la tête.
  • Acupressure
  • Utilisez des compresses froides ou chaudes.
  • Lotions aux ingrédients naturels: pommes de terre râpées, gruau de citrouille, feuilles de chou, bardane.
  • Aromathérapie (peut être utilisé pour l'inhalation d'huile de théier, citron, valériane, laurier, menthe, lavande).
  • Bouillons aux herbes médicinales: origan, thé de saule, camomille, menthe poivrée.

Souviens toi! Le traitement à domicile n'est pas une panacée. Il ne s'agit que d'une solution temporaire pouvant être utilisée lorsqu'il est impossible de recevoir des soins médicaux.

Prévention

Surveillez votre régime alimentaire, des maux de tête prolongés surviennent chez les patients qui consomment des boissons contenant de la caféine, du chocolat, mangent beaucoup de produits synthétiques, des épices contenant du glutamate monosodique.

Dose des charges physiques et intellectuelles. Même des personnes en parfaite santé s'épuisent au travail, refusent de se reposer, communiquent avec leurs amis et pratiquent des loisirs culturels.

Les patients qui ne peuvent pas organiser un régime quotidien ont mal à la tête pendant longtemps, ils se couchent tard et se lèvent pour le dîner. Normalisez votre routine quotidienne, reposez-vous bien, passez régulièrement un examen médical et le malaise ne vous dérangera pas.

Céphalée prolongée: les principales raisons

Il est rare de rencontrer quelqu'un qui ne soit pas dérangé par des maux de tête récurrents. En médecine, on considère que la céphalgie survient jusqu'à deux fois par semaine chez une personne alors que la douleur ne s'accompagne pas des symptômes dangereux décrits ci-dessous, de même qu'elle n'est ni intense ni prolongée. Mais parfois, les patients se plaignent d'un mal de tête prolongé. Quelle est la raison de ce phénomène, quelle douleur est considérée comme durable et que faire si vous avez mal à la tête pendant longtemps.

Causes et types de maux de tête prolongés

En pratique, il n’existe pas de maladie qui ne puisse être accompagnée de mal de tête, mais si, pour la plupart de ces pathologies, il n’est qu’un des rares symptômes, la céphalalgie apparaît alors et inquiète avant tout la personne.

Tous les types de maux de tête peuvent être divisés en primaire (migraine, céphalée de tension, douleur de Hournton) et secondaire lorsque la cause en est connue, par exemple, dans l'hypertension, les maladies de la colonne cervicale, les infections du système nerveux central, etc.

Les maux de tête prolongés contribuent non seulement à l'inconfort d'une personne, mais également à une réduction importante de sa capacité de travail et de sa qualité de vie.

La substance du cerveau ne peut pas nuire, car il n'y a pas de récepteurs de la douleur. Si vous ressentez une céphalgie, elle est associée à une irritation de structures telles que les vaisseaux cérébraux, ses membranes, le périoste du crâne, les muscles et les ligaments de la tête, la peau et les tissus adipeux sous-cutanés. En fonction de cela, il existe plusieurs types de maux de tête:

  1. Vasculaire, qui est causé par des changements pathologiques dans les formations vasculaires du cerveau. Ce groupe comprend les douleurs avec hypertension et hypotension, l'athérosclérose cérébrale, l'ostéochondrose cervicale et la migraine.
  2. Stress, en cas de douleur due à la surcharge des muscles du cuir chevelu, par exemple, céphalée de tension primaire.
  3. Névralgique, lorsque la douleur survient lors de la défaite de nerfs crâniens individuels, par exemple la névralgie du nerf occipital et du trijumeau.
  4. La liquorodynamique est une douleur qui se produit lorsque la circulation normale du liquide céphalo-rachidien à l'intérieur du crâne est perturbée. Cela peut se produire comme avec une augmentation ou une diminution de la pression intracrânienne. Par exemple, l'hypertension intracrânienne idiopathique, l'hydrocéphalie, les tumeurs et les lésions inflammatoires du cerveau, les lésions cérébrales traumatiques.
  5. Infectieux-toxique - un mal de tête qui accompagne une intoxication et une infection du corps. La cause de son apparition provient des déchets de microorganismes pathologiques, substances qui se forment lors de la dégradation des cellules. La céphalgie avec grippe et autres infections virales respiratoires aiguës est un exemple frappant de cette douleur.

Il est important de se rappeler que les maux de tête d'une seule espèce sont rarement rencontrés. En règle générale, les céphalées se développent selon un mécanisme mixte.

Donc, avec les causes de la douleur à la tête, nous devons maintenant savoir quel type de douleur est considéré comme prolongé. En général, la céphalalgie est très diverse dans le temps - d'une seconde à quelques jours et même pendant des semaines. Un mal de tête peut être appelé long, s'il ne s'arrête pas pendant 4 heures.

Les causes les plus courantes de céphalées longues sont les suivantes.

Vidéo sur les causes les plus courantes d'un long mal de tête:

Migraine et statut de migraine

La migraine est la cause la plus courante de douleur prolongée. La migraine dure de 4 à 72 heures. La raison exacte du développement de la maladie aujourd'hui n'est pas installée. Les scientifiques ont plusieurs théories sur son origine. Certains pensent que ce type de douleur est déterminé génétiquement. Mais facteurs connus qui provoquent une nouvelle attaque:

  • chocs émotionnels et situations stressantes;
  • boire de l'alcool;
  • fatigue physique et intellectuelle;
  • manger des aliments tels que le chocolat, la viande fumée, les noix, le fromage à pâte dure;
  • troubles du sommeil;
  • conditions météorologiques changeantes;
  • fumer

Une crise de migraine typique peut être divisée en 4 phases:

  1. Phénomènes prodromiques. Quelques heures et même quelques jours peuvent s'écouler avant que la tête ne commence à faire mal. Le patient peut se plaindre d'irritabilité, d'augmentation de la fatigue, de pâleur, de bâillements fréquents, d'une perte d'appétit, de mictions fréquentes, d'une sensibilité accrue au froid.
  2. Aura. Toutes les personnes ne sont pas observées, seulement 25% des personnes souffrant de migraines notent sa présence. L'aura est observée au maximum 20 à 60 minutes avant la douleur. Ce sont des perturbations à court terme dans le travail des organes des sens, par exemple, des perturbations visuelles (points, zigzags devant les yeux), des troubles olfactifs, tactiles.
  3. Attaque de maux de tête. La douleur migraineuse est si spécifique que vous pouvez immédiatement suspecter le diagnostic correct. Dure de 4 à 72 heures. Il a un caractère puissant et palpitant, avec une localisation unilatérale. Accompagné d'un réflexe nauséeux et d'une sensation de nausée, d'hyperesthésie à la lumière, de sons. La douleur augmente à la moindre action physique.
  4. Période postdromique. Cette récupération après une crise de migraine. En règle générale, les personnes ressentent des nausées à la tête, une faiblesse générale, des douleurs dans les groupes musculaires. Cette période peut durer plusieurs jours.

Avec la migraine, la douleur est toujours unilatérale.

Une complication de la migraine est le statut de migraine. C'est alors que le mal de tête dure plus de 72 heures, malgré le traitement spécifique. C'est très difficile avec de nombreux vomissements et des nausées constantes, qui sont souvent la cause de la déshydratation critique du patient. Le statut de migraine est une urgence qui est traitée dans l'unité de soins intensifs.

Céphalée prolongée associée aux changements de pression.

Si une personne a mal à la tête pendant longtemps, la première chose à faire est de mesurer la pression artérielle. Les maux de tête accompagnent, augmentent et diminuent.

L'hypertension, en particulier non traitée, souvent compliquée par des crises hypertensives, survient toujours avec un mal de tête. Cette affection est caractérisée par une céphalgie pulsée ou éclatante, qui s'accompagne de nausée, d'acouphènes, de mouches clignotantes devant ses yeux. Une telle douleur peut durer plusieurs jours, voire plusieurs semaines, jusqu'à ce que la pression soit normalisée.

L'hypotension est accompagnée d'une douleur à la tête d'intensité peu forte et diffuse. Parallèlement, les patients se plaignent de fatigue constante, de baisse de performance, de somnolence constante.

L'anémie est souvent à l'origine de ce phénomène. Par conséquent, tous les patients souffrant de maux de tête et de pression réduite doivent procéder à une formule sanguine complète afin de diagnostiquer l'anémie.

Céphalées vertébrogènes

L'ostéochondrose cervicale et d'autres modifications dégénératives dystrophiques des vertèbres peuvent causer un mal de tête prolongé associé à une circulation sanguine altérée dans l'artère vertébrale.

Le fait est qu’à l’intérieur de la vertèbre cervicale, il existe un canal dans lequel l’artère vertébrale passe dans la cavité cérébrale. Il nourrit le tiers postérieur du cerveau et du cervelet. Avec des anomalies structurelles dans la colonne cervicale, l'artère peut être comprimée et pliée, ce qui entraîne une diminution de l'intensité du flux sanguin. En conséquence, les cellules cérébrales ne reçoivent pas la quantité d'oxygène nécessaire et développent leur hypoxie, symptôme de la céphalalgie.

La compression de l'artère vertébrale dans la pathologie structurale de la colonne cervicale est souvent la cause de la céphalgie

Les signes suivants permettront de diagnostiquer et de reconnaître les céphalées vertébrales:

  • la douleur est accompagnée de vertiges, qui apparaissent ou s'intensifient souvent après des mouvements brusques de la nuque;
  • le patient se plaint de douleurs et de craquements au cou, aux muscles de la ceinture du membre supérieur;
  • Les rayons X ou l'IRM montrent des signes d'ostéochondrose cervicale ou de hernie discale.

Ischémie cérébrale chronique

Cette maladie, précédemment appelée encéphalopathie dyscirculatoire, est une conséquence de processus pathologiques tels que l’athérosclérose et l’hypertension artérielle.

Pour ces raisons, les petits capillaires du cerveau se resserrent (hyalinose dans l'hypertension et plaques athérosclérotiques), certains d'entre eux cessent de fonctionner. Cela conduit à une privation d'oxygène diffus des neurones dans le cerveau et, par conséquent, à un mal de tête prolongé et monotone.

Parallèlement, toutes les fonctions cognitives du cerveau - mémoire, pensée - sont affectées, la capacité à absorber de nouvelles informations diminue, les performances diminuent, une fatigue chronique et une somnolence apparaissent (la démence vasculaire se développe progressivement).

Mal de tête abusif

Il s’agit d’un mal de tête secondaire provoqué par un ricochet qui survient lors d’une surdose ou d’une ingestion incontrôlée de médicaments antidouleur. En règle générale, cela inquiète les personnes obligées de prendre des analgésiques pour la céphalgie primaire chronique (migraine et céphalée de tension). Récemment, il est devenu très courant, comme dans le monde moderne, les analgésiques sont très courants et disponibles.

Mal de tête abusif se développe avec abus:

  • analgésiques non narcotiques;
  • médicaments anti-inflammatoires non stéroïdiens;
  • médicaments combinés;
  • les dérivés de l'ergotamine;
  • les triptans.

L'abus de médicaments contre la douleur peut causer des maux de tête d'acné

La durée de la céphalée abuzus est d’au moins 15 jours par mois, elle prend parfois le caractère de quotidien. Les patients se plaignent de maux de tête constants, d'intensité faible à moyenne, tout au long de la journée. En règle générale, les gens se réveillent avec une céphalée. Prendre des médicaments n'élimine pas complètement la douleur, ce qui oblige à reprendre les médicaments, ce qui ne fait qu'aggraver la situation.

Très souvent, ces patients subissent une transformation du type de mal de tête - une céphalgie chronique quotidienne et durable se développe à partir d'une ou deux crises de migraine par mois.

Tumeur cérébrale

Les néoplasmes du cerveau, tels que les tumeurs, les kystes parasitaires ou les anévrismes vasculaires, peuvent être la raison d’un long mal de tête.

Tumeurs cérébrales

Au fur et à mesure de sa croissance, toutes les tumeurs, tant malignes que bénignes, provoquent un mal de tête. De plus, un trait caractéristique est son augmentation progressive. Avec une augmentation de la tumeur, il se produit une compression du tissu cérébral environnant et une augmentation de la pression intracrânienne, qui est la cause de la douleur.

Cette douleur est accompagnée de nausées et de vomissements, qui n'apportent pas de soulagement, avec divers symptômes neurologiques focaux, en fonction de l'emplacement de la tumeur.

Kystes parasites

Les maladies parasitaires du système nerveux central ne sont pas rares, comme on le pense. Une autre chose est qu'ils sont rarement diagnostiqués. Si les kystes parasitaires ne sont pas compliqués, la céphalée primitive est généralement diagnostiquée chez ces patients et un traitement symptomatique est prescrit, ce qui soulage les symptômes pendant un certain temps.

Les formations parasitaires les plus courantes du cerveau:

  1. La cysticercose est une lésion cérébrale causée par les larves du ténia du porc (ténia). Se produit lors de l'ingestion d'oeufs de parasites matures (mains et aliments sales). Dans les intestins, les œufs forment des larves qui envahissent la paroi intestinale et sont transportés dans le corps avec du sang. Dans 70 à 80% des cas, la migration de cysticerque se termine dans le tissu cérébral. Les symptômes n'apparaissent qu'avec une invasion massive. L'hypertension intracrânienne, les maux de tête prolongés et les convulsions sont caractéristiques.
  2. L'échinococcose est une lésion des organes internes d'une personne, provoquée par les larves de l'échinocoque. L'infection se produit par l'ingestion d'œufs qui, dans l'environnement externe, distinguent les principaux propriétaires - les chiens. À partir des intestins, les larves sont transportées par le sang dans tout le corps, endommageant les organes parenchymaux et le cerveau. Les symptômes dépendent du nombre de kystes hydatiques, de leur localisation et du degré de croissance de l’éducation.

IRM d'un patient atteint d'un kyste cérébral à l'échinocoque

Maladies inflammatoires du système nerveux central

Parfois, les maladies inflammatoires du système nerveux central - méningite et encéphalite - peuvent constituer un long mal de tête.

La méningite est une inflammation de la paroi du cerveau de toute étiologie (virale, bactérienne, fongique, parasitaire). Le méningocoque est la cause la plus courante de méningite, en particulier chez les jeunes enfants.

La céphalée méningée est très intense, longue et persistante, ne peut pas être éliminée par les analgésiques, accompagnée de nausées, vomissements, sensibilité élevée aux stimuli externes, troubles de la conscience, forte fièvre, résistance au traitement, raideur de la nuque, éruption cutanée hémorragique du corps.

Si les soins d'urgence ne sont pas fournis à temps, une personne malade peut mourir de l'œdème du tissu cérébral et de la pénétration du tronc cérébral dans le grand foramen occipital du crâne ou de l'état de choc infectieux-toxique.

L'encéphalite est une inflammation de la substance du cerveau. Dans la plupart des cas, est une maladie virale. Dans le tableau clinique, avec les maux de tête, les symptômes focaux des dommages au cerveau sont notés.

Céphalgie liquorodynamique

La céphalée liquorodynamique peut être causée par un grand nombre de maladies. C'est la première cause de mal de tête chez les jeunes enfants.

Signes de céphalées liquorodynamiques:

  • maux de tête prolongés de nature palpitante;
  • la douleur devient plus intense le matin et en position horizontale;
  • accompagné de nausées et de vomissements sans soulagement;
  • la douleur se propage aux yeux en violation de leur fonction.

Signes dangereux

Il existe des symptômes de la céphalgie, qui ne peuvent être ignorés, car ils peuvent être le signe de maladies dangereuses pour la santé et la vie:

  • si le mal de tête est apparu pour la première fois chez un enfant ou une personne âgée;
  • la douleur est très intense;
  • si vous avez eu une blessure à la tête avant la survenue d'une céphalgie, même mineure;
  • quand la douleur te fait te réveiller au milieu de la nuit;
  • parallèlement à un mal de tête, vous présentez des symptômes neurologiques focaux, tels qu'une altération de la vision, des paroles, une sensibilité, une paralysie et une parésie, des hallucinations, des convulsions;
  • si la douleur est progressive;
  • accompagné de nausées et de vomissements, de vertiges;
  • en parallèle, on peut observer de la fièvre, des éruptions cutanées, une forte fièvre, une raideur musculaire;
  • les analgésiques n’aident pas;
  • si la douleur est longue et ne disparaît pas avant plusieurs jours.

Vidéo mal de tête:

Mal de tête pendant deux semaines

Les maux de tête constants sont un phénomène fréquent lié à la vie urbaine moderne. Dans ce cas, la profession, l'âge, le sexe et d'autres moments n'affectent pas la manifestation d'un mal de tête. Des troubles de la mémoire, de la vision, des paroles, des vertiges et des nausées peuvent également être un symptôme d'un problème. Si vous avez mal à la tête pendant 5 ou 40 jours, un examen sérieux doit être effectué, car un tel symptôme peut indiquer de graves problèmes de santé. Un examen sérieux peut être appelé CG, échographie, ECG, écho, prise de sang, tomodensitométrie, IRM et bien d’autres.

Causes de maux de tête constants

Si vous avez mal à la tête pendant 14 semaines, il se peut que la prochaine céphalgie se développe:

  1. Avec une forte surtension, la tête peut être blessée pendant deux semaines ou plus.
  2. La migraine chronique peut également causer des problèmes. La migraine peut causer des maux de tête unilatéraux pendant une semaine, des nausées, des vertiges et d’autres symptômes.
  3. Les touffes de céphalées provoquent également l'apparition de la maladie.
  4. Manifestation chronique de hemcrania paroxystique.
  5. Douleur due à la dépression.

Il existe également des symptômes de céphalées quotidiennes, associés aux raisons suivantes:

  1. Une infection peut affecter le corps de différentes manières, notamment en cas de mal de tête.
  2. Au début ou à la fin du traitement, le corps se reconstruit, ce qui se traduit par un mal de tête.
  3. Trouble du volume intracrânien: tumeur, abcès, kyste.
  4. Les troubles vasculaires provoquent une malnutrition dans le cerveau, vous pouvez donc avoir mal à la tête pendant 5, 7 ou 40 jours.
  5. Avec une blessure grave, une commotion cérébrale après un certain temps, des problèmes surviennent, qui se manifestent par une douleur, des vertiges.
  6. Pathologie faciale et crânienne.
  7. Troubles métaboliques.

Selon les statistiques, chez près de 45% des patients, des maux de tête chroniques se manifestent pendant 5, 7 et 40 jours en raison du stress et du surmenage. En même temps, 40 semaines peuvent être indiquées par des épisodes de douleur périodiques. La migraine chronique survient dans près de 14% de la population, céphalées en grappes - chez 1% des patients. Lors de l’examen de cette statistique, il convient de prendre en compte le fait que le premier groupe de patients préfère se soigner lui-même en utilisant des médicaments non prescrits, le deuxième groupe ne voit un médecin qu’avec des symptômes graves, le troisième est constamment inscrit auprès d’un médecin.

Dépression, pathologie rénale, accident vasculaire cérébral, IRR commencent également à se développer avec une forte manifestation de maux de tête.

Déterminez indépendamment pour quelle raison le mal de tête ou la douleur peuvent être traités indépendamment, comme suit:

  1. Si un malaise apparaît en raison de l'apparition d'une tension, la douleur peut être caractérisée par des sensations resserrées.
  2. La migraine apparaît pendant 2, 5, 7 jours: la sensation est palpitante, des nausées apparaissent, le pouls augmente de manière significative, il y a des points dans les yeux et, dans certains cas, des vertiges constants.
  3. L'accident vasculaire cérébral est caractérisé par une douleur aiguë, qui augmente progressivement, une douleur émétique apparaît.
  4. La douleur en grappe peut être caractérisée par une congestion nasale, une rougeur. Dans le même temps, des sensations douloureuses sont prononcées, elles palpitent et brûlent.
  5. L'hypertension artérielle chronique est localisée à l'arrière de la tête, caractérisée par une douleur lancinante ou une pression constante.

Il convient de garder à l’esprit que lorsqu’on prend des analgésiques pendant 7 jours consécutifs, le fait d’avoir un analgésique pendant deux semaines aura des conséquences assez graves.

Prévention

Dans certains cas, les gens résolvent le problème d'un verre d'alcool - un tel outil peut rapidement soulager la douleur, qui reviendra presque instantanément. Les analgésiques doivent également être pris avec beaucoup de prudence. Après la première pilule ne devrait pas prendre la seconde. Le surdosage peut entraîner de graves problèmes. Il est nécessaire de prendre en compte le temps que les analgésiques ne peuvent pas résoudre un problème de santé grave.

Les réchauffeurs froids ne peuvent pas être utilisés pour les douleurs chroniques. Un spasme des vaisseaux périphériques de la tête aggrave considérablement la maladie. La nicotine provoque également des spasmes des vaisseaux sanguins, ce qui augmente considérablement la douleur et les vertiges.

Plusieurs procédures inoffensives peuvent réduire l'apparence des maux de tête. La manifestation chronique du mal de tête peut être réduite:

  1. Une compresse composée de menthe et de lavande est appliquée sur le front ou les tempes.
  2. Décoction de camomille, la lavande vous permet de vous endormir rapidement.
  3. L'auto-massage est effectué en massant du front à l'arrière de la tête. Le massage améliore la circulation sanguine dans le cerveau.
  4. L'air frais réduit également les maux de tête. Cela est dû au fait que la privation d'oxygène peut également causer une gêne.

Il est utile de noter le moment où un employé qui travaille constamment à l'ordinateur souffre constamment de divers types d'inconfort. L'ostéochondrose est la cause de la douleur provoquée par les travailleurs de l'ordinateur. Cette maladie provoque une violation de la circulation sanguine. Au début du développement de la maladie, il est nécessaire de consulter un médecin car au stade initial du développement, il est possible de mener un traitement efficace. Les produits pharmaceutiques créent des médicaments très efficaces contre l'ostéochondrose.

Si vous limitez la consommation de certains aliments, vous pouvez également réduire la manifestation de la douleur:

  1. Les épices, la cuisine asiatique et le soja doivent être exclus du régime alimentaire.
  2. Le chocolat contient de la phényléthylamine, qui peut également perturber l'activité cérébrale.
  3. Les saucisses modernes contiennent une quantité énorme de nitrite. Ils nuisent au corps humain.
  4. Les succédanés du sucre sont constitués du produit chimique E 961.
  5. Hareng fumé, fromage, vin rouge, noix - aliment contenant une grande quantité d'acide aminé teramina.

Souvent, les maux de tête graves sont traités avec des médicaments spéciaux. Ils affectent les récepteurs, mais il n'est pas toujours possible de les utiliser. Les médicaments doivent être prescrits par un médecin. La première admission doit avoir lieu sous la surveillance d'un médecin, car la réaction du corps peut être différente.

Types de maux de tête

Les experts distinguent quatre principaux types de douleur:

  1. Vasculaire - caractérisé par une sensation de pulsation. Le vertige apparaît aussi souvent.
  2. Tension musculaire.
  3. Liquorodynamique - se manifeste par une augmentation de la pression dans les veines lorsque la position du corps change.
  4. Les coupures névralgiques se produisent assez souvent. Une journée avec cela peut passer avec de rares manifestations de vertige.

Les problèmes vasculaires se produisent assez souvent. Cependant, ils se produisent pour les raisons suivantes:

  1. Artériel est d'abaisser la pression.
  2. Veineux est caractérisé par le remplissage des veines, aggravant l'écoulement. La douleur dans ce cas apparaît le matin, passe en fin de journée, peut durer 5 à 7 jours.

La céphalgie, associée au stress, survient à 30% dans le cas d'ostéochondrose, à 70%, la cause devient une dépression. Une douleur intense ne peut pas disparaître même la nuit.

Une méthode d'examen efficace peut être appelée l'utilisation de l'IRM. Pratiquement à 80%, cette méthode d’examen avec une précision de 100% détermine la maladie. La tumeur, l'effort physique et d'autres causes ont provoqué le mal de tête pendant 39 semaines avec une augmentation et une diminution constantes des symptômes.

Aux fins du traitement devrait consulter un neurologue. La pression interne devient une conséquence de la sécrétion accrue de liquide céphalo-rachidien. La nuit et le matin, les céphalées augmentent, provoquent des nausées, des vertiges et, dans certains cas, une détérioration de la vision.

Si le patient a plus de 50 ans, vous devez contacter le thérapeute. Souvent, la cause en est une artérite à cellules géantes, accompagnée de fièvre, de troubles de la vision et de fortes douleurs musculaires.

Le syndrome de l'artère vertébrale se manifeste par des vertiges, un rebond dans les orbites, des post-injections, des injections dans la région de l'occiput. Les sensations douloureuses se manifestent par des attaques constantes, qui peuvent se produire à des intervalles de 20 secondes à une heure. Dans ce cas, les analgésiques n'améliorent pas l'état.

Le traitement devrait corriger la cause de l'inconfort. Certains médicaments ne peuvent que réduire le degré de symptômes.

Les troubles névrotiques et dépressifs s'accompagnent souvent de maux de tête qui ne sont pas clairement localisés. Si vous ressentez un sentiment de dépression, vous devriez passer plus de temps dans la nature. L'exercice quotidien, passer du temps à l'air frais et bien plus encore vous permet de ne pas utiliser de médicaments. Par exemple, un oreiller orthopédique vous permet de corriger efficacement votre posture.

En conclusion, nous notons que malgré la manifestation fréquente de maux de tête, ce symptôme indique l’apparition d’un problème assez grave. Par conséquent, vous devriez procéder à un examen opportun, pour lequel vous devriez d'abord consulter un médecin. Il convient de garder à l’esprit qu’une description détaillée des symptômes permet au médecin de prescrire correctement le traitement et d’éviter le développement de formes plus graves de maux (ou de commencer à les traiter rapidement).

15 causes possibles de douleur à la tête


Si vous avez mal à la tête pendant une longue période, alors la cause peut en être une lésion organique du système nerveux. Dans ce cas, la céphalgie dure plusieurs jours d'affilée, augmente constamment et, s'il existe aussi des facteurs provoquants, elle est plus intense.

Les maux de tête sont généralement causés par la migraine, des lésions cérébrales, des traumatismes, une irritation de la paroi du cerveau, une baisse ou une augmentation de la pression intracrânienne.

Les raisons suivantes causent également des céphalées: gueule de bois, glaucome, sinusite, toux. Il y a aussi le psikhalgiya, qui accompagne les états dépressifs. Dans ce cas, la douleur est de nature modérée, elle augmente périodiquement, mais il est très difficile de déterminer son emplacement et sa nature.

Céphalgie est de plusieurs types:

  1. névralgique,
  2. liquorodynamique,
  3. tension musculaire
  4. infectieux - toxique,
  5. vasculaire.

Manifestations de céphalées selon la cause

La douleur dans la tête peut se manifester par des coups sourds et simultanés accompagnés d'un très fort étirement des parois des vaisseaux sanguins, accompagnés d'hypertension et d'hypotension.

Si la paroi du vaisseau gonfle, la douleur provoquée par une pulsation se transforme en une sensation sourde et arquée. Les spasmes artériels peuvent entraîner une hypoxie tissulaire. La céphalgie s'accompagne alors d'une sensation de nausée et de nausée, de pâleur de la peau et de reflets noirs devant les yeux. La douleur dure très longtemps s'il n'y a pas assez d'oxygène dans les tissus et dans le même temps les parois des spasmes des vaisseaux sanguins.

Les maux de tête du matin apparaissent avec un fort relâchement des parois vasculaires des veines (hypotension). Ils durent quelques jours. Les signes associés incluent: gonflement des muqueuses du nez, de la bouche et de la gorge.

En cas d’augmentation de la pression intracrânienne, les céphalées sont accompagnées de vomissements constants. Le bruit, la sonnerie, la somnolence se produisent lorsque la fourniture d'oxygène aux tissus est interrompue et ils en manquent. Cette céphalgie a souvent une intensité différente. Un mal de tête et si la viscosité du sang augmente, à laquelle les globules rouges perdent leur élasticité, les plaquettes deviennent sujettes à l'agrégation, la composition du sang change.

La migraine peut durer de quelques heures à plusieurs jours. En cas de douleur en grappe, l'orbite de l'œil et la région qui l'entoure sont le plus souvent touchées, et la douleur se manifeste le plus souvent la nuit 3 heures après s'être endormie. Ces attaques se produisent pendant un certain temps, plusieurs fois par jour.

Si vous avez souvent mal à la tête, soyez attentif aux facteurs qui le provoquent, prenez rendez-vous avec un neurologue et discutez-en. Après tout, les céphalées peuvent être déclenchées par diverses maladies.

Causes de la douleur

Céphalgie de tension. Dans la région des tempes et du cou, le mal de tête se manifeste par une douleur due à une tension musculaire excessive. Elle semble serrer la tête avec un anneau serré pendant 5 heures ou un peu moins. La nausée est extrêmement rare. Ce type de céphalgie dure trois jours ou plus et est souvent déclenché par le stress. Supprimé par le paracétamol, l'ibuprofène.

Traumatisme La céphalée est normale pour les blessures à la tête, quel que soit leur degré. Même si une personne ne s'aperçoit pas qu'elle a été blessée, le mal de tête vous le rappellera certainement.

Artérite. Le syndrome de la douleur sur le fond de l'infection cérébrale se pose en raison de l'artérite. Une fièvre apparaît et, en même temps que les mouvements du cou sont limités, la vision est perdue. L'œdème de l'artère survient en 3 ou 4 heures. Dans cette maladie, un diagnostic doit être posé dès que possible afin de prescrire correctement le traitement et de préserver la vision. Après tout, devra être traité pendant au moins trois ans.

Pression intracrânienne. La douleur à la tête se manifeste également par une diminution de la pression intracrânienne, si une personne présente une ponction lombaire. Si le troisième jour a mal à la tête, une douleur au visage, cela peut être causé par une faible pression à l'intérieur du crâne. Si la douleur est soulagée, elle peut être éliminée même en un jour.

Syndrome de l'artère vertébrale. La céphalgie est accompagnée de bruits et de bourdonnements dans les oreilles, d'une douleur sourde et lancinante à l'arrière de la tête, au cou. Ces douleurs sont permanentes et se manifestent par des attaques qui peuvent durer de quelques secondes à une heure. En même temps, les antidouleurs n’aident pas, mais soulagent légèrement la situation.

Céphalgie avec névralgie du trijumeau. Ce sera un tir à sens unique. Il capture la mâchoire inférieure, est de nature paroxystique. Soulager la douleur avec la carbamazépine.

Processus inflammatoires. Certains jours, la tête aux processus purulents et inflammatoires de la localisation la plus diverse fait mal. Lorsque cela se produit, une forte augmentation de la température jusqu'à un point critique entraîne une faiblesse générale, une perte d'appétit.

Mais le principal symptôme est une douleur intense à la tête et une inflammation dans la zone de formation de la fistule. Puisque la fistule ne disparaît pas pendant une longue période, un mal de tête peut survenir autant de fois que nécessaire. Elle passe dès que la plaie guérit, le processus pathologique disparaît.

Abcès du cerveau. La douleur est le plus souvent localisée dans les lobes temporaux. Si les abcès se métastasent sur les lobes frontaux, la tête reste douloureuse pendant très longtemps et la douleur ne disparaît pas tout au long de la journée. Avec les abcès, la céphalgie ajoute également l'audition, l'odorat, le goût et le tonus musculaire.

Infection à adénovirus. Provoque une céphalgie douloureuse. Dans ce cas, la personne a de la fièvre, une perte d’appétit, des vomissements. Une telle douleur accompagne le malade pendant 2 ou 4 semaines. Lorsqu'une telle infection affecte les muqueuses des voies respiratoires supérieures et la conjonctive.

Adénoïdite L'inflammation de l'amygdale nasopharyngée peut également causer des maux de tête. Fondamentalement, cette maladie survient dans l'enfance et est déclenchée par des infections. Dans les cas d'adénoïdite aiguë, la tête est constamment douloureuse, car la sortie de la lymphe et du sang du cerveau est difficile, car la congestion apparaît dans la région nasale. La respiration est difficile, la membrane muqueuse du nasopharynx est enflammée.

Tumeurs cérébrales. La cause de maux de tête persistants peut être un adénome hypophysaire. Les gonadotropinomes et les thyrotropinomes (ce sont des formes rares de tumeur) au cours du développement commencent à exercer une pression sur le diaphragme de la selle turque.

Une telle céphalgie a un caractère terne et ne passe pas dans les trois ou cinq jours. Elle peut être déclenchée par un grave traumatisme crânien, l'action de contraceptifs, une infection piégée dans l'hypophyse (hypophyse).

Symptômes de l'adénome hypophysaire: prise de poids importante, croissance accrue des poils, dysfonctionnement sexuel, thyrotoxicose, vision double, douleur sourde constante, congestion nasale. En cas de douleur causée par la tumeur, certains symptômes plus spéciaux doivent être pris en compte. Ce sont des muscles soudainement durcis, leur faiblesse, un dysfonctionnement de la parole (tresses de la langue), des troubles visuels.

Chez la femme enceinte, la tête peut également être douloureuse pendant trois jours en raison de symptômes neurologiques ophtalmiques accrus, à la suite d'une hémorragie adénome. Cependant, après la naissance, la tumeur ne se développe pas, mais involute.

Anévrisme. Avec les anévrismes cérébraux, la tête au front sans aucun prédécesseur est douloureuse, parfois une paralysie incomplète des nerfs crâniens (avec anévrisme artériel). En cas de rupture d'anévrisme, il se produit une céphalgie très prononcée qui se propage rapidement sur toute la tête, comme si elle s'étendait sur toute la surface interne. Cela provoque des nausées, une perte de conscience et de fréquents vomissements.

L'anémie Maux de tête avec anémie ferriprive pendant plusieurs jours, lorsque la quantité d'hémoglobine dans le sang diminue considérablement. Dans ce cas, la céphalalgie est complétée par des vertiges, un essoufflement avec l'effort physique le plus simple, un appétit est perdu, la peau devient verdâtre. Les signes suivants peuvent être observés: des plaies ne cicatrisant pas se forment dans les coins de la bouche, des marques de tirets sont visibles sur les ongles, il est difficile à avaler et les cheveux sont cassés.

Céphalgie causée par des allergies et des aliments. Dans ce cas, il y a un nez liquide et qui coule. Les douleurs allergiques sont traitées avec des antihistaminiques. La douleur des aliments peut se manifester si, à la chaleur, vous mangez une glace très rapidement, buvez une boisson froide. Cette douleur disparaît très rapidement lorsque la température du corps devient stable. Les nitrates dans les saucisses et le glutamate monosodique provoquent également des maux de tête aigus, ainsi que des douleurs à la poitrine, au cou, aux épaules et au visage.

Autres facteurs

La céphalgie quotidienne peut être déclenchée par: la prise de nouveaux médicaments ou l’annulation de médicaments anciens, des problèmes métaboliques, des blessures à la tête, des infections Une semaine peut provoquer des maux de tête dans de nombreuses situations: stress quotidien, diabète, ostéochondrose cervicale, hypertension.

Les causes du mal de tête incluent une position corporelle anormale constante, une faiblesse des muscles du dos, des pieds à plat, une violation de la colonne cervicale. Aux premiers stades de la maladie, ces symptômes sont caractérisés par une dépression, un accident vasculaire cérébral, une dystonie végétative et vasculaire, une pathologie rénale et une hypertension.

Quoi ne pas faire

  • Si vous avez mal à la tête, il est préférable de ne pas prendre de boissons alcoolisées. Bien sûr, la douleur peut disparaître, mais ce ne sera que temporaire, puis revenez à nouveau.
  • Vous n'avez pas besoin de prendre une deuxième pilule antidouleur, car une surdose peut entraîner des conséquences plus graves et des effets secondaires plus graves.
  • Les céphalées prolongées ne doivent pas être arrêtées par l'utilisation de bouillottes contenant de la glace, car une telle procédure ne fera que compliquer la situation en raison du spasme des vaisseaux périphériques. Les cigarettes ne sauvent pas non plus des maux de tête, au contraire, elles peuvent provoquer de nouveaux accès de douleur et de vertige.

Un mode de vie sain est très important, surtout à l'heure actuelle.

Que faut-il faire?

Tout d'abord, vous devez mesurer la pression pour exclure l'hypertension. Si la pression est élevée, vous devez prendre la pilule.

Si vous avez mal à la tête pendant plusieurs jours et que la douleur est constamment présente, effectuez des procédures inoffensives qui aideront à l’arrêter, mais cela ne fera pas de mal à la personne. Les comprimés ne s'appliquent pas, mais la douleur diminue.

  1. Vous pouvez attacher à votre front ou à vos tempes une serviette imbibée d’eau contenant des gouttes de menthe et de lavande diluées.
  2. Buvez une tasse de camomille et du thé à la menthe et essayez de dormir.
  3. L'auto-massage peut aussi aider. Des mouvements doux du front à l'arrière de la tête ou de la couronne aux oreilles, de la couronne au cou et en caressant les tempes atténueront la douleur.
  4. L'aération constante de la pièce fournit de l'oxygène au cerveau. Vous devriez aussi souvent marcher ou faire du sport à l'air frais.
  5. Si vous avez mal à la tête tous les jours, vous devez suspendre temporairement la consommation des produits suivants: chocolat, vin rouge, poisson et viande fumés, épices chaudes, noix et fromage, car ils contiennent de la tyramine, des saucisses.

En général, les personnes préfèrent être traitées seules, mais si le mal de tête ne disparaît pas au bout de 10 à 15 jours et que les analgésiques sont pris constamment, les conséquences les plus graves peuvent alors se produire.

Traitement

Tout d'abord, lorsque la céphalgie ne doit pas éliminer les symptômes de la douleur dans la tête et ses causes, la source.

Dans le syndrome de l'artère vertébrale, les vasodilatateurs tels que les préparations d'acide nicotinique, l'aminophylline et les médicaments diurétiques aident à soulager la douleur associée à une pression intracrânienne élevée. Pour le stress et l'ostéochondrose de la colonne cervicale, la physiothérapie et l'acupuncture en association avec l'ibuprofène sont nécessaires.

Les douleurs migraineuses sont traitées avec des médicaments spéciaux qui agissent sur les récepteurs de la sérotonine dans le cerveau. Ceux-ci peuvent être Sumamigren, Zomig, Amigrenin. Avec d'autres facteurs provocants, ces médicaments ne fonctionneront pas.

Il convient de rappeler que les premières pilules doivent être effectuées sous la surveillance directe d'un médecin et doivent être réparées toutes les semaines. Ces médicaments sont interdits pendant l'allaitement, la grossesse, l'âge après 65 ans et l'hypertension.

Prévention

  • Il devrait être périodiquement distrait de leurs problèmes psychologiques, afin de ne pas provoquer de psychoalgie. Cela facilitera le divertissement des enfants: patinage, ski, patin à roues alignées, luge. Ils renverront un état d'euphorie, aideront à détourner l'attention des soucis et des problèmes de la vie quotidienne et préviendront ainsi les maux de tête associés au stress psychologique.
  • Les exercices quotidiens à l'air frais empêchent souvent la céphalgie ou l'éliminent mieux que tout médicament, un oreiller orthopédique aide les muscles à se détendre et à corriger leur posture.
  • S'il y a des maux de tête persistants, vous devriez garder une trace du lieu où le temps d'apparition de la douleur est enregistré. Il faut également noter dans les procès-verbaux que ce jour-là, il a été mangé, quels étaient l'exercice, le sommeil et le travail. Les femmes doivent également noter tous les changements de leurs niveaux hormonaux au cours du cycle menstruel, car les surtensions hormonales affectent également les maux de tête. À l'aide de ces enregistrements, il sera possible de calculer tous les mécanismes de déclenchement de la céphalgie et de les éviter pour éviter les maux de tête.
  • Il est nécessaire de surveiller l'hygiène du sommeil: dormez suffisamment, allez vous coucher et levez-vous en même temps.

Il faut se rappeler que les maux de tête sont plus souvent le symptôme d’une maladie que ceux d’une maladie indépendante. Il apporte de nombreux problèmes, mais sert également de service utile. La douleur signale des dysfonctionnements dans le corps, parfois même très graves.

Si la céphalgie se manifeste de manière inhabituelle, trop longtemps, pendant longtemps, vous ne devriez pas reporter la visite chez le médecin, mais être examiné. Seulement dans ce cas, vous pouvez vous protéger contre d'éventuelles complications.