Les maux de tête ne disparaissent pas avant plusieurs jours

La migraine

Les maux de tête sont souvent le signe de problèmes corporels. Cette condition peut durer de quelques secondes à plusieurs jours voire des mois. Si vous avez mal à la tête pendant une semaine, cela peut être le signe d'une maladie grave.

Par conséquent, vous ne devez pas tolérer de gêne et vous devez contacter immédiatement les experts. Il existe à la fois des méthodes médicamenteuses de traitement des maux de tête et des médicaments traditionnels pour faire face aux migraines prolongées.

Causes de maux de tête prolongés

Les raisons pour lesquelles il y a beaucoup de maux de tête. Un inconfort prolongé peut être associé à des lésions organiques de certaines zones du cortex cérébral. Quelles sont les causes de la douleur?

  • La migraine Cette maladie est particulièrement courante chez les femmes de plus de 30 ans.
  • Maux de tête "tension".
  • Méningite ou encéphalite.
  • Blessures graves menant à une commotion cérébrale.
  • Maladies du système vasculaire.
  • Modifications de la pression intracrânienne, etc.

Des maux de tête peuvent survenir avec le syndrome post-alcoolique. Mais dans de tels cas, la durée ne diffère pas et passe généralement en quelques heures. Au début du développement d'infections virales respiratoires aiguës, les patients remarquent également des douleurs au cou ou aux tempes. Ils peuvent être observés dès les premiers jours du début de la maladie. La gêne est éliminée à l'aide de médicaments et disparaît généralement complètement après un traitement efficace de l'infection.

"First Aid" pour maux de tête

Si un mal de tête vous fait mal pendant plusieurs jours, c'est un signe de danger. L'assistance immédiate d'un médecin est particulièrement importante dans les cas suivants:

  • Douleur de nature inconnue, nouvelle dans les sensations.
  • La douleur ne survient que le matin, quelques jours de suite, et le soir passe.
  • Des symptômes concomitants sont apparus: engourdissement d'une partie du corps, essoufflement, vomissements, faiblesse, etc.
  • La douleur ne fait qu'empirer avec le temps.

Si vous présentez l'un de ces symptômes, vous devez contacter un spécialiste (neurologue ou thérapeute). Pour obtenir des résultats fiables, vous devrez effectuer un scanner ou une IRM. En présence de maladies graves associées à des lésions cérébrales, le diagnostic aidera à les identifier rapidement.

Dans le cas où le troisième jour a un mal de tête et que la pression artérielle est augmentée, ces deux conditions sont interdépendantes. Le vasospasme provoque une gêne qui peut être complétée par des nausées et une faiblesse. Si cela est la cause d'une migraine, procédez comme suit:

  • Vous devez d’abord mesurer la pression artérielle afin de ne pas douter de son élévation réelle.
  • Si tel est le cas, vous devrez prendre un antispasmodique, prenez du repos.
  • Aide à soulager les spasmes et favorise l'écoulement du sang du bain de pieds à la tête.

L'infection à adénovirus peut être accompagnée de douleur. Cette maladie est transmise par des gouttelettes aéroportées et présente plusieurs symptômes:

  • Augmentation de la température;
  • Manque d'appétit;
  • Congestion nasale ou écoulement épais de mucus;
  • Maux de gorge, etc.

Avec cette maladie, des maux de tête peuvent survenir pendant toute la durée de la maladie. Ils sont traités symptomatiquement, les médicaments conventionnels (analgésiques) sont généralement suffisants.

Types de maux de tête

Les céphalées sont de divers types:

  • vasculaire,
  • névralgique,
  • associé à la tension musculaire, etc.

Chacun d'eux se manifeste différemment. La durée de l'inconfort est également liée à cela. Certains patients se plaignent que la migraine ne lâche pas leur deuxième jour, chez d'autres, cela peut prendre un mois ou même plus longtemps.

En étirant les parois des vaisseaux sanguins, diverses maladies apparaissent:

Le syndrome douloureux se manifeste par des coups sourds et pulsés. Les sensations désagréables s'accompagnent souvent de:

  • nausée
  • pâleur
  • assombrissement des yeux.

Dans ces situations, un traitement à long terme de la maladie, prescrit par un médecin, est nécessaire. L'une des causes de la maladie est une forte tension. Cela est particulièrement vrai pour les personnes ayant un travail et un style de vie sédentaires. Assis dans une position inconfortable, grignoter conduit au fait que le cerveau ne reçoit pas assez d'oxygène.

Cela se manifeste par des maux de tête, qui apparaissent en fin d’après-midi. Dans de tels cas, il n'est pas nécessaire de prendre les comprimés immédiatement. Pour vous aider à vous débarrasser des symptômes désagréables, optez pour une promenade en plein air, le yoga ou l'aérobic.

Migraine: causes et traitement

La raison pour laquelle le troisième jour a mal à la tête est une migraine. Il est facile de distinguer cette maladie des autres.

  • D'abord, en règle générale, douleur d'un seul côté.
  • Deuxièmement, la douleur palpite.

Toute activité physique ne fait qu'augmenter l'inconfort. Une promenade à l'air frais ne vous aidera pas dans ce cas.

On pense que les femmes sont plus sujettes aux migraines que les hommes. Cela est dû aux caractéristiques hormonales du corps féminin. Les contraceptifs à l'admission ne font qu'exacerber la situation. La migraine peut dépendre du cycle et commence souvent un certain jour de la semaine (par exemple, la veille de la menstruation, etc.). Le facteur provoquant l'exacerbation de la maladie peut être un stress grave.

Qu'est-ce qui n'aide pas avec les migraines:

  • prendre des antispasmodiques;
  • les analgésiques (ils ne sont efficaces que pour les manifestations bénignes de la maladie);
  • marcher dans l'air frais;
  • activité motrice.

Cela réduira l'attaque:

  • prendre des médicaments spéciaux prescrits par un spécialiste;
  • silence, manque de lumière vive et sons forts;
  • bon repos et sommeil;
  • bandage serré sur sa tête.

Tumeurs dans le cerveau

Toute néoplasie cérébrale entraîne le fait que pendant un mois, par exemple, un mois a mal à la tête.

Les tumeurs sont presque toujours accompagnées de douleur. Au début de la douleur, elle peut être légère et devenir plus palpable à la fin de la journée. Les kystes parasites provoquent également des symptômes désagréables. Pour les déterminer, vous avez besoin de diagnostics rapides et de haute qualité, qui enverront un spécialiste.

Si, dans le mois qui suit, vous avez mal à la tête, cela peut être dû à une maladie inflammatoire. Dans la plupart des cas, il s'agit d'une encéphalite ou d'une méningite. La douleur est caractérisée non seulement par sa durée, mais également par sa forte intensité. Les analgésiques dans cette situation ne vont pas aider, ce qui peut grandement compliquer le traitement.

La sensation douloureuse peut durer une semaine ou plus en raison de l'utilisation constante d'analgésiques. Dans une telle situation, émettre un syndrome secondaire. Les maux de tête d'intensité faible et moyenne diffèrent toutefois par leur fréquence. Parfois, une personne se réveille déjà avec l'apparition de sensations désagréables. Cette situation peut déboucher sur des céphalées chroniques difficiles à traiter. En moyenne, après l'arrêt du traitement, le syndrome douloureux devrait disparaître avec le temps.

Céphalgie

Que le mal de tête persiste le troisième ou le quatrième jour, il ne doit pas être toléré. Souvent, c'est un signe qui indique des problèmes dans le corps, en particulier pour le cerveau.

L'auto-thérapie avec des analgésiques ne devrait pas dépasser trois jours. Si l'état ne s'est pas amélioré, vous devriez contacter un spécialiste.

L'efficacité du traitement prescrit dépend d'un diagnostic rapide et de haute qualité. Les méthodes suivantes sont utilisées dans le complexe:

  • thérapie manuelle;
  • physiothérapie;
  • des compresses;
  • les drogues;
  • exercices thérapeutiques;
  • massage
  • acupuncture, etc.

Les maux de tête ne doivent en aucun cas être tolérés. Surtout s'ils sont dérangés pendant plusieurs jours. En effet, une maladie assez dangereuse est souvent cachée derrière ce syndrome.

Le traitement doit être prescrit par un spécialiste, après un diagnostic approfondi et l'identification de la cause de la maladie.

Cette maladie doit être référée à un neurologue, qui déterminera le degré d'innocuité de la céphalalgie pour l'état général du patient et les méthodes de traitement thérapeutique de celle-ci.

Le deuxième jour de maux de tête: les causes de la douleur prolongée, les types, présente des douleurs migraineuses

Chaque personne est familière avec un mal de tête. Cette condition réduit considérablement la qualité de vie, ne permet pas de se concentrer, gênant. Cependant, très peu de gens ont recours à un spécialiste quand une maladie apparaît. Il est plus pratique de simplement boire un ou deux comprimés antidouleur. C'est ce que font la plupart des gens. Quand un comprimé n’aide pas, la main s’allonge pour le second. Si le deuxième jour fait mal à la tête, et même au troisième, une personne peut alors consulter un médecin.

C'est la bonne décision. Les maux de tête ou céphalées ne sont pas une maladie indépendante. C'est souvent une conséquence d'autres pathologies plus graves.

Dans certains cas, en raison de l'utilisation prolongée d'analgésiques, l'apparition d'un syndrome secondaire est notée. Ensuite, la douleur disparaît non seulement mais devient chronique. Dans certaines maladies, il est inutile de prendre des analgésiques, car ils ne peuvent pas affecter la cause première de la douleur.

Les sensations douloureuses peuvent être différentes - pression, battements, crampes, se produisent dans le front, les tempes, le cou. Le traitement d’une maladie dépend de la raison principale de son apparition; seul un spécialiste qualifié peut la détecter et ce, uniquement après un examen approfondi.

Bien sûr, la prise de médicaments ayant des effets analgésiques peut aider à minimiser ou à éliminer les sensations désagréables. Mais comme cela ne permet pas d'éliminer la véritable cause de la maladie, l'auto-traitement n'est pas recommandé. Des médicaments inappropriés peuvent aggraver la situation.

La première chose à faire en cas de douleur à la tête, et particulièrement si le deuxième jour a mal à la tête et ne disparaît pas, consultez un médecin. Il répondra à toutes les questions, vous expliquera pourquoi une migraine deux ou trois jours de suite et pourquoi elle ne passe pas la douleur.

Ce qui provoque l'apparition de douleur à la tête

Il existe de nombreuses raisons pour des maux de tête prolongés. Une douleur constante, qui tourmente le patient pendant des jours, peut indiquer la présence de dommages organiques au système nerveux central. La maladie cérébrale peut être congénitale ou acquise, mais une céphalalgie prolongée est souvent la conséquence d'une maladie acquise.

Si le deuxième jour a mal à la tête, il peut être déclenché par:

  • abus d'alcool;
  • la migraine;
  • céphalée de tension;
  • encéphalite;
  • méningite;
  • blessures graves à la tête;
  • commotion cérébrale;
  • pathologies du système cardiovasculaire;
  • changement de la pression intracrânienne.

La douleur peut survenir sur le fond du syndrome post-alcool. Cependant, dans ce cas, il n'est pas long et passe environ deux ou trois heures plus tard. Peut-être l'apparition de douleurs à la tête avec une infection virale respiratoire.

La douleur apparaît dans la région temporale et occipitale. L'inconfort, le malaise et les maux de tête peuvent être observés en un à deux jours. Les personnes déprimées peuvent ressentir de la douleur pendant trois à quatre jours. C’est une douleur de nature psychogène, elle peut être périodique, elle peut s’apaiser puis s’intensifier à nouveau. Cela peut expliquer pourquoi le mal de tête fait mal le deuxième jour.

En outre, l'apparition de douleurs à la tête peut être déclenchée par:

  • fatigue chronique;
  • surmenage;
  • situation stressante;
  • changement brusque de temps;
  • déménager dans une autre ville avec un climat différent;
  • le jeûne;
  • tension prolongée des muscles du cou.

La survenue de céphalées peut également être due à: glaucome, anémie ferriprive, sinusite, sinusite, névralgie cervicale.

La douleur à la tête ne survient pas d'elle-même. C'est toujours le signe d'un échec dans le travail d'un certain système, d'un organe. N'hésitez pas à consulter le médecin. L'absence de traitement approprié en temps opportun peut aggraver la situation.

Espèces de céphalées

Il existe des céphalées névralgiques et vasculaires, associées à des tensions musculaires. Les manifestations de chaque type de maladie sont différentes, de même que la durée de l'inconfort et des sensations désagréables. Dans certains cas, la douleur ne disparaît pas avant plusieurs jours et dans d'autres, pendant des semaines voire des mois.

L'étirement des parois vasculaires entraîne le développement d'une hypotension, d'une hypertension et d'une migraine. La douleur dans de telles pathologies est palpitante, terne. En outre, l'apparition de nausées, malaises, blanchissement de la peau, assombrissement des yeux. L'apparition d'une douleur sourde et pressante est due au gonflement des parois vasculaires.

En raison de crampes prolongées, il se produit une hypoxie du tissu cérébral. La douleur douloureuse dans la zone frontale, accompagnée de l’apparence de gonflement de la muqueuse nasale, ainsi que des paupières, indique un fort relâchement des parois veineuses.

Migraine: caractéristiques du développement, nature de la douleur

Une migraine sévère qui survient souvent dans la moitié de la tête et peut durer plusieurs jours. Douleur lors de la migraine pulsante. La migraine vraie céphalée est référée à un type distinct de pathologie.

L’apparition d’une attaque peut être due à:

  • changements hormonaux, déséquilibres;
  • situations stressantes;
  • prédisposition génétique;
  • habitudes destructives;
  • effort physique.

Selon les statistiques médicales, les migraines sont plus sensibles aux femmes. Les hommes souffrent de cette pathologie trois fois moins. L'apparition d'une attaque chez le sexe faible est provoquée, en règle générale: œstrogène, progestérone, grossesse, post-partum, ménopause.

La raison principale est un changement dans les niveaux hormonaux. Des symptômes caractéristiques (migraine avec aura) peuvent précéder le début de la crise. Nébuleuse de la vision, vertiges, nausées, vomissements, états pré-inconscients, malaise, troubles de la parole, distraction mentale, hallucinations (tactiles, gustatives, visuelles) sont des précurseurs d'une attaque.

Pour la migraine, la prise d'antispasmodiques ou d'analgésiques, marcher à l'air frais est inefficace. Les manifestations peuvent être minimisées en prenant des médicaments spéciaux prescrits par le médecin, en appliquant un pansement serré sur la tête, en se reposant bien et en dormant.

Maux de tête de 2 jours: que faire, comment traiter et s'il est possible de prévenir avec l'aide de la prévention

Céphalgie - un signal au corps à propos de graves perturbations. Si vous avez très mal à la tête pendant 2 jours, voire davantage, pendant que la douleur ne disparaît pas après la prise du médicament, vous devez immédiatement faire appel à un médecin. Les douleurs prolongées ne passent pas d'elles-mêmes. Pour prévenir les complications, vous devez consulter un médecin.

Afin d'identifier la cause fondamentale, il nommera:

  • Échographie Doppler;
  • imagerie par résonance magnétique;
  • radiographie de la colonne cervicale;
  • test sanguin (pour déterminer le niveau d'hormones, ainsi que la concentration de glucose).

Les personnes qui ont souvent mal à la tête pendant 2 jours ou plus devraient tenir un journal. Il est nécessaire de décrire la nature de la douleur, la durée de l'attaque, la localisation, ainsi que les méthodes, les comprimés, qui ont contribué à l'élimination de la douleur. Si un enfant a mal à la tête, les parents devraient le montrer immédiatement au pédiatre.

Céphalgie d'urgence

Si vous avez mal à la tête, surtout si vous avez mal à la tête, sans cesser 2 jours ou plus, vous ne devriez pas hésiter. Douleur prolongée - un signal au corps concernant une défaillance grave.

Si la nature de la douleur a changé, les sensations ont changé, l'attaque n'a lieu que le matin, pendant plusieurs jours d'affilée et n'est éliminée que le soir. Si vous ressentez une sensation d'indisposition, des nausées, des vomissements, une partie du corps, un essoufflement, vous devez demander l'aide d'un neurologue..

Il existe un certain algorithme d’actions pour l’apparition de la céphalgie, qui aidera à minimiser les maux de tête et à améliorer l’état général:

  1. Vous devez d’abord mesurer la pression artérielle.
  2. Si la pression augmente, vous devez boire un médicament antispasmodique, vous détendre et vous reposer.
  3. Le bain de pieds aidera à éliminer les spasmes, ainsi que l’écoulement de sang de la tête.

Si le syndrome douloureux est dû à une infection à adénovirus, accompagnée de fièvre, de mal de gorge, de congestion nasale, d’une perte d’appétit, la douleur peut être éliminée à l’aide d’un analgésique.

Soulagement de la douleur à domicile

Si, après l'examen, aucune maladie grave n'a été identifiée, mais que le mal de tête est déjà douloureux depuis 2 jours, vous pouvez utiliser une médecine alternative. Les plantes médicinales aideront à éliminer le stress et à améliorer le flux sanguin. Avant d'utiliser un produit particulier, assurez-vous qu'il n'y a pas de contre-indications, ainsi que d'allergies.

  1. La fixation aux tempes d'un oignon coupé aidera à lutter contre la pathologie. La procédure est effectuée trois fois par jour. Sa durée est d'un quart d'heure.
  2. C'est très efficace avec les maux de tête d'un tel outil. Il est nécessaire de moudre le rhizome de gingembre, puis de le mélanger avec une petite quantité d’eau. La masse pâteuse est enveloppée dans de la gaze, puis appliquée sur la zone frontale pendant 10 à 15 minutes.
  3. Utile avec les céphalées causées par une tension nerveuse excessive du lait chaud avec du miel, ainsi que des baies pilées de viorne.
  4. Aidera à la normalisation de la compresse froide pour le bien-être. Huile essentielle de menthe - quelques gouttes, mélangée à la même quantité d’huile de lavande et d’eau - un quart de tasse. Dans le liquide résultant, humidifiez le tissu naturel, puis appliquez-le sur le front pendant une demi-heure.
  5. Masser le nez, ainsi que la tête contribuera à l’élimination des maux de tête. La durée de la procédure est d'un quart d'heure.
  6. Un bain chaud à la lavande ou au sel de mer, ainsi qu'un bain de pieds à l'eau chaude contribuent à la relaxation et à l'élimination de la céphalgie.
  7. Le thé aux herbes douces (camomille, menthe) ou noir est également utile.

Actions interdites dans l'attaque

Certaines actions provoquant une douleur intense et persistante à la tête peuvent aggraver la situation.

Chaque personne devrait savoir quoi faire avec la céphalgie:

  1. Prendre des médicaments à l'insu du médecin.
  2. Abus de médicaments contre la douleur.
  3. Buvez de l'alcool ou essayez d'étouffer la douleur avec de l'alcool.
  4. Appliquez des méthodes radicales: plongez dans un trou de glace, visitez un bain ou un sauna.

Caractéristiques du traitement de pathologie

Il n'y a pas de méthode universelle pour se débarrasser des maux de tête. La méthode de thérapie, ainsi que les médicaments, sont choisis après avoir clarifié la cause, ainsi que pris en compte l'âge du patient, la gravité de la pathologie, les caractéristiques individuelles de l'organisme. Dans la lutte contre la maladie en utilisant une variété de médicaments. Certains aident à la médecine alternative, quelqu'un se repose et d'autres ne peuvent pas se passer de médicaments. Souvent pour le traitement de la pathologie prescrire des complexes spéciaux: Zoriga, Sumatriptan, Amigrenina.

Ce traitement de la céphalgie est individuel et seul un médecin peut prescrire un médicament en particulier.

Mesures préventives

Afin de prévenir l'apparition de maux de tête, les experts recommandent: de mener une vie saine et modérément active, d'arrêter de fumer et de boire de l'alcool, de corriger le régime (cesser de manger des épices, des sucreries, des aliments fumés, du fromage, des saucisses), souvent à l'air frais Réchauffez régulièrement les muscles du dos et du cou, laissez suffisamment de temps pour dormir - au moins huit heures, évitez le stress.

Le deuxième jour déjà un mal de tête... Causes de la douleur prolongée

Pourquoi le mal de tête - le mécanisme de la migraine

La première conséquence de l'apparition de la migraine (qui peut durer un jour, deux jours ou même plus longtemps) est une diminution de l'apport sanguin à certaines parties du cerveau en dessous du niveau critique, ce qui entraîne l'apparition de symptômes de l'aura (visuels, sensoriels, moteurs, parfois étourdis) et condition quand (souvent - beaucoup) maux de tête.

La tête fait souvent mal (et même tourne) le premier, le deuxième et éventuellement le troisième jour en raison du fait qu'une personne est stressée pendant une longue période ou dans une position avec le cou tendu.

En raison de la réduction du flux sanguin vers le cerveau, les vaisseaux sanguins qui alimentent le cerveau sont dilatés. Dans le même temps, un grand nombre de substances sont libérées, lesquelles commencent à agir à divers endroits du corps humain. Le résultat de ce processus est une nouvelle dilatation des vaisseaux sanguins et la formation d’une inflammation. Tous les facteurs réunis conduisent à un état extrêmement désagréable - un mal de tête (ou un vertige) fait très mal, une condition appelée migraine. La douleur peut durer plusieurs heures, une journée, deux jours, parfois plus longtemps.

Les facteurs susmentionnés jouent un rôle important en cas de problèmes d’estomac (vomissements ou nausées). Ils affectent également le sang qui, lors d’une crise de migraine, peut se coaguler plus rapidement.

  1. Mal de tête (douleur lancinante, moins souvent - sourdine).
  2. Il y a une rigidité des muscles du cou.
  3. Parfois, avant ou après l'attaque, étourdissements.
  4. L'attaque peut durer plusieurs heures, un jour, deux jours, parfois plus longtemps.

Le déclencheur peut être qu'une personne est dans un état de stress pendant une longue période, dans une position avec des muscles du cou tendus, ou prend beaucoup d'analgésiques.

Pourquoi, en fait, il y a une migraine?

Une des principales causes de la migraine est un déséquilibre de la sérotonine et ses effets sur les vaisseaux sanguins.

Autres facteurs qui produisent une attaque:

  1. Prédisposition congénitale.
  2. Stress (travail, maladie, manque de sommeil).
  3. Problèmes émotionnels dans la famille, au travail, changer de travail, anxiété.
  4. Changements hormonaux, abaissement du taux de glucose.
  5. Conditions environnementales (lumière intense, tabac, parfum, conditions météorologiques, changement de pression).
  6. Quelques aliments et boissons (fromage, chocolat, noix, alcool, café...).

Quelles sont les phases de la migraine et leurs manifestations?

Phase 1: prodromal

  1. Changement d'appétit.
  2. Fatigue
  3. Sensible aux odeurs et à la lumière.
  4. Rétention d'eau.
  1. Clignote devant les yeux.
  2. Vision double.
  3. Engourdissement des membres.
  4. Des difficultés d'élocution.

Étape 3: mal de tête

  1. Douleur: intensité modérée à sévère, pulsation, en règle générale, mal de tête d'un côté.
  2. Des vomissements peuvent être présents, rarement - étourdis.
  3. Somnolence.
  4. Sensibilité à la lumière, aux odeurs, au bruit.

Phase 4: post-drom

Phase 5: récupération

  1. Diminution de l'appétit.
  2. Fatigue
  3. La tête tourne (sensation de "marcher sur l'eau").

Problèmes sociaux liés à la migraine

Les domaines sociaux importants pour les personnes migraineuses comprennent la tendance du patient et du médecin à supposer que la maladie est causée par le stress, sans définir d’autres examens ni traitements, ce qui crée la fausse impression que la personne est capable de faire face à la maladie et la migraine reste dangereuse. non traité En fait, les personnes sont plus vulnérables aux maux de tête causés par des déclencheurs biologiques, en particulier en raison de changements dans les niveaux d'œstrogènes et non par des facteurs émotionnels ou psychologiques.

Quels sont les déclencheurs et les symptômes les plus courants de la migraine?

Un certain nombre de principes à suivre dans le traitement

Dans le traitement de nombreux aspects sont importants qui peuvent affecter la maladie:

  1. Le stress.
  2. La dépression
  3. Menstruation.
  4. Alcool
  5. Le tabagisme
  6. Manque de sommeil, etc.

Parfois, des changements de mode de vie déterminés, un traitement spécifique des états dépressifs, l'homéopathie, la psychothérapie et la physiothérapie peuvent atténuer les symptômes de la maladie.

  1. Des compresses froides qui réduisent la douleur.
  2. Reste dans une pièce sombre.
  3. Exclusion de facteurs provoquants.
  4. Le sommeil
  5. Rythme régulier de sommeil et de veille.
  6. Outorening visant à surmonter le stress.

Pourquoi la migraine concerne-t-elle principalement la santé des femmes?

Cela se produit pour plusieurs raisons, à la fois médicales et sociales. Lors de la première conférence sur les maux de tête organisée en novembre 1998 par AHS, les questions liées à la migraine chez les femmes ont été abordées pour la première fois au cours du symposium. En particulier, environ 80% des patients migraineux sont des femmes. Globalement, cette maladie a touché 26 millions de personnes. Environ 1 femme sur 5 souffre de migraines, contre 1 sur 16 chez les hommes.

Étant donné que la maladie est affectée de manière significative par les changements hormonaux, il existe certains événements associés à cette affection chez les femmes, par exemple le cycle menstruel, la contraception, la grossesse, l’état postpartum, la ménopause et l’œstrogénothérapie. le nombre de personnes des deux sexes souffrant de migraine est presque égal pendant l'enfance, mais à la puberté, le nombre de femmes migraineuses commence à croître et dépasse le nombre d'hommes.

Migraine menstruelle

Environ 14% des femmes souffrant de migraine, souffrent de la soi-disant. Environ 14% des femmes souffrant de migraine, souffrent de la soi-disant. migraine menstruelle, directement liée au cycle menstruel (la crise apparaît le premier jour ou avant le premier jour des règles).

La migraine menstruelle est difficile à traiter, on ne peut rien faire pour la prévenir. L'aspect positif est qu'une femme peut mieux prédire une attaque.

Migraine et grossesse

Les maux de tête et la grossesse sont une question plutôt compliquée. Environ 58% des femmes souffrant de migraine indiquent que la maladie disparaît ou s’améliore pendant la grossesse. Cette amélioration est probablement due à l'absence d'événements hormonaux précédemment présents, tels que le cycle menstruel ou l'utilisation de contraceptifs. La migraine chez ces patients, en règle générale, s'aggrave à nouveau après l'accouchement ou l'arrêt de l'allaitement.

22% des femmes indiquent que leur état pendant la grossesse ne change pas et 17% pensent que la maladie s'aggrave au cours de cette période. Certaines femmes ont des migraines pour la première fois pendant la grossesse ou après l'accouchement.

La difficulté réside dans le fait que peu de mesures thérapeutiques peuvent être prises. Une femme enceinte ne devrait prendre que des médicaments sans danger (sans danger pour le fœtus et la future mère). Si vous avez mal à la tête, vous pouvez prendre du paracétamol ou du panadol. En cas de vertige, il est conseillé de consulter un médecin.

Idéalement, une femme qui essaie de devenir enceinte ou qui est enceinte devrait cesser de prendre des médicaments. Cependant, depuis le médecin doit veiller à éviter toute consommation de drogue, quelles que soient les circonstances, ce qui peut inciter une femme à rechercher ses propres ressources, telles que l’utilisation de vieilles recettes de «grand-mère» ou la prise d’herbes et de médicaments en vente libre, ce qui peut être très dangereux pour le fœtus. Par conséquent, en cas de malaise (et / ou d’étourdissement) pendant la grossesse, il faut prescrire la dose efficace minimale qui ne menace pas le fœtus et, si possible, le traitement des crises convulsives devrait être différé au cours des 2e et 3e trimestres.

Maux de tête et contraceptifs oraux, tabagisme, accident vasculaire cérébral

Il a été constaté que les femmes souffrant de migraine avec aura augmentent considérablement le risque d'accident vasculaire cérébral (jusqu'à 4 fois); l'usage du tabac et de la contraception a le même effet. Les contraceptifs oraux peuvent également augmenter le risque de maux de tête.

Migraine et vieillesse, ménopause

La fréquence de la maladie diminue généralement avec l'âge, environ les deux tiers des femmes ressentent une amélioration après la ménopause physiologique. En revanche, la ménopause chirurgicale entraîne une aggravation de la maladie chez 2/3 des femmes ayant déjà souffert de cette maladie. Par conséquent, l'hystérectomie n'a aucun effet efficace sur les maux de tête, malgré certains avis à l'appui. Inversement, un traitement substitutif par des œstrogènes ou des progestatifs peut, seul ou en association avec la testostérone, améliorer l’état.

En général, si le mal de tête chez les femmes nécessitant un traitement hormonal substitutif pour les symptômes de la ménopause, mais dans lequel un tel traitement provoque la maladie, le traitement est assez complexe. Ainsi, la condition des femmes migraineuses pendant la ménopause ou le traitement hormonal doit être surveillée de près.

Le deuxième jour un mal de tête: comment se débarrasser de l'indisposition?

Avec un mal de tête, beaucoup se précipitent dans la trousse de secours pour prendre une pilule. Cela n'aide pas toujours, et ensuite la main tend vers la deuxième pilule. Et si une personne se plaint que sa tête lui fait mal depuis le deuxième jour, combien d’alcool a-t-elle bu volontairement - quatre, cinq doses?

Il faut comprendre que les maux de tête, ou céphalées, ne sont pas une affection indépendante. C'est une conséquence des processus pathologiques dans le corps. Parfois, l'utilisation à long terme d'analgésiques provoque un syndrome secondaire. La douleur non seulement ne s'atténue pas, mais se développe en une forme chronique. Et dans certaines maladies, l'utilisation d'analgésiques n'a pas de sens, car ils ne sont pas en mesure d'influencer la cause de la douleur.

Quelles sont les causes des maux de tête

Des douleurs constantes qui envahissent les semaines peuvent signaler des lésions organiques du système nerveux central. La pathologie du cerveau peut être congénitale, mais une longue céphalalgie est généralement le résultat d'une maladie acquise causée par:

  • lésion cérébrale traumatique;
  • lésion de vaisseaux cérébraux (hypertension artérielle, artérite temporale, hémorragie, malformation artérioveineuse);
  • infections (encéphalite, méningite);
  • un changement brutal de la pression intracrânienne;
  • surdose d'alcool et syndrome post-narcotique.

Souvent, les personnes en état de dépression pendant 4 jours ou plus souffrent de maux de tête de nature psychogène. Ils peuvent être périodiques, puis se calmer, puis escalader. Il est difficile d'identifier leur localisation, car dans ce cas, il n'y a pas de lésion cérébrale.

Les mêmes caractéristiques sont inhérentes à la douleur causée par le surmenage, la réaction individuelle aux changements climatiques, la faim, le manque d'oxygène, l'inhalation de fumée de tabac, les produits chimiques, le bruit, la fatigue oculaire due à une lumière vive ou des lunettes mal choisies.

La cause de la douleur qui ne gêne pas un jour peut se dissimuler sous la longue tension des muscles du cou. Travaillant pour la cinquième journée consécutive sur une chaise inconfortable, sans quitter le moniteur des yeux, une personne provoque une violation du flux sanguin dans la colonne cervicale. Les vaisseaux ne fournissent plus correctement le sang au cerveau, ce qui explique l'apparition de la céphalalgie. Elle est capable de livrer le supplice pendant 2 jours d'affilée et même plus longtemps.

Autres maux qui sont accompagnés de céphalées:

  • une attaque de glaucome (une douleur aiguë dans les yeux donne à la région occipitale et temporale);
  • anémie ferriprive (une quantité suffisante d'oxygène n'est pas transportée vers le cerveau en raison de la faible quantité d'hémoglobine dans le sang);
  • sinusite (inflammation des sinus caractérisée par une douleur dans la partie frontale de la tête);
  • névralgie cervicale (se produit quand un courant d'air banal, maux de tête dérange avec la toux, tournant la tête).

La douleur peut-elle s'arrêter

Par le biais de la céphalgie, le corps peut signaler à la fois une inflammation grave et qu’il est temps de commencer à dormir suffisamment. Mais même une indication précise de l'emplacement et une description de la nature de la douleur ne suffisent pas pour poser un diagnostic.

Si le lumbago douloureux dans la tête n’est pas lié au stress, mais qu’il est perturbé pendant plus de 5 jours, il convient de consulter un neurologue qui se référera à:

  • un test sanguin pour déterminer le niveau d'hormones et de glucose;
  • radiographie des vertèbres cervicales;
  • IRM pour éliminer les anomalies dans les vaisseaux cérébraux;
  • Échographie Doppler du fœtus pendant la grossesse;
  • examen par un gynécologue après l'accouchement.

Il est recommandé à une personne souffrant de céphalgie prolongée de prendre des notes et de marquer chaque épisode de douleur en indiquant sa nature et son emplacement, la date de début et la durée de l'attaque.

Caractéristiques de la migraine

Chez les personnes, tout mal de tête est appelé migraine. Cependant, la vraie migraine est un type distinct de mal de tête. Son apparence contribue à:

  • déséquilibre hormonal et émissions soudaines de sérotonine, entraînant un rétrécissement des lumières dans les vaisseaux cérébraux;
  • prédisposition génétique;
  • situations stressantes;
  • changements dans les niveaux d'hormones chez les femmes pendant le cycle menstruel.

Si les attaques céphaliques sont accompagnées de "nébuleuse", de cercles, de lignes, de points devant les yeux, de vertiges, de troubles de l'élocution, de distraction mentale, d'engourdissements, d'hallucinations auditives, visuelles et auditives, alors peut-être est-ce une manifestation de migraine avec aura.

Dans ce cas, l’aura - c’est l’ensemble des symptômes associés.

L'apparition d'une migraine sans aura dérange en moyenne deux jours. La douleur est lancinante et concentrée dans un hémisphère. On observe un renforcement des sensations désagréables lors d'efforts physiques. Un travail mental, des nausées ou même des vomissements, une sensibilité accrue aux sons et à la lumière sont possibles.

Les antidouleurs, les antispasmodiques et, curieusement, les promenades et l'activité physique ne vous aideront pas à vous débarrasser de l'un ou l'autre des deux types de migraines. Une paix complète en silence avec une lumière étouffée, un sommeil réparateur facilitera l'état. Les médicaments peuvent aider, mais vous devriez consulter un médecin pour obtenir leur ordonnance.

La migraine attaque plus souvent les femmes

Les femmes sont censées remplir de nombreuses fonctions sociales, ce qui les maintient dans un état de tension constante. Mais le stress n'est pas le facteur principal. Les changements hormonaux sont la principale cause de la maladie et c'est le corps de la femme qui y est le plus souvent exposé. Les changements dans les niveaux hormonaux se produisent pendant:

  • cycle menstruel;
  • la grossesse
  • période post-partum;
  • utilisation contraceptive
  • la ménopause;
  • oestrogènes ou progestérone.

Pas dans tous les cas, la guérison est possible. Par exemple, la migraine menstruelle doit durer. Il survient chez 14% des femmes avec le premier jour du cycle, mais ne dure pas longtemps. Une telle attaque ne peut faire l’objet d’un traitement préventif, mais elle est prévisible.

Pour les futures mères, l’état est particulièrement douloureux, lorsque la tête est devenue douloureuse et que l’on ne peut plus prendre de pilule. Si l'attaque s'est produite pour la première fois, vous ne devriez pas aller à la pharmacie à la recherche de médicaments inoffensifs. Prendre des médicaments comporte des risques d'effets négatifs sur le fœtus.

Parfois, pour que la douleur passe, il suffit de masser les tempes, le pont du nez, d'essayer de s'endormir. Mais lorsqu'une migraine devient un compagnon constant de grossesse et que la douleur couvre la quatrième fois en une semaine, c'est une raison de consulter un médecin. Il prescrira un traitement adapté à la femme occupant son poste.

Certaines femmes enceintes, au contraire, se demandent pourquoi une céphalgie qui s'ennuyait auparavant a soudainement disparu. Très probablement, leur mal de tête était associé à l'utilisation de contraceptifs oraux ou à la menstruation. Et avec le début de la grossesse, ces facteurs provocants disparaissent.

Les femmes qui ne sont pas pressées de renoncer au tabac et à l'alcool augmentent leurs chances de devenir victimes d'attaques de migraine.

Si l'utilisation de contraceptifs s'accompagne de maux de tête chroniques, il est conseillé de réfléchir à d'autres méthodes de protection.

Plus de la moitié des femmes âgées sont moins susceptibles de se plaindre d'un lumbago douloureux à la tête après la ménopause. Mais cela ne s'applique qu'au vieillissement physiologique. Si la ménopause est artificielle, résultant du prélèvement d'organes reproducteurs, elle n'affectera pas la migraine, ni ne l'aggravera. Ceux qui n'ont pas ressenti d'amélioration pendant la ménopause liée à l'âge peuvent contacter un spécialiste pour la nomination d'un traitement hormonal substitutif.

Comment supprimer les attaques de douleur à la maison

Que faire s'il n'y a pas de pathologies graves, mais que la douleur ne disparaisse pas le quatrième jour? Ou pire encore - la tête commençait à faire mal tous les jours? Il est nécessaire de donner une chance aux recettes de la médecine traditionnelle, en s'assurant qu'il n'y a aucune allergie aux composants et autres contre-indications. Toutes ces méthodes visent à soulager la tension et à améliorer le flux sanguin:

  • masser le nez, puis la tête entière pendant 5-10 minutes;
  • s'allonger dans un bain de température agréable avec du sel de mer ou de la lavande;
  • faites un bain de pieds chaud;
  • infuser une tisane noire ou à base de plantes (avec de la camomille, de la menthe);
  • attachez une feuille de chou aux tempes ou au front, préalablement broyée avant d'extraire le jus;
  • boire 3 fois par jour un quart de tasse de jus de cassis;
  • appliquer l'ail râpé sur les temples pendant 15 minutes;
  • faire une compresse fraîche sur le front en ajoutant quelques gouttes d'huiles essentielles de menthe et de lavande à l'eau;
  • en cas de surmenage nerveux, buvez un verre de lait chaud, auquel on ajoute une cuillère de miel avec des baies pilées de viorne;
  • râper la racine de gingembre, diluer légèrement avec de l’eau et maintenir cette pâte sur le front pendant 15 minutes;
  • trois fois par jour, appliquez sur les temples un oignon coupé pendant 15 minutes.

Ne pas laisser de chance à la tête

Les conseils pour la prévention de la céphalgie n’est pas original.

Mais en même temps, tout est efficace:

  • renoncer à l'alcool, fumer;
  • éliminez les sucreries, les épices, les produits fumés, les fromages et les saucisses de votre alimentation;
  • aérez la pièce plus souvent et passez plus de temps à l'extérieur;
  • effectuer un échauffement régulier des muscles de la nuque et de la colonne vertébrale;
  • N'oubliez pas que la durée d'un sommeil sain est d'un tiers de la journée.
  • essayez de faire face aux situations stressantes plus rapidement, ayez un passe-temps qui vous aidera à échapper aux pensées sérieuses.

Le respect de ces recommandations contribuera à améliorer la santé globale et à prévenir d’autres maladies.

Mais si le deuxième jour a mal à la tête et que les raisons en sont inconnues, vous ne devriez pas attendre une semaine de plus en espérant que la céphalalgie disparaisse d'elle-même, car elle peut signaler un problème de santé grave et toute maladie est plus facile à traiter à un stade précoce.

Pourquoi avoir mal à la tête quelques jours de suite - que faire?

Selon les statistiques, environ 20% de la population adulte se plaint de maux de tête chaque jour. La céphalgie survient dans les zones industrielles à forte teneur en gaz d'échappement dans l'air, ainsi que dans les grandes villes, où le bruit des voitures ne s'arrête pas, même la nuit. Il est donc difficile pour les patients de se détendre.

Les maladies ne provoquent pas toujours un inconfort. On le trouve même chez une personne en bonne santé. La nature de la maladie est simple: mauvaises conditions météorologiques, sommeil irrégulier, charge de travail élevée.

Types de céphalées

La douleur persistante pendant le deuxième jour ou même la deuxième semaine se reflète à la fois dans l'état général du corps et dans la productivité de la personne au travail. Avant de commencer le traitement et de supprimer la douleur, il est souhaitable d’en identifier les causes. Dans ce cas, le patient est aidé par la différenciation de la douleur en nature, force et durée.

Migraine et crise de migraine

La migraine se caractérise par un tableau clinique tel qu'une douleur paroxystique dans n'importe quelle partie de la tête (principalement les tempes ou le lobe frontal), le plus souvent il s'agit d'un mal de tête palpitant. Dans le même temps, des symptômes désagréables du tractus gastro-intestinal peuvent être observés (nausées, rota).

Des crises de migraine pendant deux jours consécutifs surviennent dans 16 à 20% des cas. Les médecins identifient certains facteurs contribuant à la manifestation de la migraine - il s'agit du sexe, de l'âge et de la nature psycho-émotionnelle de la personne.

Également distinguer la nature de la douleur:

Dans le premier cas, un léger mal de tête vous permet de faire vos activités quotidiennes, apportant un inconfort sans conséquence.

Avec une évolution modérée de la maladie, la capacité de travail est réduite, il est presque impossible de se concentrer sur la mise en œuvre des tâches définies.

Encéphalite

L'encéphalite est une maladie du SNC causée par des bactéries et des virus pathogènes. Causes:

  • la morsure de tique, qui est un vecteur du virus (au jour 5, le diagnostic est déjà visible);
  • Encéphalite japonaise, qui survient après la piqûre d'un moustique qui avait déjà consommé le sang d'une personne infectée;
  • L'encéphalite grippale se manifeste dans le contexte de la grippe transférée, en tant que complication (habituellement un mal de tête pendant 2 à 3 jours consécutifs). Sans traitement approprié, il y a 4 jours consécutifs);
  • l'encéphalite rhumatismale en tant que maladie infectieuse-allergique endommage le système nerveux central (modifications pathologiques manifestes dans le cortex cérébral), les articulations et le cœur;
  • L'encéphalite épidémique est une maladie dangereuse qui a coûté la vie à près d'un million de personnes au cours du siècle dernier, mais la nature n'a pas encore été identifiée.

Le patient est sensible à la lumière vive et aux sons aigus, il a mal à la tête pendant 4 ou 6 jours consécutifs, une guérison complète en deux semaines. Dans les cas graves, il est incapable de rien faire, même de se lever, et a un besoin urgent de prendre des analgésiques.

Douleurs de cluster

Les migraines sont parfois confondues avec les migraines, car la nature du flux des deux est très similaire. Cependant, les douleurs en grappes ressemblent davantage à un «point sensible» dans n'importe quelle partie du cerveau.

  • douleur aiguë et pénétrante;
  • il semble que le patient pleure, mais ce n’est que les conséquences d’une douleur accrue, à cause de laquelle les yeux s’arrosent, une semaine sans cesse;
  • il existe un certain nombre de symptômes secondaires: transpiration accrue, pâleur et douleur (si pressée) de la peau plus d'une semaine;
  • précision et courte durée - chaque jour, la douleur se manifeste au cours d'une certaine période et ne dure pas plus d'une heure et demie. Les attaques apparaissent et disparaissent à nouveau au même endroit pendant longtemps.

Stress de la douleur

Les patients ressentent une douleur douloureuse et sourde, autrement dit un mal de tête pressant, est également de nature bilatérale. Avec les manifestations épisodiques des crises se produisent fréquemment, mais pas plus de 15 cas par mois. Avec traitement chronique - à partir de 4 jours par semaine et plus de 15 jours par mois.
Le stress mental provoque une telle douleur. Le stress chronique est la cause de spasmes musculaires, à la suite desquels les vaisseaux sont comprimés, et la nutrition des muscles se détériore. Anxiété, la dépression réduit le niveau de sérotonine, qui a une fonction analgésique.

La méningite

La maladie est de nature infectieuse et inflammatoire, localisée dans la paroi du cerveau ainsi que dans la moelle épinière. À la même heure toute la journée mal de tête. Les causes de la méningite incluent un certain nombre de champignons, de bactéries et de virus.

  • haute température;
  • mal de tête sévère (5 jours consécutifs);
  • mal de tête à l'arrière de la tête, il est difficile de se retourner et de s'incliner;
  • manque d'appétit, nausée, vomissement, ce qui ne soulage pas;
  • faiblesse

Les principales causes de maux de tête prolongés

Même des causes mineures entraînent de graves maux de tête toute la journée. Ils sont provoqués à la fois par des facteurs externes et internes. Les facteurs externes incluent les orages magnétiques, la mauvaise écologie et le bruit industriel. Ils considèrent les maladies internes et les prédispositions génétiques.

Stress chronique

Le stress ne provoque pas seulement une gêne pendant plusieurs jours, mais affaiblit également tout le corps. La tension constante aggrave le sommeil, une personne tourmentée par une névrose ne peut pas dormir longtemps et se détendre, ce qui cause des problèmes de concentration et un mal de tête au quotidien.

Les larmes, la transpiration, l'augmentation du rythme cardiaque et la pression font partie intégrante du tableau.

Athérosclérose

L'athérosclérose des vaisseaux cérébraux est également à l'origine de douleurs fréquentes, accompagnées de sévérité. Ils ne passent pas et amplifient d'ici la fin de la journée de travail. La principale caractéristique est la constance et la douleur cyclique.

Traumatisme cérébral

La céphalgie après une blessure dure environ deux semaines. Dans ce cas, le diagnostic est nécessaire pour le traitement nécessaire. Déterminez le degré et la sévérité du TCC, à cause desquels un mal de tête peut ne pas passer avant trois semaines.

Ostéochondrose de la vertèbre cervicale

L'ostéochondrose est détectée après des plaintes de douleur à l'arrière de la tête pendant longtemps. Ceci est dû à la compression des nerfs vertébraux, au déplacement des vertèbres de la colonne cervicale, à la hernie, etc.

L'hypertension

Dans l'hypertension, les variations de la pression artérielle entraînent des céphalées. La clinique de la douleur due aux problèmes de pression artérielle est étendue:

  • mal de tête léger;
  • pincement et douleur lancinante;
  • douleur aiguë et douloureuse.

Dans ce cas, il est nécessaire de commencer rapidement le traitement afin de ne pas provoquer de saignement dans le cerveau.

Le diabète

S'il existe un malaise dans le contexte du diabète, il est question de neuropathie et d'hypoglycémie. Avec la neuropathie, la douleur suggère un taux de glucose élevé. Lorsque l'hypoglycémie, la glycémie est inférieure à la normale.
L'essentiel est de ne pas confondre la douleur avec une migraine et de procéder au contrôle nécessaire, puis rien ne sera dérangé le deuxième jour.

Cigarettes et spiritueux

Les effets nocifs de l'alcool et du tabagisme ont été prouvés depuis longtemps. Ils détruisent le système nerveux, polluent et endommagent les vaisseaux sanguins. Une gueule de bois est un stress incroyable pour le corps quand un mal de tête est grave, et la nausée ne laisse même pas soupirer.

Drogues (douleur abuzusnaya)

La raison de ce type de douleur est considérée comme l’utilisation incontrôlée de divers médicaments lorsqu’une dépendance se développe et que la tête ne passe pas du tout.

C'est peut-être l'anémie.

L'anémie est rarement douloureuse, car avec cette maladie on observe une hypoxie, une intoxication et une augmentation de la pression intracrânienne. Le patient a souvent entendu dire qu’il avait déjà mal à la tête depuis une semaine et que la région des tempes était douloureuse.

Il est nécessaire de mener un traitement complet, où une attention particulière sera accordée à la céphalgie et à l’anémie.

Artérite

Cette maladie se caractérise par une inflammation des artères de la tête et du cou. La douleur a un caractère doux et douloureux qui dure longtemps. En soirée, généralement amélioré.
On ne le trouve que chez les personnes âgées, et jusqu'à présent, il n'a pas été possible d'identifier la cause.

Tumeurs cérébrales

Les néoplasmes, même non cancéreux, ont des conséquences graves pour la santé. Un mal de tête qui disparaît déjà dans trois semaines sera le premier signe de tout changement dans la structure du cerveau. Dans le même temps, ils sont accompagnés de vertiges, peuvent avoir des nausées.

Hypertension artérielle et intracrânienne

L'hypertension intracrânienne est appelée augmentation de la pression intracrânienne. La douleur survient pendant une semaine entière en raison de la pathologie qui se forme dans les tissus cérébraux: augmentation du volume de liquide céphalo-rachidien, de sang ou de liquide tissulaire.

Il se manifeste le matin et, dans les cas graves, s'accompagne de nausées, d'ecchymoses sous les yeux et de nervosité sont également signalés chez les patients.

Pression artérielle basse

Si vous avez mal à la tête pendant longtemps, de nombreuses personnes se plaignent d'hypotension artérielle, ce qui n'est pas surprenant. Ils sont tourmentés par des douleurs lancinantes dans les lobes occipitaux et frontaux, dues à des troubles circulatoires. Dans ce cas, il est simple de se débarrasser de la céphalgie et il suffit parfois de boire du café.

Qu'est-ce qui fait mal à la tête d'un enfant plusieurs jours de suite?

Les plaintes de douleur des enfants doivent être traitées avec une attention particulière, car, en raison de leur jeune âge, ils ne sont pas en mesure de décrire les symptômes avec précision et de demander de l'aide à temps.
Causes de la douleur chez un enfant:

  • la migraine, en tant que maladie génétique, se manifeste déjà dans l'enfance;
  • problèmes névralgiques caractérisés par une douleur aiguë ou sourde aux tempes et au cou;
  • des blessures surviennent souvent chez les enfants, mais de fortes craintes peuvent provoquer des maux de tête;
  • facteurs externes - peuvent également nuire à la tête.

Les médecins ont 5 types de céphalées

La céphalgie n'apparaît jamais sans cause. Par conséquent, la nature d'une maladie est déterminée par la nature de la douleur.

Névralgique

La céphalgie névralgique apparaît comme une douleur paroxystique, comme si elle visait pendant plusieurs jours. Mouvement de la mâchoire, rasage du visage, mastication - autant de signes d'inflammation du nerf trijumeau. Dans ce cas, il est important d’exclure la sinusite.

Vasculaire

Il dure chaque semaine et est considéré comme le plus commun. Cela est dû à une forte contraction ou à une dilatation des vaisseaux sanguins. Plus ou moins de sang passe dans les vaisseaux que nécessaire.

On dirait que la tête fait mal, sans cesser, mais elle est frappée par des marteaux, les patients doivent se rendre à l'hôpital.

Infectieux-toxique

Dans ce cas, la gêne est très longue, en l’absence de traitement approprié et l’issue fatale est probable. Cela est dû au processus inflammatoire dans tout le corps, et en particulier dans le système nerveux central. L'infection se produit avec des bactéries et des virus dangereux, ce qui affaiblit l'immunité globale.

Tension musculaire

Lorsque les muscles sont trop sollicités, des charges quotidiennes dans le gymnase peuvent causer des douleurs au crâne. Il y a une sensation de pression sur les lobes occipitaux et temporaux. Cela ne se produira pas si vous accordez au corps un repos approprié après l'exercice.

Liquorodynamique

Il survient chez les personnes âgées sujettes aux variations de la pression artérielle. Ils ont augmenté la pression intracrânienne. Le reste est causé par des complications d'autres maladies: rhume sévère et rhinite.

Que faire

La douleur se manifeste toujours au moment le plus inapproprié, de sorte que rarement quelqu'un est préparé à cela. Ce n'est qu'après une série d'attaques que vous pouvez trouver le meilleur remède. En cas de douleur régulière, ne surchargez pas votre visite chez le médecin.

Diagnostic de la maladie

Le mal de tête indique une autre maladie qui le provoque ou la présence d'une sensibilité aux changements climatiques. Les symptômes et les diagnostics modernes aideront à trouver tel ou tel écart par rapport à la norme.
Lors de l'examen initial, le médecin établit un diagnostic préliminaire du tableau clinique et l'envoie à un spécialiste du profil approprié. S'il y a des raisons sérieuses, demandez le passage du diagnostic instrumental:

  • L'EEG détermine les fluctuations des potentiels électriques dans le cerveau;
  • examen du fond d'œil par l'ophtalmologue pour détecter la présence de plusieurs pathologies;
  • L'IRM donne une image de l'état de toute activité cérébrale, révèle des anomalies aux stades précoces;
  • L'USDG est une méthode qui détermine l'état des vaisseaux de la tête et de la colonne vertébrale dans la région cervicale (si l'arrière de la tête fait mal).

Aide rapide

À la manifestation d'une indisposition, il est préférable de s'allonger et de se protéger des irritants. Si cela ne vous aide pas et que votre tête ne passe pas, utilisez alors des médicaments. Il est nécessaire d'évaluer la situation et d'éliminer les maladies causant la douleur, puis de prendre les médicaments nécessaires.
S'il y a sensation de dépression, si le patient est pâle et ouatiné, il est douloureux d'avaler, cela signifie qu'il a un rhume ou une autre maladie virale.

Quand les pilules ne vous aident pas?

Les comprimés n’aident pas dans deux cas:

  • si le médicament est mal choisi;
  • si vous vous habituez à l'un d'entre eux.